1                                                                   Licence LMFA                                          ...
2Ex : - Long projet mené au Sénégal par une organisation humanitaire pour l’arrêt de lacoutume de l’excision clitoridienne...
37/ Qu’est-ce qu’on entend par l’Agenda 21.L’Agenda 21 ou l’Action 21 est une déclaration signée par 173 pays, lors du Som...
4L’alphabétisation numérique est donc une sorte de programme qui lutte contre la fracturenumérique et permet ainsi aux per...
5messages au milieu de l’écran, résumant les démarches simples pour adapter soncomportement et son intérieur de façon à av...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Questions - Réponses - Communication au service du développement

608 vues

Publié le

Questionnaire datant du 06-02-08 établit dans le cadre de la Licence LMFA Spécialité Communication Interculturelle et Langues du Monde à l'INALCO. Cours ICL 2A01c de Peter Stockinger.
Mots clés :
communication au service du développement durable - communication sociale - communication participative - Millenium Target Goals - Agenda 21 - fracture numérique - radio rurale - centres multimédias communautaires

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
608
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Questions - Réponses - Communication au service du développement

  1. 1. 1 Licence LMFA Spécialité “Communication Interculturelle et Langues du Monde” - CILM (Cours ICL 2A 01 c) Questionnaire Loraine Keller et Elsa Couteiller 05.12.20071/ Donnez une définition du domaine « communication au service du développement ».Selon la définition de la Banque Mondiale, la raison d’être de la communication au service dudéveloppement réside dans son objectif principal : la modification des comportements :« strives for behavior change ». Cela passe par la compréhension des mécanismes descomportements que l’on cherche à éradiquer, ainsi que des barrières empêchant lechangement, qui peuvent être plus fortes que la perception des bénéfices attendus par celui-ci.La solution est d’arriver à un consensus, qui sera à la base d’un « dialogue bien informé ».2/ Comment différencier la communication au service du développement de lacommunication sociale ?La communication au service du développement est très proche, dans ses missions commedans ses pratiques, de la communication sociale. La différence majeure est dans le publicvisé : la communication pour le développement s’adresse avant tout aux pays, aux populationsdéfavorisés du Tiers monde – Amérique latine, Afrique, Asie Centrale et Du Sud/Sud-Estessentiellement. Alors que la communication sociale cible prioritairement les groupes de lasociété urbaine européenne.3/ Commentez la notion « changer le comportement » - et donnez deux ou trois exemplesconcrets relevant du domaine du développement durable. Pour cela, veuillez lireattentivement la définition de « communication au service du développement » donnéepar la Banque Mondiale et commentez la.La définition de la « communication au service du développement » donnée par la BanqueMondiale appuie sur l’objectif premier de cette-dernière : le changement de comportement quidétermine le succès du projet de développement. Ce changement de comportement doit êtreréel, ancré dans un parcours d’explications, de suivie, mené autour d’un dialogue. « Research shows that changing knowledge and attitudes does not necessarily translate intobehavior change. In order to effect behavior change, it is necessary to understand whypeople do what they do and understand the barriers to change or adopting new practices. Itis not enough to raise awareness of the "benefits", it is critical to understand peoplesbarriers or the "costs” they perceive such a change would entail.”
  2. 2. 2Ex : - Long projet mené au Sénégal par une organisation humanitaire pour l’arrêt de lacoutume de l’excision clitoridienne dans un village. - Campagne d’explication sur l’utilisation d’un préservatif dans villages africains et des dangers du SIDA .4/ Qu’est-ce qu’on entend par « communication participative » ? Donnez deux ou troisexemples concrets relevant du domaine de la communication au service dudéveloppement.La communication participative est une communication qui implique le destinataire dansl’élaboration de la communication : « Je vous invite à élaborer avec moi cette communicationavec les objectifs qui vous intéressent. » C’est une communication qui donne une place plusactive au destinataire. Elle est donc plus efficace dans le domaine de la communication auservice du développement car elle implique une approche de la communication : - « bottom up » : la communication est élaborée progressivement, à partir des discussions, enquêtes, négociations préalables des acteurs concernés. - Ou une approche mixte, entre le « top down » et le « bottom up » : un projet est décidé en amont par un organisme, qui est soumis pour vérification et amélioration aux acteurs concernés et ensuite est appliqué.5/ Quels sont les principaux domaines de la communication au service dudéveloppement ?Les principaux domaines de la communication au service du développement sont : - la santé, l’hygiène et la nutrition - la réduction de la pauvreté - l’environnement et la gestion des ressources naturelles - l’agriculture et le développement durable - l’éducation, l’alphabétisation - la gouvernance et l’éducation civique - le système financier, plus particulièrement, du crédit (« micro-crédits ») et du secteur privé - le tourisme responsable6/ Consultez attentivement les 8 « Millenium Target Goals » sur le site du PNUD etcommentez plus particulièrement les buts 1, 2 et 7.But 1 : Eradicate extreme poverty and hunger : “create their own national poverty eradicationstrategies based on local needs and priorities. UNDP helps to make them effective throughensuring a greater voice for poor people, expanding access to productive assets and economicopportunities, and linking poverty programmes with countries’ international economic andfinancial policies”.But 2 : Achieve universal primary education : “Ensure that all boys and girls completeprimary school.”But 7 : Ensure environmental sustainability : “Integrate the principles of sustainabledevelopment into country policies and programmes; reverse loss of environmental resources.Reduce by half the proportion of people without sustainable access to safe drinking water.Achieve significant improvement in lives of at least 100 million slum dwellers (habitantbidonville), by 2020.”
  3. 3. 37/ Qu’est-ce qu’on entend par l’Agenda 21.L’Agenda 21 ou l’Action 21 est une déclaration signée par 173 pays, lors du Sommet de laTerre de Rio en 1992, qui fixe un programme d’actions, de recommandations pour le XXIesiècle dans des domaines très diversifiés concernant le développement durable de la planète.Ce programme est une référence pour la mise en œuvre du développement durable.Les problématiques de ce programme sont en lien par exemple avec : - la politique sociale - la gestion responsable des ressources - le renforcement de certains acteurs sociaux et de leurs patrimoines - les outils et les moyens de mise en œuvre8/ Quelles sont les principales institutions actives dans la communication au service dudéveloppement ? En citez 4 et donnez, pour chaque institutions, des exemples de projetsou programmesLes principales institutions actives dans la communication au service du développement sont : - UNESCO : Programme International pour le Développement de la Communication (PIDC) Son objectif est « de mobiliser la communauté internationale pour débattre et assurer le progrès des médias dans les pays en développement », et cela aussi bien par le financement de projets dans ce domaine, qu’en favorisant par tous les moyens possibles « l’essor de médias libres et pluralistes dans les pays en développement », qui soient accessibles au plus grand nombre dans les populations locales. Centres Multimédias Communautaires dans une quarantaine de pays en Asie, Afrique … - FAO : Communication for development : Radio rurale et agricole en Amérique Latine, Afrique … - World Bank :Development Communication Division supports the Banks mission of reducing poverty by providing clients with strategic communication advice and tools they need to develop and implement successful projects and pro-poor reform efforts.” - PNUD : Creative Gallery on Sustainability Communication http://www.enewsbuilder.net/focalpoint/e_article000613272.cfm?x=b11,0,w http://www.unep.fr/pc/sustain/advertising/ad/ad_list.asp?cat=all “environmentally and socially responsible advertisements”9/ Qu’est qu’on entend par « fracture numérique » et par « alphabétisationnumérique » ? Consultez le programme de l’UNESCO et commentez le (pas de copie) !La fracture numérique désigne le plus souvent linégalité daccès aux technologiesnumériques, et parfois le clivage entre « les info-émetteurs et les info-récepteurs ». Cetteinégalité est fortement marquée entre les pays développés doccident et les pays du Sud, ditsen voie de développement. Le PNUD na pas hésité à nommer en 2001 un de ces six axes delutte Information et technologies de la communication. On peut réduire la fracture numériqueen permettant à une population défavoriséeun premier contact avec loutil informatique et leréseau Internet.
  4. 4. 4L’alphabétisation numérique est donc une sorte de programme qui lutte contre la fracturenumérique et permet ainsi aux personnes de comprendre, d’apprendre, d’effectuer, etd’ évoluer dans le domaine du numérique. C’est un renforcement des capacités.10/ Qu’est-ce qu’on entend par « radio rurale » ? Produisez une petite définition et deuxou trois exemples concrets.La radio rurale est une ressource, un outil de communication et de développement rural. C’estun moyen privilégié aux mains des communautés rurales leur permettant daccéder auxinformations et aux savoirs utiles, de dialoguer, déchanger leurs expériences, leurs savoirs ettechniques. Elle favorise léchange et les rapprochements, stimule linformation et valorise lesavoir-faire local. La radio leur permet de mieux sinformer et de mieux comprendre. Ainsi lespopulations en arrivent-elles à participer aux différents programmes de développement et àsengager dans laction.Ex : -formation de jeunes Mongols à la radiodiffusion à l’Institut national de Pressed’Ulaanbaatar. - participation à la création d’un organe de régulation au Rwanda -11/ Consultez le programme « Centres Multimédia Communautaires » (CMC) del’UNESCO. De quoi s’agit-il ? Donnez et commentez deux ou trois exemples concrets enexplorant les pages CMC pilotes.Les Centres Multimédia Communautaires sont des infrastructures de communication etd’information à l’échelle des communautés locales qui offrent des outils de base permettantd’initier et de gérer le développement et les changements de la communauté. Les CentresMultimédia Communautaires cherchent à renforcer l’acquisition de capacités et compétencespar les communautés, et agit en faveur de la réduction du fossé numérique, en associant laradio de proximité avec l’Internet et les technologies associées.Ex : CMC Pilotes : - en Inde, Bangarpet Taluk, Kolar District, Karnataka 3 employés, 12 ordinateurs, 20 000 habitants Namma Dhwani Community Radio depuis décembre 2002 - au Nepal, Tansen, Palpa District 5 employés et 25 bénévoles, 15 ordinateurs, plus de 25 000 habitants Tansen Local TV depuis mai 2003 (câble TV network)12/ Consultez les deux publicités vidéo « Live Energy Smart » et « One » sur le site« Creative Gallery on Sustainable Communication » du PNUD. Essayez de comprendrele message des deux publicités et comparez les.Message de « Live Energy Smart » : cette publicité australienne présente, à travers lesactivités de la vie quotidienne, les différentes manières de « vivre en respectantl’environnement ». Elle montre des exemples concrets et rassure aussi sur les réelles etefficaces manières de changer de comportement. Elle s’appuie également sur des petits
  5. 5. 5messages au milieu de l’écran, résumant les démarches simples pour adapter soncomportement et son intérieur de façon à avoir une consommation énergétique respectueusede l’environnement. Le terme smart se rapporte autant à la préservation de ce dernier, qu’auxéconomies budgétaires substantielle que permet une telle adaptation, et qui sont chiffrées dansce spot après les exemples proposés. Ainsi est mise en avant la corrélation entre l’intérêt de laplanète, et celui du particulier… ou son banquier !Message de « One » : « Green Power, the power of everyone » Ce spot TV australien veutfaire comprendre que le développement des énergies nouvelles et durables, qu’elles utilisentle soleil, le vent, etc., est à la portée de chacun et surtout nécessite une prise de conscience,une démarche individuelle. Si chacun décide de changer son mode de production d’énergie,en installant des panneaux solaires, une éolienne, alors le combat est gagné. « Il suffit d’unVictorien pour changer une station énergétique. »13/ Consultez les deux publicités statiques « This wall is green » et « Your Travel Choicemakes a Difference » sur le site « Creative Gallery on Sustainable Communication » duPNUD. Essayez de comprendre le message des deux publicités et comparez les.Message de « This wall is green » : Cette affiche danoise utilise l’humour en jouant sur leterme « green/vert », c’est-à-dire la couleur verte, et le sens de « prenant en comptel’environnement /écologique », à propos d’une peinture (ici dans la teinte rouge, évoquant ledaltonisme qui confond ces deux couleurs) ayant reçu un label écologique.Message de « Your travel Choice makes a difference » : C’est une publicité pour RainforestAlliance au Costa Rica, incitant le destinataire à choisir des modes de tourisme favorisant ledéveloppement durables. Comme ce type des voyages peut avoir une connotation un peu« rabat-joie », le exte expliquant la démarche est surmonté d’un montage de photos évoquantdifférents de styles de voyage (culturel, détente, sportif), qui toutes font rêver. Si bien qu’onne s’attend pas forcément à y trouver associé le message qui suit.

×