Michel et augustin economie positive

8 974 vues

Publié le

Etes vous curieux?? Avez vous envie de découvrir l'histoire fabuleuse de deux trublions du goût : Michel et Augustin. Sourire et joie de vivre sont leurs mots d'ordre. Ils créent le buzz et du lien partout où ils passent et leur produits ont un succès fou ! Vous ne les connaissez pas? Ou vous vous demandez pourquoi ces deux inséparables nous touchent ils autant? Et surtout, en quoi sont ils pionniers de l'économie positive en France? Alors ouvrer grand vos petits yeux et à vos souris !

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 974
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
63
Actions
Partages
0
Téléchargements
179
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Michel et augustin economie positive

  1. 1. Comment ça a commencé tout ça ?
  2. 2. Michel et Augustin• Entreprise française fondée en 2004 par Augustin Paluel-Marmont et Michel de Rovira• Michel et Augustin vend des produits alimentaires comme des sablés « bons & ronds », des « vaches à boires » et plein d’autres produits qui marquent par leur originalité.
  3. 3. Storytelling
  4. 4. Storytelling• Le concept est simple : raconter l’histoire et les péripéties des fondateurs pour créer un lien avec le consommateur. En effet, ils se sont rendu compte en faisant leurs courses, qu’aucune marque ne leur parlait.• Ils se sont inspirés des modèles marketing de Ben et Jerry’s ou les Nectars de Nantucket.
  5. 5. Storytelling• Leur mot d’ordre : faire sourire pour se faire connaître. Leur rêve ? Partager leur joie de vivre dans le monde entier en créant, vivant, développant et partageant une aventure humaine, gourmande et sincère au sein d’une entreprise seine et forte.• En quoi Michel et Augustin sont-ils différent ?
  6. 6. Où les trouver?
  7. 7. Où les trouver ?• Les bureaux de « Michel et Augustin » sont situés à « la Bananeraie », 151 rue de Billancourt, à Boulogne-Billancourt.• Il est possible de louer la salle du Conseil de la Bananeraie, afin de discuter d’un nouveau projet• La Bananeraie se traduit en économie positive grâce à ces décors amusants, cet « open-vaches », qui rendent le lieu et l’atmosphère chaleureux  Il a l’air agréable d’y travailler : Aspect social positif !
  8. 8. En quoi peut on dire que Michel et Augustin est une entreprise d’économie positive ?
  9. 9. Produits « comme à la maison »
  10. 10. Les produits• Les produits Michel et Augustin sont des produits « comme à la maison ». Ils attachent une importance toute particulière aux ingrédients utilisés pour fabriquer les produits et ont une charte pour garantir auprès des producteurs une qualité qui est la leur.• Les ingrédients choisis sont naturels et de grande qualité (lait entier, crème fraiche entière et fraiche, beurre frais, sel de Guérande, œufs frais, vrais fruits…). Ils n’utilisent aucun conservateur pour leurs biscuits, seulement un peu pour leurs produits à base de yaourt et fruits. Ils travaillent tout de même à supprimer ce conservateur.
  11. 11. Les produits sucrés
  12. 12. Les produits salés
  13. 13. Les yaourts
  14. 14. Les desserts
  15. 15. La production• Au début Michel et Augustin effectuaient leurs choix et achats des ingrédients, ils élaboraient eux-mêmes leurs recettes, la production et la livraison.• Suite à leur succès, ils ont pris la décision de travailler avec des partenaires pour la production de leurs produits, dans l’usine de Saint-Ouen. Puis auprès d’un biscuitier breton la production des petits sablés. Ils continuent tout de même à élaborer eux-mêmes leurs recettes et ne sous- traitent que la production des produits.
  16. 16. La distribution• Ils distribuent actuellement leurs produits dans deux grands secteurs : la grande et moyenne distribution ainsi que dans la restauration hors foyer.
  17. 17. L’étiquetage des produits• Ils luttent contre ce qui compose les produits de grande distribution
  18. 18. L’étiquetage des produits• Lutter pour une lecture accessible des étiquettes « il faut être prix Nobel de chimie pour comprendre la liste des ingrédients composant ce que vous achetez et mangez ». Ils ont donc simplifié leur étiquetage pour que les composants soient facilement lisibles et donc accessibles pour le consommateur.
  19. 19. Une superbe communication !
  20. 20. Packaging• Bien sur nos deux trublions du gout sont présents sur les réseaux sociaux, à la radio, à la télévision, dans la presse…• Mais un de leur premier média est leur packaging !! Des textes simples et drôles qui nous expliquent le bout de chemin des deux acolytes que sont Michel et Augustin.
  21. 21. « Les calories : Pas de quoi fouetter un mammouth géant. »« Notre grand secret pour voir la vie en rose : 1/Mangez peu; 2/De tout; 3/Buvezde l’eau; 4/ Dandinez-vous. »
  22. 22. Internet !
  23. 23. Leur site • Toujours dans l’esprit de bonne humeur, on y apprend qu’ils se sont rencontrés sur les bancs de l’école (photos à l’appuies) et pourquoi/comment se sont-ils lancées dans cette grande aventure.• Un vrai petit jeu de piste ou on a envie de tout lire, de cliquer partout pour découvrir les moindres recoins et touches d’humour dissimulées un peu partout sur leur site. Une vrai carte au trésor !
  24. 24. Mais comment Michel etAugustin font-ils du Buzz ?!
  25. 25. Faire du buzz c’est sûrement une des spécialités de nostroublions du goût ! Et quant il s’agitde faire fort, ils sontn 1. A commencer par cette intervention de Bill Gates au salon desentrepreneurs en 2007, où Michel et Augustin ont eu l’audace d’apporte leurs fameuses vaches à boire à ce grand Monsieur !Et rebelotte en 2009,avec Mr SteeveBalmer ;-)
  26. 26. Amener la vache géante dans votre ville !
  27. 27. Pour le plus grand plaisir de leurs fans, Michel et Augustinorganisent régulièrement des jeux, chasses aux trésor (Cecoup-ci c’était une tumultueuse Chasse au chameau,Organisée en 10 étapes, dans les rues de Paris, mettant enscène nos deux compères pour encore un peu plus de rire !Nos troublions ne manquent décidemment pas d’imagination
  28. 28. Rien n’arrête Michel et Augustin ! Pourfaire du « buzz » cesderniers n’ont pas hésité àfrapper fort en 2009.Ils ont rendu hommage àMickael Jackson, au milieu d’un hypermarché, habillé en vache en dansant sur un des fameux titres de la star..!
  29. 29. Toujours dans un esprit humoristique, nos trublions du goût ne manquent pas departager avec nous leurs folles aventures, et leurs publicités de produits bien à eux.Ci-dessus, un cliché de la vidéo qui a pour but de vendre les biens faits des petitscarrés de Michel et Augustin. On ne se lasse pas de suivre leurs histoires !
  30. 30. Les émissions TVLe 16 octobre : La BBC vient à la bananeraie !
  31. 31. Les Miracles du Bouche à Oreille !C’est la CNN qui débarque le 7 novembre pour un reportage original !
  32. 32. -> impact sociétal positif• Un autre point qui leur tient à cœur : créer du lien ! Par exemple, tous les 1er jeudis de chaque mois ils se mettent à l’écoute en recevant du public sur leur lieu de travail, appelé la Bananeraie. C’est l’occasion d’écouter leurs propositions de recettes de cuisines, ou même d’obtenir des conseils en développement d’entreprise et tout simplement rencontrer les consommateurs.• Cela les rend accessibles et loin des icônes de marque purement marketing. C’est plus de 200 personnes qui s’y rendent chaque mois, dévalisent la boutique, et ressortent enchantés de la soirée.
  33. 33. Paris à la belle étoile… Cette manifestation « Paris à la belleLes deux compères étoile » s’est voulune se sont pas familiale, conviviale, uarrêtés là. En juin rbaine et richedernier, quelques en animations:centaines de leurs promenade, jeuxfans ont passé la collectifs, conteursnuit à la belle costumés, concertsétoile au parc acoustiques,Rothschild de magiciens mimes... et bien plus encore ! LeBoulogne- projet risqueBillancourt. fortement de se reproduire l’année prochaine, au plaisir de tous.-> impact sociétal positif
  34. 34. • Ils proposent également la location d’une salle spécialement pour les séminaires d’entreprise, à la salle de Conseil de la Bananeraie où les employés viendront passer une journée « au vert », avec une dégustation à la pause de 16h. Les fonds récoltés par cette location sont directement versées à une association, la Bouée d’Espoir. La salle de conférence Pondechéry-> impact sociétal positif
  35. 35. ConclusionNous pouvons conclure en disant que Michel etAugustin sont l’économie positive incarnée. En effet, ine sont ni tournés vers le développement durable, nivers une politique de recherche de profits et se situenexactement entre ces deux aspects.Leur mot d’ordre : confiance, joie de vivre et sourire

×