jardins-partages-isere

23 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
23
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

jardins-partages-isere

  1. 1. Association Le passe-jardins 131, rue Challemel Lacour 69008 Lyon Tél 04 78 00 22 59 Fax 04 78 00 22 95 Mail contact@lepassejardins.fr Site Internet www.lepassejardins.fr                     ISERE       DATE:      Samedi  2  février  2013     LIEU  :      Hôtel  de  Ville  de  Grenoble   PARTICIPANTS:        56  personnes,  dont  24  jardins  représentés,  3  élus,  7  techniciens  dont  1  des  espaces  verts.   25  structures  et  30  communes  de  l'Isère  représentées.        LES  JARDINS  PRESENTES  EN  TEMOIGNAGE  DES  PETITES  UTOPIES  JARDNIERES  :          Présentation  de  15  jardins  collectifs  de  l'agglomération  grenobloise  par  Brin  d'Grelinette.        Présentation  de  11  jardins  du  réseau  Graine  de  Vie  Graine  d'Envie.        Présentation  de  2  potagers  collectifs  du  groupe  Transition  des  Lauzes.        DOCUMENTS  ET  DECORS  REALISES:      Une  exposition  interactive  proposée  par  les  crieuses  publiques  Les  Fées             Rosses.  Expositions  du  passe-­‐jardins:  les  jardins  partagés  et  les  fiches  jardins.           IDEES  FORCES  DES  TEMOIGNAGES   • L'ambiance  est  représentative  du  militantisme  grenoblois;  elle  est  libertaire,  festive  et  très  inspirée  des   Guerillas  Gardens.     • La  journée  est  entièrement  mise  en  scène.   • Présence   d'une   grande   diversité   de   jardins   de   l'agglomération   grenobloise,   avec   des   expressions   clefs   comme  "  entre  route  et  voies  ferrées  ",  "  jardins  illégaux  ",  "  jardins  déplacés  ",  "  jardins  buissonniers  "  pour  ceux   qui  n'ont  pas  de  jardin  et  "  jardins  nomades  ".   • Une  place  importante  est  faite  aux  jardins  collectifs  de  quartiers.   • Une   cartographie   enrichie   par   la   collaboration   de   nombreux   acteurs,   dont   l'école   d'architecture   de   Grenoble  avec  le  centre  de  recherche  Le  Cresson.   • Une  dynamique  militante  et  une  mobilisation  citoyenne  qui  s'inspirent  d'expériences  comme  Incroyables   Ccomestibles  (Angleterre)  ou  les  territoires  en  transitions  ainsi  qu'une  volonté  de  rester  en  lien  avec  le  monde   paysan.  Le  thème  de  l'agriculture  urbaine  est    aussi    présent.   • Les  jardins  collectifs  à  vocation  sociale  dans  le  Nord  Isère  occupent  une  place  prépondérante.  Ces  jardins   proposent  des  activités  collectives  qui  s'inscrivent  dans  des  démarches  de  projets,  de  transformation  sociale   avec  la  nécessaire  mixité  sociale.         QUATRE  THEMES  PRINCIPAUX  ISSUS  DES  TABLEES  DE  TRAVAIL     • Foncier  et  urbanisme     o Cartographier  les  jardins  d’aujourd’hui  et  de  demain.   o Les  jardins  sont  un  outil  de  pouvoir  politique  :  saisissons-­‐le  pour  retrouver  le  droit  d'accès  à  la  terre   qui  répond  à  des  besoins  vitaux,  de  la  même  manière  que  l'accès  au  logement,  à  l'eau  et  à  la  nourriture.   Proposition  :  réaliser  une  cartographie  des  espaces  disponibles  pour  en  faire  un  outil  d'argumentation.       Synthèse  
  2. 2. Association Le passe-jardins 131, rue Challemel Lacour 69008 Lyon Tél 04 78 00 22 59 Fax 04 78 00 22 95 Mail contact@lepassejardins.fr Site Internet www.lepassejardins.fr o Ils  sont    pour  les  politiques  publiques  des  outils  de  planification  et  développement  territorial.   o On   constate   que   les   politiques   publiques   s'inspirent   des   projets   citoyens,   bien   que   des   peurs   persistent  à  l'installation  de  jardins  partagés.  Une  des  craintes  serait  l'appropriation  de  l'espace  public.   o La  multiplicité  des  objectifs  d'un  jardin  se  heurte  au  cloisonnement  des  politiques  publiques.   Question:   Comment   laisser   plus   de   place   aux   initiatives  ?   Réponse:   se   constituer   en   réseau   pour   être   force  de  proposition  et  de  négociation.   o Intégrer  les  jardins  dans  le  PLU,  obtenir  un  doit  à  une  parcelle  collective.   o Gestion   du   foncier:   trop   d'espaces   sont   mal   occupés   et   seraient   exploitables   par   des   jardiniers.    Proposition:  occuper  les  espaces  vides  par  la  guérilla  jardinière.   o Soutenir  les  Incroyables  Comestibles  et  rechercher  les  bons  interlocuteurs  pour  les  réalisations.       • Animation  et  accompagnement  des  jardins  partagés     o Les  jardins  à  vocations  sociales  sont  vecteurs  de  transformation  sociale.   o Remplacer  "Insertion  sociale"  par  "à  vocation  sociale"    afin  de  proposer  une  définition  plus  citoyenne   de  ces  jardins.  Par  cette  approche  plus  large,  on  recherche  une  articulation  entre  les  politiques  sociales  et   les  services  de  développement  économique  locaux.   o Le  jardin  est  une  utopie  utile  et  créatrice  pour  tous.   o Echos  du  diagnostique  des  jardins  partagés  à  Grenoble:               On  constate  une  différence  de  coût  d'investissement  entre  un  jardin  réalisé  en  ville  et  un  à  la  campagne.   La  pérennisation  des  financements  de  fonctionnement  est  souhaitée  pour  maintenir  les  objectifs.     Question  :  comment  rendre  le  groupe  autonome  vis-­‐à-­‐vis  de  l'animateur  ?     • Jardins  partagés,  nourriciers,  santé  et  l'environnement   o Des  jardins  productifs  en  ville  ?     Ce  type  de  jardin  coûte  moins  cher  qu'un  jardin  familial  classique  en  temps  investi,  en  argent  et  en   formation.  Il  est  responsabilisant  et  permet  une  transmission  des  savoir-­‐faire  paysan.         En  projet  :  mettre  en  place  ce  type  de  jardin  à  Grenoble.   o Les  énergies  renouvelables     Il  existe  peu  d'expérimentations  sur  les  jardins.                   Idée  de  développer  :  la  production  d'énergies  renouvelables  avec  participation  à  de  nouveaux  programmes.   o Lien  homme  nature,  la  santé  de  la  terre  et  des  humains.   Le  bien-­‐être  du  sol,  des  plantes,  des  animaux,  des  humains  et  leur  santé  sont  intimement  liés.  Jardiner  est   une  pratique  alimentaire,  sociale  qui  contribue  au  bien-­‐être.             Propositions  :  développer  le  jardinage  partout  et  sous  toutes  ses  formes  en  ville.     • Des  jardins  ouverts  sur  l'extérieur   o Le  son  n'est    pas  suffisamment  utilisé  pour  parler  des  jardins  ;  c'est    une  approche  qui  permet  d'être   mieux  à  l'écoute  et  de  mieux  ressentir  l'environnement,  c'est  un  des  supports  de  la  mémoire,  un  moyen   de  communication  intéressant  qui  peut  permettre  de  transmettre  l'histoire  des  jardins.                              
  3. 3. Association Le passe-jardins 131, rue Challemel Lacour 69008 Lyon Tél 04 78 00 22 59 Fax 04 78 00 22 95 Mail contact@lepassejardins.fr Site Internet www.lepassejardins.fr                       ASSISES  NOMADES  DE  L'ISERE     PRPOSITIONS     o   Intégrer  les  espaces  à  réserver  aux  jardins  dans  le  PLU.   o   Colocation  jardinière.   o   Garder  une  trace  de  l’histoire  des  jardins.   o   Mettre  en  place  en  place  à  Grenoble  un  jardin  productif.   o   Constituer  des  groupes  locaux  de  prospection  des  espaces  de  terre  sans  occupation  et  les  zones     critiques  et  les  cartographier  comme  pouvoir  d’argumentation.   o   Rebaptiser  le  jardin  collectif  de  Brangues.   o   Mettre  en  place  une  articulation  entre  la  politique  sociale  et  la  politique  de  développements     économiques  locaux.  Maillage  de  développement  local  de  territorial.   o   Faire  des  émissions  radio  sur  France  Culture  et  un  événement  radio  sur  les  jardins  fin  août       "Nous  on  y  va  et  vous?  "         o   Demander  à  chaque  jardin  de  réfléchir  à  sa  mémoire.   o   Faire  participer  les  jardins  aux  expérimentations  en  cours  (NRJ)  et  communiquer  de  potentielles     solutions  (Entropie,  Watt  &  Home,  AGEDEN).   o   Préconiser  le  jardinage  comme  activité  périscolaire  et  l'installation  de  jardins  éducatifs  dans  les    écoles.   o   Diffuser  la  pratique  du  jardinage  sauvage  en  ville    ("Vive  la  Guerrilla  garden!").  Occuper  les  espaces     par  la  guerrilla  jardinière.   o   Suggérer  la  présence  d'aliments  crus  dans  chaque  repas  de  collectivité.   o   Multiplier  les  rendez  vous  aux  jardins.   o   Commencer  le  jardin  en  apprenant  le  compostage.   o   Faire  des  jardins  devant  chez  soi.   o   Demander  aux  mairies  de  financer  l’entretien  des  composteurs.   o   Proposer  à  Pôle  Emploi  des  travaux  de  jardinage.   o   Intégrer  dans  la  législation  un  droit  à  une  parcelle  collective.   o   Structurer  le  réseau  pour  qu’il  soit  représenté  dans  les  instances  décisionnelles.   o   S’appuyer  sur  des  projets  déjà  existants  par  le  biais  de  réseaux  pour  soutenir  des  dossiers  de  création  de  jardins.              LES  PETITES  PHRASES   "Un  terrain  qui  attend  demain  et  beaucoup  de  mains".  "Une  récolte  fructueuse  d'amitié  et  de  nature".   "On  cherche  des  légumes  au  milieux  des  fleurs".   "Un  jardin  en  triangle,  un  jardin  d'hôpital,  le  jardin  du  7ème  étage,  le  jardin  le  plus  montagnard  des   urbains,  le  jardin  d'altitude,  le  jardin  qui  n'existe  pas  à  Grenoble".   "Toute  personne  peut  prendre  sa  place  dans  un  jardin  collectifs".  "Nous  pouvons  redonner  ce  que  nous  recevons"   "Apprendre  tout  ce  qu'il  y  a  à  apprendre  et  redistribuer  ensuite,  sans  hiérarchie".  "Y'a  tout  ce  qu'il  faut  pour  vivre   dans  un  jardin".  "Un  jardin  c'est  moins  cher  qu'un  rond  point".  "  Des  co-­‐locations  jardinières,  avec  des  Voisins  de   Paniers".  "Utiliser  les  plantes  pour  parler  aux  gens"."  Jardiner,  une  pratique  globale".  "Le  micro  onde  à  la  poubelle".     Annexes  

×