Défis des acteurs de l'économie collaborative

3 569 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 569
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 195
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Leboncoin :
    22 Millions d’annonces, 7 nouvelles annonces chaque seconde
    LeBonCoin est le 8e site français avec 17,2 millions de visiteurs uniques par mois, 3,6 Millions VU /jour
    En 2012 selon Médiamétrie, 1 million d’annonces immo ( 1er site immo), 900 000 annonces de voitures, 50 000 annonces de compétences
  • 2,8Milliards de dollars en 2012 ( dt 60% aux Etats Unis)
    5Milliards prévu en 2013, 20 Milliards en 2015
  • Drivy : 3 jours à 36€ en moy
    Airbnb : 3 nuitées à 80 € en moy/mois sont louées
    Pretachanger : 100 000 échanges – 50 000 utilisateurs
  • Amélioration de notre quotidien , discours pragmatique à mettre en avant
    Mettre du sens dans nos actions
    Le bonus environnemental et écologique est un effet secondaire
    Un des enjeux est de démocratiser ces usages pour que ces places de marché atteignent une masse critique
    Transition : pas de budget de com…
  • AIRBNB – 2008 – 15% de com (12% sur voyageur- 3% sur l’hote)Sejourning – 2011 – com entre 12 et 16 %
    350 000 hôtes4 000 membres dont 1 000 à Paris
    500 000 logements dans 192 pays100 000 nuitées en 2013
    6 millions de nuitées en 2013
    15 000 hôtes à Paris
    20 000 annonces à Paris = 40% de leur CA
    Sur 50 000 annonces en France
    En 2013 en France : 500 000 voyageurs, soit environ 240 000 nuitées
    CA France : 7 Millions euros estimation
    CA 2012 : entre 160 et 180 Millions de dollars
    DANGER : Rachat des acteurs américains qui en sont à leur 3 eme levée de fond pour se développer à l’international
    Ex : Uber, Airbnb, Taskrabbit
    Que font les pouvoirs publics ?
  • Les récentes tensions au sujet de la légalité des services collaboratifs et leur supposée concurrence déloyale aux acteurs historiques révèlent un climat de confusion au sein même de nos institutions. Du côté des pouvoirs publics, les initiatives récentes comme le soutien à l'essor du crowdfunding, le Forum de l'économie collaborative à Bordeaux ou encore l'initiative French Tech lancée par Fleur Pellerin, restent encore trop isolées malgré l'excellent accueil que leur réserve l'écosystème tout entier.
    Le petit-déjeuner organisé par le premier ministre à Matignon, jeudi 27 février, et réunissant 12 acteurs de l'économie collaborative, est une première étape soulignant la volonté du gouvernement de soutenir le développement de ce secteur. Il faut maintenant la convertir en actions concrètes.
  • Couchsurfing – 1990
    5 Millions de membres dans 97 villes
    Avant 2011 : Freemium
    En 2011 : changement de statut d’ogranisation à but non lucratif à Bi-Corp
    Aout 2012 : levée de fond de 15 Millions de dollars
    En sept 2012 : changement des conditions d’utilisation des données des membres qui sont à présent exploitées librement à des fin commerciales
    Home Exchange – 1997
    47 000 membres en 2013 dans 153 pays, 85 000 échanges réalisés en 2013 ( 150 000 échanges en tout)
    CA 2013 : 5,5 Millions de dollars
    Modèle par abonnement, croissance organique sans levée de fond, dvpt controlé de la communauté
    Modèles économiques
    Plusieurs modèles, les plus anciens étant l’abonnement et la publicité mais les plus 3.0 étant un mix entre
    « monétisation des interactions » : services payants premium, commission sur transactions secondaires (frais de port, cautions..)
    « monétisation de la techno » avec prestation de services de marques blanches
    « monétisation des données » avec vente des données des profils à des fins commerciales
  • A mi-chemin entre la shère privée et professionnelle, la commercialisation de services entre particuliers basée sur des ressources personnelles crée de nouveaux schémas qui ne sont pas encore encadrés par des règles claires…
    Sur e-bay, le seuil de tolérance est de 2 000 €/mois 3 mois de suite, en réalité, il s’agit de cas par cas selon les secteurs mais la plupart des revenus générés par ces membres leur permettent de partager leurs frais de vie…
    Le consommer malin cautionne ces pratiques qui auraient pu paraitre comme un déshonneur avant la crise de 2008…
    Budget voiture : 2500€ en frais fixe, 6 000€ au total / an
    La location de voiture permet de gagner jusqu’à 3 000€ / an , peu de bénéfices donc…
  • Ces pro-am permettent d’installer l’innovation dans les usages auprès du plus grand nombres, ce sont les ambassadeurs les plus engagés pour 2 raisons
    Générateurs de revenus conséquent/ participe à leur identité numérique et réelle
    Les défis de ces plates-formes est de convaincre les particuliers professionnels de passer par leur service d’une part, à soutenir le développement de la communauté utilisatrice d’autre part…
  • Défis des acteurs de l'économie collaborative

    1. 1. THESE PROFESSIONNELLE MBA Spécialisé Marketing Commerce sur Internet MCI PART TIME 2012/2013 Emilie MORCILLO Quels défis les acteurs de l'économie collaborative doivent-ils relever pour s'inscrire dans la durée ?
    2. 2. Une plate-forme collaborative …? Cadre de l’étude Panorama des acteurs par type de ressources partagées Les limites du partage… Comment classer les acteurs ? I. Etat des lieux Communication & usages Financements Soutien des pouvoirs publics II. Les défis de l’économie collaborative III. Les défis de chaque sous-famille Défis de l’Economie du Partage Défis de l’Economie du système D entre particuliers Défis de l’Economie des Pro-am SOMMAIRE
    3. 3. I. Etat des lieux : Une plate-forme collaborative ? Réseaux peer to peer Echange Achat Location biens capacités expertises Tiers de confiance
    4. 4. I. Etat des lieux : Cadre de l’Etude
    5. 5. Novembre 2013 - L’économie du partage – infographie PriceMinister- Rakuten I. Etat des lieux : Panorama par type de ressources Expertises Mobilité Talents Alimentation
    6. 6. Information sensible : intimité des données..argent, santé,.. Intimité d’hygiène I. Etat des lieux : Les limites …
    7. 7. I. Etat des lieux : Classement des acteurs par transaction unitaire moyenne entre les membres Economie du Partage Système D Les pro-am Ex : un membre Airbnb réserve en moyenne 3 nuitées à 80€/nuit soit une transaction moyenne unitaire de 240€ entre 2 membres.
    8. 8. II. Les défis : communication et usages
    9. 9. II. Levées de fonds : Les acteurs américains.. Economie du Partage Système D Les pro-am
    10. 10. II. Levées de fonds : Les acteurs français.. Economie du Partage Système D Les pro-am
    11. 11. II. Les défis : Les pouvoirs publics, entre encouragements et blâmes Bercy Jam en Juin 2013 Assises de la finances participatives : Septembre 2013 et février 2014 Petit déjeuner « nouveaux entrepreneurs » dédié à l’ économie collaborative le 27 février 2014
    12. 12. III. Les défis de l’Economie du Partage Ne pas diluer les valeurs de communauté Trouver un modèle économique pérenne
    13. 13. III. Les défis de l’Economie du Système D Eclaircir les zones grises fiscales Légitimer le commerce de la sphère privée
    14. 14. III. Les défis de l’Economie des professionnels amateurs Etendre les usages auprès du grand public Professionnaliser le service
    15. 15. Merci !

    ×