L’économie collaborative : Opportunité ou menace ?
Quelles sources d’inspiration ?
L’économie collaborative regroupe l’ensemble des pratiques et modèles
basés sur des Structures horizontales et des communa...
Source : Petit Manuel de l’Economie
Collaborative Aurélie Duthoit
Septembre 2014
4 DRIVERS
Un nouveau tiers de confiance : Les plates-formes !
Réseaux
peer to peer
Echange
Achat
Location
biens
capacités
expertises...
…Permettant un changement d’échelle !
Local Mondial
« Les acteurs rencontrent des problèmes de
régulation car ils dérangent les acteurs en place.
Ce n’est pas propre à la sha...
Sphère professionnelle
Précarité du travail à la demande….
Sphère
privée
Zone de non droit : la sphère semi-pro..
Les frei...
Un marché à peine adolescent mais muti-sectoriel :
79% des acteurs ont été crées après 2008 et la moitié d'entre eux ont m...
•Crée en 2006
•17 millions d’internautes sur Leboncoin = 1 français sur 4
•Crée en 2006, 20 millions de membres dans 19 pa...
Classement des acteurs par transaction unitaire moyenne entre les membres
Economie du Partage Système D Les pro-am
0 €
50 ...
Des usages peu développés encore 60 Millions de
consommateurs/ Mediaprism oct 14
« Attitudes et pratiques des Français »
Pour l’argent…et pour le plaisir !
Profils des 2 150 répondants à l’enquête « JE PARTAGE ! ET VOUS ? » menée par la
Fing et OuiShare dans le cadre de ShaREvo...
4 types de profils qui émergent…
19% 40 %
36 %
5 %
Etude d’un secteur : L’hôtellerie
Le tourisme français, c’est une industrie de 900 000 employés, plus de 240 000
entrepris...
Les hôtels ont déjà perdu le contrôle de leur distribution online en niant la nécessité
de la transition digitale de leur ...
« Ces 40 dernières années, il n’y a pas eu d’innovation dans l’industrie hôtelière.
Les clients veulent plus que des sites...
Une vraie tendance de fond (étude septembre 2014)
Développement d’un tourisme collaboratif
« Une des valeurs fortes de l’économie collaborative est d’ouvrir l’accès à des
r...
 Plus d’espace
 Plus personnel
 Plus Authentique
 Plus flexible
 Moins cher
Hôtellerie classique
 Services d’entreti...
LES FREINS LES OPPORTUNITES
Tourisme du
partage
Quelles formes de partenariats possible ?
Tourisme
traditionnel
Quelles sources d’inspiration ?
Les moteurs de recherches innovants combinent les acteurs traditionnels
et les nouveaux entrants
Les nouvelles formes d’auto
Partage complètent les offres
de voyages classiques
« Nous réservons directement sur Airbnb,
comme nous le faisons pour Ryanair. Et
nous ajoutons un service en plus comme le
...
Et les hôtels écrivent une lettre ouverte
Au premier ministre…
Olivier Cohn, directeur général de Best
Western France
"la création de valeur s'est déplacée vers ceux
qui maîtrisent la t...
S’appuyer sur une communauté locale
Adopter une approche servicielle forte
Proposer une expérience
authentique et locale
L...
Une meilleure occupation des salles de réunions
et une connexion à son écosystème local ?
Les hôtels Marriott
Ont lancé une plate-
forme de réservation
d’espaces de
Coworking et salles de
réunions
Optimiser son taux d’occupation !
Certains hôtels troquent leurs chambres disponibles…
Bemate : L’appart-hôtel collaboratif…
«le logement collaboratif enrichit le tourisme. Les hôtels et les appartements doive...
Le coworking hôtelier : Le précurseur français Mercure dès 2013
30 sites d'ici 3 ans
EASYWORK sera disponible
dans 30 étab...
Préparer la prochaine étape…
les touristes travailleurs nomades…
En 2017 la France comptera 17% de travailleurs freelance ...
Créer un tiers lieux pour des communautés on-line locales
Un hôtel avec services collaboratifs ?
Quel nouveau rôle pour l’hôtel ?
Achat groupé : garde d’enfants
Activités touristiques groupées
Coworking
Codining ou Colu...
Merci

@emilie_morcillo
emilie.morcillo@partageandco.com

Présentation 26 eme atelier Prospective Régionale Nord Pas de Calais
Présentation 26 eme atelier Prospective Régionale Nord Pas de Calais
Présentation 26 eme atelier Prospective Régionale Nord Pas de Calais
Présentation 26 eme atelier Prospective Régionale Nord Pas de Calais
Présentation 26 eme atelier Prospective Régionale Nord Pas de Calais
Présentation 26 eme atelier Prospective Régionale Nord Pas de Calais
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentation 26 eme atelier Prospective Régionale Nord Pas de Calais

4 810 vues

Publié le

descriptif de l'éco-système et pistes de partenariats avec les acteurs traditionnels

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 810
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3 519
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • A force d’opposer l’économie collaborative aux modèles traditionnels de l’économie, on a fini par en faire des ennemis. Il faut dire que le système capitaliste tel qu’on souhaite nous le vendre consiste à consommer, consommer toujours plus et toujours plus vite

    Même si les baby boomers occidentaux trouvent que leur modèle de société est le meilleur, les nouvelles générations ont pris conscience que malgré tous leurs efforts elles ne pourraient pas profiter de ce dont les générations antérieures ont profité. La relation des "milleniums" à la propriété est d’ailleurs un vrai casse tête pour les gens du marketing.
    Et si on considérait que les deux économies sont complémentaires et permettent à la consommation de devenir raisonnable et respectueuse des ressources et des gens ?
  • Changement de paradigme réside dans ce qui procure notre sentiment de sécurité qui passe de la propriété des choses qui sécurise aux connections que nous entretenons avec les autres..

    L’économie collaborative = Activité humaine qui vise à produire de la valeur en commun et repose sur de nouvelles formes d’organisation du travail, plus horizontales

    Elle s’appuie sur
    l’usage plutôt que la propriété d’où la mutualisation des biens, espaces et outils;
    Sur l’organisation des citoyens en « réseau » ou communautés
    Sur l’intermédiation par des plates-formes internet.

    3 principes fondateurs
    1. accès plutôt que possession
    2. Optimisation des ressources disponibles
    3. les communautés
  • Idée N°1 : Le cercle amical et familial a toujours été le lieu d’échanges pair à pair
    Internet a permis de créer des cercles de confiance plus large, permettant à des communautés digitales de se constituer et de remplacer les organisations traditionnelles

    Idée N°2 : Ces usages sont nés d’une maturité et d’une maîtrise nouvelle des nouvelles technologies d’une part, et d’une c

    Idée N°3 : Ils ont été accélérés et légitimés par la crise ! Le « consommer malin » a remplacé le « consommer radin »
  • A mi-chemin entre la sphère privée et professionnelle, la commercialisation de services entre particuliers basée sur des ressources personnelles crée de nouveaux schémas qui ne sont pas encore encadrés par des règles claires…
    Sur e-bay, le seuil de tolérance est de 2 000 €/mois 3 mois de suite, en réalité, il s’agit de cas par cas selon les secteurs mais la plupart des revenus générés par ces membres leur permettent de partager leurs frais de vie…
    Le site Worldcraze a quand à lui limiter les gains annuels de ses membres à 1 500€
    Les indépendants vont représenter environ ¼ de la main d’œuvre dans les années à venir en France, ils composent déjà 30 % de la main d’œuvre aux Etats-Unis (53 millions de personnes), et bientôt, en 2020, la moitié, comme l’affirme Sara Horowitz, présidente du Feelancers Union –

    « Le travailleur à la demande est dans une situation juridique fragile. La plateforme n’agit plus comme un employeur qui absorbe les charges et les risques (chômage, santé, retraite) mais comme une boîte noire qui transfère les risques sur ses fournisseurs ». - See more at: http://www.telos-eu.com/fr/societe/economie-collaborative-un-programme-politique-pour.html#sthash.Z9QjAJ15.pG2dK1EN.dpuf
  • Un secteur qui a pesé 15 Milliards de dollars en 2014 selon une étude de Pwc
    335 Milliards de dollars en 2025 ?
  • Drivy : 3 jours à 36€ en moy
    Airbnb : 3 nuitées à 80 € en moy/mois sont louées

    Pretachanger : 100 000 échanges – 50 000 utilisateurs
  • « Des hôteliers contents mais pas béats », voilà comment Bruno Lasserre, président de l'Autorité de la Concurrence, imagine la réaction des hôteliers pendant l’annonce de leur décision, mardi 21 avril 2015, à Paris.  Pour l’Autorité, qui raconte « avoir su créer un vrai rapport de force avec Booking », le résultat est satisfaisant pour les hôteliers.  « C’est la liberté retrouvée », affirme Bruno Lasserre.  La décision garantit désormais au consommateur de trouver le meilleur prix chez l’hôtelier et desserre le carcan imposé à l’hôtellerie. Certes.  Mais pour les hôteliers qui veulent avoir la main sur leur distribution en ligne, subsiste un point noir : les hôtels ne peuvent toujours pas afficher un prix inférieur à celui sur Booking sur leur propre site.
  • septembre 2014 après d'un échantillon de 1000 personnes
  • SERVICE, SERVICE, SERVICE
    La qualité du service devrait être le point focal de tout établissement. Quand un voyageur choisit de séjourner à l’hôtel ou dans un autre hébergement traditionnel, il s’attend à recevoir un bon service.
    Petites attentions. Quand le client se sent spécial ou a l’impression d’avoir reçu un service privilégié, cela marque son séjour et il est plus enclin à laisser un commentaire positif sur un site d’avis.

    Donner accès à Internet gratuitement, c’est pratiquement toujours le cas dans les logements partagés. C’est d’ailleurs l’une des exigences de la clientèle de lagénération Y, aussi friande de la plateforme Airbnb.
    Proposer des chambres avec cuisinette ou la possibilité d’acheter des aliments frais pour des repas simples. Le segment familial cherche ce type d’option qui peut même l’inciter à prolonger le séjour, puisque le budget de restauration se trouve allégé.
    Plus que jamais, former les employés à donner un service personnalisé, de qualité et constant.
  • «Le meublé touristique à plein-temps et toute l’année, c’est autre chose. C’est du business organisé» Ian Brossat
    Opportunités : Il s’agit d’une nouvelle forme de tourisme, donc opportunité de capter de nouveaux clients !
  • La ville Bédarrides, située en Provence (Vaucluse) à 20 minutes d’Avignon a pris l’initiative de contacter le site BedyCasa afin d’établir un partenariat entre la commune et le site inscrit dans l’économie collaborative depuis 2007.
    L’objectif de ce partenariat est de montrer aux autres villes de France qu’il est bénéfique pour les institutions d’intégrer l’économie collaborative comme solution socio-économique face à la pénurie de logements dans certaines villes ou lors d’évènements. L’hébergement chez l’habitant permet, en outre, aux habitants des communes de France, d’optimiser leur espace disponible et d’arrondir leurs fins de mois.
    Ce partenariat va permettre d’une part, aux habitants de Bédarrides, mais également au personnel et toute personne se rendant dans la commune, de bénéficier de réductions spéciales pour tous leurs déplacements. Par ailleurs, il a également été mis en place un code promotionnel pour tous les voyageurs souhaitant se rendre au festival d’Avignon et souhaitant être logé chez l’habitant.
    À Amsterdam, où le parc hôtelier est saturé, la loi vient d’être modifiée pour faciliter les locations de courte durée. Les locataires peuvent également sous-louer. Une loi « Airbnb-friendly » en somme. Et d’autres villes voient cette évolution du tourisme d’un bon œil. À Portland aux États-Unis, Airbnb a lancé le concept de Shared City « la ville partagée » en partenariat avec la municipalité. Portland à fait le choix de s’adapter. Une partie du revenu des locations de courte durée est réinvestie dans les startups locales.

    Airbnb vient de remporter une première victoire dans sa ville natale, San Francisco. Les locations de moins de 30 jours, jusqu’alors interdites, y seront légales à compter de février 2015. La «loi Airbnb» impose toutefois certaines restrictions.  Ainsi, les loueurs doivent avoir le statut de résidents permanents de San Francisco et sont tenus de s’inscrire à la Ville sur la liste des hôtes.  Les logements entiers peuvent être loués jusqu’à un maximum de 90 jours par année. La loi instaure aussi une taxe sur la location et formule certaines exigences en matière d’assurances.  Les propriétés privées en location ne représentent que 6% de la valeur globale des revenus d’hébergement pour l’année 2013, comparativement à 72% pour les hôtels. Selon Euromonitor International, ces proportions ne devraient pas changer de façon importante d’ici 2018.  Les hôtels de la catégorie économique, probablement plus touchés par le phénomène, devraient voir la valeur globale de leurs revenus croître davantage (27%) que celle des propriétés privées (19%) d’ici 3 ans.
  • En parallèle , à la dernière rencontre entre L’UMIH et Airbnb , les hoteliers demandaient à Nicolas Ferry comment s’inscrire sur Airbnb …
  • Plutôt que se positionner comme un refuge confortable à l’abri du monde extérieur, certaines chaînes d’hôtels mettent en valeur les expériences locales stimulantes, ce qu’Airbnb propose avec ses guides de quartiers.

    Depuis vingt ans, les hôtels du groupe Joie de Vivre aux États-Unis font de l’authenticité leur marque de commerce. Chacun de ces hôtels-boutiques a une personnalité bien définie et ancrée dans son milieu. Les employés occupent un rôle de premier plan dans cette distinction et sont encouragés à donner des suggestions personnelles aux clients.
    Le fondateur de cette chaîne, Chip Conley, comprend bien cette nécessité de miser sur l’authenticité et la qualité du service; il a d’ailleurs été recruté par Airbnb à l’automne 2013 pour diriger le volet de l’accueil (global hospitality). M. Conley estime qu’en plus de s’inspirer d’Airbnb en matière d’intégration dans son milieu, l’hébergement traditionnel peut également observer la façon dont la plateforme de partage utilise habilement la technologie, un aspect devenu fondamental dans l’industrie. Avec la facilité qu’il offre aux utilisateurs de réserver, de consulter les avis des autres clients et de s’informer à propos du quartier, le portail est en effet très agréable à consulter.
    Bien qu’elle soit confrontée à d’importants enjeux de légitimité, la croissance extrêmement rapide d’Airbnb et son modèle d’affaires particulier sont symptomatiques de l’évolution du voyageur et démontrent l’importance pour l’industrie de s’adapter et d’innover.

    Né en 1992 GREETERS : 40 groupes en France, 1 600 greeters
    11 000 visiteurs accueillis en 2013

    70 destinations dans le monde en tout

  • L'idée est de financer des besoins et dépenses courantes avec les capacités de production inutilisées liées à son coeur de métier.
  • Voilà pourquoi le coworking est une opportunité formidable pour les destinations touristiques.

    Un lieu de calme, de travail et de rencontre où il est possible d’alterner loisirs et phases de concentration.

    Un tourisme de tous les jours, une mobilité du quotidien
    voyager et travailler en même temps. 

    Connecté partout dans le monde, l’emploi est en cours de réinvention, et avec lui, le concept même de vacances. Le jour où la France disposera d’assez d’espaces des coworking, toutes les dynamiques territoriales (saisonnalité, temporalité) auront été repensées.
  • Un hôtel à visage humain : Un hôtel avec personnalisation des relations, dès le site internet où les employés et les patrons peuvent mettre leur profil, leurs bons plans locaux respectifs…

    Les bonnes adresses authentiques et les conseils sur le blog de l’hôtel finiront de le rendre authentique dans sa démarche..

    Enfin, un partenariat avec le réseau des « greeters » permettra aux touristes de visiter les lieux avec un local passionné et bénévole.

    Une salle de réunion transformée en espace de coworking : animations de communauté,
    l’hôtel peut faire partie des tiers lieux de l’économie collaborative de demain et brasser
    Une communauté d’habitués…Lieu de Trade school, de la Ruche qui dit Oui,etc..
    Le service d’animation étant garant de la fidélité de sa Communauté…

    Pourquoi ne pas créer un Label avec une charte de services collaboratifs ?
    En effet, la force d’Airbnb est de fournir un accès simplifié et unique à un listing de 500 000
    logements dans le monde…L’idée est de pouvoir fédérer aussi une offre large d’hôtels selon des critères plus « friendly » que « booking » …
  • Présentation 26 eme atelier Prospective Régionale Nord Pas de Calais

    1. 1. L’économie collaborative : Opportunité ou menace ? Quelles sources d’inspiration ?
    2. 2. L’économie collaborative regroupe l’ensemble des pratiques et modèles basés sur des Structures horizontales et des communautés et qui transforment la façon dont on vie, créer et travaille
    3. 3. Source : Petit Manuel de l’Economie Collaborative Aurélie Duthoit Septembre 2014 4 DRIVERS
    4. 4. Un nouveau tiers de confiance : Les plates-formes ! Réseaux peer to peer Echange Achat Location biens capacités expertises Tiers de confiance
    5. 5. …Permettant un changement d’échelle ! Local Mondial
    6. 6. « Les acteurs rencontrent des problèmes de régulation car ils dérangent les acteurs en place. Ce n’est pas propre à la sharing economy, c’est propre à l’innovation. Dès qu’on innove, on dérange les rentiers. » Frédéric Mazella, fondateur & CEO de Blablacar Les freins pour les plates-formes Expatriation des revenus et profits Concurrence déloyale Flou juridique : un début de régulation Loi Duflot janvier 2014 Loi Thévenoud octobre 2014 Fiscalité : Zone Grise
    7. 7. Sphère professionnelle Précarité du travail à la demande…. Sphère privée Zone de non droit : la sphère semi-pro.. Les freins pour les usagers
    8. 8. Un marché à peine adolescent mais muti-sectoriel : 79% des acteurs ont été crées après 2008 et la moitié d'entre eux ont moins de 3 ans
    9. 9. •Crée en 2006 •17 millions d’internautes sur Leboncoin = 1 français sur 4 •Crée en 2006, 20 millions de membres dans 19 pays pour Blablacar leader mondial valorisé 1 Milliards de dollars •Airbnb, crée en 2008, valorisée 10 Milliards de dollars •10 millions de membres dans 34 000 villes et 190 pays •40 000 hôtes à Paris, 30 000 à NY, 25 000 à Londres, •155 millions de nuitées en 2014 ( 20% de plus que le groupe Hilton) •Crée en 2004, 9 millions de couchsurfers dans 120 000 villes •Création en 1992, 65 000 échangeurs de maisons chez Trocmaison.com •Création en 2010, •Drivy revendique actuellement 500 000 utilisateurs et un parc automobile de 27 000 véhicules partout en France = 1 % du marché total de location voiture •Lancé en 2014, 160 000 usagers Uber Pop à Paris •Crée en 2010, 100 000 membres sur e-loue Quelques chiffres
    10. 10. Classement des acteurs par transaction unitaire moyenne entre les membres Economie du Partage Système D Les pro-am 0 € 50 € 100 € 150 € 200 € 250 € 0 € 0 € 0 € 0 € 0 € 3 € 15 € 30 € 40 € 50 € 108 € 240 € 15 € 40 € 50 € 50 € 102 € Ex : un membre Airbnb réserve en moyenne 3 nuitées à 80€/nuit soit une transaction moyenne unitaire de 240€ entre 2 membres.
    11. 11. Des usages peu développés encore 60 Millions de consommateurs/ Mediaprism oct 14 « Attitudes et pratiques des Français »
    12. 12. Pour l’argent…et pour le plaisir !
    13. 13. Profils des 2 150 répondants à l’enquête « JE PARTAGE ! ET VOUS ? » menée par la Fing et OuiShare dans le cadre de ShaREvolution.
    14. 14. 4 types de profils qui émergent… 19% 40 % 36 % 5 %
    15. 15. Etude d’un secteur : L’hôtellerie Le tourisme français, c’est une industrie de 900 000 employés, plus de 240 000 entreprises et un chiffre d’affaire de 149 milliards d’euros, soit 7,3% du PIB
    16. 16. Les hôtels ont déjà perdu le contrôle de leur distribution online en niant la nécessité de la transition digitale de leur filière.. 800 000 nuitées réservées toutes les 24h !
    17. 17. « Ces 40 dernières années, il n’y a pas eu d’innovation dans l’industrie hôtelière. Les clients veulent plus que des sites à visiter. Ils désirent comprendre la ville, savoir comment elle fonctionne. Et 40% des utilisateurs de Wimdu ne voyageraient pas s’ils n’avaient pas la possibilité d’aller chez l’habitant » Christopher Oster, fondateur Wimdu (Airbnb allemand) De nouvelles attentes : Un tourisme plus authentique, humain, relocalisé nourri par une confiance numérique boostée par les communautés pair à pair !!
    18. 18. Une vraie tendance de fond (étude septembre 2014)
    19. 19. Développement d’un tourisme collaboratif « Une des valeurs fortes de l’économie collaborative est d’ouvrir l’accès à des ressources dont l’usage était jusque là exclusivement privé : De l’ouverture de l’accès à ces ressources sont nés tous les acteurs collaboratifs du tourisme.» Le tourisme collaboratif, c’est donc un tourisme responsable qui repose sur des actifs proposés par des particuliers…
    20. 20.  Plus d’espace  Plus personnel  Plus Authentique  Plus flexible  Moins cher Hôtellerie classique  Services d’entretien : propreté, hygiène, draps propres  Réception 24h/24, parking  Services attenant : Salle de gym, piscine, salon Wifi  Garantie, sécurité du service Comment répondre à ces nouvelles attentes? Enjeu principal La confiance Enjeu principal réinventer l’expérience client Plus personnelle Plus authentique
    21. 21. LES FREINS LES OPPORTUNITES
    22. 22. Tourisme du partage Quelles formes de partenariats possible ? Tourisme traditionnel Quelles sources d’inspiration ?
    23. 23. Les moteurs de recherches innovants combinent les acteurs traditionnels et les nouveaux entrants
    24. 24. Les nouvelles formes d’auto Partage complètent les offres de voyages classiques
    25. 25. « Nous réservons directement sur Airbnb, comme nous le faisons pour Ryanair. Et nous ajoutons un service en plus comme le petit-déjeuner. Cette offre correspond au positionnement de la marque, des voyages en immersion et à des prix abordables », explique Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du monde. François Piot, PDG de www.pretapartir.fr : « En province, la demande ne vient pas de nos clients mais cela nous permet d’être force de proposition. Et c’est très intéressant au niveau du prix. Pour un week-end, le budget peut être réduit de moitié si l’on réserve chez l’habitant. » Les agences de voyages commencent à intégrer ces pratiques à leurs offres
    26. 26. Et les hôtels écrivent une lettre ouverte Au premier ministre…
    27. 27. Olivier Cohn, directeur général de Best Western France "la création de valeur s'est déplacée vers ceux qui maîtrisent la technologie, reconnaît- il. Depuis un an, pour répondre à la concurrence des sites d'hébergement CtoC, nous avons déployé une plate-forme technologique, qui présente les services des hôtels et les activités à faire dans les environs, avec plein d'informations pratiques". "C'est notre façon de remplacer le concierge des hôtels de luxe. Nous voulons récupérer cette notion de service, et ne plus la laisser au distributeur". Faut-il encadrer les pratiques d'Airbnb ? "Oui, lorsque des professionnels louent 80 appartements sur le site, sans respecter les règles d'hygiène notamment ; non, lorsqu'un particulier loue son appartement de temps en temps pour se payer des vacances".
    28. 28. S’appuyer sur une communauté locale Adopter une approche servicielle forte Proposer une expérience authentique et locale L’établissement n’est plus la destination, il est désormais une vitrine sur la communauté environnante…
    29. 29. Une meilleure occupation des salles de réunions et une connexion à son écosystème local ?
    30. 30. Les hôtels Marriott Ont lancé une plate- forme de réservation d’espaces de Coworking et salles de réunions
    31. 31. Optimiser son taux d’occupation !
    32. 32. Certains hôtels troquent leurs chambres disponibles…
    33. 33. Bemate : L’appart-hôtel collaboratif… «le logement collaboratif enrichit le tourisme. Les hôtels et les appartements doivent apprendre à coexister librement» Enrique Sarasola, président fondateur du groupe hôtelier espagnol Room Mate Bemate.com : Une plate-forme qui met en relation les propriétaires d'appartements avec des voyageurs à qui sont également proposés des services hôteliers et une conciergerie 24h/24 !
    34. 34. Le coworking hôtelier : Le précurseur français Mercure dès 2013 30 sites d'ici 3 ans EASYWORK sera disponible dans 30 établissements à proximité de gares, d'aéroports ou de pôles économiques régionaux.
    35. 35. Préparer la prochaine étape… les touristes travailleurs nomades… En 2017 la France comptera 17% de travailleurs freelance et indépendants. On ne parlera peut-être plus de touristes mais d’habitants éphémères
    36. 36. Créer un tiers lieux pour des communautés on-line locales
    37. 37. Un hôtel avec services collaboratifs ?
    38. 38. Quel nouveau rôle pour l’hôtel ? Achat groupé : garde d’enfants Activités touristiques groupées Coworking Codining ou Colunching Animation de communautés Tiers lieux Social Dining Guide locaux Conciergerie
    39. 39. Merci  @emilie_morcillo emilie.morcillo@partageandco.com 

    ×