LA
CHRONOLOGIE
DE DC COMICS
Source : dcplanet.fr
Avril 1985 — Mars 1986
CRISIS ON INFINITE EARTHS
Scénariste : MarvWolfman ; Dessinateur : GeorgePérez ; Coloristes : DickG...
Novembre 1986 — Mai 1987
LEGENDS
Scénaristes : John Ostrander, Len Wein ; Dessinateurs : John Byrne, Karl Kesel ; Colorist...
Février 1987 — Mai 1987
BATMAN : YEAR ONE
Scénariste : Frank Miller ; Dessinateur : David Mazzucchelli ; Coloriste : Richm...
cours de ces trente dernières années – Zero Year n’en est que l’exemple le plus récent.
Certaines scènes réapparaissent tr...
Février 1988 — Janvier 1989
A DEATH IN THE FAMILY
Scénariste : Jim Starlin ; Dessinateur : Jim Aparo ; Coloriste : Adrienn...
Mars 1988
KILLING JOKE
Scénariste : Alan Moore ; Dessinateur : Brian Colland ; Coloriste : John Higgins
Histoire majeure e...
Décembre 1988 — Mars 1989
COSMIC ODYSSEY
Scénariste : Jim Starlin ; Dessinateurs : Mike Magnola, Carlos Garzon ; Coloriste...
Décembre 1992 — Octobre 1993
THE DEATH AND RETURN OF SUPERMAN
Scénaristes : Gerard Jones, Dan Jurgens, Karl Kesel, William...
Avril 1993 — Août 1994
KNIGHTFALL
Scénaristes : Chuck Dixon, Jo Duffy, Alan Grant, Dennis O’Neil, Doug Moench ; Dessinateu...
Janvier 1994 — Mars 1994
EMERALD TWILIGHT
Scénariste : Ron Marz ; Dessinateurs : Bill Willingham, Fred Haynes, Darryl Bank...
Septembre 1994
ZERO HOUR : CRISIS IN TIME
Scénariste : Dan Jurgens ; Dessinateur : Dan Jurgens ; Coloriste : Gregory Wrigh...
Avril 1996 — Mai 1996
DC VS. MARVEL
Scénaristes : Ron Marz, Peter David ; Dessinateurs : Dan Jurgens, Claudio Castellini
D...
Juillet 1996 — Novembre 1996
THE FINAL NIGHT
Scénariste : Karl Kesel ; Dessinateur : Stuart Immonen ; Coloristes : Lee Lou...
causés seront réparés grâce aux efforts de tous les héros, mais aussi et surtout avec le
temps.
Mars 1999 — Novembre 1999
NO MAN’S LAND
Scénaristes : Jordan B. Gorfinkel, Greg Rucka, Chuck Dixon, Scott Beatty, Paul Din...
Juin 2004
IDENTITY CRISIS
Scénariste : Brad Meltzer ; Dessinateur : Rags Morales ; Coloriste : Alex Sinclair
Identity Cris...
Identity Crisis est également considérée comme un des causes menant à Infinite
Crisis.
Décembre 2004 — Mai 2005
GREEN LANTERN : REBIRTH
Scénariste : Geoff Johns ; Dessinateur : Ethan Van Sciver ; Coloriste : M...
se place au doigt de Guy Gardner, faisant de lui une nouvelle fois un Green Lantern.
Du coté de Kyle Rayner, le Green Lant...
Février 2005 — Avril 2006
UNDER THE HOOD
Scénariste : Judd Winick ; Dessinateurs : Doug Mahnke, Tom Nguyen, Paul Lee, Cam ...
Juin 2005 — Novembre 2005
OMAC PROJECT
Scénariste : Greg Rucka ; Dessinateurs : Jesus Saiz, Cliff Rochards, Bob Wiacek ; C...
Décembre 2005 — Juin 2006
INFINITE CRISIS
Scénariste : Geoff Johns ; Dessinateurs : Phil Jimenez, Jerry Ordway, George Pér...
ce combat et mourra dans les bras de sa cousine : Power Girl.
Grandement affecté par ces derniers événements, la trinité W...
Mai 2006 — Mai 2007
52
Scénaristes : Geoff Johns, Grant Morrison, Greg Rucka, Mark Waid ; Dessinateurs : Joe
Bennett, Chri...
planète respective et font plusieurs rencontres problématiques sur leur chemin dont
The Emerald Eyed of Ekron, Lady Styx o...
son masque de Booster. Pendant ce temps, l’ancêtre de Booster, Daniel Carter, se fait
attirer par Mister Mind au laboratoi...
Mars 2007 — Août 2007
AMAZONS ATTACK !
Scénariste : Will Pfeifer ; Dessinateur : Pete Woods
Wonder Woman est retenue priso...
Août 2007 — Février 2008
SINESTRO CORPS WAR
Scénaristes : Geoff Johns, Dave Gibbons ; Dessinateurs : Ivan Reis, Ethan Van ...
Corps. Salaak arrive et aide Kilowog et les quelques jaunes restants, dont Arkillo,
s’échappent. Sodam Yat parvient à détr...
Septembre 2007 — Novembre 2007
GREEN ARROW : YEAR ONE
Scénariste : Andy Diggle ; Dessinateur : Jock ; Coloriste : David Ba...
Mai 2008 — Novembre 2008
BATMAN R.I.P.
Scénariste : Grant Morrison ; Dessinateur : Tony S. Daniel ; Coloristes : Guy Major...
Août 2008 — Décembre 2008
BRAINIAC
Scénariste : Geoff Johns ; Dessinateur : Gary Frank ; Coloriste : Brad Anderson
Brainia...
Supergirl est capturée et est elle aussi amenée à bord du vaisseau pendant que
Metropolis se fait mettre en bouteille et q...
Juin 2009 — Mai 2010
BLACKEST NIGHT
Scénariste : Geoff Johns ; Dessinateurs : Doug Mahnke, Ivan Reis, Ryan Sook ; Colorist...
L’alliance des différents corps et de la Justice League se retrouve à Coast City, pour
affronter Nekron et Black Hand et t...
Septembre 2009 — Avril 2010
CRY FOR JUSTICE
Scénariste : James Robinson ; Dessinateurs : Mauro Cascioli et Scott Clark ; C...
Mai 2010 — novembre 2010
The return of bruce wayne
Scénariste : grant morrison ; dessinateurs : chris sprousse, frazer irv...
Après cette longue et douloureuse aventure, bruce en tire un nouveau constat et
annonce publiquement que wayne entreprises...
Mai 2011 — Septembre 2011
Flashpoint
Scénariste : geoff johns ; dessinateur : andy kubert , sandra hope, jesse delperdang ...
mémoire s’aligne avec celle-ci, ses souvenirs étant remplacé par le barry d’ici. C’est à
ce moment-là qu’il se rend compte...
4 juillet 2012
Batman : earth one
Scénariste : geoff johns ; dessinateur : gary frank ; coloriste : brad anderson
Batman :...
découvre des dizaines de cadavres de petites filles. Ça faisait un bout de temps que le
tueur en série était là.
Finalemen...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La chronologie de dc comics

1 643 vues

Publié le

Diaporama basé sur les données du site dcplanet.fr

Publié dans : Divertissement et humour
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 643
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La chronologie de dc comics

  1. 1. LA CHRONOLOGIE DE DC COMICS Source : dcplanet.fr
  2. 2. Avril 1985 — Mars 1986 CRISIS ON INFINITE EARTHS Scénariste : MarvWolfman ; Dessinateur : GeorgePérez ; Coloristes : DickGiordano, JerryOrdway, MikeDeCarlo Crisis On Infinite Earths est la toute première Crise dans l’univers DC. Avant cette crise, DC était célèbre pour ses problèmes de continuité souvent incohérente et provocant de véritables conflits dans les histoires de ses personnages. Des explications « logiques » ont alors étaient tenté par DC avec l’introduction du concept de Multiverse. Ainsi apparurent, Earth One (Terre sur laquelle se passent les aventures des héros durant le Silver Age), Earth Two (Version plus ancienne de Earth One où on eut lieux les évènements du Golden Age) ou encore Earth Prime (considérée comme le monde réel). Il devenait nécessaire pour DC Comics de clarifier tout ceci. Crisis On Infinite Earths est une série de 12 numéros (maxi-série) et avait pour but de supprimer le concept de Multiverse dans le DC Universe. L’histoire présente deux êtres presque omnipotents. Le bon s’appelle le Monitor alors que le méchant est l’Anti-Monitor. Ils ont été créés en même temps que la naissance du Multiverse, tous issu de la même expérience. Le Monitor était considéré comme le vilain au départ (soit un peu avant la Crise). Toutefois, avec son commencement, il est révélé qu’il travaille en fait sur un plan totalement désespéré afin d’essayer de sauver la totalité du Multiverse de la destruction par l’Anti-Monitor.
  3. 3. Novembre 1986 — Mai 1987 LEGENDS Scénaristes : John Ostrander, Len Wein ; Dessinateurs : John Byrne, Karl Kesel ; Coloriste : Tom Ziuko Legends est le premier crossover post Crisis On Infinite Earths, mini-série en 6 parties et impactant de nombreuses séries, tie-in à l’event Firestrom, Blue Beetle, Justice League of America, Superman, Warlords, Cosmic Boy – mini en 4 créée pour l’event – etc.). Il met en scène les héros face à un ennemi peu commun : les hommes de la rue. Piloté par un certain G. Gordon Godfrey, un présentateur TV qui ne cesse de dénigrer les super-héros, les gens commencent à se soulever et à manifester dans la rue pour lutter contre la suprématie prétendu de ces super-héros. Cela va vite tourner en émeute. Il s’avère qu’en vérité, derrière ce Godfrey se cache l’identité d’un sbire de Darkseid qui a le pouvoir de manipuler les foules. Affaiblir les super-héros aux yeux de leur protégés, c’est son nouveau plan pour conquérir la Terre. Alors que le président des Etats Unis demande aux héros de ne plus faire d’apparition publique pour préserver le calme, la colère continue de grimper dans le pays. Pour faire fasse au manque de protection dus à l’absence des Super-Héros (soutenu et suivi par Superman jusqu’à ce qu’il prenne conscience du danger, à la toute fin), le gouvernement fait appel à Amanda Waller qui va former la Suicide Squad afin de protéger les civils des menaces qui surgissent de par le monde. La Justice League de l’époque piloté par le Martian Manhunter, puis Firestorm, Blue Beetle, Captain Marvel, Robin (Jason Todd) et quelques autres vont devoir tout faire pour arrêter ce carnage. Ils ne seront sauvé que par la pureté de l’esprit des enfants (stimulé aussi par le jeune Billy Batson aka Captain Marvel, qui malgré lui, a su toucher une jeune fille) qui continuent de croire en leur héros et permettent ainsi à mettre à jour l’influence néfaste de Glorious Godfrey et de Darkseid. Cet event aura permis de redéfinir le statut quo de certain héros, et de notamment faire le tri au niveau de la Justice League dont cette incarnation prendra fin avec la fin de l’event (et on y verra la mort orchestré de Vibe ou Steel dans les ties-in à l’event de la série Justice League of America, pour ensuite donner naissance à la JLI). On continue aussi d’y développer un univers toujours plus sombre avec notamment la création du Suicide Squad qui donnera lieu directement à sa propre série par la suite.
  4. 4. Février 1987 — Mai 1987 BATMAN : YEAR ONE Scénariste : Frank Miller ; Dessinateur : David Mazzucchelli ; Coloriste : Richmond Lewis Dans Batman : Year One, James Gordon arrive à Gotham City avec sa femme enceinte et rejoint les forces de l’ordre, mais il découvre une ville où règne le crime, la corruption et la violence. Le commissaire doit rester sur ses gardes car même la police est touchée par ces horribles pratiques. Parallèlement, Bruce Wayne rentre de son long voyage qu‘il avait entamé suite au meurtre de ses parents. Pendant toutes ces années il s’est entrainé à combattre le crime pour que plus personne ne vive la tragédie qu’il a vécu étant enfant. Il va non sans mal, démarrer sa carrière de Batman et devenir le chevalier noir que l’on connait tous. Cependant il devra faire face non seulement à la pègre mais également à la police qui le considère comme un hors-la-loi. Ainsi le héros sera traqué par les forces de l’ordre mais continuera de chasser les criminels. Il commencera à être accepté quand il sauvera le fils de James Gordon des mains de la pègre. Cet évènement signera également le début de la grande amitié qui lie Batman à Gordon. Le comicbook nous fera également part des origines de Catwoman, alias Selina Kyle et de sa rencontre avec Batman. Batman : Year One est une œuvre indispensable pour toute personne s’intéressant à Batman car elle se distingue de part son atmosphère très sombre, mature et violente mais aussi par le talent d’écriture de Frank Miller qui est au plus haut de son art. De toutes les origines de Batman qui nous ont été livrée c’est souvent celle-ci qui ressort comme étant la meilleure. Aujourd’hui, Scott Snyder a revisité les origines du chevalier noir dans sa saga Zero Year, dans les New 52. Bien que l’histoire soit très différente, l’auteur n’hésite pas à faire référence au travail de Miller à travers ses nouvelles pages et de manière régulière, rappelant que Year One est un monument qui reste inscrit dans la continuité globale du sombre héros, quel que soit son univers et son incarnation actuelle. De même, Year One a souvent été repris et cité dans de nombreux récits au
  5. 5. cours de ces trente dernières années – Zero Year n’en est que l’exemple le plus récent. Certaines scènes réapparaissent très souvent, notamment celle dite de la chauve- souris, avec cette phrase désormais culte : « Yes Father. I shall become a bat ».
  6. 6. Février 1988 — Janvier 1989 A DEATH IN THE FAMILY Scénariste : Jim Starlin ; Dessinateur : Jim Aparo ; Coloriste : Adrienne Roy Aussi fou que cela puisse paraître aujourd’hui, il faut savoir qu’en 1980, Jason Todd était un personnage impopulaire. Conscient de ce fait, DC Comics propose aux lecteurs de voter par téléphone sur l’aboutissement de l’histoire le concernant. Le but étant de le supprimer du rôle de Robin. Le résultat, avec une petite majorité, vous le connaissez. L’histoire A Death in the Family (Un Deuil dans la Famille) poursuit Jason Todd, le deuxième Robin, à la recherche de ses origines. Tout commence lorsque Batman & Robin attendent patiemment le bon moment pour frapper lors d’une mission. Soudain, Jason, attaque les criminels sans prévenir. Batman le prévient qu’un jour il finira par se faire tuer s’il continue d’agir de la sorte et demande à Jason s’il pense que tout ceci est un jeu. Le garçon lui répond alors « Oui, la vie est un jeu ». Il sera alors mis aux arrêts par Batman qui en profite pour le questionner sur ses parents. Jason ne veux vraiment pas en parler et prend la poudre d’escampette. C’est alors, pendant qu’il vagabonde dans le voisinage, qu’il rencontre Mr. Walker, un ami de ses parents. L’homme lui remet une boite dans laquelle se trouve de vieux documents et papiers appartenant à son père, dont des photos et des articles concernant sa famille. Parmi ceux-ci, il découvre son acte de naissance. Le nom de la mère est presque illisible mais l’initiale n’est pas un « C » comme pour Catherine Todd, mais un « S ». Il entreprend ainsi un voyage pour retrouver cette « S ».
  7. 7. Mars 1988 KILLING JOKE Scénariste : Alan Moore ; Dessinateur : Brian Colland ; Coloriste : John Higgins Histoire majeure et indispensable à tout fan de Batman, The Killing Joke fait partie des titres qui ont inspiré le film The Dark Knight. Le Joker s’échappe (encore une fois) de l’Asile d’Arkham dans le but de prouver que même les individus les plus droits peuvent être corrompus et devenir fous après une très mauvaise journée. Il va alors s’attaquer au commissaire Gordon. Lors de cette tentative de corruption de l’esprit, le Joker tirera sur Barbara Gordon qui en sortira paralysée et deviendra Oracle. Des sévices plus ou moins extrêmes lui seront infligés et le commissaire Gordon, alors otage, sera forcé de regarder ce que le Joker a fait subir à sa fille. Il sera à son tour humilié à de multiples reprises avant que Batman ne les retrouve et mette fin à cette sordide histoire.
  8. 8. Décembre 1988 — Mars 1989 COSMIC ODYSSEY Scénariste : Jim Starlin ; Dessinateurs : Mike Magnola, Carlos Garzon ; Coloriste : Steve Oliff Cosmic Odyssey (Cosmic Odyssée) est une mini-série centrée sur les Néo-Dieux créés par Jack Kirby. Elle est parue en quatre numéros mensuels de Décembre 1988 à Mars 1989. On y retrouve aux dessins Mike Magnola, célèbre pour son travail sur Hellboy. Les Néo-Dieux de Apokolips et de New Genesis s’allient et décident de faire appel à des super-héros de la Terre pour répondre à une menace libérée accidentellement par le Néo-Dieu Metron : l’équation de l’anti-vie. Ainsi, Superman, Batman, le Limier Martien, Starfire, Green Lantern (John Stewart) et enfin Jason Blood, connu pour être lié au démon Etrigan, arrivent sur New Genesis. Ils y apprennent que quatre planètes, à savoir la Terre, Rann, Thanagar et Xanshi, sont menacées par des ‘aspects’ de l’équation de l’anti-vie, et si ceux-ci parvenaient à atteindre ces planètes, la galaxie entière serait condamnée. Par groupes de deux et armés d’Anti-Life Catchers pour faire face à la menace, nos héros et les Néo-Dieux se rendent sur ces différentes planètes afin d’éviter le cataclysme. Tandis que les différentes équipes traquent les aspects de l’anti-vie avec plus ou moins de succès selon les cas, on apprend que Darkseid cherche en réalité à contrôler l’équation de l’anti-vie et non à l’arrêter. Il affronte l’équation aux côtés d’Etrigan, mais ils sont mis en difficulté. L’intervention d’Highfather, Orion et Dr. Fate, dépêchés sur les lieux par Batman, permet aux cinq personnages de retourner à New Genesis en fermant le pont entre la dimension de l’équation de l’anti-vie et la leur. Durant l’épilogue, John Stewart se demande s’il est digne d’être un Green Lantern suite à son échec qui a mené une planète à la destruction. Il apparaît également qu’en retournant sur Apokolips, Darkseid a emporté les aspects d’anti-vie récoltés par les héros et est parvenu à réunir un pur morceau d’anti-vie.
  9. 9. Décembre 1992 — Octobre 1993 THE DEATH AND RETURN OF SUPERMAN Scénaristes : Gerard Jones, Dan Jurgens, Karl Kesel, William Messner-Loebs, Jerry Ordway, Louis Simonson, Roger Stern ; Dessinateurs : M.D. Bright, Jon Bogdanove, Tom Grummett, Jackson Guice, Dennis Janke, Dan Jurgens, Denis Rodier, Walt Simonson, Curt Swan Dans cette histoire, Superman est engagé dans un combat contre une machine de destruction massive, portant le nom de Doomsday, et impossible à stopper dans les rues de Metropolis. Elle commence alors que la Justice League Internationale, composée alors de Guy Gardner, Blue Beetle, Booster Gold, Maxima, Fire, Ice et Bloodwynd répond à un appel d’urgence provenant de l’Ohio. Suivant le chemin de destruction laissé, ils amorcent le combat contre la créature responsable. Totalement dépassée, l’équipe se fait déchirer et Booster Gold est propulsé dans la stratosphère par un coup de poing. Superman rattrape Booster Gold à mi-chemin. Ce dernier lui dit « It’s like Doomsday is here », donnant ainsi un nom au monstre. The Death & Return Of Superman est une collection de 3 arcs : The Death of Superman, World Without a Superman et The Return of Superman. Le succès est phénoménal et les titres Superman gagnent une couverture internationale, les propulsant au plus haut des charts des ventes de comics, et sont victimes de ruptures de stocks en un temps record. L’exposition nationale et internationale de cette histoire est sans précédent dans l’histoire de l’industrie des comics. En 2007, The Death & Return Of Superman est adapté en film d’animation, Superman : Doomsday.
  10. 10. Avril 1993 — Août 1994 KNIGHTFALL Scénaristes : Chuck Dixon, Jo Duffy, Alan Grant, Dennis O’Neil, Doug Moench ; Dessinateurs : Jim Aparo, Jim Balent, Eduardo Barreto, Bret Blevins, Norm Breyfogle, Vincent Giarrano, Tom Grummett, Klaus Janson, Barry Kitson, Mike Manley, Graham Nolan, Sal Velluto, Mike Vosburg, Ron Wagner Prenant place sur une période d’environ 6 mois, Knightfall est le titre d’un arc majeur dans la mythologie du Chevalier Noir. Knightfall est aussi le nom qui cache en réalité une trilogie composée de Knightfall, Knightquest et Knightend publiée entre 1993 et 1994. Cette trilogie est aussi appelée non officiellement Knight Saga. Dans cette histoire, Bane, un génie gonflé aux stéroïdes, arrive à Gotham avec pour objectif de briser Batman. Il libère alors les fous d’Arkham, achevant à petit feu le Chevalier Noir. Batman, physiquement et psychologiquement usé par les assauts répété et constant de ses ennemis n’est plus en état de se battre, ne laissant plus qu’à Bane le soin de l’achever personnellement. Jean-Paul Valley va alors prendre la place de Bruce sous le masque devenant de plus en plus violent et instable, ternissant la réputation du Batman. Les ramifications modernes de cette histoire sont très importantes dans l’histoire du héros. Devant regagner la confiance de la police, de la population et des autres héros, Bruce réalise alors le fardeau et le risque de travailler seul menant à ce que la forme de la Bat-family d’aujourd’hui.
  11. 11. Janvier 1994 — Mars 1994 EMERALD TWILIGHT Scénariste : Ron Marz ; Dessinateurs : Bill Willingham, Fred Haynes, Darryl Banks ; Coloriste : Steve Mattsson L’arc Emerald Twilight ne fait que 3 numéros et pourtant son importance est capital. Après Reign of the Superman, Mongul et Cyborg Superman ont totalement détruit la ville de Coast City, ville natale d’Hal Jordan afin de transformer la terre en un gigantesque vaisseau de combat, le Warworld. Lorsqu’Hal revient sur terre, il trouve en lieu et place de Coast City un énorme engin sur les ruines de sa ville. Il est également assaillit par les nombreuses voies des habitants morts. Les voix finissent par se taire après la mort de Mongul des mais d’Hal. Superman revient aussi, ayant vaincu Cyborg Superman ailleurs dans la ville. La perte de Coast City provoquera la perte d’Hal Jordan. Son profond chagrin va le mener à enfreindre l’une des principale règles du Green Lantern Corps. Les Gardiens de l’Univers vont vouloir punir Hal qui va alors se lancer dans une quête qui signera l’un des évènements les plus noirs de l’histoire de l’univers Green Lantern. L’extinction pure est simple du Green Lantern Corps et des Gardiens de l’Univers, à l’exception d’un seul Ganthet. Hal Jordan cessera d’exister en tant qu’individu et se fera alors appeler Parallax.
  12. 12. Septembre 1994 ZERO HOUR : CRISIS IN TIME Scénariste : Dan Jurgens ; Dessinateur : Dan Jurgens ; Coloriste : Gregory Wright Après les évènements d’Emeraldt Twilight et la crise nerveuse d’Hal Jordan répondant maintenant au nom de Parallax, l’ancien héros s’est mis en tête de détruire et ensuite reconstruire le DC Universe comme il le souhaite. Tout cela dans un seul et unique but, annuler la disparition de sa ville natale, Coast City. Zero Hour : Crisis in Time est un crossover impliquant la quasi-totalité des héros de l’Univers DC. Les chapitres sont sortis dans le sens inverse de la numérotation croissante, commençant par le numéro 4 pour se terminer avec le numéro #0. Il est aussi et surtout un prétexte pour DC de remanier sa continuité un peu à l’image du récent Flashpoint promettant de corriger les problèmes d’incohérences amenés par les précédentes Crises. À la suite de cela, un nombre presque incalculable de modifications ont été apporté à l’univers nouvellement créé.
  13. 13. Avril 1996 — Mai 1996 DC VS. MARVEL Scénaristes : Ron Marz, Peter David ; Dessinateurs : Dan Jurgens, Claudio Castellini DC Versus Marvel est une mini en 4 épisodes qui voit les univers DC et Marvel s’opposer pour déterminer quel est le meilleur des deux. Entre les épisodes 3 et 4, 12 one-shots s’incrustent, réalisés par différentes équipes sur les amalgames entre les personnages de chaque maison. Ce crossover sera suivi de deux mini-séries, All Acces et Unlimited Acces ainsi qu’une nouvelle série de one-shots. Deux frères (représentant respectivement DC et Marvel) deviennent conscients de l’existence de l’autre et se défient dans une série de combat impliquant les héros de chaque univers. L’univers perdant cesserait tout simplement d’exister. Sur ces combats, six d’entre eux étaient déjà choisis alors que les cinq autres furent décidés par le vote des fans. DC reçoit alors plus de votes mais Marvel remporte trois de ces cinq affrontement. Bien sûr, afin d’éviter toute hystérie, les scénaristes sont parvenu à ne jamais réellement désigner le vainqueur de l’histoire puisque le Spectre et le Living Tibunal arrivent à « forcer » la résolution de la crise par la création d’un nouvelle univers qui s’appellera l’Amalgame Universe dans lequel existent des héros qui ne sont autres que des fusions de personnages Marvel et DC. Par exemple, Moonwing est une fusion de Moon Knight et de Nightwing ou encore Super Soldat qui n’est rien d’autre que l’amalgame de Captain America et Superman. Ce nouvel univers sera à nouveau séparé afin de restaurer les deux autres grâce à un être inter- dimensionnel du nom d’Access. Les six combats en question : Aquaman vs. Namor Catwoman vs. Elektra Flash vs. Quicksilver Robin vs. Jubilee Green Lantern vs. Silver Surfer Captain Marvel vs. Thor Et ceux décidés par les fans : Batman vs. Captain America Superboy vs. Spider-Man Lobo vs. Wolverine Wonder Woman vs. Storm Superman vs. Hulk
  14. 14. Juillet 1996 — Novembre 1996 THE FINAL NIGHT Scénariste : Karl Kesel ; Dessinateur : Stuart Immonen ; Coloristes : Lee Loughridge, Patricia Mulvihill En 1996 DC Comics publie un crossover du nom de The Final Night. Une histoire relatée dans une série en quatre épisodes du même nom ainsi que dans la plupart des titres DC Comics du moment. Ce crossover touche donc une très grande partie des héros de l’Univers DC et compte de façon majeure dans sa continuité. Un réfugié alien du nom de Dusk s’écrase sur Terre (Metropolis). Il est ici pour avertir notre monde que l’entité connue sous le nom de Sun-Eater est en route pour la Terre. Sun-Eater est un trou noir créé artificiellement qui, comme son nom l’indique, se nourrit de soleils. Pour parvenir à trouver une solution à cette situation problématique, Lex Luthor s’alliera avec Superman et les autres héros. Comme à son habitude, le savant ne fait pas les choses par altruisme. La Legion of Super-Heroes fait aussi une apparition mais prouvera être d’une utilité plus que limitée. Deux autres tentatives seront alors menées. La première, par Mister Miracle ,et sous la pression de sa femme Big Barda, ouvrir un Boom Tube gigantesque conçu pour déplacer le Sun-Eater dans une autre dimension, loin de la Terre. Malheureusement, l’engin n’est pas assez puissant et cette première tentative échoue. La seconde tentative consiste à créer un deuxième soleil pour éloigner le Sun-Eater du soleil principal. Les héros qui ont des pouvoirs basé sur l’énergie (chaleur) sont alors mis à contribution. Superman, Green Lantern, Fire, Inferno, Firestorm et d’autres concentrent alors leur pouvoirs et créent une énorme boule d’énergie thermique. Sun- Eater en fera alors son quatre heures, faisant de cette deuxième solution un échec. Le soleil termine inexorablement par s’éteindre, engouffré par Sun-Eater. Les heures passent et la situation sur la Terre devient de plus en plus incontrôlable malgré l’intervention des héros. Des actes de vandalisme, des insurrections et autres violences ont lieu tout autour du globe, la neige recouvre progressivement les continents et les mers gèlent petit à petit. Etrigan, en tant qu’émissaire de l’enfer, propose naturellement son aide à la population mais seulement en échange de l’âme de chaque être vivant. Le Pape lui-même fera une annonce pour rejeter la proposition du démon. Finalement c’est Hal Jordan, alors Parallax et dans un éclaire de lucidité, qui tente alors de rallumer le soleil en absorbant l’énergie de la supernova et en y injectant son propre pouvoir. La tâche se révèle telle que Parallax y laissera la vie. Les dommages
  15. 15. causés seront réparés grâce aux efforts de tous les héros, mais aussi et surtout avec le temps.
  16. 16. Mars 1999 — Novembre 1999 NO MAN’S LAND Scénaristes : Jordan B. Gorfinkel, Greg Rucka, Chuck Dixon, Scott Beatty, Paul Dini, Bob Gale, Devin K. Grayson, Kelley Puckett, Larry Hama, Bronwyn Carlton ; Dessinateurs : Greg Land, Andy Kuhn, Yvel Guichet, Alex Maleev, Dale Eaglesham, Frank Teran, Phil Winslade, Damion Scott, Dan Jurgens, Mike Deodato, Tom Morgan, Mat Broome, Sergio Cariello No Man’s Land est un immense crossover qui a touché quasiment toutes les séries liées à la Bat-Family entre 1999 et 2000, bien que la trame principale de l’event se soit concentrée sur les séries Batman, Detective Comics, Batman : Shadow of the Bat et Batman : Legends of the Dark Knight. L’histoire fait suite aux événements de l’arc Cataclysm, au cours duquel un tremblement de terre a ravagé Gotham City. Le Président des États-Unis en a profité pour déclarer la ville de Batman zone de non- droit, et a interdit quiconque d’y entrer ou d’en sortir. Cette décision condamna Gotham à un chaos où les vilains les plus terribles se livraient une guerre de gangs sans merci. Et manque de bol, Batman n’était pas là pour gérer l’affaire, puisque, en tant que Bruce Wayne, il essayait de mettre fin à l’isolement de Gotham par des voies politiques, laissant le soin à Oracle et Huntress de maintenir un semblant d’ordre dans sa ville. Flairant une occasion d’accroître son pouvoir et sa renommée, Lex Luthor pointe son nez en prétendant vouloir ramener le calme avec lui. Le sort lui sourira puisqu’il semblerait que ce soit son implication dans la reconstruction de Gotham qui lui ait valu son élection en tant que président des États-Unis quelques années plus tard. No Man’s Land est célèbre pour avoir eu de lourdes conséquences sur la continuité de Batman. Il introduit le personnage de Cassandra Cain, qui sera la troisième à porter le costume de Batgirl. On y observe également la première apparition d’Harley Quinn dans les séries régulières de Batman. Mais le moment le plus dramatique de ce crossover est probablement la mort de Sarah Essen, la femme du commissaire Gordon, tuée par le Joker au cours d’un final resté tristement célèbre.
  17. 17. Juin 2004 IDENTITY CRISIS Scénariste : Brad Meltzer ; Dessinateur : Rags Morales ; Coloriste : Alex Sinclair Identity Crisis (Crise d’Identité) est une mini-série en 7 numéros publiée entre Août 2004 et Février 2005 qui a connu un aussi grand succès au niveau commercial que critique. L’événement qui sert de déclencheur à l’histoire est le meurtre de Sue Dibny, femme d’Elongated Man. Son corps est retrouvé brûlé dans leur appartement. Les super- héros profondément marqués décident de s’unir afin de trouver le coupable. C’est le Dr. Light qui est le premier à être suspecté. En effet il est révélé que des années plus tôt Sue Dibny a été violé par le Dr. Light mais que celui à eut la mémoire effacée et reconfigurée afin de le rendre plus inoffensif. Atom, Black Canary, Hawkman, Flash, Green Arrow, Green Lantern et Zatanna sont à l’origine de cette intrusion qu’ils justifient par le fait que Superman et Batman ne voyaient que ce qu’ils voulaient voir car ils étaient bien trop occupés à gérer leurs propres ennemis. Le meurtrier essaye ensuite de pendre Jean Loring, l’ex-femme d’Atom, mais il échoue. Il envoi alors une menace de mort à Loïs, femme de Superman pour finalement engager Captain Boomarang afin qu’il tue Jack Drake, le père de Robin. Toutefois Jack reçoit une lettre anonyme qui le prévient que quelqu’un en veut à sa vie accompagné d’une arme à feu. Jack parvient à se défendre en tuant Captain Boomrang qui lancera, dans ses derniers instants, un boomrang qui blesse mortellement le père Drake, faisant de Tim un orphelin. Alors que l’enquête continue, Firestorm est poignardé avec une lame enchantée qui cause une instabilité faisant exploser le héros. Bolt est aussi gravement blessé alors qu’il transportait la combinaison de combat de Lex Luthor. Par la suite on apprend que Batman était tombé sur les héros lorsque ceux-ci étaient en train de laver le cerveau de Dr. Light qui ont alors décidé de faire subir la même chose à Batman car il voulait les en empêcher. Doctor Mid-Nite et Mister Terrific découvrent grâce à l’autopsie du corps de Sue Dibny, des traces de pas microscopique sur le cerveau de la victime. Le meurtrier avait donc accès à la technologie de Ray Palmer (aka Atom) qui peut changer de taille. C’est Palmer qui découvrira que le meurtrier n’est autre que sa propre ex-femme.
  18. 18. Identity Crisis est également considérée comme un des causes menant à Infinite Crisis.
  19. 19. Décembre 2004 — Mai 2005 GREEN LANTERN : REBIRTH Scénariste : Geoff Johns ; Dessinateur : Ethan Van Sciver ; Coloriste : Moose Baumann Après les événements d’Emerald Twilight en 1994 on a vu disparaître le premier Green Lantern humain, Hal Jordan, pour être remplacé par un petit nouveau du nom de Kyle Rayner. Si vous voulez en savoir plus de ce côté-là, je vous invite à aller jeter un œil à Emerald Twilight en 1994 dans la timeline. Kyle Rayner sauve un groupe d’aliens dans le secteur 3599 et, alors qu’il pensait être remercié, les petits êtres lui répètent que « Parallax arrive… ». Pendant ce temps sur Terre, Hal Jordan et le Spectre, dont l’âme du premier est attachée au second, ont un dispute sur leur mission en tant que Spectre puisque les deux cohabitent dans un même corps. Mais Parallax apparaît et les traite de meurtriers, ce à quoi répond le Spectre qu’il n’est l’instrument que de la vengeance dans l’univers. Parallax ajoute que celui-ci est rempli de peur. Au même moment un vaisseau s’écrase près de deux randonneurs qui trouvent le Green Lantern de la Terre, Kyle Rayner, dedans. Blessé et affaibli, il parvient à bafouiller « ça a un nom » puis s’évanouit à proximité d’un objet semblable à un cercueil. Des événements étranges commencent à avoir lieu un peu partout. Hal, alors en Spectre, prononce son jugement au vilain Black Hand mais éprouve de plus en plus de mal à se concentrer et sent que quelque chose n’est pas normal. Toujours avec les deux randonneurs, Kyle se réveille un bref instant et dit qu’il « doit leur montrer ». Il retombe à nouveau dans l’inconscience mais son anneau de pouvoir parle et annonce que « Parallax arrive… ». Une partie de Coast City (complètement détruite) est restaurée devant les yeux de deux pilotes d’avion alors de passage au-dessus de la ville. Toutefois, le seul immeuble à reprendre vie est celui qui contient l’appartement d’Hal Jordan. Superman, Batman, Wonder Woman, Zatanna, Flash, Aquaman et John Stewart vont parler à Hal Jordan à ce propos, ce dernier insistant sur le fait qu’il n’y est pour rien dans les événements de restauration de Coast City. D’un seul coup John Stewart devient incontrôlable et s’attaque aux autres héros alors que son anneau étonne d’un inquiétant « Parallax arrive… ». Pendant ce temps, dans la base de Justice League sur la Lune, l’anneau d’urgence qu’Hal avait donné à son ami Green Arrow se duplique et
  20. 20. se place au doigt de Guy Gardner, faisant de lui une nouvelle fois un Green Lantern. Du coté de Kyle Rayner, le Green Lantern Kilowog arrive et se met lui aussi à attaquer inexplicablement Kyle. Cependant, Ganthet, l’un des Gardiens de l’Univers, apparaît et met un terme à l’affrontement, essayant de protéger le cercueil dans lequel se trouve en fait le corps d’Hal Jordan. Ganthet et Kilowog s’engagent alors dans un combat féroce et Kyle ressent lui aussi qu’il y a quelque chose dans la bague qui essaie de prendre le contrôle sur lui comme sur Kilowog et John Stewart. Ganthet téléporte Kyle et le cercueil à la Watchtower de la Justice League pendant que Jordan enquête sur l’apparition de l’immeuble de son vieil appartement. Il est alors confronté à lui-même sous la forme qu’il avait lorsqu’il était sous l’emprise de Parallax. Ce dernier lance un duel de volonté avec l’esprit de la vengeance, Le Spectre, avec lequel l’âme d’Hal est liée. Le Spectre explique alors à Jordan la vérité à propos de Parallax et Kyle fait de même auprès de Green Arrow. Ainsi on apprend que Parallax est un démon parasite jaune qui se nourrit de la peur insufflant la terreur à tout ce qui peut entrer en contact avec lui, causant ainsi la destruction d’un grand nombre de civilisations. C’est cette créature que les Gardiens ont enfermée dans la Batterie de Pouvoir Centrale sur Oa utilisant le pouvoir opposé à la peur, la volonté. Cette vérité a été cachée depuis des milliards d’années, transformant ainsi cette vérité en simple « impureté jaune ». Parallax a alors affaibli l’anneau de pouvoir de l’intérieur et c’est pourquoi les Green Lantern ne pouvaient rien faire contre la couleur jaune. Parallax a été réveillé à un certain moment, faible et affamé. Il s’est intéressé à Hal Jordan grâce à son anneau de pouvoir lorsque celui-ci était au plus mal, passant des années à l’influencer, le faisant douter de lui-même, augmentant son sentiment de peur, jusqu’à lui faire griser les cheveux sur les tempes. Après la destruction de Coast City, le sentiment de culpabilité d’Hal Jordan était à son maximum et Parallax prit alors le contrôle du Green Lantern et en profita pour réaliser toutes les atrocités contées dans Emerald Twilight. Cela explique également pourquoi l’anneau de Kyle Rayner n’était plus inutile face à la couleur jaune puisque Parallax n’était plus dans la Batterie de Pouvoir Centrale. À la suite de tout cela, et dans un dernier élan de la véritable âme héroïque d’Hal, celui-ci se sacrifie (Final Night) afin de mettre un terme à ses méfaits. Le Spectre en profite pour reprendre l’âme du héros tombé afin d’en extraire la présence du parasite Parallax. Green Arrow et Kyle Rayner sont attaqués par Sinestro, qui est apparemment bien en vie et qui leur explique que tout cela était planifié bien à l’avance. Que c’est bien lui qui a réveillé Parallax en utilisant son anneau jaune et qu’en fait le Sinestro que Jordan avait tué n’était en réalité qu’une construction de Parallax visant à rendre Hal encore plus influençable par le pouvoir jaune de la peur et enfin briser sa volonté. Dans des combats titanesques, Parallax et Sinestro sont vaincus. Hal Jordan renaît en sous-forme humaine et retrouve son apparence normale puis redevient un Green Lantern. Les Gardiens lancent la reconstruction du Green Lantern Corps et chargent Kilowog, Gardner et Stewart de choisir 7200 nouvelles recrues. Sa relation avec Carol Ferris reprend des couleurs et elle décide de rouvrir Ferris Aircraft alors qu’Oliver Queen lui propose de l’héberger le temps qu’il se remette sur pied. Grâce à ce nouveau départ il trouve enfin le courage d’avancer et de reconstruire sa vie. Green Lantern : Rebirth est la première partie d’une trilogie dans l’histoire des Green Lantern. La seconde partie est Sinestro Corp War qui commence en 2007.
  21. 21. Février 2005 — Avril 2006 UNDER THE HOOD Scénariste : Judd Winick ; Dessinateurs : Doug Mahnke, Tom Nguyen, Paul Lee, Cam Smith ; Coloriste : Alex Sinclair L’arc Batman : Under The Hood s’est étiré de 2005 à 2006 en enveloppant treize numéros et un annual. Prenant racine en 1988 avec le trépas de Jason Todd (le deuxième Robin), il marque le retour de ce personnage d’entre les morts suite aux événements d’Infinite Crisis sous la forme d’un justicier aux méthodes radicales : Red Hood. Le retour de Jason Todd avait déjà été sous-entendu au cours du précédent arc Hush, par Jeph Loeb et Jim Lee, au cours duquel Jason apparaissait à Batman. Même s’il s’est avéré plus tard qu’il s’agissait en fait de Gueule d’Argile ayant pris l’apparence de l’ancien side-kick de Batman, les lecteurs ont été si réceptifs au retour du jeune prodige que l’idée de le faire revenir d’entre les morts pour de bon est née au sein des têtes pensantes de DC. De nombreux personnages interviennent au cours de cette histoire, à commencer par Black Mask, vilain principal de l’intrigue, autour duquel tournent Deathstroke, Mr. Freeze, Amazo et d’autres moins connus. Du côté des gentils, les relations entre Batman et Nightwing sont travaillées avec soin, tandis que l’aspect anti-héros de Red Hood se forge gentiment, préparant l’établissement définitif de sa propre série (Red Hood and the Outlaws dans les New 52). Les numéros laissent une place majeure à l’action, une action cependant non exempte d’un potentiel dramatique très fort, particulièrement présent dans le final (Batman #650) durant lequel Red Hood demande avec amertume à Batman pourquoi il n’a pas tué le Joker après que celui-ci eut tué Jason Todd. Cet arc a bénéficié d’une adaptation animée en 2010 sous la houlette de Brandon Vietti. À noter que le film et l’histoire d’origine présentent quelques différences, dont la plus notable est la raison de la résurrection de Jason Todd. En effet, dans le long- métrage, le come-back de Jason Todd est à imputer à Ra’s Al-Ghul et à un de ses fameux puits de Lazare.
  22. 22. Juin 2005 — Novembre 2005 OMAC PROJECT Scénariste : Greg Rucka ; Dessinateurs : Jesus Saiz, Cliff Rochards, Bob Wiacek ; Coloriste : HIFI OMAC Project est une mini-série de 6 numéros, et fait partie de Countdown to Infinite Crisis, prélude à Infinite Crisis. (Juin à Novembre 2005). Avant toute chose, il faut différencier ces OMAC (Omni Mind And Community) et les OMAC de maître Kirby (Observational Meta-human Activity Construct). Dans OMAC Project, donc, l’organisation Checkmate (dirigée par Maxwell Lord après sa prise de pouvoir assez violente) modifie, à leur insu, des humains pour les transformer en OMAC ! C’est cette même organisation qui contrôle le satellite Broyer Eye, contrôle qu’elle a pris à Batman qui avait créé ce satellite suite à Identity Crisis, pour garder run œil sur ses collègues. Batman apprendra cette perte grâce à Sasha Bordeaux en même temps que la mort de Blue Beetle. La trahison de Sacha Bordeaux lui vaudra d’être capturée par Maxwell Lord. Pour se débarrasser d’un Batman un peu trop curieux, Lord va manipuler mentalement Superman, afin qu’il tue Batman. Le plan échouera grâce à l’intervention de Wonder Woman qui finira par tuer Maxwell Lord pour l’empêcher de pouvoir manipuler Superman à nouveau dans le futur. La mort de Lord entraînera l’autonomie de Brother Eye qui, après l’extermination de tout Checkmate, lancera la totalité des 1 373 462 OMAC à l’assaut des méta-humains, que Brother Eye considère comme une menace pour l’humanité. Grâce à Sasha Bordeaux, qui découvre être un être artificiel, et une invention de Blue Beetle, construite avant sa mort, Batman neutralise une grande partie des OMAC dans le Sahara. Malheureusement Brother Eye conserve le contrôle de 200 000 OMAC et surtout met à mal la réputation des méta-humains en diffusant dans le monde entier le meurtre de Maxwell Lord par Wonder Woman !
  23. 23. Décembre 2005 — Juin 2006 INFINITE CRISIS Scénariste : Geoff Johns ; Dessinateurs : Phil Jimenez, Jerry Ordway, George Pérez ; Coloriste : Jeromy Cox, Guy Major Infinite Crisis est une mini-série en sept numéros qui a démarré en Octobre 2005. Cette histoire fait écho et sert pratiquement de suite à Crisis on Infinite Earths car elle défait ce qu’elle a apporté : une Terre unique, la Nouvelle Terre. En effet, cet event réintroduit les Terres parallèles dans l’univers DC. Pour cela, les auteurs puisent leurs idées dans la première Crisis. Et ils font revenir nos chers exilés : Kal-L (le premier Superman, celui de Action Comics #1 si vous voulez), sa Lois, tout les deux de l’ancienne Terre 2, Alexander Luthor de l’ancienne Terre 3, et Superboy-Prime, de l’ancienne Earth-Prime. Ces derniers, désabusés de ce qu’est devenu cette Nouvelle Terre (New Earth), plus sombre et chaotique que leur monde d’origine, ont décidé de rétablir le Multivers comme il était avant la destruction de l’Anti-Monitor et de retrouver la Terre « parfaite » selon leurs propres critères. Cela va sans dire que cela implique aussi la destruction pure et simple de cette Nouvelle Terre. Alexandre construit une tour gigantesque qui lui donne suffisamment de pouvoir pour faire apparaître des Terre parallèles et les fusionner entre elles afin de découvrir le monde parfait. Alors que Kal-L et Lois arrivent sur ce qui semble être leur Terre 2, Lois meurt. Kal-L perd un peu la raison et s’attaque par la suite à Kal-El, le Superman de la Nouvelle Terre. WonderWoman interviendra et arrivera à les raisonner. Pendant ce temps là, Superboy-Prime se déchaîne sur les héros de la planète et fait de nombreuses victimes jusqu’à ce qu’il soit enfermé dans la Speed Force par les Flash et Kid Flash. Malheureusement, il parviendra à s’en échapper et Superboy (Connor Kent) l’affrontera jusqu’à rencontrer sa propre mort et permettre ainsi la destruction de la tour d’Alexander Luthor. Il meurt en héros dans les bras de Wonder Girl. Les Terres parallèles, quant à elles, disparaissent et laissent de nouveau place à une Terre unique, comme si rien ne s’était passé. En apparence. Mais Superboy-Prime ne s’arrête pas là et pars sur Oa pour la détruire (en tuant bon nombre de Green Lantern au passage) et ainsi anéantir l’univers tout entier, de rage et de frustration vu l’échec de leur plan. Kal-El et Kal-L vont arriver pour le stopper, non pas sans efforts et en s’aidant du soleil rouge de la planète Krypton. Il finira vaincu, mais Kal-L perdra à son tour la vie, épuisant toutes ses dernières forces dans
  24. 24. ce combat et mourra dans les bras de sa cousine : Power Girl. Grandement affecté par ces derniers événements, la trinité Wonder Woman, Batman et Superman décide de se retirer pendant une longue année. Année pendant laquelle prendra place la maxi-série 52. Qui en outre de raconter ce qui se passe pendant cette année « creuse », revient sur le fait que les terres parallèles resurgissent.
  25. 25. Mai 2006 — Mai 2007 52 Scénaristes : Geoff Johns, Grant Morrison, Greg Rucka, Mark Waid ; Dessinateurs : Joe Bennett, Chris Batista, Keith Giffen, Ruy Jose, Jack Jadson, Darick Robertson, Justiniano, Mike McKone, J.G. Jones, Alex Sinclair 52 est une série hebdomadaire qui a duré de Mai 2006 à Mai 2007. Elle couvre plusieurs intrigues qui se situent pendant l’année qui a suivi Infinite Crisis. Une année marquée par l’absence de la trinité DC sur les bancs des super-héros actifs, une année sans Superman, Batman ou Wonder Woman. Chacune de ces intrigues avaient pour but de mettre en avant certains héros de second plan et poursuivre l’explication du changement qu’à impliqué Inifnite Crisis et à terme, restaurer les univers parallèles. Les meilleurs scénaristes DC de l’époque se sont réunis pour l’occasion. The Question (Vic Sage) prend sous son aile une Renee Montoya déprimée et en mauvaise passe. Après une longue enquête visant à faire tomber l’Intergang, Renee apprend que Vic est en phase terminale d’un cancer. Les deux alliés se retrouvent à Nanda Parbat, Montoya ayant bon espoir d’arriver à trouver une remède pour son ami. Hélas, Vic Sage va perdre la vie et Renee prendra sa place pour poursuivre son héritage. Batwoman (Katie Kane) est introduite dans l’univers DC dans cette série avec un rôle secondaire pour le moment. Elle se fait aussi kidnapper par l’Intergang mais Renée, sous le masque de la Question, vient la secourir. Lex Luthor, de son côté, crée un programme (The Everyman Project) qui vise à donner des super-pouvoirs à des gens dits normaux. C’est un vrai succès. Il reforme ainsi le groupe Infinity Inc. avec des jeunes de son choix (bien évidemment cobaye de son programme) parmi lesquels figure Nathasha Iron, la nièce de Steel. Luthor veut en vérité acquérir ses propres pouvoirs de méta-humains, sauf que ses gênes sont incompatibles avec le programme. De rage, il met fin au programme pour le reste des autres personnes y ayant participé (un garde fou instauré par Luthor) d’une simple pression de bouton lors du passage de la nouvelle année. Seul les membres de l’Infinity Inc ne sont pas affectés. Les victimes sont nombreuses, beaucoup de ces nouveaux méta-humains étaient en vol à cet instant. Natasha joint ses force à son oncle Steel pour arrêter Luthor. Après la guerre opposant Rann contre Thanagar (pendant Infinite Crisis), plusieurs personnes ont été expulsées à travers un portail inter-dimensionnel, parmi elles : Animal Man, Starfire et Adam Strange. Ils se retrouvent sur une planète inconnue et luxuriante avec pour seule compagnie un vaisseau spatial en sale état, que Strange va réparer. Ils feront un voyage intergalactique, ensemble, pour retrouver leur
  26. 26. planète respective et font plusieurs rencontres problématiques sur leur chemin dont The Emerald Eyed of Ekron, Lady Styx ou Lobo, qui s’est retrouvé Archevêque des « Triplefold Fish God » (une race de dauphin humanoïde extra-terrestre…). Après ces quelques péripéties, Animal Man peut, en copiant les pouvoir d’une forme de vie alien, se téléporter chez lui, et Starfire et Adam Strange réussissent à rejoindre la planète Rann, d’où Starfire peut aussi se téléporter jusque sur Terre. Après la mort de sa femme dans Identity Crisis, Ralph Dibny, The Elongated Man, a raccroché ses gants. Dans une forte phase de dépression, au bord du suicide, il apprend que la tombe de sa femme a été profanée. Sur celle-ci, il découvre le symbole de Superman, mais renversé. Il s’agit en fait du Culte de Conner (appelé ainsi à cause du sacrifice de Conner Kent, dans Infinite Crisis), dans lequel se trouve Wonder Girl, aka Cassie Sandsmark. Le culte aurait, semble-t-il, mis la main sur un rituel kryptonien visant à ressuciter les morts, le corps de Sue leur servirait de test. Ralph retrouve espoir mais le perd vite à nouveau, car le rituel est un échec. Convaincu qu’il existe un moyen de la ramener parmi les vivants, il retrouve et questionne le casque de Fate pour trouver des réponses. Ce dernier lui répond et lui donne diverses consignes pour mener à bien un rituel. À mi chemin, Dibny se rend compte que le casque est nourri de mauvaise intentions, il s’agit de la voix de Felix Faust qui avait lié son esprit au casque. Les intentions de Faust sont de ramener sur Terre un démon du nom de Neron. Ralph Dibny le laisse exécuter son plan dans la tour de Fate mais, ayant compris la supercherie, il bloque de l’intérieur tout espoir de sortie de la tour. Neron apparaît et Dibny le provoque. Ce dernier le tue aussitôt. Avec sa mort, leur espoir de liberté s’évapore. Souverain suprême de Kahndaq, Black Adam finit par s’adoucir lorsqu’il tombe éperdument amoureux de Adrianna Tomaz, une égyptienne qu’il a sauvée des griffes de l’Intergang. Il partage ainsi ses pouvoirs avec elle, elle devient Isis, et son jeune frère, qu’Adam accepte dans ses rangs, devient Osiris. Osiris devient un jeune héros populaire et se rapproche des Teen Titans. Parallèlement, il se lie à Sobek, un homme-crocodile qui a été génétiquement modifié. Cette nouvelle famille de pouvoirs inquiète Amanda Waller qui lance le Suicide Squad après eux. Osiris tue l’un des membres sans le vouloir. Sobek, qui est finalement l’un des Four Horsemen créés par Chang’Tzu (un super vilain d’origine chinoise qui possède un corps cybernétique qui ressemble à s’y méprendre, à un œuf), tue Osiris par surprise. Et le reste des Horsemen attaquent Kandhaq, des milliers meurent, ainsi qu’Isis. Black Adam, fou de rage, tue les quatre Horsemen lui même, et apprend dans le même temps que le pays allié à ses envahisseur n’est autre que le Bialya. N’ayant plus que colère et rage en lui, il fonce vers le pays et fait un massacre incommensurable d’innocents, provoquant ainsi le départ de la très brève Troisième Guerre Mondiale (impliquant de nombreux héros qui essayeront d’arrêter Black Adam dans sa folie meurtrière). De son côté, Booster Gold, surpris de l’absence de Batman, Superman et Wonder Man, va essayer de se reconcentrer sur sa carrière de Super-Héros. Skeets, dont la base de données est censée contenir tout les détails des catastrophes à venir, lui fournit des tuyaux pour l’aider à accomplir sa tâche. Mais tout ne se passe pas au mieux et Booster découvre que la base de données de son robot est corrompue. Rip Hunter, qui connaît l’importance de Booster pour le futur, le prévient des causes du problème de Skeets. Un alien vénusien du nom de Mister Mind est en train d’évoluer au cœur du petit robot. Pour contrer cette menace, Booster se fait passer pour mort suite à un assaut contre un vilain et revient incognito sous le masque de Supernova. Pour arrêter le ver sans avoir à détruire Skeets, il les enferme dans le laboratoire de Rip. Il rassemble ensuite des technologies avancées capables de vaincre le ver quand celui-ci aura atteint la fin de sa gestation, au bout de 52 semaines. Il reprend pour cela
  27. 27. son masque de Booster. Pendant ce temps, l’ancêtre de Booster, Daniel Carter, se fait attirer par Mister Mind au laboratoire, et va inconsciemment libérer Skeets et donc le ver. Ce dernier piège Carter dans une time loop infinie de 52 secondes. Nous savons que les événements d’Inifinite Crisis ont conduit l’univers à se démultiplier, il existe aujourd’hui 52 répliques identiques de l’univers. Losque Mister Mind arrive à terme, il est beaucoup plus fort que ce à quoi s’attendaient les deux héros et ils se laissent surprendre par ce dernier. Aidé de Supernova, qui est maintenant Daniel Carter, que Rip a sauvé de sa boucle temporelle, ils attirent Mister Mind à la naissance du multivers mais sont attaqués violemment par ce dernier. Essayant de lui échapper, ils atterrissent sur l’une des Terres parallèles et cela se reproduit plusieurs fois. Mister Mind les suit à chaque fois et adsorbe toujours une partie du temps de ces univers, changeant l’histoire de chacun d’entre eux. Ils finissent par élaborer un plan, à l’abri dans une poche du timestream, et retournent dans le laboratoire de Rip Hunter. Mister Mind est capturé à l’aide de la carapace de Skeets qui a été renforcée. Booster et Supernova renvoient ce dernier à travers le temps pour le faire revenir 52 semaines plus tôt, à l’endroit exact de son apparition d’origine. Mister Mind est ainsi condamné à vivre continuellement dans une boucle temporelle.
  28. 28. Mars 2007 — Août 2007 AMAZONS ATTACK ! Scénariste : Will Pfeifer ; Dessinateur : Pete Woods Wonder Woman est retenue prisonnière, et les Amazones n’apprécient cela que très moyennement. Et d’ailleurs elles vont le faire savoir en attaquant Washington D.C. ! À leur tête on retrouve une Hippolyte fraîchement ressuscitée et Circé à la tête des Amazones et des créatures infernales mythologiques qui les accompagnent : cyclopes, chimères, hydres et j’en passe et des meilleurs… Hippolyte nous surprend néanmoins en n’hésitant pas à tuer femmes et enfants, armés ou non. Elle cherche à tout détruire sans la moindre réflexion. Des symboles sont détruits (comme la statue du Lincoln Memorial) et le président sera même la cible d’une escouade. Il devra sa survie à Éclair Noir. Dans l’ombre, c’est Circé qui tire les ficelles, elle est la cause de l’emprisonnement de Wonder Woman. Cette dernière était même déjà libre avant l’attaque des Amazones. Elle se retrouve face à sa mère et comprend qu’elle est réelle, qu’elle est vraiment revenue à la vie, et alors qu’elle tente de la raisonner et de mettre fin à la guerre, Hippolyte lui répond qu’elle devrait se tenir à ses côtés ! Alors que la Californie et le Kansas sont aussi attaqués, le président décide de réagir avec la Loi McCarran. Il faudra alors les efforts de Supergirl et Wonder Girl pour convaincre Hippolyte d’entamer un processus de paix avec le président. Wonder Girl promet à la reine de lui apporter le président, et avec l’aide de Supergirl elles attaquent Air Force One. Le plan a échoué, l’avion s’écrase et le président est blessé. Entre en piste Superman et, alors qu’il allait convaincre les Amazones d’arrêter le massacre, il les voit se faire abattre par les forces américaines ! Vient ensuite l’affrontement entre Circé et Diana ! Batman utilise un sort offert par Zatanna pour enlever tout pouvoir à Circé pendant une heure. Elle se retrouve donc fort désavantagée face à Diana, mais Hippolyte vient prendre sa défense. La mère et la fille se font face et Diana réussit à faire comprendre à sa mère qu’elle était manipulée. Apparaît alors Athéna, très remontée par ce qu’on fait ses Amazones. Circé est bannie aux Enfers et les Amazones transformées en simples mortelles sans souvenirs du passé. La dernière page nous révèle une Athéna emprisonnée avec les autres dieux grecs. Granny Goodness prend son identité…
  29. 29. Août 2007 — Février 2008 SINESTRO CORPS WAR Scénaristes : Geoff Johns, Dave Gibbons ; Dessinateurs : Ivan Reis, Ethan Van Sciver Après sa défaite dans Green Lantern : Rebirth, Sinestro se retire sur la planète Qward dans l’univers Antimatière. Là il se créé une petite armée personnelle, le Sinestro Corps, dont les membres sont recrutés car ils possèdent la faculté « d’inspirer une grande peur ». Chacun d’eux est armé d’un anneau de pouvoir jaune, tout à fait similaire à celui des Green Lanterns. Alors que deux Green Lanterns croisent un anneau jaune durant leur patrouille, ils parviennent, avec l’aide de Kyle Rayner, à le confiner puis l’amener sur Oa. Pendant l’attente de sa rencontre avec les Gardiens, l’anneau se libère est emmène Kyle sur la planète Qward. Parallèlement Oa et Mogo se retrouvent assiégées par le Sinestro Corps qui vont non seulement infliger de lourdes pertes au Green Lantern Corps mais également libérer Superboy- Prime, Nero et Cyborg-Superman. Le Sinestro Corps déclare la guerre au Green Lantern Corps ainsi qu’au reste de l’univers. Kyle se trouvant sur Qward va être possédé à son tour par Parallax. Lui-même, Superboy-Prime, l’Anti-Monitor et Cyborg-Superman deviennent l’équivalent des Gardiens du Sinestro Corps alors que le secret des entités qui donnent leur pouvoir aux anneaux est révélé. Ainsi Ion est extrait du corps de Kyle qui est l’entité de la volonté tout comme Parallax qui est l’entité de la peur. Sinestro est quant à lui retourné sur sa planète natale, Korugar, pour y affronter son successeur, Soranik Natu, qu’il va défaire mais à qui il va laisser la vie sauve. Une bataille monumentale se déroule sur Qward alors qu’Arkillo et Kilowog mobilisent leur Corps respectifs, Salaak ordonne à Arisia de protéger une nouvelle recrue du nom de Sodam Yat, prédit à devenir le Green Lantern Ultime. Alors que la bataille fait rage, Ranx, dont la taille rivalise avec celle de Mogo, débarque. On apprend également que le Sinestro Corps met au point un nouveau Warworld et que Superboy-Prime se trouve sur la Lune, observant la Terre. Les Green Lanterns sont alors en mauvaise position puisque des renforts jaunes sont arrivés par derrière. C’était sans compter les Lost Lanterns qui permettent d’équilibrer un peu les forces. Dans un effort conjugué, l’entité Ion est enfin arrachée des mains du Sinestro Corps, non sans sacrifice. Grâce à l’entité, les Green Lanterns en difficultés sont sauvés et s’échappent vers Oa. De retour sur Oa les Lanterns apprennent que les Gardiens ont réécrit le Book of Oa afin d’autoriser les anneaux de pouvoir à tuer n’importe quel membre du Sinestro Corps. Peu après, l’ensemble du Sinestro Corps se téléporte avec la Batterie Principale de Pouvoir sur Warworld et se prépare à envahir la Terre. Sur Mogo les Green Lanterns se débarrassent de nombreux membres du Sinestro
  30. 30. Corps. Salaak arrive et aide Kilowog et les quelques jaunes restants, dont Arkillo, s’échappent. Sodam Yat parvient à détruire Ranx de l’intérieur. Ils sont alors contactés par Hal Jordan qui leur explique les plans de Sinestro et son invasion de la Terre. La bataille pour la Terre commence. Le Sinestro Corps avec Superboy-Prime et les Manhunters commencent l’invasion. Cyborg-Superman attaque Superman et Superboy–Prime se paye la Justice Society alors qu’Hal Jordan se mesure à Parallax juste avant que ce dernier n’assassine sa famille. Parallax est défait et n’est plus une menace, Kyle Rayner n’est plus sous son influence et retrouve son statut de Green Lantern et l’Anti-Monitor se pose sur la Terre. Superboy-Prime, de son côté, se régale puisqu’il affronte tout un tas de super-héros en même temps. Cependant, dans un effort conjoint de Superman, Supergirl et Power-Girl, il se retrouve sans armure, et donc sans pouvoir. D’autres Green Lanterns arrivent sur Terre et se partagent, tout autour du globe, afin de contenir les membres du Sinestro Corps. Dans un duel Kilowog neutralise Arkillo à San Diego. Alors que Sodam Yat est sur le point de se faire tuer par l’Anti-Monitor, les Gardiens décident de lui donner l’entité Ion et faire de lui son nouvel hôte. Alors que Superboy-Prime semblait vaincu, le soleil se lève sur la Terre et voici qu’il retrouve ses pouvoirs. Témoin de la création du nouvel Ion, Superboy-Prime s’en prend à lui et ils se battent alors dans le ciel de New York. Les deux adversaires sont de puissance équivalente jusqu’à qu’ils atterrissent dans une centrale nucléaire. La physiologie de Sodam Yat le rend particulièrement vulnérable à l’uranium présent massivement dans le réacteur. Il essaye de fuir de la centrale mais Superboy-Prime empale Ion avec une lance d’uranium. Malgré la diminution de ses pouvoirs à cause de l’empoisonnement à l’uranium, il continue le combat contre Prime mais ne fait plus le poids. Superboy- Prime le bat presque à mort et, alors qu’il le tient dans une main, il se met en quête du reste du Corps. Ganthet et Sayd révèlent au quatre Lanterns humains les dernières lignes de la prophétie, connue sous le nom de Blackest Night, qui révèle que quatre nouveaux Corps vont faire surface, chacun basé sur une couleur différente du spectre émotionnel, et qu’une guerre va éclater entre les sept différents Corps. Celle-ci durera jusqu’à que les Corps se détruisent les uns les autres et l’univers avec, menant à Blackest Night. La bataille prend fin lorsque Sinestro est arrêté et que le Corps se retrouve très affaibli avec leur chef en moins, deux de leur Gardiens morts et leur Batterie Principale manquante. Le reste du Corps s’enfuit. Les conséquences sont importantes puisque à cette suite, Ganthet et Sayd s’en vont créer leur propre Corps, le bleu, celui de l’espoir. L’Anti-Monitor erre dans l’espace et est récupéré par une force inconnue qui en fait la Batterie Principale Noire. Sinestro Corps War est la deuxième partie de la trilogie The War of Light. La troisième partie est Blackest Night qui commence en 2009.
  31. 31. Septembre 2007 — Novembre 2007 GREEN ARROW : YEAR ONE Scénariste : Andy Diggle ; Dessinateur : Jock ; Coloriste : David Baron Green Arrow : Year One (Année Un) est une mini-série centrée sur le personnage de Green Arrow créé par Mort Weisinger et George Papp en 1941. Elle est parue en six numéros de façon bimensuelle de Septembre 2007 à Novembre 2007. On y retrouve aux dessins l’artiste Jock, célèbre pour son travail sur Scalped chez Vertigo ou Wolverine MAX chez Marvel. Dans ce comics nous avons droit à de nouvelles origines du personnage de Green Arrow. On retrouve donc Oliver Queen, un milliardaire playboy, égocentrique et puéril qui va s’échouer sur une île au large des côtes Japonaises. Sur cette île il y fera la rencontre de China White, le chef d’un cartel de drogue qui a dominé le Pacifique Sud. Cette rencontre va poser quelques ennuis à Ollie car il découvre que China White produit en cachète de la drogue et cultive des champs de pavot. Ces champs sont d’ailleurs entretenus par des villageois réduits en esclavage par le cartel. Cette nouvelle origine explique d’ailleurs l’indignation paradoxale du milliardaire devant l’exploitation des travailleurs. Une fois sur l’île, Oliver Queen devra donc survivre, seul. Il apprendra à pêcher, à chasser et à se battre. En récupérant de vieux débris trouvés sur l’île, il réussit à fabriquer un arc avec lequel il va accomplir de nombreuses choses… Par rapport aux précédentes origin stories du personnage, Ollie est déjà un expert au tir à l’arc avant d’échouer sur l’île. C’est sur cette dernière qu’il va améliorer son talent. Il fera également la rencontre de Taiana, une esclave, qui veillera sur le héros et l’aidera dans sa quête. L’avantage d’une telle associée c’est que Taiana connait bien l’île, ce qui n’est pas le cas d’Ollie. Ils vont donc s’aider mutuellement et Ollie va réussir à mettre fin aux plans de China White. A la fin du comics, Oliver libère les esclaves et Taiana accouche d’un petit garçon. Nous ne savons pas réellement qui en est le père mais nous pouvons deviner qu’il a été tué par le cartel de drogue. Ce récit redonne un boost au personnage de Green Arrow, qui a été bien trop longtemps sous-exploité au paravent. Year One offre donc des origines modernes du personnage qui servent actuellement de base aux récits actuels. L’histoire a d’ailleurs inspiré le scénario de la série télévisée Arrow où l’on retrouve même le personnage de China White.
  32. 32. Mai 2008 — Novembre 2008 BATMAN R.I.P. Scénariste : Grant Morrison ; Dessinateur : Tony S. Daniel ; Coloristes : Guy Major, Sandu Florea Le Gant Noir a décidé de faire chuter Batman. Plus que le Gant Noir, c’est surtout le docteur Hurt qui court après cette idée. Et quoi de mieux que de connaître l’identité du Batman pour le faire tomber ? Et le plan est rudement bien foutu : Batman est assailli physiquement par le Gant Noir mais aussi par des vilains comme le Joker, que le Gant Noir a la mauvaise idée de manipuler. Hurt va aussi s’en prendre au mental de Batman en discréditant Thomas et Martha Wayne ! Le coup fatal viendra de quelques mots : Zur-en-Arrh ! Signal mental qui détruit son esprit ! Mais si le docteur Hurt a eu l’excellente idée de s’acharner sur l’esprit de Batman, c’était sans compter l’esprit tordu de Bruce qui l’avait forcé à prévenir ce genre d’attaques. Bruce Wayne n’est plus ! Batman n’est plus ! Néanmoins pour parer à ce cas de figure Bruce avait enfoui dans son esprit le Batman de Zur-En-Arrh, un Batman coloré de rouge et de mauve, ayant Bat-Mite pour guide. Rien de bien rassurant… Surtout pour les alliés de Batman qui sont dans de sales draps, notamment Nightwing en passe de se faire lobotomiser. De son côté Hurt cherche à se faire passer pour Thomas Wayne, rien que ça, racontant qu’il avait simulé sa mort. Le Gant Noir s’empare ensuite d’Arkham ainsi que du manoir Wayne, où le commissaire Gordon va être pris dans un piège par El Sombrero. Il sera secouru par Damian et Talia al Ghul. Le Batman de Zur-En-Arrh se dirige inconsciemment vers le Gant Noir pour la lutte finale, il fera face au Joker et sauvera sa bien aimée Jézebel Jet, qui lui avouera être un pion essentiel du Gant Noir. Batman est alors capturé et enterré vivant. Nouveau choc au cerveau et notre Batman se réveille et éclate son cercueil ! Le retour de manivelle est en marche contre le Gant Noir. Hurt sentant que le vent a tourné, tente de s’enfuir en hélicoptère, et s’engage alors un tête à tête en plein ciel façon blockbuster hollywoodien qui se terminera avec un Batman faisant exploser l’hélicoptère sous l’eau.
  33. 33. Août 2008 — Décembre 2008 BRAINIAC Scénariste : Geoff Johns ; Dessinateur : Gary Frank ; Coloriste : Brad Anderson Brainiac est un arc en cinq numéros parus dans Action Comics dès 2008. C’est cet arc qui a servi de matériel de base pour le film Superman Contre Brainiac (ou Superman : Unbound en VO). Au-delà de sa qualité avérée, cet arc est important sur de nombreux aspects puisqu’il signe le retour de la ville de Kandor sous bouteille. C’est aussi ici que le père adoptif de Clark, Jonathan Kent meurt. Mais le plus important est qu’il va servir de prologue à une saga marquante de l’univers Superman, Superman New Krytpon. Lors d’une réunion d’équipe au Daily Planet, Clark entend un bruit étrange grâce à sa super ouïe et s’en va enquêter dans son costume de Superman. Là il découvre que le bruit en question est en réalité un drone de Brainiac envoyé pour essayer de localiser Superman. Après un bref combat Superman défait le drone et le ramène à la Forteresse de Solitude. En discutant avec Supergirl, Superman se rend compte qu’il n’a jamais réellement affronté Brainiac et que toutes ses précédentes rencontres n’ont été en réalité que des sondes. On apprend par la même occasion que Supergirl était présente lorsque Brainiac est venu prendre la cité de Kandor sur Krypton, révélant ainsi la raison de la terreur qu’elle ressent lorsqu’elle pense à Brainiac. Superman rend visite à ses parents avant de s’envoler pour l’espace afin de traquer Brainiac à travers la galaxie. Il trouve alors une de ses sondes sur une planète et est témoin de la capture d’une ville, tout comme l’a été Kandor avant. Brainiac lance un missile sur le soleil de cette planète, le faisant exploser et cette dernière avec. L’explosion est tellement puissante qu’elle assomme Superman qui est alors emmené dans le vaisseau de Brainiac. Peu de temps après il se réveille et va alors se faire un chemin dans le vaisseau découvrant une salle avec des milliers de villes en bouteille, parmi lesquelles Kandor. C’est à ce moment que le véritable Brainiac se dévoile. Il est dit que Brainiac collectait des informations sur toutes les planètes qu’il a fini par détruire et que la prochaine sur sa liste était la Terre, et qu’il veut capturer Supergirl et Superman comme derniers spécimens représentant Krypton. Le vaisseau de Brainiac arrive inévitablement jusqu’à la Terre, se positionnant juste au-dessus de Metropolis et envoie ses drones attaquer la ville pendant que tout le monde, dont Supergirl, fait son maximum pour les repousser. Ailleurs, Superman combat Brainiac en face à face. Après avoir mis inconscient Brainiac, Superman entend ce qui semble être la voix de son père qui est en réalité celle de Zor-El, son oncle et père de Kara, qui est en vie à l’intérieur de la bouteille contenant la ville de Kandor. Alors que Superman et Zor-El discutent, Brainiac l’attaque par derrière.
  34. 34. Supergirl est capturée et est elle aussi amenée à bord du vaisseau pendant que Metropolis se fait mettre en bouteille et qu’un missile destructeur de soleil est en route vers celui de la Terre. Superman se retrouve emprisonné, branché à toutes les bouteilles du vaisseau, il entend tous les cris, les appels à l’aide. Brainiac lui fait ressentir ce que lui expérimente en permanence. Superman arrive à s’échapper, récupère la bouteille de Kandor et délivre Supergirl. Il l’a convainc de partir à la poursuite du missile qui se dirige vers le soleil. Superman attaque Brainiac à son tour et le projette hors du vaisseau, le forçant à descendre sur Terre. Brainiac est submergé par les micro- organismes et les bactéries qui peuplent la Terre. Il ne peut alors plus rien contrôler et est battu par Superman. Toutefois, Brainiac avoue que les bouteilles ne peuvent survivre à l’extérieur du vaisseau. Superman s’empresse de libérer et remettre Metropolis à sa place et va faire de même en Arctic avec Kandor. Supergirl intercepte le missile, l’empêchant de faire exploser le soleil. Mais Brainiac a encore une petite surprise pour nos héros. Pendant que Superman était inconscient à l’intérieur du vaisseau, Brainiac a lu les pensées du Kryptonnien et a découvert où ses parents adoptifs vivent. Il tire ainsi un missile sur la ferme des Kent. Si personne n’est tué lors de l’explosion de celui-ci, Jonathan Kent meurt d’une crise cardiaque dans les bras de Martha, juste quand Superman arrive.
  35. 35. Juin 2009 — Mai 2010 BLACKEST NIGHT Scénariste : Geoff Johns ; Dessinateurs : Doug Mahnke, Ivan Reis, Ryan Sook ; Coloristes : Randy Mayor, Gabe Eltaeb, Alex Sinclair Blackest Night est un crossover dont l’histoire principale est en neuf numéros et de nombreux tie-ins (68 en tout), parus de Juin 2009 à Mai 2010. Tout commence alors que William Hand, alias Black Hand, obsédé par la mort depuis la plus tendre enfance, décime sa famille et décide d’en finir lui-même avec la vie. Celui-ci est alors ressuscité par une mystérieuse entité, représentée par Scar une gardienne renégat, et devient l’incarnation d’un nouveau corps : Les “Black Lanterns”, dont l’anneau est capable de manipuler la mort et de ressusciter les êtres décédés sous forme de mort vivants démoniaques. Pendant ce temps là, les autres différents corps sont en pleine guerre et la Justice League pleure Batman, l’heure est donc propice à une invasion de zombies porteurs d’anneaux de Black Lantern. De nombreux super-héros décédés refont surface : Ralph “Extensiman” Dibny et sa femme Sue, Aquaman, Martian Manhunter… plongeant les personnages à qui ils font face dans le doute quant à leur identité véritable : sont-ce eux qui délivrent ses propos plein de haine ou sont-ils manipulés par les anneaux ? Ces “Black Lanterns” profiteront des hésitations de leurs amis pour faire des victimes et grossir leurs rangs. Hawkman et Hawkgirl seront tués par les Dibny, Mera et Aqualad par Aquaman tandis que Flash et Hal Jordan feront face à J’onn J’onzz et qu’Atom échappera à un guet-apens tendu par Hawkman et Hawkgirl fraîchement ressuscités. Pendant ce temps là Alfred éploré, s’aperçoit que la tombe de Bruce Wayne a été profanée. Sur les planètes où les différents corps de “Lantern” s’affrontent, les anneaux ressuscitent leurs membres décédés qui se retourneront aussitôt contre leurs ancien alliés. Les gardiens doivent se rendre a l’évidence : l’avènement de la nuit noire a lieu ! L’actuel Firestorm affronte Ronnie Raymond, moitié de l’ancien Firestorm, et finissent par fusionner ensemble, Ronnie se sert des connaissance de Jason pour tuer la petite amie de ce dernier. À ce moment là les anneaux ressuscitent des malfrats dont les corps sont enfermés dans le satellite de la tour de garde. Chaque mort dont le coeur est arraché semble alimenter une batterie dont le décompte de l’énergie accumulé rythme les pages. Indigo-I de la tribu indigo cherche à réunir les membres de chacun des corps sous sa houlette afin de combattre efficacement leurs ennemis. Sont recrutés Hal Jordan, Carol Ferris (revenue dans le corps de Star Sapphire), Sinestro, Atrocitus et Larfleeze. Simultanément la batterie des “Black Lantern” est entièrement alimentée et Nekron arrive sur terre à Coast City.
  36. 36. L’alliance des différents corps et de la Justice League se retrouve à Coast City, pour affronter Nekron et Black Hand et tenter de détruire leur batterie, mais tout ne se passe pas comme prévu ; Batman est ressuscité, et se servant du lien émotionnel qu’il partage avec les différents protagonistes, donne un anneau noir à tous ceux qui ont échappé à la mort dans le passé : Superman, Wonder Woman, Superboy, Kid Flash, et Green Arrow rejoignent alors le corps des Black Lantern, Flash et Hal Jordan y échappent, eux, de justesse. Ganthet décide alors d’activer une sécurité des anneaux présents qui se dupliquent et recrutent des adjoints pour 24 heures pour épauler l’alliance des différents corps : Ganthet rejoint les Green Lantern, Flash les Blue Lantern, Lex Luthor l’agent orange, l’épouvantail le corps de Sinestro, Mera devient une Red Lantern tandis que l’anneau des Star Sapphire brise l’anneau de Black Lantern de Wonder Woman. Ainsi réunis l’alliance et leurs adjoints combattent Le Spectre que rien ne semble affecter. Jordan a alors l’idée de fusionner de nouveau avec Parallax. Idée couronnée de succès puisqu’il finit par vaincre Le Spectre. Mais les Black Lantern et Nekron leurs font toujours face. Ce dernier finit d’ailleurs par tuer Ganthet et utilise son cœur pour faire apparaître l’Entité, la lumière vivante qui a conféré son existence à l’univers, et l’attaque pour la faire disparaître. Constatant que l’Entité ne cherche pas a se défendre, Sinestro fusionne avec elle pour la guider. Arrivent alors à Coast City tous les membres des corps galactiques et les super-héros restant, la guerre fait alors rage. Sinestro pense avoir réussi à tuer Nekron, mais comme celui ci commande la mort, il ressuscite à chaque fois. Ne pouvant contrôler plus longtemps l’Entité, Sinestro s’en sépare. Hal Jordan prend alors conscience que si ceux qui on ressuscité ont un lien avec la mort, celui qu’ils ont avec la vie est bien plus fort et que le fait de revenir à la vie était leur choix et non celui de Nekron, faisant d’eux le corps de White Lantern. Un corps dont le pouvoir est à l’inverse de celui des Black Lantern et rend la vie. Ils commencent par refaire vivre Black Hand, cassant son lien avec la mort et le rendant impuissant, puis l’Anti-Monitor (dont Nekron se servait comme source d’énergie) ce qui porte un coup fatal à Nekron. S’ensuit alors une vague de retour à la vie de certains super-héros morts, dont Aquaman, Hawkman, Martian Manhunter, Deadman… mais certains, dont les Dibny, ne reviennent pas, ce qui laisse les élus sans réponse quant a la raison de leur retour.
  37. 37. Septembre 2009 — Avril 2010 CRY FOR JUSTICE Scénariste : James Robinson ; Dessinateurs : Mauro Cascioli et Scott Clark ; Coloriste : Mauro Cascioli Tout démarre par une violente dispute entre les membres de la Justice League, alors dirigée par Black Canary. Hal Jordan et Green Arrow trouvent anormal que les membres de la League ne réagissent qu’une fois le mal fait, et s’insurgent davantage en réalisant que rien n’a été fait envers Libra, l’assassin de J’onn J’onzz, ou encore après le décès de Batman face à Darkseid. Hal veut en fait que la League change son fusil d’épaule : les méchants sont beaucoup plus méchants, il faut prévenir et non plus guérir ! Il décide donc, avec Green Arrow, de quitter la League. Et à travers le monde, d’autres héros (sur qui le malheur s’est abattu) partagent ce sentiment. On peut citer Starman, Congorilla, Atom ou encore Shazam et Supergirl. Une nouvelle League va alors naître. Et sous forme de duo ils vont commencer à rendre la Justice selon leur vision. Taper avant de poser les questions, prévenir plutôt que guérir. Très vite notre petit groupe va se retrouver face à un adversaire de poids en la personne de Prometheus ! Ce personnage, inventé par Grant Morrison, est une sorte de Batman chez les méchants. Fin tacticien, il planifie tout et possède un casque lui permettant de tout savoir sur ses adversaires, mais aussi d’anticiper leur action et de lui permettre de s’en débarrasser. Une terrible bataille va l’opposer à une foule de super-héros. Ces derniers finiront tant bien que mal par le capturer. Mais tout cela fait parti de son plan et il annonce alors que s’il n’est pas libéré il détruira une à une les villes, et leurs habitants, protégés par des super-héros ! Et alors que les héros tergiversent, Prometheus va prouver qu’il ne plaisante pas en détruisant une partie de Star City, et tragiquement dans les décombres, Green Arrow va découvrir le corps sans vie de la petite Lian Harper. Dès lors la League n’a d’autre choix que de libérer Prometheus afin qu’il leur explique comment désamorcer les autres dispositifs dans les autres villes. Prometheus finira par être retrouvé par Green Arrow, qui ira alors au bout des ses convictions, lui plantant une flèche entre les deux yeux !
  38. 38. Mai 2010 — novembre 2010 The return of bruce wayne Scénariste : grant morrison ; dessinateurs : chris sprousse, frazer irving, yanick paquette, georges jeanty, ryan sook, lee garbett Tim drake avait raison ! Batman n’est pas mort mais a été envoyé, emprisonné dans le passé, et il tente tant bien que mal de retourner dans le présent. Mais darkseid l’avait prévu et il lui envoie aux basques l’hyper-adaptateur pour collecter l’énergie oméga que batman dégage à chaque bond dans le temps. Batman passera par la préhistoire où il affrontera vandal savage, et laissera son empreinte avec la tribu des chauves-souris. Puis il deviendra chasseur de sorcières plusieurs siècles plus tard sous le nom de mordecai wayne. Il est ensuite emprisonné par barbe noire, qui le prend pour le pirate noir. Barbe noire le force à le guider à travers des grottes pour découvrir un trésor. Mais batman arrive à s’en débarrasser et demande au vrai pirate noir d’écrire un message dans une boîte et de confier la boîte à la famille wayne. On le retrouve ensuite au far west, où il protège sa famille et la fameuse boîte de mr savage et d’un ancêtre répondant au nom de thomas wayne. Ce dernier pense que la boîte peut amener à la fin des temps à travers le démon barbatos ! Puis batman revient à une époque plus contemporaine, juste après le meurtre de ses parents. Il est engagé comme détective privé par une amie de martha, une certaine marsha lamarr pour enquêter sur ce meurtre. Thomas wayne est notamment suspecté. Mais marsha est de mèche avec le docteur hurt et le gant noir, qui s’acharnent à détruire la réputation des parents de bruce. Le bond suivant emmène bruce à la fin des temps, au point de fuite. Il y retrouve la mémoire, il concocte un plan pour se venger de darkseid, et pour ce faire utilise les différents indices qu’il a laissés au fil du temps. Il fusionne avec un archiviste afin de créer une sphère temporelle lui permettant de revenir à son époque. Il est malheureusement contrôlé par l’hyper-adaptateur et irradié de radiations oméga. Là, la justice league tue cliniquement batman afin de le séparer de l’hyper-adaptateur. Il se retrouve alors dans le cinquième monde, face à darkseid lui ordonnant d’accepter l’anti-vie et face à metron qui lui explique qu’il peut vaincre le mal en acceptant le fait qu’il n’a jamais été seul. Il revient alors à la vie. Mais il reste une menace. Docteur hurt et le professeur pyg attaquent gotham. Batman envoie dick et damian contre pyg, tandis qu’il va se charger de hurt. Il doit malheureusement le laisser fuir afin de sauver alfred d’une mort certaine. Mais malheureusement pour hurt il tombe sur le joker qui l’enterre vivant !
  39. 39. Après cette longue et douloureuse aventure, bruce en tire un nouveau constat et annonce publiquement que wayne entreprises a financé batman depuis fort longtemps et créé batman, incorporated !
  40. 40. Mai 2011 — Septembre 2011 Flashpoint Scénariste : geoff johns ; dessinateur : andy kubert , sandra hope, jesse delperdang ; coloriste : alex sinclair Flashpoint est un crossover dont l’importance pour l’univers dc comics est historique. Il s’agit d’une mini-série en 5 numéros autour de laquelle gravite un nombre conséquent de tie-ins. Écrite par geoff johns et dessinée par andy kubert, la série principale flashpoint commence dès mai 2011 et c’est avec sa conclusion, qui provoque des changements radicaux dans l’univers dc, en septembre 2011 que les new 52 voient le jour. Barry allen alias le flash se réveille dans un monde familier et pourtant totalement différent. Seul lui, kid flash et booster gold semblent avoir conscience que les choses ne sont pas comme elles devraient l’être. Il se rend assez vite compte qu’en réalité il ne s’agit pas d’une terre différente mais bien que la sienne a été altérée. Le but n’est pas donc pas de rentrer mais d’inverser le temps pour qu’il reprenne sa course normale et que tout redevienne comme avant. Dans cette nouvelle version, cyborg est l’incarnation du héros parfait, bruce wayne est mort à la place de ses parents et c’est thomas wayne qui œuvre en tant que batman, superman n’a jamais été élevé par les kent et est détenu dans un laboratoire d’expérimentation gouvernemental tout comme hal jordan n’a jamais reçu l’anneau de pouvoir. Ce ne sont pas les seuls changements auxquels barry doit faire face. En effet, son ennemi de toujours, captain cold est le héros de central city, sa mère est toujours en vie et son père n’est pas mort en prison mais d’une crise cardiaque quelques années plus tôt. Lui, n’est jamais devenu flash. D’ailleurs si flash n’existe pas, la justice league non plus, tout comme superman. Le batman incarné par thomas wayne est d’une violence extrême, n’hésitant pas à tuer son adversaire pour s’en débarrasser définitivement. Mais un autre combat sanglant faire rage dans cette ligne temporelle. Atlantis et les amazones se livrent une guerre mondiale et sans merci. À leur tête, aquaman et wonder woman mènent leurs troupes d’une main de fer et se moquent des dommages collatéraux que leur guerre peut induire. C’est l’europe qui en souffre le plus puisque tout l’ouest du continent a été noyé par aquaman à l’exception des îles britanniques revendiquées par les amazones. C’est dans ce contexte très lourd qu’un certain nombre de héros, au courant qu’il ne s’agit pas d’une ligne de temps normale, vont essayer de rétablir ce qui était auparavant. Le problème c’est que plus barry passe de temps dans cette ligne temporelle plus sa
  41. 41. mémoire s’aligne avec celle-ci, ses souvenirs étant remplacé par le barry d’ici. C’est à ce moment-là qu’il se rend compte qu’il ne s’agit pas d’un autre monde mais bien du sien, mais en version altérée, changée. Je vous passerai tous les détails (c’est mieux de lire soi-même) mais la famille shazam entre dans le conflit global et par des jeux de tromperie, traîtrise, secrets et autres, billy batson alors sous sa forme de super-héros explose littéralement, faisant des dégâts considérables. C’est à ce moment-là que thawne, le reverse-flash apparaît en face de flash. Il lui explique alors que c’est bien lui, barry allen, qui est à l’origine de la création de cette ligne temporelle appelée flashpoint lorsqu’il voyagea dans le temps afin de l’empêcher de tuer sa mère. Barry absorba toute la speed force en lui pour arrêter thawne de commettre son acte, transformant le temps en brisant l’histoire de ses alliés. Maintenant que flash sait quel est le point de divergence temporelle, il restaure la ligne temporelle. Mais alors qu’il voyage dans le temps barry réalise qu’il voit trois différentes timelines qui sont celles de dc, vertigo et wildstorm. Une mystérieuse femme à capuche qui n’est autre que pandora lui raconte que le monde a été divisé en trois parties pour l’affaiblir et le préparer à l’arrivée d’une menace imminente. Sa réunification doit se faire maintenant pour pouvoir la combattre. Les univers dc, vertigo et wildstorm fusionnent créant ainsi un nouveau dc universe que l’on appelle aujourd’hui the new 52 (dc renaissance).
  42. 42. 4 juillet 2012 Batman : earth one Scénariste : geoff johns ; dessinateur : gary frank ; coloriste : brad anderson Batman : earth one est un graphic novel paru en juillet 2012 et centré sur le personnage de batman. Ce récit est une relecture moderne des origines du chevalier noir. On y retrouve au scénario geoff johns et aux dessins gary frank. Les deux auteurs dépeignent un bruce wayne plus humain et faillible et se concentrent sur la relation qui le lie à alfred, son père de substitution. Bruce wayne a vu ses parents se faire tuer sous ses yeux. Il est à présent seul, et son unique tuteur est alfred pennyworth, un ancien soldat et ami de son père, le célèbre dr thomas wayne. Bruce est choqué et outré par cette violence qui règne en maitre sur la ville et veut que cela cesse. Il veut également et surtout venger la mort de ses parents. C’est alors qu’en grandissant il invente batman, l’homme chauve-souris. Cette idée lui est venue lorsqu’il est allé la première fois dans le caveau du manoir wayne et qu’il a découvert une armure portant des chauves-souris en guise d’ornements. Des chauves-souris vont également prendre notre héros par surprise et il aura la peur de sa vie. Persuadé que le costume de batman procurera la même peur qu’il a eu à ses ennemis, il enfile donc le célèbre costume de justicier et alfred, avec ses connaissances, l’entraine pendant plusieurs années. Seulement voilà, bruce n’est pas prêt, il est faible. Pendant ce temps un nouveau maire a été élu : oswald cobblepot, un homme horrible et un baron du crime. Il engage un homme portant le nom d’happy birthday ; un psychopathe qui kidnappe et tue des enfants dans un vieux manoir abandonné et délabré : la maison des arkham. De l’autre côté il y a également un nouveau policier qui est arrivé en ville, harvey bullock, un ancien présentateur tv qui s’est reconverti en détective. Il s’associe avec jim gordon et souhaite enquêter sur le meurtre des wayne. Les deux policiers vont découvrir que le meurtre des parents de bruce est lié à cobblepot. Batman découvre également ceci et veut sa vengeance. Il enfile alors le costume et va chercher cobblepot lors d’un gala. Seulement voilà la police est là et va l’embêter dans ses plans. Batman réussit à s’échapper de cet endroit grouillant de flics avec quelques difficultés. Plus tard barbara, la fille du détective gordon se fait enlever par happy birthday. Gordon est désespéré et se met à sa recherche. Batman mène l’enquête sur happy birthday et découvre qu’il loge à la maison des arkham. Gordon et harvey se rendent également aux arkham et y font la rencontre de batman qui sauve barbara et tue happy birthday. De son côté harvey, en tombant dans le sous-sol des arkham,
  43. 43. découvre des dizaines de cadavres de petites filles. Ça faisait un bout de temps que le tueur en série était là. Finalement batman va voir cobblepot car il découvre qu’il est lié au meurtre de ses parents et également qu’il est lié au tueur happy birthay. Le maire réussit à affaiblir l’homme masqué. Et alors qu’il est prêt à en finir avec lui, alfred arrive et tue cobblepot d’un coup de fusil à pompe. Bruce est sauvé. Au final, gordon continue son boulot. Barbara est fascinée par son sauveur et commence à dessiner des costumes qui ressemblent à ceux de la future batgirl et harvey démissionne et se met à boire sous le poids des émotions. Batman, de son côté, est plus prêt que jamais à combattre le crime.

×