Draft français

14 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
14
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Draft français

  1. 1. Gut zum Druck / Bon à tirer «PrimaryCare» ist eine Open-Access-Publikation von EMH. Entsprechend wird EMH allen Nutzern auf der Basis der Creative-Commons-Lizenz «Namensnennung – Keine kommerzielle Nutzung – Keine Bearbeitung 2.5 Schweiz» das zeitlich unbeschränkte Recht gewähren, das Werk zu vervielfältigen, zu verbreiten und öffentlich zugänglich zu machen unter den Bedingungen, dass (1) der Namen des Autors genannt wird, (2) das Werk nicht für kommerzielle Zwecke verwendet wird und (3) das Werk in keiner Weise bearbeitet oder in anderer Weise verändert wird. «PrimaryCare» est une publication «open-acess» de EMH. Sur la base de la licence Creative-Commons License «Paternité – pas d'Utilisation – Pas de Modification 2.5 Suisse» EMH va accorder à tous les utilisateurs le droit, non limité dans le temps, de reproduire, distribuer et communiquer cette création au public, selon les conditions suivantes (1) il faut citer le nom de l'auteur, (2) ne pas utiliser cette création à des fins commerciales et (3) ne pas modifier, transformer ou adapter cette création. Copyright Das Copyright geht für die Dauer des gesetzlichen Urheberrechts auf den Verlag «EMH Schweizerischer Ärzteverlag AG, Basel», über. Der Verlag erhält damit das Recht, den Beitrag im In- und Ausland sowie zeitlich unbeschränkt zu verwenden, zu bearbeiten (z.B. zu Abstracts), zu übersetzen, zu vervielfältigen, zu übermitteln, weiterzuverwerten, zu veröffentlichen und zu vertreiben, in jeder Form und in jedem Medium (auch im Internet), sowie dem Autor selbst, Dritten als auch der Allgemeinheit die entsprechenden Nutzungsrechte auf Verwendung, Bearbeitung usw. einzuräumen. Die Autoren stimmen der Übertragung des Copyrights zu. Le copyright va aux Editions Médicales Suisses EMH SA, Bâle, pour la durée légale des droits d’auteur. Les Editions ont ainsi le droit d’utiliser l’article en Suisse ou à l’étranger pour une durée illimitée, de l’adapter (par ex. sous forme d’abstract), de le traduire, le résumer, le dupliquer, le transmettre, le publier et le commercialiser, sous quelque forme ou dans quelque média (par ex. Internet) que ce soit, ainsi que de transférer ces droits à l’auteur lui-même, à des tiers ou au public pour utilisation et mise à jour. Les auteurs approuvent ce transfert du copyright. Beitrag / article: Name / nom: Datum / date: Unterschrift / signature: EMH Schweizerischer Ärzteverlag AG Redaktion PrimaryCare Farnsburgerstrasse 8 CH-4132 Muttenz Tel. 061 467 85 58 Fax 061 467 85 56 E-Mail: primary-care@emh.ch EMH Editions médicales suisses SA Rédaction PrimaryCare Farnsburgerstrasse 8 CH-4132 Muttenz tél. 061 467 85 58 fax 061 467 85 56 E-Mail: primary-care@emh.ch
  2. 2. PrimaryProfession PrimaryCare PrimaryCare 2014;14: no 3 1 Christina Bruder, Alexandrine Girardet, Emmanuelle Jaquet, Sonia Kerkour, Marie Vetterli Le dossier médical, quand l’électronique s’en mêle Enjeux et obstacles à l’utilisation du dossier électronique partagé dans le suivi des maladies chroniques Un travail du module d'immersion communautaire de la faculté de médecine de l'univérsité de Lausanne Dans le contexte du vieillissement de la population, les maladies chroniques sont un enjeu majeur de santé pu- blique. La cybersanté offre de nouveaux outils qui pourraient faciliter leur prise en charge. Problématique Dans le cadre de la Stratégie Cybersanté Suisse, le canton de Vaud a pour objectif de développer un dossier électronique partagé (DEP) défini comme une plateforme virtuelle d’échange de don- nées (lettres de sortie, résultats d’examens, médicaments …), par- tagées entre les différents professionnels de santé et le patient [1,2]. Ce dernier est maître du contenu et décide quel acteur de santé accède à quelles informations. Il est important d’évaluer les enjeux et obstacles à l’utilisation du DEP dans la prise en charge de ces maladies [2–4]. Objectifs et méthodologie Phase 1 Comprendre les enjeux et les processus de mise en place du DEP à l’aide d’entretiens semi-structurés auprès de 6 experts du système de santé (responsable du projet eHealth VD1 , médecin cantonal, responsable de recherche à l’IUMSP2 , directeur des systèmes d’in- formation CHUV3 , infirmier projet Predimed4 CHUV, assureur) Phase 2 Identifier les attentes des professionnels de santé, les obstacles à la mise en place du DEP, les bénéfices potentiels chez les malades chroniques et évaluer son influence sur le travail d’équipe, par l’in- terview de 6 soignants de centres médico-sociaux CMS (3 de ville et 3 de périphérie), 6 pharmaciens (3 indépendants et 3 affiliés à une chaîne) et 6 médecins généralistes (3 de moins de 50 ans et 3 de plus de 50 ans). Résultats Phase 1: Avis des experts Enjeux: Pour l’élaboration du DEP, les experts soulèvent des enjeux tels que la garantie du secret médical ou la confidentialité des don- nées, l’interopérabilité des systèmes informatiques, l’utilisation de bases légales et sémantiques analogues, ainsi que l’accompagne- ment du patient dans la gestion de son dossier. Ils insistent aussi sur l’importance d’une communication efficace à propos du DEP, afin que les professionnels adoptent ce projet. Processus de mise en place: Certains experts proposent d’implémenter le DEP de façon sé- quentielle, en commençant par des projets locaux [2]. Il faudrait également convaincre les politiciens et responsables de la santé publique de la nécessité de la mise en place de cet outil à l’échelle cantonale. 1 http://www.vd.ch/themes/sante/organisation/ehealth/ 2 Institut universitaire de médecine sociale et préventive, Lausanne 3 Centre hospitalier universitaire vaudois 4 Logiciel de prescription et dispensation des médicaments Immersion communautaire en médecine (IMCO) L’objectif du module d’immersion communautaire lancé pour la première fois à Lausanne en 2009 est de franchir les portes de l’hôpital pour découvrir comment le système de santé et les déterminants de la santé s’inscrivent au sein de la com- munauté, dans un contexte non seulement sanitaire, mais aussi sociétal, politique, ou encore économique. Pendant quatre semaines, les étudiants de médecine de troi- sième année suivent une démarche scientifique pour en- quêter sur un problème de santé librement choisi. Comme chaque année, 4 travaux d’étudiants ont été sélecti- onnés pour être publiés dans PrimaryCare. Phase 2: Avis des professionnels de santé Attentes: Dans la prise en charge des malades chroniques, l’attente princi- pale est un gain de temps notamment grâce à l’amélioration de la transmission des données. La plupart des professionnels espèrent une meilleure continuité des soins et d’avantage de sécurité pour les patients. Figure 1
  3. 3. PrimaryProfession PrimaryCare PrimaryCare 2014;14: no 3 2 Obstacles: L’obstacle majeur relevé est l’absence de consensus sur la défini- tion du DEP. Ceci peut engendrer des méfiances quant à son utili- sation ainsi qu’une réticence au partage des informations. D’autres obstacles sont liés aux craintes de: – perte de la confidentialité des données; – problèmes informatiques; – difficulté d’adaptation aux changements (mentalités, technolo- gies). Bénéfices potentiels: L’amélioration de la prise en charge des maladies chroniques est le bénéfice le plus attendu par les professionnels de santé. De plus il pourrait: – permettre une meilleure vue d’ensemble de la maladie; – faciliter la communication et la collaboration; – favoriser l’éducation thérapeutique. Influence sur le travail d’équipe: Certains professionnels interrogés déplorent un manque d’infor- mations mais tous s’accordent à dire que le DEP pourrait améliorer leur collaboration et la cohérence des soins. Les avis divergent quant à l’évolution des rôles de chacun, soignants de CMS et phar- maciens pensent que leurs métiers vont évoluer et que de nou- veaux acteurs vont apparaître, alors que cette vision n’est pas par- tagée par la majorité des généralistes interrogés. Conclusion La mise en place du DEP demande un changement profond des mentalités et nécessite une ferme volonté politique [2]. Le DEP place le patient au centre de sa prise en charge ce qui soulève de nombreuses questions et implique de réorganiser le système de santé. Il semble nécessaire d’accompagner l’implémentation du DEP par une évaluation continue pour l’ajuster aux réalités de la prise en charge des maladies chroniques. Remerciements Un grand merci à notre tuteur PD Dr Arnaud Chiolero et à toutes les personnes qui ont participé à notre enquête. Références 1 www.e-health-suisse.ch 2 Santschi V, Bize R, Paccaud F, Burnand BC. Cybersanté dans le canton de Vaud : Propositions pour une stratégie d'implantation. IUMSP. Lausanne. 2013. (Raisons de santé, 212). http://www.iumsp.ch/en/node/1183. 3 Calman N, Hauser D, Lurio J, Wu WY, Pichardo M. Strengthening public health and primary care collaboration through electronic health records. Am J Public Health. 2012;102(11):e13-8. doi: 10.2105/AJPH.2012.301000. Epub 2012 Sep 20. 4 Rosemann T, et al. Utilisation of information technologies in ambulatory care in Switzerland. Swiss Med Wkly. 2010;140:w13088. Correspondance: ••••••••• ••••••••• •••••••••

×