Web curation
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Web curation

on

  • 1,117 vues

 

Statistiques

Vues

Total des vues
1,117
Vues sur SlideShare
982
Vues externes
135

Actions

J'aime
0
Téléchargements
5
Commentaires
0

3 Ajouts 135

http://www.scoop.it 111
http://blog.socialgrindr.com 23
http://elearning.tadelformacion.com 1

Accessibilité

Catégories

Détails de l'import

Uploaded via as OpenOffice

Droits d'utilisation

© Tous droits réservés

Report content

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
Poster un commentaire
Modifier votre commentaire

    Web curation Web curation Presentation Transcript

    • Agrégation web (ou Curation, plus francisé), est laction de regrouper, sélectionner et,éventuellement, valider des pages concernant un sujet précis et de les présenter, misesen forme, dans un blog ou un outil dédié.LAgrégation Web répond a des besoins forts des internautes :- disposer de pages (URL) dédiées à un sujet et éclairées, éventuellement, par deréels spécialistes.- réduire linvestissement nécessaire à la publication construite sur le web.- commenter ou critiquer ces pages. Il a aussi été question au départ de proposer aux internautes de finir par sedésolidariser de la toute puissance (et prépondérance) de Google, afin d’obtenir ce quel’on cherche grâce à ses propres expériences de surfe, et celles de ses « affinités »sociales.Nb : Le content curator (« curateur de contenu ») (« documentaliste » en anglaisaussi), est la personne qui réalise cette curation.(Autre suggestion sur l’origine du mot : Le web est obèse, il a besoin d’une cure)cf. l’infobésité de Brian Solis
    • Pour comprendre, la curation serait un peu l’évolution des outils debookmarking social comme les Digg-like, (vote pour des pages webintéressantes),- des sites de favoris (marque pages) comme Delicious (Intéressant,mais où sont les critiques et présentations?)- des agrégateurs de top news comme Techmeme ou Wikio. (Wikioest un portail dinformation qui fouille dans les sites de presse et dansles blogs pour trouver lactualité qui vous intéresse.)- et bien évidemment aussi des agrégateurs de sites complets telsNetvibes (pages personnelles d’accueil Internet à l’origine, maisqui possèdent une adresse publique pouvant faire officed’agrégateur partageable) (attention , ne pas confondre avec l’agrégationde flux !) > La principale différence entre les précédents et ces deux derniers résidant dans la possibilité décuplée de partage, et leur aspect de réseaux sociaux plus marqués. …Et même l’évolution du Web 2.0.
    • Comment ça marche ? Le blogueur est un rédacteur qui écrit un article sur un sujet précis alors que le Curator serait un rédacteur en chef qui sélectionnerait et commenterait des liens. La curation pourrait intéresser beaucoup plus de monde car elle prend moins de temps que le blogging (en théorie car développer un commentaire sur un sujet peut être aussi long que de faire un article de blog, à moins de posséder des connaissances encyclopédiques).Ne nous le cachons pas, le véritable attrait de la curation réside biendans le tri et la qualité des contenus suggérés (manuellement).A l’heure où l’information est omniprésente en surabondance dansnos vies (sur internet, à la télé, radio, journaux) et en temps réel (sur leweb, twitter), un résumé professionnel des meilleures (et dernières)infos peut être un atout.
    • Rappel de Netvibes (via Wikipédia) Les utilisations documentaires :Les pages Netvibes permettent dutiliser des fonctionnalités apportées par le Web 2.0comme lagrégation de flux en ligne, la diffusion de contenu multimédia et hypermédiaainsi que les réseaux sociaux.Lutilisateur peut :créer une partie privée accessible par authentification (page personnelle) et une partiepublique,développer une veille informationnelle et documentaire (facilitée par laccès aux fluxdinformations),contribuer à un réseau social intégré à ce site, qui permet notamment de repérer letravail documentaire dautres utilisateurs et faire de ce système un espace oùlinformation peut être récupérée et transmise entre les différents utilisateurs,mettre à disposition des informations,informer dautres usagers ou clients,créer un bureau virtuel.Chaque partie publique agit donc comme un réservoir de ressources dans lequel chaqueutilisateur peut prendre des références et alimenter sa propre page par le principe dumixage (mashup).
    • Outils dagrégation WebNetvibes > (voir netvibes.com/emmroanne)scoop.it établir des interactions. > voir scoopit télétravailtumblr. cité par Alexa dans les 50 premiers sites mondiaux.aggregage organisation en hubs (orienté marketing).stor.i.fy commenter, interagir et raconter une histoire.fancy mettre en avant et organiser des visuels.curate.us agréger sans interaction ni commentaires.kweeper historisation des contenus dune communauté.bagtheweb mises en forme élaborées.pearltrees la communauté des éditeurs du Web. > voir HectorvadairCurators Paper.li est un autre outil de curation, mais dont la présentation et sélectionfinale est réalisée automatiquement.
    • Documentation :L’infobésité : une seule solution : la cure (Brian Solis, 6 Décembre 2010,Paris, dans le cadre des RSLN, laboratoire de réflexion et « explorateur d’idées » de Microsoft France.)http://www.vincentabry.com/curation-curator-nouvelle-tendance-http://www.20minutes.fr/article/652634/high-tech-guillaume-decuhttp://www.commentcamarche.net/faq/31107-choisir-un-outil-de-http://caddereputation.over-blog.com/article-20-plateformes-de-c
    • Les critiqueshttp://blog.francoiscombes.fr/a-la-une/debat-curahttp://www.actulligence.com/2011/04/08/curation/