Discussions de groupe

567 vues

Publié le

Description des discussions de groupe comme outil pédagogique. Méthodes et stratégies.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
567
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
131
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Discussions de groupe

  1. 1. Equipping the Next Generation for Active Engagement in Science EngagingScience.eu Discussion de groupe Aider les nouvelles générations à s’impliquer dans les enjeux des sciences
  2. 2. Pourquoi utiliser la discussion de groupe ? Exprimant leurs propres opinions sur des concepts et problématiques scientifiques Un apprentissage axé sur les apprenants les aide à développer des savoirs et compétences plus efficacement et plus activement sur des questions controversées en : Développant des compétences scientifiques comme l’argumentation et la réflexion S’appuyant sur des arguments pour construire leur opinion et comparer les solutions. Et en plus les élèves adorent!
  3. 3. En tant qu’enseignant il faut : Apprendre à : • Définir le but de la discussion • préparer les groupes à la discussion • former des groupes Refléchir/anticiper : • Sur les difficultés et les obstacles qui peuvent survenir et envisager des solutions Evaluer : • La qualité des discussions, notamment celles liées à l’éthique
  4. 4. Dans l’idéal, les groupes de discussion : Travaillent par petits groupes : 3-4 apprenants travaillent sans la supervision de l’enseignant. Font un travail collaboratif : Les apprenants prennent une décision ou résolvent un problème en groupe. Abordent des problématiques réelles : Les activités sont liées à de vrais problèmes et questions. Parviennent à une décision qui se situe entre connaissances scientifiques et réflexion éthique
  5. 5. Travail de l’enseignant : organiser la discussion 1. Décider de l’organisation 2. Choix des activités et des documents/info s 3. Former les groupes 4. Preparer la discussion 5. Soutenir la discussion
  6. 6. 1.Décider de l’organisation Travailler en plénum… ...ou en petits groupes …ou les deux ! Sujet Ressources Temps
  7. 7. 2.1) Vérifier les connaissances des apprenants Les documents ENGAGE sont conçus de sorte à distinguer clairement les faits (qui ne peuvent être remis en question) et les preuves/opinions (qui peuvent être remises en question). L’exemple ENGAGE : l’activité Ebola 1. Le dilemme des apprenants est «acceptez-vous que l’on teste un nouveau vaccin contre l’Ebola sur vous ? ». 2. Avant qu’ils puissent prendre une décision, ils doivent comprendre comment fonctionnent les vaccins. 3. Ils utilisent leurs connaissances sur les gènes pour discuter. 2. Choix des activités et des documents
  8. 8. 2.2) Veiller à ce que les activités soient courtes et structurées Les activités ENGAGE permettent un bon niveau de discussion, délimitent le périmètre de la discussion et évitent les hors-sujet. L’exemple ENGAGE : L’activité Invasion ! 1. Le dilemme des apprenants est « des insectes doivent-ils être introduits pour lutter contre l’ambroisie ? ». 2. Tâche principale: les apprenants reçoivent des informations et doivent répondre à une question importante. 3. Lecture puis présentation de leur position au reste du groupe pour nourrir la discussion. 2. Choix des activités et des documents
  9. 9. L’exemple ENGAGE : L’activité Bannir les sodas ! Dans cette activité les groupes sont invités à donner leurs avis au reste de la classe. Ceux-ci sont ensuite utilisés pour initier une discussion avec l’ensemble de la classe. 2.3) Rendre le groupe responsable du résultat de la discussion La meilleure façon de faciliter le travail des apprenants sans surveillance est de définir une attente claire pour l’activité, par exemple résoudre un problème ou prendre une décision. 2. Choix des activités et des documents
  10. 10. L’exemple ENGAGE : L’activité 3 Parents • Pour commencer les élèves s’interrogent sur l’autorisation ou l’interdiction de la pratique • Les groupes étudient les arguments de différents acteurs ayant des opinions divergentes. • Cette approche systémique aide les étudiants à prendre une décision informée. 2.4) Créer de l’opposition Les activités ENGAGE créent de l’opposition en ayant des sources qui s’opposent ou en mettant les apprenants dans des rôles aux opinions différentes ou tranchées. 2. Choix des activités et des documents
  11. 11. 3.Former le(s) groupe(s) 1. Utiliser des groupes de 3 à 4 apprenants Cela laisse suffisamment de temps à tout le monde pour parler et proposer un éventail d'opinions. 2. Essayer les groupes d’amitié La dynamique de groupe joue un grand rôle dans une discussion. Les apprenants ne discuteront pas s’ils ne se sentent pas à l'aise avec leurs pairs. Ce sera plus amusant/sécurisant de débattre avec des amis. 3. Donner aux apprenants des rôles dans la discussion Les notes du guide de l’enseignant ENGAGE suggèrent des rôles pour les apprenants afin de garder la discussion ciblée et de faire respecter les règles de base. • Leader: lit la consigne, redonne les points importants, modère les conflits, et gère le temps • Auditeur: pose des questions plus approfondies, ou demande des explications complémentaires, ou rappelle les domaines laissés de côté • Rapporteur: amène le groupe à répondre aux questions afin de pouvoir en faire une restitution • « Encourageur »: est en charge de vérifier la participation de l’ensemble du groupe à la discussion. 4. Aménager l’environemment Idéalement les apprenants devraient s'asseoir dans de petits cercles, rapprochés, face à face.
  12. 12. 4.Préparer le(s) groupe(s) 1. Établir les règles de base initiales (sorte de charte de la discussion) Les apprenants ont besoin de connaître le comportement à adopter lorsqu'ils participent à un groupe: • Les règles de base de discussion peuvent être déterminées par la classe. • Un moyen efficace est d'amener les apprenants à écrire la liste eux-mêmes • Ils peuvent discuter d'une liste de règles pour un accord commun • Ensuite, encourager les apprenants à s’y référer à chaque fois qu'un problème se pose. 2. La règle fondamentale est de s’écouter et de respecter l’opinion de l’autre Le but de la discussion est de prendre conscience de différents points de vue • L’opinion de chacun est écoutée et respectée • Tout le monde se responsabilise sur sa conduite • Les silences ne sont pas gênants. Il vaut mieux réfléchir avant de parler • Ne pas interrompre ou ridiculiser les autres: pas de jugements de valeur • Si vous ne comprenez pas, demandez des précisions
  13. 13. Si vous avez le temps, utilisez des exercices pratiques pour développer les compétences de discussion Être entendu: Grouper les apprenants. 1. Une personne parle d'un passe-temps tandis que l'autre personne est chargé de l’ignorer 2. Discuter de la frustration qui peut venir lorsqu’on ne se sent pas entendu. 3. Revoir les stratégies qu’un bon auditeur devrait mettre en pratique. Écouter efficacement : Mettre la priorité sur certaines informations Un élève lit une histoire courte, et les autres doivent la paraphraser. Écouter activement : Le rôle essentiel dans les discussions 1. Un élève parle d'un endroit qu'il aimerait visiter, mais donne seulement quelques détails. 2. L'auditeur doit revenir sur ces éléments. 3. Le premier doit confirmer ou infirmer ces éléments. 4. Le groupe discute de la façon dont on peut se concentrer sur les éléments importants d’une conversation Essayez de courts exercices pour renforcer les compétences spécifiques, avant que les élèves commencent la discussion. Par exemple, il y a beaucoup de jeux pour promouvoir une meilleure écoute: 4.Préparer le(s) groupe(s)
  14. 14. Les formats de discussion de groupes • Discussions portant sur des questions socio-scientifiques, les aspects éthiques et la prise de décision - permet différents types de questionnement • Exprimer des idées sans bonne ou mauvaise réponse : écouter les opinions des autres, évaluer, étudier et les intégrer - permet des conversations sérieuses centrées sur l’engagement • Questionner les pairs et l’enseignants: Les élèves devraient poser des questions qui découlent de leurs propres intérêts ou interrogations. Ils devraient également se les poser entre eux ainsi qu’à l'enseignant. • Déclic de l’enseignant: déclenche sur ce que l'élève ont observé, expérimenté, ou lu: pousser les élèves à réfléchir plus profondément.
  15. 15. Des outils pour favoriser l’apprentissage de la discussion de groupes 1. Boulevard de la prise de conscience 1. Roue des conséquences 1. Films imaginaires
  16. 16. 1. Boulevard de la prise de conscience (1) Qu’est-ce que c’est ? Un jeu de rôle rapide qui aide les apprenants à traiter des sujets socio-scientifiques. Comment l’utiliser? 1. Expliquer le dilemme et demandez aux élèves de réfléchir à leur état d’esprit par rapport à ce sujet. 2. Séparer la classe en 3 groupes : A, B et C. 3. Le groupe A proposant des arguments “pour” et le groupe B proposant des arguments “contre” forment deux lignes se faisant face, avec un “boulevard” au milieu. 4. Demander aux élèves du groupe C de passer à travers le “Boulevard de la prise de conscience” pendant que les élèves A et B leur mumurent leurs idées à l’oreille. 5. Les élèves du groupe C expriment leurs sentiments nouvellement éclairés au reste du groupe après avoir réfléchi sur ce que les groupes A et B leur ont dit. 6. Cela peut se répéter si le temps le permet, ainsi chaque groupe peut passer par le “boulevard”.
  17. 17. Quand l’utiliser ? • Bon pour explorer de nouveaux sujets et pour obtenir un aperçu rapide de l'endroit où les participants sont dans leur propre compréhension des choses. Une bonne activité de démarrage. L’exemple ENGAGE Au début de l'activité Décision OGM, les apprenants se sont demandé s’ils vont acheter des céréales GM. Le Boulevard de la prise de conscience pourrait être utilisé pour recueillir des pensées, sentiments et des opinions sur les aliments GM. 1. Boulevard de la prise de conscienceI (2)
  18. 18. Avantages Les élèves devant adopter des arguments « pour » s’ils sont dans le groupe A ou « contre » s’ils sont dans le groupe B, ils ne se sentent pas mis en danger en devant présenter leur propre avis face au reste du groupe. Ce moment peut également permettre une mise en évidence des conceptions des apprenants sur le sujet, des a priori, des croyances. 1. Boulevard de la prise de conscience (3)
  19. 19. 2. La roue des conséquences (1) 1. Un des élèves (le rapporteur) écrit dans un cercle au milieu du tableau ou feuille l’action ou l’événement en rapport avec le dilemme. 2. Les membres du groupe s’expriment pour dire quelles peuvent être les premières conséquences de cette action ou événement. Le rapporteur écrit au fur et à mesure les réflexions de ses pairs. Il ajoute autour du cercle central de nouveaux cercles avec ces conséquences primaires, en les reliant par une ligne au cercle de départ. Cela fait apparaître une première couche de conséquences. 3. On passe ensuite à une nouvelle série de conséquences découlant des premières et on les relie aux premières par des lignes doubles. 4. On continue par les conséquences de troisème ordre et ainsi de suite. 5. Les élèves peuvent mettre en évidence les conséquences positives et négatives (e.g. + pour / - contre ou différent couleurs). 6. Ils peuvent alors confronter leurs réflexions dans une discussion de groupe. 7. Cela peut conduire de nouveau à explorer d’autres sujets. Qu’est-ce que c’est ? Une activité qui encourage les élèves à réfléchir aux conséquences qui découlent d'une action particulière à travers une activité de type cartographie visuelle (mind map, carte conceptuelle, schéma heuristique, conceptogramme…). Comment l’utiliser ?
  20. 20. Quand l’utiliser ? • Cet outil est approprié pour faciliter la participation de tous les membres du groupe et pour les aider à développer leurs propres idées L’exemple ENGAGE Dans l’activité Reconstruis ton propre corps, les élèves sont invités à donner leur avis sur l'opportunité de choisir un organe issu d’une culture en laboratoire ou d’une transplantation humaine. Après avoir étudié les informations, ils peuvent utiliser une Roue des conséquences pour cartographier les enjeux de chaque choix afin de les aider à prendre une décision. 2. La roue des conséquences (2)
  21. 21. 3. Films imaginaires Qu’est-ce que c’est ? • Une aide pour réfléchir de façon créative à la résolution de problèmes et anticiper sur les conséquences des décisions. • Comment l’utiliser ? 1. Les élèves ferment les yeux. L'enseignant lit le dilemme à la classe. 2. Les étudiants sont invités à exprimer l’effet du dilemme par rapport à leur état d’esprit. 3. Une fois que le scénario est clair, les étudiants sont invités à compléter l'histoire dans leur esprit. 4. Pour terminer, les élèves sont invités à partager leurs histoires dans des groupes de 2-4 personnes. L’exemple ENGAGE Iles englouties. Quand l’utiliser ? Cet outil créatif peut être utile lors de l'introduction d'un nouveau sujet. Il est un bon moyen de susciter la discussion parmi les élèves.
  22. 22. 4. Deux partent, un reste (www.theteachertoolkit.com/) Quoi ? • Les apprenants se déplacent dans la classe tout en travaillant avec ses camarades de classe pour résoudre des problèmes et répondre à des questions. Comme les apprenants parlent de leurs idées et leurs processus de réflexion avec les autres, cela les aide à développer une compréhension plus profonde. • Comment l’utiliser ? 1. Groupe (Séparer les élèves en 3 groupes) Attribuer à chaque élève un numéro (1, 2, ou 3) ou une lettre (A, B, C, D...) afin de former les groupes 2. Consigne (Donner à tous les groupes les mêmes consignes) Expliquer le dilemme à mettre en scène, le problème à résoudre ou la question à discuter. Expliquer que chaque membre se rendra dans un autre groupe pour partager leurs idées et qu’ils devront être en mesure d’expliquer leur position. 3. Se déplacer (Faire tourner les élèves après qu’ils aient formulé leur position) Tous les élèves portant le numéro 1 se lèvent et rejoignent un autre groupe ( A => B, B => C, C=> D, D => A) Ensuite, tous les élèves portant le numéro 2 se lèvent et rejoignent à leur tour leur nouveau groupe ( A => C, B => D, C=> A, D => B). Les élèves portant le numéro 3 ne bougent pas 4. Interview (Les élèves s'interrogent les uns les autres sur leurs résultats et le processus utilisé pour résoudre le problème dans les nouveaux groupes) Tout le monde devrait prendre des notes et se préparer à prendre en compte les nouvelles idées pour les restituer à leur groupe d'origine. 5. Retour et échange (Après cinq à dix minutes, tous les élèves reviennent à leurs groupes d'origine) Comme le premier groupe de trois, ils devront chacun partager ce qu'ils ont appris des autres groupes avec lesquels ils ont travaillé. 1 2 3
  23. 23. Quand l’utiliser ? • Pour encourager la discussion de groupe et la collaboration entre les apprenants • Sur des questions ouvertes ou controversées après avoir lu un texte • Pour comparer et contraster des conclusions à un sujet de science L’exemple ENGAGE Cet outil pourrait être utilisé pour aider les élèves à compléter la tâche principale de l’activité Routes Solaires 4. Deux partent, un reste (www.theteachertoolkit.com/) 1 2 3
  24. 24. 5. Puzzle (www.theteachertoolkit.com/)Quoi ? Ces techniques de lecture aident les apprenants à se spécialiser sur un aspect spécifique d'un sujet Comment l’utiliser ? 1. Préparer (Préparer quatre sélections de lecture sur un sujet précis) Commencer par former des groupes de 4 élèves. Ces groupes seront les groupes « foyer » du puzzle. Préparer une feuille de consignes afin d’aider les élèves à répondre aux questions et rassembler les informations présentes dans chaque portion. 2. Introduction (Séparer la classe en groupe foyer) Expliquer la stratégie et le sujet de l’exercice. Expliquer aux élèves qu’ils sont responsables de communiquer aux autres membres du groupe les informations présentes dans leurs sélections 3. Faire des groupes ‘experts’ (Les élèves se déplacent pour s’asseoir dans des groupes avec la même sélection de lecture : les groupes experts) Tout d'abord, demander aux élèves de commencer à lire seuls, ou de lire à haute voix à tour de rôle. Deuxièmement, le groupe doit discuter de sa sélection / son sujet et remplir leur feuille de consignes Troisièmement, ils décident de ce qu’il présenteront à leur groupe foyer dans le format de leur choix. 4. Rassembler les groupes foyer (Les élèves retournent à leurs groupes foyer pour créer et partager un résumé de toutes les informations) Chaque élève est responsable de la communication de sa sélection/son sujet à son groupe d'appartenance. Tous les élèves sont responsables de l’acquisition des connaissances présente dans l’ensemble des ressources. Déterminer comment vous souhaitez que les élèves organisent et résument toutes les informations (une affiche, une présentation, …)
  25. 25. Quand l’utiliser ? • Pour découvrir différents points de vue sur un sujet précis, un événement ou une découverte • Pour se concentrer sur des concepts complémentaires ou divergents L’exemple ENGAGE Cet outil peut être utilisé pour l’activité principale de Vie sur Encelade ? Des groupes ‘experts’ pourraient examiner chaque carte preuve avant de retourner à leur groupe foyer et de conclure. 5. Puzzle (www.theteachertoolkit.com/)
  26. 26. 6. Quatre coins (www.theteachertoolkit.com/) Quoi ? Ces techniques de lecture utilisent le mouvement et la discussion pour aider les apprenants se spécialiser sur un aspect d’un sujet ou à développer des compétences: l’écoute, la communication, la pensée critique et la prise de décision. Comment l’utiliser ? 1. Préparer (Generate a controversial statement or a question related to your topic of study) Créer 4 opinions différentes (ex1. ‘tout à fait d’accord’, ex2. ‘d’accord’, ex3. ‘pas d’accord’, ex4. ‘pas du tout d’accord’ Ou 4 choix de réponses possibles liées à un dilemme Mettre ces 4 options sur des feuilles et les placer dans 4 zones bien définies. Nommer chaque coin de la classe A, B, C, ou D. 2. Présentation (Lire la déclaration ou le problème à la classe, sans leur donner les choix) Prévoir du temps pour que les élèves puissent réfléchir façon indépendante à une réponse à la déclaration / question. Ils peuvent écrire leur réponse et la raison de leur choix. Ensuite, fournir les choix de réponses et demander aux élèves de choisir l'option qui est la plus proche de la leur. 3. Engagement sur un coin (Demander aux élèves de se rassembler dans le coin de la pièce qui correspond à leur choix) Dans chaque coin, les élèves forment des sous-groupes de 2-3 pour discuter des raisons de leur choix 4. Discussion (Inviter les élèves à présenter un résumé de groupe de leurs opinions) Laisser deux ou trois minutes de discussion avant. Ils peuvent partager une présentation orale ou une déclaration écrite. a b c d
  27. 27. Quand l’utiliser ? • Avant de présenter la nouvelle ressource pour faire remonter des connaissances antérieures • Après avoir regardé une vidéo controversée pour évaluer une réaction • Après avoir lu un texte court, pour commencer une discussion L’exemple ENGAGE Cette technique peut être utilisée pour l’activité Prendre des décisions. Une simulation est utilisée pour montrer les conséquences d’une décision. Les élèves prennent une décision avant la simulation en allant à un coin. Après la simulation, ils peuvent se déplacer ou rester dans le coin de leur nouveau choix. 6. Quatre coins (www.theteachertoolkit.com/) a b c d
  28. 28. 5. Soutenir la discussion 1. Suivre la discussion, puis la nourrir si nécessaire (entrer dans les groupes brièvement) S’ils arrêtent de parler quand vous vous approchez, signalez clairement que vous êtes là pour les aider. Evaluez le niveau des échanges et si le soutien consiste à les aider à monter leur niveau ou à développer celui qu’ils ont déjà. 2. Gérer les problèmes qui apparaissent (du chahut venant d’un groupe ou d’une personne peut poser problème) Quelques étudiants peuvent tomber dans une de ces catégories et cela demandera de prendre des mesures : – Elèves silencieux/timides : les inviter directement à participer, éviter activement les interruptions et les féliciter pour leurs petites contributions – Clowns/distracteurs : soulever et expliquer le problème, les guider et recompenser un meilleur comportement, écarter toute personne qui encourage cette manière d’agir – Apatiques/ennuyés : les placer avec des amis, leur donner un rôle spécifique et les encourager à intervenir – Dominants/bavards : leur expliquer le problème (mais valoriser leur contribution quand même) leur assigner un rôle de rapporteur ou de leader, les mettre avec des élèves semblables. – Provocateurs/aggressifs : identifier les causes, indiquer le comportement attendu, les encourager à la maîtrise de soi; donner des pistes pour résoudre les conflits; séparer les duellistes 3. Passer des petits groupes au plénum (encourager l’apprentissage participatif) Valoriser la contributions de chaque groupe et encourager le partage avec l’ensemble de la classe. Mette au jour les points communs et les différences et amener les élèves à justifier la diversité des points de vue. 4. Anticiper sur les sujets sensibles afin d’assurer une discussion constructive. Veiller à ce que des élèves pouvant être particulièrement touchés par un sujet ne soient pas mis en danger. Eventuellement, discuter avec eux avant et veiller à ce qu’ils soient dans un groupe accueillant, ou, si le sujet est trop sensible, les laisser s’assoir à part.
  29. 29. LE CONSORTIUM ENGAGE 14 institutions de 12 pays, avec une riche expérience dans : -- l’enseignement des sciences basé sur la démarche d’investigation (inquiry) - la recherche et l’innovation responsables (RRI) - la formation des enseignants -- et le développement curriculaire
  30. 30. Responsable principale : Tony Sherborne Coordination : Alexandra Okada Formation continue : Yael Schwartz EDX platform : Mauro Vannucci Learning Analytics : Mihai Bizoi Cours en ligne : Sonia Hetzner Dissemination : Foteini Chaimala Collaborateurs : Maria Evagorou Gemma Young Andy Bullough Consultant : John Wardle Management : Pat Morton Evaluation : Dury Jacobs Engaging.Science.eu Contacts France: Vanessa Mignan vanessa.mignan@groupe-traces.fr Suisse : Francine Pellaud - Ignacio Monge pellaudF@edufr.ch mongeI@edufr.ch

×