Les
différentes
plantes du
jardin
médiéval
Les différentes
plantes
de
l'entrée.
Acanthe
« Branca ursina »
Servait à décoré les
colonnes corinthienne.
Aurone
« Artemisia abrotanum »
Était utilisée non se...
Consoude de Russie
« Consoude officinale »
Était utilisée en traitement
en cataplasme pour faciliter
la cicatrisation des ...
Fraise des bois
« Fragaria vesca »
On utilisait la fraise des
bois pour se faire des
masques de beauté.
Glycine
« Glycine ...
Houblon
« Humulus lupulus »
Les oreillers remplis de
houblon assuraient aux
enfants un sommeil
tranquille et sans mauvais
...
Mélisse
« Melissa officinalis »
Dégage une odeur de citron
ce qui éloigne les moustiques
et a des vertus apaisantes.
Ortie...
Sedum
« Sedum »
Valériane
« Valeriana officinalis »
Était utilisée dans la magie
blanche dans la fabrication
de puissants ...
Vigne
« Vitis cognetiae »
Symbole d'un amour
éperdu. Sert aussi pour
faire les tonnelles.
Les différentes
plantes
du
carré potager.
Agastache
« Agastache foeniculum »
Avec son goût anisé, les feuilles
d'agastaches mangées crues servaient
à relever les sa...
Arroche blonde
« Atriplex hortensis »
Consommé de la même façon
que l'Arroche rouge.
Arroche verte
« Atriplex hortensis »
...
Betterave rouge
« Beta vulgaris »
Les feuilles de Betterave rouge
étaient consommées alors que
les racines étaient utilisé...
Cardon
« Cynara cardunculus »
Souvent confondu avec l'artichaut,
on ne mangeait que les tiges.
Carotte blanche
« Daucus ca...
Cerfeuil Tubéreux
« Chaerophyllum bulbosum »
Bien qu'elle ressemble à une carotte,
cette plante était cuisiné comme la
pom...
Chicorée
« Chicorium intybus »
Ses feuilles amères étaient
consommées en salade et la racine
servant de légume était cuisi...
Chou
« Brassica oleracea »
Le chou était la basse de la
nourriture au M-A. Souvent
consommé dans les potages.
Coloquinte
«...
Courgette
« Cucurbita »
La courgette, au Moyen-âge,
était mangée en purée.
Dolique Mongette
« Vigna unguiculata »
Deux man...
Fenugrec
« Trigonella foenumgraecum »
On consommait les graines
grillées.
Fève
« Vivia faba »
Base de l'alimentation
médié...
Haricot blanc
« Phaseolus vulgaris »
Au Moyen-âge, on les
mange verts ou secs.
Haricot violet
« Phaseolus vulgaris »
On pe...
Mâche
« Valerianella locusta »
Elle était généralement mangée
crue assaisonné d'aromate.
Navet
« Brassica rapa »
Il était ...
Panicaut
« Eryngium »
Pavot
« Papaver »
Pâtisson
« Cucurbita pepo »
Au Moyen-âge, on
mangeait le pâtisson
en purée.
Persil à grosse racine
« Petroselinum sativum »
Tout comme le panais,
c'est un aliment du
peuple. On ne mange
pas que les ...
Poireau perpétuel
« Allium porrum »
C'est un légume très
anciennement connu,
il était un de ses aliments
de base au Moyen-...
Pois nain
« Pisum sativum »
Aliment de base des
pauvres. Ils sont
souvent cuisinés avec
du lard.
Pois chiche
« Cicer ariet...
Potimarron
« Cucurbita maxima »
Au Moyen-âge, les
pèlerins s'en servent
comme gourde.
Potiron
« Cucurbita maxima »
Pourpie...
Raifort
« Armoracia rusticana »
Étant un aliment provenant
de la terre, il était surtout
un aliment paysan.
Roquette
« Eru...
Tétragone
« Tetragonia Tetragonoides »
La Tétragone se mangeait
comme les épinards.
Vesce
« Vicia sativa »
Au Moyen-âge,
o...
Les différentes
plantes
du
carré
médicinal.
Absinthe
« Artemisia bsinthium »
Prise en infusion, les
fleurs d'absinthe avaient
pour propriétés d'être
vermifuges et apé...
Céleri perpétuel
« Levesticum officinale »
Il aurait le pouvoir de
fortifier l'estomac et
d'aider à la respiration.
Hysope...
Lavande
« Lavandula officinalis »
Les chasseurs sauvaient
la vie de leurs chiens
piqués par une vipère
en frottant la mors...
Mauve
« Malva moscata »
Cette plante était utilisée
en particulier pour ses vertus
anti-inflammatoires.
Matricaire
« Matri...
Millepertuis
« Hypericum perforatum »
En usage externe, il
servait à soulager les
brûlures.
Nepeta
« Nepeta cataria »
Pris...
Raifort
« Armoracia rusticana »
Il était un bon remède
contre les bronchites.
Rhubarbe
« Rheum rhaponticum »
Les feuilles ...
Sarriette
« Satureja hortensis »
Était considérée comme
« herbe au diable » car
c'était une plante
aphrodisiaque. Selon
Di...
Tanaisie
« Tanacetum vulgare »
Appelée « herbe amère »,
au Moyen-âge on utilisait
les graines en infusion en
tant que verm...
Valériane
« Valeriana officinalis »
Ses principaux effets étaient
d'apaiser et d'aider à la
digestion.
Les différentes
plantes
du
carré
aromatique.
Ail
« Allium flavum »
Mâché, il était un des
rares moyens pour se
prémunir de la peste,
du choléra, de la lèpre
et bien d'...
Basilic
« Ocimum basilicum »
Cette plante était en
général prise en infusion
pour calmer les douleurs
d'estomac.
Benoîte
«...
Bourrache
« Borago officinalis »
Un rameau de bourrache
fleurie, permettrait au
séducteur de remporter
le succès auprès d'...
Cive
« Allium fistulosum »
La cive était utilisée
comme remède contre
la mélancolie.
Cumin
« Cuminum cymunum »
Il servait ...
Échalote
« Allium ascalonicum »
Elle était consommée crue
ou confite.
Estragon
« Artemisia dracunculus »
On se servait de ...
Oignon perpétuel
« Allium cepa var proliferum »
Il est dit perpétuel car nous
n'avons pas besoin d'arracher
la plante pour...
Persil
« Petroselinum crispum »
Après un bon festin, on
mâchait du persil pour
dissimuler toutes odeurs
d'alcool.
Pimprene...
Romarin
« Rosmarinus officinalis »
Plante sauvage comestible,
elle était principalement
utilisée pour aromatiser les
viand...
Sarriette
« Satureja hortensis »
Une plante aphrodisiaque
considérée « herbe du diable ».
Selon Dioscoride, « la sarriette...
Serpolet
« Thymus serpyllum »
Les nobles portaient de petits
bouquets pour se prémunir
des odeurs et des microbes,
un brin...
Les différentes
plantes
du
carré
sorcellerie.
Aconit
« Aconitum napellus »
Cette plante était utilisée
dans la magie noire pour
les empoisonnements.
Plante très toxique...
Digitale pourpré
« Digitalis purpurea »
Elle était utilisée dans
la préparation de poison
violent entraînant la mort
dans ...
Laurier
« Laurus nobilus »
Une feuille de laurier
sous un coussin ferrait
voir dans les songes
notre futur époux.
Lierre
«...
Millepertuis
« Hypericum perforatum »
On l'employait pour exorciser
les démons et pour chasser
le mauvais sort.
Persil
« P...
Plantain
« Plantago lanceolata »
On racontait que les
belettes se roulaient sur
les feuilles de plantain
avant d'engager l...
Verveine
« Ververa officinalis »
Était utilisé pour éloigner
le démon en aspergeant
d'eau bénite les lieux à
préserver des...
Les différentes
plantes
du
verger.
Cassissier
« Ribes nigrum »
Les feuilles fraîches étaient
utilisées frottées contre les
piqûres d'insectes.
Cognassier
« C...
Figuier
« Ficus carica »
Il était réputé pour être
l'arbre de la sagesse et de
la paix dans la tradition
biblique.
Framboi...
Neflier
« Mespilus germanica »
La nèfle, image de la douleur,
était très utilisée, prise dans du
vin chaud, la poudre de s...
Poirier
Bergamote d 'été
« Pyrus communis »
Poirier
Citron des carmes
« Pyrus communis »
Poirier
Cuisse de Madame
« Pyrus ...
Poirier
Jalousie de Fontenay
« Pyrus communis »
Pommier
Api étoilé
« Malus domestica »
Pommier
Capendu
« Malus domestica »
Pommier
Chataignier
« Malus domestica »
Pommier
Coeur de bœuf
« Malus domestica »
Pommier
Rambour
« Malus domestica »
Pommier
Pommier à fleur malus
« Malus domestica »
Les différentes
plantes
tinctoriales.
Aristoloche siphon
« Aristolochia macrophylla »
Camomille tinctoriale
« Anthemis tinctoria »
Carthame des teinturiers
« Ca...
Garance voyageuse
« Rubia peregrina »
Le colorant est extrait de
la racine et de la tige qui
sont rouges.
Gaude
« Reseda l...
Iris fétide
« Iris foetidissima »
L'espèce doit son nom à
l'odeur qu'elle dégage
quand on la coupe ou
qu'on la froisse.
Pa...
Souci
« Calendula officinalis »
Suite à une décoction des
fleurs des soucis, on obtenait
une crème jaunâtre utilisé
pour t...
Moutarde blanche
« Sinapis alba »
Consommées cuites ou
crues. La sauce moutarde
n’apparaît qu'au VII siècle.
Chèvrefeuille...
Phacelie
« Phacelia tanacetifolia »
Les différentes
plantes
de la
roseraie.
Arnica
« Arnica montana »
Au Moyen-âge, on disait qu'en
laissant sécher de l'arnica sur
sa peau, la personne aimée
tombera...
Gattilier
« Vitex agnus-castus »
Il avait la réputation de
calmer les ardeurs sexuelles
et était notamment utilisé
dans le...
Rosier aimée vibert
« Rosa aimée vibert »
Rosier blanc
« Rosa x alba »
On dit que c'est la rose
la plus pure et la plus
pa...
Rosier blush noisette
« Rosa blush noisette »
Rosier capucine
« Rosa foetidia bicolor »
Rosier cent-feuilles
« Rosa x cent...
Rosier Cuisse de Nymphe
Xveme
« Rosa x alba »
Rosier fétide
« Rosa foetidia »
Rosier musquée
« Rosa moschata umbrella »
Ce...
Rosier de Provins
« Rosa gallica officinalis »
On utilisait des pétales de
roses pour parfumer l'eau
de bain.
Rosier de La...
Rosier York et Lancastre
« Rosa York et Lancastre »
Elle symbolise la paix entre
deux peuples après la guerre
dite « des d...
Les différentes
plantes
du
triangle de
fleurs.
Ancolies
« Aquilegia »
On disait qu'une femme qui
portait un parfum, à base de
graines d'ancolie, la rendait
irrésistible....
Giroflée
« Cheiranthus cheiri »
Elle symbolise la fidélité
et l'élégance.
Iris
« Iris florentina »
Emblème de la royauté s...
Lysimaque
« Lysimachia variegata »
Aussi appelée « l'herbe aux
cent maux » car elle avait le
don de tout guérir.
Lys
« Lil...
Mélisse
« Melissa officinalis »
Elle symbolise l'audace
en amour.
Menthe coq
« Chrysanthenum balsamita »
Elle était incorp...
Menthe gingembre
« Mentha x gracilis »
Parfum très épicé. Utilisée
pour faire des infusions.
Menthe verte
« Mentha spicata...
Molène
« Verbascum »
Elle était utilisée comme
torche. Pour cela, il fallait
en retirer les feuilles et
l'enduire de poix....
Pivoine
« Paconia suffruticosa »
Elle symbolise la sincérité
des sentiments.
Pyrèthre
« Tanacetum cinerariifolium »
Il éta...
Romarin
« Rosmarinus officinalis »
On plaçait des tiges de
romarin sous les oreillers
pour les maux de gorges,
la toux et ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les plantes du jardin médiéval de bazoges en pareds

907 vues

Publié le

Les plantes du jardin médiéval de Bazoges en Pareds

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
907
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
38
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les plantes du jardin médiéval de bazoges en pareds

  1. 1. Les différentes plantes du jardin médiéval
  2. 2. Les différentes plantes de l'entrée.
  3. 3. Acanthe « Branca ursina » Servait à décoré les colonnes corinthienne. Aurone « Artemisia abrotanum » Était utilisée non seulement pour régulariser le cycle menstruel, mais aussi pour stopper les grossesses non stoppées. Centaurée « Centaurea cyanus » Utilisée pour nettoyer et cicatriser les plaies.
  4. 4. Consoude de Russie « Consoude officinale » Était utilisée en traitement en cataplasme pour faciliter la cicatrisation des plaies et des fractures. Delphinium « Delphinium » Symbolise la charité et la légèreté. Dictame « Dictamus albus » On dit que quand un cerf se blessait, il allait chercher du dictame et quand il l'avait mangé, le fer tombait de sa plaie.
  5. 5. Fraise des bois « Fragaria vesca » On utilisait la fraise des bois pour se faire des masques de beauté. Glycine « Glycine clandestina » Symbolise la tendresse ainsi que l'amitié. Grande bardane « Arctium lappa »
  6. 6. Houblon « Humulus lupulus » Les oreillers remplis de houblon assuraient aux enfants un sommeil tranquille et sans mauvais rêve. Impatience « Impatiens noli-tangere » En arrivant à maturité, si on essaye de saisir la capsule, elle explose et envoi ses graines à quelques mètres. Mauve « Malva moscata » Symbolise l'affection douce et pure.
  7. 7. Mélisse « Melissa officinalis » Dégage une odeur de citron ce qui éloigne les moustiques et a des vertus apaisantes. Ortie blanche « Laminum album » Elle symbolise la cruauté. Saponaire « Saponaria officinalis » Grâce à son aspect moussant quand elle entre en contact avec de l'eau. La Saponaire servait de savon.
  8. 8. Sedum « Sedum » Valériane « Valeriana officinalis » Était utilisée dans la magie blanche dans la fabrication de puissants filtres d'amour. Véronique « Veronica persica » Elle symbolise la fidélité.
  9. 9. Vigne « Vitis cognetiae » Symbole d'un amour éperdu. Sert aussi pour faire les tonnelles.
  10. 10. Les différentes plantes du carré potager.
  11. 11. Agastache « Agastache foeniculum » Avec son goût anisé, les feuilles d'agastaches mangées crues servaient à relever les salades. Amour en cage « Physalis alkekengi » L'amour en cage était un aliment aphrodosiaque. Armoise « Artemisia vulgaris » En cuisine, elle servait de condiment pour aromatiser la viande mais aussi de nombreuses liqueurs. Elle remplaçait le houblon avant qu'il soit découvert.
  12. 12. Arroche blonde « Atriplex hortensis » Consommé de la même façon que l'Arroche rouge. Arroche verte « Atriplex hortensis » Consommé de la même façon que l'Arroche rouge. Arroche rouge « Atriplex hortensis » L'Arroche rouge est l’ancêtre de l'épinard. Elle est appréciée pour ses jeunes feuilles, à consommer en salade ou cuites quand elles sont plus développées. Cette plante peut mesurer jusqu'à deux bons mètres, les feuilles atteignant les dimensions d'une assiette.
  13. 13. Betterave rouge « Beta vulgaris » Les feuilles de Betterave rouge étaient consommées alors que les racines étaient utilisées à des fins médicinales. Bourse à pasteur « Capsella bursa-pastoris » Du même goût que le cresson, la bourse à pasteur pouvait être mangé cuite ou crue. Calebasse « Cucurbita lagenaria » Une fois vidée et séchée, elle servait de gourde pour les chevaliers.
  14. 14. Cardon « Cynara cardunculus » Souvent confondu avec l'artichaut, on ne mangeait que les tiges. Carotte blanche « Daucus carota » Très consommée par le peuple, car peu cher, elle n'était pas apprécié des nobles du à sa peau coriace et sa texture fibreuse. Cerfeuil « Anthriscus cerefolium » Bien qu'il ait de nombreuses vertus médicinales, le cerfeuil était surtout apéritif et diurétique.
  15. 15. Cerfeuil Tubéreux « Chaerophyllum bulbosum » Bien qu'elle ressemble à une carotte, cette plante était cuisiné comme la pomme de terre. Son goût de châtaigne se marie très bien avec le gibier. Chervis « Sium sisarum » Les racines dont le goût sucré et légèrement farineux se consomment cuites. Chicon « Cichorium intybus » Se cuisine comme une endive.
  16. 16. Chicorée « Chicorium intybus » Ses feuilles amères étaient consommées en salade et la racine servant de légume était cuisinée cuite ou crue. Chou marin « Crambe maritima » Avec son goût de noisette, on le mangeait généralement cru ou en salade. Chou perpétuel « Brassicae oleracea convar. Acephala » Il était consommé comme le chou commun mais avait la particularité de repousser une fois coupé.
  17. 17. Chou « Brassica oleracea » Le chou était la basse de la nourriture au M-A. Souvent consommé dans les potages. Coloquinte « Citrullus colocynthis » A cause de sa forte amertume, on donnait de la coloquinte à manger aux malades pour provoquer des purges. Cornichon sauteur « Ecballium elaterium » Sous pression du à l'absortion d'eau, si nous touchons un fruit, il éclate et projette ses graines à quelques mètres de haut. (50km/h). Au M-A, mangés tout petit car peau piquante.
  18. 18. Courgette « Cucurbita » La courgette, au Moyen-âge, était mangée en purée. Dolique Mongette « Vigna unguiculata » Deux manières de les manger : la première en les cueillant verts ou la seconde en les mangeant secs. Cresson « Lepidum satirum » Très apprécié au Moyen-âge car il poussait facilement et avait un goût piquant.
  19. 19. Fenugrec « Trigonella foenumgraecum » On consommait les graines grillées. Fève « Vivia faba » Base de l'alimentation médiévale, on n'en consommait que les graines, fraîches ou séchées. Grand plantain « Plantago major » On en mangeait généralement que les feuilles. Cru elles accompagnaient les salades.
  20. 20. Haricot blanc « Phaseolus vulgaris » Au Moyen-âge, on les mange verts ou secs. Haricot violet « Phaseolus vulgaris » On peut les manger secs ou verts. Laiteron « Sonchus oleraceus » Les jeunes feuilles étaient consommées cuites ou crues.
  21. 21. Mâche « Valerianella locusta » Elle était généralement mangée crue assaisonné d'aromate. Navet « Brassica rapa » Il était très consommé cuit sous forme de potée. Panais « Pastinaca sativa » Aliment de base pour le peuple, il était rejeté des nobles car il sortait de terre et avait la réputation d'être mauvais pour la santé.
  22. 22. Panicaut « Eryngium » Pavot « Papaver » Pâtisson « Cucurbita pepo » Au Moyen-âge, on mangeait le pâtisson en purée.
  23. 23. Persil à grosse racine « Petroselinum sativum » Tout comme le panais, c'est un aliment du peuple. On ne mange pas que les feuilles comme pour le persil mais aussi la racine. Pissenlit « Taraxacum officinale » Avec son goût amer, il était consommé cru et en salade. Plantain corne de cerf « Plantago coronopus » Utilisé en salade seule ou mélangée, cette plante était fort appréciée pour ses propriétés diurétiques et toniques.
  24. 24. Poireau perpétuel « Allium porrum » C'est un légume très anciennement connu, il était un de ses aliments de base au Moyen-âge. Poirée a carde rouge « Beta vulgaris » Au Moyen-âge, on les mange comme les épinards, haché et cuits. Pois senteur « Lathyrus odoratus »
  25. 25. Pois nain « Pisum sativum » Aliment de base des pauvres. Ils sont souvent cuisinés avec du lard. Pois chiche « Cicer arietinum » Ce produit fort coûteux était très apprécié des nobles qui le mettait souvent avec la viande. Radis noir « Raphanus sativus » Au Moyen-âge, le radis noir était souvent cuisiné en croûte de sel.
  26. 26. Potimarron « Cucurbita maxima » Au Moyen-âge, les pèlerins s'en servent comme gourde. Potiron « Cucurbita maxima » Pourpier « Portulaca Oleracea » Utilisé en salade, cette plante d'aspect grasse était souvent considérée comme mauvaise herbe.
  27. 27. Raifort « Armoracia rusticana » Étant un aliment provenant de la terre, il était surtout un aliment paysan. Roquette « Eruca sativa » Il était interdit de planter de la roquette dans le carré aux laitues parce qu'on lui attribuait des vertus aphrodisiaques. Sainfoin « Onobrychis viciifolia » Le miel du Gâtinais, apprécié depuis le Moyen- âge, bâtira sa spécificité sur le sainfoin, une plante fourragère cultivée en abondance à partir du XVIIè siècle.
  28. 28. Tétragone « Tetragonia Tetragonoides » La Tétragone se mangeait comme les épinards. Vesce « Vicia sativa » Au Moyen-âge, on en mange que les graines.
  29. 29. Les différentes plantes du carré médicinal.
  30. 30. Absinthe « Artemisia bsinthium » Prise en infusion, les fleurs d'absinthe avaient pour propriétés d'être vermifuges et apéritives. Angélique « Angelica archangelica » Elle est à la fois un stimulant pour l'appétit et facilite la digestion. Camomille « Tanacetum parthenium » Prise en infusion, elle avait des vertus apaisantes mais aussi digestives.
  31. 31. Céleri perpétuel « Levesticum officinale » Il aurait le pouvoir de fortifier l'estomac et d'aider à la respiration. Hysope « Hysopus officinalis » Elle était recommandée pour les maux de gorges et de tête. Laurier « Laurus nobilus » Pour faciliter l'accouchement, on préparait un bain avec des feuilles de laurier.
  32. 32. Lavande « Lavandula officinalis » Les chasseurs sauvaient la vie de leurs chiens piqués par une vipère en frottant la morsure avec une poignée de lavande. Lin « Linum usitatissimum » Consommée grillées, les graines de lin étaient diurétiques et apéritives. Marjolaine « Origanum marjorana » Elle est utilisée contre les hématomes et les œdèmes en cataplasme.
  33. 33. Mauve « Malva moscata » Cette plante était utilisée en particulier pour ses vertus anti-inflammatoires. Matricaire « Matricaria chamomilla » Cette plante était principalement utilisée pour ses vertus toniques, stomachiques et apéritives. Menthe poivrée « Mentha x piperit » Utilisée en tisane elle soignait les douleurs intestinales et était dit-on aphrodisiaque.
  34. 34. Millepertuis « Hypericum perforatum » En usage externe, il servait à soulager les brûlures. Nepeta « Nepeta cataria » Prise sous forme d'infusion ou dans un vin, son feuillage était réputé pour l'inflammation des voies respiratoires. Pulmonaire « Pulmonaria officinalis » Sous forme de tisane, elle était principalement utilisée lors de toux ou de bronchite.
  35. 35. Raifort « Armoracia rusticana » Il était un bon remède contre les bronchites. Rhubarbe « Rheum rhaponticum » Les feuilles de rhubarbe sont toxiques. On la conseille en tant que draineur du foie, bien qu'elle soit d'abords laxative. Salicaire « Lythrum salicaria » Les fleurs étaient utilisées, infusées pour combattre les douleurs intestinales.
  36. 36. Sarriette « Satureja hortensis » Était considérée comme « herbe au diable » car c'était une plante aphrodisiaque. Selon Dioscoride, « la sarriette émeut la luxure ». Sauge « Salvia Officinalis » Agit contre la fièvre, les rhumes, le cycle-menstruel douloureux. La sauge est aussi prisée en médecine qu'en cuisine. Scrophulaire noueuse « Scrophularia nodosa » Utilisée en cataplasme, les feuilles de la scrophulaire étaient utilisées pour soigner les maladies de la peau.
  37. 37. Tanaisie « Tanacetum vulgare » Appelée « herbe amère », au Moyen-âge on utilisait les graines en infusion en tant que vermifuge mais également pour leurs propriétés toniques. Thym « Thymus vulgaris » Antiseptique puissant, il était utilisé pour apaiser et nettoyer les brûlures. Thym citron « Thymus x citriodorus » Employé contre la lèpre, la paralysie et les lésions de la peau dues aux poux.
  38. 38. Valériane « Valeriana officinalis » Ses principaux effets étaient d'apaiser et d'aider à la digestion.
  39. 39. Les différentes plantes du carré aromatique.
  40. 40. Ail « Allium flavum » Mâché, il était un des rares moyens pour se prémunir de la peste, du choléra, de la lèpre et bien d'autres maladies. Aneth « Anethum graveolens » Bien qu'elle soit utilisée en cuisine, on portait sur soi un petit sachet de feuille d'aneth pour se protéger du mauvais sort. Armoise « Artemisia vulgaris » Plante purgative qui a pour effet de débarrasser le système digestif des vers.
  41. 41. Basilic « Ocimum basilicum » Cette plante était en général prise en infusion pour calmer les douleurs d'estomac. Benoîte « Geum urbanum » Utilisé pour aromatiser les liqueurs, elle avait la vertu de fortifier. Bistorte « Bistorta officinalis » Au Moyen-âge, elle était prise en tisane pour faciliter la conception.
  42. 42. Bourrache « Borago officinalis » Un rameau de bourrache fleurie, permettrait au séducteur de remporter le succès auprès d'une femme. Cerfeuil vivace « Myrrhis odorata » C'était l'une des plantes qui était mise par terre et qu'on foulée du pied pour parfumer une pièce. Ciboulette « Allium schoenoprasum » Elle était principalement mangée crue dans les salades. Elle avait des vertus apéritives et anti-rhumatismales.
  43. 43. Cive « Allium fistulosum » La cive était utilisée comme remède contre la mélancolie. Cumin « Cuminum cymunum » Il servait de monnaie d'échange mais il était aussi principalement cuisiné avec le poisson. Dictame « Dictamnus albus »
  44. 44. Échalote « Allium ascalonicum » Elle était consommée crue ou confite. Estragon « Artemisia dracunculus » On se servait de l'estragon pour aromatiser vins et liqueurs. Fenouil « Foeniculum vulgare » Autrefois la meilleure manière de cuire le poisson, était le faire bouillir avec du fenouil.
  45. 45. Oignon perpétuel « Allium cepa var proliferum » Il est dit perpétuel car nous n'avons pas besoin d'arracher la plante pour en consommer le bulbe qui se trouve sur la tige et non à la racine. Origan « Origanum vulgare » Oseille perpétuelle « Rumex arifoliux » Cuites comme les épinards, les feuilles d'oseille étaient très appréciées avec le poisson.
  46. 46. Persil « Petroselinum crispum » Après un bon festin, on mâchait du persil pour dissimuler toutes odeurs d'alcool. Pimprenelle « Sanguisorba minor » Principalement pour ses propriétés apéritives, astringentes, digestives et diurétiques. Raifort « Armoracia rusticana » Il était consommé comme assaisonnement remplaçant la moutarde.
  47. 47. Romarin « Rosmarinus officinalis » Plante sauvage comestible, elle était principalement utilisée pour aromatiser les viandes. Rue « Ruta graveolens » Elle dégage un parfum très particulier qui fait fuir les chats, les serpents et les rongeurs de son entourage. Santoline « Santolina Chamaecyparissus » On plaçait des petits sachets de santoline dans les coffres de voyage pour éloigner les insectes.
  48. 48. Sarriette « Satureja hortensis » Une plante aphrodisiaque considérée « herbe du diable ». Selon Dioscoride, « la sarriette émeut la luxure. » Sauge « Salvia officinalis » Utilisée en cuisine pour assaisonner viandes et poissons. Sauge sclarée « Salvia sclarea » Ses feuilles étaient infusées dans du vin ou de la bière pour parfumer le breuvage.
  49. 49. Serpolet « Thymus serpyllum » Les nobles portaient de petits bouquets pour se prémunir des odeurs et des microbes, un brin de serpolet protège des serpents. Thym « Thymus vulgaris » Autrefois, le thym était utilisé pour conserver la viande et masquer les odeurs.
  50. 50. Les différentes plantes du carré sorcellerie.
  51. 51. Aconit « Aconitum napellus » Cette plante était utilisée dans la magie noire pour les empoisonnements. Plante très toxique ! Armoise « Artemisia vulgaris » S urnommée « plante de lune », elle était protectrice des vierges et des malades. Coriandre « Coriandrum sativum » Avec ses vertus aphrodisiaques, la coriandre était utilisée dans les filtres d'amour.
  52. 52. Digitale pourpré « Digitalis purpurea » Elle était utilisée dans la préparation de poison violent entraînant la mort dans d'horribles souffrances. Plante très toxique ! Fève « Vivia faba » Associée à la mandragore, elle attire le mauvais sort, celui-ci écarté par l'ail et le laurier. Fougère « Polypodium vugare » Une légende raconte que si nous cueillons de la fougère un soir de pleine lune nous pourrions devenir invisible et voir les fées.
  53. 53. Laurier « Laurus nobilus » Une feuille de laurier sous un coussin ferrait voir dans les songes notre futur époux. Lierre « Hedera helix » On conférait au lierre des vertus de protection contre les envoûtements. La plante grimpante symbolisait de plus la fidélité jusqu'à la mort. Mandragore « Mandragora officinalis » Utilisée pour les envoûtements et les empoisonnements, elle poussait dit-on sous le gibet des pendus.
  54. 54. Millepertuis « Hypericum perforatum » On l'employait pour exorciser les démons et pour chasser le mauvais sort. Persil « Petroselinum crispum » Arracher du persil en pensant très fort à son ennemi, le faisait mourir dans l'année. Pervenche « Vinca minor » Très utilisée dans la confection de filtre d'amour mais aussi contre les saignements de nez.
  55. 55. Plantain « Plantago lanceolata » On racontait que les belettes se roulaient sur les feuilles de plantain avant d'engager la lutte contre les vipères, afin de s'immuniser. Rue « Ruta graveolens » Utilisée dans la cloître pour ses vertus anti-aphrodisiaques. Aussi utilisée pour les dames quand elles avortaient. Sureau « Sambucus nigra » On plaçait une branche de sureau sur les morts pour calmer les âmes.
  56. 56. Verveine « Ververa officinalis » Était utilisé pour éloigner le démon en aspergeant d'eau bénite les lieux à préserver des maléfices.
  57. 57. Les différentes plantes du verger.
  58. 58. Cassissier « Ribes nigrum » Les feuilles fraîches étaient utilisées frottées contre les piqûres d'insectes. Cognassier « Cydonia oblonga » Autrefois, il était consommé confit dans du miel ou cuit dans du vin. Érigéron « Erigeron glaucus »
  59. 59. Figuier « Ficus carica » Il était réputé pour être l'arbre de la sagesse et de la paix dans la tradition biblique. Framboisier Héritage Fall Gold « Rubus idaeus » Il était cultivé pour ses fruits très apprécié. On peut le trouver à l'état sauvage. Groseillier « Ribes alpinum » Il était utilisé surtout contre la peste.
  60. 60. Neflier « Mespilus germanica » La nèfle, image de la douleur, était très utilisée, prise dans du vin chaud, la poudre de ses racines calmait les fièvres. Noisetier Fertile de Coutard Sergobi « Corylus avellana » Ses feuilles étaient utilisées contre les maux de dents et le poison. Sureau « Sambucus » On utilisait l'eau de sureau pour éclaircir le teint et effacer les tâches de rousseur.
  61. 61. Poirier Bergamote d 'été « Pyrus communis » Poirier Citron des carmes « Pyrus communis » Poirier Cuisse de Madame « Pyrus communis »
  62. 62. Poirier Jalousie de Fontenay « Pyrus communis » Pommier Api étoilé « Malus domestica » Pommier Capendu « Malus domestica »
  63. 63. Pommier Chataignier « Malus domestica » Pommier Coeur de bœuf « Malus domestica » Pommier Rambour « Malus domestica »
  64. 64. Pommier Pommier à fleur malus « Malus domestica »
  65. 65. Les différentes plantes tinctoriales.
  66. 66. Aristoloche siphon « Aristolochia macrophylla » Camomille tinctoriale « Anthemis tinctoria » Carthame des teinturiers « Carthamus tinctorius » Le colorant orange était extrait à partir de sa fleur.
  67. 67. Garance voyageuse « Rubia peregrina » Le colorant est extrait de la racine et de la tige qui sont rouges. Gaude « Reseda luteola » Elle était très utilisée au Moyen-âge car elle était très courante et facile à cultiver. Indigo tinctoriale « Indigofera tinctoria » Moins cher que le pastel, l'indigo était utilisé pour teindre les vêtements d'un bleu profond.
  68. 68. Iris fétide « Iris foetidissima » L'espèce doit son nom à l'odeur qu'elle dégage quand on la coupe ou qu'on la froisse. Pastel des teinturiers « Isatis tinctorial » Pigment bleu. Safran « Crocus sativus » Les enlumineurs utilisaient le safran pour remplacer l'or sur les parchemins. Utilisé aussi pour teindre les vêtements.
  69. 69. Souci « Calendula officinalis » Suite à une décoction des fleurs des soucis, on obtenait une crème jaunâtre utilisé pour teindre les vêtements mais aussi comme colorant alimentaire. Violette « Viola odorata » En plus d'être une plante tinctoriale, associée à la lavande, la violette avait la réputation d'être aphrodisiaque. Achillée « Achillea » Réputé pour être un très bon cicatrisant, les chevaliers, transportaient toujours sur eux un sachet d'achillée.
  70. 70. Moutarde blanche « Sinapis alba » Consommées cuites ou crues. La sauce moutarde n’apparaît qu'au VII siècle. Chèvrefeuille « Lonicera sempervirens » Il symbolise la fidélité. Les chèvres adoraient le goût de ces feuilles d'où son nom. Orme « Ulmus » En France, c'est à l'ombre d'un orme qu'on rendait la justice au Moyen-âge.
  71. 71. Phacelie « Phacelia tanacetifolia »
  72. 72. Les différentes plantes de la roseraie.
  73. 73. Arnica « Arnica montana » Au Moyen-âge, on disait qu'en laissant sécher de l'arnica sur sa peau, la personne aimée tomberai fou amoureux à en perdre la raison. Chardon marie « Silybum Marianum » Son nom viendrait de la légende où Marie aurait versé quelques gouttes de lait, laissant des marbrures blanches sur la tige. Figuier « Ficus carica » Il était fort réputé pour ses qualités nutritives mais aussi médicinales.
  74. 74. Gattilier « Vitex agnus-castus » Il avait la réputation de calmer les ardeurs sexuelles et était notamment utilisé dans les matelas des lits médiévaux. Herbe de bison « Hierochloe odorata » Joubarbe des toits « Sempervivum tectorum » Plantée sur le toit des chaumières elle protégeait du mauvais œil.
  75. 75. Rosier aimée vibert « Rosa aimée vibert » Rosier blanc « Rosa x alba » On dit que c'est la rose la plus pure et la plus parfaite. Rosier belle de Baltimore « Rosa belle de Baltimore »
  76. 76. Rosier blush noisette « Rosa blush noisette » Rosier capucine « Rosa foetidia bicolor » Rosier cent-feuilles « Rosa x centifolia » Cette rose représente la grâce.
  77. 77. Rosier Cuisse de Nymphe Xveme « Rosa x alba » Rosier fétide « Rosa foetidia » Rosier musquée « Rosa moschata umbrella » Ce rosier représente la beauté capricieuse.
  78. 78. Rosier de Provins « Rosa gallica officinalis » On utilisait des pétales de roses pour parfumer l'eau de bain. Rosier de Lady de Portland « Rosa portlandia » Rosier rubigineux « Rosa rubiginosa »
  79. 79. Rosier York et Lancastre « Rosa York et Lancastre » Elle symbolise la paix entre deux peuples après la guerre dite « des deux roses ». Rose historique.
  80. 80. Les différentes plantes du triangle de fleurs.
  81. 81. Ancolies « Aquilegia » On disait qu'une femme qui portait un parfum, à base de graines d'ancolie, la rendait irrésistible. Bardane « Arctium lappe » Les femmes utilisaient les substances provenant de la racine pour soigner les imperfections de leurs peaux. Bleuet « Centaurea cyanus » L'eau de bleuet était utilisée par les femmes comme produit cosmétique pour faire briller les yeux et illuminer le regard.
  82. 82. Giroflée « Cheiranthus cheiri » Elle symbolise la fidélité et l'élégance. Iris « Iris florentina » Emblème de la royauté sous Clovis 1er. Ce n'est que sous le règne de Louis VII que l'iris devenu « fleur de louis » devient « fleur de lys ». Lavande « Lavandula officinalis » Son utilisation était liée à la lutte contre les maladies infectieuses, on a longtemps cru que les mauvaises odeurs propageaient les maladies.
  83. 83. Lysimaque « Lysimachia variegata » Aussi appelée « l'herbe aux cent maux » car elle avait le don de tout guérir. Lys « Lilium longiflorum » Emblème de la royauté. Il était utilisé sur les pièces ou les cachets aux Moyen-âge. Lys sauvage « Lilium bulbuferum »
  84. 84. Mélisse « Melissa officinalis » Elle symbolise l'audace en amour. Menthe coq « Chrysanthenum balsamita » Elle était incorporée à l'huile pour la préparation d'un baume qui soignait les plaies, les contusions et les brûlures. Menthe eau de cologne « Mentha x piperata » Utilisée dans les salades, les salades de fruits et les glaces pour relever le goût.
  85. 85. Menthe gingembre « Mentha x gracilis » Parfum très épicé. Utilisée pour faire des infusions. Menthe verte « Mentha spicata » Elle était déjà utilisée en infusion pour stimuler l'appareil digestif. Millepertuis « Hypericum perforatum » Symbolise l'animosité.
  86. 86. Molène « Verbascum » Elle était utilisée comme torche. Pour cela, il fallait en retirer les feuilles et l'enduire de poix. Nepeta « Nepeta cataria » Employée pour le traitement de l'énervement, des rhumes et des grippes pendant le Moyen-âge. Oeillet mignardise « Dianthus plumarius » Il symbolise l'engagement et la fidélité conjugale.
  87. 87. Pivoine « Paconia suffruticosa » Elle symbolise la sincérité des sentiments. Pyrèthre « Tanacetum cinerariifolium » Il était utilisé pour éloigner les moustiques. Réglisse « Glycyrrhiza glabra » Entre dans la composition pour le remède contre les maux de gorges, la toux et les maux d'estomac.
  88. 88. Romarin « Rosmarinus officinalis » On plaçait des tiges de romarin sous les oreillers pour les maux de gorges, la toux et les maux d'estomac. Rose trémière « Alcea rosea » On s'en sert au Moyen âge pour faire du parfum. Sauge « Salvia officinalis » Proverbe : « Qui a de la sauge dans son jardin n'a pas besoin de medecin. »

×