Les sites de rencontre

597 vues

Publié le

Cette présentation approche la thématique des sites de rencontre sous l'angle du marketing et des affaires.

Publié dans : Données & analyses
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
597
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
172
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les sites de rencontre

  1. 1. Les sites de rencontre Les dessous d’une industrie axée sur le CRM Par Eric Breton
  2. 2. Introduction Les services de rencontre en ligne, « e-Dating », font partie de la famille des « e-Services »
  3. 3. Introduction Ce qu’est un e-Service : « We view e-services as Internet-based applications that fulfil service needs by seamlessly bringing together distributed,specialized resources to enable complex, (often real-time) transactions. » Les e-Services sont des applications basées sur le Web qui satisfont les besoins des consommateurs en intégrant de façon transparente des ressources spécialisées et distribuées pour permettre des transactions, souvent en temps réel.
  4. 4. Introduction Ce qu’est un e-Service : C’est un amalgame entre un service au sens traditionnel et un bien physique. Exemple : Site de rencontre
  5. 5. Introduction L’essor des sites de rencontre est parti du fait que les consommateurs n’étaient pas satisfaits des méthodes habituelles de dating : • Recherche limitée à l’environnement proche • Potentiel limité aux endroits visités • Approche frontale difficile • Etc.
  6. 6. Introduction L’utilisation d’internet a permis de créer des solutions : • Abordables pour l’entreprise • Pratiques et fiables pour les consommateurs Et ce, pour un grand nombre de consommateurs (économie d’échelle pour l’entreprise)
  7. 7. Introduction Important ! L’utilisation d’Internet doit être dans faite dans une optique de renforcement des activités de B2C et non pas comme une façon de créer un avantage concurrentiel. Tous les concurrents peuvent aussi le faire !
  8. 8. Introduction Industrie des sites de rencontre : un portrait TRÈS FORT Le client a une multitude de choix de sites FORTE Les coûts pour lancer une entreprise sont faibles FAIBLE E-Service similaire, barèmes de prix similaires TRÈS FORT Le client a une multitude de choix de sites
  9. 9. Profitabilité Au moins 2 façons de faire de l’argent : Efficacité opérationnelle Avantage concurrentiel
  10. 10. Modèles d’affaires • Abonnement mensuel • Ex. 25$ / mois * 75,000 utilisateurs payants = 22,5M $ • Croissance plus lente • Gratuit ! • Pas de source de revenu mais croissance rapide • Publicité et affiliations • Les sites s’associent en réseaux • Coût par action des utilisateurs = source de revenu • Cadeaux numériques • Fleurs virtuelles, minutes gratuites, rabais de restos… • Contenu premium et features additionnelles • Ex. Boost de son profil • Important d’enregistrer les infos de CC  récurrence • Abonnement VIP • Comme le contenu premium, mais facturé à ch. mois • Événements d’envergure hors-ligne • Amener le virtuel dans le réel
  11. 11. Succès des sites de rencontre Pas de barrières entre les pays pour le e-commerce; c’est la même chose pour le e-dating
  12. 12. Succès des sites de rencontre La profitabilité est corrélée à la possibilité de personnaliser les segments de marché et d'appliquer les principes de CRM à grande échelle : Questionnaires étoffés à l’inscription (générer du data) + Data mining + Algorithmes de détermination de similitude entre les membres = Choix de prospects personnalisés
  13. 13. Succès des sites de rencontre Ainsi: Choix de prospects personnalisés = Personnalisation de masse = Valeur ajoutée pour le consommateur = Meilleures chances de les convertir en utilisateurs payants
  14. 14. Au sujet du data mining Comment les sites de rencontre font-ils pour déterminer qui devrait être associé avec qui ? L’algorithme (propriétaire à chaque site de rencontre) utilise deux types de variables : • Variables déterministiques • Ne peuvent être ignorées du calcul • Ex. [F] n’aime pas les gens d’affaires  pas d’avocat [H] • Variables probabilistiques • Concordance souhaitable mais pas obligatoire • Ex. [F] doit aimer les chats  pas précisé [H] Ces variables sont alors incluses dans l’algorithme, ainsi que des données sociodémographiques pour produire l’indice de concordance.
  15. 15. Stratégies d’affaires Celles qui n’ont pas marché : • Prix variables selon les utilisateurs • Lorsque c’est découvert, les utilisateurs quittent • Utilisation entièrement gratuite (pas de revenus) • 0 + 0 + 0 = … 0 ! • L’idée de base était de faire grossir la banque d’utilisateurs • Popups publicitaires • Pour les raisons que l’on connait tous • Les gens ne tolèrent plus les popups • Des outils les bloquent • Le CTR est très bas  peu profitable
  16. 16. Stratégies d’affaires Celles qui fonctionnent bien : • Ristournes sur achats (ex. points à dépenser sur le site) • Contenu informatif pertinent et utile • Ex. un blogue associé au site • Coupons rabais ou de gratuités • Gratuités liées aux sites ou à des partenaires • Utilisation de technologies novatrices • ex. GPS pour localiser les prospects à proximité
  17. 17. Stratégies d’affaires Concernant le courriel, on a découvert que l’envoi fréquent de newsletters génériques, c’est-à-dire peu ou pas personnalisées avait un impact négatif sur la perception de l’entreprise. Les courriels étaient perçus comme du spam et étaient supprimés sans être lus.
  18. 18. Application du CRM But du CRM dans les sites de rencontre : la satisfaction
  19. 19. Application du CRM 3 éléments de la satisfaction des consommateurs : 1. Les gens • Est-ce que le site peut-il répondre aux besoins des gens ? 2. Les processus • Comment entend-il déployer ses processus pour répondre à ces besoins ? 3. La technologie • Peut-il offrir des fonctionnalités qui seront des raccourcis pour les utilisateurs ? (ex. profils créés cette semaine)
  20. 20. Conclusion • Les sites de rencontre sont un marché très lucratif • C’est par contre un marché très saturé • La longévité d’un site à succès n’est pas assurée • Plus un site d’e-Dating se colle au CRM, plus il offre de la valeur • Il ne faut pas publier par contre qu’ils vendent une « promesse de trouver un partenaire » basée sur des algorithmes non empiriquement prouvés.
  21. 21. Références • Scupola, A., Henten, A., & Nicolajsen, H. W. (2009). E-services: Characteristics, scope and conceptual strengths. International Journal of E-Services and Mobile Applications, 1(3), 1-16. • Smith, A. D. (2005). Exploring online dating and customer relationship management. Online Information Review, 29(1), 18- 33. • Schmitz, A. S. A. S. A. The Online Dating Market: Theoretical and Methodological Considerations. economic sociology_the european electronic newsletter, 11. • Roscoe, P., & Chillas, S. (2014). The state of affairs: critical performativity and the online dating industry. Organization, 21(6), 797-820. • http://blog.paymentwall.com/en/guides/dating/monetizing- matchmaking-quick-guide-dating-site-revenue-models/ • https://culturenum.info.unicaen.fr/blogpost/wsa8jjqlgrf/view • https://fr.wikipedia.org/wiki/Site_de_rencontres

×