Pes                                            e                                         rop                    ti        ...
P   1P                           :   L       «                   »                                D              ’        ...
Notre futur    Au début des années 90, un groupe de scientifiques      volé...      réunis autour de Theo Colborn¹ a révélé...
D               «                 »              S ’                           ’              PE               ’          ...
2. Voir le rapport                                                             Kortenkamp, “State-of-the-art              ...
Le problème est que les PE, lorsqu’ils sont ajoutés les uns aux        autres, peuvent avoir des effets “cumulatifs”, résul...
P                 2         P                                              L        ’                                     ...
En plus de cela, de nombreuses hormones                     L                      “                  DES”ont un rôle de “...
P           3         CLES MANQUEMENTS DE L’UE ET LES MESURES À PRENDRE À L’AVENIR         Q             ’U        E      ...
A      ,                                         remonte, dépassant les 350. Cela est dû au                     ’UE?      ...
Autriche, par exemple, plus de 65% des              E -                               ’pesticides ont vu leur LMR augmente...
P       4                  D                     T                                                        -               ...
Un nombre croissant de preuves scientifiques mon-                     trent aujourd’hui qu’il vaut mieux essayer de minimis...
Réduisez votre consommation d’aliments en conserve:          l’intérieur des boîtes de conserve est revêtu d’une          ...
P                5                                                          A                   :                         ...
pesticides : le régime de «re-soumission». Ce régime permet            aux entreprises de «retirer volontairement» leurs p...
L« -                 »:                         En avril 2012, PAN Europe a publié un            Rapport’                 ...
P      6T              PE                                    ...    LA MÉTHODE DE PAN EUROPE EXPLIQUÉE AUX CONSOMMATEURS
Etant donné qu’à ce jour, l’UE n’a pas mis en place       1e étape:           de critères spécifiques définissant les PE chi...
2e étape:                                                                Avec notre nouvelle liste en                     ...
l’année 2009 – pour un total d’environ 70,          Afin d’informer les consommateurs et de 000 échantillons. Le rapport co...
P          7                  LE «TOP-10»                  DES FRUITS ET LÉGUMES LES PLUS         «PERTURBATEURS» DE L’UNI...
4.                                                                         6.                                 5.          ...
P    8C                               C   ’                                    ,                                          ...
La production biologique est complètement ex-            empte de pesticides de synthèse . Les alimentsP       ? sont cult...
S                                             ,                                               : Conseil  n°2       Évitez ...
P        9N                             -   C                            ,                              !   ’             ...
Chez soi, on finit tous par être confrontés     conçus pour être plus toxiques et plusà un moment ou un autre à des problèm...
Les insectes nuisibles tels que les cafards, punaises, four-                  mis pharaon ou les rats ne doivent être cont...
P          10             L                             L        ’                                        -               ...
Nous souhaitons        remercier tous nos partenaires,          Pesticide Action Network Europe - PAN Europe     toutes le...
Pane  -2012_-_consumer_guide_edc_-_fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Pane -2012_-_consumer_guide_edc_-_fr

724 vues

Publié le

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
724
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
15
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pane -2012_-_consumer_guide_edc_-_fr

  1. 1. Pes e rop ti de ci Eu Ac tion NetworkHALTE A LA PERTURBATION - DANS LES ASSIETTES! Les ans pertu ues d rbateurs eles p ndocriniens chimiq ne rodui ts alimen ro péen taires de l’Union Eu
  2. 2. P 1P : L « » D ’ , , - DÉFINITION DES PE ET . MÉCANISMES D’ACTION R ; ’ - M N ?
  3. 3. Notre futur Au début des années 90, un groupe de scientifiques volé... réunis autour de Theo Colborn¹ a révélé que ces anoma- lies de développement et ces malformations 1. Theo Colborn se manifestaient plus souvent dans les est une scientifique américaine habitats touchés par la pollution industrielle. éminente, co-auteure de Our Stolen Les scientifiques ont découvert que ces Future (Notre futur volé): Are We Threat- phénomènes étaient liés à un groupe de ening Our Fertility, Intelligence and Sur- vival? A scientific Detective Story (1996), produits chimiques mimant les hormones avec Diane Dumanosky et John Perterson et capables d’interférer avec le système Meyers. Le livre a porté le phénomène des endocrinien du corps. Une des premières perturbateurs endocriniens chimiques à substances identifiées comme un Perturba- l’attention internationale.Theo Colborn est maintenant fondatrice et Présidente om teur Endocrinien (PE) est le pesticide DDT de l’Endocrine Disruption Ex- n.c (dichlorodiphenyltrichloroethane). Après la ur p Po tio change (TEDX) dans le p lus ru contamination du Lac Apopka en Floride par d’in Colorado. dis ine un producteur de DDT local, le nombre d’alligators formations: www.endocr du Mississipi (Alligator mississippiensis) a été réduit de 90%. Des malformations testiculaires et des pénis plus petits avaient conduit à une réduction de la fertilité des alligators et une mortalité plus élevée chez les embryons, réduisant du même coup le nombre de naissances. Les PE... qu’est-ce Les Perturbateurs Endocriniens (PE) chimiques sont, com- que c’est ? me leur nom l’indique, des composés chimiques capables de «perturber» le système endocrinien, qui est la clef de voûte du corps humain ; régulant la croissance, le développement sexuel, et même le comportement. En imitant ou en altérant les effets des hormones, les PE peuvent envoyer des messages contradic- toires au corps qui ne fonctionne plus comme il faut.Tout comme les « vraies » hormones du système sur 3 prélevés dans les rivières au-endocrinien, les PE chimiques agissent à des trichiennes sont des femelles.niveaux de doses très faibles. Par exemple, enlaboratoire, une concentration extrêmement basse Etant donné que les PE ont pourde Bisphenol A (15 parties par milliards), un des PE effets typiques d’altérer le systèmeles plus envahissants, suffit pour voir la production reproductif, la présence envahis-d’œufs des escargots d’eau douce augmenter. sante de ces produits chimiques représente une menace réelle pourDes niveaux de concentration comme celui-ci sont la biodiversité dans le monde, pou-très présents dans l’environnement. Il n’est donc vant accélérer l’extinction d’espècespas étonnant aujourd’hui de voir que 2 poissons sur notre planète.
  4. 4. D « » S ’ ’ PE ’ , ’ - , , , ; .L , , ’ PE .Q PE - ?L’U E ...Les maladies chroniques sont aujourd’hui à la hausse, c’est unfait. Les cancers du sein et de la prostate sont les exemplesles plus étudiés en Europe ; mais d’autres maladies comme lediabète, l’obésité, l’infertilité ou les troubles mentaux grimpentelles aussi.S :E , 2007, www.eugloreh.it/default.doCette hausse ne peut être attribuée qu’à des facteurs géné-tiques. Les facteurs “environnementaux” comme le manqued’exercice, le stress; mais aussi l’exposition à des produits chi-miques comme les PE ne doivent pas être négligés.
  5. 5. 2. Voir le rapport Kortenkamp, “State-of-the-art assessment of endocrine disruptors”, 2012 & European Environment Agency, Technical report No 2/2012: «The impacts of endocrine disrupters onLes enjeux Puisque le système hormonal régule la wildlife, people and their environments – The Weybridge+15 (1996–2011)sanitaires plupart des fonctions du corps humain, les report», consultable en ligne: des PE PE ont des répercussions nombreuses sur www.eea.europa.eu/publica- la santé humaine – comme chez les animaux. tions/the-impacts-of-endo- Récemment, des rapports scientifiques et officiels crine-disrupters ont fait le point sur l’état du savoir scientifique au sujet des PE². Les cancers hormonaux-dépendants (prostate, testicule, sein), les perturbations du métabolisme (obésité, diabète), les anomalies de l’appareil reproductif (diminution de la fertilité, puberté précoce chez les filles), les problèmes cardiovasculaires mais aussi les troubles mentaux et du comportement (mémoire, 3. mobilité, attention), sont tous des effets potentiels des PE³.Voir la déclaration Certains de ces effets sont toujours visibles chez 2 ou 3 gé- de l’Endocrine nérations successives, sans même que les sujets n’aient étéSociety (Diamanti, eux-mêmes exposés directement aux PE 4 2009). 4. Pour plus d’informations sur les effets transgénérationnels des PE, voir: «Environmentally Induced Epigenetic C Transgenerational Inheritance of Ovarian Disease», Eric Nilsson, Ginger Larsen, Mo- han Manikkam, Carlos Guerrero-Bosagna, Les PE sont d’autant plus dangereux Marina I. Savenkova, Michael K. Skinner, lorsqu’ils agissent à plusieurs en même School of Biological Sciences, Center for temps. Chaque jour, les consommateurs in- Reproductive Biology, Washington gèrent des dizaines de PE différents, à travers State University, Pullman, Washington, United States la nourriture, les shampoings, les matériaux… of America Manger des fruits et legumes peut revenir à ingérer en moyenne les résidus de 20 pesticides PE différents (voir partie 6. “Traquer les PE dans notre nourriture…”).
  6. 6. Le problème est que les PE, lorsqu’ils sont ajoutés les uns aux autres, peuvent avoir des effets “cumulatifs”, résultant en des mélanges encore plus dangereux – les effets “cocktails”. Malgré la présence de preuves scientifiques soutenues par 5. Voir la de nombreux experts5, l’UE continue à ignorer les déclaration de effets perturbateurs endocriniens et cumulatifs l’Endocrine Society (Endo- crine reviews, June 2009), dans leur prise de décision. soutenue en 2011 (Science 331:1136) par 8 autres J “ ” instituts représentant 40.000 scientifiques. Les PE ont la particularité d’avoir des effets observables à des doses mêmes très faibles. En dépit des preuves scientifiques de ces “effets à faible dose” 6, la Commission européenne prend ses décisions sur la base de “seuils” d’exposition, considérant que les PE sont sûrs en deçà d’un certaine dose. Cette approche néglige les dangers des effets à faible dose et elle est inadaptée aux PE, surtout lorsque l’exposition concerne les enfants. Au lieu de cela, “une fourchette de doses plus larges, s’étendant jusqu’aux faibles doses, devrait être entièrement testée”, comme souligné dans une étude de ré- férence menée par le scientifique Vandenberg7. Ces effets à faible dose sont une menace réelle pour la santé des consommateurs, et plus particulièrement pour les plus jeunes, dont le système immu- nitaire n’est pas encore tout à fait développé (voir partie suivante). 6.-7. Environ 40 pesticides utilisés en Europe possèdent des Vandenberg/Soto/Heindel/Vom- propriétés perturbatrices du système endocrinienSaal ao. (Endocrine et 30 d’entre eux peuvent être analysés Reviews, June dans notre nourriture sous la forme 2012) de résidus8. Aujourd’hui, seuls les produits biologiques sont exempts de ces pesticides. 8. Liste créée par PAN Europe sur la base de la KEMI List et le rapport de Mc Kinlay’s (2008 : McKinlay, R., Plant, J.A., Bell, J.N.B., Voulvoulis, N. Endo- crine disrupting pesticides: implica- tions for risk assessment. Environment international 2008; 34(2):168-83.) Pour plus d’informations voir page 18. « PAN method ».
  7. 7. P 2 P L ’ - ,LES PE ET LA SANTÉ DES ENFANTS ’ “ ”, . D Les enfants sont à un stade de leur vie où ils développent encore leurs défenses immunitaires contre les substances toxiques en tous genres. Si ils sont exposés à des produits chimiques, ils seront plus durement affectés que les adultes; puisqu’ils n’ont pas la même capacité à détoxyfier les produits dans leurs corps et à les éliminer. Compte tenu de leur plus faible masse corporelle et leurs systèmes immunitaires encore fragiles, les enfants tolèrent moins de produits chimiques que les adultes. Même à des doses très faibles, leur exposition aux produits chi- miques devrait donc être interdite. L’ : Pendant longtemps, les responsables politiques ont “ présumé que le placenta représentait pour les foetus ’ ” une barrière fiable contre les produits chimiques. Ces dix dernières années, cette croyance a été démentie par des scientifiques qui ont découvert que les jeunes enfants, et plus particulièrement les foetus, étaient encore plus vulnérables que les adultes aux produits chimiques. Les foetus ne sont pas épargnés par les produits chimiques; bien au contraire¹. Dans l’utérus, les foetus sont à un stade de développement es- sentiel et ils doivent faire des millions de choix pour construire leur futur corps. Il s’agit d’un processus méticuleux qui ne peut tolérer aucune erreur. Les hormones jouent un rôle clef dans cette phase délicate : elles “balisent” le bon développement du corps. 1. Voir le site Pour ce faire, elles agissent dans des doses extrêmement internet de The Endo- faibles; c’est pourquoi des doses infimes de perturba- crine Disruption Exchange teurs endocriniens chimiques peuvent suffire pour (TEDX), fondé by Theo Colborn: “perturber” leur travail minutieux. Perturber ce proces- www.endocrinedisrup- sus par des PE chimiques peut conduire à de graves tion.com/prenatal. problèmes de santé. introduction.php
  8. 8. En plus de cela, de nombreuses hormones L “ DES”ont un rôle de “messager” vers l’ADN.Le fait de perturber ces hormones peut Dans la communauté scientifique, ces effetsse répercuter sur le développement du sont connus depuis longtemps. Le plus tris-cerveau, des nerfs, des organes sexuels et tement “célèbre” cas de PE est celui du DESpourrait provoquer une plus grande sen- (Distilbène), un produit chimique prescritsibilité à developer certains cancers. Les aux femmes enceintes dans les années 50anomalies peuvent passer inaperçues dans qui était supposé améliorer les chances deles premières années de vie de l’enfant survie des bébés. Le DES s’avéra un pertur-et se manifester bien plus tard, affectant bateur endocrinien causant de nombreuxsa mobilité, sa mémoire, son attention effets secondaires graves (cancer du va-(troubles de deficit de l’attention/hyperac- gin, complications de grossesse, infertilité)tivité), sa fertilité, etc. et augmentant le risque de développer un cancer du sein. Des millions de jeunes filles, dont les mères avaient utilisé le DES pen- dant leur grossesse, ont souffert de ces ef-I “ ’ fets aux Etats-Unis et en Europe (les “filles- ” DES”). Du fait des effets à long terme,L’Endocrine Disruption Exchange (TEDX) a la responsabilité Il vaut doncété fondé par Theo Colborn, une éminente du DES ne fut mieux diminuer lesscientifique spécialisée dans la perturba- découverte que risques soi-même; et,tion endocrinienne. de nombreuses dans le cas de la nour-Le site internet offre un outil interactif années après le riture, choisir la meil-permettant aux internautes de voir très drame. leure option: celle duprécisément la chronologie du développe- BIOLOGIQUE.ment du foetus et toutes les “fenêtresd’exposition critiques” pen-dant lesquelles celui-ci 70 ans plus tard, les respon-est particulièrement sables politiques euro-sensible aux produits péens n’ont toujourschimiques, y com- pas mis en place unepris aux PE. Pour législation efficacechaque stade de pour prévenirdéveloppement, l’exposition auxle graphique PE chimiques.montre quelsorganes sontvulnérables àquels produitschimiques et leseffets sur la santé p .phobservés par des la y sptests sur les animaux. di _ go R en co m/ dez . -v ou s s u do ws r: www.criticalwin
  9. 9. P 3 CLES MANQUEMENTS DE L’UE ET LES MESURES À PRENDRE À L’AVENIR Q ’U E ? L’Union Européenne a commencé à harmoniser le système d’homologation des pesticides de ses 27 membres en 1991, révisant les règles en 2009. Elle a également harmonisé les normes relatives au niveau de résidus de pesticides dans la nour- riture. Q ’ - ’ ’ - ? Le Règlement concernant la mise sur le marché des produits phyto- pharmaceutiques (Règlement EC 1107/2009, appliqué en juin 2011) est le premier volet législatif à ce sujet. Il s’agit d’un régime en deux temps – dans un premier temps, les substances actives sont d’abord approuvées au niveau de l’UE ; puis, dans un deuxième temps, les pesticides doivent être approuvés par les autorités nationales com- pétentes, en tenant compte du contexte d’utilisation. Le « cut off criteria » est une avancée majeure dans la nouvelle législation. Selon cette règle, un produit chimique doit être interdit si les tests révèlent des propriétés extrêmement dangereuses pour les humains ou l’environnement (par exemple : assimilation trop longue, accumulation dans le corps, perturbations du système endocrinien, effets irréversibles sur l’environnement...). Ce critère concerne un groupe spécifique de produits chimiques pour lesquels l’UE estime que les risques 1. Pour plus d’info sur le encourus par les humains et l’environnement texte légal et les pesticides concernés, voir: sont trop grands. Leur utilisation est restreinte à quelques cas d’usage confiné¹. www.pan-europe. info/Campaigns/pesti- cides/cut_off.html
  10. 10. A , remonte, dépassant les 350. Cela est dû au ’UE? fait que les réglementations ont diminué leurs exigences, avec par exemple un plusDans un premier temps, le nombre de pes- grand laxisme vis-à-vis des risques envi-ticides fut réduit d’environ 1000 (une situ- ronnementaux. ation historique) à 250, en grande En plus de cela, les dérogations sont d partie parce que les entreprises nombreuses, allant m même jusqu’à autoriser ne voulaient pas payer pour des pesticides illéga comme le fumigant illégaux les tests et parce qu’il y avait Dichloropropène. encore peu d’intérêts com- Les nouveaux critère du Règlement critères merciaux en jeu. Quelques 1107/2009 ne sont pas encore entrés en pa dizaines de pesticides application et de nombreux pesticides nom furent retirés parce dangereux comme c ceux qui perturbent le qu’ils ne répondaient système endocrinien sont toujours sur le pas aux normes de marché. sécurité. Aujourd’hui, le P , ’ nombre de - pesticides ? Oui, il y a un deuxièm volet législatif : le deuxième Règlement sur les résidus (396/2005), qui ré définit les niveaux m maximum de pesticides dans la nourriture (LMR : Limites Maxi- (L males de Résidus de pesticides). Un résidu chimique utilisé pou l’agriculture doit être pour sûr pour la santé des consommateurs et son niveau doit être aussi bas que possible (afin de limiter au niveau le plus faible pos- n sible l’exposition d humains). La LMR des est la limite ; auc résidu de pesticide aucun n’est autorisé à un niveau plus haut que cette lim dans la nourriture, limite aussi bien pour les humains que p animaux. les anima En 200 toutes les LMR 2008, ont été harmonisées en Europe, mais le résultat Eu a été contre-productif. En fait, les LMR ont augmenté dans de nombreux Etats membres. En
  11. 11. Autriche, par exemple, plus de 65% des E - ’pesticides ont vu leur LMR augmenter.Avantageuses pour les importateurs et ’E ?les exportateurs, ces nouvelles LMR ontrapidement atteint des niveaux dangere- Notons que ces règles s’appliquent nonusement hauts. L’Agence de Sécurité seulement aux pesticides à l’intérieur deAlimentaire Européenne, l’EFSA (European l’UE, mais aussi aux produits importésFood Safety Agency), redescend désormais d’autres pays.ses normes. QMalheureusement, un grand nombre depesticides autorisés ont des effets sur ’UE ?la santé très nocifs : le mancozeb,par exemple, est un cancérogène 2.multi-actif, capable de causer au Voir Belpoggi, La prochaine étape est l’application 2002. d’une législation concernant lesmoins 8 types de cancers différents pesticides aux propriétés perturbatri-comme le cancer du sein, du foie, ces du système endocrinien et la misedu pancréas, de la thyroïde, etc². Le en place de critères pour définir ces effets.carbendazim est un autre exemple ; il est Une approche similaire a été décidée pourconnu depuis longtemps pour avoir des les pesticides à usage domestique, selon leeffets secondaires sur l’appareil reproductif nouveau règlement sur les biocides4.masculin, diminuant la qualité et laquantité du sperme chez les rats³. 3. Voir La Commission doit proposer desCes deux produits chimiques ont Gray, 1990, Lazzary, 2008, critères pour les PE d’ici décembreété identifiés dans le classement Moffit, 2007, 2013, une datedes 10 fruits et légumes les plus Yu, 2009 qui démontre 4. Voircontaminés de notre analyse. assez bien à PAN Germany (2012): quel point la loi The European Union´s newM ’ européenne est Regulation on biocides: , ? lente à appliquer www.pan-germany. org/download/biocides/ les textes pro- new_european_regula-Absolument, et c’est là un autre problème tégeant la santé tion_on_biocides.pdfavec cette législation. En fait, ces LMR de ses citoyens. Lesrabaissées ne sont pas vraiment sûres critères seront suivisétant donné que l’UE ne prend pas en d’obligations de tests pourcompte du tout les effets cocktails (cumu- les pesticides. L’interdiction éventuellelatifs). Cela signifie que les risques pour la d’un perturbateur endocrinien ne serasanté liés à la combinaison de différents considérée qu’après la phase de tests et lesrésidus ne sont pas pris en considération évaluations, ce qui signifie que les pesti-quand bien même le Règlement de 2005 le cides PE ont encore de beaux jours devantrequiert. L’EFSA reporte la prise en compte eux dans nos assiettes...des effets cumulatifs depuis 7 ans déjà,faisant courir chaque jour plus de risquesaux consommateurs.
  12. 12. P 4 D T - , ’ LES PERTURBATEURS ENDOCRINIENS -PRÉSENTS DANS LES MATIÈRES PLASTIQUES .
  13. 13. Un nombre croissant de preuves scientifiques mon- trent aujourd’hui qu’il vaut mieux essayer de minimiser C l’exposition à ces produits chimiques, en particulier en ce qui concerne les jeunes enfants et les femmes enceintes. Voici quelques conseils pour y parvenir : Évitez les produits en polycarbonate ou en poly- chlorure de vinyle, en particulier quand ils sont conçus pour stocker de la nourriture (comme dans les réfrigérateurs ou les boites) ou encore en contact avec les jeunes enfants. Ils sont identifiables par leur code de recyclage 6, ou encore par leurs symboles, respective- ment PC et PVC. Préférez le verre au plastique: en effet, d’autres matières plastiques que celles mentionnées ci- dessus pourraient libérer du BPA ou des phtalates. Le plus sûr moyen d’éviter ces perturbateurs endo- criniens est donc d’utiliser des bouteilles en verre et des contenants en verre. Utilisez les tétines “sans BPA”: á l’exception de l’Autriche, dans l’ensemble de l’Union Européenne, les tétines contenant du BPA sont encore légales. Assurez- vous de n’utiliser que des tétines garanties sans BPA.Les perturbateurs endocriniens les plus Les phtalates et le bisphénol A (BPA) sontprésents dans les plastiques sont les présents dans le sang ou l’urine humains ainsisuivants: que dans le lait maternel et dans le sang au - Les Phtalates : un groupe de pro- niveau du cordon ombilical des nouveau-nés.duits chimiques qui sont ajoutés aux Eviter totalement le contact avec ces compo-matières plastiques, en particulier au sés chimiques est presque impossible. En effet,PVC, afin d’en accroître la flexibilité, la ils sont produits chaque année dans le mondetransparence, et la longévité. entier en millions de tonnes et utilisés dans- Le Bisphénol A : utilisé comme un grand nombre de produits de consomma-matière première pour la production de tion courante, tels que les jouets, les bouteillespolycarbonate et de “résines époxy”, d’eau, les CD, les DVD, les téléphones por-il est parfois également détecté dans tables, les appareils électroniques grand public,d’autres matériaux, comme le polya- les appareils ménagers, les voitures et encoremide, le silicone ou encore le latex. d’autres objets de la vie courante.
  14. 14. Réduisez votre consommation d’aliments en conserve: l’intérieur des boîtes de conserve est revêtu d’une mince couche de matière plastique, essentiellement constituée de résines époxy, qui libère du BPA dans la nourriture. Pourtant, il serait facile de contourner ceproblème. Au Japon par exemple, en raison deproblèmes de santé, les résines époxy dans I :les boîtes de conserve ont été rempla-cées par une couche de plastique sansBPA. De même, Nestlé a récemmentannoncé qu’il abandonnerait le BPApour ses produits alimentaires ; -mais cela concernerait uniquement .Ple marché américain… , ( : . . / - - ). Gardez les tickets de caisse loin des petits enfants : en effet, les tickets utilisés dans la plupart des su- permarchés et des distributeurs contiennent I : de fortes concentrations de BPA. Le BPA est absorbé par la peau, notamment par les ’caissiers ; tout comme par les jeunes enfantslorsqu’ils mettent le ticket dans leur bouche. BPA , , - - ’ . Évitez les aliments emballés dans un film en PVC: assurez-vous que votre supermarché n’utilise pas d’emballages alimentaires en PVC. Le cas échéant, exigez l’utilisation d’alternatives plus sûres; elles existent! Enfin,lorsque vous achetez des films alimentaires à bas prix pour votremaison, assurez-vous qu’ils ne contiennent pas de phtalates.
  15. 15. P 5 A : PE ! LE CAS DU PROCHLORAZ L Le prochloraz est un fongicide très C15H16C 3N3O2… largement utilisé en Europe pour culti- ’ - ver les produits de base. Il appartient au groupe des “conoazoles”, des pesticides ’ ? avec le même mode d’action. Q Comme tous les conazoles, le prochloraz pos- sède plusieurs propriétés qui perturbent le système ? endocrinien. Ses principaux effets nocifs sont la féminisation des descendances masculines et les malformations sexuelles. Ces effets ont été démon- trés par des tests sur les animaux; mais pas seulement: des femmes danoises travaillant dans des serres ont elles aussi souffert des mêmes symptômes. Les fœtus y sont, encore une fois, particulièrement sensibles. Leur exposition au prochloraz pourrait en effet conduire à des effets secondaires nocifs à long terme, comme par exemple des troubles comportementaux¹. En plus de cela, le prochloraz est suspecté de causer d’autres effets nocifs perturbant les hormones thyroï- 1. Vinggaard et al., 2006 diennes avec un impact possible sur le développement 2. Ghisari et al., 2005 cérébral². Comme c’est souvent le cas avec les pertur- bateurs endocriniens, les effets secondaires sont visibles à des doses même très faibles, rendant toute tentative de «seuil d’exposition sûr» impossible. Et ce n’est pas tout : les effets du prochloraz ont tendance à s’ajouter à ceux d’autres produits chimiques, créant des effets « cocktails » encore plus dangereux. Malgré les mises en garde alarmantes donnéesM par les études scientifiques, le prochloraz est un pesticide approuvé, disponible sur le marché de - l’Union Européenne et très communément utilisé ? pour l’agriculture. En fait, il a été réenregistré par la Commission en janvier 2012 pour les 10 prochaines années. Les industries ont profité astucieusement d’une des nombreuses faiblesses de la réglementation des
  16. 16. pesticides : le régime de «re-soumission». Ce régime permet aux entreprises de «retirer volontairement» leurs produits du marché et de les soumettre à un deuxième examen. Entre- temps, les produits ne sont toutefois pas purement et simple- ment bannis du marché. Au lieu de cela, ils bénéficient d’une «période d’élimination progressive étendue» et d’une procédure d’homologation spécifique qui leur demande simplement de soumettre un «mini-dossier» pour que leurs produits soient rée- xaminés – et, dans la majorité des cas – ré-approuvés. Ainsi, bien que la nouvelle régulation 1107/2009 déclare que les pesticides perturbateurs endocriniens devront être interdits, le prochloraz vient d’échapper à la règle pour les 10 prochaines années. PAN Europe a demandé une révision de l’homologation du prochloraz en décembre 2011, rappelant que, selon la loi, la Commission doit prendre en considération la littérature scienti- fique contemporaine et s’assurer d’empêcher tout effet nocif aux humains³. Les failles du régime de re-soumission ont également été citées comme argument pour ré-examiner le prochloraz. La demande a été rejetée par la Commission. En réponse à ce refus, PAN Europe a décidé de porter l’affaire du prochloraz devant la Cour de Justice de Luxembourg. La plainte a été déposée par l’avocat Mr. J. Rutterman le 2 mai 2012 et le procès est désormais en cours. 3. Regulation1107/2009, art.4.1
  17. 17. L« - »: En avril 2012, PAN Europe a publié un Rapport’ rapport spécial sur le régime de «re- «Contournement des soumission», montrant comment régles européennes en les entreprises se servent du régime matiére d’homologation des comme d’une «deuxième chance» pesticides» pour faire passer leurs produits lorsqu’il www.generations-futures. leur manque des données ou lorsqu’ils ne fr/pdf/Resoumission_rap- remplissent pas les pré-requis lors des tests. port_final_030412.pdf Plusieurs produits alimentaires contiennent des résidus C de prochloraz. Les plus « pollués » d’entre eux sont les - pommes, les poivrons et les fraises, mais des résidus ... ont également été trouvés dans les haricots blancs, les choux-fleurs, les mandarines et les oranges (EFSA, 2009). L « »5 2008 la Commission 27 2011 examen final parrefuse l’homologation du prochloraz. le Comité compétent (Standing Commit- tee on the Food Chain and Animal Health).29 M 2009 BASV Agro B.V. etMakhteshim Agan “retirent volontaire- N 2011 le prochloraz gagne unement” le prochloraz du marché et candi- nouvelle homologation par la Commissiondatent au régime de “re-soumission”. Européenne.J 2010 l’Irlande, Etat membre J 2012 le prochloraz est de nou-rapporteur, ré-examine le prochloraz et veau autorisé – avec de nouvelles exigen-prépare un rapport additionnel envoyé à la ces limitées concenant l’usage extérieur.Commission et à l’EFSA (l’Autorité Euro-péenne de Sécurité des Aliments). M 2012 PAN Europe débute son action en justice devant la Court de Justice de13 2010 l’EFSA rend le rapport pub- l’UE contre la décision de la Commission.lic et tient des consultations. Procès en cours.
  18. 18. P 6T PE ... LA MÉTHODE DE PAN EUROPE EXPLIQUÉE AUX CONSOMMATEURS
  19. 19. Etant donné qu’à ce jour, l’UE n’a pas mis en place 1e étape: de critères spécifiques définissant les PE chi-identifier les pesticides miques, nous avons dû établir notre propre liste avec des propriétés de pesticides PE. Pour ce faire, nous avons com- perturbatrices du biné toutes les sources disponibles, la littérature système endocrinien publique (études publiées par des universitaires), (pesticides PE) et la littérature plus « opaque » (études faites lors de l’évaluation des pesticides). Dans les deux cas, plusieurs rapports sont disponibles et notre choix s’est porté sur les sources suivantes : L KEMI (2008) La Swedish Chemicals Agency a ras- semblé tous les cas de pesticides PE à partir des dossiers d’évaluations de pesticides. Ces dossiers sont pour la plupart basés sur les tests obligatoires exécutés par les industries elles- mêmes. L M K - PE « Endocrine disrupt- ing pesticides: implications for risk assessment. Environment international 2008 »; 34(2):168-83, 2008 : McKinlay, R., Plant, J.A., Bell, J.N.B., Voulvoulis, N. Sur la base de ces sources, PAN a identifié pas moins de 43 pes- ticides PE potentiels différents.
  20. 20. 2e étape: Avec notre nouvelle liste en recueillir les rési- mains, nous avons cherché dus de pesticides à savoir si ces pesticides PE dans les denrées étaient présents dans la nour- alimentaires riture européenne, sous forme européennes NB: les données de résidus. Nous avons basé de la version en ligne du nos recherches sur un rapport rapport ne nous paraissaient de l’Agence de Sécurité Alimentaire pas plausibles et nous avons donc de l’UE, l’EFSA (European Food Safetydemandé à l’EFSA de revoir ses chif- Agency), qui analyse des échantillons de fres. Des fautes de frappes seraient nourriture dans toute l’UE (des fruits, des à l’origine de ces erreurs qui ont été légumes, des céréales, du lait et des œufs).corrigées dans unedeuxiéme version En tout, 27 denrées alimentaires ont été transmise à PAN par l’EFSA. Nous examinées et nous avons pu nous servir pouvons bien entendu en envoyer des données de l’EFSA pour établir notre une copie aux lecteurs «classement» de produits contaminés par intéressés. les PE. Q ’ - ’EFSA ? Le rapport de l’UE de 2009 sur les résidus de pesticides présente les résultats de l’analyse de denrées alimentaires récoltées à travers les 27 Etats membres de l’UE ainsi que l’Islande et la Norvège pendant
  21. 21. l’année 2009 – pour un total d’environ 70, Afin d’informer les consommateurs et de 000 échantillons. Le rapport combine des leur donner le choix, nous avons décidé données recueillies aux niveaux européen d’établir un «classement» des 10 denrées et national, donnant ainsi une bonne idée alimentaires les plus «perturbatrices»; de l’exposition générale aux résidus de pes- c’est-à-dire: les 10 denrées avec le plus ticides. La majorité des échantillons sont haut niveau de pesticides PE, basé sur les des denrées alimentaires produites dans données sur le «long terme» de l’EFSA. A l’UE elle-même (74% des échantillons), noter : nous avons volontairement exclu mais on y trouve également des denrées les mandarines et les oranges de ce « top- importées et une faible part de produits 10 », étant donné que les pesticides sont biologiques (env. 5%). souvent contenus en grande partie dans la Pour chacune des 27 denrées alimentaires, peau de ces fruits qui sont systématique- l’EFSA calcule l’exposition «à long terme» ment épluchés. Notre analyse complète, des citoyens européens aux résidus de avec la liste de toutes les denrées alimen- pesticides. En d’autres mots, on connaît le taires et leur niveau de pesticides PE en dé- niveau approximatif de résidus de pes- tails, est consultable sur notre site internet: ticides ingérés sur le long terme par les www.disruptingfood.info consommateurs via les tomates, poivrons, etc. Par notre action, nous voulons montrer aux consommateurs, et plus particu- Sur les 43 pesticides PE, 30 ont été identi- liérement les femmes enceintes et les fiés dans la nourriture européenne. enfants, que la nourriture est une source de PE majeure et les aider à cuisiner des 3e étape: Environ la moitié de repas plus sains. Nous souhaitons ainsi présenter les notre nourriture est également encourager les producteurs résultats de contaminé par des à réduire leur usage de pesticides PE, à l’exposition à long résidus de pesticides et l’instar des bonnes pratiques des agri-terme aux consom- 25% de notre nour- culteurs «bio», et soutenir une agricul- mateurs riture présente même ture intégrée et plus sûre¹. des résidus de pesticides Les consommateurs 1. Pour plus multiples, avec parfois doivent être conscients d’info sur l’agriculture plus de 10 pesticides dans un échantillon. que tous les fruits et biologique, intégrée et Ceci vaut pour une seule portion de fruit ou légumes cultivés selon durable, voir: www.mdrgf.org/ légume. Mais qu’en est-il du taux de résidus l’agriculture conven- 3sommAGRI.html de pesticides ingérés sur le long terme? tionnelle contiennent Les données montrent que la consommation toutes sortes de résidus de certaines denrées, comme les poivrons, de pesticides et que la pourrait revenir à long terme à une expo- N consommation bio sition à plus de 20 pesticides différents. reste la solution La laitue se révèle la plus contaminée, optimale. avec le plus haut niveau de concen- tration de pesticides PE. Etant donné que les consommateurs sont exposés ’ - à plusieurs denrées différentes en , même temps, les mélanges chimiques . hasardeux sont très probables.
  22. 22. P 7 LE «TOP-10» DES FRUITS ET LÉGUMES LES PLUS «PERTURBATEURS» DE L’UNION EUROPÉENNE CLASSEMENT DES FRUITS ET LÉGUMES DE L’UE SELON LEUR TAUX DE RÉSIDUS DE PESTICIDES PE TOMATE CONCOMBRE Bifenthrin 1. 11. Flutriafol Bifenthrin 1. 11. Iprodione Captan 2. 12. Iprodione Captan 2. 12. Methomyl and Carbendazim 3. 13. Methomyl and Carbendazim 3. Thiodicarb and Benomyl Thiodicarb and Benomyl 13. Myclobutanil Chlorothalonil 4. 14. Myclobutanil Chlorothalonil 4. 14. Oxamyl Chlorpyrifos-methyl 5. 15. Oxamyl Chlorpyrifos-methyl 5. 15. Penconazole Cypermethrin (somme) 6. 16. Penconazole Cypermethrin (somme) 6. 16. Pirimicarb (somme) Cyproconazole 7. 17. Propamocarb (somme) Cyproconazole 7. 17. Propamocarb (somme) Deltamethrin 8. 18. Pyrimethanil Deltamethrin 8. 18. Pyrimethanil Dimethoate (somme) 9. 19. Pyriproxyfen Dimethoate (somme) 9. 19. Pyriproxyfen Dithiocarbamates 10. 20. Tebuconazole Dithiocarbamates 10. 20. Tebuconazole (Mancozeb) (Mancozeb) 2. 3. LAITUE Bifenthrin 1. 11. Flutriafol Captan 2. 12. Iprodione 1. Carbendazim 3. 13. Linuron and Benomyl 14. Methomyl and «Somme» Chlorothalonil 4. Thiodicarb signifie que l’EFSA a Chlorpyrifos-methyl 5. 15. Myclobutanil calculé une somme de sub-Cypermethrin (somme) 6. 16. Pirimicarb (somme) stances chimiques aux modes Cyproconazole 7. 17. Propamocarb (somme) d’action similaires. Pour les di- Deltamethrin 8. 18. Pyrimethanil thiocarbamates, la «somme» est la somme des taux individuels de Dimethoate (somme) 9. 19. Tebuconazole substances chimiques de la Dithiocarbamates 10. 20. Tolclofos-methyl famille des dithiocarbamates, (Mancozeb) dont le pesticide PE «mancozeb».
  23. 23. 4. 6. 5. 7. 8. 10. 9. E C L E S TA S AV L E S P U X D E ME PE LUS GU CIDES É TI BA L S S T E E P E US S ID IT DRÉS FRU 14. 15. 17. Vous voulez en savoir plus sur les pesticides PE dans votre nour- 18. riture? Les données complètes de l’analyse de PAN Europe sont disponibles en ligne sur notre site 16. de campagne. Pour chacun des 27 aliments, découvrez la liste de pesticides PE et leurs taux. www.disruptingfood.info
  24. 24. P 8C C ’ , - ? -QUELQUES CONSEILS POUR INGÉRER - MOINS DE RÉSIDUS DE PESTICIDES . DANS VOTRE VIE QUOTIDIENNE N - , , .
  25. 25. La production biologique est complètement ex- empte de pesticides de synthèse . Les alimentsP ? sont cultivés selon un ensemble de règles très C °1: M ! strictes qui garantissent qu’aucun produit chi- mique nocif n’est utilisé. PAN Europe encourage donc fortement les consommateurs à manger bio autant que possible, notamment les femmes enceintes et les enfants. Aujourd’hui, la plupart des supermarchésC ? proposent des produits alimentaires bio- logiques. Ceux-ci sont certifiés «bio» par le label biologique européen. Ce Label pour l’agriculture biologique garantit qu’aucun pes- ticide ni engrais de synthèse n’est utilisé pour produire cette nourriture. En outre, il garantit une agriculture respectueuse de la nature et des animaux (aucune utilisation d’antibiotiques et des standards de conditions de vie améliorés pour les ani- maux). Le mieux est d’acheter dans des magasins spécialisés ne vendant que des produits bio. En Europe, de plus en plus d’associations propo- Pour de plus amples renseignements sur les sent des aliments cultivés par des producteurs avantages de la produc- locaux qui possèdent souvent le label « bio » : tion biologique en général, AMAP en France, GASAP en Belgique, CSA au vous pouvez visiter : Royaume-Uni ... C’est une alternative intéres- http://www.mdrgf. org/32agribio.html sante qui favorise la production locale et saison- nière.
  26. 26. S , : Conseil n°2 Évitez de manger des laitues, des tomates, des concom- bres et des pommes non bio qui contiennent beaucoup de résidus de pesticides PE – surtout les femmes en- ceintes et les jeunes enfants. Inspirez-vous de notre « classe- ment» et préférez des épinards à une laitue, des carottes à des tomates, etc. (voir notre classement partie 7). Conseil Assurez-vous que les jeunes enfants ne mettent pas n°3 d’agrumes non pelées dans leur bouche : ils pour- raient être en contact avec des taux de PE très élevés présents sur la peau de ces fruits.Conseil n°4 Pelez les fruits et légumes issus de l’agriculture conventionnelle. A l’exception des pesticides systémiques qui pénètrent dans la peau et la chair des fruits et légumes, les pesticides sont en effet souvent surtout concentrés dans la peau des aliments. Conseil Lavez vos produits. Même si cela n’enlèvera pas n°5 tous les résidus de pesticides, le lavage systéma- tique reste une bonne habitude à garder.Conseil n°6 Vous pouvez nourrir les bébés avec des produits spéci- fiques pour bébés. En effet, l’UE a établi des limites de résidus de pesticides plus strictes pour la nourriture pour bébés. Avec les produits frais, cette protection tombe car les aliments sont soumis aux standards habituels de l’UE. Conseil N’hésitez pas à faire usage de vos droits en tant que n°7 consommateur: écrivez à votre fournisseur afin de connaître la concentration de résidus de pesticides dans ses produits, ou pour exiger plus de produits bio (vous pouvez trouver un modèle de lettre notre site web www.disruptingfood.info/join-the-campaign )
  27. 27. P 9N - C , ! ’ - .N , ’ COMMENT ÉVITER LES PERTURBA TEURS ENDOCRINIENS DANS LES .PESTICIDES À USAGE DOMESTIQUE... C , – .A ’ , .
  28. 28. Chez soi, on finit tous par être confrontés conçus pour être plus toxiques et plusà un moment ou un autre à des problèmes durables que le pesticide naturel à based’insectes. Beaucoup de gens utilisent des de pyrèthre. Ils sont donc plus puissantsproduits commerciaux pour se débarrasser envers les insectes, mais aussi beaucoupdes «invités» indésirables que sont les plus risqués pour les humains. Beaucoupmites, fourmis, cafards, rongeurs en tous de pyréthrinoïdes de synthèse ont été liésgenres. à une perturbation du système endocri-Mais beaucoup de ces produits biocides nien. Selon la Commission Européenne, lescontiennent des ingrédients similaires ou pyréthrinoïdes présumés perturbateurs en-identiques à ceux des pesticides ; ingré- docriniens sont les suivants: la bifenthrin,dients qui sont nocifs pour les humains, la cyhalothrine, la deltaméthrine, resmé-les animaux et l’environnement. Ils sont thrine et la bioallethrine, la cyperméthrine,irritants, toxiques pour le système nerveux, la fenothrin, la fenvalérate, la fluvalinate,soupçonnés de causer des troubles de la et la perméthrine¹.reproduction et des cancers ; et plusieurssont déjà identifiés comme « perturba- Toutefois, le pyrèthre pesticide naturel,teurs endocriniens suspectés ». En effet, fabriqué à partir d’extraits de plantes deplusieurs études ont montré que la pous- la famille des chrysanthèmes n’est passière dans nos habitations est souvent une alternative fiable car ces produitscontaminée par des substances chimiques contiennent le butoxyde de pipéronyle,persistantes qui perturbent le système suspecté aussi d’êtreendocrinien. un perturbateur 1. Texte officiel:Les pesticides PE domestiques sont par endocrinien EC (2004): COMMISSION STAFF WORKING DOCUMENT onexemple les insecticides organophospho- (PBO, aussi implementation of the Communityrés Dichlorvos, Diazinon ou le Dimetho- identifié Strategy for Endocrine Disruptersate. Ceci concerne aussi les pesticides comme - a range of substances suspected ofménagers tels que les pyréthrinoïdes de cancérigène interfering with the hormone systems of humans and wildlife (COM (1999)synthèse. possible 706). SEC(2004) 1372: et néfaste http://ec.europa.eu/environ-Les pyréthrinoïdes de synthèse sont une pour la re- ment/endocrine/documents/classe d’insecticides, largement utilisés, production). sec_2004_1372_en.pdf C préférez les alternatives et la Luttez contre les parasites étape par étape prévention 1) Identifiez les espèces nuisibles 2) Contrôlez et évaluez le problème de parasites 3) Cherchez des informations et des conseils de sources in- dépendantes 4) Lancez des mesures adéquates pour faire cesser l’infestation ainsi que des mesures préventives 5) Faites un suivi et une évaluation.
  29. 29. Les insectes nuisibles tels que les cafards, punaises, four- mis pharaon ou les rats ne doivent être contrôlés que par des professionnels certifiés. Contrôlez les parasites inoffensifs tels que ceux présents dans les aliments ou les matériaux (mites, punaises) ou les organismes indésirables (par exemple les poissons d’argents, les cloportes ou encore les mouches) avec des produits moins nocifs ou des alternatives non chimiques Exemples: » Contre les insectes, vous pouvez utiliser la terre à diato- mée ou de l’huile d’arbre de neem, ou encore la lavande et le cèdre qui sont des répulsifs biologiques efficaces. » Pour chasser les mites de vos vêtements et vos ali- ments, aidez-vous de leur ennemi naturel la guêpe 2. Les guêpes Tricogramma evanescens². pondent leurs oeufs à côté de ceux des mites. Lorsqu’elles » Les pièges adhésifs pour les mouches ou en- éclosent, les larves mangent le oeufs core les mélanges de poudre et de sucre con- des mites. Les guêpes sont inoffen- sives pour l’homme, mesurant seule- tre les fourmis sont de bonnes alternatives. ment 2mm environ. Une fois que les oeufs sont mangés, les guêpes dis- paraissent au bout de 2-4 semaines. Ces guêpes peuvent s’acheter dans des magasins specialisés.Les mesures de Assurez-vous de ne pas laisser entrer des prévention: parasites dans votre domicile. Par exem- Demandez ple, utilisez des coupes-froid autour des de l’information fenêtres et des portes, ventilez souvent indépendante sur les vos pièces à vivre, réparez les tuyaux qui alternatives: fuient et la plomberie, videz et nettoyez sou- www.pan-uk.org/factsheets/; vent les placards, ne laissez pas la vaisselle www.panna.org/your-health/ sale trainer, gardez la nourriture (y com- home-pets-garden#general pris les aliments pour animaux de compag- HouseholdAlternatives nie) dans des contenants hermétiques, videz fréquemment vos poubelles.
  30. 30. P 10 L L ’ - , ! . P , PAN EREJOIGNEZ NOTRE CAMPAGNEPOUR CHANGER LA POLITIQUE « ’ » DE L’UE MAINTENANT ! : www.disruptingfood.info Face à de grandes industries ou des politiciens récalci-J trants, les consommateurs et les utilisateurs peuvent faire «G » la différence. La récente décision française du tribunal de T . grande instance de Lyon contre Monsanto est un parfait exemple du pouvoir du grand public. Le 13 Février 2012, le géant agrochimique a été reconnu responsable par la Cour française de l’intoxication de l’agriculteur Paul François, après utilisation de l’herbicide Lasso, un des produits phares de la firme. Pour la première fois en France, Monsanto a été condamné à indemniser entièrement l’agriculteur de son préjudice. Ce dénouement est une étape décisive. Il signifie qu’à partir de maintenant, les entreprises devront assumer elles-mêmes leurs responsabilités quant aux effets de leurs produits. Cette dé- 1. Pour en cision ouvre également la voie à une plus forte mobilisa- savoir plus au sujet tion des consommateurs et des usagers contre les abus de l’association et des des marques de produits agrochimiques, en com- manières de s’y engager, mençant par la création d’associations de victimes, visitez le site: www.phyto-victimes.fr/ comme celle de Paul François «Phytovictimes»¹. ou regardez le film de Eric Guéret «La mort est dans le pré». L Sur notre site internet, vous trouverez Avec PAN, des outils de communication « prêts-à- vous pouvez donner utiliser» afin d’encourager le changement de la voix pour un politique dans l’Union Européenne, vers une monde sans produits réglementation des pesticides plus stricte. chimiques nocifs et un Ce sont des outils qui sont utilisés régulière- avenir meilleur pour les ment par PAN Europe pour faire pression sur les générations à politiciens et les grandes entreprises. venir ...
  31. 31. Nous souhaitons remercier tous nos partenaires, Pesticide Action Network Europe - PAN Europe toutes les personnes et les ONGs, qui Lucie DANIEL nous ont aidé à réaliser ce guide. Nous re- Communication Officer and Project Coordinator mercions en particulier Les Paniers Verts Rue de la Pépinière, 1. B - 1000 BRUSSELS et Elementerre, tous nos traducteurs volon- lucie@pan-europe.infotaires, notre designer Krisztina et notre web- Tel.: 0032 (0)489 398 195 master René, et tous les journalistes qui ont soutenu cette campagne. Nous souhaitons Isabelle PINZAUTIégalement remercier l’Initiative Européenne Communication Officer and Project Coordinator pour l’Environnement et la Santé (Euro- isabelle@pan-europe.info pean Environment and Health Tel.: 0032 (0)497 695 842 Initiative - EEHI) pour son www.pan-europe.info soutien financier. GLOBAL 2000 - Friends of the Earth Austria Contacts - Agriculteurs DI Dr.Helmut BURTSCHER - Chemieexperte biologiques en Belgique: Neustiftgasse 36, A-1070 Wien Tel.: +43-1-812 57 30 - 34 Elementerre - Marche publics Mobil: +43 699 14 2000 34 20 ans de bio Fax: +43-1-812 57 28 William Roelants de Stappers helmut.burtscher@global2000.at et Anne Ducenne www.global2000.at elementerrebio@gmail.com Tel.: 0473533310 Pestizid Aktions-Netzwerk e.V. (PAN Germany) Susanne Smolka, Dipl. Biol. Les Paniers Verts Projekt Koordinatorin (Project Coordinator) Panier Bio de la Ferme a votre Nernstweg 32 D - 22765 Hamburg Cuisine Tel.: +49 (0)40/ 3 99 19 10-24 rue du Centre 71, 1404 Bornival Fax: +49 (0)40/ 3 99 19 10-30 http://www.lespaniersverts.be/ susanne.smolka@pan-germany.org Tel.: 0473 532 995 www.pan-germany.org PAN Europe est un réseau international d’ONG environnementalistes fondé en 1982 qui promeut une agriculture durable et sûre. PAN est actif sur 5 continents. Nous travaillons étroitement avec les représentants politiques et institutionnels dans le but Ce guide de réduire l’usage des pesticides et de les remplacer du consommateur par des alternatives respectueuses à la fois des est une initiative de PAN consommateurs et de l’environnement. Nos cam- Europe (Pesticide Action pagnes visent à sensibiliser l’opinion publique Network Europe). Il a été desig etles décideurs politiques aux dangers des pesti- coécrit avec Global 2000 et .hu cides et à accomplir un changement de PAN Germany, membres n d and du réseau PAN ren paradigme pour les générations à venir. lay vit ou t Europe. en :K risz w. tina Mogyoró * ww

×