EverGreen Agriculture for Sustainable Intensification
and Resilience in the African Drylands
Productions agricoles dans le...
Plan de l’exposé
• I) Introduction : Burkina Faso en quelques chiffres
•
• II) Systèmes de production agricole/ Stratégies...
I) Burkina Faso en quelques
chiffres
• Le Burkina Faso c’est:
- 274 000 Km2
- Une population 16 millions résidents
- Dont 46 % vivent en dessous du seuil de la...
• De 1992-2002 le taux de déforestation a été de
l’ordre de 4 % / an dû principalement à l’agriculture
• Le BF est égaleme...
Forte variation spatio-temporelle de la
pluviométrie
OUAGADOUGOU
DORI
OUAHIGOUYA
DEDOUGOU
FADA NGOURMA
BOBO-DIOULASSO
BORO...
Projection sur l’évolution de la pluviométrie
La pluviométrie connaîtra une diminution de l’ordre de -3,4% en
2025 et -7,3...
Projection sur l’évolution de la température
Les projections donnent sur l’ensemble du territoire, une
augmentation des te...
II) Systèmes de production
agricole/ Stratégies d’adaptation
L’agriculture,
extensive, et les
stratégies de
subsistance sont
basées sur
l’exploitation des
ressources naturelle
L’agro-sylvo-
pastoralisme est le
plus dominant au
Burkina Faso
(intégration arbres-
cultures-animaux) et
le système parc
...
Les techniques de
conservation des eaux et des
sols sont devenues
aujourd’hui incontournables
pour produire dans la
majeur...
Étude de cas au nord: pratiques paysannes de gestion intégrée de la
fertilité des sols selon le genre
Homme
Femme
Ensemble...
Les associations
culturales sont une
traditions chez les
petits agriculture
pour minimiser les
risques et
l’insuffisances ...
III) Défis et opportunités pour développer une
agriculture verte au Burkina Faso
La dégradations des terres
est un défis majeur au
Burkina Faso .
Ces techniques de CES
commencent à montrer
leurs limitent...
A titre d’exemple
Poquet de Zaï (cuvette
sans apport de fertilisant)
permet de doubler le
rendement par au témoin
Poquet d...
Comment la pratique de
l’agroforesterie peut
contribuer à atténuer cette
contrainte?
Par la pratique de la
RNA et la gesti...
Par l’amélioration de la
durabilité et de l’efficacité
des ouvrages anti-érosifs
par végétalisation
Par la promotion des
espèces ligneuses
fourrages dans les
exploitation agricoles
Nécessité d’améliorer le niveau d’accès à l’encadrement
agricole
0%
10%
20%
30%
40%
50%
60%
70%
Homme Femme Ensemble
64%
5...
Quelques axes de recherche
• De la pratique paysanne à
l’intensification écologique
de l’agriculture au sahel :
comment re...
Comment la pratique
de l’agroforesterie
peut elle contribuer à
l’exploitation durable
et multifonctionnelle
des bassins-ve...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Exp inera mai2014

260 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
260
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Exp inera mai2014

  1. 1. EverGreen Agriculture for Sustainable Intensification and Resilience in the African Drylands Productions agricoles dans les zones arides et semi-arides du Burkina Faso: ingéniosité des petits producteurs et défis Bamako, 5 -6 Mai 2014 Bationo Babou André Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA)
  2. 2. Plan de l’exposé • I) Introduction : Burkina Faso en quelques chiffres • • II) Systèmes de production agricole/ Stratégies d’adaptation • III) Défis et opportunités pour développer une agriculture verte au Burkina Faso • IV) Conclusion
  3. 3. I) Burkina Faso en quelques chiffres
  4. 4. • Le Burkina Faso c’est: - 274 000 Km2 - Une population 16 millions résidents - Dont 46 % vivent en dessous du seuil de la pauvreté - Taux d’accroissement de la population: 3,1%/an - 80 % de la population active s’adonne à l’agriculture qui est essentiellement pluviale
  5. 5. • De 1992-2002 le taux de déforestation a été de l’ordre de 4 % / an dû principalement à l’agriculture • Le BF est également un pays d’élevage: - Bovins : 8 millions de têtes - Ovins : 7 millions de têtes - Caprins : 11 millions de têtes - Poules : 27 millions de têtes - Plus de 90 % des besoins en énergie des ménages sont couverts par le bois-énergie
  6. 6. Forte variation spatio-temporelle de la pluviométrie OUAGADOUGOU DORI OUAHIGOUYA DEDOUGOU FADA NGOURMA BOBO-DIOULASSO BOROMO PO GAOUA BOGANDE -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 -6 -5 -4 -3 -2 -1 0 1 2 3 9 10 11 12 13 14 15 9 10 11 12 13 14 15 600 600 600600 600 900 900 900 900 900 Légende Latitude(en°) Latitude(en°) Longitude (en°) Longitude (en°) 900 900 600 600 MIGRATION DES ISOHYETES 600 mm et 900 mm BURKINA FASO DIRECTION DE LA METEOROLOGIE 1931-1960 1951-1980 1971-2000 1961-1990 900 900 Évolution spatiale des normales pluviométriques de 1931 à 2000 (CONEDD, 2009)
  7. 7. Projection sur l’évolution de la pluviométrie La pluviométrie connaîtra une diminution de l’ordre de -3,4% en 2025 et -7,3% en 2050. Les mois de juillet, août et septembre auront des diminutions de 20 à 30% de leur pluviométrie actuelle. Évolution de la pluviométrie moyenne mensuelle (simulation du modèle MAGICC-SCENGEN ) (CONEDD, 2009)
  8. 8. Projection sur l’évolution de la température Les projections donnent sur l’ensemble du territoire, une augmentation des températures moyennes de 0,8°C à l’horizon 2025 et de 1,7°C à l’horizon 2050. Augmentation de la température moyenne mensuelle ( CONEDD, 2009)
  9. 9. II) Systèmes de production agricole/ Stratégies d’adaptation
  10. 10. L’agriculture, extensive, et les stratégies de subsistance sont basées sur l’exploitation des ressources naturelle
  11. 11. L’agro-sylvo- pastoralisme est le plus dominant au Burkina Faso (intégration arbres- cultures-animaux) et le système parc agroforestier est le plus répandu
  12. 12. Les techniques de conservation des eaux et des sols sont devenues aujourd’hui incontournables pour produire dans la majeure partie du Burkina, particulièrement dans la zones de pluviométrie inferieure à 7 00 mm / an
  13. 13. Étude de cas au nord: pratiques paysannes de gestion intégrée de la fertilité des sols selon le genre Homme Femme Ensemble 4% 28% 18% 7% 56% 37% 89% 16% 45% Zaï Cordon pierreux Aucun
  14. 14. Les associations culturales sont une traditions chez les petits agriculture pour minimiser les risques et l’insuffisances des terres cultivables
  15. 15. III) Défis et opportunités pour développer une agriculture verte au Burkina Faso
  16. 16. La dégradations des terres est un défis majeur au Burkina Faso . Ces techniques de CES commencent à montrer leurs limitent au regard du contexte actuel. Il faut donc améliorer les pratiques Il faut donc innover
  17. 17. A titre d’exemple Poquet de Zaï (cuvette sans apport de fertilisant) permet de doubler le rendement par au témoin Poquet de zaï (cuvette) + fumure organique permet de multiplier le rendement par 8 - 80 % des poquets de zaï ont des plantules ligneuses dès la 1ère année
  18. 18. Comment la pratique de l’agroforesterie peut contribuer à atténuer cette contrainte? Par la pratique de la RNA et la gestion multifonctionnelle de parcs agroforestiers diversifiés
  19. 19. Par l’amélioration de la durabilité et de l’efficacité des ouvrages anti-érosifs par végétalisation
  20. 20. Par la promotion des espèces ligneuses fourrages dans les exploitation agricoles
  21. 21. Nécessité d’améliorer le niveau d’accès à l’encadrement agricole 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% Homme Femme Ensemble 64% 53% 58% 36% 47% 42% Non Oui
  22. 22. Quelques axes de recherche • De la pratique paysanne à l’intensification écologique de l’agriculture au sahel : comment repérer, analyser, documenter valoriser/améliorer les pratiques paysannes
  23. 23. Comment la pratique de l’agroforesterie peut elle contribuer à l’exploitation durable et multifonctionnelle des bassins-versants au Sahel dans un contexte de changement climatique?

×