1
2
3
4
5
Amérique du Nord 60,8 G$ (58,3 %)
Asie-Pacifique 16,5 G$ (15,8 %)
Europe 13,9 G$ (13,3 %)
Amérique du sud/centrale 7,7 G$ ...
6
7
8
9
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite

104 vues

Publié le

Sensibiliser les parties intéressées souhaitant en savoir plus sur le rôle d’EDC et ses activités de promotion et de facilitation du commerce extérieur.
• Rôle et mandat d’EDC
• Appui au secteur privé et facilitation du commerce
• Activités et réussites récentes
• Projets d’avenir

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
104
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Le Canada est un pays fondé sur le commerce. Par exemple, l’exportation de poisson et de fourrure allait bon train bien avant la Confédération. Depuis, la part qu’occupe l’exportation dans l’économie du pays n’a cessé de grandir, et cette croissance devrait encore s’accélérer.
  • Le commerce extérieur joue un rôle vital pour l’économie, le niveau de vie et la prospérité au Canada. En 2015, EDC a facilité un volume d’activités d’une valeur de 104 milliards de dollars, contribuant au PIB à hauteur de 66,6 milliards de dollars et au maintien de 530 839 emplois aux quatre coins du Canada.
     
    Pour la majorité de la population canadienne, il serait difficile d’imaginer un monde sans commerce.
  • Si le commerce extérieur compte plus que jamais pour la santé de l’économie canadienne, son importance augmentera au cours des prochaines années. Pour assurer la prospérité du pays, nous devons donc voir à la saine croissance du secteur de l’exportation. Et ce ne sont pas les possibilités qui manquent!
  • Entre 2001 et 2014, la croissance de l’exportation canadienne progressait à un rythme bien modeste : moins de la moitié de la moyenne à l’échelle mondiale. À l’heure actuelle, seulement 3,6 % des entreprises du pays exportent; il y a donc du pain sur la planche.
  • Pourquoi n’exportons-nous pas davantage? Beaucoup des défis qui se présentent aux exportateurs canadiens sont uniques au Canada. La proximité des États-Unis constitue un avantage, puisqu’il s’agit d’un marché très vaste. Toutefois, la concurrence y est aussi extrêmement féroce; le Canada doit donc rivaliser avec presque tous les marchés du monde pour y faire des affaires. Si les entreprises canadiennes réussissent bien chez nos voisins du Sud, c’est qu’elles travaillent fort pour y arriver.
     
    De plus, le Canada est géographiquement isolé de tous les autres marchés, ce qui complique le commerce à l’échelle internationale.

  • Les entreprises canadiennes ont généralement tendance à montrer de l’aversion pour le risque et beaucoup manquent de confiance lorsqu’il est question de miser sur l’exportation. Des obstacles au financement existent aussi; l’exportation peut être risquée et les institutions financières sont très prudentes quand il s’agit de soutenir certains exportateurs.
  • Lorsque nous demandons aux entreprises pourquoi elles n’exportent pas davantage, ou pas du tout, les raisons qu’elles évoquent sont généralement liées au besoin de renseignements sur les marchés, de mesures d’atténuation du risque, d’occasions de réseautage et de financement. La bonne nouvelle, c’est qu’EDC est là pour les aider à surmonter ces obstacles.
  • Partout au pays, EDC est là pour aider les entreprises, petites et grandes, même si elle met l’accent sur les exportateurs de petite et moyenne tailles. Elle offre d’ailleurs son soutien aux diverses entreprises de tous les secteurs d’activité.  
  • Nous soutenons les entreprises à chaque étape de l’exportation. Ainsi, nous assistons les entreprises qui sont prêtes à se lancer dans l’exportation, mais nous aidons aussi les exportateurs occasionnels ou établis à étendre leurs activités sur de nouveaux marchés partout dans le monde.

    Prenons un instant pour découvrir qui est EDC au juste, et de quelle façon elle soutient l’exportation au Canada.
  • EDC a pour mandat de soutenir et de développer le commerce d’exportation du Canada.
     
    Il s’agit d’une société d’État financièrement autonome qui applique des principes commerciaux.
     
    Ces dernières années, EDC a versé plus de 1,5 milliard de dollars en dividendes au gouvernement du Canada.
  • EDC a des bureaux et des représentants établis partout au Canada et ailleurs dans le monde.
  • Il existe un écosystème d'organisations qui visent à aider les exportateurs canadiens. Chacune d'entre elles a des rôles précis à jouer, et elles se partagent la responsabilité d'autres rôles. EDC aide les entreprises exportatrices de plusieurs façons : assurances, cautionnement et investissements à l’étranger, et établissement de sociétés affiliées à l'étranger. En collaboration avec le Service des délégués commerciaux du Canada (SCT), EDC peut fournir des renseignements sur les marchés, vous brancher à des partenaires et des prospects, et vous guider à travers les programmes gouvernementaux. Le SCT est également en mesure de vous offrir des renseignements détaillés sur les entreprises. La Banque de développement du Canada (BDC) et EDC peuvent toutes deux vous prêter main-forte lorsqu'il s'agit de décrocher et de financer des contrats à l'étranger. BDC pour sa part offre des services de marketing et de planification commerciale, ainsi que des services-conseils. La Corporation commerciale canadienne (CCC) gère des contrats avec des gouvernements étrangers. Elle fournit par ailleurs un soutien d'ordre général comme la planification et le financement des exportations et l'appui à leur arrivée sur le marché. EDC peut vous aider à démarrer et à déterminer laquelle de ces organisations est la mieux placée pour répondre à vos attentes.
  • EDC travaille en partenariat avec des acteurs du secteur public et des institutions financières du secteur privé.
  • Pour EDC, livrer de la valeur à ses clients veut aussi dire exercer ses activités de façon socialement responsable. Elle estime que bien gérer les affaires – en adhérant aux principes de la responsabilité sociale des entreprises –, c’est bon pour les affaires.
  • Comment EDC soutient-elle les entreprises dans l’exportation?
  • Nos produits et services sont en phase avec les défis que doivent relever les exportateurs canadiens. Ils sont conçus pour aider les entreprises à surmonter les obstacles, à réduire les risques et à étendre leurs activités à l’étranger.
  • Nous offrons toute une panoplie de produits : assurance, crédit, cautionnement et financement, dont des prêts directs et du financement acheteur. Ils peuvent être obtenus directement auprès d’EDC ou par l’entremise d’une institution financière privée. Nous travaillons tous ensemble.
  • Transmettre des connaissances du marché et des renseignements sur les risques pays et entretenir des relations sur les marchés internationaux avec les clients et les partenaires potentiels font partie des services qu’offre EDC.
  • La croissance d’EDC a été constante depuis sa création en 1944 et s’est poursuivie en 2015. En facilitant un volume d’activités d’une valeur de 104 milliards de dollars, EDC a contribué au PIB à hauteur de 66,6 milliards de dollars.
  • Aujourd’hui, EDC compte environ 7 300 clients, contribue au maintien de plus de 700 000 emplois et fait des affaires dans 170 pays. Organisme financièrement autonome, EDC a enregistré un bénéfice net de 925 millions de dollars en 2015. En 70 ans d’activité, la valeur des transactions qu’elle a facilitées pour le Canada surpasse 1 billion de dollars.
     
     
  • EDC a connu de bons résultats en 2015, mais elle ne compte pas s’arrêter là.
  • Nous élaborons de nouveaux programmes avec deux objectifs en vue : stimuler l’exportation canadienne et augmenter nos recettes. L’amélioration de l’expérience-client en fait partie, notamment par l’offre de renseignements et de services plus utiles avant, pendant et après la transaction, de même que l’augmentation du nombre de services en ligne accessibles en tout temps et partout au pays. De plus, nous redoublons d’efforts de marketing pour mieux faire connaître EDC afin d’accroître notre clientèle et d’intéresser davantage de PME.
     
  • L’importance de l’exportation ne cesse de grandir, au Canada et partout dans le monde. Beaucoup de marchés émergents se développent rapidement, ceux d’Asie et d’Amérique latine par exemple, alors que le commerce mondial s’accroît de façon exponentielle grâce à l’évolution rapide des technologies et de l’innovation.

  • Le rythme du commerce mondial devrait continuer de s’accélérer, particulièrement avec de nouveaux accords commerciaux internationaux comme l’AECG et le PTP à l’horizon. Ceux-ci promettent de favoriser l’exportation au Canada en profitant aux grandes entreprises comme aux PME, un secteur qui gagne d’ailleurs en importance.
  • Depuis de nombreuses années, EDC agit en tant que catalyseur de l’exportation au Canada. Comme la croissance de l’exportation promet de se poursuivre au pays et partout dans le monde, EDC est résolue à continuer de développer et d’améliorer ce moteur fondamental de l’économie candienne.
     
  • Aider les entreprises canadiennes à exporter toujours plus loin et plus vite

    1. 1. 1
    2. 2. 2
    3. 3. 3
    4. 4. 4
    5. 5. 5
    6. 6. Amérique du Nord 60,8 G$ (58,3 %) Asie-Pacifique 16,5 G$ (15,8 %) Europe 13,9 G$ (13,3 %) Amérique du sud/centrale 7,7 G$ (7,4 %) Afrique / Moyen-Orient 5,2 G$ (5 %) % = pourcentage du volume d’activités total facilité par EDC MOSCOU RUSSIE 17 BUREAUX RÉGIONAUX AU CANADA MONTERREY MEXIQUE MEXICO MEXIQUE BOGOTÁ COLOMBIE LIMA PÉROU SANTIAGO CHILI ISTANBUL TURQUIE LONDRES ROYAUME-UNI DÜSSELDORF ALLEMAGNE RIO DE JANEIRO BRÉSIL SÃO PAULO BRÉSIL JOHANNESBURG AFRIQUE DU SUD MUMBAI INDE DUBAÏ ÉMIRATS ARABES UNIS NEW DELHI INDE SINGAPOUR SHANGHAI CHINE BEIJING CHINE JAKARTA INDONÉSIE
    7. 7. 6
    8. 8. 7
    9. 9. 8
    10. 10. 9

    ×