Pourquoi les sociétés minières devraient exporter

21 vues

Publié le

L’exportation est d’une importance vitale pour la réussite à long terme de la plupart des entreprises canadiennes. La part de l’exportation dans l’économie du pays a augmenté rapidement au fil des ans, et cette progression devrait continuer. 

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
21
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • L’exportation est d’une importance vitale pour la réussite à long terme de la plupart des entreprises canadiennes. La part de l’exportation dans l’économie du pays a augmenté rapidement au fil des ans, et cette progression devrait continuer. 
  • Environ 80 % des sociétés minières canadiennes exportent déjà. C’est dans leur nature : elles doivent être présentes là où sont les mines, qui se trouvent souvent dans des pays émergents.

    Si vous n’exportez pas, vous passez à côté d’un grand potentiel de croissance et vous augmentez le risque à long terme pour votre entreprise. Pourquoi? Parce que nous évoluons sur un marché mondial, et que les entreprises canadiennes, y compris celles du secteur minier, doivent concurrencer des entreprises internationales chevronnées d’ici et d’ailleurs.

    Que vous soyez nouveau ou non dans le monde de l’exportation, le moment est tout indiqué de diversifier vos activités sur de nouveaux marchés. Les tendances actuelles du secteur minier, de l’innovation à la réduction des coûts, en passant par le nouveau domaine de l’exploitation minière en mer, créent des débouchés dans le monde entier, débouchés qui peuvent favoriser la croissance de votre entreprise.
  • Beaucoup d’études confirment que les entreprises qui exportent réussissent mieux que les autres : elles enregistrent une croissance des ventes de 20 % supérieure, sans compter qu’elles sont 30 % plus productives et 25 % plus innovatrices. L’exportation est un gage d’amélioration, de solidité et de croissance.
  • Une autre raison de croire que l’exportation renforce les entreprises? Le taux de rendement moyen cumulatif sur trois ans après un premier appel public à l’épargne est de seulement 15 % pour les non-exportateurs, contre 45 % pour les exportateurs. L’écart est énorme, ce qui prouve d’autant plus que l’exportation, c’est bon pour les affaires.
  • En outre, parce que le risque de concentration est moins grand pour les exportateurs – ils ne dépendent ni d’un seul marché ni d’un seul cycle conjoncturel –, on constate 20 % moins de volatilité, ou de hauts et de bas, dans leurs activités. Des études menées dans de nombreux pays indiquent clairement que l’exportation améliore tant le taux de survie que la longévité des entreprises.

    Le marché mondial étant de plus en plus interconnecté, l’exportation est d’une importance vitale pour la croissance et la réussite à long terme. Beaucoup d’exportateurs du secteur minier, comme Energold Drilling inc., Cypher Environmental, VibroSystM et Katch Kan, nous ont dit à quel point ces activités sont importantes pour leur croissance.
  • Comme le souligne M. Cloutier, exporter est essentiel pour son entreprise, tout comme pour l’ensemble du secteur minier canadien. C’est prouvé, les entreprises canadiennes qui exportent réussissent mieux sur plusieurs plans. De plus, les marchés d’exportation croissent plus rapidement.
  • Le commerce extérieur pour le secteur minier canadien totalise annuellement 87 milliards de dollars, soit 20 % des exportations canadiennes. Comme le secteur est confronté à plusieurs difficultés, notamment la fluctuation du cours des produits de base, depuis quelques années, l’exportation et la diversification des marchés sont plus importantes que jamais.

    Pierre Gratton, président et chef de la direction de l’Association minière du Canada, explique : « Étant donné la nature cyclique de notre industrie, les sociétés minières ont l’habitude des fluctuations sur le marché mondial. Dans le contexte économique actuel, l’industrie se concentre sur la réduction des coûts et la hausse de la productivité, en plus de se préparer à la reprise à venir. Nous n’avons aucune inquiétude quant à la demande future de nos produits. L’industrie minière canadienne met actuellement tout en place pour profiter des possibilités de croissance à l’avenir. »

    Voyons maintenant les principales exportations canadiennes du secteur.
  • Le Canada est un chef de file mondial du secteur minier. Fort d’une géologie diversifiée, le pays fait partie des principaux acteurs du secteur, grâce à sa production de plus de 60 minéraux et métaux. Il se classe d’ailleurs parmi les cinq premiers pays pour la production mondiale de 14 minéraux et métaux d’importance : premier producteur de potasse, deuxième d’uranium et de nickel, troisième de diamants et quatrième de palladium et d’or.
  • Bien qu’il semble y avoir de nombreux débouchés sur le marché canadien, les investissements mondiaux dans le secteur minier du pays intensifient la concurrence.

    Le pays est l’une des principales destinations mondiales pour les investissements directs étrangers : en effet, quelque 460 projets miniers y sont au moins à l’étape d’exploration avancée. Le Canada occupait le premier rang de l’indice d’attractivité des investissements dans l’enquête annuelle de 2014 de l’Institut Fraser auprès des sociétés minières. Ce sondage évalue comment les ressources minérales et les facteurs de politique publique comme les impôts et l’incertitude réglementaire nuisent à l’investissement dans l’exploration.

  • Ce survol du secteur minier canadien montre que les capacités et les avantages concurrentiels du pays sont considérables. Le secteur minier canadien, qui compte 3 700 sociétés minières et un peu moins de 3 500 fournisseurs, est important pour la santé de l’économie canadienne. Parmi ces sociétés, 800 exportent dans 100 pays. Les mines sont un secteur très lucratif, le salaire annuel moyen atteint 100 000 $ et est la source de 380 000 emplois.

    La valeur de la production du secteur a été chiffrée à 44,7 milliards de dollars en 2014 et 65 % des actifs canadiens du secteur se trouvent à l’étranger, soit 144 milliards de dollars.
  • Outre les sociétés minières productrices de minéraux et de métaux, les fournisseurs du secteur jouent eux aussi un rôle important dans les exportations. Les 3 700 sociétés minières du Canada collaborent avec 3 460 fournisseurs au pays, qui leur offrent équipements et expertise dans un vaste éventail de services.
  • Par ailleurs, le Canada possède une expertise de renommée internationale dans le secteur minier. Vancouver est le centre d’expertise mondial en exploration minière. Quant à Toronto, il s’agit du centre mondial des finances du secteur : 57 % des sociétés minières ouvertes du monde sont inscrites à la Bourse de croissance TSX, qui réunit 62 % du capital mondial lié au secteur minier. Et n’oublions pas l’expertise mondiale du pays en ce qui concerne divers minéraux et métaux, en particulier à Saskatoon et au Québec.
  • Malgré la tendance à la baisse des cours des produits de base, l’industrie minière canadienne fait partie des quelques secteurs qui contribuent favorablement à la balance commerciale du pays bon an mal an. La diapositive présente les cinq principaux marchés pour les exportateurs canadiens du secteur : il est à noter qu’environ la moitié des exportations sont destinées aux États-Unis. Toutefois, il y a beaucoup d’autres marchés prometteurs, notamment l’Afrique du Sud, le Ghana, le Chili, le Royaume-Uni, l’Allemagne et le Pérou.

    En outre, le régime commercial canadien a pris beaucoup d’ampleur dans les dernières années, ce qui donne aux entreprises canadiennes du secteur minier plus de flexibilité pour pénétrer de nouveaux marchés émergents ou exporter leurs produits plus librement vers un nombre croissant de pays. Par ailleurs, même si le ralentissement de la croissance en Chine a eu une incidence sur le cours des produits de base, la progression de la classe moyenne chinoise et indienne devrait ultimement faire augmenter la demande.
  • Comme l’affirme l’Association minière du Canada, le temps est venu de penser à continuer à trouver de nouveaux clients, à diversifier ses marchés et à relever les défis liés à l’exportation.
  • Le rythme du changement est censé continuer à s’accélérer, favorisé par de grands accords de libre-échange internationaux. Ces accords renforcent davantage l’industrie exportatrice du Canada, pour les grandes sociétés et le secteur des PME dont l’importance est grandissante.

    Pour connaître les tarifs particuliers qui s’appliquent à votre secteur, utilisez l’outil tarifaire à tariffinder.ca et à infotarif.ca
  • Lorsqu’on demande aux entreprises pourquoi elles n’exportent pas ou pourquoi elles n’exportent pas davantage, les raisons citées concernent généralement le besoin d’établir des connexions, de comprendre la conformité et la réglementation, de trouver du financement et d’atténuer les risques. La bonne nouvelle c’est qu’EDC est ici pour aider à surmonter ces obstacles grâce à des produits et des services conçus pour aider les entreprises à réduire le risque et à accroître leurs activités internationales.
  • L’exportation a un effet très positif sur les entreprises et l’économie du Canada, elle qui représente plus de 30 % du PIB national. En 2015, EDC a aidé des entreprises dans 170 pays, facilité des opérations commerciales internationales d’une valeur de 104 milliards de dollars, contribué au PIB à hauteur de 66,8 millions de dollars et soutenu 530 839 emplois dans tout le Canada.

    EDC a aidé des entreprises partout au Canada à prendre de l’essor dans le monde entier et elle peut vous aider.
  • EDC est le catalyste de l’exportation depuis de nombreuses années. Au Canada, tout un écosystème d’organisations soutient les exportateurs. Chaque acteur a un rôle précis à jouer, et certaines responsabilités sont partagées.

    EDC fait partie de cet écosystème. La Société a des bureaux et des représentants partout au Canada et dans le monde entier et elle fait partie d’un écosystème commercial. En collaboration avec le Service des délégués commerciaux (SDC), la Banque de développement du Canada (BDC) qui joue des rôles différents, mais complémentaires, la Corporation commerciale canadienne (CCC) et d’autres institutions des secteurs privé et public. L’objectif de notre collaboration est faciliter aux entreprises comme la vôtre de prendre de l’expansion dans le monde et de réussir.
  • EDC soutient activement les entreprises canadiennes du secteur minier sur des marchés du monde entier. Et dans beaucoup d’entre eux, la demande de produits et services qu’offre votre entreprise est croissante.
  • EDC a aidé beaucoup d’entreprises dans le secteur minier. Pour augmenter les exportations, nous avons notamment accordé des prêts à des entreprises étrangères en échange d’un engagement accru de leur part à l’égard des produits et services canadiens.
  • De plus, EDC a soutenu des sociétés minières étrangères en leur offrant du financement, l’Assurance risques politiques, l’Assurance comptes clients et la solution Assurance et cautionnement de contrats, le tout s’élevant à plus de 12 milliards de dollars.
  • Forte de son expérience auprès d’entreprises du secteur minier, l’équipe d’EDC a une connaissance pratique de certaines difficultés liées à l’exportation que vous devez surmonter, et peut vous aider à y parvenir.

    Jetons maintenant un coup d’œil à des exemples de façons dont EDC a aidé des sociétés minières canadiennes à accroître leurs activités.
  • Guyana Goldfields est une société d’exploitation aurifère de Toronto qui a fait connaître à l’étranger l’expertise canadienne en responsabilité sociale des entreprises, grâce à l’aide d’EDC.
  • Guyana Goldfields est une société d’exploitation aurifère de Toronto qui a à cœur sa responsabilité sociale. Ses dirigeants avaient besoin de financement pour démarrer une exploitation minière respectueuse de l’environnement dans le nord de la Guyana. Ils ont demandé l’aide d’EDC, qui leur a versé 30 millions de dollars en financement tout en les guidant en matière de pratiques et d’évaluations environnementales. La mine produit aujourd’hui 188 000 onces d’or par année, et la production totale devrait s’élever à 2,86 millions d’onces.
  • Fournisseur du secteur minier, VibroSystM innove et conçoit des technologies pour optimiser le rendement de gros appareils rotatifs.
  • VibroSystM innove et conçoit des technologies visant à optimiser le rendement des gros appareils rotatifs, comme ceux utilisés dans le secteur minier. Toutefois, le long cycle des ventes de l’entreprise, conjugué à l’obtention de contrats sur des marchés émergents, augmente le risque de non-paiement. L’entreprise a donc protégé ses arrières en souscrivant une police d’Assurance comptes clients. Sa banque a alors accepté d’accroître son financement, et VibroSystM a ainsi obtenu le flux de trésorerie nécessaire pour se lancer avec assurance sur de nouveaux marchés étrangers et saisir de nouveaux débouchés. 
  • Autre entreprise innovatrice, qui se concentre sur l’exploration des métaux de base et des métaux précieux, Energold a transformé un obstacle en débouché.
  • Les mines sont souvent dans des endroits reculés, loin des routes et des infrastructures, et l’entreprise a donc fait en sorte que ses appareils de forage modulaire puissent être transportés jusqu’aux sites. Par ailleurs, la pénétration de nouveaux marchés peut nécessiter un investissement considérable, mais le soutien financier offert par EDC a aidé l’entreprise à étendre ses activités. Aujourd’hui on compte 240 plate-formes d’Energold en activité dans 25 pays.
  • L’une des grandes difficultés des exportateurs consiste à trouver des clients potentiels et des partenaires à l’étranger. EDC peut vous aider à établir des relations aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Nous proposons des activités de réseautage et de jumelage, et vous pouvez communiquer avec nos relations sur le terrain – et celles de nos partenaires, comme le Service des délégués commerciaux – dans le monde entier. Nous collaborons avec de nombreux partenaires du secteur, comme l’Association canadienne des exportateurs d’équipements et services miniers (CAMESE), et participons activement aux grands événements, notamment Mining INDABA, le salon de l’Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs (PDAC), Expomin, MINExpo et Arabal.
  • Les exportateurs doivent répondre à une foule de questions pour réussir à s’implanter sur de nouveaux marchés étrangers. En quoi consistent la législation et la réglementation locales sur la conformité? Qu’en est-il des taxes et des impôts? Quels marchés sont les plus concurrentiels? Comment vous démarquer?

    Les experts d’EDC, qui couvrent des marchés étrangers aux quatre coins du monde, peuvent vous aider à répondre à ces questions ou vous diriger vers les bonnes ressources, au besoin. Nous pouvons vous brosser un portrait détaillé de la conjoncture économique mondiale, des risques et des débouchés. Plus vous en savez, plus vous favorisez votre croissance et pouvez atteindre votre plein potentiel. 

    Un autre obstacle à l’exportation réside dans la gestion du flux de trésorerie. Les solutions d’EDC, comme le financement acheteur étranger et les prêts directs, vous permettent de générer un flux de trésorerie suffisant au fil de votre croissance.

    Voyons l’expérience d’exportation d’un propriétaire de petite entreprise et ce qu’il pense de la connaissance de la réglementation.
  • L’innovation combinée à la productivité accrue est synonyme de croissance. Energold Drilling Corp. sait ce que ça prend pour être concurrentielle dans le monde entier.

    Le temps est venu pour votre entreprise de commencer à songer aux façons dont votre entreprise peut s’adapter au marché mondial et à déterminer en quoi consiste votre stratégie mondiale afin d’étendre vos activités.

    Gardez à l’esprit que si vous devez établir des relations, trouver du financement ou atténuer les risques, EDC peut vous aider.
  • EDC a pour mission d’aider les entreprises canadiennes de tous les secteurs à accroître leurs activités d’exportation. La vôtre aussi. Veuillez communiquer avec nous pour découvrir comment nous pouvons vous aider à faire croître vos affaires à l’étranger.

    Merci.
  • Pourquoi les sociétés minières devraient exporter

    1. 1. % % Taux de rendement moyen cumulatif sur trois ans après un premier appel public à l’épargne non-exportateurs exportateurs
    2. 2. Comment EDC
    3. 3. Nom Poste Twitter LinkedIn Nom Poste Twitter LinkedIn Nom Poste Twitter LinkedIn

    ×