RECHERCHE ET ÉVALUATION DE
L'INFORMATION
De l'interrogation d'un outil de recherche au
document de collecte, quels contenu...
Trois entrées dialoguées*
• 1 : Exprimer son besoin d’information
• 2 : Utiliser des outils de recherche : compréhension d...
EXPRIMER SON BESOIN
D’INFORMATION
Les difficultés
Difficultés des élèves dans
l’expression du besoin d’information
Vassilia MARGARIA-PENA
Professeure documentaliste dans l’Education nationale, notre
connaissance du terrain nous a permis de constater que :
Les ...
Objet de l’étude
Décrire et analyser les formations dispensées par les
professeures documentalistes à l’utilisation du log...
L’observation participante
Terrain d’investigation : un collège situé en milieu urbain avec un public
plutôt favorisé soci...
Les entretiens semi-directifs
1. Des entretiens individuels
• Participants : 6 élèves volontaires appartenant à chacun des...
L’enquête par questionnaire
- Questionnaire en ligne
- Diffusion par le biais de 4
listes de diffusion entre
mai et septem...
Le besoin d’information, une notion
« problématique »
Noël UGUEN
Le besoin d’information
• Une notion à replacer dans un nouveau cadre
d’analyse du fait de :
• l'évolution du statut des r...
Modéliser une stratégie
Pascal Duplessis « Modéliser l’activité de recherche
d'information en ligne pour mieux identifier ...
Besoin d’information et collecte
• Observation des pratiques informationnelles (travaux de
thèse de Nicole Boubée**)
• Les...
Les limites de la méthodologie
• La pédagogie documentaire calquée sur le modèle des
étapes de la recherche d’information ...
UTILISER DES OUTILS DE
RECHERCHE
Compréhension des interfaces et des systèmes
techniques
LANGAGES CONTROLES VS
LANGAGE NATUREL :
Y a t-il conflit entre les pratiques scolaires
et les pratiques informelles ?
Vass...
Le constat
La formation des élèves à l’utilisation du logiciel documentaire,
un SRI «classique», reste parmi celles les pl...
Résultats du questionnaire
Position hégémonique de BCDI
BCDI plus précis que Google
BCDI, un outil bien adapté aux recherc...
Le constat
L’évolution des outils documentaires tend à minimiser la place
des langages documentaires.
De la logique d’appr...
• Disparition de la recherche par thésaurus : entre indifférence,
résignation et contournement (mais dans des proportions ...
INDEXATION ET
CIRCULATION DES OBJETS :
Vers un nouveau savoir lire/collecter/annoter ?
Noël UGUEN
Nouveaux enjeux et objets de formation
• Les élèves ont des critères de surface pour analyser les
pages web qu’ils trouven...
Nouvelle logique d’indexation sur le web
• « Alors que selon l’indexation traditionnelle
l’enjeu est de retrouver le ou le...
Circulation/décontextualisation des documents
« les segments peuvent se désolidariser du
contenu dont ils sont issus, perd...
Des images sans contexte : Google images
Les images réutilisables : le cas de Prezi
L’insertion d’images depuis Google
images est directement intégrée au sein
de P...
L’exemple du dessin de presse :
du support imprimé au site web
27
Journal imprimé : dessin
contextualisé
Site web du quoti...
Comprendre les logiques de circulation :
le cas des articles de presse
Source : Noël Uguen, http://emiconf-2013.ens-lyon.f...
Comprendre les logiques de circulation :
les réseaux sociaux
Comprendre les mécanismes de
l’indexation : un enjeu de formation
Recherche par
zone ou champ
QUELS PARCOURS DE
FORMATION METTRE EN
ŒUVRE ?
SAVOIRS NECESSAIRES POUR LA
MAÎTRISE DE LA RI
Vassilia MARGARIA-PENA
• Les didacticiens de l’information préconisent d’élargir les
formations documentaires aux démarches
intellectuelles et au...
Les professeurs documentalistes et les apprentissages info-
documentaires : enquête réalisée par la FADBEN en 2013
Le 3QOCP : une technique non exempte
de difficultés pour les élèves
• « Ce questionnaire révèle souvent aux élèves l’ample...
Les « concepts map » et « mind map » :
des outils efficaces sur le plan cognitif
De fortes convergences, en particulier e...
Le thésaurus : une aide pour formaliser
son besoin d’information et construire des
requêtes pertinentes
Le thésaurus : un ...
Question ?
Quel est l’intérêt des langages
documentaires du point de vue
pédagogique : est-ce que la
formation à la manipu...
Question ?
Quel est l’intérêt des langages
documentaires du point de vue
pédagogique : est-ce que la
formation à la manipu...
1. La technique du 3QOCP est plus difficile à utiliser par les élèves
que ne le pensent la majorité des professeurs docume...
Quelle progression des
apprentissages du collège au lycée ?
Vassilia MARGARIA-PENA
Actuellement :
Seules 20% des professeures documentalistes
formeraient à l’utilisation du thésaurus, dans une
perspective ...
Dans les Instructions Officielles
• Dès la 6ème : les concepts qui fondent le fonctionnement d’un
thésaurus abordés dans l...
Dans les pratiques des professeures
documentalistes
• Une utilisation du thésaurus plus fréquente en 6ème
• En 5ème et 4èm...
Quel parcours de formation mettre en
œuvre du lycée au supérieur ?
Noël UGUEN
Le rôle du document de collecte
• Un outil « réflexif » qui permet de partir des pratiques des
élèves et de les former à l...
Réhabiliter l’art du brouillon en AP 2de
Collecter pour construire la notion de source
A partir du copié/collé,
faire repérer et surligner des
mots-clés
Puis const...
Collecter pour contextualiser un document
La liste de résultats du
moteur donne le lien direct
vers un document PDF
sans m...
Collecter pour enquêter, vérifier l’autorité
Histoiredelart.net : un site
populaire mais sans
éditeur, sans mention de
sou...
Collecter pour construire « après coup »
sa carte des sources
Le besoin d’information se précise au fur et à mesure que
l’...
TPE et évaluation de l’information
• Démarche prescrite :
• Un contrat de lecture et d’évaluation de l’information
• Démar...
Démarche prescrite : le contrat de lecture
53
Démarche organisée
Le choix d’un outil en ligne –
Scoopit- pour faciliter la collecte
systématique des sources
(après expé...
Démarche encadrée
L’évaluation est effectuée en présentiel et à distance : le document de
collecte reflète les apprentissa...
De l’évaluation à la reformulation du
besoin d’information
• Le besoin d‘information s’affine progressivement
• Le travail...
Les points de vigilance
• Résistance des élèves tant qu’ils n’ont pas intégré une «
conception stratégique » de leur besoi...
De la recherche à la stratégie de veille
Source : Richard PeiranoSource : P Duplessis
La formation à la collecte et à l’év...
Cartographier pour piloter
59
• Le pilotage de la recherche d’information passe par la
rédaction d’un document réflexif co...
BILAN
• Vers la légitimation d’un parcours de formation à la culture
de l’information :
• De la prise de référence exacte ...
POUR CONCLURE
Réinterroger le statut du « document
de collecte »
Noël UGUEN
Critique du document de collecte
• Ce n’est pas une simple méthode
• Les écrits intermédiaires (documents de collecte/cart...
Quel document de collecte ?
64
La notion d’architexte** d’Yves Jeanneret permet de sérier les
formes et formats d’écriture...
Le document de collecte : un objet translittératique ?
65
Un front de recherche sur l’annotation et
l’indexation
• Didactique des langues et didactique des lettres **
• Rôle des éc...
(Re-)mettre en évidence l’intérêt des
thésaurus
Vassilia MARGARIA-PENA
Intérêts de l’étude
Au final, cette étude a permis de :
• Croiser le regard des professionnels sur leurs outils
documentai...
Prolongements à envisager
Cette recherche mériterait d’être poursuivie pour :
1. Confirmer les résultats, en menant des ob...
Merci pour votre attention
Des questions ?
Contacts : vassilia.margaria@gmail.com /
noel.uguen@orange.fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Recherche et évaluation de l'information : De l'interrogation d'un outil de recherche au document de collecte, quels contenus enseigner, quels parcours de formation ?

4 703 vues

Publié le

TABLE RONDE

[Logiciels et langages documentaires : présentent-ils encore un intérêt pour la recherche d’information des élèves?] - Vassilia MARGARIA-PENA - Prof. doc. – Tit. M2 Rech. en SIC (Univ. Nice) - Militante SNES-FSU.

Cette communication proposera un éclairage sur les pratiques de formations des professeurs documentalistes en matière de recherche instrumentée avec un logiciel documentaire et plus particulièrement de l’intérêt que peuvent présenter les thésaurus dans l’étape de questionnement du sujet, en tentant un comparatif avec d’autres outils ou méthodes (3QOCP, brainstorming, cartes mentales, etc.). Pourquoi les professeurs documentalistes continuent-ils à former à la recherche sur logiciel documentaire, alors même que leurs élèves tendent à délaisser les outils documentaires classiques ? Quelles sont les conséquences, pour leur pratique professionnelle, de l’évolution des outils documentaires qui tend à minimiser la place des langages documentaires ? Cette évolution fait-elle débat ? Quel intérêt pédagogique d’un thésaurus : permet-il d'améliorer les capacités à exprimer son besoin d'information et à formuler des requêtes efficaces ?

[Le document de collecte : la place des écrits réflexifs dans la formation des élèves à l’évaluation de l’information] -Noël UGUEN - Prof. doc., Chargé de cours « culture num. » Univ. Rennes 2, Mb GRCDI.

L'activité de lecture numérique engage souvent l’élève à élaborer des compilations d’extraits qu’il consigne dans un « document de collecte » comme l’a décrit Nicole Boubée dans sa thèse. Edité parallèlement à la recherche d’information, cet « écrit » permet de clôturer celle-ci et peut constituer un de carnet de bord et une « mémoire empirique » qui permet à l’élève de contextualiser les énoncés sélectionnés pour en évaluer les sources. Dans une visée de formation des élèves à la culture de l'information, le document de collecte agit comme un révélateur des pratiques informationnelles des élèves. Le professeur documentaliste peut prescrire un format de collecte et l’associer à un dispositif éditorial dans le but d’accompagner leurs recherches. Une expérimentation menée en TPE dans mon établissement durant deux années scolaires (2013-2014 et 2014-2015) par l'équipe des trois professeurs documentalistes permet de montrer comment les carnets de bord de la recherche d'information, réalisés avec l’outil Scoop it, amènent les élèves à confronter de manière réflexive leurs critères "spontanés" d'évaluation de l’information avec ceux qui sont exigés dans une démarche scientifique comptant pour le baccalauréat.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 703
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 692
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • 1
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 33
  • 35
  • 36
  • 37
  • 38
  • 39
  • 40
  • 42
  • 46
  • 68
  • 69
  • Recherche et évaluation de l'information : De l'interrogation d'un outil de recherche au document de collecte, quels contenus enseigner, quels parcours de formation ?

    1. 1. RECHERCHE ET ÉVALUATION DE L'INFORMATION De l'interrogation d'un outil de recherche au document de collecte, quels contenus enseigner, quels parcours de formation ?
    2. 2. Trois entrées dialoguées* • 1 : Exprimer son besoin d’information • 2 : Utiliser des outils de recherche : compréhension des interfaces et des systèmes techniques • 3 : Quels parcours de formation mettre en œuvre ? • - quels contenus ? • - quelle progression du collège au lycée ? *VassiliaMARGARIA-PENA,professeuredocumentalisteencollège(Nice),titulaireduM2RechercheDISTIC/ NoëlUGUEN,professeurdocumentalisteenlycée(Quimper),chargédecours«culturenumérique»à l’UniversitédeRennes2,membreduGRCDI
    3. 3. EXPRIMER SON BESOIN D’INFORMATION Les difficultés
    4. 4. Difficultés des élèves dans l’expression du besoin d’information Vassilia MARGARIA-PENA
    5. 5. Professeure documentaliste dans l’Education nationale, notre connaissance du terrain nous a permis de constater que : Les élèves ont de moins en moins de difficultés à manipuler le logiciel documentaire mais ont des difficultés persistantes à trouver les mots-clés pour formuler des requêtes pertinentes dans ce SRI. Nos lectures ont permis d’étayer ce premier constat Boubée Nicole et Tricot André. 2007. « La Formulation de Requête, Une Pratique Ordinaire Des Élèves Du Secondaire. » In 6ème Colloque International Du Chapitre Français de l’ISKO–International Society for Knowledge Management. Toulouse. Disponible sur : http://andre.tricot.pagesperso-orange.fr/Boubee&Tricot_ISKO.pdf
    6. 6. Objet de l’étude Décrire et analyser les formations dispensées par les professeures documentalistes à l’utilisation du logiciel documentaire en général et du thésaurus en particulier. 1. Etudier la pratique des professeures documentalistes en terme de gestion documentaire (indexation, choix des outils) en lien avec leur pratique pédagogique. 2. Évaluer les formations menées pour aider les élèves dans l’expression du besoin d’information, en comparant l’utilisation et l’efficacité de différentes techniques.
    7. 7. L’observation participante Terrain d’investigation : un collège situé en milieu urbain avec un public plutôt favorisé socialement et scolairement. Participants : 25 élèves d’une même classe de 3ème divisés en 2 groupes. Tâches observées : tâches prescrites par le professeur documentaliste, en collaboration avec un professeur de SVT et de physique-chimie. Modalités d’observation et d’analyse : 1. Un observateur extérieur s’appuyant sur une grille d’observation : 2. Nous-même en position d'observation participante. Observation de tous les élèves, sans grille contraignante.
    8. 8. Les entretiens semi-directifs 1. Des entretiens individuels • Participants : 6 élèves volontaires appartenant à chacun des 2 groupes. • Objectif : sonder les élèves sur ce qu'ils avaient retenu voire acquis. 2. Un entretien collectif • Participants : un groupe de 5 élèves suivis par l’observateur extérieur • Objectifs : - recouper leur discours avec des éléments perçus lors des observations et repérer les éventuelles contradictions entre les deux ; - confronter les pratiques sur un même exercice de recherche (un même objectif mais avec des méthodes différentes) ; - ouvrir le dialogue entre pairs pour mieux cerner les choix, les freins...
    9. 9. L’enquête par questionnaire - Questionnaire en ligne - Diffusion par le biais de 4 listes de diffusion entre mai et septembre 2013 - 5 parties, 50 questions : 46 fermées + 4 ouvertes. - Renseignée par 307 professeurs documentalistes - Analyse : tris à plats et tris croisés
    10. 10. Le besoin d’information, une notion « problématique » Noël UGUEN
    11. 11. Le besoin d’information • Une notion à replacer dans un nouveau cadre d’analyse du fait de : • l'évolution du statut des ressources (accès à des documents primaires non didactisés) • le rôle du web comme dispositif de recherche : une seule interface où se confondent la recherche, la sélection, le tri des résultats
    12. 12. Modéliser une stratégie Pascal Duplessis « Modéliser l’activité de recherche d'information en ligne pour mieux identifier les concepts info-documentaires » Ce modèle place au centre le besoin d'information qui pilote l'action (comme une stratégie) ce modèle postule que le besoin d’information se construit progressivement, y compris de manière empirique comme le suggère Nicole Boubée
    13. 13. Besoin d’information et collecte • Observation des pratiques informationnelles (travaux de thèse de Nicole Boubée**) • Les élèves élaborent spontanément -sans consignes- un document de collecte qui sert à réguler, piloter et clôturer l’activité • Nicole Boubée recommande aux enseignants de s'appuyer sur ces pratiques informelles de prise de notes qui semblent structurer l’activité de recherche d’information. ** Voir cette synthèse : Nicole Boubée. Le rôle des copiés-collés dans l'activité de recherche d'information des élèves du secondaire. Communication au Colloque "L'Éducation à la culture informationnelle", Lille, 16-17-18 octobre 2008. 2008. [en ligne] http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00344161
    14. 14. Les limites de la méthodologie • La pédagogie documentaire calquée sur le modèle des étapes de la recherche d’information : - cible le respect de procédures à suivre - fournit aux élèves conseils et des guides pour réaliser l’activité - Echec de cette approche méthodologique en TPE - Les interventions placées en début (formation aux outils) et en fin de TPE (bibliographie) n’ont pas d’effet concret sur les pratiques d’évaluation de l’information des élèves qui restent marginales - Nécessité de repenser le cadre de la formation à l’évaluation de l’information, d’accompagner les démarches empiriques de collecte des élèves
    15. 15. UTILISER DES OUTILS DE RECHERCHE Compréhension des interfaces et des systèmes techniques
    16. 16. LANGAGES CONTROLES VS LANGAGE NATUREL : Y a t-il conflit entre les pratiques scolaires et les pratiques informelles ? Vassilia MARGARIA-PENA
    17. 17. Le constat La formation des élèves à l’utilisation du logiciel documentaire, un SRI «classique», reste parmi celles les plus couramment dispensées par les professeures documentalistes. Pourquoi les professeures documentalistes continuent-ils à dispenser des formations à l’utilisation du logiciel documentaire, alors même que leurs élèves tendent à délaisser les outils documentaires classiques ? Question ?
    18. 18. Résultats du questionnaire Position hégémonique de BCDI BCDI plus précis que Google BCDI, un outil bien adapté aux recherches dans le cadre scolaire : « Google ça va être plus vague, un peu de tout que BCDI c’est plus pour le scolaire. (...) y a plus des informations sur ce que je dois chercher. » (Emma) Résultats des entretiens Fort attachement des professeures documentalistes au logiciel documentaire (outil de travail & de formation)
    19. 19. Le constat L’évolution des outils documentaires tend à minimiser la place des langages documentaires. De la logique d’apprentissage à la logique d’usage : E-Sidoc et « la spontanéité de la prise en main de la recherche par les élèves » (L'Ecole numérique, n°5 d'octobre 2010) Quelles sont les conséquences, pour la pratique professionnelle des professeures documentalistes, de l’évolution des outils documentaires qui tend à minimiser la place des langages documentaires? Cette évolution fait-elle débat ou non ? Question ?
    20. 20. • Disparition de la recherche par thésaurus : entre indifférence, résignation et contournement (mais dans des proportions limitées). • Un mode de recherche considéré comme : trop compliqué et ne correspondant plus aux usages des élèves. • Deux paradoxes :  disparition de la recherche par thésaurus / permanence des pratiques d’indexation par thésaurus.  permanence des pratiques d’indexation par thésaurus / régression de la formation des utilisateurs. « Je m’oblige à la faire [l’indexation] mais ne l’enseigne pas aux élèves… Du coup je me demande qu’elle est l’utilité ». (Monique) Résultats du questionnaire
    21. 21. INDEXATION ET CIRCULATION DES OBJETS : Vers un nouveau savoir lire/collecter/annoter ? Noël UGUEN
    22. 22. Nouveaux enjeux et objets de formation • Les élèves ont des critères de surface pour analyser les pages web qu’ils trouvent : • présences d’images, qualité esthétique des documents • Les élèves ne comprennent pas les logiques d’indexation des outils : • Par exemple, comment fonctionne Google images ? • Les élèves ont du mal à contextualiser les documents trouvés** : • Savoir remonter à la page d’accueil, savoir questionner les indices pour identifier la source du site ** Frédéric Rabat, Claire Fontan. « De la page au site… » http://documentation.spip.ac-rouen.fr/spip.php?article323
    23. 23. Nouvelle logique d’indexation sur le web • « Alors que selon l’indexation traditionnelle l’enjeu est de retrouver le ou les documents contenant l’information recherchée, l’indexation fine du contenu permet de ne retrouver que les segments concernés par la recherche d’information et de paramétrer l’usage de ces segments... » 23 Bruno Bachimont. De l’indexation à l’éditorialisation » http://cours.ebsi.umontreal.ca/sci6116/Ressources_files/BachimontFormatHerme%CC%80s.pdf
    24. 24. Circulation/décontextualisation des documents « les segments peuvent se désolidariser du contenu dont ils sont issus, perdant ainsi leur origine et nature documentaires ». « Devenant des ressources, ces segments sont remobilisés pour la production d’autres contenus dont ils constituent les composants » • Source : Bruno Bachimont, ibid 24
    25. 25. Des images sans contexte : Google images
    26. 26. Les images réutilisables : le cas de Prezi L’insertion d’images depuis Google images est directement intégrée au sein de Prezi et fonctionne comme une bibliothèques d’images prêtes à l’emploi
    27. 27. L’exemple du dessin de presse : du support imprimé au site web 27 Journal imprimé : dessin contextualisé Site web du quotidien : dessin hors contexte
    28. 28. Comprendre les logiques de circulation : le cas des articles de presse Source : Noël Uguen, http://emiconf-2013.ens-lyon.fr/posters/p42
    29. 29. Comprendre les logiques de circulation : les réseaux sociaux
    30. 30. Comprendre les mécanismes de l’indexation : un enjeu de formation Recherche par zone ou champ
    31. 31. QUELS PARCOURS DE FORMATION METTRE EN ŒUVRE ?
    32. 32. SAVOIRS NECESSAIRES POUR LA MAÎTRISE DE LA RI Vassilia MARGARIA-PENA
    33. 33. • Les didacticiens de l’information préconisent d’élargir les formations documentaires aux démarches intellectuelles et aux connaissances qui sous-tendent ces techniques. (JL Charbonnier) • Les professeures documentalistes sont devenus des intervenants incontournables dans la formation des élèves aux différentes étapes de la RI. (F. Chapron ; M. Frisch) • Pour former les élèves à l’expression du besoin d’information, il existe différentes techniques, méthodes et outils : questionnement quintillien, cartes conceptuelles, vocabulaires contrôlés… (Y. Maury & V. Liquète)
    34. 34. Les professeurs documentalistes et les apprentissages info- documentaires : enquête réalisée par la FADBEN en 2013
    35. 35. Le 3QOCP : une technique non exempte de difficultés pour les élèves • « Ce questionnaire révèle souvent aux élèves l’ampleur de leur méconnaissance, l’étendue de la tâche à accomplir et ne favorise pas la motivation. Son découpage introduit parfois de la distraction. Peut être est-il intéressant de le réserver pour une étape ultérieure de la recherche ? » (RABAT, 2008) • Un risque d'enfermement dans le questionnement. • Une tendance à vouloir formuler des réponses dès cette étape. • Une méthode pas toujours opérante pour faire émerger des mots clés et permettre leur réinvestissement dans la requête. • Un lien difficile entre les mots clés trouvés grâce au 3QOCP et la saisie d’une requête. Résultats de notre observation
    36. 36. Les « concepts map » et « mind map » : des outils efficaces sur le plan cognitif De fortes convergences, en particulier entre « concept map » / thésaurus : représentation hiérarchique entre des concepts, relations entre les termes. Une différence notable : elles représentent des connaissances individuelles, mouvantes et sans contrôle du vocabulaire. BUZAN Tony. Une tête bien faite. Eyrolles, 2011 NOVAK JD et CANAS AJ. The theory underlying concept maps and how to construct and use them. 2008.
    37. 37. Le thésaurus : une aide pour formaliser son besoin d’information et construire des requêtes pertinentes Le thésaurus : un outil «d’acquisition de vocabulaire et d’activation de la pensée » (SAADANI et BERTRAND-GASTALDY, 2000) • Intérêt pédagogique des « graphes conceptuels » à valeur heuristique • Accroissement de la flexibilité lexicale Copie d’écran de Motbis 2014. Environnement sémantique du descripteur « liberté de pensée ». Consulté en ligne sur : http://www.cndp.fr/thesaurus-motbis
    38. 38. Question ? Quel est l’intérêt des langages documentaires du point de vue pédagogique : est-ce que la formation à la manipulation du thésaurus apporte une réelle plus-value dans les situations de RI, permet-elle ou non d'améliorer les capacités à exprimer son besoin d'information et à formuler des requêtes efficaces ? Résultats : phase de mobilisation des idées 1. Les atouts du thésaurus • L’exploration des environnements sémantiques • L’enrichissement du lexique 2. Les limites du thésaurus • Une représentation graphique pas assez engageante • Le risque de dérive sémantique
    39. 39. Question ? Quel est l’intérêt des langages documentaires du point de vue pédagogique : est-ce que la formation à la manipulation du thésaurus apporte une réelle plus-value dans les situations de RI, permet-elle ou non d'améliorer les capacités à exprimer son besoin d'information et à formuler des requêtes efficaces ? Résultats : phase de construction des questions 1. L’atout du thésaurus : un outil qui contraint à utiliser un vocabulaire normalisé, commun entre l’utilisateur et l’indexeur. 2. Les limites du thésaurus • Les problèmes de correspondance entre LN et LD • Le risque de dérive sémantique • La maîtrise insuffisante de l’interrogation dans l’interface.
    40. 40. 1. La technique du 3QOCP est plus difficile à utiliser par les élèves que ne le pensent la majorité des professeurs documentalistes. 2. Le thésaurus n’est pas plus difficile à utiliser que le 3QOCP contrairement à ce que pense la majorité des professeurs documentalistes. 3. Ce qui semble déterminant pour rendre l'outil accessible : le nombre d’heures consacrées à la formation. Pour 75 % des personnes qui ont mené des séances de 3 heures ou plus, ces séances ont été utiles aux élèves Conclusion 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Utile Peu utile NSP Evaluation de l'utilité des séances en fonction du nombre d'heures passées 3 heures 2 heures 1 heure
    41. 41. Quelle progression des apprentissages du collège au lycée ? Vassilia MARGARIA-PENA
    42. 42. Actuellement : Seules 20% des professeures documentalistes formeraient à l’utilisation du thésaurus, dans une perspective d’apprentissage de la démarche de questionnement du sujet. Plusieurs freins : • Les lacunes de la formation ; • Le manque de temps ; • Les choix opérés par les éditeurs de logiciels documentaires ; • Les insuffisances des outils documentaires utilisés.
    43. 43. Dans les Instructions Officielles • Dès la 6ème : les concepts qui fondent le fonctionnement d’un thésaurus abordés dans les programmes scolaires de français. « Mise en réseau de mots (groupements par champ lexical et par champ sémantique) et maitrise de leur classement par degré d’intensité et de généralité » « Analyse du sens des mots : polysémie et synonymie, catégorisations (termes génériques/termes spécifiques), (…) » (Conseil Supérieur des Programmes. Projets de programmes pour les cycles 2, 3, 4. Septembre 2015) • A partir de la 4ème-3ème, parfois, dès la 5ème : l'étude du thésaurus, aux côtés d’autres outils et méthodes, préconisée dans les progressions des apprentissages info- documentaires.
    44. 44. Dans les pratiques des professeures documentalistes • Une utilisation du thésaurus plus fréquente en 6ème • En 5ème et 4ème : très peu de formation. • En 3ème : une utilisation plus fréquente • Au lycée : une utilisation plus répandue (2nd et 1ère). (Enquête FADBEN, 2013). Nécessité de construire une progression où l’utilisation du thésaurus gagnerait à (re)trouver toute sa place aux côtés d’autres technologies intellectuelles.
    45. 45. Quel parcours de formation mettre en œuvre du lycée au supérieur ? Noël UGUEN
    46. 46. Le rôle du document de collecte • Un outil « réflexif » qui permet de partir des pratiques des élèves et de les former à l’évaluation de l’information • En accompagnement personnalisé en 2nde, analyser les résultats de l’activité de collecte : • Collecter des documents sur un sujet choisi, analyser ensuite la source des documents • pour former à l’évaluation systématique de l’information • Une approche de type « portfolio d’apprentissage » en TPE • Mise en place d’une stratégie de recherche proche de la veille informationnelle
    47. 47. Réhabiliter l’art du brouillon en AP 2de
    48. 48. Collecter pour construire la notion de source A partir du copié/collé, faire repérer et surligner des mots-clés Puis construire progressivement des savoirs sur des notions clés : auteur, source, adresse, citation, référence Partir des erreurs dans le choix d’image (induites par l’usage de Google images) pour faire comprendre : -la notion de contexte de publication de l’image - et le mécanisme d’indexation du moteur
    49. 49. Collecter pour contextualiser un document La liste de résultats du moteur donne le lien direct vers un document PDF sans mention de source L’analyse du document de collecte permet d’interroger le contexte de publication : voici le même document « contextualisé » sur le site Zone littéraire
    50. 50. Collecter pour enquêter, vérifier l’autorité Histoiredelart.net : un site populaire mais sans éditeur, sans mention de source : quels critères pour établir sa fiabilité et sa qualité ? Il est cité par deux sources fiables -Le site RGWEB - le site Zone littéraire d’une enseignante
    51. 51. Collecter pour construire « après coup » sa carte des sources Le besoin d’information se précise au fur et à mesure que l’élève sélectionne des types de sources fiables (encyclopédies, sites de musées, site d’experts…) Ce processus aboutit à la mise en place d’une stratégie de recherche qui peut s’écrire sous forme de carte mentale
    52. 52. TPE et évaluation de l’information • Démarche prescrite : • Un contrat de lecture et d’évaluation de l’information • Démarche organisée • Un document de collecte structuré • Démarche encadrée • Un document de collecte qui sert de base à des évaluations (dialogues, suivi en ligne…)
    53. 53. Démarche prescrite : le contrat de lecture 53
    54. 54. Démarche organisée Le choix d’un outil en ligne – Scoopit- pour faciliter la collecte systématique des sources (après expérimentation des limites du traitement de textes par le passé) Les élèves apprennent à qualifier les sources. Leur commentaire publié sur Scoop it permet de dialoguer avec eux sur leurs critères d’évaluation pendant le cours
    55. 55. Démarche encadrée L’évaluation est effectuée en présentiel et à distance : le document de collecte reflète les apprentissages progressifs des élèves
    56. 56. De l’évaluation à la reformulation du besoin d’information • Le besoin d‘information s’affine progressivement • Le travail systématique de collecte et d’évaluation des sources permet une démarche réflexive. L’élève se demande alors : • De quel type de discours ou de données ai-je besoin pour argumenter? • Dans quelle source puis-je trouver ce type d’information ? • La démarche d’évaluation devient la composante d’une une stratégie personnelle de recherche d’arguments, au- delà d’une prescription scolaire 56
    57. 57. Les points de vigilance • Résistance des élèves tant qu’ils n’ont pas intégré une « conception stratégique » de leur besoin d’information (de quel type d’arguments/ de sources ai-je besoin?) • Nécessité d’un dialogue et d’un accompagnement régulier : évaluation formative • Importance cruciale de la posture pédagogique du professeur- documentaliste, au-delà du signalement de ressources • Nécessité d’une prise en compte du travail d’évaluation de l’information dans la note portant sur le parcours de réalisation du TPE
    58. 58. De la recherche à la stratégie de veille Source : Richard PeiranoSource : P Duplessis La formation à la collecte et à l’évaluation de l’information au lycée prépare les élèves à la maîtrise de la démarche de veille en BTS
    59. 59. Cartographier pour piloter 59 • Le pilotage de la recherche d’information passe par la rédaction d’un document réflexif comme une carte mentale qui formalise et circonscrit le besoin d’information
    60. 60. BILAN • Vers la légitimation d’un parcours de formation à la culture de l’information : • De la prise de référence exacte de la source (en niveau 2nde) • A l’évaluation de l’autorité, de la fiabilité et de la qualité de la source (en niveau1ère) • Vers la formation à la veille informationnelle (en niveau BTS) • Importance des écrits intermédiaires (documents de collecte, cartes mentales…) • pour construire une stratégie de recherche d’information (cartographie des types de sources recherchées, usage critique des outils de recherche) • pour construire de manière réflexive et dialogique des savoirs sur la circulation et la contextualisation des documents
    61. 61. POUR CONCLURE
    62. 62. Réinterroger le statut du « document de collecte » Noël UGUEN
    63. 63. Critique du document de collecte • Ce n’est pas une simple méthode • Les écrits intermédiaires (documents de collecte/cartes mentales) sont les pivots pour une analyse réflexive de l’activité • Le document de collecte est le lieu où s’apprend de manière réflexive et dialogique l’évaluation de l’information • La carte des sources est un exemple d’écrit intermédiaire structurant le pilotage du besoin d’information • Les savoirs à enseigner portent aussi sur l’indexation, la circulation et la contextualisation des documents. • Voir les résultats de l’enquête Fadben (2015) des connaissances en information-documentation des élèves du secondaire : pistes pédagogiques sur la notion d’indexation, p 159 http://fadben.asso.fr/2015_05_21_synthese_enquete_web/co/synthese_enquete_web.html
    64. 64. Quel document de collecte ? 64 La notion d’architexte** d’Yves Jeanneret permet de sérier les formes et formats d’écriture des outils en ligne : selon les objectifs pédagogiques choisis, on privilégiera certaines modalités éditoriales et certaines opérations d’indexation/annotation dans le document de collecte Essai de grille de comparaison des formes d’annotation et d’indexation ** Valérie Jeanne-Perrier. « Publier sur internet : illustration de la notion d’architexte ». L’Ecole numérique n°7, mars 2011
    65. 65. Le document de collecte : un objet translittératique ? 65
    66. 66. Un front de recherche sur l’annotation et l’indexation • Didactique des langues et didactique des lettres ** • Rôle des écrits intermédiaires / écrits réflexifs dans l’apprentissage • Rôle du portfolio d’apprentissage (voir l’expérimentation menée au Lycée pilote du Futuroscope) • Didactiques infodocumentaire et professionnelle *** • Détourer les savoirs savants sur l’indexation et les architextes (Yves Jeanneret, Valérie Jeanne-Perrier…) • Entrée par les situations (investigation, controverse…) 66 ** Jean-Charles Chabanne, Dominique Bucheton. « Parler et écrire pour penser, apprendre et se construire. L'écrit et l'oral réflexifs ». PUF, 2002 *** Agnes Montaine; «Gradation, progression des apprentissages quelques questions dans une perspective curriculaire autour de l’exemple du document technique » séminaire 2009 du Grcdi http://culturedel.info/grcdi/wp-content/uploads/2008/06/texte_seminairegrcdi-2009_amontaigne.doc
    67. 67. (Re-)mettre en évidence l’intérêt des thésaurus Vassilia MARGARIA-PENA
    68. 68. Intérêts de l’étude Au final, cette étude a permis de : • Croiser le regard des professionnels sur leurs outils documentaires et leurs pratiques pédagogiques avec les pratiques et les compétences des élèves. • Révéler le gaspillage des compétences professionnelles : tâche d’indexation avec thésaurus / usagers non formés qui ne peuvent en tirer bénéfice. • (Re-)mettre en évidence l’intérêt des thésaurus tant du point de vue de l’usage que de l’apprentissage. • Apporter des pistes pour la construction de formations à l’expression du besoin d’information.
    69. 69. Prolongements à envisager Cette recherche mériterait d’être poursuivie pour : 1. Confirmer les résultats, en menant des observations sur d’autres terrains. 2. Approfondir les résultats en se tournant vers les différents acteurs : - Les concepteurs des outils documentaires (logiciels de recherche et langages documentaires) ; - Les didacticiens de l’information ; - Les professeurs documentalistes nouvellement recrutés et de leurs formateurs ; - Les professeurs documentalistes qui ont déjà eu l’occasion de construire des formations ambitieuses sur ces thématiques ; - Les élèves qui ont pu en bénéficier.
    70. 70. Merci pour votre attention Des questions ? Contacts : vassilia.margaria@gmail.com / noel.uguen@orange.fr

    ×