Le professeur documentaliste dans l’enseignement
privé : un statut et des missions spécifiques ?
Emmanuelle MAUGARD/
Mathi...
INTRODUCTION
Les mêmes textes statutaires de référence
Les mêmes concours : CAPES / CAFEP ou CAPES interne / CAER
Les même...
1.2 - Variété des personnels exerçant dans les CDI
(Enquête ANDEP 2012)
Nombre de professeurs documentalistes par établiss...
Volume horaire par poste : des documentalistes précarisés
- 1/3 des professeurs documentalistes : à temps partiel imposé a...
Donc paradoxe :
- partiels imposés, pertes d’heures, affectations sur plusieurs établissements
- ET des recrutements de pe...
Rapport des professeurs documentalistes aux chefs d’établissement : des
inquiétudes
- 83% des professeurs documentalistes ...
Opinion des professeurs documentalistes sur cette question : une nette évolution
dans la perception des missions et surtou...
2 – Les missions des professeurs documentalistes :
Des missions définies par quelques textes communs
(circulaire de missio...
Les espaces : difficulté matérielle à faire de ce lieu un espace didactisé
- 40 % des CDI disposent de 30 places assises
-...
2.3 - La progression EMI
Une progression :
- 1 professeur documentaliste sur 2 met en place une progression
- Il existe do...
2.3 - La progression EMI
Quelles disciplines ?
- Pour les 2/3, sans surprise, disciplines littéraires et de sciences humai...
2.3 - La progression EMI
Les contenus favorisés dans les apprentissages en lien avec l’EMI :
(En prenant appui sur les tra...
EN CONCLUSION,
Peut-on parler d’une spécificité du professeur documentaliste
dans l’enseignement privé
Surement pas, à tra...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Situations et pratiques professionnelles des professeurs documentalistes de l’enseignement privé, quelles spécificités ?

2 901 vues

Publié le

Emmanuelle Maugard et Mathilde Schmidt se proposent de présenter les conditions d’exercice des professeurs documentalistes dans l'enseignement privé, en insistant notamment sur le rôle majeur des chefs d’établissement au sein des équipes éducatives et enseignantes, mais aussi à partir d'une enquête menée par l'ANDEP en 2012, qui portait sur les conditions de travail, l'encadrement dans les CDI, ainsi que sur les perspectives envisagées et les difficultés rencontrées par les personnels.

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 901
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 887
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Situations et pratiques professionnelles des professeurs documentalistes de l’enseignement privé, quelles spécificités ?

  1. 1. Le professeur documentaliste dans l’enseignement privé : un statut et des missions spécifiques ? Emmanuelle MAUGARD/ Mathilde SCHMIDT 10ème Congrès de la FADBEN Limoges 2015 
  2. 2. INTRODUCTION Les mêmes textes statutaires de référence Les mêmes concours : CAPES / CAFEP ou CAPES interne / CAER Les mêmes déroulements de carrière et mêmes inspections Peut-on alors parler d’une spécificité du professeur documentaliste dans l‘enseignement privé ? 1.1 - Création du CAPES de Documentation : une perspective d’unification des personnels exerçant en exercice dans les CDI L’Enseignement privé, c’est environ 2000 professeurs documentalistes certifiés ET la présence de personnel OGEC (Organisme de Gestion) à hauteur de 11% du personnel  1ère particularité peut-être ? 1 - Les conditions d’exercice des personnels exerçant dans les CDI
  3. 3. 1.2 - Variété des personnels exerçant dans les CDI (Enquête ANDEP 2012) Nombre de professeurs documentalistes par établissement : en sous-effectif avec parfois des personnels non qualifiés - Professeur documentaliste par établissement : 1 pour 700 élèves - La moitié d’entre-eux sont seuls en poste - Quand exerce une 2ème personne, 1 fois sur 4 : - Professeurs de disciplines - Ou personnels externes à la documentation Au final, 22% des personnels affectés dans les CDI n’exercent pas des fonctions de documentation. Certains chefs d’établissements utilisent les heures de documentation pour compléter l’emploi du temps de professeurs de discipline en perte d’heures (Il existe une relative autonomie des chefs d’établissements de l’Enseignement privé)
  4. 4. Volume horaire par poste : des documentalistes précarisés - 1/3 des professeurs documentalistes : à temps partiel imposé avec parfois risque de perte d’heures ou de contrat Certaines régions ont intégré les heures de Documentation dans la DHG ! - Solutions proposées en cas de perte d’heures ou de contrat :  Heures dites OGEC OU mutations OU heures d’enseignement disciplinaires - Et 2 fois sur 3 : aucune solution Lieu d’affectation : - 1/3 des professeurs documentalistes sont sur 2 établissements : situation qui s’aggrave avec parfois la mise en place des heures « berceau » - Affectation ni homogène, ni équilibrée ; nombre d’heures distribuées échappe parfois à toute logique ; calcul des heures en documentation ne suit pas toujours la logique mi-temps/plein temps : difficile alors de trouver des compléments de service Au final, il semble qu’aucun barème ne soit appliqué 1.2 - Variété des personnels exerçant dans les CDI (Enquête ANDEP 2012)
  5. 5. Donc paradoxe : - partiels imposés, pertes d’heures, affectations sur plusieurs établissements - ET des recrutements de personnels externes à la Documentation Conclusion : - Manque d’équilibre et d’harmonisation déplorable pour la formation à la maîtrise de l’information des élèves - Révélateur d’une conception du CDI ramenée à sa simple expression de lieu de vie  Dans ces conditions, quel processus possible de didactisation ? 1.2 - Variété des personnels exerçant dans les CDI (Enquête ANDEP 2012)
  6. 6. Rapport des professeurs documentalistes aux chefs d’établissement : des inquiétudes - 83% des professeurs documentalistes n’ont pas évoqué avec le chef d’établissement la question du décret et pensent que cela va poser problème - Pour les 17% qui ont abordé la question, la réaction des chefs d’établissement est tout à fait claire  65% sont défavorables aux récupérations d’heure dans le cadre des ORS Rappel : les heures d’ouverture du CDI ne relève pas d’une décision du professeur documentaliste ! 1.3 – Nouvelle enquête réalisée en juin 2015 sur les textes dits ORS
  7. 7. Opinion des professeurs documentalistes sur cette question : une nette évolution dans la perception des missions et surtout des conditions de l’exécution de celles-ci - ¼ des professeurs documentalistes favorables à une annualisation - 82% favorables à l’ouverture du CDI par du personnel formé : En posant toutefois la question : par qui ? pour quelles missions ? dans quelles conditions ? - Et pourtant : près de la moitié des professeurs documentalistes ne sait pas si ce texte va améliorer ses conditions de travail ni même s’il va permettre une reconnaissance de notre statut d’enseignant au sein de l’établissement 1.3 – Nouvelle enquête réalisée en juin 2015 sur les textes dits ORS Conclusion : des préoccupations communes mais des conditions d’exercice propre à l’enseignement privé
  8. 8. 2 – Les missions des professeurs documentalistes : Des missions définies par quelques textes communs (circulaire de mission, référentiel de compétences, décret ORS) Qu’en est-il dans l’enseignement privé ? 2.1 – Participation aux instances de l’établissement : une reconnaissance de notre statut - Seulement ¼ des professeurs documentalistes participe au Conseil pédagogique : non-reconnaissance de notre fonction d’enseignant ou tout simplement inexistence de cette instance ? (Celles-ci, bien que faisant l’objet de textes réglementaires, ne sont pas toujours mise en place dans les établissements de l’enseignement privé) - 1/3 des professeurs documentalistes ne siège dans aucune instance - 63 % des CDI n’ont pas mis en place de politique documentaire au sein de l’établissement - Mais 57 % des professeurs documentalistes élaborent un projet pour le CDI avec un bilan annuel : Et surtout, il est communiqué dans l’établissement
  9. 9. Les espaces : difficulté matérielle à faire de ce lieu un espace didactisé - 40 % des CDI disposent de 30 places assises - La moitié a 10 places devant ordinateurs - 17 % disposent d’espaces dédiés au travail en petits groupes  Difficile, dans ces conditions, « d’organiser la complémentarité des espaces de travail pour favoriser l’accès progressif des élèves à l'autonomie » 2.2 - Organisation des ressources pédagogiques de l'établissement et mise à disposition Equipement informatique : un taux d’équipement juste satisfaisant - 1 CDI sur 4 : équipé de 15 postes - Environ 9 CDI sur 10 : pas d’ordinateur portable, de tablette et pratiquement aucune liseuse ; quasiment pas de TNI - Dans 57 % des cas : toutefois, équipement d’un vidéoprojecteur Au final : assez faible taux d’équipement qui montre une dimension particulière des établissements privés : les dotations des collectivités locales peuvent varier considérablement d’une collectivité à l’autre
  10. 10. 2.3 - La progression EMI Une progression : - 1 professeur documentaliste sur 2 met en place une progression - Il existe donc quand même encore une partie des professeurs documentalistes qui interviennent ponctuellement à la demande des enseignants de discipline  Ce qui renvoie aux nombreux termes que l’on trouve dans les projets de programme : « contribue », « participe », « sollicite », « aide précieuse »… Sur quel niveau ? - Pour les 2/3, les séances pédagogiques concernent le niveau de 6ème - Au Lycée, on peut s’attendre à un nombre important de séances pédagogiques menées en 2de Or cela ne concerne qu’à peine un tiers des interventions pédagogiques
  11. 11. 2.3 - La progression EMI Quelles disciplines ? - Pour les 2/3, sans surprise, disciplines littéraires et de sciences humaines privilégiées pour introduire des contenus dans le cadre de l’EMI - On peut regretter cela puisque la didactisation de l’information peut se faire indépendamment du contenu disciplinaire Dispositifs concernés : De façon assez classique, l’investissement pédagogique (allant de 30 à 50%) des professeurs documentalistes se fait dans les dispositifs traditionnels : HDA, Parcours Avenir, DP3, TPE, ECJS et AP…
  12. 12. 2.3 - La progression EMI Les contenus favorisés dans les apprentissages en lien avec l’EMI : (En prenant appui sur les travaux du groupe TramDoc de Toulouse) De façon décroissante : - Dans 35 à 55 % des cas : - Décoder, construire des écosystèmes informationnels (pertinence, fiabilité, moteur de recherche, …) - Etre auteur (consulter, s'approprier, publier) - Argumenter, analyser, développer un point de vue - Partager des informations de manière responsable, reproduire, produire -Dans seulement 20 à 25 % des cas : - Assumer une présence numérique - Comprendre et expérimenter le web et sa structuration  Significatif de nos connaissances et compétences dans le domaine des SIC  Et renvoie à la question de la formation initiale et continue des professeurs documentalistes qui doivent pouvoir s’appuyer sur le champ des SIC
  13. 13. EN CONCLUSION, Peut-on parler d’une spécificité du professeur documentaliste dans l’enseignement privé Surement pas, à travers les textes et les questionnements qui agitent la profession Mais peut-être en terme statutaire et de moyens … … qui sont pourtant des préalables indispensables à la mise en place d’une réelle didactisation de l’information-documentation Si les difficultés, les enjeux, les débats sont communs à tous les professeurs documentalistes, la spécificité réside peut-être, paradoxalement, dans cette liberté donnée par ces structures multiples et diverses de l’enseignement privé. Dans le cadre de cette souplesse d’exécution, avec la volonté réelle des professeurs documentalistes (on le voit à travers la mise en œuvre de progressions), avoir du personnel formé permettrait d’avoir un champ d’investigation important.

×