Association des Jeunes Agriculteurs de
Casamance (AJAC LUKAAL)
• TABLE RONDE 1: L’Agro écologie, une voie pour la
Sécurité...
Situation Zone d’Etude
Casamance
PRESENTATION
Géographie
• Casamance dans le Sud du Sénégal,
• Frontalier avec la Gambie au nord, la Guinée Bissau au sud
•...
L’agro écologie selon Nous
• C’est l'agriculture qui respecte toute vie sur
terre et perçoit la Nature comme sacrée. De
mê...
MISE EN VALEUR DES ATOUTS SOCIAUX
• La culture occupe une place de choix dans la société
sénégalaise plus particulièrement...
MISE EN VALEUR DES ATOUTS SOCIAUX
(Suite)
• Les exploitations agricoles familiales sont le cadre où l’on
transmet les vale...
Exemple de Ecoumbone: les garçons en labour et les femmes transp la
récolte EF, femmes en préparatif « Enankoraal » labour...
MISE EN VALEUR DES ATOUTS ECONOMIQUES
La forêt Casamançaise offre à ses populations de nombreuses
opportunités de développ...
MISE EN VALEUR DES ATOUTS
ECONOMIQUES
• Tous ces atouts combinés à l’existence de
pratiques culturales traditionnelles exp...
MISE EN VALEUR DES ATOUTS LIES A L’EDUCATION
• Les exploitations agricoles familiales sont un lieu
d’apprentissage des tec...
MISE EN VALEUR DES ATOUTS NATURELS
En plus de la multiplicité de points d’eau, de sols riches,
d’une bonne pluviométrie et...
MISE EN VALEUR DES ATOUTS NATURELS
• Il existe une culture de respect de la foret et de
l’environnement en général
• L’agr...
Plusieurs photos qui montrent la richesse naturelle
mangrove, marre, forêt….
RÔLE DES FEMMES DANS LA CONSERVATION
DES SEMENCES EN PAYS DIOLA
• Très Grande connaissance technique héritée des
ancêtres
...
Recommandations
• L’intervention en milieu rural devrait renforcer les pratiques
endogènes
• Renforcer la formation des je...
SUITE RECOMMANDATIONS
• Integration d’un module dynamique, cohérant et
adapté qui portera sur “le consommer local” et
favo...
SUITE
• Faire un plaidoyers auprès de nos Etats pour la prise
en compte de l’agro écologie dans les politiques
agricoles
•...
•Merci de votre attention
Association des Jeunes Agriculteurs de Casamance (AJAC LUKAAL)
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Association des Jeunes Agriculteurs de Casamance (AJAC LUKAAL)

493 vues

Publié le

http://www.fao.org/africa/events/detail-events/fr/c/330741/
Présentation de Mariama Sonko de AJAC LUKAAL, comment l’Agro écologie peut mettre en valeurs les atouts sociaux, naturels et économique en Afrique. La présentation a été préparée à l'occasion de la Rencontre Régionale sur l'Agroécologie en Afrique sub-saharienne, organisé à Dakar le 5-6 Novembre 2015.

© FAO: http://www.fao.org

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
493
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Association des Jeunes Agriculteurs de Casamance (AJAC LUKAAL)

  1. 1. Association des Jeunes Agriculteurs de Casamance (AJAC LUKAAL) • TABLE RONDE 1: L’Agro écologie, une voie pour la Sécurité Alimentaire et nutritionnelle pour la transition agricole en Afrique. • Thème traité: Comment l’Agro écologie peut mettre en valeurs les atouts sociaux, naturels et économique en Afrique • Emettrice: Coordinatrice Nationale du Mouvement « Nous Sommes la Solution » Célébrons l’Agriculture Familiale Africaine au Sénégal: Mme Mariama Sonko/AJAC LUKAAL
  2. 2. Situation Zone d’Etude Casamance
  3. 3. PRESENTATION Géographie • Casamance dans le Sud du Sénégal, • Frontalier avec la Gambie au nord, la Guinée Bissau au sud • Environ 1.200.000hbts dont 52% a -20ans  Région la plus arrosée avec 1200mm/an, contre 300- 700mm sur le reste du pays  Région très cosmopolite dominée par l’ethnie Diola (61%) • Climat de type tropical humide avec de longues saisons de pluies et une végétation abondante
  4. 4. L’agro écologie selon Nous • C’est l'agriculture qui respecte toute vie sur terre et perçoit la Nature comme sacrée. De même qu’elle suit le chemin de l'évolution, et participe à son émergence, elle rejette l’utilisation des engrais chimiques, les pesticides, OGM pour les cultures tout en privilégiant la conservation de pratiques traditionnelles qui utilisent rationnellement les ressources locales disponibles.
  5. 5. MISE EN VALEUR DES ATOUTS SOCIAUX • La culture occupe une place de choix dans la société sénégalaise plus particulièrement en Casamance où les traditions accordent aux éléments naturels une force mystique. • Malgré l’usage à grande échelle d’intrants chimiques dans l’agriculture il reste encore en Casamance des poches presque 100% naturelles : c’est le cas du kassa et le royaume du Bandial dans les Départements d’Oussouye et de Ziguinchor à l’extrême Sud-Ouest où les traditions sont encore vivaces dans la production de riz. • L’usage d’intrants agro chimiques y est interdit et jusqu’à ce jour un grenier peut contenir des récoltes de plusieurs campagnes en même temps (=auto suffisance)
  6. 6. MISE EN VALEUR DES ATOUTS SOCIAUX (Suite) • Les exploitations agricoles familiales sont le cadre où l’on transmet les valeurs aux jeunes générations. C’est ainsi que la fertilisation (épandage) avec la fumure organique est réalisée par les jeunes filles, les jeunes garçons et les femmes organisés en générations appelées « Ecoumbone » en diola. C’est lors de ces travaux qu’on maudit l’utilisation de l’engrais chimique • Les populations croient et sont convaincues que les engrais et pesticides de synthèse détruisent certains éléments naturels amis de la nature (et Biodiversité importante) : les sangsues, les vers de terre, les totems, certaines plantes, etc. • lutte contre les attaques des cultures par les ancêtres et organisations socio culturelles • « Nankoraal » • « Ebiraye » • « Kankourang »
  7. 7. Exemple de Ecoumbone: les garçons en labour et les femmes transp la récolte EF, femmes en préparatif « Enankoraal » labour avec matériel moderne
  8. 8. MISE EN VALEUR DES ATOUTS ECONOMIQUES La forêt Casamançaise offre à ses populations de nombreuses opportunités de développement de filières forestières avec des espèces comme le Ditakh, le Madd, le Toll, le Solom, le New, le Touloukouna, l’huile de palme, le Néré et le pain de singe qui génèrent des revenus substantiels aux producteurs de la zone. La Casamance est aussi la première zone horticole du Sénégal avec la présence de grandes plantations de manguiers, d’anacardiers et d’agrumes. L’élevage de bovins, de ruminants, de porcs et de volaille est pratiqué par les exploitations familiales agricoles elles même.
  9. 9. MISE EN VALEUR DES ATOUTS ECONOMIQUES • Tous ces atouts combinés à l’existence de pratiques culturales traditionnelles exposent moins la Casamance à la culture dite intensive qui suppose l’utilisation de produits chimiques et de pesticides. En plus, en Casamance les conditions naturelles n’offrent pas la possibilité de développer de grandes superficies d’un tenant pour développer un seul type de culture et les terres sont distribuées en de petites parcelles appartenant à des familles
  10. 10. MISE EN VALEUR DES ATOUTS LIES A L’EDUCATION • Les exploitations agricoles familiales sont un lieu d’apprentissage des techniques et pratiques endogènes. L’éducation par l’école pourrait être une meilleure approche. L’école étant un espace sacré d’information, de formation et d’appropriation des connaissances, peut et doit être la solution. D’ailleurs, en développant le thème« l’éducation au développement durable » qui intègre les deux activités disciplinaires « vivre dans son milieu » et « vivre ensemble », l’école invite à une maitrise de son environnement à s’identifier à lui, à le protéger et le promouvoir. D’ailleurs la loi d’Orientation 91-92 du 16 Février 1991 insiste sur la nécessité d’ancrer l’enfant Sénégalais dans sa culture mais aussi l’orienter si besoin est, dans les structures professionnelles.
  11. 11. MISE EN VALEUR DES ATOUTS NATURELS En plus de la multiplicité de points d’eau, de sols riches, d’une bonne pluviométrie et réserves forestières, on a aussi: • Une grande diversité au sein des espèces cultivées: riz, mil, sorgho, maïs, igname rampante et souterraine, manioc, patate.. Fruits domestiques et sauvages • Quelque soit la nature du sol, il existe une variété qu’on peut développer là dessus • Pendant 12 mois sur 12, il existe au moins un aliment/fruit qui murit et peut faire l’objet d’une exploitation économique à grande échelle
  12. 12. MISE EN VALEUR DES ATOUTS NATURELS • Il existe une culture de respect de la foret et de l’environnement en général • L’agro écologie pourrait mettre en valeur les différents atouts cités ci haut en : • Valorisant et vulgarisant à grande échelle les conventions locales existantes qui régissent les comportements, les pratiques traditionnelles d’exploitation des ressources naturelles • En créant une unité de fabrique d’engrais organique en Casamance à partir de la matière première existante • Soutenant les systèmes de conservation et de propagation des différentes variétés de semences dont l’immense diversité garantit la sécurité et la souveraineté alimentaire
  13. 13. Plusieurs photos qui montrent la richesse naturelle mangrove, marre, forêt….
  14. 14. RÔLE DES FEMMES DANS LA CONSERVATION DES SEMENCES EN PAYS DIOLA • Très Grande connaissance technique héritée des ancêtres • Un point d’honneur à produire assez et à assurer la perpétuité des variétés • Sacralité de la semence de certaines variétés de riz qui servaient à faire des sacrifices aux esprits, des cérémonies et/ou à améliorer la lactation, etc. • Le manque de semences = pauvreté, déshonneur, dégradation aux yeux des autres membres de la communauté
  15. 15. Recommandations • L’intervention en milieu rural devrait renforcer les pratiques endogènes • Renforcer la formation des jeunes agricultrices et agriculteurs en valorisant l’expertise paysanne • Diversifier les revenus des ménages ruraux en facilitant la maîtrise de l’eau et en octroyant des crédits adaptés. • Communiquer davantage sur les avantages et inconvénients des nouvelles techniques agricoles, les changements climatiques, les politiques agricoles, etc. pour permettre aux paysans de faire des choix motivés et conscients. • L’intégration des dimensions sociales, naturelles et éducatives va forcément catalyser l’économie… la poursuite aveugle de cette dernière est malheureusement la cause de tous nos maux actuels
  16. 16. SUITE RECOMMANDATIONS • Integration d’un module dynamique, cohérant et adapté qui portera sur “le consommer local” et favoriser par la recherche-action, une meilleure connaissance de nos produits locaux abord par les plus jeunes élèves, ensuite par l’ensemble de la population. • Les conventions locales exsistantes en faveur de l’agro écologie doivent être repertoriées et vulgarisées • Mettre en place des projets de promotion des produits Bio
  17. 17. SUITE • Faire un plaidoyers auprès de nos Etats pour la prise en compte de l’agro écologie dans les politiques agricoles • Encourager les femmes dans la valorisation des conventions locales • Appuyer le Mouvement « Nous Sommes la Solution » Célébrons l’agriculture familiale Africaine • Soutenir le processus de mise en place du système participatif de garantit par la certification des produits biologiques mise en place par la FENAB qui va permettre à la mise en place d’un labelle commun du nom Bio Sénégal.
  18. 18. •Merci de votre attention

×