1
Projet "Intégration de la résilience climatique dans
la production agricole pour la sécurité alimentaire
en milieu rural...
2
Diagnostic de base (niveau commune)
L’outil "Climate Proofing" :
Utilisé pour impliquer davantage les acteurs locaux (po...
3
Quelques vues de l’utilisation de l’outil "climate proofing"
Diagnostic participatif à Gory
séance à Guidimé
Vue de part...
4
 Contribution à l’atteinte des objectifs du PANA;
 Capitalisation des expériences Champs-écoles au Mali;
 Priorités n...
5
ZONES D’INTERVENTION DU PROJET
44 (10) communes dans la région de Kayes
11 (3)communes dans la région de Koulikoro
20 (5...
6
Composante 1: Mettre en œuvre les pratiques agricoles climatiquement résilientes et
améliorées.
Vise à mettre en place u...
7
 Production et diffusion de semences de variétés améliorées
 Formation de producteurs semenciers dans 3 zones agroclim...
Agroforesterie
8
8
Réalisations:
 4 périmètres agroforestiers de 4 ha réalisés avec l’IPR/IFRA de Katibougou
 Bénéficiai...
9
9
10
Composante 2: Renforcer les capacités et vulgariser les pratiques agricoles
améliorées à travers les Champs Écoles de P...
11
 Zaï ;
 Production et utilisation de la fumure organique
 Utilisation des légumineuses (herbacées et
ligneuses) dans...
12
 Utilisation des variétés résilientes
 Parc amélioré des animaux
 Intégration arbres-cultures
 Détermination du cal...
13
 Utilisation et gestion des données pluviométriques
par les producteurs
 Techniques de production de la tomate d’hive...
14
 Diffusion de la GIPD
 Semis en ligne
 Irrigation goutte à goutte
 Utilisation des bio fertilisants
 Jachère améli...
15
 Placement profond de l’Urée (PPU)
 Assolement/rotation
 Bande enherbée
 Digues filtrantes
 Irrigation /arrosage d...
16
Bande alimentaire avec baobab et moringa;
Gestion du petit élevage;
Conservation et transformation des produits
mara...
17
Expertise créée
0
200
400
600
800
1000
1200
1400
1600
1800
Hommes Femmes Total
Nombre
Facilitateurs
Producteurs Facilit...
18
Expertise créée
0
20000
40000
60000
80000
100000
120000
Total Formés Depuis Démarrage
du Programme
Total Cumulé
19
Formation d’agents
Formation des producteurs (CUMAR et Sorgho)
VIDÉO
Échanges avec les populations
Percent households trained per Commune
0
20
40
60
80
100
120
Percentpesticidespurchased
0 2010 30 40 50 60
Ménages 1461 s...
Rendements sur coton 2014
22
Effets de cordons pierreux à Zoumanabougou (Bla)
29/08/2012 26/09/2013
Sols érodés/dégradés par le
ruissèlement en napp...
23
Effet de cordon pierreux à Zanabougou (Togou)
Juillet 2012 2013
Sol dégradé par l’érosion hydrique Cordon pierreux Effe...
24
0
200
400
600
800
1000
1200
1400
Sorgho CSM 63E Sorgho CSM 63E Sorgho Sèwa Sorgho Variétés
locales
Sorgho CSM 63E Sorgh...
Rendement moyen Mil par zone
25
0
200
400
600
800
1000
1200
1400
Mil Variétés
locales
Mil Toroniou Mil Variétés
locales
Mi...
26
Vise à intégrer de façon coordonnée les considérations de changements
climatiques dans les politiques agricoles et dans...
Merci pour votre aimable attention !
27
27
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climatique dans la production agricole pour la sécurité alimentaire en milieu rural au Mali"

389 vues

Publié le

http://www.fao.org/agriculture/crops/thematic-sitemap/theme/spi/en/

Presentation by Mohamed Soumaré (FAO Angola) describing the experiences working with Farmer Field Schools (FFS) in Mali. The presentation was delivered in occasion of the “Putting Perennial crops to work in practice” workshop in Bamako, Mali (1-5 September 2015).

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
389
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Expériences CEP dans le cadre du projet "Intégration de la résilience climatique dans la production agricole pour la sécurité alimentaire en milieu rural au Mali"

  1. 1. 1 Projet "Intégration de la résilience climatique dans la production agricole pour la sécurité alimentaire en milieu rural au Mali" Principaux résultats par composante Expériences CEP dans le cadre du Par SOUMARÉ Mohamed - FAO
  2. 2. 2 Diagnostic de base (niveau commune) L’outil "Climate Proofing" : Utilisé pour impliquer davantage les acteurs locaux (populations, responsables techniques et politiques) dans le processus de l’ACC, et offrir les bases pour une mise à jour éventuelle des documents locaux de planification:  Les préoccupations légitimes des populations locales ont été identifiées;  Les options de solutions ont été recensées par commune;  Le manuel de formation a été élaboré sur la base de ces acquis et insuffisances;  Les facilitateurs des CEP ont intégré les préoccupations évoquées dans l’animation des CEP;
  3. 3. 3 Quelques vues de l’utilisation de l’outil "climate proofing" Diagnostic participatif à Gory séance à Guidimé Vue de participants à Béma
  4. 4. 4  Contribution à l’atteinte des objectifs du PANA;  Capitalisation des expériences Champs-écoles au Mali;  Priorités nationales/disponibilité de cofinancement;  Synergies d’actions avec les initiatives d’adaptation ;  Promotion du rôle des femmes dans la mise en œuvre du projet;  Intervention dans 3 zones agro climatiques et 3 systèmes de cultures;  Mise en œuvre nationale à travers la signature de conventions avec les partenaires clés et le réseautage,  Tutelle du projet assurée par la DNA (et ses démembrements) en tant que principale structure de vulgarisation agricole a Mali PRINCIPES DIRECTEURS DE MISE EN ŒUVRE
  5. 5. 5 ZONES D’INTERVENTION DU PROJET 44 (10) communes dans la région de Kayes 11 (3)communes dans la région de Koulikoro 20 (5) communes dans la région de Ségou 44 (7) communes dans la région de Mopti 15 (5) communes dans la région de Sikasso Communes Projet FAO/DNA Communes Projet PNUD/DNA Évolution des zones d’intervention: 9 communes (Prodoc), 30 communes au démarrage du Projet, 84 communes en 2013 et 134 communes en 2014.
  6. 6. 6 Composante 1: Mettre en œuvre les pratiques agricoles climatiquement résilientes et améliorées. Vise à mettre en place un cadre d’échanges et de partage de l’information existante sur les savoirs/connaissances dans l’ACC, de promouvoir les bonnes pratiques d’ACC et d’améliorer l’approvisionnement des producteurs en semences améliorées résistantes aux stress climatiques.  Un cadre multi acteurs chargé de la gestion de l’information et du savoir d’ACC a été crée. Il réunit les experts de plusieurs institutions publiques et privés, qui identifient, analysent et proposent à la diffusion, les pratiques d’ACC les mieux adaptées aux producteurs. Les supports ont été difusés auprès des Services Techniques, Facilitateurs, Organisations Paysannes, Instituts de formation/Centres d’Apprentissage agricole et sur les sites web de la DNH (www.dnhmali.org), de l’APCAM (www.apcam.org) et du CSA (www.csa.gov.ml)
  7. 7. 7  Production et diffusion de semences de variétés améliorées  Formation de producteurs semenciers dans 3 zones agroclimatiques ;  668 Tonnes de semences produites par 489 producteurs;  Appui à la commercialisation de 3445 kg de semences ;  Utilisation de semences améliorées dans 242 villages répartis entre 134 communes;  13 Variétés diffusées à travers les CEP dans les 3 zones agro-écologiques :  CSM63E, Grinkan, Seguifa pour le Sorgho ;  Korobalen, Sankarakan pour le Niébé ;  Riz Nerica L2, L4 et de submersion ;  Toroniou et Mil Indiana pour le Mil ;  Sotubaka, Dembagnuma, Zanguéréni pour le Maïs ;  S42 pour le Sésame.
  8. 8. Agroforesterie 8 8 Réalisations:  4 périmètres agroforestiers de 4 ha réalisés avec l’IPR/IFRA de Katibougou  Bénéficiaires: 4 groupements dont 3 /4 des membres sont féminins;  Sites: communes rurales de Bla et de Cinzana. *4485 pieds de Gliricidia sépium installés; *4275 pieds de Moringa oleifera à travers le semis direct; *300 m de cordon végétalisé à partir du vétiver Objectifs: - pallier le déficit de nourriture du bétail pendant les périodes de soudure; - rendre les animaux de trait capables de rendement de travail élevé en début de saison - réduire le coût de l’alimentation du bétail - diminuer les conflits dus à la gestion des pâturages - accroître le revenu par des ressources alternatives telles que l’embouche et la commercialisation des produits - lutter contre l’érosion - amender les sols
  9. 9. 9 9
  10. 10. 10 Composante 2: Renforcer les capacités et vulgariser les pratiques agricoles améliorées à travers les Champs Écoles de Producteurs. Elle vise une prise en compte durable des pratiques d’ACC.  l’information/sensibilisation des acteurs à travers :  Visibilité/ visites d’échange d’expériences entre producteurs, JPO et cadres de concertation…  le lobbying auprès des partenaires pour le financement des activités d’ACC;  L’identification d’outils d’aide à la prise de décision par les producteurs en collaboration avec l’IER et Mali Météo. Expertise nationale créée sur les pratiques d’ACC à travers :  La formation de 621 facilitateurs dont 48 femmes et 16237 producteurs dont 5321 femmes/CEP; La production d’un manuel de formation comportant 30 modules sur les bonnes pratiques d’ACC et 8 sur la nutrition, les filets sociaux et le petit élevage, capitalisés par le Ministère de l’Agriculture.
  11. 11. 11  Zaï ;  Production et utilisation de la fumure organique  Utilisation des légumineuses (herbacées et ligneuses) dans la fertilisation des sols  Aménagement en courbes de niveau  Billons cloisonnés  Zéro labour  Trempage des semences  Barrières en demi-lunes  Respect du calendrier prévisionnel de semis  Placement mécanique de la microdose d’engrais et de semences
  12. 12. 12  Utilisation des variétés résilientes  Parc amélioré des animaux  Intégration arbres-cultures  Détermination du calendrier agricole en fonction de la variation de la pluviométrie  Exploitation intensive des terres autour des ouvrages hydroagricoles  Techniques de conduite d’une pépinière des cultures maraîchères  Culture durable du Jatropha curcas  Utilisation rationnelle des intrants agricoles et de gestion des emballages
  13. 13. 13  Utilisation et gestion des données pluviométriques par les producteurs  Techniques de production de la tomate d’hivernage  Aviculture améliorée villageoise  Rizipisciculture  Production des fourrages  Régénération naturelle assistée (RNA)  Plantation d’arbres aux bordures des aménagements hydroagricoles  Mise en place des unités d’élevage à cycle court en système "revolving"
  14. 14. 14  Diffusion de la GIPD  Semis en ligne  Irrigation goutte à goutte  Utilisation des bio fertilisants  Jachère améliorée  Détermination du calendrier agricole en fonction de la variation de la pluviométrie  Production et utilisation des semences hybrides  SRI (gestion de l’eau, de la fumure organique et minérale, des semences, etc.)
  15. 15. 15  Placement profond de l’Urée (PPU)  Assolement/rotation  Bande enherbée  Digues filtrantes  Irrigation /arrosage d’appoint  Genre et développement ;  Établissement du compte d’exploitation ;  Commercialisation et qualité ;  Gestion des conflits ;
  16. 16. 16 Bande alimentaire avec baobab et moringa; Gestion du petit élevage; Conservation et transformation des produits maraîchers Nutrition; Gestion des filets sociaux; Communication interpersonnelle.
  17. 17. 17 Expertise créée 0 200 400 600 800 1000 1200 1400 1600 1800 Hommes Femmes Total Nombre Facilitateurs Producteurs Facilitateurs Techniciens Facilitateurs
  18. 18. 18 Expertise créée 0 20000 40000 60000 80000 100000 120000 Total Formés Depuis Démarrage du Programme Total Cumulé
  19. 19. 19 Formation d’agents Formation des producteurs (CUMAR et Sorgho) VIDÉO Échanges avec les populations
  20. 20. Percent households trained per Commune 0 20 40 60 80 100 120 Percentpesticidespurchased 0 2010 30 40 50 60 Ménages 1461 sur 4324 formés en FFS (34%) 47 000 litres d'insecticides synthétiques pas pulvérisé $ 500 000 conservées par les agriculteurs Coût pour former les agriculteurs: $ 146 000 Les avantages non-économiques? Mali : Coton – Diffusion “Farmer to Farmer” Mali, Sector of Bla CMDT company records 2003 - 2010
  21. 21. Rendements sur coton 2014
  22. 22. 22 Effets de cordons pierreux à Zoumanabougou (Bla) 29/08/2012 26/09/2013 Sols érodés/dégradés par le ruissèlement en nappe Cordon pierreux avec reprise de végétation naturelle
  23. 23. 23 Effet de cordon pierreux à Zanabougou (Togou) Juillet 2012 2013 Sol dégradé par l’érosion hydrique Cordon pierreux Effet du cordon pierreux
  24. 24. 24 0 200 400 600 800 1000 1200 1400 Sorgho CSM 63E Sorgho CSM 63E Sorgho Sèwa Sorgho Variétés locales Sorgho CSM 63E Sorgho Variétés locales Sahélienne Soudanienne Sahélo-saharienne BPACC PP
  25. 25. Rendement moyen Mil par zone 25 0 200 400 600 800 1000 1200 1400 Mil Variétés locales Mil Toroniou Mil Variétés locales Mil Toroniou Mil Variétés locales Mil Toroniou Sahélienne Soudanienne Sahélo-saharienne BPACC PP
  26. 26. 26 Vise à intégrer de façon coordonnée les considérations de changements climatiques dans les politiques agricoles et dans la planification des programmes du Secteur Agricole et de suivre les progrès réalisés. Impulsion d’un processus d’évaluation et de mise à jour des documents de Politique et de planification du secteur agricole par rapport au changement climatique;  Accentuation du plaidoyer pour l’intégration des aspects du changement climatique dans les politiques et programmes du secteur agricole; (Fonds climat et SNA…) Promotion de l’outil Climate Proofing dans le monitoring de l’ACC du secteur agricole. Composante 3: Intégrer les considérations du cc dans les politiques et les programmes du secteur agricole.
  27. 27. Merci pour votre aimable attention ! 27 27

×