Les champs écoles de producteurs pour
une diffusion des pratiques
agroécologiques
Contribution de Makhfousse SARR
Coordonn...
• l’agriculture assure la plus grande source de revenus et
de moyens d’existence pour 70 à 80 % de la population
• l’agric...
• l’agriculture est menacée par le changement
climatique
 baisse des capacités de résistance des systèmes de
production (...
1. Quelques constats
3 grands défis pour l’agriculture :
1. Produire plus avec une agriculture réconciliée avec
l’environn...
Initiés par la FAO en Asie en 1989 …
introduits en Afrique (Ghana) en 1996…
… et étendus en Afrique de l’Ouest francophone...
Groupe de 25 agriculteurs/trices qui se
retrouvent/semaine pendant une campagne
entière…
…étudient le “comment et le pourq...
CEP = faire une analyse l‘agroécosystème
• comprendre les Fonctions écologiques = processus
biologiques qui permettent le ...
connaissance des agroécosystèmes=
diagnostic des contraintes au niveau
des agroécosystèmes et recherche de
solutions adapt...
3. Les champs écoles pour une
une maitrise des pratiques
agroécologiques
 La gestion intégrée de la production et des
dép...
3. Les champs écoles pour une
une maitrise des pratiques
agroécologiques
 La gestion intégrée de la production et des
dép...
3. Les champs écoles pour une
une maitrise des pratiques
agroécologiques
 Le système d’intensification du riz (SIR)
Expér...
 Lutte contre les mauvaises herbes
ENDA PRONAT a appuyé le Groupement des producteurs
de Diouroup (Bassin arachidier, Sén...
 La récupération des terres dégradées
3. Les champs écoles pour une
une maitrise des pratiques
agroécologiques
récupérati...
1. Plus de nourriture
en quantité, qualité,
diversité
1. Adaptation aux
changements
climatiques
Des systèmes plus efficace...
5. Conclusion
CEP = cadre de diffusion des pratiques agroécologiques
• les producteurs sont au centre de l’action d’appren...
Références bibliographiques
Timothy J. Krupnika, Carol Shennanb, Jonne Rodenburg 2012:: Yield, water
productivity and nutr...
Les champs écoles de producteurs pour une diffusion des pratiques agroécologiques
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Les champs écoles de producteurs pour une diffusion des pratiques agroécologiques

221 vues

Publié le

http://www.fao.org/africa/events/detail-events/fr/c/330741/
Présentation de Makkfousse Sarr, FAO Sénégal, sur Ecoles d’agricultures de terrain au Afrique l’Ouest. La présentation a été préparée à l'occasion de la Rencontre Régionale sur l'Agroécologie en Afrique sub-saharienne, organisé à Dakar le 5-6 Novembre 2015.

© FAO: http://www.fao.org

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
221
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les champs écoles de producteurs pour une diffusion des pratiques agroécologiques

  1. 1. Les champs écoles de producteurs pour une diffusion des pratiques agroécologiques Contribution de Makhfousse SARR Coordonnateur GIPD, FAO Sénégal
  2. 2. • l’agriculture assure la plus grande source de revenus et de moyens d’existence pour 70 à 80 % de la population • l’agriculture est essentiellement dominée par les petites exploitations familiales 1. Quelques constats
  3. 3. • l’agriculture est menacée par le changement climatique  baisse des capacités de résistance des systèmes de production (agricole, halieutique, aquacole, forestier etc.)  dégradation des ressources naturelles perte de terres cultivables; diminution du couvert végétal; nouveaux organismes nuisibles/ nouvelles maladies, augmentation des risques d’exposition des êtres humains, des plantes, du bétail 1. Quelques constats
  4. 4. 1. Quelques constats 3 grands défis pour l’agriculture : 1. Produire plus avec une agriculture réconciliée avec l’environnement  Mettre en place des systèmes de production durable pour nourrir convenablement une population croissante ( prévision de 9 milliards de personnes en 2050) 2. Permettre aux agriculteurs de comprendre les processus et relations écologiques d’un agroécosystème,  Gérer durablement la plupart des ressources naturelles 3. Mettre en place des mécanismes d’adaptation et d’atténuation des effets du changement climatique  Construire la résilience des agroécosystèmes
  5. 5. Initiés par la FAO en Asie en 1989 … introduits en Afrique (Ghana) en 1996… … et étendus en Afrique de l’Ouest francophone en 2001. CEP = approche participative de formation des agriculteurs 2. Les champs écoles de producteurs (CEP) Les CEP sont pratiqués dans plus de 90 pays à travers le monde pour ~ 5 millions de producteurs formés.
  6. 6. Groupe de 25 agriculteurs/trices qui se retrouvent/semaine pendant une campagne entière… …étudient le “comment et le pourquoi” à partir de: observation, expérimentation, présentation, et Discussions…; …comprennent à partir des mécanismes (économique, écologique, social); et prennent des décisions en connaissance de causes CEP = apprendre par la pratique 2. Les champs écoles de producteurs (CEP)
  7. 7. CEP = faire une analyse l‘agroécosystème • comprendre les Fonctions écologiques = processus biologiques qui permettent le fonctionnement et le maintien des agroécosystèmes • comprendre les Processus écologiques = processus ou mécanismes qui évoluent dans un écosystème et qui lient les organismes et leur environnement 2. Les champs écoles de producteurs (CEP)
  8. 8. connaissance des agroécosystèmes= diagnostic des contraintes au niveau des agroécosystèmes et recherche de solutions adaptées par des observations et expérimentations CEP cohésion sociale = Dynamique de groupe+ développement et partage de connaissances +capitalisation des connaissances endogènes CEP = mettre en commun les connaissances scientifiques et le savoir endogène 2. Les champs écoles de producteurs (CEP)
  9. 9. 3. Les champs écoles pour une une maitrise des pratiques agroécologiques  La gestion intégrée de la production et des déprédateurs (GIPD) La réduction 93 % de l’utilisation des pesticides sur le coton ; →Utilisation de pesticides d’extraits botaniques et préservation des ennemis naturels des ravageurs →Une amélioration de la qualité de la production Settle et al 2014 Percent households trained 0 20 40 60 80 100 120 Percentpesticidespurchased 0 2010 30 40 50 60 4,324 ménages : 1,461 producteurs de cotton formés (34%) (Mali)
  10. 10. 3. Les champs écoles pour une une maitrise des pratiques agroécologiques  La gestion intégrée de la production et des déprédateurs (GIPD) • 400 Ha de riz avec 793 producteurs formés en approche GIPD • 66% de réduction de l’utilisation des fertilisants chimiques • 80% de réduction des semences • Rendements de 2.1 T/ha to 5.0 T/ha en 2 campagnes agricoles Une étude réalisée dans le périmètre irrigué de Malanville (Bénin) auprès de producteurs formés en GIPD Settle and Garba 2011
  11. 11. 3. Les champs écoles pour une une maitrise des pratiques agroécologiques  Le système d’intensification du riz (SIR) Expérimentation sur le SIR dans les CEP au Sénégal  repiquage précoce (14 JAL) Gestion de l’eau par des assecs; Écartement de 30x30 cm pour permettre un désherbage manuel Incorporation des résidus de récolte → réduction de 16 à 48 % de la quantité d’eau utilisée →Augmentation de la teneur en carbone et azote du Krupnik et al, 2012
  12. 12.  Lutte contre les mauvaises herbes ENDA PRONAT a appuyé le Groupement des producteurs de Diouroup (Bassin arachidier, Sénégal) pour lutter contre l’invasion du striga par une fertilisation organique une amélioration des rendements de 89% 12 Champ Ecole Paysan sur le compost liquide 3. Les champs écoles pour une une maitrise des pratiques agroécologiques
  13. 13.  La récupération des terres dégradées 3. Les champs écoles pour une une maitrise des pratiques agroécologiques récupération de 110 ha de terres salées du lac Tamna par des actions de reboisement avec l’appui de ENDA-PRONATLes aménagements anti-érosif ont permis de récupérer 30 ha, le retour d’espèces herbacées, la recharge de la nappe d’eau
  14. 14. 1. Plus de nourriture en quantité, qualité, diversité 1. Adaptation aux changements climatiques Des systèmes plus efficaces:  utiliser moins de terre, d’eau, de fertilisants pour produire plus de nourriture, de manière durable Des systèmes plus résilients aux changements et aux chocs 4. Des systèmes alimentaires plus efficaces et plus résilients CEP = produire mieux avec peu
  15. 15. 5. Conclusion CEP = cadre de diffusion des pratiques agroécologiques • les producteurs sont au centre de l’action d’apprentissage et leurs savoirs et savoirs- faire sont valorisés; • Les connaissances techniques et organisationnelles des producteurs sont renforcées, • les producteurs décident en toute autonomie des actions à entreprendre dans le cadre de la gestion globale et intégrée de la culture; il collaborent avec les techniciens et chercheurs; • Le CEP peut s’appliquer à une diversité d’activités: agricoles (cultures, élevage), para agricoles (apiculture,..) et non agricoles (santé humaine, assainissement, nutrition, genre, etc.)
  16. 16. Références bibliographiques Timothy J. Krupnika, Carol Shennanb, Jonne Rodenburg 2012:: Yield, water productivity and nutrient balances under the System of Rice Intensification and Recommended Management Practices in the Sahel; Field Crops Research 130 (2012) 155–167 Settle W, Soumaré M, Sarr M, Garba MH and Poisot AS 2014. Reducing pesticide risks to farming communities: cotton farmer field schools in Mali, Phil. Trans. R. Soc. B 2014 369, 20120277 Settle W, Hama Garba M. 2011 Sustainable crop production intensification in the Senegal and Niger River basins of francophone West Africa. Int. J. Agric. Sustain. 9, 171–185. Les résultats de ENDA-PRONAT sur les zones agroécologiques des Niayes et le Bassin arachidier

×