1
COPORWA NGO
Communauté des Potiers du Rwanda
Personnalité civile : A.M N°71/11 du 24 Octobre 2007 ; J.O de la 46ème
Anné...
2
La COPORWA NGO (Communauté des Potiers du Rwanda) est une organisation apolitique
travaillant dans le cadre de promouvoi...
3
Les Potiers du Rwanda baptisés Population historiquement marginalisés(PHM) sont
généralement reconnue comme un groupe le...
4
Sous les différents financements da travers des projets des Bailleurs de Fonds :
Il y a la récupération de certaines ter...
5
- Les autochtones Batwa peuvent fabriquer des briques, des tôles spéciales pour la
construction des maisons modernes, et...
6
de la Cooperative sont en formation pratique
avec le formateur Daresalamu Amiel. Ls
sont en train d’apprendre comment me...
7
L’agronome et les membres de la
Cooperative Duterimbere sont en train de
planter les choux dans le jardin potager chez
u...
8
Techniques pratiques en technologie moderne de la fabrication d’Agaseke en faveur de
femmes potières bénéficiaires du MO...
9
Dans l’apprentissage moderne d’agaseke , les femmes potières bénéficiaires montrent un intérêt
actif et un soif de parti...
9
Dans l’apprentissage moderne d’agaseke , les femmes potières bénéficiaires montrent un intérêt
actif et un soif de parti...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

2da. Presentación de Marthe Muhawenimana (Rwanda) - Seminario Internacional Pueblos Indígenas

553 vues

Publié le

Presentación de Marthe Muhawenimana (Rwanda) en el marco del Seminario Internacional de Expertos sobre 'Diversidad Cultural, Sistemas Alimentarios y Estrategias Tradicionales de Vida' realizado del 4 al 6 de noviembre de 2014 en Cusco Perú.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
553
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2da. Presentación de Marthe Muhawenimana (Rwanda) - Seminario Internacional Pueblos Indígenas

  1. 1. 1 COPORWA NGO Communauté des Potiers du Rwanda Personnalité civile : A.M N°71/11 du 24 Octobre 2007 ; J.O de la 46ème Année n°24 bis du 15/12/2007 La COPORWA NGO est dotée du Statut d’observateur auprès de la Commission Africaine des droits de l’homme et des peuples OBS/378
  2. 2. 2 La COPORWA NGO (Communauté des Potiers du Rwanda) est une organisation apolitique travaillant dans le cadre de promouvoir le respect des droits, l’intégration sociale et économique de la communauté des potiers au sein de la société rwandaise à travers l’éducation, la culture, le renforcement des moyens d’existence et la défense des droits humains. Cette communauté a été identifiée suite à leur mode de vie, culture et coutume lié de la forêt. Elle a été connue sous les différentes appellations notamment la population autochtone, Batwa, potiers, pygmées, population historiquement marginalisée. C’est un groupe en voie de disparition : Avant le génocide de 1994 perpétré contre les Tutsi les Batwa étaient au nombre de 50000 personnes , après le génocide on a fait un recensement on a compté entre 30 000 à 35 000 personnes ; en 2012 : le Ministre de l’administration Locale a comptee 25000 personnes et on compte aujourd’hui 11 millions de Rwandais mais les Batwa sont35 000 personnes où il régresse à 1% malgré que les autres couches populaires s’augmentent de 3-4% chaque année. Concernant la politique nationale, nous observons le résultant du refus d’une dénomination basée sur l’ethnie Twa ou autochtone de la communauté des potiers du Rwanda à savoir: la perte de leur identité culturelle naturellement acquise qui tend à leur assimilation aux autres groupes plus avancés car instruits, forts économiquement et politiquement. Le non reconnaissance des problèmes particuliers de cette communauté caractérisée par la pauvreté extrême et chronique handicape le respect de leurs droits humains et leur intégration dans la vie publique du pays.
  3. 3. 3 Les Potiers du Rwanda baptisés Population historiquement marginalisés(PHM) sont généralement reconnue comme un groupe le plus pauvre, le plus vulnérable et ignorant en matière de leurs droits au sein de la société rwandaise de leur attachement historique, leur mode de vie, leur environnement et leur culture ; cette communauté continue a souffrir de différentes violations notamment l’exclusion sociale, la stigmatisation, discrimination et souvent ils ont été victimes de nombreuses formes d’injustice, telles que la spoliation de terre ancestrales et d’autres ressources dans le but de les assimiler au mode de vie des groupes dominants. Les problèmes liés à la pauvreté extrême sont dus le manque de terre, le manque d’habitat décent, la non-participation à la gestion des biens publiques, le manque d’emploi, le manque de la politique claire au niveau national dans tous les secteurs de développement, le non-accès à une justice équitable, la persistance de la discrimination et de la marginalisation , disparition progressive de l’identité culturelle des peuples historiquement marginalisés, la non- implication des femmes potières dans les sphères de la vie nationale. Le Rwanda a élaboré les programmes visant la transformation socio-économique du pays. la Stratégie de Développement Economique et de Réduction de la Pauvreté. Il a adopté plusieurs mesures positives visant à améliorer les conditions de vie de la population en general et en particulier a promouvoir les droits des autochtones du Rwanda : la gratuité de l’éducation, la mutuelle de santé, l’accès au logement, programme d’une vache par famille,. L’intégration des autochtones du Rwanda dans tous ces programmes reste à renforcer dans tous les domaines de développement : Il y a encore un système de consolidation des terres mais c’est un problème pour ma communauté qui né la possède pas. Pour l’agriculture On voie que leurs conditions de vie sont au niveau très bas de caractère de l’insécurité alimentaire ( Plus de(800% des Batwa peuvent passer 2 jours sans manger. Cela freine l’éducation de nos enfants car on ne peut suivre les cours avec le ventre vide ,manque de terre et manque des activités alternatives de revenu et manque d’emploi pour ceux qui ont pu parvenir a terminer les études universitaires. Mais suite au plaidoyer de mon organisation la COPORWA auprès du Gouvernement Rwandais, le résultat a été un engagement du Gouvernement dans certaines actions du domaine de l’éducation, de la santé et de l’habitat en faveur des potiers du Rwanda. ,
  4. 4. 4 Sous les différents financements da travers des projets des Bailleurs de Fonds : Il y a la récupération de certaines terres confisquées depuis longtemps par Legal Aid Forum A travers le projet de FIMI Forum International des Femmes autochtones a travers son projet a financé deux Coopératives sur Augmentation des revenus économiques des femmes qui ont lágri élevage et une autre qui fabriquent des foyers améliorés. ´ Nous attendons le financement de la pat de l´Ínstance Permanente sur les questions des Peuples Autochtones sur le projet de renforcement des capacites des femmes filles par la fabrication des paniers et plateaux en matieres traditionnelles. Photo de la persistance des mauvaises conditions de vie des potiers du Rwanda. District de Gisagara, Cellule Mukande, Janvier 2014 Mais aussi à travers plusieurs projets élaborés par la COPORWA et la plaidoyer , il y a un impact positif. - Les potiers Batwa du Rwanda doivent sauvegarder leur culture en disparition qui peut plutôt être plus rentable au niveau national et international. - Les femmes Batwa du Rwanda sont capables de fabriquer le beau panier appelé en Kinyarwanda Agaseke qui est vendu partout dans le monde, ce genre d’Agaseke est trop recherché et vendu sur les marchés américains, européens, asiatiques et même en Afrique. - Les autochtones Batwa du Rwanda aussi sont capables de rentabiliser l’argile en fabriquant des produits semblables aux animaux comme gorille de montagne, lions, éléphants, chimpanzé, léopards et autres animaux qui peuvent intéresser les touristes, autres choses avec l’argile.
  5. 5. 5 - Les autochtones Batwa peuvent fabriquer des briques, des tôles spéciales pour la construction des maisons modernes, et les autochtones peuvent aussi produire des vases impeccables pour les fleurs, assiettes, des gobelets, et d’autres matériels locales de la cuisine. - Ils font l’agri-elevage du petit et du gros bétail. Recommendations - La COPORWA doit continuer à aider ses bénéficiaires dans le processus de marché surtout de faire leur publicité et de faire la liaison entre les membres de ces coopératives et les différents acteurs artisanaux. - Puisque les femmes bénéficiaires acquisent et dotent des différentes connaissances et techniques pour la production d’agaseke et de plateaux l’accompagnement de la communauté des potiers du Rwanda est très indispensable pour les aider à se sortir dans la pauvreté par les bienfaiteurs et les bailleurs de fonds FAO et autres).. - Participation des Batwa du Rwanda dans les différentes conférences internationales pour échanger des experiences - Nous lançons un cri d´´alarme aux organisations étatiques et non étatiques de la promotion et protection des batwa de prendre en causes les problèmes des Batwa autochtones et les intégrées dans leurs programmes afin que ces dernières donnent leur contribution au développement du pays. Illustration des activités réalisées du projet AYNI #10 à travers des photos FIMI Dans la Coopérative KOIKA les membres Une femme de la Cooperative KOIKA est en
  6. 6. 6 de la Cooperative sont en formation pratique avec le formateur Daresalamu Amiel. Ls sont en train d’apprendre comment mettre les rondes dans les carcasses pour faire un foyer amélioré train de fabriquer la ronde qu’on va mettre dans la carcasse afin qu’il devient un foyer ameliore. Une femme membre de la Cooperative KOIKA montre les carcasses forges. Elle montre comment une ronde dans la carcasse. Madame MUHAWENIMANA Marthe chargee d u projet AYNI au sein de la COPORWA est en train de causer avec les membres de la Cooperative KOIKA de Gisagara lors de la visite , Ils expliquent comment ils produisent ces foyers ameliores Canaurmwe et leur importance. Madame MUHAWENIMANA distribue du materiel agricole, des des semences potageres , fertilisants et pulvilsateurs, aux membres de la Cooperative Duterimbere de Ruharambuga en district de Nyamasheke. Les membres de la Cooperative Duterimbere sont en trin de cultiver le champ la ou ils vont planter les haricots et pommes de terre avec les houes données par la COPORWA.
  7. 7. 7 L’agronome et les membres de la Cooperative Duterimbere sont en train de planter les choux dans le jardin potager chez un membre de la Cooperative Duterimbere. Une femme de la Cooperative Duterimbere est fait le sarclage des choux dans son jardín potager.
  8. 8. 8 Techniques pratiques en technologie moderne de la fabrication d’Agaseke en faveur de femmes potières bénéficiaires du MOU entre COPORWA-SPIU MINICOM. ____ ____________ Tout ce matériel est utilisé dans l’apprentissage des différentes techniques de savoir-faire d’agaseke et de plateau.
  9. 9. 9 Dans l’apprentissage moderne d’agaseke , les femmes potières bénéficiaires montrent un intérêt actif et un soif de participation dans cette formation.
  10. 10. 9 Dans l’apprentissage moderne d’agaseke , les femmes potières bénéficiaires montrent un intérêt actif et un soif de participation dans cette formation.

×