Entreprise 2.0

935 vues

Publié le

cours donné à l'ICHEC en mai 2012

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
935
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Entreprise 2.0

  1. 1. Entreprise 2.0 média sociaux et web 2.0JACQUES FOLON Image de Flickr
  2. 2. Cetteprésentationestsurwww.slideshare.net/folonelleestàvotre disposition
  3. 3. http://aliaz.com/jacques-folon
  4. 4. 1. Vision globale de l’entreprise2. L’entreprise 2.03. Génération Y (mythe ou réalité ?)4. WEB 2.05. Média sociaux6. Les réseaux Table des matières
  5. 5. Administr@tions Actionnaires Soc de Banque Service Push CONCURRENTS Sous- Site Financier Traitant Dématérialisation Partenaires Producteur de des procédures Web Machines Sites GestionTrésorerie VeilleConcurrentiell ’appeld ’offre d Co-ingienerie e et Intelligence Télémaintenance machines CLOU Economique C Veille D Back-up Site Technologique commerciaux de crise Extranet Marketing L EDI Bureau d’Etude Gestion $ Marketing social media I Publicité Supply Achats Maintenance DG Vente B2B Distributeur E-biz E Chain MarchandFournisseurs Production Recherche DRH SAV tracking N nouveaux Logistique Fournisseurs Back-up Market-Place E-learning techniciens Tutoring T Sites de Tutoring SVP Club Télémaintenance Télétravail utilisateur Recrutement SFournisseurs CLIENTS
  6. 6. administrations Actionnaires Soc de Service Banque Push CONCURRENTS Site Financier Sous-Traitant Dématérialisation Producteur de des procéduresWeb Machines Sites d ’appel Extranet Veille Gestion Trésorerie Concurrentielle et d ’offre Co-ingienerie Intelligence Télémaintenance Economique C S machines ASP Veille Back-up Site Technologique commerciaux de crise Extranet Marketing L one to one EDI e-mailing, bandeaux, I C Bureau Gestion $ Marketing site promotionnel... d’Etude Supply Chain Publicité e- Managt B to B Achats Maintenance DG Vente B to B commer DistributeurMar ce E chandFournisseurs Production N M DRH SAV tracking Recherche Logistique nouveaux KM Fournisseurs Back-up Market-Place E-learning Télé-Tutoringtechniciens Tutoring T Sites de SVP réclamations Club Télémaintenance Télétravail utilisateur Recrutement Sournisseurs CLIENTS
  7. 7. 1. Vision globale de l’entreprise2. L’entreprise 2.03. Génération Y (mythe ou réalité ?)4. WEB 2.05. Média sociaux6. Les réseaux Table des matières
  8. 8. L’entreprise2.0• Source: http://media.ebaumsworld.com/mediaFiles/picture/793370/80680072.jpg
  9. 9. 9
  10. 10. Meet CharlotteSource: http://www.slideshare.net/TheShed/meet-charlotte
  11. 11. Ms Web2.0 working (asmany do) in Enterprise 1.0
  12. 12. She lives here
  13. 13. and workshere.
  14. 14. @ home
  15. 15. …one of her hobbies is keeping fit.
  16. 16. @ work
  17. 17. …she’s a researchscientist in a largepharmaceutical company.
  18. 18. @ home
  19. 19. …she usesGoogletofilterthe Internet for the information she needs.
  20. 20. @ work
  21. 21. …she has torememberwhere everything is.
  22. 22. @ home
  23. 23. …she taps the collectiveknowledge of the internet through Wikipedia.
  24. 24. @ work
  25. 25. …she asks her boss aboutstuff she needs to know.
  26. 26. @ home
  27. 27. if she misses a radio show or a bit of TV she catches up using…
  28. 28. @ work
  29. 29. …if she misses a meeting she pulls thesummary minutes froma document repository. …if the minutes have been captured! …if she knows where they are! …if she has access privileges to them!
  30. 30. @ home
  31. 31. …she keeps in touch with most of her friends on… Her friends are scattered around the world.
  32. 32. @ work
  33. 33. …she networks at a conference once a year.
  34. 34. @ home
  35. 35. …through …she knows what her friends are doing 24/7 wherever they are.
  36. 36. @ work
  37. 37. she doesn’t reallyunderstandwhat the guy two desks down from her does!
  38. 38. @ home
  39. 39. When she’s not catching up withfriends she’s using her spare time to catch up on her hobbies.
  40. 40. She has her own blog…where she advertises exercise regime andany hints and tips she comes across.
  41. 41. So far she’s had over 1000 people read her blog from all over theworld.
  42. 42. She reads other blogs, is anactiveforum memberand postsfrequent ezine articles.
  43. 43. In this onlinecommunityshe’s …and …a adedicatedfollower.respectedleader
  44. 44. When shegotinterestedin keeping fithernetworkwas…
  45. 45. nowit’s…
  46. 46. @ work
  47. 47. …her network is still…
  48. 48. …If you ask Charlotte what she wants to change atwork she’ll say…
  49. 49. …she want’stoconnectwith anybody…
  50. 50. …at anytime…
  51. 51. …from anywhere!
  52. 52. DONC DES ENTREPRISES 1.0AVEC DES COLLABORATEURS 2.0? 53
  53. 53. LES NOUVEAUX PARADIGMES•MOBILITE•MONDIALISATION•CLIENT CONNECTE•COLLABORATEUR CONNECTE•TRAVAIL COLLABORATIF•INTELLIGENCE COLLECTIVE•GESTION DU TEMPS•UNIVERS DE TRAVAIL VIRTUEL 54
  54. 54. 1. Vision globale de l’entreprise2. L’entreprise 2.03. Génération Y (mythe ou réalité ?)4. WEB 2.05. Média sociaux6. Les réseaux Table des matières
  55. 55. GénérationY : mytheouréalité ?
  56. 56. Babyboomer’schildrens Comment les Echo-boomers E-Generation désigner ? Digital Natives Facebook Generation Gen Y Génération 2001 Générationaccélération Génération des transparents Générationentropique Génération Internet GénérationMoi Générationtexto/SMS Génération WWW Generation Y not? Génération Zapping Great Generation Homo Zappiens i-Generation Millenials Net Generation Nextershttp://www.zazzle.be/generation_y_pas_tshirt-235332731462770922 Nintendo Generation Nouveaux androïdes Sunshine Generation
  57. 57. Quand faut-il être né pour en faire partie? La période pour définircettegénération Y esttrès variable, ellecomprend (selon les auteurs) les personnesnées: •Entre 1974 et 1994 •De 1978 à 1998 pour ceux qui les caractérisentd’Echo-boomer •De 1978 à 1988 •Ou de 1978 à 1995 •Ceux qui sontnés après 1980 •Entre 1980 et 2000 •Ou après 1982 •ou plus précisément de 1982 à 2003 •Entre 1990 et 2000 •...http://funnyscrapcodes.blogspot.com/2009/10/embed-code-funny-stuff-funny- scraps.html BARRER LA MENTION INUTILE !
  58. 58. Un concept défini de façonaussi variable et contradictoireexist e-t-il?http://www.madmoizelle.com/generation-y-temoignage-43730
  59. 59. Gen-Y @ the workplace• Workplace Flexibility: – Desire a sense of community at work – Teamwork and collaboration come naturally – Value control over their time – Demand environment allowing work-life balance – Flexibility means “when” and “where”• Technology-enabled: – Work to be done anywhere and anytime – Email and PDA have created such convenience – Value getting the job done well and efficiently• Relationship-based: – Like to make friends – Not bound to an office location – Place a high ranking on interpersonal relationships at work – Want co-workers “who make work fun”. Source Luc Limèrehttp://www.5dcompany.eu
  60. 60. POUR CEUX QUI N’AIMENT PAS LES GRAFFITIS TRADUCTION: MYTHES DE LA GENERATION Y
  61. 61. La technologie est une affaire de jeunes
  62. 62. Les jeunes sont multitâcheshttp://lolwithgod.com/2011/07/14/
  63. 63. Les jeunes sont connectés
  64. 64. «Notre jeunesse semoque de l’autorité etn’aaucun respect pourles anciens.Nosenfantsd’aujourd’huine se lèvent pas quandun vieillard entredansune pièce.Ilsrépondentàleurs Socrateparents. Cesont destyrans» 67
  65. 65. Vos clients et leurs amis sont sur facebook et ils ne savent plus s’en passer... 68
  66. 66. Writing in the British Journal of Education Technology in 2008,a group of academics led by Sue Bennett of the University of Wollongong set out to debunk the whole idea of digital natives,arguing that there may be “as much variation within the digital native generation as between the generations”.
  67. 67. • Michael Wesch, who pioneered the use of new media in his cultural anthropology classes at Kansas State University, is also sceptical, saying that many of his incoming students have only a superficial familiarity with the digital tools that they use regularly, especially when it comes to the tools’ social and political potential.• Only a small fraction of students may count as true digital natives, in other words. The rest are no better or worse at using technology than the rest of the population.
  68. 68. Ils sont un peu différent quand même comme il ytoujours eu des différences entre les jeunes et les vieux http://www.flickr.com/photos/yourdon/4695962052/ 71
  69. 69. 11 % des personnes de moins de 25 ans trouvent normal d’interrompre un rapport sexuel pour vérifier des messages électroniques... 72 72
  70. 70. Ils ne sont pas si fort queça!
  71. 71. 1. Vision globale de l’entreprise2. L’entreprise 2.03. Génération Y (mythe ou réalité ?)4. WEB 2.05. Média sociaux6. Les réseaux Table des matières
  72. 72. Le Web 2.0 c’estles amis et la conversation Web 2.0 Source: Tom Ollerton Associate Director @_Skive_ @mrtomollerton 76 76
  73. 73. Mais aussi... 77
  74. 74. http://www.slideshare.net/mariemule/les-impacts-du-web-20-sur-la-veille 78
  75. 75. 79http://www.slideshare.net/mariemule/les-impacts-du-web-20-sur-la-veille
  76. 76. Tirerparti delintelligencecollective• Le web une affaire de liens• Partage et participationpartaged’expérience, implication des acteurs, filtragecollaboratif, production collective, « folksonomy », développement Open source, RSS, blogs …• Del.ico.us, flickfr, wikipédia, wordpress, SourceForge… source: http://www.slideshare.net/guest4ca1b/powerpoint-sur-le-web-20- presentation 80 80
  77. 77. Le logiciel se libère du PC• Application web= Serveur web + navigateurou des services apportés par de nombreuxordinateurs (Web 2.0)• iPod / iTunes source: http://www.slideshare.net/guest4ca1b/powerpoint-sur-le-web-20- 81 presentation
  78. 78. Tout le monde fait du web 2.0source: http://www.slideshare.net/guest4ca1b/powerpoint-sur-le-web-20- 82 presentation
  79. 79. this is what 2.0 means 83
  80. 80. http://www.slideshare.net/gregfromparis/foursquare-by-greg-pouy-
  81. 81. La gestion des connaissances est importante au niveau individuel
  82. 82. ... Et collectif
  83. 83. Un exempleSource: http://www.slideshare.net/BroadVisionFrance/presentation-broadvision-clearvale-intranet- 201011
  84. 84. Source: http://www.slideshare.net/BroadVisionFrance/presentation-broadvision-clearvale-intranet-201011
  85. 85. POURQUOI UNE ENTREPRISE DOIT UTILISER LE WEB 2.0 96
  86. 86. Pourquoi changer ce qui marche ? Parce que lemonde a changé 97
  87. 87. 98
  88. 88. 99
  89. 89. UN DES POINTS FORTS D’UNE ENTREPRISE EST SA CAPACITE A GERER SES COLLABORATEURS LE WEB 2.0 EST UN OUTIL DE GESTION C’EST UNE FANTASTIQUE OPPORTUNITE C’EST UN RISQUE DE NE PAS L’UTILISER 100
  90. 90. CA COUTE CHER CA PREND DU TEMPSCOMMENT CONTROLER?COMMENT APPRENDRE? 101
  91. 91. A QUOI CA SERT ? EN INTERNE Capterl’informationdynamique Valoriser les collaborateurs Identifier les potentielsprometteurs Identifier ce qui compteàchaque moment Favoriser le dialogue Fournir des tableaux de bord, des indicateurs Développer le travail collaboratif Développer le sentiment dappartenance Valoriser et structurer le patrimoined’entreprise Penseràdemain Veiller Créer des relations, favoriser le travail d’équipeAméliorer la réactivitéInsuffler un esprit d’innovation Améliorer la productivité ... SOURCE: Sandrine Szabo - Netinfluence.ch 102
  92. 92. Extérieurement Prendre le pouls des consommateurs Valoriser les clients Identifier les problématiquesrapidement Construire un lien fort, uneproximité Favoriser le dialogue Piloter en temps réel Favoriser le co-design Construire un esprit de marque fort Tester des nouvelles solutions avec le soutien des consommateurs Faire de l’écoute active Anticiper les problèmes (éteindre un feu) Mesurerl’attachementà la marque Dépasser le produit / diffuser sa culture d’entreprise Créer du contenu et doncaccroîtresavisibilité ...SOURCE: Sandrine Szabo - Netinfluence.ch 103
  93. 93. 1. Vision globale de l’entreprise2. L’entreprise 2.03. Génération Y (mythe ou réalité ?)4. WEB 2.05. Média sociaux6. Les réseaux Table des matières
  94. 94. •QUELS RÉSEAUX SOCIAUX CONNAISSEZ-VOUS?•QUI UTILISE UN RÉSEAU SOCIAL À TITRE PRIVÉ?•QUI UTILISE UN RÉSEAU SOCIALPOUR SON ENTREPRISE 105
  95. 95. MEDIA SOCIAUXQuelques chiffres 106
  96. 96. 107SOURCE: WHAT IS SOCIAL MEDIA NOW Espresso http://brandinfiltration.com/WTF
  97. 97. SOURCE: WHAT IS SOCIAL MEDIA NOWEspresso http://brandinfiltration.com/WTF 108
  98. 98. 109SOURCE: WHAT IS SOCIAL MEDIA NOW Espresso
  99. 99. 110SOURCE: WHAT IS SOCIAL MEDIA NOW Espresso http://brandinfiltration.com/WTF
  100. 100. 111SOURCE: WHAT IS SOCIAL MEDIA NOW Espresso http://brandinfiltration.com/WTF
  101. 101. 112SOURCE: WHAT IS SOCIAL MEDIA NOW Espresso http://brandinfiltration.com/WTF
  102. 102. SOURCE: WHAT IS SOCIAL MEDIA NOW 113 Espresso
  103. 103. 114SOURCE: WHAT IS SOCIAL MEDIA NOW Espresso http://brandinfiltration.com/WTF
  104. 104. 115SOURCE: WHAT IS SOCIAL MEDIA NOW Espresso http://brandinfiltration.com/WTF
  105. 105. MEDIA SOCIAUX EN BELGIQUE 116
  106. 106. http://www.voice.be/blog/?tag=social-network 117
  107. 107. http://www.voice.be/blog/?tag=social-network 118
  108. 108. http://www.voice.be/blog/?tag=social-network 119
  109. 109. VOUS VOULEZ ETRE CETTE ENTREPRISE QUI N’Y EST PAS ? la question n’est plus «devons nous yêtre?» mais «comment yêtre de façonoptimale?»SOURCE: WHAT IS SOCIAL MEDIA NOW 120 Espresso
  110. 110. VOTRE CLIENT ET VOUS 121
  111. 111. Only 14%des consommateurscroient les publicités 78%des consommateurscroient en leurs “amis” 122
  112. 112. 123http://www.slideshare.net/gregfromparis/foursquare-by-greg-
  113. 113. JANVIER 2007 124
  114. 114. http://www.slideshare.net/TomiTontti/social-media-why-should-you-care- 125 4501198
  115. 115. Evolution du consomm-acteur http://www.slideshare.net/TomiTontti/social-media-why-should-you-care- 126 4501198
  116. 116. Et vous ne savez pas ce qu’ils disent… http://www.slideshare.net/TomiTontti/social-media-why-should-you-care- 127 4501198
  117. 117. ceque fontvos clients 128
  118. 118. Il faut tenir compte de la vie privée de vos clients 129
  119. 119. 130 8 130
  120. 120. 131 9 131
  121. 121. Une bonne question? 132
  122. 122. VOTRE DERNIERE PHOTO SUR FACEBOOK ? 133 133
  123. 123. C’est donc aussi une question de formation etd’éducation 134
  124. 124. Savoir ce que disent les clients est un des nombreux intérêts de la veille 135
  125. 125. http://www.slideshare.net/echangeurba/soigner-sa-erputation 136
  126. 126. Votre marque n’est pas ce que vous en dites, mais ce que Google en dit... Chris Anderson, rédacteur en chef de Wired 137
  127. 127. 138
  128. 128. http://www.youtube.com/watch?v=t8XxcOj3Seo&feature=player_embedded#at=23 139
  129. 129. http://www.youtube.com/watch?v=hgcHTHGu5tA 140
  130. 130. 6 étapes de la e-reputation141 (Jean-Marc Goachet) (cc) les médias sociaux expliqués à mon boss http://amonboss.com media aces Francedroits réservés media aces - les médias sociaux expliqués à mon boss - 2010 vous êtes autorisé à utiliser tout ou partie des images ou des planches de cette présentation PowerPoint à condition d’en citer les auteurs et la source de l’information : « les médias sociaux expliqués à mon boss » 2010, éditions Kawa http://amonboss.com04/08/11 et http://france.media-aces.org 141
  131. 131. Les employés partagent des informations => nécessité de formation 142 142
  132. 132. La veille et le contrôle 143 143
  133. 133. 144144
  134. 134. Si vous n’êtes pas présent ce sera votre image 145
  135. 135. 146
  136. 136. Source : https://www.britestream.com/difference.html.147
  137. 137. 148148
  138. 138. Quelques erreurs à ne pas commettre•il faut une stratégie et il ne faut pas utiliser lesmédia sociaux sans stratégie•ouvrir un compte twitter, facebook ou linkedinn’est pas une stratégie•identifier le contenu que vous voulez partager•prenez du temps pour gérer la communauté•parlez comme vos clients 149
  139. 139. RAPPELEZ-VOUS14%des consommateurscroient les publicités 78%des consommateurscro ientleurs “amis” 150
  140. 140. 1. Vision globale de l’entreprise2. L’entreprise 2.03. Génération Y (mythe ou réalité ?)4. WEB 2.05. Média sociaux6. Les réseaux Table des matières
  141. 141. Les média sociaux c’est surtout UNECONVERSATION et le consommateur n’aime pas parler tout seul… http://catherinewhite.files.wordpress.com/2009/08/social-media-conversation.jpg152
  142. 142. es média sociaux et le réseautage pour PM 153
  143. 143. Source http://www.slideshare.net/sbedard55/6-degrs-de-relation 154
  144. 144. 155
  145. 145. OUI Même pour les TPE !! 156
  146. 146. POURQUOI DEVELOPPER SES RESEAUX ? POUR TROUVER DES PROSPECTS POUR TROUVER DES CLIENTS POUR TROUVER DES PARTENAIRESPOUR TROUVER DES COLLABORATEURS POUR AMELIORER SA VISIBILITE 157
  147. 147. LE RECRUTEMENT 158
  148. 148. Source: http://www.doppelganger.name 159 159
  149. 149. QUELLE STRATEGIE DE RESEAUTAGE?•QUELS CONTACTS?•QUEL MESSAGE ?•QUELLE PERIODICITE ?•QUELS RESEAUX? 160
  150. 150. 161
  151. 151. Un autre type de réseautage•passer de l’un à l’autre•carte de visite vers linkedin•suivi immédiat•utiliser les listes d’invités•cibler les contacts•une heure suffit 162
  152. 152. Soyez présent dansles groupes linkedin 163
  153. 153. Géolocalisation:un exemple: FOURSQUARE 164
  154. 154. 165http://www.slideshare.net/gregfromparis/foursquare-by-greg-
  155. 155. 166http://www.slideshare.net/gregfromparis/foursquare-by-greg-
  156. 156. 167http://www.slideshare.net/gregfromparis/foursquare-by-greg-
  157. 157. = + 168
  158. 158. Deux avantages:gratuit et simple 169
  159. 159. Et en 2012 ? 170 170
  160. 160. 171
  161. 161. The 2012 US PresidentialElection will be a provingground for social media’s power to the masses 172
  162. 162. 173
  163. 163. 2012 Olympic athletes will be allowed to tweet during thecompetition. This will bring a global focus to twitter. 174
  164. 164. Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plusfortes, ni les plus intelligentes, maiscelles qui sadaptent le mieux aux changements. C. Darwin 175
  165. 165. Bon succès dans l’univers du web 2.0 176
  166. 166. QUESTIONS ?

×