FOCAL

141 vues

Publié le

FOCAL

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
141
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

FOCAL

  1. 1. Innovateur T Incubating Business Transformers ALGORITHME DE L’OUTIL FOCAL THE FOCAL TOOL ALGORITHM ENGLISH VERSION AVAILABLE AFTER THE FRENCH ONE IN THE DOCUMENT Outil développé par Dominique Vian et Christophe Sempels Tool developed by Dominique Vian and Christophe Sempels www.innovateur-t.com
  2. 2. Innovateur T Incubating Business Transformers ALGORITHME DE L’OUTIL FOCAL Outil développé par Dominique Vian et Christophe Sempels www.innovateur-t.com
  3. 3. • Toute entreprise ou institution est souvent confrontée à des problèmes qui lui paraissent impossibles à résoudre. Le plus souvent, cette impossibilité est le fait d’un niveau de contexte relatif au problème qui n’offre pas de moyen d’actions pour le résoudre. • FOCAL est une méthode analytique permettant d’identifier un niveau de contexte approprié sur lequel se positionner pour dégager de nouveaux moyens d’actions cognitivement distants permettant de résoudre un problème initial à priori impossible à résoudre dans le niveau de contexte initial • FOCAL aide par conséquent les personnes à appréhender la complexité d’une situation donnée pour mieux s’y repérer FOCAL Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  4. 4. • FOCAL est fondé sur : o L’effectuation (Sarasvathy, 2001) o La quasi-décomposabilité des systèmes complexes (Simon, 1969) o La combinaison de ces deux cadres (effectuation et quasi- décomposabilité - Sarasvathy and Simon, 2000) CADRES THÉORIQUES Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  5. 5. UN OUTIL POUR DISCERNER LES MOYENS ET LES EFFETS NON INTUITIFS Qui suis-je ? Que sais-je ? Qui je connais ? Que puis-je faire ? Interaction avec des parties prenantes Engagement effectual des parties prenantes (ou absence d’engagement) Moyens disponibles ici et maintenant Effets / champs d’actions possibles Processus effectual simplifié (adapté de Sarasvaty, 2008) Un problème initial dans un contexte donné FOCAL Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  6. 6. Qui je suis ? Xerox, division des photocopieurs Contexte de niveau 1 Fabrication et vente de photocopieurs Qui sont les parties prenantes clés (PP) ? Clients B2B, distributeurs, concurrents Quels sont les problèmes ? • Les brevets expirent  plus de différenciation fondée sur les produits • Saturation des marchés  concurrence intense compressant les prix + besoin de développer le marché de remplacement (générant un manque de pertinence pour les clients, p.ex. en raison d’un incitant à pratiquer l’obsolescence programmée) • Coût des composants en hausse • Les clients veulent réduire les coûts Que sais-je en relation à ces problèmes ? Les photocopieurs sont utilisés pour rendre un service : faire des copies (leur valeur d’usage) Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Rien d’autre que les réponses classiques et peu satisfaisantes du type marketing, … EXEMPLE : XEROX Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  7. 7. Copie de documents Fabrication et vente de photocopieurs REPRÉSENTATION VISUELLE DU CHANGEMENT DE CONTEXTE Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  8. 8. Contexte de niveau 2 Copie de documents Qui sont les PP clés ? Clients B2B, distributeurs, concurrents Quels sont les problèmes ? Volonté du client de minimiser à la fois les coûts d’investissement et les coûts de fonctionnement (maintenance, consommables, …) Que sais-je en relation à ces problèmes ? • Une autre forme d’échange peut modifier la nature de la structure de coût pour le client (p.ex. le leasing) • Le leasing permet de conserver la propriété des machines • La rétention de la propriété permet d’implémenter une logique d’économie circulaire (elle-même fondée sur l’éco- conception) pour minimiser les coûts de production et par conséquent les frais de leasing Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Proposer un contrat de leasing permettant la rétention de la propriété et l’organisation d’un système d’économie circulaire, source d’économie en termes de coûts de production pour Xerox et donc une baisse du coût de fonctionnement pour les clients MAIS : il y a toujours un incitant à vendre autant de contrats de leasing que possible (tension avec la volonté de minimiser les coûts de fonctionnement pour le client) // consommables en dehors du périmètre d’actions EXEMPLE : XEROX Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  9. 9. Gestion documentaire Copie de documents Fabrication et vente de photocopieurs REPRÉSENTATION VISUELLE DU CHANGEMENT DE CONTEXTE Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  10. 10. Contexte de niveau 3 Gestion documentaire Qui sont les PP clés ? Clients B2B, spécialistes de la dématérialisation Quels sont les problèmes ? • Volonté de minimiser le coût de fonctionnement d’une solution de gestion documentaire Que sais-je en relation à ces problèmes ? • Les coûts de gestion documentaire sont largement méconnus • Gérer des documents physiques coûte plus cher que gérer des documents dématérialisés • La gestion documentaire est liée aux comportements des individus et aux processus de l’entreprise Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Proposer une solution intégrée de gestion documentaire démarrant par un audit sur les coûts globaux liés à cette ligne de dépenses et fondée sur un mode de contractualisation garantissant des économies financières pour le client (facile à commercialiser) EXEMPLE : XEROX Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  11. 11. Qui je suis ? Contexte de niveau 1 L’espace du problème Qui sont les parties prenantes clés ? Quels sont les problèmes ? Formulation des problèmes liés à ce niveau de contexte. Etape clé car les problèmes et les connaissances détenues sur ces problèmes guident la remontée vers des contextes de niveau supérieur. Que sais-je en relation à ces problèmes ? Avons-nous des ressources spécifiques (p.ex. des connaissances) qui sont directement liées aux problèmes rencontrés et qui peuvent nous guider dans la remontée de contexte ? Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Disposons-nous dans ce niveau de contexte de moyens d’actions pour résoudre, même partiellement, les problèmes rencontrés ? Si ces moyens d’actions sont insuffisants ou insatisfaisants pour résoudre les problèmes, il est nécessaire de monter à un contexte de niveau supérieur L’ALGORITHME COGNITIF DE FOCAL Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  12. 12. Qui sui-je ? Contexte niveau 1 Qui sont les PP clés ? Quels sont les problèmes ? Que sais-je en relation à ces problèmes ? Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Contexte niveau 3 Qui sont les PP clés ? Quels sont les problèmes ? Que sais-je en relation à ces problèmes ? Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Si pas/peu de moyens d’actions, dézoomer à un contexte pertinent de plus haut niveau. Le contexte n n’est pas possible sans le contexte n+1 Contexte niveau 1.2. Qui sont les PP clés ? Quels sont les problèmes ? Que sais-je en relation à ces problèmes ? Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Il peut y avoir des spécifications de contexte au niveau n-1. le contexte n -1 n’est qu’une occurrence possible du contexte n, pertinent par rapport aux problèmes initiaux L’ALGORITHME COGNITIF DE FOCAL Contexte niveau 2 Qui sont les PP clés ? Quels sont les problèmes ? Que sais-je en relation à ces problèmes ? Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? … SOIT SOIT … Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  13. 13. CONTEXTE INITIAL A. Spécifiez “qui je suis” B. Identifiez le problème initial et les problèmes liés à résoudre (quels sont les problèmes ?) C. Identifiez le contexte de niveau 1 (l’espace du problème). Les séquences B et C sont interchangeables D. Vérifiez si les problèmes et le contexte sont fortement corrélés E. Si oui, allez à G F. Si non, cherchez un niveau de contexte n+1 ou n-1 davantage corrélé aux problèmes posés G. Identifiez les parties prenantes clés qui évoluent au sein de ce niveau de contexte (qui sont les PP clés = « qui je connais ? » dans le processus effectual) H. Vérifiez si des effets potentiels sont atteignables dans ce niveau de contexte (que puis-je faire dans le contexte de niveau 1 ?) I. En l’absence de moyens d’actions satisfaisants : spécifiez « ce que je sais en relations avec les problèmes ? » et identifiez le contexte de niveau supérieur en suivant la règle suivante : le contexte de niveau 1 ne serait pas possible dans le contexte de niveau 2 (poupée russe). L’ALGORITHME COGNITIF DE FOCAL Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  14. 14. BOUCLES SUIVANTES JUSQU’A L’ATTEINTE D’UNE SOLUTION A. Identifiez les parties prenantes clés qui prennent part à ce nouveau niveau de contexte (qui je connais ?) B. Identifiez les problèmes à résoudre liés à ce niveau de contexte (quels sont les problèmes ?) C. Vérifiez si des effets sont atteignables à ce niveau de contexte (que puis-je faire ?) • Si vous avez des moyens d’actions suffisants pour résoudre les problèmes : bravo ! Vous avez trouvé une solution potentielle aux problèmes posés. Notez que cette solution n’est pas unique et que d’autres solutions peuvent exister dans d’autres niveaux de contexte • Si les moyens d’actions sont insatisfaisants, allez soit à D soit à E D. Spécifiez ce que vous savez en lien avec les problèmes posés et cherchez un contexte de niveau supérieur en suivant la règle suivante : le contexte de niveau n ne serait pas possible sans le contexte de niveau n+1 (poupée russe) E. Spécifiez ce que vous savez en lien avec les problèmes posés et cherchez un contexte de niveau inférieur en suivant la règle suivante : le contexte de niveau n-1 est une occurrence possible du contexte n, pertinent par rapport aux problèmes initiaux L’ALGORITHME COGNITIF DE FOCAL Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  15. 15. MISE EN GARDE • FOCAL requiert un bon niveau de connaissance de la situation analysée (Qui suis-je ? Que sais-je ? Qui je connais ?) • FOCAL nécessite d’être utilisé au moins à deux personnes pour partager des représentations. En effet, chaque carte cognitive¹ est une représentation du réel qui a vocation à être discutée avec d’autres personnes, notamment pour affiner la sémantique des termes utilisés. Il n’est pas facile, ni efficace, de l’utiliser sans interagir avec d’autres personnes. Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1 ¹ carte cognitive du type carte de catégories
  16. 16. EXEMPLE ADDITIONNEL – L’ENERGIE ACCESSIBLE POUR LES PERSONNES EN SITUATION PRECAIRE Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  17. 17. Qui suis-je ? Un citoyen désireux de trouver une solution innovante pour fournir une énergie bon marché à des personnes précaires Contexte de niveau 1 La distribution d’énergie Qui sont les PP clés ? Les fournisseurs d’énergie Quels sont les problèmes ? • Le prix de l’énergie augmente (+30% d’augmentation prévue selon la CRE dans les 5 ans à venir) • Le nombre de personnes en situation de précarité énergétique augmente Que sais-je en relation à ces problèmes ? • Pression sur le coût des combustibles fossiles + niveau élevé et incontrôlable de dépendance • Les énergies renouvelables sont peu ou pas dépendantes du coût et de la disponibilité des combustibles • Produire sa propre énergie renouvelable peut aider à réduire le coût de l’énergie sur le long terme Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? • Organiser un groupement collectif pour négocier les prix à la baisse  marge limitée et instable CONTEXTE DE NIVEAU 1 Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  18. 18. Production d’énergie Distribution d’énergie Production d’énergie renouvelable REPRÉSENTATION VISUELLE DU CHANGEMENT DE CONTEXTE Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  19. 19. Contexte de niveau 2 Production d’énergie Contexte de niveau 1.2. Production d’énergie renouvelable Qui sont les PP clés ? Producteurs et installateurs d’équipements pour produire de l’énergie renouvelable, partenaires financiers Quels sont les problèmes ? • Le prix de ces équipements est inaccessible pour les personnes en situation de précarité (impossibilité p.ex. pour eux de financer l’achat de panneaux solaires) Que sais-je en relation à ces problèmes ? • Le mouvement « Do it yourself » (DIY) a publié des plans, des schémas et des vidéos pour produire des panneaux solaires ou des éoliennes à un coût très bas comparativement à de l’équipement professionnel (p.ex. moins de 50 EUR pour un panneau solaire) Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? • Rien CONTEXTE DE NIVEAU 2 / 1.2 Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  20. 20. Production d’énergie Distribution d’énergie Production d’énergie renouvelable Equipement DIY de production d’énergie renouvelable REPRÉSENTATION VISUELLE DU CHANGEMENT DE CONTEXTE Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  21. 21. Contexte de niveau 1.2.1. Equipement DIY de production d’énergie renouvelable Qui sont les PP clés ? Les communautés DIY, les retraités professionnels motivés pour aider des jeunes à développer leurs compétences, jeunes sans emploi désireux d’acquérir des compétences, déchetteries municipales Quels sont les problèmes ? • Besoin de trouver des matières premières, de la force de travail, des compétences et des machines pour fabriquer les équipements de production d’énergie renouvelable Que sais-je en relation à ces problèmes ? • Les déchetteries municipales sont remplies de déchets pouvant être reconvertis en matières premières productives • Des jeunes sans emploi peuvent être motivés à l’idée de participer à un projet leur donnant un rôle et des compétences • Des retraités peuvent être motivés pour coacher ces jeunes • Les FabLab peuvent fournir, en tout cas initialement, les machines nécessaires à la fabrication des équipements Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? • Monter une communauté de personnes qui vont transformer les ressources disponibles dans les déchetteries municipales en équipements de production d’énergie renouvelable DIY et les installer chez les personnes précaires • Lancer une opération de crowdfunding pour démarrer le projet • Se faire payer sur les économies réalisées par les foyers précaires lors de la mise en place de l’équipement (logique du tiers-investisseur) CONTEXTE DE NIVEAU 1.2.1.
  22. 22. EXEMPLE ADDITIONNEL – LA PROTECTION DE CULTURES Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  23. 23. Qui suis-je ? Un fabriquant de pesticide Contexte de niveau 1 Protection chimique des cultures Qui sont les PP clés ? Agriculteurs, concurrents, régulateurs (traduisant les attentes de la société civile) Quels sont les problèmes ? • Les pesticides génèrent des externalités négatives importantes pour la santé des sols et des personnes • Les revenus de l’entreprise sont directement liés à la quantité de pesticides pulvérisés dans les champs  tension avec la règlementation visant à réduire la quantité de produits phytosanitaires et à promouvoir une agriculture plus durable • Les agriculteurs deviennent de plus en plus gros et gagnent en pouvoir de négociation • Concurrence ardue des autres entreprises phytosanitaires et des « technologies » de protection substituables . Que sais-je en relation à ces problèmes ? • Les pesticides sont utilisés pour protéger les cultures mais d’autres technologies existent Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Encourager l’agriculture raisonnée ou bio est impossible en raison de la nature volumique du modèle économique directement dépendant des quantités épandues CONTEXTE DE NIVEAU 1
  24. 24. Protection des cultures Protection chimique des cultures REPRÉSENTATION VISUELLE DU CHANGEMENT DE CONTEXTE Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  25. 25. Contexte de niveau 2 Protection des cultures Qui sont les PP clés ? Concurrence directe, fournisseurs de technologies de substitution, agriculteurs, régulateurs, experts en culture respectueuse du développement durable Quels sont les problèmes? Les agriculteurs veulent minimiser à la fois les coûts de protection et les risques de parasitage (toute destruction des cultures engendre une baisse des revenus) Que sais-je en relation à ces problèmes ? • Les pesticides ne sont pas l’unique solution de protection des cultures (piégeage sexuel, introduction de prédateurs des parasites, protection physique, …) • Etre coincé dans une approche volumique n’incite pas au passage d’une technologie à une autre Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Proposer une solution intégrée de protection des cultures facturée à l’hectare protégé ou sur la base d’un objectif de taux de perte acceptable (avec un système de bonus-malus)  L’usage de pesticide devient un coût qui doit être minimisé  Toute alternative moins coûteuse est intéressante (p.ex. service écologique gratuit) et est supportée par une nouvelle stratégie R&D CONTEXTE DE NIVEAU 2 Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  26. 26. EXEMPLE ADDITIONNEL – EQUIPEMENT AUDIOVISUEL DES ECOLES Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  27. 27. Qui suis-je ? Une entreprise qui vend, installe et maintient des équipements audiovisuels pour les écoles Contexte de niveau 1 Equipement audiovisuel pour usage pédagogique Qui sont les PP clés ? Ecoles, fabricants d’équipements, autres professions (p.ex. électriciens) Quels sont les problèmes ? • Le prix des équipements diminue (a été divisé par 3 en 3 ans)  le chiffre d’affaires et les marges déclinent • Une concurrence intense a été renforcée du fait que des professions proposant des équipements sont entrées dans le marché • Pas de différenciation autour de produits tous fabriqués en Asie • Impossibilité de transformer en valeur monétaire le service délivré (conseils à l’utilisation et études techniques, …) • Pas d’encouragement à maximiser la durée de vie des produits Que sais-je en relation à ces problèmes ? Même si l’équipement est bien installé et maintenu, cela ne garantit pas qu’il soit utilisé correctement par les professeurs Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Rien CONTEXTE DE NIVEAU 1 Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  28. 28. Pratiques d’enseignement Equipement audiovisuel à usage pédagogique Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1 REPRÉSENTATION VISUELLE DU CHANGEMENT DE CONTEXTE
  29. 29. Contexte de niveau 2 Les pratiques d’enseignement Qui sont les PP clés ? Ecoles et professeurs, fabricants, partenaires en science de l’éducation Quels sont les problèmes ? Les écoles ont besoin de se différencier grâce à leur excellence pédagogique Que sais-je en relation à ces problèmes ? L’innovation pédagogique devrait être accompagnée en facilitant l’accès à la technologie + l’accompagnement des professeurs + l’accès à une communauté de pratiques Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Proposer une offre intégrée incluant l’accompagnement et la promotion de l’excellence pédagogique grâce à l’innovation  L’équipement n’est plus le cœur de la proposition de valeur  Une forte coopération avec des écoles ainsi qu’avec des partenaires externes peut être profitable CONTEXTE DE NIVEAU 2 Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  30. 30. EXEMPLE ADDITIONNEL – LA PREVENTION DE LA SANTE DES MEDECINS Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  31. 31. Qui suis-je ? Un centre d’appels du nord de la France Contexte de niveau 1 Gestion des plannings des médecins dans le nord de la France Qui sont les PP clés ? Docteurs, patients, concurrence Quels sont les problèmes ? • Concurrence intense sur les prix • Un manque d’offre de soins (offre < demande) o Les agendas sont saturés o Les délais de prise en charge s’allongent pour les patients (renforce une médecine à deux vitesses pour les riches qui peuvent payer et les précaires pas) o Les zones rurales sont des déserts médicaux • L’insuffisance de l’offre limite le développement du centre d’appels dont le modèle économique est basé sur le volume Que sais-je en relation à ces problèmes ? • La charge de travail étant critique, cela renforce les risques psycho- sociaux des médecins • La connaissance des médecins peut être utilisée pour détecter des signaux faibles relatifs à d’éventuels problèmes de santé. Cela devrait conduire à mieux réguler l’activité Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Rien CONTEXTE DE NIVEAU 1 Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  32. 32. Régulation des activités des médecins dans le nord de la France Gestion des plannings des médecins dans le nord de la France Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1 REPRÉSENTATION VISUELLE DU CHANGEMENT DE CONTEXTE
  33. 33. Contexte de niveau 2 Activité de régulation des médecins dans le nord de la France Qui sont les PP clés ? Docteurs, patients Quels sont les problèmes ? Le centre d’appels peut identifier les médecins en situation critique mais ne peut pas réguler l’activité étant donné que le système est saturé => les patients seraient davantage pénalisés si un médecin était mis au repos forcé Que sais-je en relation à ces problèmes ? • Nombreux sont les patients qui vont à Paris pour un accès au soin plus court (inefficace et renforce une médecine à deux vitesses) • Des territoires voisins font face à une situation inversée : l’offre de médecins > la demande des patients (p.ex. Paris) Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Rien CONTEXTE DE NIVEAU 2 Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  34. 34. Régulation territoriale de l’activité des médecins Régulation de l’activité des médecins dans le nord de la France Gestion des plannings des médecins dans le nord de la France Régulation de l’activité des médecins à Paris REPRÉSENTATION VISUELLE DU CHANGEMENT DE CONTEXTE Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  35. 35. Contexte de niveau 3: Régulation territoriale de l’activité des médecins Contexte de niveau 2.2: Régulation de l’activité des médecins à Paris Qui sont les PP clés ? Docteurs de la région nord et de Paris, patients, collectivités territoriales Quels sont les problèmes ? • Les médecins de Paris peuvent se déplacer dans le nord pour délester l’activité des médecins du nord mais ils ne disposent pas de bureaux équipés pour les consultations médicales. Que sais-je en relation à ces problèmes ? • Les collectivités territoriales des régions rurales considèrent avec intérêt le renforcement de l’offre de soins sur leur territoire Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? • S’appuyer sur les collectivités territoriales pour disposer de locaux équipés ainsi que de solutions d’hébergement. • Organiser un système de mutualisation entre territoires (d’un territoire où l’offre > à la demande vers un territoire où l’offre < à la demande) pour des déplacement temporaires (deux à trois jours par semaine) afin de réduire la charge de travail des médecins à risque CONTEXTE DE NIVEAU 3 / 2.2. Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  36. 36. Prévention territoriale de la santé des médecins Régulation territoriale de l’activité des médecins Régulation de l’activité des médecins dans le nord de la France Gestion des plannings des médecins dans le nord de la France Régulation de l’activité des médecins à Paris REPRÉSENTATION VISUELLE DU CHANGEMENT DE CONTEXTE Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  37. 37. Contexte de niveau 4 Prévention territoriale de la santé des médecins Qui sont les PP clés ? Docteurs, patients, compagnies d’assurance, collectivités territoriales Quels sont les problèmes ? • Les assureurs supportent un coût très important en cas de burnout d’un médecin (l’assurance couvre la perte d’exploitation en cas de maladie du médecin) • La région nord n’est pas très attractive pour un médecin sans incitations Que sais-je en relation à ces problèmes ? Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? • Intégrer les assurance pour financer le nouveau dispositif CONTEXTE DE NIVEAU 4 Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  38. 38. EXEMPLE ADDITIONNEL– RECHERCHE D’ACTIVITES ATTRACTIVES DANS LE GRAND NORD Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  39. 39. Qui suis-je ? Un entrepreneur passionné du grand nord qui recherche des activités hivernales attractives Contexte de niveau 1 Exposition extérieure de pièces artistiques sculptées dans la glace Qui sont les PP clés ? Artistes, médias, amoureux de l’art Quels sont les problèmes ? • Etant donné le réchauffement climatique, il peut pleuvoir dans le grand nord même en hiver. Cette fâcheuse expérience a été celle de l’entrepreneur à l’occasion d’une exposition1 Que sais-je en relation à ces problèmes ? • Multiplier les expositions à l’extérieur n’est pas une solution pérenne puisque toutes les œuvres d’art ont été entièrement détruites par la pluie peu avant l’ouverture de l’exposition. • Une exposition de pièces artistiques sculptées dans la glace peut être envisagée dans un espace couvert Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Rien CONTEXTE DE NIVEAU 1 1 Pour les praticiens de l’effectuation: il s’agit d’une illustration du principe intitulé “la limonade”
  40. 40. Exposition de pièces artistiques sculptées dans la glace Exposition extérieure de pièces artistiques sculptées dans la glace REPRÉSENTATION VISUELLE DU CHANGEMENT DE CONTEXTE Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  41. 41. Contexte de niveau 2 Exposition de pièces artistiques sculptées dans la glace Qui sont les PP clés ? Artistes, médias, fabricant de froid (pour intérieur), amoureux de l’art Quels sont les problèmes ? • Louer un abri induit un coût affectant la marge • Un système de refroidissement s’ajoute aux autres charges inévitables Que sais-je en relation à ces problèmes ? Un igloo permet d’éviter de refroidir l’environnement intérieur Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Payer davantage pour protéger les pièces artistiques sculptées dans la glace1 CONTEXTE DE NIVEAU 2 1. Pour les praticiens de l’effectuation: l’ajout d’un coût supplémentaire n’a pas été jugé compatible avec le principe de la perte acceptable
  42. 42. Exposition de pièces artistiques sculptées dans la glace Exposition extérieure de pièces artistiques sculptées dans la glace Exposition dans un igloo de pièces artistiques sculptées dans la glace REPRÉSENTATION VISUELLE DU CHANGEMENT DE CONTEXTE Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  43. 43. Contexte de niveau 1.2 Exposition dans un igloo de pièces artistiques sculptées dans la glace Qui sont les PP clés ? Artistes, médias, esquimaux, amoureux de l’art Quels sont les problèmes ? Une exposition requiert de construire un grand igloo Que sais-je en relation à ces problèmes ? • Il est possible d’utiliser l’espace disponible pour des activités additionnelles afin de mutualiser les coûts • Il est possible de vivre dans un igloo (manger, dormir, …) Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Trouver des investisseurs pour financer le coût que représente la fabrication de l’igloo (pas satisfaisant) CONTEXTE DE NIVEAU 1.2 Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  44. 44. Exposition de pièces artistiques sculptées dans la glace Exposition extérieure de pièces artistiques sculptées dans la glace Exposition dans un igloo de pièces artistiques sculptées dans la glace REPRÉSENTATION VISUELLE DU CHANGEMENT DE CONTEXTE Igloo Hôtel dans un igloo Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  45. 45. Contexte de niveau 2.1 : Igloo Contexte de niveau 1.3 : Hôtel dans un igloo Qui sont les PP clés ? Artistes, médias, esquimaux, amoureux de l’art, touristes Quels sont les problèmes ? Que sais-je en relation à ces problèmes ? Que puis-je faire pour résoudre les problèmes à ce niveau de contexte ? Possibilité de mutualiser les coûts de l’exposition artistique et de l’hébergement dans l’igloo pour augmenter les revenus et couvrir les coûts  Créer un hôtel haut de gamme nommé “Ice Hotel” incluant une exposition artistique composée de pièces sculptées dans la glace (principe de la perte acceptable) CONTEXTE DE NIVEAU 1.3 Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  46. 46. BIBLIOGRAPHIE • Sarasvathy S.D. (2001), “Causation and Effectuation: Toward a theoretical shift from economic inevitability to entrepreneurial contingency”, Academy of Management Review, Vol. 26, N° 2, P. 243-288. • Sarasvathy, S.D., Simon, H. A. (2000), “Effectuation, near-decomposability, and the creation and growth of entrepreneurial firms”, First Annual Research Policy Technology Entrepreneurship Conference, University of Maryland. • Simon, H. A. 1996. The architecture of complexity. Sciences of the Artificial, 3rd Edition, Cambridge, MIT Press. Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  47. 47. LECTURES ADDITIONNELLES RECOMMANDEES • Silberzahn P. (2014), Effectuation : Les principes de l’entrepreneuriat pour tous, Pearson Edition. • Vian D. (2013), ISMA360, la boussole de l’entrepreneur innovateur, de boeck Edition • Julien F. (2005), Conférence sur l’efficacité, Presses Universitaires de France Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  48. 48. OUTIL PROPOSÉ PAR INNOVATEUR T INNOVATEUR T contribue à la transition des institutions et des entreprises vers des modèles agiles, durables, innovants et créatifs. Sa mission est de de former toute personne ayant une vocation à transformer l’environnement dans lequel elle évolue, pour qu’elle devienne capable de porter cette transformation dans un monde complexe et incertain. Pour plus d’information : www.innovateur-t.com Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  49. 49. Cette licence permet de remixer, arranger, et adapter notre œuvre, même à des fins commerciales, tant que l’on nous accorde le mérite en citant nos noms et que l’on diffuse les nouvelles créations selon des conditions identiques. Cette licence est souvent comparée aux licences de logiciels libres, “open source” ou “copyleft”. Toutes les nouvelles œuvres basées sur les nôtres auront la même licence, et toute œuvre dérivée pourra être utilisée même à des fins commerciales. LICENCE D’UTILISATION Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  50. 50. Innovateur T Incubating Business Transformers THE FOCAL TOOL ALGORITHM Tool developed by Dominique Vian and Christophe Sempels www.innovateur-t.com
  51. 51. • FOCAL is an analytical method allowing to identity the appropriate level of context a company or an institution should position itself into find cognitively distant new means of actions to solve an initial problem impossible or difficult to solve in the initial context • FOCAL therefore helps people to better grasp the complexity of a given situation FOCAL Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  52. 52. • FOCAL is based on : o Effectuation theory (Sarasvathy, 2001) o Near decomposability of complex systems (Simon, 1969) o The combination of effectuation and near decomposability (Sarasvathy and Simon, 2000) THEORETICAL BACKGROUND Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  53. 53. A TOOL TO JUDGE NON INTUITIVE MEANS AND EFFECTS Who am I ? What do I know? Who do I know? What can I do? Interaction with other people Effectual commitment with stakeholders (or failure to commit) Actual means Goals/Actual courses of possible action Simplified effectual process (adapted from Sarasvaty, 2008) An initial problem in a given context FOCAL Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  54. 54. Who am I? Xerox, copiers business unit Level 1 context Manufacturing and sales of copiers Who are the key stakeholders? B2B customers, distributors, competitors What are the problems? • Patents expire => no more product based differentiation • Saturation of markets  intense competition compressing prices + need to boost the replacement market inducing a loss of relevancy for the customers (e.g. through planned obsolescence) • Increasing cost of components • Customers want to save costs What do I know in relation to the problems? Copiers are used to provide a service: making copies (the value in use) What can I do to solve the problems at this level of context? Nothing else than the classical and quite ineffective answer (marketing, …) EXAMPLE: XEROX Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  55. 55. Copies of documents Manufacturing and sales of copiers VISUAL REPRESENTATION OF ZOOM IN - ZOOM OUT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  56. 56. Level 2 context Copies of documents Who are the key stakeholders? The competition, the distributors and the B2B customers What are the problems? Willingness of customers to minimize investment costs AND operating costs (maintenance, consumables, …) What do I know in relation to the problems? • Another form of exchange may change the cost structure for the customers (e.g. leasing) • Leasing allows to retain the ownership of the machines • Retaining the ownership of the machines allows to implement a close loop system (support by eco design) to minimize the production costs and therefore being able to reduce the cost of leasing What can I do to solve the problems at this level of context? Suggest a leasing contract allowing to retain the ownership of the machine and to organize a close-loop system, source of savings in terms of production cost for Xerox and thus of operating costs for the customers BUT: still an incentive to sell as many contracts as possible (tension with the customers’ willingness to minimize the operating costs) // consumables costs out of scope EXAMPLE: XEROX Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  57. 57. Document management Copies of documents Manufacturing and sales of copiers VISUAL REPRESENTATION OF ZOOM IN - ZOOM OUT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  58. 58. Level 3 context Documents management Who are the key stakeholders? The B2B customers, the solution providers on dematerialization What are the problems? • Willingness to minimize the operating costs of documents management What do I know in relation to the problems? • Costs of documents management are a black box for many companies • Management of physical documents is more expensive than dematerialized ones • Managing documents is related to the behaviors of people and the business processes What can I do to solve the problems at this level of context? Suggest an integrated solution of documents management starting with an audit of the global costs of this line of expenses and on a contract guaranteeing a percentage of financial savings for the customer (easy to sell)  A totally decoupled business model where equipment is not anymore the core part of the value proposition (VP) + a VP allowing to valorize competences and capabilities of Xerox EXAMPLE: XEROX
  59. 59. Who am I? Level 1 context Space of the problem Who are the key stakeholders? What are the problems? Related problems formulation at this level of context. Key stage as the problems provide insights to guide the identification of a higher level of context What do I know in relation to the problems? Do we have specific resources (e.g. knowledge) that are directly related to the problems and that could guide us in the identification of a higher level of context What can I do to solve the problems at this level of context? Do we have means of actions to solve the problems (even partially)? If the means of actions are unsatisfactory to fully solve the problems, we need to move to a higher level of context FOCAL ALGORITHM: FIRST STEP Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  60. 60. Who am I? Level 1 context Who are the key stakeholders? What are the problems? What do I know in relation to the problems? What can I do to solve the problems at this level of context? Level 3 context Who are the key stakeholders? What are the problems? What do I know in relation to the problems? What can I do to solve the problems at this level of context? If no or poor means of actions, zoom out to the next relevant level of context. Context n would not be possible without the context n+1 Level 1.2 context Who are the key stakeholders? What are the problems? What do I know in relation to the problems? What can I do to solve the problems at this level of context? If there are some more specific possibilities at level n-1 context. Context n -1 is only a possibility of context n that fits with the initial problems FOCAL COGNITIVE ALGORITHM Level 2 context Who are the key stakeholders? What are the problems? What do I know in relation to the problems? What can I do to solve the problems at this level of context? … or Either … Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  61. 61. INITIAL CONTEXT A. Identify who I am B. Identify the initial problem and other related problems to be solved (What are the problems?) C. Identify the context of level 1 (space of the problem). Sequence B and C can be interchangeable. D. Check if problems and context are highly correlated. E. If yes, go to G F. If no, search for a more correlated context at n+1 or n-1 level depending of the situation G. Identify key actors (stakeholders) who take part in this context (Who do I know?) H. Check if achievable effects exist in this context (what can I do in level 1?) I. If there is no possibility or not satisfying ones: specify what I know at this level of context and search for a higher context level based on what the problems are and what I know about them. Level 2 can be found when applying the following rule: context 1 would not be possible without context 2. FOCAL COGNITIVE ALGORITHM Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  62. 62. NEXT GENERIC LOOPS UNTIL SATISFYING SOLUTION A. Identify key actors (stakeholders) who take part in this new level of context (Who do I know?) B. Identify the problem and other related problems to be solved at this level of context (What are the problems?) C. Check if achievable effects exist in this context (what can I do?) • If there are satisfying solutions at this level : Congratulations, you have found a potential solution to the initial problems but others solutions could be found at higher levels that deserve to be checked! • If there is no possibility or not satisfying ones, go either to D or E D. Specify what I know at this level of context and search for a higher level of context based on what the problems are and what I know about them . Level n+1 can be found when applying the following rule: context n would not be possible without the context n+1. E. Specify what I know at this level of context and search for a lower level of context based on what the problems are and what I know about them. Level n-1 can be found when applying the following rule: Context n -1 is only a possibility of context n that fits with the initial problems. FOCAL COGNITIVE ALGORITHM Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  63. 63. CAUTIONARY STATEMENTS • FOCAL requires a good level of knowledge about the situation under analysis (who am I? / what do I know? / Who do I know?) • FOCAL is a tool using cognitive maps¹. Each map enables to share the same understanding of reality. Semantic of the content will emerge from interactions with others. It is not that easy, nor recommanded to use it alone. Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1 ¹ Map of categories
  64. 64. ADDITIONAL EXAMPLE – AFFORDABLE ENERGY FOR DISADVANTAGED PEOPLE Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  65. 65. Who am I? A citizen willing to find innovative solutions to provide low price energy to disadvantaged people Level 1 context Energy distribution Who are the key stakeholders? Energy provider What are the problems? • The price of the energy is rising (+30% in the next 5 years according to the CRE) • Number of people suffering from precarious energy situation increases What do I know in relation to the problems? • Pressure on the cost of the fuels of fossil energy + high level of uncontrollable dependency • Renewable energies are less or not dependent from the cost of fuels • Producing its own renewable energy may help decrease the price on the long run What can I do to solve the problems at this level of context? • Organize a collective buying system to negotiate prices LEVEL 1 CONTEXT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  66. 66. Energy production Energy distribution Renewable energy production VISUAL REPRESENTATION OF ZOOM IN - ZOOM OUT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  67. 67. Level 2 context Energy production Level 1.2 context Renewable energy production Who are the key stakeholders? Producers and installers of equipment to produce renewable energy, financial partners What are the problems? • The price of these equipment is unaffordable for disadvantaged people (inability to finance e.g. solar panels) What do I know in relation to the problems? • Do it yourself movement published plans and diagrams to build solar panels or windmills at a fraction of the cost of professional equipment What can I do to solve the problems at this level of context? • Nothing LEVEL 2 / 1.2 CONTEXT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  68. 68. Energy production Energy distribution Renewable energy production DIY equipment to produce renewable energy VISUAL REPRESENTATION OF ZOOM IN - ZOOM OUT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  69. 69. Level 1.2.1. context DIY equipment to produce renewable energy Who are the key stakeholders? DIY communities, retired professionals motivated to help young people developing skills, young unemployed persons willing to acquire skills and develop an activity, council containers parks What are the problems? • Need to find raw materials, workforce, competences and machines to manufacture the equipment What do I know in relation to the problems? • Council container parks are full of waste that could be turned into productive raw material • Young unemployed persons may be motivated to participate to a project that provides them with a valued role • Retired professionals may be motivated to coach these young persons • FabLab may initially provide us with the machines we need to manufacture the equipment What can I do to solve the problems at this level of context? • Set up a community of persons that will turn waste into DIY equipment to produce renewable energy and installing it in disadvantaged persons’ home • Launch a crowdfunding call to collect money to start the project • Get a payment from the savings generated for them (logic of the third party investor) LEVEL 1.2.1. CONTEXT
  70. 70. ADDITIONAL EXAMPLE – CROPS PROTECTION Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  71. 71. Who am I? A pesticide manufacturer Level 1 context Chemicals for crops protection Who are the key stakeholders? Farmers, competitors, regulators (translating societal expectations) What are the problems? • Pesticides induce many negative externalities for the health of soils and people • Revenue directly dependent on the quantity of pesticide sprayed (coupled business model) // tension with the regulations projections (limit the volume and promote organic farming) and the societal expectations • Customers concentrates (increasing bargaining power) • Competition from direct and substitute technologies of crops protection What do I know in relation to the problems? • Pesticides are used to protect crops but it’s not the only available technology What can I do to solve the problems at this level of context? Encourage reasoned farming practices is impossible because of systematic tensions with the existing business model LEVEL 1 CONTEXT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  72. 72. Crops protection Chemicals for crops protection VISUAL REPRESENTATION OF ZOOM IN - ZOOM OUT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  73. 73. Level 2 context Crops protection Who are the key stakeholders? Direct competition, substitutes, farmers, regulators, expert in sustainable farming practises What are the problems? Farmers want to minimize both costs of protection and risk of parasites (destruction of crops = destruction of income) What do I know in relation to the problems? • Pesticide is not the only solution for crops protection (sexual trapping, introduction of predators of parasites, physical protection, …) • Being stuck in volume does not provide any incentive to move from one technology to another What can I do to solve the problems at this level of context? Suggest an integrated solution of crops protection invoiced per hectare protected or per acceptable loss rate target (with a bonus malus scheme)  The use of pesticides becomes a cost that should be minimized  Any cost effective alternative is attractive (e.g. free ecological services) and is supported by a new R&D strategy LEVEL 2 CONTEXT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  74. 74. ADDITIONAL EXAMPLE – AUDIOVISUAL EQUIPMENT FOR SCHOOLS Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  75. 75. Who am I? A company selling, installing and maintaining audiovisual equipment for schools Level 1 context Audiovisual equipment for pedagogical use Who are the key stakeholders? Schools, manufacturers, other related professions (e.g. electricians) What are the problems? • The price of the equipment decreases (divided by 3 in 3 years)  the turnover and the margin decrease • Intense competition reinforced by the accessibility of the equipment – related professions enter the markets • No differentiation on the products manufactured in Asia • Inability to monetize the service delivered (guidance, technical review, …) • No incentive to maximize the products shelf time of the products What do I know in relation to the problems? • Even if the equipment is correctly installed and maintained, it does not guarantee its good use by teachers What can I do to solve the problems at this level of context? Nothing LEVEL 1 CONTEXT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  76. 76. Teaching practices Audiovisual equipment for pedagogical use VISUAL REPRESENTATION OF ZOOM IN - ZOOM OUT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  77. 77. Level 2 context Teaching practices Who are the key stakeholders? Schools and professors, manufacturers, partners in education science What are the problems? The schools need to differentiate themselves through their teaching excellence What do I know in relation to the problems? Pedagogical innovation should be supported by facilitating technologies + coaching of teachers + community of practices What can I do to solve the problems at this level of context? Suggest an integrated solution of coaching and support to promote teaching excellence through pedagogical innovations  The equipment is no longer the core part of the value of the VP  Strong cooperation may be built with schools and external partners to enhance the promise. LEVEL 2 CONTEXT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  78. 78. ADDITIONAL EXAMPLE – DOCTOR HEALTH PREVENTION Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  79. 79. Who am I? A Medical office (call center) in the North of France Level 1 context Planning management for doctors in the North of France Who are the key stakeholders? Doctors, patients, competition What are the problems? • Intense competition on price • A lack of medical offer (offer < demand) o Agendas are saturated o Long delays for patients (two-tier medicine) o Medical desert in rural area • Tension on the offer limits the development of the company due to a volume based BM What do I know in relation to the problems? • Critical workload for doctors with associated health risks • Knowledge about doctors can be used to identity weak signals about potential health problems. This should lead to better regulate their activities What can I do to solve the problems at this level of context? Nothing LEVEL 1 CONTEXT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  80. 80. Regulation of doctors’ activities in the North of France Planning management for doctors in the North of France VISUAL REPRESENTATION OF ZOOM IN - ZOOM OUT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  81. 81. Level 2 context Activity regulation for doctors in the North of France Who are the key stakeholders? Doctors, patients What are the problems? • The medical office may identify doctors in danger but cannot regulate their activity because the system is saturated => patients would be penalized in the case of relieving a doctor under pressure What do I know in relation to the problems? • Numerous patients that can afford it go to Paris to get quicker access to care (inefficacy and two tier medicine) • Some neighbor territories face opposite problems: offer of doctors > demand from patients (e.g. Paris) What can I do to solve the problems at this level of context? Nothing LEVEL 2 CONTEXT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  82. 82. Territorial regulation of doctors Regulation of doctors’ activities in the North of France Planning management for doctors in the North of France Regulation of doctors’ activities in Paris VISUAL REPRESENTATION OF ZOOM IN - ZOOM OUT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  83. 83. Level 3 context: territorial regulation of doctors Level 2.2. context: Activity regulation for doctors in Paris Who are the key stakeholders? Doctors from the North, Doctors from Paris, patients, local authorities What are the problems? • Doctors from Paris may come to the North to relieve doctors under pressure but they need an equipped office to practice and meet patients. What do I know in relation to the problems? • Local authorities from rural medical desert may be encouraged to provide resources to solve their problem and redevelop accessible healthcare locally What can I do to solve the problems at this level of context? • Rely on the local authority to have equipped offices and accommodation solutions • Organize a system of mutual assistance with doctors from territories where demand > offer so that they could come two or three days per week in the North to reduce the pressure on doctors at risk LEVEL 3 / 2.2. CONTEXT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  84. 84. Territorial health prevention for doctors Territorial regulation of doctors Regulation of doctors’ activities in the North of France Planning management for doctors in the North of France Regulation of doctors’ activities in Paris VISUAL REPRESENTATION OF ZOOM IN - ZOOM OUT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  85. 85. Level 4 context Territorial health prevention for doctors Who are the key stakeholders? Doctors, patients, insurance companies, local authorities What are the problems? • Insurers have to support important expenses when a doctor collapse (insurance to cover interruption of income streams in case of disease) • North region is unattractive for doctors without incentives What do I know in relation to the problems? What can I do to solve the problems at this level of context? • Integrate insurers for the funding of the solution LEVEL 4 CONTEXT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  86. 86. ADDITIONAL EXAMPLE – ATTRACTIVE WINTER ACTIVITIES IN THE FAR NORTH Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  87. 87. Who am I? An entrepreneur, loving far north experience, willing to find attractive activities for people during winter Level 1 context Outdoor ice sculpture exhibition Who are the key stakeholders? Artists, media, art lovers What are the problems? • Due to global warming, it may rain during winter even in far north countries. As a consequence pieces of art have been destroyed1 What do I know in relation to the problems? • Outdoor exhibition is no longer the solution as pieces of art may not be protected in case of poor weather conditions • Ice art may be exhibited not only outdoor What can I do to solve the problems at this level of context? Nothing LEVEL 1 CONTEXT 1 For the effectuation community: illustration of the lemonade principal
  88. 88. Ice sculpture exhibition Outdoor ice sculpture exhibition VISUAL REPRESENTATION OF ZOOM IN - ZOOM OUT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  89. 89. Level 2 context Ice sculpture exhibition Who are the key stakeholders? Artists, media, cooling system provider (in indoor), art lovers What are the problems? • Renting a warehouse induces operating cost • A cooling system adds to costs What do I know in relation to the problems? An igloo prevents the cooling from happening inside What can I do to solve the problems at this level of context? Pay more to protect pieces of art1 LEVEL 2 CONTEXT 1. For effectuation community: supporting increasing costs is not an affordable loss
  90. 90. Ice sculpture exhibition Outdoor ice sculpture exhibition Ice sculpture exhibition in an igloo VISUAL REPRESENTATION OF ZOOM IN - ZOOM OUT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  91. 91. Level 1.2 context Ice sculpture exhibition in an igloo Who are the key stakeholders? Artists, media, eskimos, art lovers What are the problems? An exhibition requires the building of an expensive big igloo What do I know in relation to the problems? • We can use the space for additional activities to mutualize the costs. • People can live in an igloo (eat, sleep) What can I do to solve the problems at this level of context? Find investors to support the cost of the igloo (not satisfying) LEVEL 1.2. CONTEXT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  92. 92. Ice sculpture exhibition Outdoor ice sculpture exhibition Ice sculpture exhibition in an igloo VISUAL REPRESENTATION OF ZOOM IN - ZOOM OUT Igloo Accommodation in an igloo Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  93. 93. Level 2.1 context : igloo Level 1.3. context : Accommodation in an igloo Who are the key stakeholders? Artists, Media, Eskimos, Art lovers, Tourists What are the problems? What do I know in relation to the problems? What can I do to solve the problems at this level of context? Possible to mutualize art exhibition and accommodation into the igloo to increase the revenue that allows to cover costs  Create a high end “Ice Hotel” providing ice sculpture exhibition (affordable loss) LEVEL 1.3. CONTEXT Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  94. 94. REFERENCES • Sarasvathy S.D. (2001), “Causation and Effectuation: Toward a theoretical shift from economic inevitability to entrepreneurial contingency”, Academy of Management Review, Vol. 26, N° 2, P. 243-288. • Sarasvathy, S.D., Simon, H. A. (2000), “Effectuation, near-decomposability, and the creation and growth of entrepreneurial firms”, First Annual Research Policy Technology Entrepreneurship Conference, University of Maryland. • Simon, H. A. 1996. The architecture of complexity. Sciences of the Artificial, 3rd Edition, Cambridge, MIT Press. Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  95. 95. ADDITIONAL RECOMMANDED READING • Read S., Sarasvathy S., Dew N., Wiltbank R., Ohlsson A.V. (2010), Effectual entrepreneurship, Routledge. Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  96. 96. TOOL DEVELOPED BY INNOVATEUR T INNOVATEUR T contributes to the transition of institutions and enterprises towards agile, sustainable, innovative and creative development models. Its mission is to provide training to anyone aiming to transform the environment in which it operates, so that he becomes capable of carrying this transformation in a complex and uncertain world. More information : www.innovateur-t.com Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1
  97. 97. This license lets you build upon our work even for commercial purposes, as long as you credit us and license your new creations under the identical terms. This license is often compared to “copyleft” free and open source software licenses. All new works based on yours will carry the same license, so any derivatives will also allow commercial use. LICENCE OF USE Dominique Vian - Christophe Sempels - version 1

×