MalouDoù nait lidée, doù vient lenvie de sinvestir dans un projet photographique?Cette série débute fin aout 2009. Une ren...
Les photos sont rares cest plutôt le temps passé avec vous chère Malou qui importe, jevoulais absolument ne rien vous vole...
30/08/2009                                              00:29Malou a son caractère. La télé est là en permanence, elle ado...
02/09/2009                                           12:05Malou sort de temps en temps (jamais en dehors de la maison et c...
05/09/2009                                           16:23Elle ne mange que des crèmes au café, pas au chocolat, surtout j...
06/09/2009                                           17:56                                           17:57                ...
06/09/2009                                        18:02Malou voit des choses que nous ne voyons pas… Des gens dans le jard...
18/09/2009                                            12:31Malou est très observatrice, mais tactile aussi elle aime prend...
18/09/2009                                           12:57Un rare moment de complicité avec sa fille Monique, qu’elle appe...
01/10/2009                                             16:15Les journées peuvent être longues, mais même à 95 ans on peut ...
24/10/2009                                           18:28Comme un chat avec la chaleur d’une douce arrière saison.
24/10/2009                                           18:29Pas si sourde que cela vous m’avez vu venir.
24/12/2009                                           17:02Les joues se sont creusées, à chaque fois que je rentre dans vot...
24/02/2010                                           15:51                                           15:52                ...
04/02/2010                                           15:57Les angoisses sont nombreuses, je suis impuissant.
20/05/2010                                        17:39Vous parlez de moins en moins, ou parfois de façon confuse, je ne s...
20/05/2010                                         21: 26Le célèbre banane lait boudoir dans un gobelet NBA.« Roulez jeune...
20/05/2010                                        21:31« Tomorrow Darling » phrase fétiche pour nous inviter à revenir, vo...
20/06/2010                                           19:37De plus en plus perdue, vous reconnaissez difficilement les gens...
11/07/2010                                             14:05C’est l’été, les épaules se dénudent, j’en tremble un peu, je ...
07/09/2010                                              23:21Finit les vacances, il faut dormir. Anna-Eva votre petite fil...
08/09/2010                                           13:04Vue de l’extérieur de votre chambre je ne sais pas si vous m’ave...
20/09/2010                                             16:28Finalement vous aimez bien être prise en photo, ou êtes vous c...
06/02/2011                                           20:12Vous avez toujours froid, malgré le chauffage; alors les couvert...
06/02/2011                                            20:13Ce sont vos nouvelles lunettes ou le point de vue ? Je suis tou...
25/03/2011                                          15:30L’hiver vous aimez être à côté de la cheminée, vous me dites de f...
13/08/2011                                            14:54Ce n’est pas la même peluche mais Lila a encore sévit. Vous sor...
15/10/2011                                           17:31L’hôpital, les gémissements ininterrompus, la douleur est partout.
16/10/2011                                           16 : 06Nous attendons votre dernier souffle, une délivrance ?
18/11/2011                                           17:38Un mois déjà, une infection vous êtes en « quarantaine » mais vo...
18/11/2011                                            17 :40Vous ne reconnaissez vraiment plus personne, ni votre petite f...
10/12/2011                                          01:04Miracle vous êtes revenue à la maison, le regard absent mais viva...
16/12/2011                                         22:51Perfusion, eau gélifiée, pot protéiné. Désormais c’est nous qui vo...
24/12/2011                                         01:21Veille de Noël, j’ai l’impression que vous ne passerez pas noël, c...
24/12/2011                                            01:21Comment le corps peut-il supporter tout cela 97 ans depuis 12 j...
30/12/2011                                            23:00L’eau gélifiée ou l’importance de s’hydrater. Entre les grimace...
02/01/2012                               19:03A quoi rêvez-vous Malou ?
02/01/2012                                              21:36Absent(e)s de ces images, les infirmier(e)s qui viennent chaq...
13/01/2012                                             15:33Toujours sur le fil entre ombre et lumière, entre la vie et la...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Malou

509 vues

Publié le

Malou, une grand mère de 97 ans

Publié dans : Art & Photos
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
509
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Malou

  1. 1. MalouDoù nait lidée, doù vient lenvie de sinvestir dans un projet photographique?Cette série débute fin aout 2009. Une rencontre amoureuse, un changement de vie, je quitteParis, et je débarque dans une famille où la grand-mère vit à la maison, fait assez rare dansune société où la direction « maison de retraite » est souvent synonyme de dernière demeure.Le désir étant le moteur le plus puissant à me mobiliser.Lacte photographique me permettant de dépasser ma propre timidité, comme une ouverturevers lAutre, un rapport privilégié, une autorisation spéciale, d’autant plus qu’avec le temps jene vais plus n’être qu’un simple témoin, puisqu’avec la dégénérescence, je vais devenir undes « aides-soignants ». Une proximité supplémentaire, et un double rapport humain etartistique. Le rapport n’est plus le même, vous photographier certes encore, mais vousnourrissez votre sujetRevenons au sujet : Malou.Malou, une grand-mère pas comme les autres, comme la mienne?Il y a quelques années, javais écrit un court-métrage, avec ma grand-mère comme personnageclé.Peut-être que je cherche à rattraper un temps perdu, les derniers temps, où elle ne mereconnaissait plus et où la voir était trop douloureux pour moi.Malou, cest Marie- Louise, comme ma grand-mère.Il parait quil ny a pas de hasardApprochant la quarantaine, cest aussi regarder la mort en face, voir la détresse dune vie troplongue.95 ans dans quelques semaines et lentendre me dire comme le temps est long, jusquà 80 ouimais là cest trop... Moi qui est toujours eu le pressentiment que je me suiciderais pourjustement échapper à cela ! Je n’échapperais à ce sujet.
  2. 2. Les photos sont rares cest plutôt le temps passé avec vous chère Malou qui importe, jevoulais absolument ne rien vous voler, avoir votre consentement, partagez ce "travail".Je voulais vous montrer à quel point la vieillesse pouvait avoir une certaine beauté.Votre verdict fut sans appel : "qui est cette femme qui porte la même chemise que moi, quelleest laide", puis violente "ce nest pas moi" regardez-moi le jour de mon mariage. Elle pointedu doigt la photo sur l’armoire.Le temps de la splendeur?Vanités???Notre passage, a-t-il un sens, quelle empreinte y laisserons-nous ?La vieillesse est un chemin mystérieux et Malou un mystère de la science, en regardant mesimages à chaque fois je suis saisi par les changements physiques incroyables, sur certainesimages je ne vous reconnais plus.On croit que c’est finit : elle ne mange plus, elle part à l’hôpital, les médecins nous annoncentque…Et bien non, comme celui qui ne veut plus vivre mais qui au moment de se noyer se débatpour respirer. Elle s’accroche. L’instinct de survie.Alors que sa vie semble n’avoir plus de sens, elle est sourde, elle ne mange quasiment plus,elle ne voit pas bien, ne parle que rarement, la télévision comme une présence qu’elle necomprend plus est là en permanence. Et le réflexe de vie est là : terrifiant et fascinant.Voici son histoire. Elle a maintenant 97 ans, et moi quarante. Jusqu’où irons-nous ?
  3. 3. 30/08/2009 00:29Malou a son caractère. La télé est là en permanence, elle adore les séries policières, les faitsdivers, même si parfois elle confond fiction et réalité. Le son est fort très fort. Il m’est souventimpossible d’enregistrer nos conversations.La nuit elle est souvent éveillée.
  4. 4. 02/09/2009 12:05Malou sort de temps en temps (jamais en dehors de la maison et cela depuis 20 ans).Je l’ai connu qui marchait mais maintenant elle a peur de tombé donc elle va dans le salon enfauteuil, elle nous voit vivre ; c’est peut-être mieux que la télé ?
  5. 5. 05/09/2009 16:23Elle ne mange que des crèmes au café, pas au chocolat, surtout jamais froid ni chaudd’ailleurs c’est 30 secondes précisément au micro-onde. Sinon c’est banane boudoir lait mixéet toujours 30 secondes au micro-onde. Et cela depuis aussi presque 20 ans (manger équilibré,je veux bien mais le régime Malou fait autant de miracle que celui d’Okinawa.)
  6. 6. 06/09/2009 17:56 17:57 18:15Avec sa petite Fille Anna-Eva, un album de famille, avec la loupe elle lit encore un peu lejournal, et surtout elle adore les catalogues de vente par correspondance (surtout ceux avecdes gadgets pour la cuisine (allez comprendre pourquoi).
  7. 7. 06/09/2009 18:02Malou voit des choses que nous ne voyons pas… Des gens dans le jardin. Elle se demandeparfois ce qu’ils font là, les insultes peuvent fuser aussi.
  8. 8. 18/09/2009 12:31Malou est très observatrice, mais tactile aussi elle aime prendre mes mains mais gare à moi sielles sont froides. Au moment de cette prise de vue j’ai les cheveux longs si je les détache jepeux avoir droit à un « vous êtes gentille ». Vu l’épaisseur de vos verres de lunettes je nevous en tiens pas rigueur.
  9. 9. 18/09/2009 12:57Un rare moment de complicité avec sa fille Monique, qu’elle appelle parfois maman.
  10. 10. 01/10/2009 16:15Les journées peuvent être longues, mais même à 95 ans on peut sombrer dans la dépendancele soir il faudra ruser en lui faisant un faux somnifère en aspartam, elle n’a droit qu’à un maisen réclame deux d’une façon assez vindicative, les grossièretés ne sont pas exclues de sonvocabulaire, ou les reproches : « après tout ce qu’elle a fait pour nous »
  11. 11. 24/10/2009 18:28Comme un chat avec la chaleur d’une douce arrière saison.
  12. 12. 24/10/2009 18:29Pas si sourde que cela vous m’avez vu venir.
  13. 13. 24/12/2009 17:02Les joues se sont creusées, à chaque fois que je rentre dans votre chambre je vérifie si vousrespirez.
  14. 14. 24/02/2010 15:51 15:52 15:53Vous arrivez encore à suivre les sous-titres, mais cela ne vous empêchent pas de m’interrogersur « là-haut » qui vous fait peur. Alors je tire le rideau à moitié, masquant « la danse desbranches ». Vous semblez apaiser.
  15. 15. 04/02/2010 15:57Les angoisses sont nombreuses, je suis impuissant.
  16. 16. 20/05/2010 17:39Vous parlez de moins en moins, ou parfois de façon confuse, je ne suis pas sûr de vouscomprendre. Ma compréhension ne tient peut-être que de mes propres projections.
  17. 17. 20/05/2010 21: 26Le célèbre banane lait boudoir dans un gobelet NBA.« Roulez jeunesse »
  18. 18. 20/05/2010 21:31« Tomorrow Darling » phrase fétiche pour nous inviter à revenir, vous avez parfois unsentiment d’abandon, mais comme vous oubliez nos venue et nous reprocher parfois de nejamais venir vous voir… ingratitude de la jeunesse et Alzheimer.
  19. 19. 20/06/2010 19:37De plus en plus perdue, vous reconnaissez difficilement les gens. Monique est votre seulepoint d’ancrage. Vous la demandez, la réclamez, pourquoi ne rentre-t-elle pas de Gabon ?Monique est dans son grenier où elle écrit, elle est venue il y a une demi-heure. Je vousl’explique encore. Parfois je transforme un peu la réalité pour vous apaiser. Chaque jour estunique.
  20. 20. 11/07/2010 14:05C’est l’été, les épaules se dénudent, j’en tremble un peu, je ne sais plus pourquoi vous agitezvotre doigt ainsi. Vous semblez si vulnérable. Je me souviens plus très bien mais je garde cetteimage.
  21. 21. 07/09/2010 23:21Finit les vacances, il faut dormir. Anna-Eva votre petite fille vient vous dire bonne nuit.
  22. 22. 08/09/2010 13:04Vue de l’extérieur de votre chambre je ne sais pas si vous m’avez reconnu. Je ne suis pas undes gens du dehors, je suis Fabrice.
  23. 23. 20/09/2010 16:28Finalement vous aimez bien être prise en photo, ou êtes vous contente d’éloigner le jouet deLila la chienne de la maison, qui veut toujours des calins, et que vous rejeter sansménagement ?Les chats arrivent parfois à se glisser dans votre chambre, quand je rentre vous voulez leschasser mais je vous surprends souvent (vous croyant seule) en train les caresser, enfin le grisseulement parce que vous n’aimez pas le noir.
  24. 24. 06/02/2011 20:12Vous avez toujours froid, malgré le chauffage; alors les couvertures s’accumulent.
  25. 25. 06/02/2011 20:13Ce sont vos nouvelles lunettes ou le point de vue ? Je suis toujours sidéré par les évolutions devotre visage. Certaines images ne semblent pas suivre la chronologie, pourtant j’ai bienvérifié et les dates sont exactes.
  26. 26. 25/03/2011 15:30L’hiver vous aimez être à côté de la cheminée, vous me dites de faire attention, que je suis« sensass » pour les feux. « Ah il est fort ! »
  27. 27. 13/08/2011 14:54Ce n’est pas la même peluche mais Lila a encore sévit. Vous sortez encore un peu de votrechambre, malgré la chaleur vous êtes bien couverte.
  28. 28. 15/10/2011 17:31L’hôpital, les gémissements ininterrompus, la douleur est partout.
  29. 29. 16/10/2011 16 : 06Nous attendons votre dernier souffle, une délivrance ?
  30. 30. 18/11/2011 17:38Un mois déjà, une infection vous êtes en « quarantaine » mais vous ne semblez plus souffrir.
  31. 31. 18/11/2011 17 :40Vous ne reconnaissez vraiment plus personne, ni votre petite fille, ni votre fille que vous avieztoujours reconnue et réclamée. Nous voulons croire qu’un sourire est un signe de« reconnaissance ».
  32. 32. 10/12/2011 01:04Miracle vous êtes revenue à la maison, le regard absent mais vivante. La vie n’est vraimentpas la même sans vous. Il faut être honnête, en votre absence il y a quelque chose de plusléger qui flotte dans la maison. Il est tard il faut dormir.
  33. 33. 16/12/2011 22:51Perfusion, eau gélifiée, pot protéiné. Désormais c’est nous qui vous nourrissons. Du moinstentons de le faire tant vos refus sont fréquents.
  34. 34. 24/12/2011 01:21Veille de Noël, j’ai l’impression que vous ne passerez pas noël, ce n’est pas possible dedormir autant. (23h sur 24 ou plus même) Mais vous ne souffrez plus. S’éteindre (c’estcomme cela que l’on dit ?)
  35. 35. 24/12/2011 01:21Comment le corps peut-il supporter tout cela 97 ans depuis 12 jours, 34 kilos et toujours là.
  36. 36. 30/12/2011 23:00L’eau gélifiée ou l’importance de s’hydrater. Entre les grimaces, les recrachas, et les toux. Letemps s’étire alors nous aussi nous de profitons de la télé.
  37. 37. 02/01/2012 19:03A quoi rêvez-vous Malou ?
  38. 38. 02/01/2012 21:36Absent(e)s de ces images, les infirmier(e)s qui viennent chaque jour à notre domicile sontadmirables, malgré les injures, les cris les tentatives de griffures (Malou est terrible avec lepetit personnel). Ils luttent chaque jour contre les esquarres. Et ils gagnent en prenant le tempsdes massages, malgré leurs journées trop longues. Nous les remercions tellement.
  39. 39. 13/01/2012 15:33Toujours sur le fil entre ombre et lumière, entre la vie et la mort….Etonnante MalouA suivre….

×