Conférence de presse
febelfin connect
Rik Vandenberghe, Président
Michel Vermaerke, Administrateur délégué
12/03/2015
Ordre du jour
Febelfin conférence de presse 2
1. Le rôle sociétal des banques
• Politique d’octroi de crédit
• Epargner et...
Febelfin conférence de presse 3
Le rôle sociétal des banques
• Politique d’octroi de crédit
• Epargner et investir
• Infra...
Une économie saine exige des banques saines
La Belgique précurseur dans le processus de transformation bancaire
Total bila...
Mission de base 1 : politique d’octroi de crédit
Croissance de 88 milliards depuis 2007 = environ 25% du PIB belge
5
Il n’...
Febelfin conférence de presse 6
0
5
10
15
20
25
30
35
40
45
50
2000 2003 2005 2007 2014
Kredieten aan
huishoudens
Krediete...
Chiffres de Febelfin
= BNB + crédits
d’engagement +
indépendants /
professions libérales
Mission de base 1 : le crédit aux...
Mission de base 1 : le crédit aux entreprises stagne ces
derniers mois
Néanmoins, dans l’ensemble, la Belgique fait mieux ...
Source : Chiffres Febelfin – Baromètre trimestriel des crédits aux entreprises
(chiffres actuels)
9
Mission de base 1 : le...
Mission de base 1 : le crédit aux entreprises n’a jamais été
aussi bon marché
Source : Chiffres BNB – Observatoire mensuel...
Mission de base 1: crédit hypothécaire
2014 a été une année record pour l’octroi de crédit hypothécaire
11
Febelfin confér...
Mission de base 1: le crédit hypothécaire n’a jamais été aussi
important pour le financement de l’achat d’un logement
12
C...
Febelfin conférence de presse
Mission de base 1: le crédit hypothécaire n’a jamais été aussi bon marché
Les refinancements...
Mission de base 2 : épargner et investir
Le pic de croissance de l’épargne semble être derrière nous
Febelfin conférence d...
Mission de base 2 : épargner et investir
Environ 141 milliards investis en fonds publics commercialisés en
Belgique
Febelf...
Mission de base 3 : infrastructure de paiements efficace
Febelfin conférence de presse 16
120
0
50
100
150
200
250
2000 20...
Mission de base 3 : infrastructure de paiements efficace
Febelfin conférence de presse 17
Nombre d’abonnements de la banqu...
Mission de base 3 : infrastructure de paiements efficace
Les efforts constants en faveur de la sécurité de la banque en li...
Dialogue ouvert sur les défis qui attendent le
secteur bancaire ?
Febelfin conférence de presse 19
Febelfin conférence de presse 20
Un dialogue ouvert
… sur le rôle sociétal des banques ?
- Sentiment que l’accès au financ...
Febelfin conférence de presse 21
Point de critique : accès des entreprises au crédit
Sentiment présent chez les entreprene...
00
10
20
30
40
50
60
70
80
90
100
Belgique Zone euro
Crédit demandé mais pas
encore de décision prise
Crédit demandé et pr...
Febelfin conférence de presse 23
Point de critique : financement immobilier des jeunes
Sentiment que l’on accorde à nouvea...
Febelfin conférence de presse 24
Point de critique : financement immobilier des jeunes
Opter pour un
marché
immobilier sai...
25
• FSMA a organisé en 2013 et 2014 des inspections élargies
• grandes banques, caisses d’épargne, banques par internet, ...
Febelfin conférence de presse 26
Un dialogue ouvert
… sur le rôle sociétal des banques ?
- Sentiment que l’accès au financ...
Source : présentation Febelfin sur base de données BNB.
Données consolidées et, depuis 2006, basées sur reporting IAS / IF...
Les banques entrent en terre inconnue
Le modèle économique bancaire en pleine transformation
28
Banking
apps
Systèmes de p...
Les banques entrent en terre inconnue
Incertitudes macro-économiques
29
Deleveraging
Spectre de la
déflation
Faible
conjon...
-580.1
-171.4
48.1 53.8
138.9
248.8
626.6
257.8 274.2 280.9 280.9 280.9 280.9
238.4 166.9 166.9 166.9 166.9 166.9
105.3 98...
982 977
587
374
264 246
222 209
134
77
0 0
0
200
400
600
800
1,000
1,200
BE DK AT PT FI NL IE SE FR DE IT ES
COMPARAISON C...
Febelfin conférence de presse 32
Bruxelles en tant que centre financier
Plate-forme de concertation
Comment rendre
rentables les
futurs modèles
d’entreprise ?
Faiblesse
structurelle de
la conjuncture
+
internationali-
sati...
Bruxelles en tant que centre financier
Accord de gouvernement
Febelfin conférence de presse 34
Febelfin est largement favo...
Conclusion
• Les missions de base et le rôle sociétal des activités bancaires occupent
plus que jamais une fonction centra...
Febelfin vzw/asbl
Belgian Financial Sector Federation
www.febelfin.be
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Febelfin conférence de presse 12.03.2015

535 vues

Publié le

PPT conférence de presse Febelfin connect

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
535
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
178
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Hier wordt filmpje afgespeeld – bij wijze van inleiding - omtrent de maatschappelijke rol die de banken moeten opnemen

    Huts: kerntaak is financieren van de economie
    Sioen: banken moete groei financieren
    Domb: banken moeten ondernemers begeleiden zodanig hun te helpen groeien en investeren
    Huts: vele compliance & regelgeving maakt bankieren duurder
  • Kleine zijbedenking bij deze slide: deze leverage ratio is gebaseer dop geconsolideerde cijfers eigen vermogens vs. totale balans.
    De Basel III benadering hiervan is evenwel complexer met ook enige off balance exposure hierin opgenomen, België scoort zwak op Europees niveau ten aanzien van deze invulling van de leverage-ratio (circa 3 & 4 %)

  • In het tabelletje hieronder wordt een eerste aanwijzing gegeven van de ontwikkeling in België.

    Tijdstip Bankkrediet aan de Belgische économie (uitstaande opgenomen kredietvolumes, op territoriale basis, inclusief geëffectiseerde kredieten; aandeel in het totaal, in %)
    Krediet aan gezinnen Krediet aan niet-bancaire ondernemingen Krediet aan de overheidssector Totaal krediet aan de Belgische économie
    Krediet aan niet-financiële vennootschappen Krediet aan financiële vennootschappen Totaal krediet aan niet-bancaire ondernemingen
    31 dec. 2000 27,41 29,32 3,98 33,31 39,28 100,00
    31 dec. 2003 31,83 28,15 7,28 35,43 32,74 100,00
    31 dec. 2005 34,93 28,09 6,21 34,31 30,77 100,00
    31 dec. 2007 40,54 28,24 11,20 39,44 20,01 100,00
    30 nov. 2014 43,86 26,51 10,23 36,75 19,39 100,00
    Bron : Febelfin-calculs op gegevens NBB.
  • Sector is geconfronteerd met duizende pagina’s aan nieuwe financiële regelgeving.

    Daarbij probeert men deze zo goed en correct als mogelijk te implementeren, Febelfin probeert voortrekker te zijn voor correcte compliance en implementatie vanwege haar leden => infosessies, circulaires, opleidingen, allerhande…

    De sector neemt dit niet licht op en hoopt hier snel vooruitgang te boeken.
  • DE UITLEG HIERONDER KOMT VAN EEN VORIGE VERSIE. IS DIE NOG RELEVANT/UP TO DATE?

    !!! Opgelet: dit jaar eerder rond de 4% - beduidend méér, maar te weinig voor gezonde en duurzame financiering économie (verder uit te werken)

    Duiding rond 4,5%:
    Hoe duurzaam is deze winst?
    Vergeet niet dat je oog moet hebben voor verplichtingen inzake versterking van eigen vermogen & winstreserveringen die in deze gebruikt worden (goed voor een 60% van die 4,5% = > 1,8% blijft over)
    Hierop eveneens nog roerende voorheffing betalen (in zelfde voorbeeld blijft er met roerende voorheffing ad 25% nog 1,35 over)
  • Jan Smets en Fernarnd Huts nemen bij monde van inleiding het woord omtrent de toekomst voor Brussel als financieel centrum.

    Huts => nood aan stabiel regelgevend kader en partnership met de politiek
    Smets => comparatieve voordelen uitspelen op vlak van: spaarsurplus in relatie tot vergrijzinstendens, begeleiden KMO’s richting kapitaalmarkt, nabijheid Europese instellingen, knowhow op vlak van betaalverkeer, … voorwaarde is stabiel en ondersteunend regelgevend kader
  • Febelfin conférence de presse 12.03.2015

    1. 1. Conférence de presse febelfin connect Rik Vandenberghe, Président Michel Vermaerke, Administrateur délégué 12/03/2015
    2. 2. Ordre du jour Febelfin conférence de presse 2 1. Le rôle sociétal des banques • Politique d’octroi de crédit • Epargner et investir • Infrastructure de paiements moderne 2. Dialogue ouvert • Le secteur peut-il encore demeurer structurellement rentable et continuer de remplir son rôle dans le cadre des nombreux défis qui l’attendent ? 3. Bruxelles en tant que centre financier • Le secteur bancaire et la prestation de services bancaires se trouvent à un point charnière • Développer une plate-forme de concertation en quête d’opportunités
    3. 3. Febelfin conférence de presse 3 Le rôle sociétal des banques • Politique d’octroi de crédit • Epargner et investir • Infrastructure de paiements moderne
    4. 4. Une économie saine exige des banques saines La Belgique précurseur dans le processus de transformation bancaire Total bilan du secteur (base consolidée, en millions EUR) Total fonds propres (base consolidée, en millions EUR) Ratio de levier (ou « ratio d’endettement sur capitaux propres », base consolidée, en unités) Fin septembre 2008 1,663,138 51,339 31.40 Fin juin 2014 1,023,6 65,2 14.79 Evolution en % - 38.5 + 27.1 - 53.2 Evolution des actifs pondérés en fonction des risques (en milliards EUR) 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Evolution (%) 583.5 491.7 407.5 372.5 373.8 352.7 339.4 - 41.8% Risques opérationnels 34,2 milliards EUR 10% Risques de marché 9,9 milliards EUR 2,9% Risques de crédit 287,7 milliards EUR 85% Le risque de marché ne constitue plus que 3% des actifs pondérés en fonction des risques (Risk Weighted Assets)  La position de risques sous-jacente s’est considérablement contractée !
    5. 5. Mission de base 1 : politique d’octroi de crédit Croissance de 88 milliards depuis 2007 = environ 25% du PIB belge 5 Il n’y a pas de pénurie de crédit Source : Calculs Febelfin sur données BNB Evolution octroi de crédit (en millions EUR) Croissance en % (fin 2007 – novembre 2014) Croissance en montants absolus (fin 2007 – novembre 2014) Encours (fin novembre 2014) Crédits aux pouvoirs publics belges +23,50% +16.168 84.956 Crédits aux ménages belges (principalement crédits hypothécaires) +37,90% +52.805 192.147 Crédits aux entreprises non financières belges +19,67% +19.090 116.160 Total des crédits aux secteurs non financiers +28,85% +88.063 393.263 +88 milliards, soit environ 25% du PIB Febelfin conférence de presse L’épargne ne dort pas : Customer loan to deposit rate = 92%
    6. 6. Febelfin conférence de presse 6 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 2000 2003 2005 2007 2014 Kredieten aan huishoudens Kredieten aan ondernemingen Kredieten aan de overheid Crédits aux entreprises Crédits aux pouvoirs publics Mission de base 1 : politique d’octroi de crédit Plus que jamais centrée sur les ménages et les entreprises Crédit bancaire à l’économie belge (encours des crédits utilisés, sur une base territoriale, crédits titrisés inclus; part dans le total, en %) Source : calculs de Febelfin sur données BNB Crédits aux ménages
    7. 7. Chiffres de Febelfin = BNB + crédits d’engagement + indépendants / professions libérales Mission de base 1 : le crédit aux entreprises stagne ces derniers mois après une forte hausse Chiffres BNB = encours des crédits bancaires utilisés par les sociétés non financières belges Source : Chiffres Febelfin – Baromètre trimestriel du crédit aux entreprises (septembre 2014) Chiffres BNB – Schéma A (novembre 2014) 7Febelfin conférence de presse
    8. 8. Mission de base 1 : le crédit aux entreprises stagne ces derniers mois Néanmoins, dans l’ensemble, la Belgique fait mieux que le reste de la zone euro 8Febelfin conférence de presse Accès aux prêts = avantage compétitif en Belgique
    9. 9. Source : Chiffres Febelfin – Baromètre trimestriel des crédits aux entreprises (chiffres actuels) 9 Mission de base 1 : le crédit aux entreprises semble surtout freiné du fait de la demande Source : Rapport annuel 2014 de la BNB Febelfin conférence de presse La faiblesse de la croissance des crédits bancaires s’explique principalement par la demande En dépit de cette embellie substantielle de l’environnement de financement, le rythme de progression de l’octroi de crédits bancaires aux sociétés non financières est demeuré très faible durant les trois premiers trimestres de 2014. Comme les crédits bancaires constituent quasiment l’unique source de financement par la dette des PME, et compte tenu de la place primordiale que celles-ci occupent dans l’économie belge, l’intérêt d’une distribution du crédit bancaire stable ne doit donc pas être sous-estimé. La demande reste négative mais les montants des crédits utilisés sont plus élevés (grâce aux taux bas)
    10. 10. Mission de base 1 : le crédit aux entreprises n’a jamais été aussi bon marché Source : Chiffres BNB – Observatoire mensuel du crédit aux sociétés non financières (chiffres actuels) Febelfin conférence de presse Moyenne annuelle 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Q1 2014 Q2 2014 Q3 2014 octobre 2014 novembre 2014 5,03% 5,32% 3,73% 3,20% 4,41% 3,07% 2,97% 2,87% 2,69% 2,49% 2,35% 2,31% 10
    11. 11. Mission de base 1: crédit hypothécaire 2014 a été une année record pour l’octroi de crédit hypothécaire 11 Febelfin conférence de presse 64,287 74,775 89,414 114,105 137,016 161,723 183,615 197,327 0 50,000 100,000 150,000 200,000 250,000 Encours hypothécaire (FSMA), en mio € 11 Année record pour l’encours Année record pour la production (sans refinancements)
    12. 12. Mission de base 1: le crédit hypothécaire n’a jamais été aussi important pour le financement de l’achat d’un logement 12 Conclusions : 1. S’il y avait eu une stagnation de l’octroi de crédit particulier entre 1995 et 2013, le PIB belge calculé sur une base annuelle aurait été inférieur de pas moins de 0,76% => sur la base de l’étude du professeur Nancy Huyghebaert de la KU Leuven. 2. En 2013, 87,12% de tous les achats de logements ont été financés (en partie) au moyen d’un crédit hypothécaire; ce % a connu une forte croissance depuis 2005 => sur la base de l’étude du professeur Nancy Huyghebaert de la KU Leuven. Evolution de la part du crédit hypothécaire dans le financement de l’achat d’un logement existant 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Aantal hypothecaire kredieten aankoop/aantal aankopen bestaande woningen Febelfin conférence de presse Nombre de credits hypothécaires achat / nombre d’achats logements existants 12
    13. 13. Febelfin conférence de presse Mission de base 1: le crédit hypothécaire n’a jamais été aussi bon marché Les refinancements suscitent d’importants défis en termes de gestion des bilans 2.00% 3.00% 4.00% 5.00% 6.00% 7.00% 8.00% 0 € 1,000,000,000 € 2,000,000,000 € 3,000,000,000 € 4,000,000,000 € 5,000,000,000 € 6,000,000,000 € 01/1998 07/1998 01/1999 07/1999 01/2000 07/2000 01/2001 07/2001 01/2002 07/2002 01/2003 07/2003 01/2004 07/2004 01/2005 07/2005 01/2006 07/2006 01/2007 07/2007 01/2008 07/2008 01/2009 07/2009 01/2010 07/2010 01/2011 07/2011 01/2012 07/2012 01/2013 07/2013 01/2014 07/2014 herfinancieringen Source : Union Professionnelle du Crédit refinancements Le crédit hypothécaire n’a jamais été aussi bon marché L’explosion des refinancements suscitent d’importants défis en termes de gestion des bilans Jamais une telle vague de refinancements n’avait été observée. 13
    14. 14. Mission de base 2 : épargner et investir Le pic de croissance de l’épargne semble être derrière nous Febelfin conférence de presse 14 Source : Calculs sur la base de données de la BNB Evolution dépôts d’épargne réglementés Croissance en une annéeEncours (en mio EUR)
    15. 15. Mission de base 2 : épargner et investir Environ 141 milliards investis en fonds publics commercialisés en Belgique Febelfin conférence de presse 15
    16. 16. Mission de base 3 : infrastructure de paiements efficace Febelfin conférence de presse 16 120 0 50 100 150 200 250 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Number of card payments, with cards issued in the country , per capita (2000-2013) Sweden United Kingdom Netherlands France Belgium EU Germany Italy Le nombre d’abonnements internet continue d’augmenter Le nombre de paiements par carte atteint chaque année un sommet de 1,3 milliard (!) => la Belgique dans la moyenne européenne 1.8 2.4 3.0 3.8 4.6 5.7 6.6 7.4 8.1 9.1 10.1 10.6 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Aantal abonnementen internet bankieren (in miljoen) Source : Febelfin (member-banks) Nombre d’abonnements de la banque par internet (en mio)
    17. 17. Mission de base 3 : infrastructure de paiements efficace Febelfin conférence de presse 17 Nombre d’abonnements de la banque mobile (en mio)
    18. 18. Mission de base 3 : infrastructure de paiements efficace Les efforts constants en faveur de la sécurité de la banque en ligne portent leurs fruits Febelfin conférence de presse 18 0 200 400 600 800 1000 1200 1400 1600 1800 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 21 48 37 3 1 94 1,003 1,772 277 Nombre de fraudes 0 1,000,000 2,000,000 3,000,000 4,000,000 5,000,000 6,000,000 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 119,740 549,528 172,0718,023 0 175,332 2,995,545 5,170,000 653,082 Pertes en euros du fait de fraudes Brut Net (après déduction des récupérations)
    19. 19. Dialogue ouvert sur les défis qui attendent le secteur bancaire ? Febelfin conférence de presse 19
    20. 20. Febelfin conférence de presse 20 Un dialogue ouvert … sur le rôle sociétal des banques ? - Sentiment que l’accès au financement hypothécaire est devenu plus complexe ? - Sentiment que l’accès au crédit est difficile pour les petites entreprises ? - Compréhension croissante : devoir de diligence ? … … est-ce que les inquiétudes du secteur sont justifiées ?  le secteur peut-il demeurer structurellement rentable et continuer de jouer son rôle dans le cadre de : - Taux d’intérêt extrêmement bas - Scénario de déflation - Exigences de capitaux plus élevées - Tendance à la numérisation - Hausse des contributions bancaires …
    21. 21. Febelfin conférence de presse 21 Point de critique : accès des entreprises au crédit Sentiment présent chez les entrepreneurs que l’accès au crédit est difficile Sentiment d’un accès au crédit plus difficile 50% des PME ont l’impression que l’accès au crédit est devenu plus difficile Ce sont surtout les jeunes entreprises qui éprouvent des difficultés 29,5% des jeunes entreprises ont reçu un financement inadéquat UCM, Janvier 2015: Un échantillon représentatif de 1.280 entrepreneurs y a répondu. Celui-ci est composé essentiellement de TPE (91,8%) tous secteurs confondus.
    22. 22. 00 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 Belgique Zone euro Crédit demandé mais pas encore de décision prise Crédit demandé et prêt refusé Crédit demandé et prêt partiellement accordé Crédit demandé et prêt intégralement approuvé Source : ECB “Survey on the Access to Finance of SMEs in the Euro Area” (avril 2013 – octobre 2014) 22 Point de critique : accès des entreprises au crédit L’étude de la BCE indique que l’accès au crédit est plus simple en Belgique et que le degré de refus est très faible 122.30 114.06 132.32 120.57 117.82 0.00 20.00 40.00 60.00 80.00 100.00 120.00 140.00 Refus - indice moyen par trimestre (indice 100 = huit premiers mois de 2008) Les problèmes éventuels sont appréhendés: • Plan bancaire Gouvernement flamand • Collaboration Gouvernement wallon • Plate-forme financement entreprises • Evaluation loi PME • Proposition adaptation fiscalité de l’épargne • Plan Juncker • … Source : Baromètre des crédits Febelfin Febelfin conférence de presse
    23. 23. Febelfin conférence de presse 23 Point de critique : financement immobilier des jeunes Sentiment que l’on accorde à nouveau des prêts à très long terme avec un faible apport personnel Source : BNB Diminution de la production de crédit hypothécaire durée + 20 ans
    24. 24. Febelfin conférence de presse 24 Point de critique : financement immobilier des jeunes Opter pour un marché immobilier sain avec apport personnel Le long terme n’est plus souhaitable/possible dans les limites des nouveaux critères de liquidité Maintenir à un niveau sain le taux d’endettement des particuliers Exigence marché immobilier sain octroi de crédit responsable = mission bancaire de base
    25. 25. 25 • FSMA a organisé en 2013 et 2014 des inspections élargies • grandes banques, caisses d’épargne, banques par internet, sociétés de bourse • mystery shopping • plus de 80% du secteur concerné • visite dans 10% des agences, dans toutes les régions • le superviseur a identifé plusieurs préoccupations et recommandations Les inspections de la FSMA ont permis de voir plus clair progressivement Toujours plus d’attention à l'obligation de diligence des services d'investissement • proposition de plans d’action. • organisation de séances d’information pour les employés avec les superviseurs. • adaptation des formations • élaboration de directives pour une meilleure gestion des conflits d’intérêts et des structures de rénumérations des services d’investissement. • intensification de la supervision au niveau interne : plusieurs banques ont fait elles-mêmes du mystery shopping . Febelfin conférence de presse Point de critique - devoir de diligence Febelfin assume ses responsabilités Les banques ont appliqué les recommandations en pratique • la banque connaît-elle les besoins de la clientèle ? • le client reçoit- il la bonne information ? • est-ce que l’approche vis-à-vis des clients permet de leur offrir des produits adaptés? • est-ce que l’importance du client est centrale dans les objectifs commerciaux?
    26. 26. Febelfin conférence de presse 26 Un dialogue ouvert … sur le rôle sociétal des banques ? - Sentiment que l’accès au financement hypothécaire est devenu plus complexe ? - Sentiment que l’accès au crédit est difficile pour les petites entreprises ? - Compréhension croissante : devoir de diligence ? … … est-ce que les inquiétudes du secteur sont justifiées ?  le secteur peut-il demeurer structurellement rentable et continuer de jouer son rôle dans le cadre de : - Taux d’intérêt extrêmement bas - Scénario de déflation - Exigences de capitaux plus élevées - Tendance à la numérisation - Hausse des contributions bancaires …
    27. 27. Source : présentation Febelfin sur base de données BNB. Données consolidées et, depuis 2006, basées sur reporting IAS / IFRS. ROE : return on (average) equity. (uniquement pour banques assujetties à la législation belge) La rentabilité s’améliore très progressivement mais … 27 La rentabilité est indispensable au renforcement des fonds propres : - Il faut un certain niveau de rentabilité pour attirer du capital extérieur - Idem pour la mise en réserve de bénéfices - Une rentabilité solide permet de mieux absorber les chocs en période d’instabilité financière Davantage de fonds propres permettent d’augmenter l’octroi de crédit = mission de base … se trouve face à des défis importants à moyen terme Source : Rapport annuel BNB 2014 Febelfin conférence de presse L’environnement économique prévalant en Belgique et dans le reste de la zone euro, qui conjugue un bas niveau de taux d’intérêt avec une faible progression de l’activité, pèse tant sur la profitabilité des banques que sur celle des sociétés d’assurance. Bien qu’elles aient pris des mesures afin d’en limiter l’impact, ces conditions défavorables sont susceptibles de perdurer, ce qui renforce la nécessité, pour les institutions financières, de poursuivre l’adaptation de leur modèle d’entreprise et de leur structure de coûts.
    28. 28. Les banques entrent en terre inconnue Le modèle économique bancaire en pleine transformation 28 Banking apps Systèmes de paiement généraux Opérateurs internationaux pénètrent le marché 3.607 3.203 17.757 16.645 12.751 8.945 7.744 7.573 7.360 7.138 6.810 1993 1995 2000 2005 2010 '11 '12 '13 2014 Bron/Source : Febelfin (enkel banken-leden/uniquement banques-membres) kantoren van de gevolmachtigde agenten/ agences d'agents délégués kantoren van de banken/ agences bancairesLe secteur doit consentir d’énormes investissements pour adapter le modèle économique à la tendance à la numérisaiton ainsi qu’au nouveau type de concurrents
    29. 29. Les banques entrent en terre inconnue Incertitudes macro-économiques 29 Deleveraging Spectre de la déflation Faible conjoncture Taux d’intérêt bas Febelfin conférence de presse
    30. 30. -580.1 -171.4 48.1 53.8 138.9 248.8 626.6 257.8 274.2 280.9 280.9 280.9 280.9 238.4 166.9 166.9 166.9 166.9 166.9 105.3 98.7 99.4 125.1 142.4 145.0 234.6 399.5 399.5 399.5 399.581.0 96.0 96.0 96.0 96.0 96.0 351,8 285,8 252,8 75 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 Taxes annuelles sur les établissements de crédit "Taxes d'abonnement" sur les dépôts d'épargne Contributions au Fonds de Résolution(FSC) Prélèvements effectifs pour la garantie des dépôts (DGS)(4) Prélèvements spécifiques pour la garantie des dépôts(DGS) Les contributions bancaires atteignent des niveaux intenables En 2014, les contributions bancaires représentent 25% du bénéfice net 769,0 1.302,3 943,1 943,0 373,9283,3152,2153,4 105 105 1334,11370,1 1301,1 Contribution de résolution européenne Mesures gouvernement Michel I 30 Depuis 2007, les banques ont déjà payé environ 4,6 milliards EUR rien que sous la forme de contributions bancaires (!) Febelfin conférence de presse
    31. 31. 982 977 587 374 264 246 222 209 134 77 0 0 0 200 400 600 800 1,000 1,200 BE DK AT PT FI NL IE SE FR DE IT ES COMPARAISON CONTRIBUTIONS ET TAXES BANCAIRES : LA BELGIQUE ET SES VOISINS (RAPPORT CONTRIBUTIONS JUSQU’A 1 MILLION EUR TOTAL DU BILAN) BE DK AT PT FI NL IE SE FR DE IT ES Contributions bancaires servant de recettes budgétaires La Belgique est en tête en Europe (évaluation établie en 2014) 1.370 mio en 2015 31 Source : European Banking Federation Febelfin conférence de presse
    32. 32. Febelfin conférence de presse 32 Bruxelles en tant que centre financier Plate-forme de concertation
    33. 33. Comment rendre rentables les futurs modèles d’entreprise ? Faiblesse structurelle de la conjuncture + internationali- sation Entrée en vigueur des exigences en matière de capital + Explosion des contributions bancaires Deleveraging secteur privé Risque de déflation Contexte de taux négatif Tendance à la numérisation Le secteur financier se trouve à un point charnière Febelfin conférence de presse 33 Pour permettre au secteur financier de jouer son rôle dans le futur, il faut une réflexion approfondie axée sur le long terme
    34. 34. Bruxelles en tant que centre financier Accord de gouvernement Febelfin conférence de presse 34 Febelfin est largement favorable au déploiement d’une plate-forme de concertation institutionnalisée entre le monde politique, le secteur financier et les autorités de contrôle de manière à pouvoir développer une vision à long terme pour le secteur. Dans ce cadre, l’objectif est d’apporter des éclaircissements et de ménager un espace pour la mise au point d’activités financières saines au départ de Bruxelles. Ceci devrait offrir au secteur une marge de manoeuvre et une stabilité qui lui permettront de déployer des investissements et des activités dans un contexte international concurrentiel. “Le gouvernement organisera une concertation avec les parties prenantes sur le rôle de «Bruxelles» en tant que centre financier pour identifier les besoins du monde des entreprises et les prestataires de services financiers et pour développer des mesures qui peuvent contribuer de façon durable à la croissance et à l'emploi.
    35. 35. Conclusion • Les missions de base et le rôle sociétal des activités bancaires occupent plus que jamais une fonction centrale  Un secteur bancaire performant est nécessaire pour la croissance et l’emploi • Nécessité d’exercer des activités bancaires sans tabous de part et d’autre Tenir compte des critiques justifiées, réfuter les critiques injustifiées Le secteur bancaire entre en terre totalement inconnue et sa rentabilité structurelle risque de s’en trouver ébranlée Les contributions bancaires atteignent des niveaux intenables • Le secteur bancaire demain - Bruxelles, centre financier ?  Le secteur se trouve à un “point charnière” et a besoin d’une vision à long terme portée par la société  Il est nécessaire pour le secteur financier d’à nouveau anticiper  Il convient de jeter aujourd’hui les bases d’une structure financière performante à long terme 35Febelfin conférence de presse
    36. 36. Febelfin vzw/asbl Belgian Financial Sector Federation www.febelfin.be

    ×