Rencontre avec la presseFilip Dierckx (Président de Febelfin) et Michel Vermaerke(Administrateur délégué de Febelfin)14 dé...
Ordre du jourTMessages clés     1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ?     2. Les banques se sont-elles adaptées ?   ...
Agenda TMessages clés    1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ?                                                   L‟E...
Evolution de la dette publique                                      General Government Gross Debt as % of GDP             ...
Evolution et origine de la dette publique           Zone euro 17 – Dette publique (%PIB)                                  ...
Agenda TMessages clés    1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ?    2. Les banques se sont-elles adaptées ?           ...
Transformation du secteur bancaire en chiffres             Total du passif    Total des fonds    Leverage             PNB ...
La Belgique : bon élève sur le plan du “deleveraging”                Size of MFIs as % of GDP                             ...
Agenda TMessages clés    1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ?    2. Les banques se sont-elles adaptées ?    3. Le s...
Crédits aux entreprisesSignes prudents d‟une dynamique de crédit hésitantefin 2011                                        ...
Crédits hypothécairesPlafonnement encours (en milliards EUR)                                                              ...
L‟octroi de crédit aux entreprises : haut degréd‟acceptation  Crédits demandées par les small & mid caps corporates  (% du...
L‟octroi de crédit n‟a pas d‟influence sur la créationde nouvelles entreprises et sur les faillites     Belgique – Nouvell...
Autres tendances importantes•   Les lignes de crédit des PME ont continué à augmenter durant la période de    2009 jusque ...
Coûts pour le client belge retail en-dessous de lamoyenne   Bain & Company a élaboré la rapport Kuneva avec plus de distin...
Agenda TMessages clés    1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ?    2. Les banques se sont-elles adaptées ?    3. Le s...
Série de chiffres clés concernant l‟emploi dans le secteur financier              Emplois                                 ...
Agenda TMessages clés    1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ?    2. Les banques se sont-elles adaptées ?    3. Le s...
Importance de l‟euro                                        Scénarios et théories       Pourquoi croire en l’euro ?       ...
Agenda TMessages clés    1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ?    2. Les banques se sont-elles adaptées ?    3. Le s...
Nouveau gouvernement belge, son budget et lespriorités pertinentes du secteur  Budget respecte norme         Quelques cara...
Nouvelle contribution bancairePositif•    Changement de l‟ ”ancien” SGD dans un double système SGD et CSF•    Importance d...
Synthèse globale (*1)                                2011                                                                 ...
Les autres décisions concernent e.a.      Taxes sur les plus-values sociétés      Augmentation du précompte mobilier      ...
Taxe sur les plus-values sociétés             Accord de Gouvernement             • “Imposition des plus-values sur actions...
Augmentation précompte mobilier      Accord de Gouvernement      • Précompte mobilier : 21%        • Implémentabilité à co...
Scission banque de dépôts / d‟affaires et testamentbancaire         Accord de Gouvernement        • Le Gouvernement confie...
Agenda TMessages clés    1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ?    2. Les banques se sont-elles adaptées ?    3. Le s...
Bâle III – CRD IV                                                         Plaidoyer pour                                  ...
Agenda TMessages clés    1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ?    2. Les banques se sont-elles adaptées ?    3. Le s...
Coûts en hausse pour les institutions financières                                                            FuturAujourd’...
Agenda stratégique : perspectives pour le secteurfinancier belge                          Que pouvons-nous changer et     ...
“ Building bridges trough dialogue is essential to restore confidence in the financial sector.”
Questions ?              Febelfin | 14 décembre 2011   34
www.febelfin.be
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rencontre de presse 14.12.2011

396 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
396
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
28
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • ik verwacht een plafonnering, niet zozeer een forse daling tenzij de economie volledig in elkaar klapt. [Dat lijkt inderdaad de meest logische verwachting, rekening houdend met de conjunctuurvooruitzichten en de impact van bepaalde maatregelen van de nieuwe regering]. Over 3de kwartaal 2011 brokkelde de omloop van de opgenomen bankkredieten af tot 115,5 miljard EUR eind september maar de geopende kredietlijnen, in het bijzonder die voor de KMO’s, bleven toenemen. De gemiddelde effectieve kredietkostprijs daalde in augustus en september tot 3,43 %.
  • plafonnering zal wel leiden tot daling omdat de stimuli verminderen en of verdwijnen en de Belgische vastgoedmarkt te duur aan het worden is. Bovendien waarschijnlijk snellere stijging rente en dus kredietmarge om de lagere inkomsten langs het sparen te compenseren en ook om iets minder atypisch beeld te krijgen van de samenstelling van de inkomsten
  • Regeerakkoord na 535 dagen onderhandelingenEvenwicht tussen budgettaire besparingen en duurzame groeiBezorgdheid competitiviteit Belgische economieStudie van de teksten ten gronde samen met leden Febelfin
  • Rencontre de presse 14.12.2011

    1. 1. Rencontre avec la presseFilip Dierckx (Président de Febelfin) et Michel Vermaerke(Administrateur délégué de Febelfin)14 décembre 2011
    2. 2. Ordre du jourTMessages clés 1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ? 2. Les banques se sont-elles adaptées ? 3. Le secteur remplit ses missions de base dans un contexte concurrentiel 4. Le secteur est un employeur important 5. Préoccupations a. Importance de l„euro b. Mesures gouvernementales c. Bâle III et CRD IV d. Aspect de rentabilité 6. Conclusion Febelfin | 14 décembre 2011 2
    3. 3. Agenda TMessages clés 1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ? L‟Echo, 19 novembre 2011 Febelfin | 14 décembre 2011 3
    4. 4. Evolution de la dette publique General Government Gross Debt as % of GDP IMF Figures 140 EMU Belgium 120 100 80 60 40 20 0 92 94 96 98 00 02 04 06 08 10 12  La Belgique est l‟un des rares pays les plus avancés où aussi bien le déficit fiscal que la dette publique sont en baisse.  La croissance solide a contribué à l‟excercice de consolidation, grace à la diminution du déficit plus importante que prévu. Le bonus dû à cette groissance disparaîtra dans les années à venir. Febelfin | 14 décembre 2011 4
    5. 5. Evolution et origine de la dette publique Zone euro 17 – Dette publique (%PIB) 85% G20 croissance de la dette publique Légère baisse du fait des normes de Maastricht - 66% ‘96 ‘08 USA – Dette publique (%PIB) Diminution après Seconde Guerre mondiale due à la 78% forte croissance du PIB et Forte croissance de à la hausse limitée de la la dette en termes dette absolus - 48% - 35% ‘55 ‘82 ‘08 Febelfin | 14 décembre 2011 5
    6. 6. Agenda TMessages clés 1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ? 2. Les banques se sont-elles adaptées ? Febelfin | 14 décembre 2011 6
    7. 7. Transformation du secteur bancaire en chiffres Total du passif Total des fonds Leverage PNB de la Rapport total du secteur propres du (en unités) Belgique bilan du secteur bancaire belge secteur bancaire (en milliards bancaire/PNB (en milliards belge d’euro) (en %) d’euro) (en milliards d’euro) 2006 1.422,0 47,3 29,0 318,8 446,0 Juni 2011 1.099,5 58,6 17,8 369,7 297,4 (estimation bureau du plan pour 2011) -22.7% +23.9% -38.6% +16% -33.3% Febelfin | 14 décembre 2011 7
    8. 8. La Belgique : bon élève sur le plan du “deleveraging” Size of MFIs as % of GDP Belgium: bank credit to NFC’s during recessions450 (% YoY) EMU BG400 FR DE350300250 T = trough of real GDP200 growth (YoY) 98 99 00 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 • La réduction de l‟effet de levier du secteur bancaire a bien avancé en Belgique et n‟a pas entravé la croissance du crédit au secteur privé. • La récession, Bâle III et le funding interne des besoin de financement du gouvernement limitent pourtant la marge de manoeuvre. Source: BCE Febelfin | 14 december 2011 8
    9. 9. Agenda TMessages clés 1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ? 2. Les banques se sont-elles adaptées ? 3. Le secteur remplit ses missions de base dans un contexte concurrentiel Febelfin | 14 décembre 2011 9
    10. 10. Crédits aux entreprisesSignes prudents d‟une dynamique de crédit hésitantefin 2011 Encours 130,000 x 126,954 126,904 125,000 122,296 120,712 120,944 120,000 120,608 117,411 120,920 118,445 116,729 116,129 118,033 115,000 116,705 116,986 Encours ( x 1.000.000 €) 112,696 111,573 115.454 114,655 110,866 112.607 110,000 111,090 110,069 108,531 106,447 105,000 104,350 104,696 105,069 105,501 106,354 100,000 100,335 95,000 Febelfin Observatorium NBB Febelfin | 14 décembre 2011 10
    11. 11. Crédits hypothécairesPlafonnement encours (en milliards EUR) 169.0 170.0 163.2 165.0 151.7 137.0 126.4 114.1 101.1 89.4 82.9 74.8 64.3 67.7 59.1 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 Q1 Q2 Q3 2011 2011 2011 Febelfin | 14 décembre 2011 11
    12. 12. L‟octroi de crédit aux entreprises : haut degréd‟acceptation Crédits demandées par les small & mid caps corporates (% du total des crédits demandés) 2010 – Source : Eurostat Granted Partially granted Refused Les banques belges jouent leur rôle de moteur pour l‟économie belge Febelfin | 14 décembre 2011 12
    13. 13. L‟octroi de crédit n‟a pas d‟influence sur la créationde nouvelles entreprises et sur les faillites Belgique – Nouvelles entreprises Belgique – Faillites12,000 1,20010,000 1,000 8,000 800 6,000 600 4,000 400 2,000 2009 2010 2011 200 0 2009 2010 2011 0 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 Febelfin | 14 décembre 2011 13
    14. 14. Autres tendances importantes• Les lignes de crédit des PME ont continué à augmenter durant la période de 2009 jusque et y compris juillet 2011. La disponibilité de ces lignes suit la tendance à la hausse.• Diminution du taux d’intérêt durant les trois derniers mois • En octobre 2011, le taux d‟intérêt pondéré moyen pour les crédits aux entreprises atteignait 3.39%• La Belgique se positionne bien : le client bancaire retail moyen paie moins de frais que la moyenne européenne (voir transparent suivant) Febelfin | 14 décembre 2011 14
    15. 15. Coûts pour le client belge retail en-dessous de lamoyenne Bain & Company a élaboré la rapport Kuneva avec plus de distinction entre les utilisateurs bancaires par pays et niveau de vie  La Belgique reste en-dessous de la moyenne des pays voisins Febelfin | 14 december 2011 15
    16. 16. Agenda TMessages clés 1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ? 2. Les banques se sont-elles adaptées ? 3. Le secteur remplit ses missions de base dans un contexte concurrentiel 4. Le secteur est un employeur important Febelfin | 14 décembre 2011 16
    17. 17. Série de chiffres clés concernant l‟emploi dans le secteur financier Emplois Nouveaux directs chez±100.000 les membres 4.288 engagements 200 mio Formation en 2010 de Febelfin Febelfin | 14 décembre 2011 17
    18. 18. Agenda TMessages clés 1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ? 2. Les banques se sont-elles adaptées ? 3. Le secteur remplit ses missions de base dans un contexte concurrentiel 4. Le secteur est un employeur important 5. Préoccupations a. Importance de l„euro Febelfin | 14 décembre 2011 18
    19. 19. Importance de l‟euro Scénarios et théories Pourquoi croire en l’euro ? possibles • L’euro a apporté une • Solutions ad hoc par croissance importante l’octroi de liquidités • Coûts d’intérêt plus bas • Pacte de stabilité (focus avec pour conséquence sur les changements des coûts de fondamentaux) financement plus bas • Union budgétaire pour les entreprises • Suppression de l’euro • Le commerce intra européen stimulé par l’euro Febelfin | 14 december 2011 19
    20. 20. Agenda TMessages clés 1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ? 2. Les banques se sont-elles adaptées ? 3. Le secteur remplit ses missions de base dans un contexte concurrentiel 4. Le secteur est un employeur important 5. Préoccupations a. Importance de l„euro b. Mesures gouvernementales Febelfin | 14 décembre 2011 20
    21. 21. Nouveau gouvernement belge, son budget et lespriorités pertinentes du secteur Budget respecte norme Quelques caractéristiques UE (2012-2015), quelques de base positives Possibles réformes priorités bancaires majeures de l’économie futures • Importance d’une révision • Economie ouverte et • Appareil d’Etat allégé et et d’un contrôle budgétaires orientée exportations plus efficace à un stade précoce • Dette privée et • Meilleur fonctionnement •Taxes sur les banques et publique relativement du marché du travail leurs produits (voir limitée, la Belgique n’est • Economie dynamique et transparent suivant) pas un “leveraged tournée vers l’avenir •Politique de rémunération country” •Scission banque d’affaires • Excédent d’épargne et banque d’épargne important et quota • Contrôle de la protection d’épargne élevé du consommateur plus • Portefeuille limité de strict crédits à problème • Grande capacité d’adaptation à la crise • Productivité élevée Febelfin | 14 décembre 2011 21
    22. 22. Nouvelle contribution bancairePositif• Changement de l‟ ”ancien” SGD dans un double système SGD et CSF• Importance du poids du risquePréoccupation• Allourdissement de la facture annuelle à charge du secteur• Répartition concrète parmi les membres pas claire• Modalités et concrétisation des remboursements du fonds de protection Febelfin | 14 décembre 2011 22
    23. 23. Synthèse globale (*1) 2011 2012 SGD SGD CSF Total Volume : € 313 mia Volume : € 328 mia Total du bilan € 716 miaRécurrent 15 pb 470,2 (*2) 11,5 387 3,5 pb 249“temporaire” pb 426(à partir de2012)Brut 15 pb 470,2 24,5 813 3,5 pb 249 1062 pbCompensation 0 -426 0Net 470,2 387 (+) 249 (=) 636 Charge supplémentaire secteur 2012 – 2011 : 636 – 470,2 = € 165,8mio  € 636 mio sur € 328 mia dépôts = 19,4 pb (*2) La taxe de crise unique de 5 pb payée début 2011 n’est pas prise en considération à ce niveau. € 156,7 mio ont été payés sur cette base. Febelfin | 14 décembre 2011 | 23 (*1) Sur base des informations disponibles et indications
    24. 24. Les autres décisions concernent e.a. Taxes sur les plus-values sociétés Augmentation du précompte mobilier Scission banque de détail et banque d‟affaires Febelfin | 14 décembre 2011 24
    25. 25. Taxe sur les plus-values sociétés Accord de Gouvernement • “Imposition des plus-values sur actions à l’impôt des sociétés : l’exonération sur les plus-values se fera à la condition • que la période de détention des actions soit au moins d’un an • et au taux distinct de 25 %.” Répercussions sur les activités dePas de déduction moins-values : manque liquidity provider et les activités de de symétrie trading Febelfin | 14 décembre 2011 25
    26. 26. Augmentation précompte mobilier Accord de Gouvernement • Précompte mobilier : 21% • Implémentabilité à court terme • Contribution complémentaire : 4% Mesure pour l’instant Implémentabilité ? pas encore claire Febelfin | 14 décembre 2011 26
    27. 27. Scission banque de dépôts / d‟affaires et testamentbancaire Accord de Gouvernement • Le Gouvernement confiera à la BNB une mission d’étude quant à l’oppportunité et à la faisabilité pratique et financière de l’introduction d’une distinction entre les banques de dépôts et les banques d’affaires et/ou l’introduction d’un retail ring-fence.” • “Introduire, en concertation avec la BNB, un testament bancaire pour les établissements financiers.” Caractéristiques marché belge Febelfin | 14 december 2011 27
    28. 28. Agenda TMessages clés 1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ? 2. Les banques se sont-elles adaptées ? 3. Le secteur remplit ses missions de base dans un contexte concurrentiel 4. Le secteur est un employeur important 5. Préoccupations a. Importance de l„euro b. Mesures gouvernementales c. Bâle III et CRD IV Febelfin | 14 décembre 2011 28
    29. 29. Bâle III – CRD IV Plaidoyer pour la stabilité et la cohérence de la réglementation• Bâle III & CRD IV = et du contrôle partie clé internationale et européenne de la réponse à la crise de 2008•Néanmoins, modifications constantes supplémentaires de la réglementationet des exigences aux niveaux belge et européen•Modifications dans le calendrier (“timetable”) prévu pour l‟entrée en vigueur•Impact négatif possible à long terme : • Sur les chances de croissance économique • Sur le paysage bancaire européen futur • Sur les modèles business et la stratégie bancaire • Sur les possibilités pour l‟intermédiation / le financement de l‟économie Grande incertitude liée à une réglementation, un calendrier et des “dosages” en perpétuelle évolution Febelfin | 14 décembre 2011 29
    30. 30. Agenda TMessages clés 1. Pourquoi y a-t-il aujourdhui une crise ? 2. Les banques se sont-elles adaptées ? 3. Le secteur remplit ses missions de base dans un contexte concurrentiel 4. Le secteur est un employeur important 5. Préoccupations a. Importance de l„euro b. Mesures gouvernementales c. Bâle III et CRD IV d. Aspects de rentabilité Febelfin | 14 décembre 2011 30
    31. 31. Coûts en hausse pour les institutions financières FuturAujourd’hui L’augmentation des coûts pour les banques est un fait - Fonctionnement concurrentiel nécessaire •MAIS - Réglementation stricte • Cette tendance s’est amorcée il y a - Secteur sous surveillance déjà un certain temps  coûts - Les institutions financières doivent supportés par les institutions veiller à la durabilité de leur modèle, financières dans l’intérêt de tous - Gérer le funding à long terme et le • Facteurs influençant les coûts funding USD •Augmentation des coûts de funding - Le secteur veut rendre les •Croissance coûts réglementation investissements dans l’economie et la •Nouvelle contribution bancaire société possibles. La meilleure réponse à •…. la crise est la croissance. - Marché concurrentiel : oblige tous les acteurs à être vigilant et fonctionne à l’avantage des entreprises et clients - Réglementation stricte - Secteur sous surveillance Febelfin | 14 décembre 2011 31
    32. 32. Agenda stratégique : perspectives pour le secteurfinancier belge Que pouvons-nous changer et améliorer? L’Echo, 22 novembre 2011 Quelles activités Que pouvons-nous faire pouvons-nous attirer de de nouveau ? l’étranger ? •Nouvelles activités par les • services de back-office pour acteurs existants les groupes internationaux vis-à-vis de l’étranger Febelfin | 14 décembre 2011 32
    33. 33. “ Building bridges trough dialogue is essential to restore confidence in the financial sector.”
    34. 34. Questions ? Febelfin | 14 décembre 2011 34
    35. 35. www.febelfin.be

    ×