[DES 1] Pole posterieur et circulation / Pr M.Paques (4 avril 2012)

2 786 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 786
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
633
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

[DES 1] Pole posterieur et circulation / Pr M.Paques (4 avril 2012)

  1. 1. La macula Michel PaquesFondation Ophtalmologique Rothschild Quinze-Vingts Hospital INSERM U 592
  2. 2. Anatomy of the retina
  3. 3. Distribution des vaisseaux rétiniens: véritable « empreinte digitale » rétinien
  4. 4. 1.6mm
  5. 5. - La rétine est faiblement réfléchissante - Seules le pigment maculaire, les globules rouges sont visibles- Réflections : surfaces perpendiculaires
  6. 6. Imagerie par réflectanceVert: absorption par l’Hb - Xanthophyll pigmentBleu: - Lutein, zeaxhantinabsorbé par pigment xanthophylle - UV filterRouge: absorbé par la mélanine
  7. 7. Imagerie multispectrale
  8. 8. Your thumb at arm lenght=your fovea
  9. 9. 20/20 20/40 20/100 CFYour thumb at arm lenght=your fovea
  10. 10. La fovea- 0 à 400 microns- No vessels (foveal avascular zone) - Fed by choroid- No astrocytes - because no vessels- No rods, S cones, bipolar, ganglion cells - Displaced laterally- No axons- Only Müller cells and cones (M, L) (100x103)
  11. 11. SD-OCT cannot visualize Henle Fiber Layer (HFL), likely because of the inability to distinguish a changein reflectivity at the interface between HFL and the ONL
  12. 12. Central entry position:no visualization of HFLTemporal entry position:Visualization of nasal HFLNasal entry position:Opposite effectsOtani, Retina, March 2011 Normal right eyeLujan, IOVS, March 2011
  13. 13. DEBIT SANGUIN OCULAIRE Rétine : 34 mg / mn Corps ciliaire : 80 mg / mn Iris : 8 mg / mn Choroide: 700 à 800 mg / mn 85 % débit sanguin oculaire x 10 / débit sanguin cérébral x 4 / débit sanguin cardiaqueIschémie choroidienne Ischémie rétinienne
  14. 14. Anatomie des vaisseaux centraux
  15. 15. Artère centrale ≈ 160 µm Veine centrale ≈ 190 µm
  16. 16. Aspect des vaisseaux en OCT
  17. 17. Répartition du flux veineux
  18. 18. Adventice commune:Fibres solidarisant l’artère et la veine aux croisements AV
  19. 19. Vessel wall ?
  20. 20. Rapport artérioveineux Veines Artères Ratio A/V ARIC study Wong et al. 2002
  21. 21. Inner plexus GCLIntermediary IPL plexus INLOuter plexus OPL ONL Paques et al. IOVS 2003
  22. 22. Réseau capillaire profondDensément anastomotique pas de frontière capillaire
  23. 23. Réseau capillaire profond: pas de frontière anatomique pas de zone acapillaire autour des artères dans le plan profond Angiographie fluo Ficher et al. IOVS 2010 Microscopie non confocale Microscopie confocale Mendis et al. IOVS 2010
  24. 24. 8000 80006000 60004000 40002000 2000 µm 0 0 0 100 200 300 0 20000 40000 60000 80000 100000 Tick et al. IOVS 2011
  25. 25. Péricytes Contrôle de la prolifération endothéliale Présence d’actine (capacités contractiles?) Pepiatt et coll Nature 2006
  26. 26. Les péricytes contrôlent-ils le flux capillaire? Pepiatt et coll Nature 2006
  27. 27. Histologie de la paroi veineuse: présence de cellules musculaires lissesFicher et al. IOVS 2010- Les veines possèdent probablement des propriétés contractiles
  28. 28. Vasomotricité : les veines aussi- Les veines, tout comme les artères, ont une certaine capacité de modulation de leur diamètre Concept de régulation à plusieurs niveaux: artériolaire, capillaire, veineux
  29. 29. Autorégulation du flux sanguin rétinien- Capacité des artères rétiniennes à modifier leur diamètre en fonction de stimulis - De pression artérielle - De demande métabolique - De variations d ’O2 et de CO2- Tendant à maintenir un apport métabolique constant à la rétine interne- Cette autorégulation s’exerce par le biais du contrôle du tonus vasculaire, d’où ses limites théoriques: - capacité de vasoconstriction/vasodilatation limitée par définition - possibilité de stimulis contradictoires
  30. 30. L’oxygène constricte les vaisseaux rétiniens Seendy et al, IOVS 2005- Autorégulation des vaisseaux rétiniens -  PaO2 : vasodilatation -  PaO2 : vasoconstriction (rôle de l’endothéline) -  CO2 : vasodilatation
  31. 31. Vasoconstriction rétinienne au cours des rétinopathies pigmentaires- La RP entraîne une disparition des photorécepteurs, et donc une meilleure diffusion de l’oxygène venant de la choroide vers la rétine interne- Cette hyperoxygénation permanente active l’autorégulation vasculaire, d’où une vasoconstriction- Cette vasoconstriction est moins marquée en cas d’atrophie associée de la choriocapillaire RP Choroidérémie
  32. 32. Pression de perfusion oculaire- Pression artérielle brachiale moins la pression hydrostatique entre bras et oeil (=hauteur de la colonne d’eau), moins la PIO - PPO = 2/3 PAM – IOP (PAM=pression artérielle moyenne) 110 70 100 60 90 50 80 40 70 60 30 50 20 Paques et al 40 10 IOVS 2005 day MAP night MAP PAM diurne PAM nocturne PPO diurne day OPP PPO nocturne night OPP ⇒ la PPO est autorégulée
  33. 33. Flux sanguin oculaire et PIO
  34. 34. La consommation d’O2 est plus élevée dans l’obscurité Birol, G. et al. Am J Physiol Heart Circ Physiol 293: H1696-H1704 2007; doi:10.1152/ajpheart.00221.2007Copyright ©2007 American Physiological Society
  35. 35. Techniques d’analyse du flux sanguin rétinien
  36. 36. Angiographie dynamique Vélocité artérielle Vélocité maculaire-Temps de transit artérioveineux-Courbe de dilution:temps de circulation moyen
  37. 37. Mesure du flux sanguin par laser doppler-Unidirectionnel: Un faisceau laser, un capteur-Signal maximal dans la direction du faisceau+ signal réémis par les structures avoisinantes (flicker) flux capillaire (ex. Heidelberg Flow Meter)-Bidirectionnel: 1 laser, 2 capteurs-Mesure de la vélocité dans les vaisseaux temporaux-Le flux est déduit après la mesure du diamètre vasculaire-Débit sanguin total: 35 à 80 µl/min
  38. 38. Imagerie et analyse du flux capillaire parimagerie multispectrale (retinal function imager)
  39. 39. Variations systolodiastoliques des diamètres vasculaire Amplitude du pouls veineux dépend de -rythme cardiaque -pression artérielle -pression intraveineuse -compliance de la paroi veineuse
  40. 40. Couplage neurovasculaire :Effet de la stimulation lumineuse intermittente sur les vaisseaux rétiniens Médiateurs impliqués?
  41. 41. Dysfonction vasculaire:-ischémie-œdème-occlusion capillaire
  42. 42. Topographie de l’ischémie aigue expérimentale:mise en évidence d’une stricte lobulation fonctionnelle
  43. 43. Lobulation fonctionnelle du drainage veineux- Malgré une communication large entre les différents territoires capillaires, ceci n’empêche pas la segmentation stricte des lésions localisées comme une occlusion veineuse
  44. 44. Opacification rétinienne lors d’ischémie aigue CRAO BRAO CRVO (PVW) OVCR sévère
  45. 45. -L’opacification rétinienne et l’atrophie secondaires lors du BPV sont localisées à la couche nucléaire interne, sous les veinules les microscotomes tardifs sont dûs à la perte des cellules de la nucléaire interne diagnostic rétrospectif de BPV si patient vu tardivement-hétérogénéité locale de la tolérance à la baisse de la pression de perfusion GCL IPL INL OPL Paques M et coll. IOVS 2003 ONL
  46. 46. -L’opacification rétinienne et l’atrophie secondaires lors du BPV sont localisées à la couche nucléaire interne, sous les veinules les microscotomes tardifs sont dûs à la perte des cellules de la nucléaire interne diagnostic rétrospectif de BPV si patient vu tardivement-hétérogénéité locale de la tolérance à la baisse de la pression de perfusion GCL IPL Zone d’ischémie INL maximale OPL Paques M et coll. IOVS 2003 ONL
  47. 47. Occlusion ACROcclusion ciliorétinienne Blanc périveinulaire Occlusion carotidienne
  48. 48. CHOROIDE
  49. 49. CHOROIDEHigh flow rateO2 supply to outer retina
  50. 50. CHOROIDE- tunique très vascularisée et pigmentée- épaisseur : 300 à 400 µ- limitée par la membrane de Bruch en avant et adhérente à la sclère en arrière (espace supra-choroidien )- 3 niveaux - choriocapillaire - moyens vaisseaux - gros vaisseaux
  51. 51. Choroide: Épaisseur en OCT- Épaisseur choroidienne moyenne normale: - 287 µ à la fovéa - décroit en nasal et temporal - décroit de 15µ par année dâge - décroit avec la LA Margolis et al , AJO 2009
  52. 52. - Variations of choroidal thickness

×