Après l’Homo Economicus, l’Homo Mobilis
Comment tirer le meilleur parti des NTIC
Répondre aux besoins croissants de mobili...
2
Céline ROBERT CHAPOT - DCF Marseille Provence
Sophie AGULHON - DCF Marseille Provence / Koilibri
Intervenants
Fabrice LA...
3
Les DCF Marseille Provence
L’ Association Nationale des DCF a fêté en 2010 ses 80 ans tandis que
les DCF MARSEILLE PROVE...
4
Efficy SA
5
Dimo Software
29M€ de CA
Editeur de Notilus et de la Suite GEC
6 000 clients, leader en Europe avec 1 500 clients sur la...
6
Introduction
Après l’ère de l’informatique…
…la révolution numérique est en marche
Comment tirer le meilleur parti des N...
7
La mobilité dans l’entreprise
7,3 milliards d’humain sur terre…
…et presque autant d'abonnements mobiles
 30 % des emai...
8
Le cloud computing
Définitions :
IaaS, PaaS, SaaS…
Constat :
- 54 % des entreprises utilisent des applications en SaaS (...
9
Le XRM, à la conquête de l’entreprise
CRM versus ERP monolithique
- Après des projets ERP tentaculaires et très consomma...
10
La révolution du voyage professionnel
Souvent le 2ème poste des frais généraux
3 à 7 % des charges des sociétés
Très fa...
SBT (Self Booking Tools)
AGENGES HOTELIERS TRAINS LOUEURS PRESTATAIRES
…
Les principaux acteurs du voyage
OUTILS DE PAIEME...
12
Notilus : solution end-to-ends
LOUEURS
HOTELIERS
GDS
PRESTATAIRES …
TRAINS
SBT
AGENGES
Les apports d’une solution telle que Notilus Hub
14
La valeur ajoutée du processus via Notilus
Saisie facilitée
Fluidité et homogénéité
Autonomie dans la préparation du dé...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Forum Finopsys - Table ronde mobilité

513 vues

Publié le

Comment tirer le meilleur parti de la fusion informatique - téléphonie dans votre entreprise.
Illustration avec le CRM étendu (XRM) EFFICY, et la gestion des voyages NOTILUS T&E

Publié dans : Logiciels
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
513
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

  • Après une première phase d’informatisation des différentes fonctions de l’entreprise
    Comptabilité, paie, gestion commerciale

    Après l’émergence des ERP, comme solution de rationalisation des processus de gestion
    Approche transversale centrée sur les processus, mise en place de procédure,
    Mais lourdeur et rigidité peu compatible avec notre manière de fonctionner et d’interagir

    Après le boom mondial d’Internet
    Au départ réseau militaire visant à éviter toute rupture des communication,
    accaparé par les particuliers pour usage privé et récréatif, maintenant à la conquête du monde professionnel
    Le succès s’explique par la structure organique d’Internet, plus « humaine »

    Le langage d’Internet s’imposent aux outils de gestion d’entreprise et a permis le boom des NTIC que nous connaissons aujourd’hui (ou l’inverse ?)

    Notre environnement professionnel vit une véritable révolution, alors comment en tirer le meilleur parti et les bénéfices, plutôt que d’essayer de s’en protéger (vainement)


    Aujourd’hui : Comment en tirer le meilleur parti des nouvelles technologies et de la fusion téléphonie - informatique

    Statistiques d’usage d’Internet
    3 milliards d’internautes, soit 42% de la population
    2 milliards d’inscrits sur les réseaux sociaux, soit 2/3 des internautes.
    Taux de pénétration d’Internet dans le Monde :
    81% en Amérique du Nord (86% au Canada, 80% aux USA)
    78% en Europe de l’Ouest (83% en France)
    18% en Afrique
    12% en Asie du Sud

    Il y a 6 572 950 124 utilisateurs de téléphones mobiles > l’avenir et sur le mobile
    Et pour votre entreprise ?

    Problème du rapport de l’entreprise à la digitalisation : vu exclusivement du point de vue informatique, alors que c’est plus profond (changement de pratiques, révolution de la communication interpersonnelle, changement de rapport à l’entreprise et au travail)

  • Constat : Nb d’abonnés ~ Nb d’êtres humains :

    Statistiques d’usage d’Internet
    3 milliards d’internautes, soit 42% de la population
    2 milliards d’inscrits sur les réseaux sociaux, soit 2/3 des internautes.
    Taux de pénétration d’Internet dans le Monde :
    81% en Amérique du Nord (86% au Canada, 80% aux USA)
    78% en Europe de l’Ouest (83% en France)
    18% en Afrique
    12% en Asie du Sud

    Il y a 6 572 950 124 utilisateurs de téléphones mobiles > l’avenir et sur le mobile
    Et pour votre entreprise ?


    Enquête à main levée :
    Qui n’est pas équipé de smatphone dans cette salle (vous les avez mis en veille ?)
    Qui exploite déjà des applications mobiles dans son entreprise
    Quelles applications : CRM, RH, BI, Notes frais ?

    Exemples d’applications et d’usages :
    CRM 2,0, html 5 responsive,
    Voyages 2,0 : révolution du voyage professionnel : SBT, (egencia, eurafrique)

    Quel est le bon usage des réseaux sociaux en entreprise : gadget, utilité réelle (marketing viral, cohésion d’équipe, appartenance à un groupe…)
    Quels sont les risques : e-réputation, fuite d’informations confidentielles, débauchage en ligne des bons salariés (établir une charte d’usage sur les réseaux sociaux)
    Bien marquer la frontière entre le privé et le professionnel (pas toujours évident avec les générations Y)
  • Définition du Cloud computing (ou infonuagique au Quebec)
    Utilisation d’infrastructure informatique et d’applications partagées et en libre service via Internet avec paiement à l’usage

    )

    Risques :
    Sécurité des réseaux, risque de piratage mais risque quasi équivalent en infrastructure intégrée
    Dépendance p/r performance du réseau : ce n’est plus un gros pbm chez nous, mais selon les pays et les régions
    Risque sur l’utilisation de vos données : attention au juridique (exemple d’un éditeur français racheté par un américain : données confidentielles parties aux Etats Unis)

    Opportunités :
    Baisse des coûts d’usage et de maintenance,
    logique « charge » plutôt qu’investissement (il faut savoir calculer)
    Souplesse quant à l’évolution du besoin (à la hausse ou à la baisse)
    Réversibilité et restitution de vos données (prévoir dans vos contrats)

    Exemples concrets : CRM, notes frais, statistiques sur les clients d’Efficy et Dimo en SaaS

  • Après des projets ERP tentaculaires et très consommateurs de ressources, des projets BI tout aussi lourds et des premières générations de projets CRM traités avec les mêmes méthodes (centralisée et typée « projet informatique »), le constat est plutôt amère (régressions fonctionnelles, ergonomie médiocre, rejet des utilisateurs, BI trop rigide et CRM dans le placard)

    Illustration sur l’évolution des projets CRM : SFA (administration des forces de vente) > XRM – CRM étendu (SAV, qualité, marketing, gestion de projet, facturation, recouvrement…


    Vers la fin des ERP et des logiciels focalisés sur les processus, approche XRM centrée sur la donnée et son exploitation en temps réel ?
    Pas forcément : ERP = tendance à la verticalisation métier et XRM à la conquête des processus qui impliquent une communication transversale et externe,

  • Autre illustration : la révolution du voyage professionnel et la digitalisation du process de bout en bout, hyper mobilité

    Révolution du modèle économique des agences : billets électroniques, site web, SBT (self booking tools),
    Informatisation du processus depuis l’ordre de mission, la réservation, la génération de la note, jusqu’à la comptabilisation et au paiement
    Dématérialisation des factures et des justificatifs
    Le tout avec son mobile !
  • Nouveaux acteurs du mode du voyage professionnel
  • Forum Finopsys - Table ronde mobilité

    1. 1. Après l’Homo Economicus, l’Homo Mobilis Comment tirer le meilleur parti des NTIC Répondre aux besoins croissants de mobilité de vos collaborateurs Table ronde CRM & Mobilité
    2. 2. 2 Céline ROBERT CHAPOT - DCF Marseille Provence Sophie AGULHON - DCF Marseille Provence / Koilibri Intervenants Fabrice LAMBERT Key Account & Partners Manager Emmanuelle VENET-SAID Responsable Comptes Secteur Public et Distributeurs Voyages & Frais Professionnels
    3. 3. 3 Les DCF Marseille Provence L’ Association Nationale des DCF a fêté en 2010 ses 80 ans tandis que les DCF MARSEILLE PROVENCE fêteront bientôt leurs 20 ans Action organisée autour de quatre missions principales : • Fédérer et favoriser la mise en réseau dans le cadre de diverses manifestations et notamment le FORUM DES RESEAUX : lundi 29 juin 2015 • Valoriser la performance commerciale grâce à la Semaine de la Performance Commerciale qui récompense chaque année la meilleure Entreprise • Sensibiliser les jeunes aux métiers de la vente grâce au Concours National de la Commercialisation qui a lieu chaque année • Soutenir le développement des entreprises par l’organisation en collaboration avec l’UPE 13 du Club de la Performance Commerciale qui a lieu deux fois par mois (Aix-en-Provence et Marseille)
    4. 4. 4 Efficy SA
    5. 5. 5 Dimo Software 29M€ de CA Editeur de Notilus et de la Suite GEC 6 000 clients, leader en Europe avec 1 500 clients sur la gestion des voyages et des frais professionnels 300 collaborateurs
    6. 6. 6 Introduction Après l’ère de l’informatique… …la révolution numérique est en marche Comment tirer le meilleur parti des NTIC et de la fusion téléphonie – informatique ?  Après une première phase d’informatisation des différentes fonctions de l’entreprise  Après l’émergence des ERP, comme tentative de rationalisation des processus de gestion  Après le boom mondial d’Internet
    7. 7. 7 La mobilité dans l’entreprise 7,3 milliards d’humain sur terre… …et presque autant d'abonnements mobiles  30 % des emails lus sur smartphones  Les ventes de tablettes ont dépassé celles des PC portables depuis 2012  Les pratique privée s’invitent dans l’entreprise  Les réseau sociaux et l’entreprise
    8. 8. 8 Le cloud computing Définitions : IaaS, PaaS, SaaS… Constat : - 54 % des entreprises utilisent des applications en SaaS (Soft as a service) - 46 % des entreprises françaises utilisent des services IaaS (infrastructure as a service Risques : - Sécurité des réseaux, risque de piratage mais risque quasi équivalent en infrastructure intégrée - Dépendance p/r performance du réseau : ce n’est plus un gros pbm chez nous, mais selon les pays et les régions - Risque sur l’utilisation de vos données : attention au juridique Opportunités : - Baisse des coûts d’usage et de maintenance, - logique « charge » plutôt qu’investissement (il faut savoir calculer) - Souplesse quant à l’évolution du besoin (à la hausse ou à la baisse) - Réversibilité et restitution de vos données (prévoir dans vos contrats) Perspectives : Data as a Service, BP… (business process), Desktop (bureau virtuel), Storage, Workspace…
    9. 9. 9 Le XRM, à la conquête de l’entreprise CRM versus ERP monolithique - Après des projets ERP tentaculaires et très consommateurs de ressources, des projets BI tout aussi lourds et des premières générations de projets CRM traités avec les mêmes méthodes (centralisée et typée « projet informatique »), le constat est plutôt amère (régressions fonctionnelles, ergonomie médiocre, rejet des utilisateurs, BI trop rigide et CRM dans le placard) - Illustration sur l’évolution des projets CRM : SFA (administration des forces de vente) > XRM – CRM étendu (SAV, qualité, marketing, gestion de projet, facturation, recouvrement… Le XRM à la conquête de l’ensemble des processus communicants de l’entreprise ERP = tendance à la verticalisation métier et XRM à la conquête des processus qui impliquent une communication transversale et externe
    10. 10. 10 La révolution du voyage professionnel Souvent le 2ème poste des frais généraux 3 à 7 % des charges des sociétés Très faible degré d’automatisation Quelle charge de travail et quel coût réel? Quelques chiffres : Autre illustration : la révolution du voyage professionnel et la digitalisation du process de bout en bout - Révolution du modèle économique des agences : billets électroniques, site web, SBT (self booking tools), - Informatisation du processus depuis l’ordre de mission, la réservation, la génération de la note, jusqu’à la comptabilisation et au paiement - Dématérialisation des factures et des justificatifs - Le tout avec son mobile !
    11. 11. SBT (Self Booking Tools) AGENGES HOTELIERS TRAINS LOUEURS PRESTATAIRES … Les principaux acteurs du voyage OUTILS DE PAIEMENT GDS (plateforme électronique de gestion des réservations)
    12. 12. 12 Notilus : solution end-to-ends
    13. 13. LOUEURS HOTELIERS GDS PRESTATAIRES … TRAINS SBT AGENGES Les apports d’une solution telle que Notilus Hub
    14. 14. 14 La valeur ajoutée du processus via Notilus Saisie facilitée Fluidité et homogénéité Autonomie dans la préparation du déplacement Respect de la politique de remboursement Réactivité au moment de la validation Exhaustivité des possibilités de voyages en temps réel

    ×