Véronique TatryADEME Midi-Pyrénées          23 octobre 2012
80%  Limiter la pollution DE NOTRE AIR INTERIEUR  Renouveler l’AIR                     VITAL  Comment s’y prendre ?
Des sources multiples de pollutionPolluants issus de produits et pratiques   Matériaux, produits de construction, de décor...
Equipements 1-6Activités humaines 7-11Occupation des locaux 12-14Sol 15Matériaux de construction et dedécoration 16-18Air ...
Identité des polluantsDes polluants chimiques  Monoxyde de carbone ou CO, incolore, inodore et MORTEL à  forte dose – Comp...
Des conséquences pour la santé            12 à 38 milliards d’euros le coût annuel d’une mauvaise qualité de l’air*     ! ...
Qualité de l’air intérieur un sujet sous surveillance                               Mis en place en 2001 : état des lieux,...
Chez soi             Des pollutions à éviterAcheter en connaissance de causeEtiquette COV : obligatoire depuis le 1er janv...
Chez soi                   Des pollutions à éviterVeiller aux systèmes de chauffageInstaller des appareils fiables et perf...
Pour vous et votre logement                                        Aération et ventilationPrincipes de base Vents coulis e...
Ventilation Mécanique Contrôlée                                                       L’air suit un circuit logique       ...
Pour vous et votre logement                                     Aération et ventilationDes solutions techniques adaptéesAé...
Pour vous et votre logement                                                Epuration de l’airPlantes dépolluantes : mythe ...
Merci de votre attention
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Véronique TATRY, Chargée de mission Air-Mobilité-Aménagement des territoires à l’ADEME Midi-Pyrénées

1 149 vues

Publié le

Véronique TATRY, Chargée de mission Air-Mobilité-Aménagement des territoires à l’ADEME Midi-Pyrénées présentait un point sur les types de polluants et leur origine ainsi que sur les solutions proposées pour les éliminer.



Petit-déjeuner / débat "La qualité de l'air intérieur ", qui s’est déroulé le mardi 23 octobre 2012 de 9h à 11h, en direct de la Maison de l'environnement de Midi-Pyrénées à Toulouse.



Accès à la vidéo intégrale, interviews des intervenants et présentations sur www.petitsdejeuners.arpe-mip.com

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 149
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
265
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • 80% de notre temps dans des lieux fermés (bureaux, établissements scolaires, transports, magasins, habitat)
  • Des produits à l’origine de polluants, la présence d’humidité et des pratiques qui dégradent la qualité de l’air.
  • Équipements 1 ameublement (bois collés), 2 ventilation et climatisation mal réglées, 3 chaudières, cheminées, poêles mal réglés, 4 production d’humidité des poêles à gaz, machines à laver, sèche-linge…, 5 poubelles, stockage des déchets, 6 cheminée ou poêle mal réglés Activités humaines 7 bricolage, émanations des voitures, motos…, 8 produits de toilette et cosmétiques, humidité, 9 techniques et produits d’entretien, parfums d’intérieur, bougies, encens…, 10 cuisine, 11 tabagisme Occupation des locaux 12 plantes (allergènes, engrais, pesticides), 13 métabolisme, 14 animaux, 15 émanations naturelles (radon), sols contaminés Matériaux de construction et de décoration 16 peintures, vernis, colles, 17 isolants, 18 revêtements de sols, murs, plafonds Air extérieur 19 pollution locale (gaz d’échappement, activités industrielles ou agricoles), pollens, bactéries, poussières…
  • CO : se dégage en quantité dangereuse qd les appareils de chauffage ou de production d’eau chaude à combustion sont mal réglés et/ou fonctionnent dans une atmosphère confinée, appauvrie en oxygène : env 6000 intoxication par an et 300 décès COV s’évaporent à T ambiante, et peuvent se dégager sur de longues périodes
  • En France, on estime entre 12 et 38 milliards d’euros * le coût annuel des effets d’une mauvaise qualité de l’air intérieur. Ces impacts se combinent à ceux mis en évidence pour la pollution de l’air extérieur. * calculé selon les indicateurs de l’OMS. Source : Observatoire de la qualité de l’air intérieur
  • Des produits à l’origine de polluants, la présence d’humidité et des pratiques qui dégradent la qualité de l’air.
  • affichage relatif à l’impact sur la qualité de l'air intérieur des produits de construction et de décoration
  • Plus il y a d’étoiles plus le produit est performant Bois bûche sec signalé avec la marque NF bois de chauffage Propriétaire non occupant MAAF Assurances vous accompagne et vous apporte des informations et des conseils. Attention au monoxyde de carbone Ramonage des conduits de fumée, nettoyage des bouches et gaines des systèmes de ventilation, de rafraîchissement, des puits canadiens pour éviter la diffusion dans l’air intérieur de produits nocifs en particulier les biocontaminants Ramoner votre cheminée ou votre chaudière Le ramonage est à la charge du propriétaire. Depuis 1990, il est obligatoire de faire ramoner tous les conduits d'évacuation au gaz, bois, fuel et charbon. Pour les installations au gaz : ramonage obligatoire tous les ans. Pour les installations au bois, fuel ou charbon : ramonage obligatoire 2 fois par an, dont un durant la période d'utilisation de l'installation. Il est préférable de faire appel à un ramoneur reconnu. Celui-ci devra vous fournir un certificat de ramonage. Sans ce document, il se peut que votre assureur ne vous couvre pas en cas d'incendie. Entretenir votre chaudière Vous devez faire contrôler votre chaudière tous les ans. Le mieux est d'avoir un contrat avec un professionnel. Cela vous garantit ainsi des visites régulières. Vous éviterez ainsi beaucoup de risques et ferez des économies puisque vous limiterez les pannes. Produits odorants : COV ; bougies et encens : CO
  • Ventilation : obligation légale arrêtés du 24 mars 1982 et du 28 octobre 1983 pour tous les logements postérieurs à 1982 : des exigences en matière d’aération et de circulation d’air. Des débits réglementaires exigés. On estime que dans un logement neuf sur 2 les débits extraits ne correspondent pas aux exigences réglementaires.
  • Ouvrir les fenêtres, ne pas obstruer les grilles d’aération et assurer leur propreté Faire appel à des professionnels
  • L’ADEME considère que l’argument « plantes dépolluantes » n’est pas validé scientifiquement au regard des niveaux de pollution généralement rencontrés dans les habitations et des nouvelles connaissances scientifiques dans le domaine. Points forts : - capture des polluants par les plantes en laboratoire - intérêt pour la biosurveillance de l’air intérieur (indicateur potentiel de la qualité de l’air) Points faibles : - des qualités épuratrices chez les plantes peu efficaces en milieu réel d’exposition possibles impacts sanitaires pour certaines plantes (personnes allergiques) Sur internet : www.ademe.fr/avis. Choisir « Air ». Sur internet : www.oqai.fr/userdata/documents/403_Bulletin_OQAI_n4_Photocatalyse.pdf
  • Véronique TATRY, Chargée de mission Air-Mobilité-Aménagement des territoires à l’ADEME Midi-Pyrénées

    1. 1. Véronique TatryADEME Midi-Pyrénées 23 octobre 2012
    2. 2. 80% Limiter la pollution DE NOTRE AIR INTERIEUR Renouveler l’AIR VITAL Comment s’y prendre ?
    3. 3. Des sources multiples de pollutionPolluants issus de produits et pratiques Matériaux, produits de construction, de décoration, mobilier, entretien, désodorisants, bougies, insecticides, produits de toilette, bricolage, cuisine, tabagisme, animaux, fuites,… Appareil de combustion vétuste ou mal réglé, Equipements ventilation mal installée ou mal entretenue, chauffage au bois en foyer ouvert, et/ou mal utilisé Humidité Favorise le développement de moisissures et d’acariens, voire le « relarguage » de polluants tels que le formaldéhyde ! Confinement : risque accumulation de CO2 Air extérieur ?
    4. 4. Equipements 1-6Activités humaines 7-11Occupation des locaux 12-14Sol 15Matériaux de construction et dedécoration 16-18Air extérieur 19
    5. 5. Identité des polluantsDes polluants chimiques Monoxyde de carbone ou CO, incolore, inodore et MORTEL à forte dose – Composés organiques volatils (COV) ! La fumée de tabac : un cocktailDes polluants Des agents infectieux, des allergènesbiologiques Des particules issues de combustions, ou d’activitésDes particules de bricolage,… des fibres d’origine végétale ouet des fibres minérale Un gaz radioactif Le radon plutôt dans les régions au sous-sol granitique
    6. 6. Des conséquences pour la santé 12 à 38 milliards d’euros le coût annuel d’une mauvaise qualité de l’air* ! Des effets immédiats Des effets à long terme* Ces impacts se combinent à ceux mis en évidence pour la pollution de l’air extérieur
    7. 7. Qualité de l’air intérieur un sujet sous surveillance Mis en place en 2001 : état des lieux,Observatoire de la amélioration des connaissances, aide àqualité de l’air intérieur l’évolution des réglementations, information du public et des professionnelsDes réglementations PNSE2en évolution Étiquetage obligatoire Surveillance Valeurs-guides, valeurs de gestionPrévenir le risque dans lebâtimentMieux connaître lesmatériaux et les produitsDémarches de qualité etdiagnostics techniques
    8. 8. Chez soi Des pollutions à éviterAcheter en connaissance de causeEtiquette COV : obligatoire depuis le 1er janvier 2012pour les nouveaux produits et 1er septembre 2013 pourtous les produits vendus en FranceEcolabels : produits limitant leur impact surl’environnementEtiquettes à consulter : symboles de danger,composition du produit, mode d’emploi, dosagesInformations sur le net : avis techniques du CSTB, fichessécurité, fiches de déclaration environnementales (baseINIES cf partenaires) CERCAD
    9. 9. Chez soi Des pollutions à éviterVeiller aux systèmes de chauffageInstaller des appareils fiables et performantsEt des combustibles de bonne qualitéUtiliser des appareils bien réglés et entretenus BSPPrendre des précautions en bricolantAttention aux pollutions inattendues : mélange de produits,produits odorants, bougies, encensGérer l’humidité : évacuer l’humidité intérieure, agir sur ventilation,chauffage et isolation, utiliser des matériaux qui ne retiennent pasl’eau
    10. 10. Pour vous et votre logement Aération et ventilationPrincipes de base Vents coulis et courants d’air : pas de contrôleCirculation d’air intentionnelle : ventilation par tirage naturelle grâceaux grillesEre de la mécanisation : Ventilation Mécanique Contrôlée assurant unecirculation permanente – recherche d’un équilibre entre efficacité deséquipements et sortie de chaleur minimaleDes conseils pour un bon usage de la VMC : NE MELANGEZ PAS LESAIRS – étanchéité – fonctionnement d’une hotte – tirage d’unecheminée ou d’un insert Logements basse consommation Essentiel de vérifier le bon fonctionnement de la VMC TRES REGULIEREMENT ainsi que les entrées d’air et continuer à ouvrir les fenêtres 10mn par jour Opération de récolte de données sur bâtiments BBC, à grande échelle
    11. 11. Ventilation Mécanique Contrôlée L’air suit un circuit logique L’air entre etAir frais pris à l’extérieur sort librement L’air vicié est évacué des pièces de service
    12. 12. Pour vous et votre logement Aération et ventilationDes solutions techniques adaptéesAération et ventilation naturelleVentilations mécaniques :VMC simple flux autoréglables, hygroréglablesVMC double flux avec récupération de chaleurPuits climatiqueD’autres systèmes :VMC–gaz en collectifVMR Ventilation Mécanique Répartie pour larénovation Des guides de l’ADEME pour vous aider Réédition en cours Une contribution de l’ADEME pour la production de documents techniques à l’attention des professionnels
    13. 13. Pour vous et votre logement Epuration de l’airPlantes dépolluantes : mythe ou réalité ?Des recherches depuis les années 80 : en 2010 le point sur l’utilisationde ces plantes dans les logements (OQAI en partenariat avec facultéde pharmacie de Lille et l’ADEME) avis de l’ADEME : l’argument « plante dépolluante » n’est pasvalidé scientifiquement Des précautions à prendrePhotocatalyse en air intérieurDécomposition des polluants chimiques en présence d’un matériau semi-conducteur (TiO2) et de lumière naturelle ou lampes UV- appareil couplé à un système de ventilation recyclant ou traitant l’air- matériaux dits photo-actifs efficacité non avérée, procédés non certifiés, innocuité nondémontrée
    14. 14. Merci de votre attention

    ×