19 Les professionnels de l'expertise comptable
et les réseaux socio-numériques (RSN) – Étude 2015
Florian Dufour
Mémoriali...
Les professionnels utilisent les RSN connus et
plébiscités
8. L’étude montre que les professionnels de l’expertise-
compta...
La taille de la structure influe sur l’utilisation des
RSN
14. Selon l’étude, plus la structure d’expertise-comptable
est i...
18. L’utilisation massive des RSN par la majorité de la
population Française incite les professionnels de
l’expertise-comp...
Âge
Nombre de
répondants
% de
répondants
De 20 à 30 ans 104 18%
De 30 à 40 ans 149 27%
De 40 à 50 ans 167 30%
De 50 à 60 a...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

LexisNexis DO actualité n°45-46 2015. Point de vue - Les professionnels de l'expertise comptable et les réseaux socio-numériques (RSN) - Etude 2015 - Florian Dufour

316 vues

Publié le

Les professionnels de l'expertise comptable et les réseaux socio-numériques (RSN) - Etude 2015
Le 70ème Congrès de l’Ordre des Experts-comptables a donné le ton : l’expert-comptable doit devenir un « expert-
numérique ». De facto, les réseaux socio-numériques (RSN) s’affichent comme la première étape du processus de
mutation. Mais qu’en est-il de l’utilisation faite, par la Profession, de ces plateformes ?
Une étude menée en 2015 par Florian Dufour donne des éléments de réponse à cette interrogation et laisse entrevoir
des opportunités.

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
316
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
34
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

LexisNexis DO actualité n°45-46 2015. Point de vue - Les professionnels de l'expertise comptable et les réseaux socio-numériques (RSN) - Etude 2015 - Florian Dufour

  1. 1. 19 Les professionnels de l'expertise comptable et les réseaux socio-numériques (RSN) – Étude 2015 Florian Dufour Mémorialiste en expertise-comptable Community manager au sein du Cabinet AUVERCO Le 70e Congrès de l’Ordre des Experts-comptables a donné le ton : l’expert-comptable doit devenir un « expert- numérique ». De facto, les réseaux socio-numériques (RSN) s’affichent comme la première étape du processus de mutation. Mais qu’en est-il de l’utilisation faite, par la Profession, de ces plateformes ? Une étude menée en 2015 par Florian Dufour donne des éléments de réponse à cette interrogation et laisse entrevoir des opportunités. 1. L’année 2015 est l’année de « l’expert-comptable numérique », thème choisi par le Conseil supérieur de l’Ordre des Experts-comptables (CSOEC) pour son 70e Congrès. Ce choix n’est pas un hasard, la profession du chiffre prépare ses pairs à l’économie numérique. Pour cela, il convient, à ces professionnels, d’appréhender les outils de communication numérique que sont les réseaux socio-numériques (RSN). Mais en 2015, qu’en est-il vrai- ment des RSN et de l’utilisation qu’il en est faite par la profession d’expertise-comptable ? 2. Pour répondre à cette interrogation, une étude a été conduite entre février et mars 2015, portant sur un échan- tillon de 556 professionnels, afin de dresser un état des lieux des pratiques de la profession d’expertise- comptable (experts-comptables et stagiaires experts- comptables). L’étude s’intéresse à la présence de ces professionnels sur les RSN ainsi qu’à l’utilité de ces plate- formes pour la profession. Sur la méthodologie utilisée, voir à la fin de l’étude. 3. En premier lieu, l’étude met en lumière un recensement de 60 % des experts-comptables et 76 % des stagiaires experts-comptables inscrits sur les RSN. La Profession communique à titre professionnel et privé sur les plate- formes plébiscitées par le grand public (Facebook, Twit- ter, Linkedin, Viadeo, etc.). Par la suite, l’étude énonce les facteurs ayant une influence sur l’emploi des RSN ; à savoir, la taille de la structure ainsi que l’âge du profes- sionnel. L’origine géographique n’a pas d’effet quant à l’utilisation des RSN par les professionnels. 4. En deuxième lieu, l’étude nous enseigne que les RSN ont un impact significatif sur l’image du cabinet et le recrutement. Concernant le développement de la clien- tèle, le suivi de l’actualité professionnelle et l’entretien des liens entre confrères, la profession est scindée entre les professionnels estimant que les RSN sont un avantage et ceux n’y trouvant pas d’intérêt. 5. Les professionnels de l’expertise-comptable s’orientent vers les RSN. Ces prémices annoncent la genèse numé- rique de la Profession. L’emploi des RSN par les professionnels Une présence respectable sur les RSN 6. Au début de l’année 2015, les professionnels de l’expertise-comptable étaient présents, pour plus de la moitié, sur les réseaux socio-numériques (RSN). En effet, 60 % des experts-comptables sont inscrits sur un ou plu- sieurs RSN ; quant aux stagiaires experts-comptables, 76 % d’entre eux sont recensés sur les RSN. On remarque que les futures générations d’experts- comptables ont une propension d’avantage tournée vers la communication digitale que leurs ainées. Les RSN ont trouvé une écoute auprès des professionnels du chiffre mais son utilisation n’est pas encore totale à ce jour. 7. Pour les professionnels absents de ces plateformes, 50 % d’entre eux avancent le manque d’intérêt pour ce mode de communication. 34 % considèrent que les RSN sont trop chronophages pour en dégager des avantages probants. Point de vue D.O Actualité ‰ N° 45-46 ‰ 2015 ‰ © LexisNexis SA
  2. 2. Les professionnels utilisent les RSN connus et plébiscités 8. L’étude montre que les professionnels de l’expertise- comptable utilisent les plateformes plébiscitées par le grand public, à savoir : – Facebook, Twitter et Google+ pour les plateformes géné- ralistes, – Linkedin, Viadeo et Xing pour les plateformes profes- sionnelles. 39 % des experts-comptables et 58 % des stagiaires experts-comptables utilisent dans leur communication les plateformes généralistes et professionnelles. Dans le détail, les proportions sont les suivantes : plateformes RSN employées par les experts-comptables : – uniquement professionnelles (Linkedin, Viadeo, Xing) : 25 % – uniquement généralistes (Facebook, Twitter, Google+) : 10 % – généralistes et professionnelles : 39 % – généralistes, professionnelles et spécialistes (Pacioli) : 18 % – autres : 8 %. plateformes RSN employées par les stagiaires experts-comp- tables : – uniquement généralistes : 33 % – généralistes et professionnelles : 58 % – autres : 9 %. 9. Il est intéressant de constater que les experts- comptables et les stagiaires experts-comptables ne s’orientent pas vers le même type de RSN en dehors du duo « généralistes-professionnels ». En effet, 25 % des experts-comptables s’adonnent unique- ment aux plateformes professionnelles. À l’inverse, 33 % des stagiaires experts-comptables se concentrent sur les plateformes généralistes. Il faut rappeler que la Profession s’est engagée très tôt en faveur des RSN. En 2010, la plateforme Pacioli naissait de l’engouement de nombreux professionnels. Ce RSN est, à ce jour, une plateforme secondaire pour communiquer. La communication sur les RSN est « hybride » 10. 44 % des experts-comptables utilisent les RSN pour communiquer à titre professionnel et privé. Les stagiaires experts-comptables sont 59 % à communiquer de la même manière. On constate que ces plateformes, vouées initialement à la sphère du privé, sont aujourd’hui employées aussi bien de manière professionnelle que privée par les utilisateurs. Les professionnels de l’expertise-comptable n’échappent pas à cette règle. Néanmoins, il faut noter que 45 % utilisent ces plateformes dans un but uniquement profes- sionnel. Ainsi : type de communication des experts-comptables sur les RSN : – professionnelle : 45 % – privée : 11 % – aussi bien privée que professionnelle : 44 % type de communication des stagiaires experts-comptables sur les RSN : – professionnelle : 5 % – privée : 36 % – aussi bien privée que professionnelle : 59 %. 11. Plus de la moitié des professionnels a conscience que les RSN ont un intérêt pour la communication du cabinet. La nouvelle génération, dans sa grande majorité a, quant à elle, acquis ces plateformes comme un moyen de commu- nication au même titre que le téléphone ou le mail. L’origine géographique du professionnel n’impacte pas sur l’emploi des RSN 12. Au regard des résultats de cette étude, l’origine géo- graphique du professionnel de l’expertise-comptable n’influe pas sur l’utilisation des RSN dans la communica- tion digitale. En effet, les résultats entre la région Paris Île-de-France et la Province sont similaires. 63 % des professionnels de la région Parisienne sont inscrits sur un ou plusieurs RSN contre 64 % pour ceux de la Province. 13. L’accès à Internet sur l’ensemble du territoire Français se veut simple et rapide. La difficulté d’accès à la techno- logie numérique n’est alors plus un argument recevable. De ce fait, Il convient d’étudier la taille des cabinets en nombre de salariés ainsi que la tranche d’âge du profes- sionnel. L’analyse de ces deux facteurs doit apporter des éléments de réponse quant à l’utilisation des RSN par les professionnels de l’expertise-comptable. Point de vue D.O Actualité ‰ N° 45-46 ‰ 2015 ‰ © LexisNexis SA
  3. 3. La taille de la structure influe sur l’utilisation des RSN 14. Selon l’étude, plus la structure d’expertise-comptable est importante en termes de salariés et plus la présence sur les RSN se veut nécessaire. Les structures ayant plus de 200 salariés sont 81 % à être inscrites sur un ou plusieurs RSN. A contrario, les experts- comptables exerçant à titre individuel sont pour la moitié (51 %) présents sur des plateformes de communication numérique. 15. Les cabinets faisant partie d’un réseau national ou international sont légitimement présents sur ces plate- formes. Ces structures ont pris de l’avance dans le domaine de la communication digitale. Les réseaux ont le plus souvent une stratégie à rayonnement national voire international ; de ce fait, la communication se déploie sur l’ensemble des canaux de communication disponibles. 16. La taille de la structure, à partir de laquelle la présence sur les RSN est réellement prise en compte dans la politique de communication du cabinet, est à partir de 20 à 50 salariés. Au-delà de cette tranche, les RSN sont consi- dérés comme un outil de communication à part entière pour l’expert-comptable. L’âge est un facteur pour l’emploi des RSN 17. L’âge du professionnel rentre en corrélation avec une inscription aux RSN. Plus le professionnel de l’expertise- comptable est jeune et plus sa présence sur les plate- formes numériques se veut incontournable. Les professionnels de la tranche d’âge 20 à 30 ans sont 73 % à être inscrits sur un ou plusieurs RSN. En opposi- tion, les plus de 60 ans sont 49 % à être présents sur des plateformes de communication numérique. Le graphique ci-après permet de constater que plus le professionnel de l’expertise-comptable avance en âge, moins il se trouve présent sur les RSN. Point de vue D.O Actualité ‰ N° 45-46 ‰ 2015 ‰ © LexisNexis SA
  4. 4. 18. L’utilisation massive des RSN par la majorité de la population Française incite les professionnels de l’expertise-comptable à employer les mêmes moyens de communication que leurs clients et leurs prospects. L’impact des RSN sur l’exercice de la Profession Des constats clairs pour la Profession 19. L’utilisation des RSN dans la communication du cabi- net présente des constats qu’il convient de mettre en lumière dans cette étude. 83 % des professionnels considèrent que les RSN valo- risent l’image du cabinet. La Profession est perçue, par la plupart de sa clientèle, comme vieillissante en terme de communication. L’utilisation d’une communication digitale avec les RSN permet d’améliorer cette image. 74% considèrent que les RSN favorisent le recrutement. Ces derniers avancent trois avantages à employer ces plateformes. D’après eux, les RSN sont : – l’outil de recrutement des générations entrantes sur le marché du travail (génération Y [1980-1995] et génération Z [A partir de 1995]) ; – une base de données considérable de CV ; – un vecteur de développement pour la visibilité du cabi- net. a contrario, 76 % estiment que les RSN ne sont pas adaptés pour la recherche d’informations techniques. Le CSOEC met à disposition de la Profession de nombreux outils répondant aux diverses recherches du professionnel du chiffre. Une dichotomie de la Profession sur certains apports des RSN 20. L’analyse de plusieurs résultats ne permet pas d’émettre, à ce jour, des constats clairs sur certaines interrogations. En effet, il apparait une dichotomie entre les professionnels de l’expertise-comptable quant aux ressources que les RSN peuvent leur offrir. 21. Concernant le développement de la clientèle, 48 % des professionnels considèrent les RSN comme un avan- tage dans cette démarche, contre 50 % estimant le contraire. L’argument en faveur de ce développement est le suivant : les plateformes numériques sont l’outil de communication de la génération Y et Z ; autrement dit, la nouvelle clientèle de la profession. 22. 52 % des professionnels considèrent que les RSN ne sont pas voués au suivi de l’actualité professionnelle ; 46 % de cette population estiment le contraire. Les répon- dants de l’étude affirmant cela avancent les arguments de rapidité et facilité d’accès à l’actualité. Les antagonistes, quant à eux, énoncent que les RSN noient l’actualité professionnelle du fait d’une masse d’informations sans réel intérêt. 23. 52 % des professionnels jugent que les RSN per- mettent d’entretenir des liens entre confrères ; néanmoins 45 % estiment le contraire. Ceux émettant un avis favo- rable estiment que les plateformes facilitent les relations et les enrichissent. Les opposants, quant à eux, rétorquent en considérant les relations comme superflues et n’éga- lant pas le contact direct. Méthodologie utilisée pour l’étude 24. Échantillon - L’étude a été menée auprès d’un échan- tillon de 556 personnes, représentatif de la population des professionnels de l’expertise-comptable. Le niveau de confiance de l’étude est de 95 % avec une marge d’erreurs de 4,11 %. La Profession compte « 19 000 experts-comptables (E.C.) dont 15 000 hommes et 4000 femmes ; [..] 6400 stagiaires en expertise-comptable » (Site du CSOEC, Chiffres clés, 13 sept. 2014 : http://www.experts-comptables.fr/lordre- et-ses-entites/chiffres-cles/chiffres-cles---128). La représentativité de l’échantillon prend en compte le sexe, l’âge, le statut professionnel, la taille du cabinet, le Conseil Régional de l’Ordre des Experts-Comptables (CROEC) dont dépend le répondant. 25. Mode de recueil - L’étude a été réalisée par le biais d’un questionnaire auto-administré sur une page Internet du 1er février 2015 au 31 mars 2015. Le questionnaire présentait une série de 16 questions comprenant 11 ques- tions fermées et 5 questions ouvertes. Statut professionnel Nombre de répondants % de répondants Expert-comptable 437 79 % dont homme 299 54 % dont femme 138 25 % Stagiaire Expert-comptable 119 21 % dont homme 67 12 % dont femme 52 9 % Total de répondants 556 100 % Point de vue D.O Actualité ‰ N° 45-46 ‰ 2015 ‰ © LexisNexis SA
  5. 5. Âge Nombre de répondants % de répondants De 20 à 30 ans 104 18% De 30 à 40 ans 149 27% De 40 à 50 ans 167 30% De 50 à 60 ans 93 17% Plus de 60 ans 43 8% Total de répondants 556 100% Taille du cabinet Nombre de répondants % de répondants Sans salarié 35 6% Moins de 10 salariés 156 28% De 10 à 20 salariés 103 19% De 20 à 50 salariés 109 20% De 50 à 100 salariés 41 7% De 100 à 200 salariés 32 6% Plus de 200 salariés 80 14% Total de répondants 556 100% © LexisNexis SA Point de vue D.O Actualité ‰ N° 45-46 ‰ 2015 ‰ © LexisNexis SA

×