Communique de-presse-defis-alimentation-seniors

1 089 vues

Publié le

Qui sont les seniors d'aujourd'hui ? Quel est l'impact de l'alimentation sur leur santé ?
Pourquoi les légumes sont-ils un atout «nutrition» des plus âgés ? Quels sont les freins à
une alimentation équilibrée ?

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 089
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
62
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Communique de-presse-defis-alimentation-seniors

  1. 1. Communiqué de presseMars 2012 Quels défis pour lalimentation des seniors ?Qui sont les seniors daujourdhui ? Quel est limpact de lalimentation sur leur santé ?Pourquoi les légumes sont-ils un atout «nutrition» des plus âgés ? Quels sont les freins àune alimentation équilibrée ?Les personnes âgées seront dans les prochaines décennies de plus en plusnombreuses et de plus en plus âgées. Vieillir en bonne santé est un défi que notresociété doit aujourdhui relever. Comment ? En maintenant lactivité et les capacitésde seniors le plus longtemps possible, notamment grâce la nutrition.Après des monographies sur les enfants et la télévision, sur la tyrannie des régimes en2010 et sur la régulation de lappétit et ses troubles en 2011, la Fondation LouisBonduelle poursuit son exploration des comportements alimentaires. Elle faitaujourdhui le point sur les connaissances scientifiques liées à la nutrition des personnesâgées.Ceci est un résumé de la monographie « Les défis nutritionnels du vieillissement de la population».Monographie complète sur demande.Mention obligatoire : Fondation Louis-BonduelleContact PresseMagali DelmasVivactis Public Relations - Tél : 01 46 67 63 44 - mail : m.delmas@vivactis-publicrelations.fr
  2. 2. Un défi de grande ampleurAu sein de lUnion européenne, on recensait, en 2011, 96 millions de personnes âgées de 50 à64 ans (soit 19,1%), entre 64 millions âgées de 65 et 79 ans (soit 12,7 % de la population totale)et 24 millions de plus de 80 ans (soit 4,7 %). Selon différentes prévisions, le vieillissement de lapopulation va se poursuivre dans les décennies à venir. Maintenir lactivité et les capacités deseniors qui resteraient ainsi le plus longtemps possible en bonne santé et autonomes est undéfi de grande ampleur pour la société. Un défi pour lequel la nutrition joue un rôle crucial.Quelle est la situation alimentaire des personnes âgées ?Paradoxalement, le senior a tendance à diminuer ses prises alimentaires alors même que sesbesoins nutritionnels sont augmentés avec lâge. Comment expliquer cette diminution de laprise alimentaire ? La monographie met en avant plusieurs facteurs comme la réduction desressources financières, la solitude, les modifications physiologiques (diminution du goût, pertedappétit, sécheresse de la bouche). Tous les freins à la prise alimentaire concourent à unesituation nutritionnelle fragile avec des carences observées dans différentes études.Enfin, lenvironnement, le domicile ou linstitution, influence également lalimentation. Audomicile, on constate généralement un trop faible apport énergétique lié notamment à uneconsommation insuffisante de protéines. Dans le cadre de linstitution, lalimentation est aucœur des soins et la lutte contre la dénutrition est une priorité. ZOOM SUR LA DÉNUTRITION 5 à 10 % des seniors vivant à domicile et 30 % de ceux en institution seraient touchés par la dénutrition qui est le résultat dapports alimentaires insuffisants, dune augmentation desbesoins et/ou des pertes. Comme la dénutrition saccompagne souvent dune perte de poids et daltérations de fonctions essentielles de lorganisme, ses conséquences peuvent être dramatiques (complications de maladies, augmentation de la mortalité). Mais il existe desstratégies largement détaillées dans la monographie tant pour le dépistage que pour la prise en charge de la dénutrition.Focus sur les légumes dans l’alimentationLa consommation de légumes est un gage de bonne santé à tout âge de la vie. Riches eneau qui représente jusquà 95 % de leur poids, les légumes protègent contre la déshydratationqui touche particulièrement les personnes âgées. Ils sont également intéressants pour leurforte densité nutritionnelle. Les légumes sont les meilleurs contributeurs des ApportsNutritionnels Conseillés (ANC) pour plusieurs nutriments essentiels, comme la vitamine C.Et il ne faut pas oublier la composante plaisir des repas : variétés des couleurs, des saveurs,des textures et des modes de préparation des légumes sont autant de qualités qui yparticipent.
  3. 3. Maintenir le légume au cœur de lalimentation du senior, cest aussi agir pour sa santé.Différentes études mettent en avant leffet protecteur des légumes sur : • certains cancers • les maladies du cœur, notamment sur la pression artérielle. Lhypertension artérielle est en effet un des facteurs de risque majeur des maladies cardiovasculaires. • les maladies des yeux comme la cataracte et la DMLA (dégénérescence maculaire liée à lâge) par apport de caroténoïdes et de xantophylles. • les os car nombre de légumes (épinard, céleri, cerfeuil,...) apportent une quantité notable de calcium. • le transit intestinal par apport de fibres.Qui est la Fondation Louis-Bonduelle ? Créée en octobre 2004, la Fondation Louis-Bonduelle a pour mission de contribuer à faire évoluer durablement les comportements alimentaires en plaçant les légumes et leurs bienfaits au centre de son action. La Fondation œuvre sur le long terme, dans un cadre international, avec la volonté affichée d’aller plus loin que les discours d’intentiongénérale en donnant à tous, des moyens efficaces, pratiques et souvent inédits de faire entrerles légumes dans son quotidien.Son programme s’articule autour de trois axes :- Informer et sensibiliser- Soutenir et aider la recherche- Agir sur le terrain.« A la Fondation Louis-Bonduelle, nous croyons quau-delà de linformation à apporter àchacun, un accompagnement est indispensable pour faire évoluer les comportementsalimentaires », Christophe Bonduelle, président de la Fondation Louis-Bonduelle.Plus de renseignements, des actus, des recettes surwww.fondation-louisbonduelle.org

×