Génération 68 : génération généreuse ?

313 vues

Publié le

La génération 68 n'est pas égoïste et n’échappe pas à l’ « effet âge » qui veut que l’on devienne de plus en plus donateur en vieillissant. Cette génération refuse l'assistanat et s'attache aux projets de petites dimensions inscrits dans la durée.

Un sondage de l'Observatoire de la Fondation de France réalisé par TNS Sofres auprès de 336 personnes âgées de 55 à 65 ans, du 22 au 26 février 2008.

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
313
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Génération 68 : génération généreuse ?

  1. 1. 17 Avril 2008 Génération 68, Génération généreuse ? FONDATION DE FRANCE Odile DE LAURENS Contact TNS Sofres : Département Stratégie d’opinion Muriel Humbertjean / Wandrille RIBLIER 48MD41 Département Stratégies d’Opinion Pôle Corporate 1 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008
  2. 2. 2 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Contexte La génération de 68, les 55-65 ans : un ENJEU CLÉ pour l’avenir de la générosité en France : Ils sont nombreux (baby boom) … … et au moment de leur vie où ils ont plus d’aisance financière Donnent-ils ? Les constats opérés il y a une dizaine d’années, et souvent repris dans les medias, sur « l’égoïsme » de cette génération se confirment-ils ? Quelles causes sont susceptibles de les mobiliser et sous quelles forme?
  3. 3. 3 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Fiche technique Méthodologie : Interviews en face à face à domicile, au sein de l’omniface, omnibus en face à face de TNS Sofres Période d'enquête : du 22 au 26 février 2008 Échantillon : 336 personnes, représentatives de la population française âgée de 55 à 65 ans (cf. en annexe description précise de l’échantillon interrogé)
  4. 4. 4 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Petit rappel sur la génération de mai 68 (à l’usage de ceux qui l’ignorent …) Une génération qui a cristallisé la mutation individualiste de la société : anti- autoritarisme, expression de soi … : Pour certains sociologues, un univers de valeurs préfigurant Internet et le web 2.0 … Une génération paradoxale / don et générosité Une génération politisée et engagée Contestation du don privé, au nom du combat politique Mais une génération qui a engendré les nouvelles formes d’action humanitaire et de « générosité de masse »
  5. 5. 5 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Première partie : Une génération égoïste ou généreuse ?
  6. 6. 6 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Une génération qui se vit comme généreuse … Q11 La générosité par des dons d’argent aux organisations caritatives peut varier selon les générations. Avez-vous l’impression que de ce point de vue, la génération mai 68, à laquelle vous appartenez, est… 5 46 25 4 20 (Base : ensemble des 55-65 ans – n = 346) Particulièrement généreuse Plutôt généreuse Plutôt peu généreuse Particulièrement peu généreuse NR Agglo parisienne : 46 %
  7. 7. 7 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 44 25 20 3 8 … et qui donne apparemment plus que la moyenne de la population R1 Vous arrive-t-il d’aider par des dons en argent des associations, des fondations caritatives ou des causes : Résultats auprès des français âgés de 18 ans et plus (Baromètre de la Générosité, FDF, 2007) La population française de 18 ans et + Les ex-soixante-huitards 48% de DONATEURS 58 % de DONATEURS Plusieurs fois par an Environ une fois par an Tous les 2-3ans Moins souvent Jamais 32 22 33 310 Plusieurs fois par an Environ une fois par an Tous les 2-3ans Moins souvent Jamais (Base : ensemble des 55-65 ans – n = 336)
  8. 8. 8 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Dans les faits, un continuum classique Baromètre de la Générosité, FDF, 2007 Classiquement, la générosité augmente avec l’âge (et les moyens dont on dispose) La génération de 68 n’échappe pas (plus ?) à la règle … plus généreuse que les générations qui la suivent … et moins que celle qui la précède Une génération rejointe par un effet d’âge? Les ex soixante- huitards La génération « d’avant » Les générations « d’après » % donateurs en argent45%42%38%32%22% 65 ans et plus 50-64 ans35-49 ans25-34 ans Moins de 25 ans
  9. 9. 9 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Deuxième partie : Causes d’hier et d’aujourd’hui… Q2 Quelles sont les grandes causes d’intérêt général pour lesquelles vous souhaiteriez que la société française s’implique en priorité ? Citations spontanées Q8 Quelle était la cause qui vous sensibilisait le plus lorsque vous aviez vingt ans ? Citations spontanées
  10. 10. 10 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Leurs priorités d’hier et… d’aujourd’hui Aujourd’hui 71% Hier 29 % SOCIAL Aujourd’hui 33 % Hier 20 % SANTE & PREOCCUPATIONS PERSONNELLES Aujourd’hui 9 % Hier 2 % PROTECTION DE LA NATURE (Base : les 55-65 ans s’étant exprimés sur cette question ouverte ) Aujourd’hui 6 % Hier 25 % POLITIQUE Santé : 5% 24% Préoccupations personnelles : 15% 11% La pauvreté, la misère : 4% 16% Le logement : 2% 15% L’aide aux personnes en difficulté : 6% 13% L’aide aux personnes âgées : 2% 7% Victimes de guerre : 3% 2% Aide au tiers monde : 2% 10% La liberté de parole : 7% 0,3% La défense des droits de l’homme : 3% 4% Le racisme : 3% 1% Aujourd’hui 12 % Hier 9 % INTERNATIONAL Leur avenir Le pouvoir d’achat
  11. 11. 11 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Q3 Voici une série de causes d’intérêt général. Pouvez-vous me désigner celles auxquelles vous êtes, personnellement, particulièrement sensible ? Vous pouvez m’en citer jusqu’à 5 Sensibilité aux causes d'intérêt général La défense des droits de l'homme, des droits et devoirs civiques L'éducation, l'école L'environnement La défense et la protection de l'enfance Le logement des personnes défavorisées La recherche scientifique et médicale L'aide aux personnes en difficulté, l'aide sociale L'aide aux personnes handicapées L'aide aux personnes atteintes de maladies longues ou incurables L'aide aux personnes âgées L'aide à une association professionnelle, un syndicat L'aide à une église, une congrégation religieuse L'aide aux victimes de guerres, de conflits La culture L'animation de quartier, le développement local Le sport, les loisirs Les animaux L'aide au tiers-monde, l'aide au développement L'aide aux victimes de catastrophes naturelles dans le monde Le soutien au développement économique et à l'emploi (sans opinion : 2%) (Base : ensemble des 55-65 ans – n = 336) 48% 41% 41% 37% 35% 35% 34% 31% 31% 24% 17% 16% 16% 14% 5% 5% 4% 3% 2% 1%
  12. 12. 12 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Les ressorts de leur sensibilité : des résonances contemporaines Quand ils expliquent leur sensibilité à chacune des causes, se dessine le portrait de la société d’aujourd’hui ► des motivations sans racines soixante-huitardes. Les personnes âgées L’école, l’éducation « pauvreté, solitude » Les personnes en difficulté « précarité » Les enfants « c’est sacré, c’est l’avenir » L’environnement « l’avenir de la planète » Le logement « droit au logement » « trop de laisser - aller, manque de respect, d’autorité … »
  13. 13. 13 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 … Des causes qui ont changé : les soixante-huitards n’ont pas traversé impunément l’ère du chômage de masse, de la précarité, des dislocations familiales … des motivations « contemporaines » Mai 68 oublié ?
  14. 14. 14 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Troisième partie : Et pourtant, des rémanences de 68 …
  15. 15. 15 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Résultats auprès des français âgés de 18 ans et plus (Baromètre de la Générosité, FDF, 2007) Les rémanences de 68 Des choix personnels autant que traditionnels La justice sociale plus que la compassion Le constat de la détresse plus que l’injonction morale
  16. 16. 16 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Des choix personnels autant que traditionnels Résultats auprès des français donateurs en argent (Baromètre de la Générosité, FDF, 2007) Les ex soixante- huitards La génération « d’avant » (65 ans et plus) 22% 11%« J’ai aidé une personne qui m’a demandé de l’aide directement, sans passer par l’intermédiaire d’une organisation » 14% 6% « J’ai fait une dépense dont une partie au moins servait à financer une cause » 42% 42%Une même fidélité à des organismes institutionnels (« La fidélité à des organismes que vous aidez depuis longtemps ») … mais une ouverture à des schémas différents
  17. 17. 17 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 La justice sociale plus que la compassion… Q7 Vous avez donné de l'argent, pouvez-vous me dire parmi les affirmations suivantes quelle est celle qui définit le mieux votre motivation profonde à donner ? 39 24 23 25 26 17 6 50 26 15 14 24 18 17 Résultats auprès des français donateurs en argent (Baromètre de la Générosité, FDF, 2007) Les ex soixante- huitards La génération d’avant (les 65 ans et plus) Je ressens de la compassion pour ceux qui souffrent et je veux les aider Je pense que chacun a le devoir d'aider à résoudre les problèmes de société Je me sens privilégié et je souhaite partager Je donne car je voudrais moi-même être aidé si j'étais en difficulté Je ressens du plaisir à partager J'aide des actions efficaces qui complètent l'action de l'État J'ai peur des conséquences des maladies et de la pauvreté sur notre société
  18. 18. Le constat de la détresse plus que l’injonction morale… Histoire personnelle Réaction au constat de la détresse Respect humain Empathie29% 17% 43% 22% Liée à l’entourage, la famille, le travail Liée au respect de l’individu, face aux inégalités Les conditions de vie inégales, l’exclusion, la souffrance « On est tous concerné» « Ça pourrait nous arriver » Donateurs : 36% Femmes : 34% PCS+ : 28% PCS - : 57% (vs 24% des PCS+) Retraités, Inactifs : 46% (Base : ensemble des 55-65 ans - n=336) Injonction morale 21% C’est important, c’est indispensable, c’est normal Hommes : 27% Besoin d’agir 28% Pour aider, faire quelque chose PCS - : 31% Si vous deviez expliquer en quelques mots d’où vient votre sensibilité à cette cause, que diriez-vous ? 18 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008
  19. 19. 19 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Quatrième partie : Pour demain …
  20. 20. 20 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 41 46 2 7 4 (Base : ensemble des 55-65 ans – n = 336) Q7 Si vous souhaitiez soutenir financièrement une action d’intérêt général, le fait que les personnes aidées participent activement à l’élaboration du projet serait un critère très important, assez important, peu important ou pas du tout important pour vous ? Sous totalSous total ««ImportantImportant »» 87%87% (donateurs : 90%)(donateurs : 90%) Le refus de l’assistanat Très important Assez important Peu important Pas du tout important NR
  21. 21. 21 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 52% 37% 67% 23% (Base : ensemble des 55-65 ans – n = 336) Un projet de petite dimension, adapté aux besoins de certaines populations La mise au point de solutions durables ou ou Q6 Si vous souhaitiez soutenir financièrement une action d’intérêt général, qu’est-ce qui vous motiverait le plus ? Le souhait de solutions concrètes et « durables » Donateurs 52% 43% 73% 21% (NSP : 11%) (NSP : 11%) Un projet national de grande ampleur La prise en charge de situations d’urgence
  22. 22. 22 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Merci de votre attention
  23. 23. 23 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008 Annexes Structure de l’échantillon
  24. 24. Profil des interviewés RESIDENCE SECONDAIRE 90Non 9Oui SEXE 51Femme 49Homme Ancienne profession du chef de ménage RELIGION Catholique 73 Protestante 2 Musulmane 2 Athée/ aucune 2 NSP 21 AGE 39ST 61-65 ans 61ST 55-60 ans PCS DU CHEF DE MENAGE ST Actif 41 Agriculteur, artisan, commerçant 7 Cadre supérieur 11 Profes. Intermédiaire 7 ST PCS + 24 Employé 6 Ouvrier 11 ST PCS - 17 ST Inactif 59 dont : Retraité 51 Femme au foyer 4 Autre inactif 5 En % Agriculteur, artisan, commerçant 2 Cadre supérieur 11 Profession intermédiaire 12 ST PCS + 26 Employé 10 Ouvrier 15 ST PCS - 25 Autre Inactif 8 Annexe 1(Base – ensemble des 55-65 ans n= 336) 24 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008
  25. 25. Profil des interviewés CATÉGORIES D'AGGLOMÉRATION STATUT MARITAL NIVEAU D'INSTRUCTION NIVEAU DE REVENU Rural 26 2.000 à 20.000 hab. 18 20.000 à 100.000 hab. 13 Plus de 100.000 hab. 28 Agglo Paris 15 Marié vivant maritalement 77 Célibataire veuf séparé divorcé 23 Ecole primaire 21 Collège (6è à 3è), CAP, BEP 40 Lycée (Seconde à terminale) 11 Enseignement supérieur Bac+1 6 Bac +2 8 Bac +3 4 Bac +4 et plus 9 Grandes écoles 1 N'est jamais allé à l'école 0 CLASSE ÉCONOMICO-SOCIALE Classe A 26 Classe B 31 Classe C 13 Classe D 5 Ne veut pas dire 25 Moins de 600 Euros 2 600 à moins de 750 Euros 3 750 à moins de 1000 Euros 5 1000 à moins de 1200 Euros 6 ST Moins de 1200 Euros 17 1200 à moins de 1500 Euros 7 1500 à moins de 1800 Euros 8 1800 à moins de 2300 Euros 14 ST 1200 à 2300 Euros 29 2300 à moins de 3000 Euros 14 3000 à moins de 3800 Euros 7 3800 à moins de 5300 Euros 5 5300 Euros et plus 3 ST 2300 Euros et plus 29 Ne veut pas dire 25 Paris 17 Ouest 23 Nord Est 22 Sud Ouest 11 Sud Est 27 REGION UDA En % Annexe 2 (Base – ensemble des 55-65 ans n= 336) 25 Fondation de France – 48MD41 – mars 2008

×