Initiation à la conception des systèmes d'informations. Cours  N°3 :  Modèle Conceptuel de Données Souheib Baarir [email_a...
Principes fondamentaux  <ul><li>Le  MCD  a pour but d'écrire de façon formelle les données qui  </li></ul><ul><li>seront u...
<ul><li>Est la représentation formelle de la mémorisation d’une  information complexe et cohérente .  </li></ul><ul><li>Se...
<ul><li>Une propriété est  un élément  d’une entité, et  d’une seule  : </li></ul><ul><ul><li>décrit la mémorisation d’une...
<ul><li>L’identifiant de l’entité est une  propriété qui ne peut pas prendre deux fois la même valeur  dans deux occurrenc...
Entité : représentation schématique  Identifiant  Identifiant  Propriété
<ul><li>Pour une valeur de l’identifiant, on a une valeur de chacune des propriétés. </li></ul><ul><li>Deux occurrences de...
<ul><li>C’est la représentation abstraite de la mémorisation d’un  lien entre des informations complexes  (représentées pa...
Association : représentation schématique Entités de la collection Nom de l’association Pattes
<ul><li>Il est  implicite ! </li></ul><ul><li>C’est  un n-uplet   composé des identifiants des entités-types concernées. <...
<ul><li>Une cardinalité est une  précision apportée sur une patte d’une association .  </li></ul><ul><li>Elle indique comb...
<ul><li>Elle peut prendre deux valeurs :  </li></ul><ul><ul><li>0,  signifie que l’entité peut  ne pas  intervenir dans l’...
<ul><li>Elle peut prendre deux valeurs : </li></ul><ul><ul><li>1,  signifie que l’entité ne peut intervenir  plus d’une se...
<ul><li>Une patte sans contrainte aura  </li></ul><ul><li>pour cardinalités :  (0, n)  </li></ul>Association : c’est le 1 ...
Association : double contrainte sur une patte <ul><li>Sur la patte  X , le  0  signifie que  X  peut ne pas être reliée à ...
<ul><li>Lorsqu’une association-type binaire a une patte  </li></ul><ul><li>dont la  cardinalité maximale  est   égale à 1 ...
Association : combinaisons de cardinalités possibles  <ul><li>Interdit : (1, 1) / (1, 1)   </li></ul>Pourquoi ? 1,1 FAUX
<ul><li>Interdit : (1, n) / (1, n)     </li></ul>Association : combinaisons de cardinalités possibles (suite)  FAUX Pourqu...
<ul><li>Rare et délicat : (1, 1) / (1, n)  </li></ul>Association : combinaisons de cardinalités possibles (suite)  Signifi...
<ul><li>Rare et délicat : (0, 1) / (1, 1)   </li></ul>Association : combinaisons de cardinalités possibles (fin)  Signific...
<ul><li>Une propriété doit être portée  </li></ul><ul><li>par l’entité, ou l’association,  </li></ul><ul><li>dont elle  dé...
<ul><li>Combien de notes dans la même matière pour un étudiant donné ? </li></ul>Propriétés : portées par une association ...
Un autre choix de gestion Propriétés : portées par une association (2/2).
<ul><li>Une association binaire fonctionnelle ne peut en aucun cas porter de propriété ! </li></ul>Pourquoi est-ce faux ? ...
<ul><li>Une attitude très répandue veut que ce type de faute puisse être corrigé automatiquement de la façon suivante : pu...
Propriétés : correction du modèle de l’exemple (suite et fin)
Règle 5  A chaque occurrence d’une association correspond une et une  seule occurrence de chaque entité qui participe à la...
<ul><li>L’association  A6  décrit un lien sémantique entre les entités  X ,  Y  et  Z .  </li></ul><ul><li>Difficile à gér...
Classe Prof N°prof Nom Matière N°mat cours salle, heure N°classe 0,n 0,n 0,n DF 1,1 1,n 0,n 0,n DF:  un prof. Enseigne une...
Pour garder une association ternaire (et au-delà)… Association ternaire : règle absolue Toutes les cardinalités maximum d’...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

MCD (première partie)

2 073 vues

Publié le

0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 073
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
297
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

MCD (première partie)

  1. 1. Initiation à la conception des systèmes d'informations. Cours N°3 : Modèle Conceptuel de Données Souheib Baarir [email_address] Université Paris Ouest Nanterre la défense.
  2. 2. Principes fondamentaux <ul><li>Le MCD a pour but d'écrire de façon formelle les données qui </li></ul><ul><li>seront utilisées par le système d'information. Il s'agit donc d'une </li></ul><ul><li>représentation des données, facilement compréhensible, </li></ul><ul><li>permettant de décrire le système d'information à l'aide d'entités. </li></ul><ul><li>Il est à la base de tous les SGBD dits relationnels (Access, </li></ul><ul><li>Oracle,DB2…) qui sont les plus utilisés actuellement dans les </li></ul><ul><li>entreprises. </li></ul><ul><li>Cet outil va nous permettre de recenser et d’organiser les données </li></ul><ul><li>du système d’information du domaine étudié. </li></ul><ul><li>Il permet donc une représentation du “ réel perçu ” sous la forme </li></ul><ul><li>de : </li></ul><ul><ul><li>ENTITES, ASOOCIATIONS et PROPRIETES. </li></ul></ul>
  3. 3. <ul><li>Est la représentation formelle de la mémorisation d’une information complexe et cohérente . </li></ul><ul><li>Sert à décrire plusieurs occurrences de la même information complexe. </li></ul><ul><ul><li>Exemple : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>une Ford fiesta , une Renault Laguna et une Peugeot 306 sont trois occurrences de la même entité qu’on peut appeler voiture . </li></ul></ul></ul><ul><li>Les éléments de l’information (complexe) modélisée par l’entité sont les propriétés . </li></ul><ul><ul><li>Exemple : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Ford, Renaud et Peugeot sont des « marques » ; fiesta, Laguna et 306 sont des « modèles   » . Ainsi, Marque et Modèle peuvent être des propriétés de l’entité voiture . </li></ul></ul></ul><ul><li>Remarque : on l’appel aussi Entité-Type . </li></ul>Entité : définition
  4. 4. <ul><li>Une propriété est un élément d’une entité, et d’une seule  : </li></ul><ul><ul><li>décrit la mémorisation d’une information élémentaire, </li></ul></ul><ul><ul><li>a un nom unique, </li></ul></ul><ul><ul><li>permet de mémoriser une valeur, </li></ul></ul><ul><ul><li>doit avoir un sens (donc une valeur) pour chacune des occurrences de la composante </li></ul></ul><ul><ul><li> Domaine de valeurs . </li></ul></ul>Entité : propriété Une propriété doit-elle être toujours renseignée ?
  5. 5. <ul><li>L’identifiant de l’entité est une propriété qui ne peut pas prendre deux fois la même valeur dans deux occurrences de l’entité. </li></ul><ul><li>C’est l’identifiant qui fait l’entité. </li></ul><ul><li>Attention : tout argument autre que la nécessité d’un identifiant différent ne saurait en aucun cas justifier le choix de deux entités plutôt qu’une. </li></ul>Entité : identifiant
  6. 6. Entité : représentation schématique Identifiant Identifiant Propriété
  7. 7. <ul><li>Pour une valeur de l’identifiant, on a une valeur de chacune des propriétés. </li></ul><ul><li>Deux occurrences de l’entité ne peuvent avoir la même valeur d’identifiant. </li></ul><ul><li>Les domaines de valeurs des propriétés ne sont pas disjoints. </li></ul>Entité : occurrences
  8. 8. <ul><li>C’est la représentation abstraite de la mémorisation d’un lien entre des informations complexes (représentées par des entités). </li></ul><ul><li>On appelle collection de l’association l’ensemble des entités qu’elle relie. </li></ul><ul><li>Une occurrence de l’association représente un lien sémantique qui concerne une occurrence de chacune des entités de la collection. </li></ul>Association : introduction
  9. 9. Association : représentation schématique Entités de la collection Nom de l’association Pattes
  10. 10. <ul><li>Il est implicite ! </li></ul><ul><li>C’est un n-uplet composé des identifiants des entités-types concernées. </li></ul><ul><ul><li>Exemple : l’identifiant de Inscription est le couple (N° étudiant, Code formation). </li></ul></ul>Association : identifiant
  11. 11. <ul><li>Une cardinalité est une précision apportée sur une patte d’une association . </li></ul><ul><li>Elle indique combien de fois l’entité peut intervenir dans l’association. </li></ul><ul><li>Pour un MCD, est utile de savoir : </li></ul><ul><ul><li>la cardinalité minimale  Si une occurrence de l’entité est obligatoirement concernée par une (au moins) occurrence de l’association ; </li></ul></ul><ul><ul><li>la cardinalité maximale  Si une occurrence de l’entité peut (éventuellement) être concernée par plusieurs occurrences de l’association. </li></ul></ul>Association : les contraintes de cardinalité
  12. 12. <ul><li>Elle peut prendre deux valeurs : </li></ul><ul><ul><li>0, signifie que l’entité peut ne pas intervenir dans l’association. </li></ul></ul><ul><ul><li>1, signifie au contraire qu’elle intervient obligatoirement une fois . </li></ul></ul>Association : cardinalité minimale
  13. 13. <ul><li>Elle peut prendre deux valeurs : </li></ul><ul><ul><li>1, signifie que l’entité ne peut intervenir plus d’une seule fois dans l’association-type ; </li></ul></ul><ul><ul><li>n, signifie au contraire qu’elle peut intervenir plusieurs fois dans l’association. </li></ul></ul>Association : cardinalité maximale
  14. 14. <ul><li>Une patte sans contrainte aura </li></ul><ul><li>pour cardinalités : (0, n) </li></ul>Association : c’est le 1 qui représente la contrainte
  15. 15. Association : double contrainte sur une patte <ul><li>Sur la patte X , le 0 signifie que X peut ne pas être reliée à Y lors de sa création. </li></ul><ul><li>Le 1 en minimum de la patte Y signifie qu’en aucun cas on ne peut créer une occurrence de Y sans la relier en même temps à une occurrence de X …Cette dernière doit donc avoir été créée avant  ! </li></ul><ul><li>La cardinalité minimale indique ce qui est obligatoire , dans le cas le plus restrictif , i.e., le plus souvent lors de sa création . </li></ul>
  16. 16. <ul><li>Lorsqu’une association-type binaire a une patte </li></ul><ul><li>dont la cardinalité maximale est égale à 1 , </li></ul><ul><li>alors elle est dite fonctionnelle . </li></ul><ul><li>N° X = A1 ( N° Y ) </li></ul>Association : binaire fonctionnelle
  17. 17. Association : combinaisons de cardinalités possibles <ul><li>Interdit : (1, 1) / (1, 1) </li></ul>Pourquoi ? 1,1 FAUX
  18. 18. <ul><li>Interdit : (1, n) / (1, n)   </li></ul>Association : combinaisons de cardinalités possibles (suite) FAUX Pourquoi ?
  19. 19. <ul><li>Rare et délicat : (1, 1) / (1, n) </li></ul>Association : combinaisons de cardinalités possibles (suite) Signification possible ?
  20. 20. <ul><li>Rare et délicat : (0, 1) / (1, 1) </li></ul>Association : combinaisons de cardinalités possibles (fin) Significations possibles ?
  21. 21. <ul><li>Une propriété doit être portée </li></ul><ul><li>par l’entité, ou l’association, </li></ul><ul><li>dont elle dépend entièrement . </li></ul>Propriétés : sens et place <ul><li>Une propriété ne dépend pas complètement d’une entité, ou d’une association, dans deux cas : </li></ul><ul><ul><li>la connaissance de la valeur de l’identifiant ne suffit pas pour connaître la valeur de la propriété, </li></ul></ul><ul><ul><li>il suffit de connaître une partie seulement de la valeur de l’identifiant, pour connaître celle de la propriété . </li></ul></ul>
  22. 22. <ul><li>Combien de notes dans la même matière pour un étudiant donné ? </li></ul>Propriétés : portées par une association (1/2).
  23. 23. Un autre choix de gestion Propriétés : portées par une association (2/2).
  24. 24. <ul><li>Une association binaire fonctionnelle ne peut en aucun cas porter de propriété ! </li></ul>Pourquoi est-ce faux ? Propriétés : règle absolue
  25. 25. <ul><li>Une attitude très répandue veut que ce type de faute puisse être corrigé automatiquement de la façon suivante : puisque Z ne dépend que de Y alors Z est une propriété de Y et on doit la déplacer. </li></ul><ul><li>  Cela n’est vérifié que statistiquement. </li></ul><ul><li>  Donc, c’est faux ! </li></ul><ul><li>En fait, il faut se poser la question fondamentale de la sémantique induite par les choix de gestion : </li></ul><ul><ul><li>quel est le sens de cette association ? </li></ul></ul><ul><ul><li>est-elle bien fonctionnelle ? </li></ul></ul><ul><ul><li>quel est le sens de la propriété Z ? </li></ul></ul>Propriétés : correction du modèle de l’exemple
  26. 26. Propriétés : correction du modèle de l’exemple (suite et fin)
  27. 27. Règle 5 A chaque occurrence d’une association correspond une et une seule occurrence de chaque entité qui participe à la relation Règle 6 Pour chaque occurrence de l’association, il ne peut exister qu’une et une seule valeur pour chaque propriété de l’association Règle 7 Toutes les propriétés d’une association doivent dépendre pleinement de l’identifiant de la relation. Règle 1 Existence d’un identifiant pour chaque entité Règle 2 Pour chaque occurrence d’une entité, chaque propriété ne peut prendre qu’une valeur Règle 3 Toutes les propriétés doivent êtres élémentaires (non décomposables) Règle 4 Toutes les propriétés autres que l’identifiant doivent dépendre pleinement et directement de l’identifiant À retenir… Entités Associa-tion
  28. 28. <ul><li>L’association A6 décrit un lien sémantique entre les entités X , Y et Z . </li></ul><ul><li>Difficile à gérer en pratique !!! </li></ul><ul><li>Il faut essayer d’en avoir le moins possible. </li></ul>Le cas des associations ternaire
  29. 29. Classe Prof N°prof Nom Matière N°mat cours salle, heure N°classe 0,n 0,n 0,n DF 1,1 1,n 0,n 0,n DF: un prof. Enseigne une seule matière. Association ternaire : dépendance fonctionnelle Classe Prof N°prof Nom Matière N°mat cours salle, heure N°classe assure
  30. 30. Pour garder une association ternaire (et au-delà)… Association ternaire : règle absolue Toutes les cardinalités maximum d’une association ternaire (et au-delà) doivent être égales à n et pas de dépendance fonctionnelle

×