Appel d’offre INCA 2010      Expérimentation du parcours    personnalisé des patients pendant           et après le cancer...
Plan Cancer 2009-2013• Deux priorités:  – La personnalisation du parcours de soins  – La vie après le cancer              ...
Mme R, 77 ans veuve, la Grande Motte07/2009: Adressé par médecin traitant pour adénopathie•   J0: Vu par Dr X: annonce « l...
Mme R, 77 ans veuve, la Grande Motte•   J7 post chimio Mme R. appelle son médecin traitant car elle a des douleurs au    v...
Que retenir?- Temps médical ne permet pas une information complète- Segmentation de l’information médicale- Précarité soci...
Plan Cancer 2009-2013              Coordonner les parcours de soins des malades pendant la phase active duAction 18.1     ...
Expérience du centre de Montpellier• Mise en place d’une infirmière de coordination:  – En plus de l’IDE d’annonce  – Voit...
Expérience du centre de Montpellier• Mise en place d’une infirmière de coordination (suite):   – Coordonne l’ensemble de l...
Expérience du centre de Montpellier• Mise en place d’une infirmière de coordination (suite):   – Dossier informatisé de co...
Répartition par pathologie *                         répartition des patients par pathologies                         Myél...
Nombre de cs IDE/patients                  10                   8                7.6        7.9                          6...
Répartition par chimiothérapie                    R-DHAC                   Acmo                                           ...
Expérience du centre de Montpellier• Intégration d’un volet sociale au PPS   – Consultation assistante sociale pour tous l...
Indicateurs sociauxRepérage des   - Situation familiale (famille monoparentale, état de santé du conjoint, présence ou non...
Optimiser le travail en réseau           Pr Guillaume Cartron
Mr B, 55 ans Musicien, Perpignan• 1995: Lymphome diffus grandes cellules B stade II   – Traitement: 4 cycles de chimiothér...
Que retenir?- Probabilité de guérison élevée et  parfaitement identifiable- Echec social et professionnel- Coût pour la so...
Plan Cancer 2009-2013Action 25.3   Expérimenter la mise en œuvre dun programme personnalisé de laprès cancer (PPAC)       ...
Enjeux de l’après cancer• Identification précoce:   – Précarité médicale   – Précarité sociale   – Projet professionnel• P...
L’après cancer: la surveillance médicale partagée• Les enjeux:                        • Les difficultés   – Dépistage des ...
Contrat de collaboration    • Fait suite au contrat de collaboration pendant le traitement    • A la fin du traitement pou...
Carnet de liaison                    Pr Guillaume Cartron
Expérience du centre de Montpellier• Limites   – Le dispositif (1 ETP IDE, 0.5 ETP AS, 0.25 Psy) est adapté pour une file ...
Conclusion• L’ensemble des recommandations actuelles ne sont pas toujours  appliquées   – PPS   – Consultation d’annonce  ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Guillaume Cartron : Expérimentation du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer

2 177 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 177
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Guillaume Cartron : Expérimentation du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer

  1. 1. Appel d’offre INCA 2010 Expérimentation du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer Expérience du centre de Montpellier dans les lymphomes Pr Guillaume Cartron
  2. 2. Plan Cancer 2009-2013• Deux priorités: – La personnalisation du parcours de soins – La vie après le cancer Pr Guillaume Cartron
  3. 3. Mme R, 77 ans veuve, la Grande Motte07/2009: Adressé par médecin traitant pour adénopathie• J0: Vu par Dr X: annonce « la nécessité de procédé à l’ablation du ganglion et de faire des examens », elle voit le Dr Y chirurgien pour le geste• J21: Revu par Dr X: « Vous avez un lymphome, il faut faire un traitement de chimiothérapie en hôpital de jour (R-CHOP)» le traitement et ses complications sont expliquées• J30: vient en hôpital de jour pour recevoir son traitement • Voit une IDE d’annonce qui lui pose des questions et lui explique comment va se passer la chimiothérapie • Voit un interne qui lui dit « que tout va bien se passer » et lui donne des ordonnances. Il lui conseille Pr Guillaume Cartron de « voir son médecin traitant si il y a un soucis »
  4. 4. Mme R, 77 ans veuve, la Grande Motte• J7 post chimio Mme R. appelle son médecin traitant car elle a des douleurs au ventre: son médecin lui répond « je ne suis pas au courant, n’ai reçu aucun courrier du service et n’ai pas le temps de me déplacer » il lui conseille « d’appeler le service »• Après plusieurs tentatives, Mme R. n’arrive pas à avoir l’hôpital, elle se décide à appeler SOS médecin qui après l’avoir examiné adresse la patiente aux urgences• A l’arrivée aux urgences, l’interne de garde prend contact avec l’hématologie pour hospitaliser Mme R pour syndrome occlusif. Il n’y a pas de place en hématologie, Mme R est dirigée vers un service de médecine• Quelques jours plus tard Mme R.Pr Guillaume Cartron diagnostic de constipation sortira avec le
  5. 5. Que retenir?- Temps médical ne permet pas une information complète- Segmentation de l’information médicale- Précarité sociale mal identifiée- Communication entre professionnelle insuffisante- Interlocuteur hospitalier mal identifié  Insatisfaction du patient  Consommation de ressources médicales (MG, SOS, Urgence, Hospitalisation) Pr Guillaume Cartron
  6. 6. Plan Cancer 2009-2013 Coordonner les parcours de soins des malades pendant la phase active duAction 18.1 traitement grâce à des coordonnateurs de soins Généraliser les actions dévaluation sociale dans le cadre du dispositif dannonceAction 25.1 et intégrer un volet social dans le Programme personnalisé de soins (PPS) Proposer à chaque patient une consultation sociale en cours de traitement afinAction 25.2 d’évaluer la mise en œuvre du volet social du PPS et de préparer l’après cancer Pr Guillaume Cartron
  7. 7. Expérience du centre de Montpellier• Mise en place d’une infirmière de coordination: – En plus de l’IDE d’annonce – Voit le patient à chaque séjour en HDJ • Ré-explique l’ensemble des prescriptions médicales • Vérifie l’ensemble des rdv et les expliquent • Education thérapeutique du patient/effets secondaires attendues et leur prévention – Interlocutrice désignée du patient • Numéro vert 24/24 • Rendez vous téléphonique systématique (J+2, J+10) Pr Guillaume Cartron
  8. 8. Expérience du centre de Montpellier• Mise en place d’une infirmière de coordination (suite): – Coordonne l’ensemble de la prise en charge • Contact téléphonique avec le MG dès le début du traitement • Contact des autres partenaires: IDE, pharmacien, biologiste, HAD • Adresse au MG un pack « effets secondaires habituelles » • Donnes son numéro vert – Informe le MG de toutes venu à l’hôpital • Pour chimio • Pour complications Pr Guillaume Cartron
  9. 9. Expérience du centre de Montpellier• Mise en place d’une infirmière de coordination (suite): – Dossier informatisé de coordination • Planning de traitement des patients: date d’appel, de numération • Chaque action/complication est colligée • Chaque résultat biologique est colligé • Chaque intervention d’un professionnelle est indiquée – Une fiche de synthèse du parcours de soins est remis au patient et au médecin traitant en fin de traitement Pr Guillaume Cartron
  10. 10. Répartition par pathologie * répartition des patients par pathologies Myélome LLC 8% 2% 8% Hodgkin 18% L L H M a 64% N=210 LymphomeAge médian: 63 (17-90) Pr Guillaume Cartron
  11. 11. Nombre de cs IDE/patients 10 8 7.6 7.9 6.4 6 4 2.9 2 0 LLC Lymphome Hodgkin Myélome• Nombre d’appel IDE: 1500/an• 6000 hémogrammes colligés• Contact MG personnalisé: 95% Pr Guillaume Cartron• 33% des MG ont souhaité être informé en temps réel
  12. 12. Répartition par chimiothérapie R-DHAC Acmo R-CHOP ABVDVelcade R-FC Divers R-Benda R-CVP Pr Guillaume Cartron
  13. 13. Expérience du centre de Montpellier• Intégration d’un volet sociale au PPS – Consultation assistante sociale pour tous les patients • Avant le traitement • Mi-parcours de traitement • A la fin du traitement • Plus si affinité… – Enquête de précarité sociale Pr Guillaume Cartron
  14. 14. Indicateurs sociauxRepérage des - Situation familiale (famille monoparentale, état de santé du conjoint, présence ou nonfacteurs des enfants etc…) - Logement (inadaptation, étage sans ascenseur, insalubrité etc…)de précarité - Ressources (inadaptation par rapport aux dépenses de soins : transports, reste à charge etc…) - Travail (temps partiel, pénibilité, contrat précaire etc…)Repérage des cf étude « les solitudes en France en 2010 » - 1 français sur 10 en absence totale de réseaufacteurs - Réseau familial : nombre de contacts par an ?d’isolement -Réseau professionnel : relation existante ou non avec collègue de travail ?objectif - Réseau associatif : inscription dans une association ? - Réseau amical : existence d’amis sur lesquels le patient peut compter ? Pr Guillaume Cartron
  15. 15. Optimiser le travail en réseau Pr Guillaume Cartron
  16. 16. Mr B, 55 ans Musicien, Perpignan• 1995: Lymphome diffus grandes cellules B stade II – Traitement: 4 cycles de chimiothérapie puis RTE – Suivi post-thérapeutique pendant 5 ans puis perdu de vu• 2010: Adressé par son médecin traitant en urgence pour suspicion de rechute – Rechute non confirmée – Situation social: Adulte handicapé, femme sans emploi, deux enfants (scolarité interrompue au lycée) Pr Guillaume Cartron
  17. 17. Que retenir?- Probabilité de guérison élevée et parfaitement identifiable- Echec social et professionnel- Coût pour la société- Mauvaise collaboration médicale/caisse- Formation médicale (MG, Médecin du travail) Pr Guillaume Cartron
  18. 18. Plan Cancer 2009-2013Action 25.3 Expérimenter la mise en œuvre dun programme personnalisé de laprès cancer (PPAC) Pr Guillaume Cartron
  19. 19. Enjeux de l’après cancer• Identification précoce: – Précarité médicale – Précarité sociale – Projet professionnel• Pour anticiper: – Les complications thérapeutiques – La ré-insertion sociale – La ré-insertion professionnelle – La prise en charge psychologique  Investissement pour l’avenir Cartron Pr Guillaume
  20. 20. L’après cancer: la surveillance médicale partagée• Les enjeux: • Les difficultés – Dépistage des rechutes et – Formation médicale des complications – Disponibilité du spécialiste – Impliquer le MG – Démographie médicale – Hyperspécialisation – Rôle du MG au diagnostic Pr Guillaume Cartron
  21. 21. Contrat de collaboration • Fait suite au contrat de collaboration pendant le traitement • A la fin du traitement pour les patients en surveillance- Engagement du MG - Engagement du spécialiste - Consultation surveillance en - Consultation surveillance en alternance alternance - CR de consultation - CR de consultation - Mise en œuvre des examens de - Plan détaillé de surveillance surveillance demandés pas le MS - Consultation en urgence si problème Pr Guillaume Cartron
  22. 22. Carnet de liaison Pr Guillaume Cartron
  23. 23. Expérience du centre de Montpellier• Limites – Le dispositif (1 ETP IDE, 0.5 ETP AS, 0.25 Psy) est adapté pour une file active de 80-100 patients • Sélection des patients ?? – Pérennité du financement – Mise en place du PPAC • Investissement /disponibilité du MG • Formation MG • Souhait des patients• Perspectives – Etendre cette prise en charge à d’autres populations de patients: LA, MDS – Analyse qualitative/quantitative prise en charge sociale: thèse de troisième cycle – Analyse de prescription Pr Guillaume Cartron
  24. 24. Conclusion• L’ensemble des recommandations actuelles ne sont pas toujours appliquées – PPS – Consultation d’annonce – L’accès au soin de support n’est pas assuré dans tous le centres• Le dispositif de coordination et le volet social du PPS est un succès• Les moyens de son application dans tous les centres ne sont pas assurés  Rôle des associations de patients auprès des établissements pour la mise en place de ce dispositif Pr Guillaume Cartron

×