VV159 Via Ferrata

27 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
27
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

VV159 Via Ferrata

  1. 1. Squatter un pic sauvage pour croquer sa tomme de chèvre loin de la foule, c'est tout le charme des Alpes de Haute Provence, en France. Encore faut-il le mériter. Dans la vallée de l'Ubaye, une Via Ferrata dessine pour les adeptes de sensations fortes, un drôle de chemin vertical planté d'échelons, de câbles et de ponts suspendus. L'aventure des cîmes, en version light... TEXTE & PHOTOS FRANCINE BURLET VIA FERRATA CHEMIN DEVERTIGE SSous mes doigts, le rocher compact, taillé dans la masse. De cette pierre chauffée à blanc par le soleil estival, émane une onde de chaleur apaisante, qui calme mon rythme cardiaque. Adepte de randonnées légères comme de trekkings musclés, l'escalade m'a toujours tentée. Mais là, plaquée contre la paroi, je réalise à quel point cet exercice est contre-nature. Narquois, quelques chamois caracolent à deux pas, dans le ravin qui borde le site de Saint-Ours, au des- sus du village du même nom. Allons, courage! Il doit y avoir moyen de venir à bout de ce vertige! Heureu- sement, les marches de métal sont bien en place: bar- reaux pour la main, repose-pied, et toujours ce fil, la précieuse 'main courante'… Alerte au 'gaz' «Est-ce que mon mental va suivre?»… Question- clef pour les aspirants alpinistes! Le 'gaz', comme l'on nomme cette impression de vide autour de soi, a forcé plus d'un randonneur, soit-disant insensible au vertige, à soudain affronter un sentiment de pa- nique. Pour mettre ses capacités physiques et men- tales à l'épreuve, rien de mieux qu'une version édul- corée et des risques maitrisés, grâce à la Via Ferrata (littéralement, la 'voie de fer'). Cette nouvelle activité de montagne, initiée il y a près d'un siècle par l'ar- mée italienne, est à mi chemin entre la randonnée et l'alpinisme. Elle touche un public large, du grim- peur confirmé au randonneur néophyte. Le princi- pe est simple: les pièces métalliques qui jalonnent le parcours jusqu'au sommet assistent le randonneur et lui permettent d'évoluer en toute sécurité. Un câble (dont la longueur peut atteindre 2.000 mètres) est fixé le long de l'itinéraire grâce à des pitons (ou ancrages) plantés dans la roche tous les 3 mètres. Le ferratis- te progresse en posant ses pieds sur des fiches, des marches, des échelons métalliques et sur des appuis taillés dans la roche. Ses mains lui servent à saisir des échelons, le câble ou une prise naturelle dans la ro- che. Pour agrémenter la sortie et faire monter l'adré- naline, il faut parfois cheminer sur des câbles tendus entre 2 parois (ponts de singe ou ponts népalais) ou marcher sur des passerelles lancées dans le vide au- dessus d'un torrent…
  2. 2. XTREME Sur la ligne de vie Le site de Saint Ours est non seulement un site d'alti- tude spectaculaire (2.200 à 2.650 mètres) dans le cadre sauvage de la Haute vallée de l'Ubaye, mais il est acces- sible aux ferratistes débutants. Après vingt minutes de marche d'approche depuis le village jusqu'au site, nous nous retrouvons face à un plan vertical de roche gris souris, qui ne me dit rien qui vaille... Daniel Granier, guide de Haute Montagne, nous briefe. Il saisit un gros filin fixé au rocher: «Voici dorénavant votre 'ligne de vie'. Interdiction formelle de s'en détacher!» Le câble file vers les sommets, disparait entre les failles rocheuses pour mieux réapparaitre au sommet de l'Aiguille du Coq, no- tre objectif. Plus haut encore, les ferratistes expérimen- tés pourront le retrouver pour l'ascension délicate du 2e site, plus aérien et athlétique: la Tour d'Août. Mousqueton, tiens bon! L'équipement nécessaire est étonnamment léger: cas- que, harnais d'escalade muni d'une longe avec absor- beur de choc et deux mousquetons à grande ouverture et verrouillage automatique. Une paire de gants résis- tants est toujours la bienvenue ainsi que de quoi faire face aux impondérables et aux brusques changements des conditions météorologiques: vêtements chauds et imperméables, boisson, casse-croute énergétique et trousse de pharmacie de premier secours. Aux pieds, des chaussures légères de randonnée feront l'affaire, voire une bonne paire de tennis. Chacun d'entre nous doit progresser en auto-assurage et garder impérati- vement deux mousquetons sur le câble en permanen- ce. Au délicat passage des points d'ancrages du câble sur la paroi, tous les 3m, il s'agit de démousquetonner l'une des deux longes pour la recliper après l'ancrage. Moment fatidique. Mais on apprend! Le câble, vérita- ble chemin de vie, sert avant tout à assurer les grim- peurs, mais nous ne manquerons pas de le saisir à plei- nes mains pour surmonter un passage délicat. Quel plaisir que de s'y pendre pour faire 'la vache' au dessus du vide... Salutaire en cas de gros coup de fatigue! Avaler la vire Au milieu du parcours, nous passons derrière l'aiguille de Luce, dont la Via, pourtant spectaculaire, est inter- dite momentanément pour cause de rénovation des équipements. Après le passage d'une petite 'ravine' de terre noire, une mini passerelle nous nargue, brin- guebalant au-dessus de 40 mètres de vide. Il faudra rester concentré pour passer le pied d'une planchette à l'autre... Les sourires crispés en attestent. Coup de coeur garanti! Enchaînement logique du petit itiné- raire des Oursons, l'Aiguille du Coq est plus difficile. Dès le départ, l'itinéraire du Coq est 'plein gaz', l'équi- peur ayant choisi volontairement de se rapprocher au bord des dalles, au dessus du vide. La vue sur la val- lée est vertigineuse. Heureusement, lorsque les jam- bes ont un coup de mou, on peut focaliser sur la pier- re: l'itinéraire suit un système de fissures cannelures du plus bel effet! La vue des pétales veloutés d'un Edelweiss échappé d'un lichen couleur rouille suffit à me redonner des ailes. Rapidement, je viens buter sous Au coeur du village de Saint-Ours, quelques mots sous un cadran solaire traditionnel appellent à l'humilité face à la montagne: "L'homme sage passe à l'ombre"… VOYAGESVOYAGES 159 JUIN 2011 65
  3. 3. 66 VOYAGESVOYAGES 159 JUIN 2011 des surplombs impressionnants, qui se contournent par la gauche: le passage le plus athlétique de la via du Coq! Au sommet, vous avez le choix. Si vous en avez plein les bras, la descente est à gauche par le sentier, à travers un véritable champs d'Edelweiss. S'il vous reste des forces - et il va vous en falloir! - direction la Tour d'Août (2.650 m) pour la deuxième Via Ferrata du site. Élévations en tous genres Pourtant, il est bon de flâner sans hâte au sommet, en surplomb d'une vallée unique où le village de Saint Ours semble sorti d'une boite de Lego. Le domaine sauvage exceptionnel qui l'entoure offre des paysages à couper le souffle et constitue l'une des plus grandes réserves animalières de grands ongulés de la région, sur 1.700 ha (lâcher de bouquetins en 1995). De retour au village, l'élévation continue -mais de l'esprit, cette fois! De nombreux miracles ont eu lieu dans la cha- pelle grâce à Saint Ours. La légende affirme que, pour être exaucées, les filles désirant se marier dans l'an- née n'ont qu'à réciter la prière du Saint et faire trois fois le tour de la chapelle… À proximité, le fort de Ro- che la Croix, un des plus puissants ouvrages d'artillerie des Alpes, appartenait à la très célèbre ligne 'Maginot'. Ses constructions souterraines laissent apparaître en surface des casemates... Le fort de Saint Ours, com- plément indispensable de Roche la Croix vers le col de Larche et la frontière italienne, est semblable à un sous-marin. Son monde souterrain, qui abritait 260 XTREME
  4. 4. VOYAGESVOYAGES 159 JUIN 2011 67 hommes durant la 2e guerre mondiale, dévoile ses se- crets, son usine électrique et son armement lors de visites guidées à réserver dans les offices du tourisme de la vallée de l'Ubaye. Polémique Les premiers aménagements de type Via Ferrata ont été réalisés par les soldats de la Première Guer- re mondiale dans les Dolomites à des fins stratégi- ques, pour la possession des sommets. Mais la pre- mière Via ferrata équipée dans un but touristique fût construite en 1936 par le Club Alpin italien, dans les Dolomites, fief du ferratisme à ce jour. En France, il a fallu attendre 1988 pour voir naître le première Via Ferrata moderne à La Fressinières, dans les Hautes- Alpes. Suivra peu après et deux vallées plus loin, l'iti- néraire de Vignaux marquant le début d'une nouvelle forme d'activité ludique en montagne: la randonnée verticale. Les 'conquérants de l'inutile', alpinistes purs et durs, furent légion à dénoncer ces fous «atteints de câblomanie et les barbouilleurs de minium qui veulent asservir la montagne encore libre». C'est vrai qu'avec la Via Ferrata, la montagne se découvre différente, accessible, objet de désir. Elle offre au promeneur de fantastiques points de vue, des jours intenses avec l'opportunité d'accéder à des perspectives origina- les, inatteignables auparavant sans un solide bagage sportif. Adrénaline, contemplation et solitude sauva- ge pour tous! Un antagonisme? À vous de juger. XTREME CARNET DE VOYAGE Via ferrata de Saint-Ours: Sommet: 2650m. Ascension 3h minimum. Longueur de la Via: 500 mètres (l'ourson) puis 300 m ètres(l'aiguille du Coq). Localisation: à 20 km de Barcelonnette, 70 km de Briançon et 85 km de Gap dans les Alpes de Haute-Pro- vence. Coordonnées GPS: UTM WGS 84. Via ferrata de la Grande Fistoire sur la commune du Caire, à 25 km au nord est de Sisteron. Tél. +33/04.92.68.40.39. Pour une première ascension, nous vous recommandons un accom- pagnement avec un guide ou brevet d'état. Départ chaque jour de juillet et août sur réservation, à 8h depuis le Bureau des Guides de Haute Montagne,15,rue Manuel,04400 Barcelonnette,France (Alpes de Haute Provence). Tél. +33/6.84.97.87.30 (juillet/aout), Da- niel Granier: +33/6.89.69.35.95 et Jacques Le Hir: +33/6.80.25.51.68. www.alpicanyon.fr.Tarif: 50€ par personne. Où loger Saint Ours.Chambres d'hôtes La Casalissa. par personne et par nuit en demi-pension.Tél. +33/6.70.19.78.80. ou www.saintours.e-monsite.com. À proximité: Villa Morélia - haitent revisiter le passé de la vallée de l'Ubaye et de ses million- pension + 71€. Le Château -04850 Jausiers (7km de Barcelonnette). Tél.+33/(0)4.92.84.67.78 ou www.villa-morelia.com Plus d'infos: Communauté de Communes de la vallée de l'Ubaye, tél. +33/4.92.81.04.04. www.ubaye.com, www.haute-ubaye.com

×