02. Diapos DuréE Travail Janv 09

1 382 vues

Publié le

Publié dans : Carrière, Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 382
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

02. Diapos DuréE Travail Janv 09

  1. 1. Loi du 20 août 2008 Démocratie sociale et temps de travail Partie temps de travail
  2. 2. LES HEURES SUPPLEMENTAIRES : Contingent annuel <ul><li>Fixation du contingent annuel : </li></ul><ul><ul><li>Accord d’entreprise ou, à défaut, accord de branche (extension plus requise) </li></ul></ul><ul><ul><li>A défaut d’accord collectif, décret </li></ul></ul><ul><li>Pas de remise en cause des accords antérieurs </li></ul><ul><li>Avis CFDT : non respect de l’article 17 de la position commune </li></ul>
  3. 3. LES HEURES SUPPLEMENTAIRES : Heures effectuées dans les limites du contingent <ul><li>Conditions de recours : </li></ul><ul><ul><li>information préalable du CE (ou DP) </li></ul></ul><ul><ul><li>Suppression de l’information à l’inspection du travail </li></ul></ul><ul><ul><li>Consultation annuelle du CE (ou DP) sur l’utilisation de ces heures sauf accord collectif fixant d’autres modalités </li></ul></ul><ul><li>Majorations et repos compensateurs : </li></ul><ul><ul><li>Pas de changement sur les majorations </li></ul></ul><ul><ul><li>Suppression du repos compensateur au-delà de la 41 ème heure </li></ul></ul>
  4. 4. LES HEURES SUPPLEMENTAIRES: Heures effectuées au-delà du contingent <ul><li>Conditions de recours : </li></ul><ul><ul><li>Suppression de l’autorisation de l’inspection du travail </li></ul></ul><ul><ul><li>Accord d’entreprise, ou à défaut, accord de branche. A défaut d’accord collectif, décret </li></ul></ul><ul><ul><li>Consultation préalable du CE (ou DP) </li></ul></ul><ul><li>Majorations et repos compensateurs : </li></ul><ul><ul><li>Pas de changement sur les majorations </li></ul></ul><ul><ul><li>Pas de changement, finalement, sur les repos compensateurs (suite la décision du C.C. 7/08/2008) </li></ul></ul><ul><li>Prise des repos : silence du législateur. Question à traiter par la négociation </li></ul><ul><li>Avis CFDT : recul de l’encadrement collectif </li></ul>
  5. 5. LES FORFAITS : Mise en place <ul><li>Forfait en heures sur la semaine ou le mois : </li></ul><ul><ul><li>accord écrit individuel </li></ul></ul><ul><li>Forfait en heures ou en jours sur l’année : </li></ul><ul><ul><li>accord collectif d’entreprise ou, à défaut, de branche + accord individuel écrit. </li></ul></ul><ul><ul><li>L’accord définit les catégories de salariés, la durée annuelle, les principales caractéristiques des conventions </li></ul></ul>
  6. 6. LES FORFAITS : les salariés concernés <ul><li>Forfait en heures sur la semaine ou le mois : </li></ul><ul><ul><li>Avant  : cadres ne suivant pas l’horaire collectif </li></ul></ul><ul><ul><li>Loi du 20 août : tous les salariés </li></ul></ul><ul><li>Point de vue de la CFDT : </li></ul><ul><ul><li>Élargissement sans encadrement collectif </li></ul></ul><ul><ul><li>Institutionnalisation des heures sup. </li></ul></ul><ul><ul><li>Cadrer l’utilisation de ces forfaits par la négociation là où c’est possible. </li></ul></ul> 
  7. 7. LES FORFAITS : les salariés concernés <ul><li>Forfait annuel en heures : </li></ul><ul><ul><li>Cadres ne suivant pas l’horaire collectif (sans changement) </li></ul></ul><ul><ul><li>Les salariés qui disposent d’une réelle autonomie dans l’organisation de leur emploi du temps (élargissement) </li></ul></ul><ul><li>Point de vue de la CFDT : </li></ul><ul><ul><li>Qu’est-ce qu’un salarié réellement autonome ? Question pas nouvelle </li></ul></ul><ul><ul><li>A l’accord collectif de définir les catégories de salariés concernés </li></ul></ul>
  8. 8. LES FORFAITS : les salariés concernés <ul><li>Forfait annuel en jours : </li></ul><ul><ul><li>Cadres ne suivant pas l’horaire collectif, autonomie dans l’organisation de leur emploi du temps (sans changement) </li></ul></ul><ul><ul><li>Les salariés qui disposent d’une réelle autonomie dans l’organisation de leur emploi du temps + exercice de responsabilités (sans changement ) </li></ul></ul>
  9. 9. LE FORFAIT JOURS : les règles applicables <ul><li>Durée « collective » de travail : maxi 218 jours </li></ul><ul><li>Rien sur la rémunération </li></ul><ul><li>Pas d’application des durées maximales de travail quotidienne et hebdo mais application des règles sur le repos quotidien et hebdo </li></ul><ul><li>Entretien annuel individualisé : charge de travail, organisation du travail, articulation vie pro/ vie perso, rémunération </li></ul><ul><li>Pas de remise en cause des accords collectifs préexistants. </li></ul>
  10. 10. LE FORFAIT JOURS : le rachat de jours de repos (1) <ul><li>Pas une nouveauté. Remonte à la loi du 31.03.2005, repris par TEPA et loi sur le pouvoir d’achat </li></ul><ul><li>Les changements : </li></ul><ul><ul><li>Pérennisation de la suppression de la nécessité d’un encadrement collectif </li></ul></ul><ul><ul><li>Fixation d’un plafond en l’absence d’accord collectif : 235 jours. Pas de plafond avant </li></ul></ul>
  11. 11. LE FORFAIT JOURS : le rachat de jours de repos (2) <ul><li>Mécanisme : accord écrit employeur/ salarié. </li></ul><ul><li>Renonciation à des jours de repos contre majoration de salaire de 10% mini </li></ul><ul><li>Si accord collectif : fixe éventuellement le plafond de jours travaillés dans la limite de 282 jours (soit 365 jours - 30 CP - 1 er mai - 52 dimanches) </li></ul><ul><li>A défaut : 235 jours (365 jours – 30 CP – 1 er mai – 52 repos hebdo – 47 samedi), soit travail des jours fériés autre que le 1 er mai et de 5 samedi dans l’année </li></ul>
  12. 12. LE FORFAIT JOURS: le rachat de jours de repos (3) <ul><li>Avis CFDT : </li></ul><ul><ul><li>La loi n’aggrave pas la situation. Elle la pérennise. </li></ul></ul><ul><ul><li>235 jours par an = une durée du travail possible de 65 heures par semaine (235 x 13 heures/ 47 semaines) </li></ul></ul><ul><ul><li>282 jours par an = une durée du travail possible de 78 heures par semaine (282 x 13 heures/ 47 semaines) </li></ul></ul><ul><ul><li>Remise en cause de la négociation collective </li></ul></ul><ul><ul><li>Non respect des textes internationaux signés par la France : décisions du Conseil de l’Europe </li></ul></ul>
  13. 13. Répartition de la durée du travail sur une période supérieure à la semaine <ul><li>Abrogation de la modulation, de la RTT sur l’année, de la RTT sur 4 semaines, du cycle et du temps partiel modulé </li></ul><ul><li>Création de deux nouvelles formes d’aménagement: </li></ul><ul><ul><li>Répartition du temps de travail sur une période supérieure à la semaine et au plus égale à l’année </li></ul></ul><ul><ul><li>Répartition du temps de travail sur plusieurs semaines </li></ul></ul><ul><li>Pas de remise en cause des accords en vigueur </li></ul>
  14. 14. Répartition de la durée du travail « sur une période supérieure à la semaine et au plus égale à l’année » <ul><li>Dans les faits, couvre la modulation et la RTT sur l’année ou sur 4 semaines </li></ul><ul><li>Conditions de recours : </li></ul><ul><ul><li>Accord collectif pas nécessaire. A défaut d’accord, un décret encadrera ce mode d’organisation du travail </li></ul></ul><ul><li>Règles applicables : </li></ul><ul><ul><li>Fixées par accord collectif (ou décret) </li></ul></ul><ul><ul><li>Délai de prévenance changement horaires ou durée : 7 jours sauf accord fixant un autre délai (plus long ou plus court, sans contrepartie) </li></ul></ul><ul><ul><li>Heures sup: > 1607 heures/ an ou > moy de 35 heures sur la période de référence </li></ul></ul>
  15. 15. Prise en compte des Absences <ul><li>En cas d’absence rémunérée, le temps non travaillé n’est pas récupérable et est valorisé sur la base du temps qui aurait été travaillé si le salarié avait été présent, heures supplémentaires comprise </li></ul><ul><li>Jusqu’à maintenant cela était prévu pour les absences indemnisées, les congés et autorisations d’absences et les absences justifiées par l’incapacité résultant de la maladie ou d’accident. </li></ul>
  16. 16. Répartition de l’horaire sur une période de quatre semaines au plus (Décret) <ul><li>Art. D. 3122-7-1. - En l’absence d’accord collectif, la durée du travail de l’entreprise ou de l’établissement peut être organisée sous forme de périodes de travail, chacune d’une durée de quatre semaines au plus.  </li></ul><ul><li>« L’employeur établit le programme indicatif de la variation de la durée du travail. Ce programme est soumis pour avis, avant sa première mise en œuvre, au comité d’entreprise ou, à défaut, aux délégués du personnel, s’ils existent </li></ul>
  17. 17. Répartition de l’horaire sur une période de quatre semaines (Décret) <ul><li>Art. D. 3122-7-3. - En application du 2° de l’article L. 3122-4, sont des heures supplémentaires les heures effectuées : </li></ul><ul><li>« 1° Au-delà de trente-neuf heures par semaine. </li></ul><ul><li>« 2° Au-delà de la durée moyenne de trente-cinq heures hebdomadaires calculée sur la période de référence de quatre semaines au plus, déduction faite, le cas échéant, des heures supplémentaires comptabilisées au titre du dépassement de la durée hebdomadaire. </li></ul>
  18. 18. Répartition de l’horaire sur une période de quatre semaines au plus (Décret) <ul><li>« Les modifications du programme de la variation font également l’objet d’une consultation du comité d’entreprise ou, à défaut, des délégués du personnel, s’ils existent. </li></ul><ul><li>« L’employeur communique au moins une fois par an au comité d’entreprise ou, à défaut, aux délégués du personnel un bilan de la mise en œuvre du programme indicatif de la variation de la durée du travail. </li></ul><ul><li>« Les salariés sont prévenus des changements de leurs horaires de travail dans un délai de sept jours ouvrés au moins avant la date à laquelle ce changement intervient. </li></ul>
  19. 19. Répartition de la durée du travail « sur une période supérieure à la semaine et au plus égale à l’année » <ul><li>Avis négatif de la CFDT sur : </li></ul><ul><ul><li>La suppression des encadrements collectifs </li></ul></ul><ul><ul><li>Le risque de dénonciation des accords collectifs existants </li></ul></ul><ul><ul><li>La suppression de toute référence à la notion de RTT </li></ul></ul>
  20. 20. Répartition de la durée du travail « sur plusieurs semaines  » <ul><li>Conditions de recours : </li></ul><ul><ul><li>Entreprises qui fonctionnent en continu </li></ul></ul><ul><ul><li>Décision unilatérale de l’employeur </li></ul></ul><ul><ul><li>Pas de décret prévu </li></ul></ul><ul><li>Les règles applicables : </li></ul><ul><ul><li>Pas de répétition à l’identique des durées du travail </li></ul></ul><ul><ul><li>Règles fixées par l’employeur </li></ul></ul><ul><ul><li>Rôle du CE et du CHSCT </li></ul></ul>
  21. 21. Modulation et temps partiel <ul><li>Abrogation du régime spécifique pour la modulation du temps de travail des salariés à temps partiel </li></ul><ul><li>Pas de remise en cause des accords en vigueur </li></ul><ul><li>Application du régime “général” </li></ul><ul><li>Avis CFDT: </li></ul><ul><ul><li>modulation du temps partiel est nécessaire dans certains secteurs </li></ul></ul><ul><ul><li>régime “général” n’est pas du tout adapté (heures complémentaires, coupures, employeurs multiples…) </li></ul></ul>
  22. 22. Compte épargne-temps <ul><li>Mise en place : </li></ul><ul><ul><li>Accord d’entreprise ou, à défaut, accord de branche </li></ul></ul><ul><li>Contenu de l’accord : la loi est plus permissive </li></ul><ul><ul><li>Conditions et limites de l’alimentation en temps ou en argent </li></ul></ul><ul><ul><li>Modalités de gestion et d’utilisation en temps ou en argent </li></ul></ul>
  23. 23. LA DECISION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL n°2008-568 DC 07/08/08 <ul><li>Points contestés par la CFDT : </li></ul><ul><ul><li>Repos compensateurs obligatoires </li></ul></ul><ul><ul><li>Ouverture à la décision unilatérale de l’employeur de la possibilité de décompter le temps de travail sur une période supérieure à la semaine  </li></ul></ul><ul><ul><li>Forfaits jours </li></ul></ul><ul><ul><li>Remise en cause des accords signés antérieurement sur les contingents </li></ul></ul>
  24. 24. LA DECISION DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL n°2008-568 DC 07/08/08 <ul><li>Dispositions censurées : </li></ul><ul><ul><li>repos compensateurs </li></ul></ul><ul><ul><li>remise en cause des accords signés antérieurement sur les contingents </li></ul></ul>
  25. 25. LES OUTILS CFDT SUR LE TEMPS DE TRAVAIL <ul><li>cfdt.fr </li></ul><ul><li>Action juridique n° 186 sept/oct 2007 spécial durée du travail </li></ul><ul><li>Action juridique sept/oct 2008 sur la loi du 20 août </li></ul>

×