• Partagez
  • E-mail
  • Intégrer
  • J'aime
  • Télécharger
  • Contenu privé
La curation et ses différents outils infoMatinale ADBS/Doc Forum Curation infobésité Lyon
 

La curation et ses différents outils infoMatinale ADBS/Doc Forum Curation infobésité Lyon

on

  • 3,669 vues

 

Statistiques

Vues

Total des vues
3,669
Vues sur SlideShare
1,488
Vues externes
2,181

Actions

J'aime
2
Téléchargements
21
Commentaires
1

7 Ajouts 2,181

http://www.scoop.it 1728
http://www.francoismagnan.info 434
https://twitter.com 8
http://www.pearltrees.com 6
http://131.253.14.66 3
https://web.tweetdeck.com 1
http://webcache.googleusercontent.com 1
Plus...

Accessibilité

Catégories

Détails de l'import

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Droits d'utilisation

© Tous droits réservés

Report content

Signalé comme inapproprié Signaler comme inapproprié
Signaler comme inapproprié

Indiquez la raison pour laquelle vous avez signalé cette présentation comme n'étant pas appropriée.

Annuler

11 sur 1 précédent suivant

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
  • Rémy Thibert sur le blog Eduveille propose un compte-rendu accompagné de commentaires pertinents : http://eduveille.hypotheses.org/5409
    Are you sure you want to
    Votre message apparaîtra ici
    Processing...
Poster un commentaire
Modifier votre commentaire

    La curation et ses différents outils infoMatinale ADBS/Doc Forum Curation infobésité Lyon La curation et ses différents outils infoMatinale ADBS/Doc Forum Curation infobésité Lyon Presentation Transcript

    • La curationses différents outilsFrançois MAGNANFormateur Consultanthttp://www.francoismagnan.infoMatinale ADBS/Doc Forum Curation infobésitéLyon - 30 mai 2013
    • LA NOTION DE CURATION
    • • «… Pratique qui consiste à sélectionner, éditeret partager les contenus les plus pertinents duWeb pour une requête ou un sujet donné…. »
    • Filtre humain :une idée pas si neuve…• Années 90 : Succès des annuaires aux cotésdes moteurs de recherche
    • L’internaute prenden main le contenu• Web 2.0 : wikis, blogs…– La curation suit ce phénomène d’appropriation.
    • Outils de bookmarking social- Delicious 2003, Diigo 2006 : stockent les favoris(adresses des sites)- Permettent de les éditer, résumer, mots-clefs,= Fonctionnalités des outils de curation
    • Réseaux sociaux sur Internet• Facebook ouvert à tous en 2006• Twitter lancé en 2006• Fonctionnalités de partage intégrées aux outilsdédiés à la curation
    • Infobésité• Concept plus ancien que le web• Parallèlement au web 2.0, à lavénement des réseauxsociaux....• Accélération de la production dinformations• Augmentation du besoin de filtrage : trier, classer,proposer des contenus
    • Curation comme remède à l’infobésité• « ....agréger nos flux d’information [.....] dansun minimum de tunnel afin de pouvoir yappliquer des règles de filtrage et de sélectionen fonction de nos besoins et objectifs »• - Blog Curation 2 web, 09 août 2012
    • Terrain prêtpour la curation• Etude Forrester 2010 (Social Technographics)définit les profils des internautes.• 20% d’entre eux se voient comme « Collectors » :agrègent et annotent du contenuforrester.typepad.com/groundswell/2010/01/conversationalists-get-onto-the-ladder.html
    • Terme de curator• "curator" signifie "commissaire dexposition"c’est celui qui, lors d’une exposition artistique,choisit les oeuvres, les organise, les commente
    • Emergence du concept sur des blogsaméricains• Robin Good 2004 Newsmastering art derepublier des infoshttp://www.masternewmedia.org/2004/02/19/the_birth_of_the_newsmaster.htm• Robert Scoble : 2009 curation : opportunité à« un milliard de dollars ».
    • Avénement des outils dédiés• Pearltrees 2009• Scoop-It 2010• Storify 2011
    • PROJET DE CURATION
    • Curation automatiquecuration humaine• Les outils peuvent se charger de la curation– Flipboard (mais personnalisable)– Suggestions Scoop-It : utiles pourle travail de sélection humaineFiltrage humain : qualité dela sélection, éditorialisation…
    • Curation continueou ponctuelle• Peut être permanente : diffuser les résultatsd’une veille sur Scoop-It• Ponctuelle, liée à un projet : une « story » surStorify pour narrer une campagne électorale,une exposition…
    • Curation en entreprise• En interne, sur un réseau social professionnel• En externe : marketing de ses informations, etassure sa légitimité dans son domaine
    • Quatre questions clefs• 1/ Quel Sujet ?• Avoir des connaissances, de l’intérêt pour lesujet facilitera la curation
    • Quatre questions clefs• 2/ Pour quel public ?Grand public ou ciblé ?=> Le cibler comme un lectorat, une clientèle,facilitera la sélection et l’éditorialisation
    • Quatre questions clefs• 3/ A partir des quelles sources• Sources de confiance : moins de temps envalidation• Sources avec traitement automatique(suggestions Scoop-It, flux RSS, alertes mails) :moins de temps à traiter/intégrer
    • Quatre questions clefs• 4/ La question du temps• Curation continue ou temporaire ?• Temps par jour : peut-être chronophage ! sicontinue, 30 minutes, 1 heure, 1 heure 30 ?
    • Phases de la curation• 1/ Organiser une veille sur unethématique donnée• Choisir le sujet• Disposer d’outils agrégateurs
    • Phases de la curation• 2/ Sélectionner les informations lesplus pertinentes… Parmi le bruit duweb• Pearltrees, garder la collection à jour, Scoop-It: trouver du nouveau• Phase clef : curateur est le filtre : attente deslecteurs
    • Phases de la curation• 3/ Editorialiser le contenu retenu• Ranger dans catégories, indexer avec des tags,commentez, justifiez les choix, contextualisez
    • Phases de la curation• 4/ Partager le contenu sur lesréseaux sociaux• Promotion du travail de curation, sepositionner dans une communauté decurateurs• Alimente un compte de réseau social encontenu
    • DIFFÉRENTS OUTILSDIFFÉRENTES CURATIONS
    • Scoop-ItDiffusion de ressources au fil du tempsSuggestions de ressources
    • Scoop-It : capture• Contenu sélectionnépublié en un clic• Titre et lien vers la page,extrait (texte et image)repris automatiquement• Tout est éditable, peutêtre commenté par lecurateur.
    • Scoop-It : Interface magazinePrésentationantéchronologiquePlaisant à lire si lecurateur éditorialise,commentePoint forts : diffusiond’une veille, esthétisme
    • Scoop-It : en amont,comment trouver l’info ?• 1/ Via les réseauxsociaux : Twitter, clientHootsuite
    • Scoop-It : en amont,comment trouver l’info ?• Via un agrégateur RSS(Feedly, The Old Reader,Rssowl…)
    • Scoop-It : en amont,comment trouver l’info ?• Suggestions Scoop-It :d’après les mots-clefs,nombreuxparamétrages
    • Scoop-It : connaître son audience• Outils statistiques dès la version gratuite
    • Scoop-It et réseaux sociaux• Chaque ajout peut être signalé sur lesprincipaux réseaux sociaux• Curateurs associés en communautés• Aisé de prélever et commenter une ressourcesignalée sur un autre Scoop-it
    • Usages de Scoop-It• Diffuser les résultats d’une veille• Communication, promotion
    • Scoop-It : exemple d’utilisation 1• 5 portails Scoop-It permettent auxdocumentalistes dAGRODOC OUEST deconseiller des ressources aux étudiants• Domaines : écologie, biodiversité, halieutique,agronomie, horticulture, sciences animales• Effet de mise en valeur des ressources, diffusiond’une veille
    • • http://tinyurl.com/b6d3cax
    • Scoop-It : exemple d’utilisation 2• Trois portails Scoop-It gérées par Thot Cursus(site sur la formation à distance) regroupent desressources parues sur leur site• Effet de mise en valeur, Scoop-It bénéficie d’unbon référencement sur Google, promotion surles réseaux sociaux
    • • http://tinyurl.com/a53m5ag
    • StorifyCréer des histoires• Ou regroupements thématiques de ressources
    • Storify : les bases• Permet d’assembler rapidement des contenusde provenances diverses : avec la possibilitéd’ajouter un commentaire.• Le classement est thématique : des storiessont assemblées sur une page.• Très apprécié des journalistes
    • Créer une histoire sur Storify• 1/ Trouver du contenu sur les outils de recherche• 2/ Glisser déposer le contenu sélectionné dans lazone de création
    • L’histoire sur la plateforme Storify• Une histoire, dotée d’untitre et chapeau = 1page• Ressourcescommentées présentessur la page
    • L’histoire publiée sur un site• Histoire peut êtresignalée sur réseauxsociaux, publiée sur lessites.• Ici sur le site del’expansionhttp://tinyurl.com/b3h737n
    • PearltreesCréer des cartes thématiques de ressources
    • • Perles = ressources duweb• Visualisation du généralau particulier d’ungrand nombre deressources
    • Peartrees : utilisation• Capture rapide depuis la navigateur• Fonctionnalité collaboratives• Liens avec réseaux sociaux• Exemple : Pearltrees de Marianne :http://tinyurl.com/oedgnoe
    • Diigo• Diffusion thématique ou chronologique, outilcollaboratif
    • Diigo : présentation• Lancé en 2006, outil de SocialBookmarking (marque-pages social) ou decuration• Comparatif de 12 solutions de curation établi parChristophe Deschamps http://bit.ly/O5g8GODiigo est celui qui propose le plus defonctionnalités. (annotation, capture, gestionprivée, groupes de travail, forums)• Outil complexe
    • Interface du site Diigo• Bibliothèque (My Library)– Stocker des liens et des données associées• Groupes (My Groups)– Suivre ses groupes ou les groupes publics d’un autrecompte
    • Diigo : bibliothèque en ligneFiltresd’affichageFiltre par tagsLiens, captureRecherche dans labibliothèqueListesD’après le support Diigo : un outil de gestion de signets del’Urfist de Paris, disponible sur Slideshare
    • Diigo : exemple• Compte Agrodoc Ouest :https://www.diigo.com/user/Agrodoc_ouest• Sélection de sites ressources sur l’agronomieafin de faciliter la recherche documentaire
    • Merci de votre attention !