0
Les outils de la curation Storify, Scoop-It, DiigoSupport du stage Urfist de Toulouse   le 01/02/2013 et 25/03/2013  et Ur...
Une première définitionWikipediaLa curation de contenu (de langlais contentcuration ou data curation) est une pratique qui...
1/ Repères sur la curation                             3
Evolution des outils et despratiques Web 2.0 : Les blogs deviennent  populaires vers 2003-2004 Réseaux sociaux : Faceboo...
Social bookmarking      Delicious : sauvegarder, partager       ses marque-pages Internet les       classer par des mots ...
Infobésité   Information overload La quantité de données non structurées va  croître de 80% dans les cinq ans à venir  E...
Avènement de la curation En anglais le terme "curator" signifie  "commissaire dexposition" Celui qui choisit les oeuvres...
 Robin Good 2008 article blog définit le  Newsmastering, image du DJ Art de trouver sélectionner republier  infos de qua...
 Le blogueur américain Robert Scoble  fait appel en 2009 aux start-up prêtes  à se lancer dans la curation temps  réel et...
Tâches du curateur Source : Pro01.net daprès Robin Good http://bit.ly/epTJ7e http://pro.01net.com/editorial/530072/le- ...
1/ Préalable  Cerner le domaine  Sélectionner les sources, les   centraliser dans un client médias   sociaux (Hootsuite)...
2/ Réception desinformations    Filtrer    Sélectionner    Vérifier                    12
3/ Éditorialisation     Contextualiser     Titrer     Sourcer     Mettre en page                       13
4/ Après la publication    Partager    Échanger    Surveiller    Améliorer    Organiser                          14
2/ Les outils de la curation
   Scoop-It :    ◦ => Exposé, prise en main   Pearltrees :    ◦ => Exposé   Diigo : exposé, prise en main   => Exposé,...
Scoop-ItDiffusion de ressources au fil du tempsSuggestions de ressources
Scoop-It Les bases Fonctionnalités Usage Prise en main
Scoop-It : les bases   Fin 2010   Permet de réaliser un magazine en ligne à    partir des ressources que l’on souhaite  ...
Scoop-It : fonctionnalités   Un compte gratuit Scoop-It : cinq « topics »   Fonctions sociales : scoops repris entre    ...
Scoop-It : usages   Diffuser les résultats d’une veille   Identité numérique   Communication, promotion   Droits : en ...
Scoop-It : exempled’utilisation 1 5 portails Scoop-It permettent aux  documentalistes dAGROCAMPUS OUEST  de conseiller de...
Scoop-It : exempled’utilisation 2  Trois portails Scoop-It gérées par Thot  Cursus (site sur la formation à distance)  re...
Scoop-It : prise en main                Réfléchir au thème                 du topic                Bien choisir le titre...
Scoop-It : prise en main   Faire glisser le bookmarklet dans la    barre des favoris, permettre de faire    des captures ...
Scoop-It : prise en main   Ajouter des    ressources à partir    du contenu    suggéré    par Scoop-It
Scoop-It : prise en main   Ajouter des ressources    à partir de la    consultation d’une page,    par le bookmarklet,  ...
Scoop-It : prise en mainLe scoop tel qu’il apparaît1 à la corbeille2 éditer le scoop3 restera en haut  de page4 mots-clefs...
Scoop-It : exercices   Créer un scoop-it, placer au moins dix    scoops, mettre des mots-clefs. Parmi    les scoops, un b...
Scoop-It : exercices           fonctions sociales   Se servir du moteur de recherche de    Scoop-It. Trouver un scoop-it ...
Scoop-It : exercices           fonctions sociales   Suivre (follow) un scoop-it trouvé via    le moteur de recherche. Pla...
PearltreesRessources par catégories, outilcollaboratif
Pearltrees : présentation Pearltrees (arbre de perles) apparu  2009 Marque-pages sous forme de carte  heuristique Une p...
Pearltrees : fonctionnalités,usages Extensions Pearltrees  pour Firefox et Google chrome pour  ajout des perles Fonction...
Pearltrees : exempled’utilisation   Pearltrees classe et la documentation de    Marianne, pour les journalistes et pour l...
Diigo   Diffusion thématique ou    chronologique, outil collaboratif
Diigo Présentation Fonctionnalités Usage Prise en main
Diigo : présentation   Lancé en 2006, outil de Social    Bookmarking (marque-pages social) ou    de curation   Comparati...
Diigo : fonctionnalités Gérer, classer, partager une  bibliothèque de favoris, Génère des flux RSS Annotations de pages...
Diigo : usage Devise : Research, Share, Collaborate Mener une veille de façon  collaborative sur des ressources Usages ...
Diigo : exemple d’utilisation Sur le site Agrodoc-ouest.org, portail  documentaire http://www.agrodoc-  ouest.org/ Facil...
Diigo : prise en main
Bookmarklet ou module DiigoLe compte Diigo est pris : choix entre bookmarklet :  capture rapide, et module « barre d’outil...
Installation du bookmarklet Diigo
Utilisation du bookmarkletDiigo
Capturer (bookmarker) avec Diigo                                                                          Possibilité de r...
Diigo : surligner, annoter Ces informations sont stockées sur le  serveur de Diigo Surligner le texte   Annotation
Diigo : exercices Créer une liste qui correspond à un  thème Installer le bookmarklet Diigo Capturer des liens
Interface du site Diigo     Bibliothèque (My Library)      ◦ Stocker des liens et des données associées     Réseau (My N...
Diigo : bibliothèque en ligneRecherche dansla bibliothèqueFiltre par tags                                            Filtr...
Diigo : utiliser les tags            D’après le support Diigo, Urfist de Paris            .
Conseils pour le choix destags termesChoix des- Penser à des termes spécifiques à sa communauté- Utiliser plusieurs tags p...
Conseils pour le choix destags Gestion- Limiter la création de nouveaux tags  (éparpillement) exemple : arborescence du  c...
StorifyRessources sont regroupées et commentées parthèmes. Recherche des ressources   
Storify Les bases Fonctionnalités Usage Prise en main
Storify : les bases Lancé en 2011 Permet d’assembler rapidement des  contenus de provenances diverses :  avec la possibi...
Storify : fonctionnalités   Interface permet de trouver des ressources à    partir de différents outils de recherche (web...
Storify : usages Adapté à de la compilation thématique  de ressources, plus qu’à une diffusion  au fil du temps Récits d...
Storify : exemple d’utilisation L’Expansion.fr utilise Storify pour  rédiger un article Assemblage de contenus du web  c...
Storify : prise en main   Clic sur Create Story en haut à droite   Deux volets apparaissent : à gauche,    pour créer la...
Storify : prise en main 2/ Volet de gauche bien noter comment faire glisser les  élements repérer les champs dans lesqu...
Storify : exercices :   a) une story en cherchant des    éléments sur Storify   b) en ajoutant des éléments qui    vienn...
Ressources   La curation cest de la merde | Actulligence.com   http://www.actulligence.com/2011/04/08/curation-    egal-...
Ressources   http://www.masternewmedia.org/what_is_newsmas    tering_and_what_are_newsradars/   What Is Newsmastering An...
Curation urfist fevrier_mars_2013
Prochain SlideShare
Chargement dans... 5
×

Curation urfist fevrier_mars_2013

13,783

Published on

Support du stage "les outils de la curation" dispensé à l'Urfist de Toulouse les 01/02/2013 et 25/03/2013
et à l'Urfist de Lyon le 18/03/201

4 commentaires
10 mentions J'aime
Statistiques
Remarques
  • @blacoste De rien, votre travail de collecte, diffusion, valorisation de ressources sur Diigo + Scoop-It est un très bon exemple qui intéresse les stagiaires
       Répondre 
    Êtes-vous sûr de vouloir  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • Merci pour votre publication qui fait un focus sur nos interfaces Scoop it et Diigo !
       Répondre 
    Êtes-vous sûr de vouloir  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • L'app IOS de Pearltrees a ses adeptes effectivement, paraît-il que celle de Scoop-It aussi (je ne les pratique pas)
    En revanche j'ai testé Diigo sur Ipad et Android et beaucoup apprécié de pouvoir ainsi simplement retrouver mes liens
       Répondre 
    Êtes-vous sûr de vouloir  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • A propos de Pearltrees, il est également possible de perler avec IOS notamment en mobilité.
       Répondre 
    Êtes-vous sûr de vouloir  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Total des vues
13,783
Sur Slideshare
0
À partir des ajouts
0
Nombre d'ajouts
26
Actions
Partages
0
Téléchargements
192
Commentaires
4
J'aime
10
Ajouts 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Curation urfist fevrier_mars_2013"

  1. 1. Les outils de la curation Storify, Scoop-It, DiigoSupport du stage Urfist de Toulouse le 01/02/2013 et 25/03/2013 et Urfist de Lyon le 18/03/2013 http://www.francoismagnan.info francoismagnan@gmail.com
  2. 2. Une première définitionWikipediaLa curation de contenu (de langlais contentcuration ou data curation) est une pratique quiconsiste à sélectionner, éditer et partager lescontenus les plus pertinents du Web pour unerequête ou un sujet donné. La curation est utilisée etrevendiquée par des sites qui souhaitent donner uneplus grande visibilité et une meilleure lisibilité à descontenus (textes, documents, images, vidéos,sons...) quils jugent utiles aux internautes et dont lepartage peut les aider ou les intéresser.……Ajoutons : notion de réseau social, notion decapitalisation/archivage des informations
  3. 3. 1/ Repères sur la curation 3
  4. 4. Evolution des outils et despratiques Web 2.0 : Les blogs deviennent populaires vers 2003-2004 Réseaux sociaux : Facebook : ouvert à tous en 2006, Twitter lancé la même année, s’accompagnent de dispositifs de recommandation Social Search exemple : poser une question sur Twitter 4
  5. 5. Social bookmarking  Delicious : sauvegarder, partager ses marque-pages Internet les classer par des mots clés. Créé 2003 par Joshua Schachter dans le but de sauvegarder ses marque-pages personnels.  Diigo 2006 5
  6. 6. Infobésité Information overload La quantité de données non structurées va croître de 80% dans les cinq ans à venir Etude Gartner, Pattern-Based Strategy: Getting Value from Big Data, juin 2011 http://gtnr.it/imvq5K http://www.gartner.com/it/page.jsp?id=1731916 6
  7. 7. Avènement de la curation En anglais le terme "curator" signifie "commissaire dexposition" Celui qui choisit les oeuvres, les organise, les commente Plusieurs blogs, à partir de 2008, annoncent le concept
  8. 8.  Robin Good 2008 article blog définit le Newsmastering, image du DJ Art de trouver sélectionner republier infos de qualités sur thématiques spécifiques http://bit.ly/bMdbBh http://www.masternewmedia.org/w hat_is_newsmastering_and_what_are _newsradars/
  9. 9.  Le blogueur américain Robert Scoble fait appel en 2009 aux start-up prêtes à se lancer dans la curation temps réel et y pressent une opportunité à « un milliard de dollars ». 2010 curation présentée comme un concept émergent lors de la conférence web10 (Paris) organisée par Loïc Le Meur, prix remis à Paper.li, outil de curation
  10. 10. Tâches du curateur Source : Pro01.net daprès Robin Good http://bit.ly/epTJ7e http://pro.01net.com/editorial/530072/le- guide-de-la-curation-(2)-les-pratiques/ 10
  11. 11. 1/ Préalable  Cerner le domaine  Sélectionner les sources, les centraliser dans un client médias sociaux (Hootsuite), agrégateur de flux RSS  Créer un réseau avec les influenceurs, les experts, les passionnés 11
  12. 12. 2/ Réception desinformations  Filtrer  Sélectionner  Vérifier 12
  13. 13. 3/ Éditorialisation  Contextualiser  Titrer  Sourcer  Mettre en page 13
  14. 14. 4/ Après la publication  Partager  Échanger  Surveiller  Améliorer  Organiser 14
  15. 15. 2/ Les outils de la curation
  16. 16.  Scoop-It : ◦ => Exposé, prise en main Pearltrees : ◦ => Exposé Diigo : exposé, prise en main => Exposé, prise en main Storify : exposé, prise en main => Exposé, prise en main
  17. 17. Scoop-ItDiffusion de ressources au fil du tempsSuggestions de ressources
  18. 18. Scoop-It Les bases Fonctionnalités Usage Prise en main
  19. 19. Scoop-It : les bases Fin 2010 Permet de réaliser un magazine en ligne à partir des ressources que l’on souhaite mettre en valeur (type revue de presse) Alimentation : Scoop-It suggère des contenus, sinon facilité de capture depuis navigateur Présentation antéchronologique Sera plaisant à lire si le curateur éditorialise, commente Point forts : fonctions sociales, diffusion d’une veille, esthétisme, abord facile pour
  20. 20. Scoop-It : fonctionnalités Un compte gratuit Scoop-It : cinq « topics » Fonctions sociales : scoops repris entre curateurs, commentaires, suggestions, suivis dautres curateurs En liaison avec plusieurs réseaux sociaux Statistiques Bookmarklet pour envoi rapide Poster des articles comme sur un blog Suivi dun topic par flux rss
  21. 21. Scoop-It : usages Diffuser les résultats d’une veille Identité numérique Communication, promotion Droits : en situation professionnelle, attention à la reprise de contenu : images, textes. Précautions : citer l’auteur, images libres de droit. Texte : extraits courts ou résumés. Faire œuvre documentaire. Voir dossier curation et droit d’auteur : http://cursus.edu/dossiers- articles/articles/17664/curation-droit-auteur/ ou http://bit.ly/14wsJP4
  22. 22. Scoop-It : exempled’utilisation 1 5 portails Scoop-It permettent aux documentalistes dAGROCAMPUS OUEST de conseiller des ressources aux étudiants Domaines : écologie, biodiversité, halieutique, agronomie, horticulture, sciences animales http://tinyurl.com/b6d3cax Effet de mise en valeur des ressources, diffusion d’une veille
  23. 23. Scoop-It : exempled’utilisation 2 Trois portails Scoop-It gérées par Thot Cursus (site sur la formation à distance) regroupent des ressources parues sur leur site http://tinyurl.com/a53m5ag Effet de mise en valeur, Scoop-It bénéficie d’un bon référencement sur Google, promotion sur les réseaux sociaux
  24. 24. Scoop-It : prise en main  Réfléchir au thème du topic  Bien choisir le titre  l’URL dérive du titre  Keywords : serviront aux suggestions de Scoop-It  Possible de charger une image : icône du topic
  25. 25. Scoop-It : prise en main Faire glisser le bookmarklet dans la barre des favoris, permettre de faire des captures et les envoyer sur Scoop-It
  26. 26. Scoop-It : prise en main Ajouter des ressources à partir du contenu suggéré par Scoop-It
  27. 27. Scoop-It : prise en main Ajouter des ressources à partir de la consultation d’une page, par le bookmarklet, 1/ titre repris sur l’article, il est modifiable 2/ image et extrait repris, modifiables 3/ commentaire qui peut être écrit par le curateur 4/ Signalement du « scoop » sur les réseaux sociaux 5/ Message adapté au réseau Twitter
  28. 28. Scoop-It : prise en mainLe scoop tel qu’il apparaît1 à la corbeille2 éditer le scoop3 restera en haut de page4 mots-clefs5 partage réseaux sociaux
  29. 29. Scoop-It : exercices Créer un scoop-it, placer au moins dix scoops, mettre des mots-clefs. Parmi les scoops, un billet à créer soi-même qui présente le scoop-it. Il devra rester en haut de page.
  30. 30. Scoop-It : exercices fonctions sociales Se servir du moteur de recherche de Scoop-It. Trouver un scoop-it similaire au votre. Onglets : Scoops Topics Users
  31. 31. Scoop-It : exercices fonctions sociales Suivre (follow) un scoop-it trouvé via le moteur de recherche. Placez un de ses scoops sur votre scoop-it. Allez sur le scoop-it de votre voisin/voisine. Placez un commentaire
  32. 32. PearltreesRessources par catégories, outilcollaboratif
  33. 33. Pearltrees : présentation Pearltrees (arbre de perles) apparu 2009 Marque-pages sous forme de carte heuristique Une perle représente une page ou un dossier Demande une structuration/classement d’ensemble, facilite la recherche d’information pour l’usager intéressé par le thème du Pearltrees
  34. 34. Pearltrees : fonctionnalités,usages Extensions Pearltrees pour Firefox et Google chrome pour ajout des perles Fonctionnalités collaboratives : une équipe peut construire un arbre à perles « collaboratif ». Partage rapide des perles (favoris) et arbres à perles via Twitter, Facebook, blogs, ou par email
  35. 35. Pearltrees : exempled’utilisation Pearltrees classe et la documentation de Marianne, pour les journalistes et pour les lecteurs Perles/dossiers : politique, sport, économie, etc., qui renvoient à d’autres perles/dossiers puis à des perles/pages d’actualités Pearltrees : http://bit.ly/WpuWdg Un article de Marianne qui se termine par un pearltrees de documentation : http://tinyurl.com/alnt6ht Dans ce cas de figure l’outil convient autant au « curateur » qui organise sa documentation qu’au visiteur qui trouve facilement des
  36. 36. Diigo Diffusion thématique ou chronologique, outil collaboratif
  37. 37. Diigo Présentation Fonctionnalités Usage Prise en main
  38. 38. Diigo : présentation Lancé en 2006, outil de Social Bookmarking (marque-pages social) ou de curation Comparatif de 12 solutions de curation établi par Christophe Deschamps http://bit.ly/O5g8GO Diigo est celui qui propose le plus de fonctionnalités.
  39. 39. Diigo : fonctionnalités Gérer, classer, partager une bibliothèque de favoris, Génère des flux RSS Annotations de pages Groupes de travail
  40. 40. Diigo : usage Devise : Research, Share, Collaborate Mener une veille de façon collaborative sur des ressources Usages possible pour l’enseignement, la recherche Contrepartie de la richesse en fonctionnalités : interface austère, n’attirera pas le grand public.
  41. 41. Diigo : exemple d’utilisation Sur le site Agrodoc-ouest.org, portail documentaire http://www.agrodoc- ouest.org/ Facilite la recherche documentaire pour les usagers Mise en ligne de 17 listes publiques Création dun index de 47 mots-clefs https://groups.diigo.com/group/ressources- thematiques Deux groupes publics, capitalisation de ressources par le réseau = 2 flux RSS sur le portail : Thématique scientifique, Outils documentaires
  42. 42. Diigo : prise en main
  43. 43. Bookmarklet ou module DiigoLe compte Diigo est pris : choix entre bookmarklet : capture rapide, et module « barre d’outil Diigo » : nombreuses fonctionnalités accessibles depuis le navigateur (Firefox)
  44. 44. Installation du bookmarklet Diigo
  45. 45. Utilisation du bookmarkletDiigo
  46. 46. Capturer (bookmarker) avec Diigo Possibilité de rendre privéDescriptionexemple : titre Mots-clés libresprécis, résumé ouextraits, nom del’auteur… Suggestions(2 000 signes automatiquesmax) de mots-clefs Ajout à une liste Capture du document (« cache »)Ajout à un groupe D’après A. Serres. Gérer ses signets en ligne avec Diigo. 2011 http://fr.slideshare.net/UrfistRennes/grer-ses-signets-en-ligne-avec-diigo
  47. 47. Diigo : surligner, annoter Ces informations sont stockées sur le serveur de Diigo Surligner le texte Annotation
  48. 48. Diigo : exercices Créer une liste qui correspond à un thème Installer le bookmarklet Diigo Capturer des liens
  49. 49. Interface du site Diigo  Bibliothèque (My Library) ◦ Stocker des liens et des données associées  Réseau (My Network) ◦ Suivre l’activité publique d’un compte  Groupes (My Groups) ◦ Suivre ses groupes ou les groupes publics d’un autre compte  Communauté (Community) ◦ découvrir les marque-pages et les tags les plus populaires D’après le support Diigo : un outil de gestion de signets
  50. 50. Diigo : bibliothèque en ligneRecherche dansla bibliothèqueFiltre par tags Filtres d’affichage Liens, captureListes D’après le support Diigo : un outil de gestion de signets de l’Urfist de Paris, disponible sur
  51. 51. Diigo : utiliser les tags D’après le support Diigo, Urfist de Paris .
  52. 52. Conseils pour le choix destags termesChoix des- Penser à des termes spécifiques à sa communauté- Utiliser plusieurs tags pour un document (même synonymes)- Profiter des suggestions de l’outil- Limiter le nombre de caractères du tagPonctuation- Eviter les majuscules pour les noms communs- Utiliser l’underscore (_) ou les guillemets (« ») pour rassembler une expression ex. : recherche_documentaire, « recherche documentaire »- Se fixer des règles : singulier ou pluriel, accent ou non… ex. : bibliothèque_2.0, bibliotheque_2.0, bibliothèques_2.0… D’après le support Diigo, Urfist de Paris
  53. 53. Conseils pour le choix destags Gestion- Limiter la création de nouveaux tags (éparpillement) exemple : arborescence du compte Diigo de Silvère Mercier- Faire un ménage régulier (fautes, redondance…) D’après le support Diigo, Urfist de Paris
  54. 54. StorifyRessources sont regroupées et commentées parthèmes. Recherche des ressources 
  55. 55. Storify Les bases Fonctionnalités Usage Prise en main
  56. 56. Storify : les bases Lancé en 2011 Permet d’assembler rapidement des contenus de provenances diverses : avec la possibilité d’ajouter un commentaire. Le classement est thématique : des stories sont assemblées sur une page. Très apprécié des journalistes
  57. 57. Storify : fonctionnalités Interface permet de trouver des ressources à partir de différents outils de recherche (web, réseaux sociaux) Contenus assemblés : images, adresses et titres sont automatiquement récupérés, avec la possibilité d’ajouter un commentaire. Le résultat peut s’exporter aisément sur un blog (fait avec WordPress) ou un site (fait avec Drupal) afin de l’imbriquer dans une page Usage souvent lié au réseau Twitter : facilité de recherche et de republication des tweets
  58. 58. Storify : usages Adapté à de la compilation thématique de ressources, plus qu’à une diffusion au fil du temps Récits d’événements à partir de tweets échangés Compilation de tutoriels
  59. 59. Storify : exemple d’utilisation L’Expansion.fr utilise Storify pour rédiger un article Assemblage de contenus du web commentés par l’auteur, un journaliste Sélection de contenus de différentes natures qui font évoluer la narration ( informations nouvelles, précisions, prises de position). Sur Storify : http://tinyurl.com/axsrtub Exporté sur le site de l’Expansion : http://tinyurl.com/b3h737n
  60. 60. Storify : prise en main Clic sur Create Story en haut à droite Deux volets apparaissent : à gauche, pour créer la story, à droite pour chercher les éléments de contenus 1/ Volet de droite recherche sur Storify, Twitter, Facebook, Youtube, Flickr, Instagram (photos) Google
  61. 61. Storify : prise en main 2/ Volet de gauche bien noter comment faire glisser les élements repérer les champs dans lesquels il est possible décire : titre, présentation de la story, et les commentaires que lon peut apposer sur les éléments
  62. 62. Storify : exercices : a) une story en cherchant des éléments sur Storify b) en ajoutant des éléments qui viennent de Google actualités (reprendre le thème de votre Scoop-It)
  63. 63. Ressources La curation cest de la merde | Actulligence.com http://www.actulligence.com/2011/04/08/curation- egal-merde/ Scoop It, ou les ressources sur un plateau http://cursus.edu/dossiers- articles/articles/19306/scoop-les-ressources-sur- plateau/ Documentaliste Science de l’Information- Volume 49: n 1/ Mars 2012. Dossier : La curation : entre usages individuels et pratiques professionnelles
  64. 64. Ressources http://www.masternewmedia.org/what_is_newsmas tering_and_what_are_newsradars/ What Is Newsmastering And What Are Newsradars? RSS News Aggregation And Re- Publishing For Beginners Veille et curation : Méthodologie de projet en 6 étapes http://www.netpublic.fr/2013/03/veille-et-curation- methodologie/ http://cursus.edu/dossiers- articles/articles/17664/curation-droit-auteur/ Curation et droit d’auteur – Pierre Nobis
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×