Manutention de charges

6 564 vues

Publié le

Manutention des Charges par AFCA formation.Soulever des charges, porter du poids des gestes répétés dans le temps.
Comment éviter les lombalgies suite à une manutention de charges?

Tél. 0614342322

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
6 564
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
18
Actions
Partages
0
Téléchargements
501
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Epidémiologie :
    Les TMS représentent 85% des causes de maladies professionnelles reconnues pour les actifs du régime général (95% pour les salariés agricoles). En 2010, les TMS ont engendré la perte de 9,7 millions de journées de travail et coûté 930 millions d'euros couverts par les cotisations des entreprises pour les actifs du régime général. Dans le secteur agricole, le coût a atteint 70 millions d’euros.
    Incidence vie entière des rachialgies médicalisées : 70% - incidence annuelle : 15%.
    Troisième motif de consultation chez le généraliste (le premier étant les états dépressif et le second les troubles ORL).
    Seuls 15 % des rachialgies passent à la chronicité et représentent 75% des coûts induits
    Conséquences socio économiques et humaines :
    Le coût est très important : environ 4 milliards d’euros par an pour l’assurance maladie et 1 milliard pour les accidents du travail et maladie professionnelles. C’est le 5ième poste de dépense de l’assurance maladie.
    3,5 millions de journées de travail sont perdues chaque année.
    1/3 des accidents de travail sont dus aux manutentions.
    La fréquence du mal de dos est un nouveau phénomène chez les jeunes : 30% des élèves de sixième et 60 % des élèves de seconde se plaignent de maux de dos en 2002 (contre 10 et 5% en 1974).
    Conséquences humaines, familiales et sociales difficiles à évaluer.
  • Facteurs de risque reconnus des rachialgies :
    Le sexe : + de lombalgies chez les hommes, + de cervicalgies chez les femmes (biais professionnel ?).
    Les particularités morphologiques :
    La taille, l’obésité (IMC > 30), les malformations rachidiennes.
    Pas de preuve pour la surcharge pondéral et les déviations rachidienne.
    Les comportements et les facteurs psychosociaux :
    Tabagisme et alcoolisme, mauvaise hygiène alimentaire
    Sédentarité ou compétition sportive, états dépressifs, contexte socio-familial.
    Les risque professionnels :
    Ports de charge et vibrations pour les lombalgies.
    Station assise, travail sur écran et activités bras levés pour les cervicalgies.
  • Principales causes d’accident
    Cause
    AT-arrêt
    AT-IP
    Décès
    Jours IT
    Accident de plain-pied
    166 717
    10 580
    20
    8 660 373
    Chute de hauteur
    86 164
    7 895
    66
    6 211 456
    Manutention manuelle
    239 388
    14 229
    17
    10 950 018
    Masse en mouvement
    40 804
    2 086
    29
    1 389 107
    Levage
    24 463
    1 638
    18
    1 235 658
    Véhicules
    21 806
    2 569
    116
    1 526 786
    Machines
    21 828
    2 395
    16
    900 797
    Engins de terrassement
    961
    125
    11
    82 325
    Outils
    46 281
    1 969
    0
    1 137 742
    Electricité
    834
    74
    11
    48 018
    Appareils divers
    10 594
    418
    9
    266 589
    Autres
    40 932
    2 618
    224
    2 317 733
    Total
    700 772
    46 596
    537
    34 726 602
  • « Art. R.231-66 - Les dispositions de la présente section s’appliquent à toutes les manutentions dites manuelles comportant des risques, notamment dorso-lombaires, pour les travailleurs en raison des caractéristiques de la charge ou des conditions ergonomiques défavorables.
    « On entend par manutention manuelle toute opération de transport ou de soutien d’une charge dont le levage, la pose, la poussée, la traction, le port ou le déplacement, qui exige l’effort physique d’un ou de plusieurs travailleurs.
    « Art. R. 231-67. - L’employeur doit prendre les mesures d’organisation appropriées ou utiliser les moyens adéquats, et notamment les équipements mécaniques, afin d’éviter le recours à la manutention manuelle de charges par les travailleurs.
    « Toutefois, lorsque la nécessité d’une manutention manuelle de charges ne peut être évitée, notamment en raison de la configuration des lieux où cette manutention est effectuée, l’employeur doit prendre les mesures d’organisation appropriées ou mettre à la disposition des travailleurs les moyens adaptés, si nécessaire en combinant leurs effets, de façon à limiter l’effort physique et à réduire le risque encouru lors de cette opération.
    « Art. R231-68. - Pour la mise en oeuvre des principes généraux de prévention définis à l’article L. 230-2 et sans préjudice des autres dispositions du présent code, lorsque la manutention manuelle ne peut pas être évitée, l’employeur doit :
    « 1) Évaluer, si possible préalablement, les risques que font encourir les opérations de manutention pour la sécurité et la santé des travailleurs ;
    « 2) Organiser les postes de travail de façon à éviter ou à réduire les risques, notamment dorso-lombaires, en mettant à la disposition des travailleurs des aides mécaniques, ou à défaut de pouvoir les mettre en oeuvre, les accessoires de préhension propres à rendre leur tâche plus sûre et moins pénible.
    « Sans préjudice des autres dispositions du présent code, pour l’évaluation préalable des risques et l’organisation des postes de travail, l’employeur doit tenir compte des critères d’évaluation, relatifs notamment aux caractéristiques de la charge, à l’effort physique requis, aux caractéristiques du milieu de travail et aux exigences de l’activité, et des facteurs individuels de risque, tels que définis par arrêté des ministres chargés du travail et de l’agriculture.
    « Art. R. 231-69. - Le médecin du travail conseille l’employeur lors de l’évaluation des risques et de l’organisation des postes de travail.
    « Le rapport écrit prévu à l’article L.236-4 comporte le bilan des conditions de la manutention manuelle de charges.
    « Un arrêté des ministres chargés du travail et de l’agriculture énonce les recommandations à faire au médecin du travail, notamment pour lui permettre d’exercer son rôle de conseiller prévu au premier alinéa.
    « Art. R 231-70. - L’employeur doit veiller à ce que les travailleurs reçoivent des indications estimatives et, chaque fois que possible, des informations précises sur le poids de la charge et sur la position de son centre de gravité ou de son côté le plus lourd lorsque la charge est placée de façon excentrée dans un emballage.
    « Art. R. 231-71. - Sans préjudice des dispositions de l’article L. 231-3-1 et des décrets pris pour son application, l’employeur doit faire bénéficier les travailleurs dont l’activité comporte des manutentions manuelles :
    « 1) D’une information sur les risques qu’ils encourent lorsque les activités ne sont pas exécutées d’une manière techniquement correcte, en tenant compte des critères d’évaluation définis par l’arrêté prévu à l’article R. 231-68 ;
    « 2) D’une formation adéquate à la sécurité relative à l’exécution de ces opérations ; au cours de cette formation, qui doit être essentiellement à caractère pratique, les travailleurs sont instruits sur les gestes et postures à adopter pour réaliser en sécurité les manutentions manuelles.
    « Art. R. 231-72. - Lorsque le recours à la manutention manuelle est inévitable et que les aides mécaniques prévues au 2) du premier alinéa de l’article R. 231-68 ne peuvent pas être mises en oeuvre, un travailleur ne peut être admis à porter d’une façon habituelle des charges supérieures à 55 kilogrammes qu’à condition d’y avoir été reconnu apte par le médecin du travail, sans que ces charges puissent être supérieures à 105 kilogrammes. »
  • L’homme est un bipède érigé subissant la pesanteur, par ailleurs chaque être humain a de nombreuses latéralités qui conditionnent ses gestes et postures : pied porteur, pied d’appel, pied adroit, main dominante, œil directeur.
    La tendance gravitaire (antérieure ou postérieure) influence également la gestuelle, la marche, le développement musculaire et les contraintes rachidiennes et coxo-fémorales. La gravité antérieure ancestrale (primate) à tendance à disparaître avec des conséquences sur l’évolution des pathologies rachidiennes et des aptitudes aux ports de charges.
    Comment limiter l’action de la pesanteur ? :
    en s’appuyant sur les mains ou en s’adossant,
    en limitant les bras de levier,
    en changeant fréquemment de position,
    en évoluant dans l’eau.
    en s’allongeant.
  • Les courbures de la colonne vertébrale
    La colonne vertébrale ressemble de face à une colonne grecque avec des joints élastiques (les disques) entre les pierres (les corps vertébraux).
    De profil, on note les 3 grandes courbures : la lordose cervicale, la cyphose dorsale et la lordose lombaire. Ces courbures ont pour but d’augmenter la résistance élastique et elles permettent l’adaptation aux pressions.
    Ces courbures apparaissent progressivement lorsque l’enfant grandit : d’abord la courbure cervicale quand l’enfant acquière la marche à quatre pattes, puis la lordose lombaire lors de l’acquisition de la marche.
    Les problèmes douloureux se concentrent sur ces deux courbures en lordose et au niveau des 4 charnières qui les unissent aux segments voisins.
    On épargnera les charnières rachidienne dans la vie courante, en utilisant le maximum les ceintures et les membres.
    Les muscles situés à l’arrière des courbures cervicales et lombaires en renforcent la résistance (exemple de l’arc).
  • Le rôle des muscles
    Les muscles antérieurs du tronc équilibrent les muscles postérieurs. Ensemble ils ont pour rôles de stabiliser le tronc.
    Les muscles postérieurs profonds permettent la décoptation discale et le glissé en divergence articulaire, ils s’entretiennent par des activités en gravité antérieure (jardinage, marche avec sac au dos..).
    Les muscles des membres inférieurs sont faits pour pousser. Leur force, endurance et flexibilité.
    Les muscles des membres supérieurs sont faits pour tirer.
    Le diaphragme, par ses attaches sur le rachis et l’ensemble du squelette thoracique et au centre des chaînes musculaires et subit, relaye et influence leurs tensions. Par son rôle capital dans la respiration et ses liens avec les organes thoraciques et abdominaux qui l’environnent il est un puissant régulateur de santé.
  • La vertèbre : en avant, le corps vertébral qui sert à transmettre les pressions verticales et en arrière l’arc postérieur où s’accrochent les muscles. Les vertèbres ne sont pas innervées et ne souffrent pas, de ce fait les radios du rachis apportent peu d’élément diagnostiques et aucune orientation thérapeutique, elles ne sont pas recommandées dans la plus part des cas.
  • Entre les corps vertébraux se trouve le disque intervertébral qui a un rôle d’amortisseur. Il n’est pas vascularisé et se réhydrate par les micros mouvements et au repos couché (d’où l’accroissement de la taille d’1 à 2 cm entre le couché et le levé.
  • L’unité fonctionnelle vertébrale est l’ensemble constitué par deux vertèbres séparées par un disque.
    La vertèbre : en avant, le corps vertébral qui sert à transmettre les pressions verticales et en
    Grâce aux articulations postérieures l’ensemble est stable. Elles ont pour rôles de guider les mouvements (inclinaison, rotation, flexion, extension) et de diminuer les contraintes sur le DIV.
    Ce système mécanique est comparable à une pince à linge. La contraction des muscles lombaires permettent “l’ouverture” de la pince à linge et soulage la pression sur le disque.
    Pour que la pince à linge fonctionne et protège le disque, il faut lors de effort de soulever, maintenir la cambrure et contracter les muscles du dos.
  • Manutention de charges

    1. 1. Formation « Manutentions Des Charges » AFCA Formation AFCA Formation
    2. 2. Objectifs de formation « Manutentions Des Charges » • Savoir reconnaître les situations à risque • Connaître les principes de manutention de charges • Acquérir le savoir faire des manutentions requises dans leur emploi. •Etre capable d’utiliser les aides techniques mis à leur disposition par l’employeur • Pratiquer et connaître les éléments de prévention AFCA Formation
    3. 3. Programme de formation « Manutentions Des Charges » •Causes et conséquences des troubles Musculosquelettiques. •La réglementation du travail concernant le port des charges. •Description et fonctionnement de la colonne vertébrale. •Notions d ’ergonomie  (poste de travail, appareils et accessoires facilitant le port de charges) •Principes et techniques de manutention des charges. •La vie quotidienne : ménage, courses, jardinage, bricolage, enfants… •Hygiène de vie, gym santé, relaxation... AFCA Formation
    4. 4. Définition des troubles musculosquelettiques • Les T.M.S. . regroupent de nombreuses pathologies des muscles,tendons, articulations liés au stress, aux gestes répétitifs et des efforts excessifs. • C'est la maladie professionnelle la plus courante dans les pays développés en 2012. AFCA Formation
    5. 5. Les troubles musculosquelettiques, combien ça coûte ? € AFCA Formation
    6. 6. Les risques • Tendinites • Douleurs articulaires • Douleurs musculaires AFCA Formation
    7. 7. Les accidents du travail liés aux manutentions. • Un tiers des accidents avec arrêt : 250000/an. • 10 millions de journées d ’ITT chaque année. • Coût de réparation estimé à 1 milliard d ’Euros. 1 milliard AFCA Formation
    8. 8. Les accidents du travail liés aux manutentions AFCA Formation
    9. 9. Les tableaux 98 des maladies professionnelles. • Secteurs concernés : production, transport, distribution, BTP, santé. • Définition de la maladie : lombosciatique ou lombo-cruralgie par hernie discale avec atteinte radiculaire concordante. • Définition des travaux à risque : Manutention manuelle des charges • Durée d ’exposition : 5 ans • Délai de prise en charge : 6 mois AFCA Formation
    10. 10. Réglementation des charges. Décret du 3 septembre 1992 Catégorie Femmes + de 18 ans 25 kg - de 18 ans 10 kg Autorisation spéciale AFCA Formation Hommes 55 kg 20 kg 105 kg
    11. 11. Ils ont de la chance ! Il a de l ’allure ! AFCA Formation
    12. 12. De précieuses courbures qui forment un arc avec les muscles. Lordose cervicale Cyphose dorsale Lordose lombaire AFCA Formation
    13. 13. Merci les muscles ! AFCA Formation
    14. 14. La vertèbre : c ’est du solide ! AFCA Formation
    15. 15. Le disque : un bon amortisseur.. ..qu’il ne faut pas écraser ! AFCA Formation
    16. 16. L ’articulation entre 2 vertèbres AFCA Formation fonctionne comme une pince à linge.
    17. 17. La règle Prioritaire • Si la manutention ne peut être évitée, l’opérateur doit utiliser en priorité des aides mécaniques (treuils,palonniers, diabolos, tables élévatrices…) pour rendre la tache plus sure et poins pénible! AFCA Formation
    18. 18. La règle Prioritaire AFCA Formation
    19. 19. Manutentions des charges : les neufs principes fondamentaux Eviter la manutention manuelle en utilisant une aide mécanique ou accessoire de préhension Respecter la réglementation Superposer le centre de gravité avec la charge Utiliser la colonne vertébrale en la positionnant de manière ergonomique Mettre en place une flexion de genou importante Rechercher des points d’appuis Utiliser votre poids du corps en direction de votre point d’arrivée Utiliser des prises manuelles sures Plutôt tirer et faire glisser que pousser ou soulever AFCA Formation
    20. 20. Manutentions des charges : les neufs principes fondamentaux Respecter la réglementation : • 25 kg pour les femmes • 55 kg pour les hommes AFCA Formation
    21. 21. Manutentions des charges : les neufs principes fondamentaux Superposer le centre de gravité avec la charge: • L’opérateur se positionne au dessus de la charge AFCA Formation
    22. 22. Manutentions des charges : les neufs principes fondamentaux Utiliser la colonne vertébrale en la positionnant de manière ergonomique: positionnant de manière ergonomique: • Conserver la courbure physiologique (lordose) AFCA Formation
    23. 23. Manutentions des charges : les neufs principes fondamentaux Mettre en place une flexion de genou importante: • Utiliser les muscles des cuisses et fléchir les genoux AFCA Formation
    24. 24. Manutentions des charges : les neufs principes fondamentaux Rechercher des points d’appuis: - Trouver de bons points d’appuis afin de rendre le déplacement de la charge plus efficace AFCA Formation
    25. 25. Manutentions des charges : les neufs principes fondamentaux Utiliser votre poids du corps en direction de votre point d’arrivée: direction de votre point d’arrivée: • Opposer votre poids à la masse à • Opposer votre poids à la masse à déplacer déplacer AFCA Formation
    26. 26. Manutentions des charges : les neufs principes fondamentaux Utiliser des prises manuelles sures : • Assurer des prises manuelles larges et porter des gants AFCA Formation
    27. 27. Manutentions des charges : les neufs principes fondamentaux Plutôt tirer et faire glisser que pousser ou soulever: En tirant ou en faisant glisser vous ferez une économie musculaire en favorisant l’efficacité ergonomique. AFCA Formation
    28. 28. Conseils d’hygiène de vie • Hydratez vous • Etirez vous • Pratiquez une activité physique • Consultez votre généraliste dés qu’une douleur apparaît AFCA Formation
    29. 29. Conseils d’hygiène de vie • Hydratez vous: Buvez régulièrement de petites quantités d’eau AFCA Formation
    30. 30. Conseils d’hygiène de vie Etirez vous: Redonnez de la longueur à vos muscles! AFCA Formation
    31. 31. Conseils d’hygiène de vie • Pratiquez une activité physique: Faites de la marche 2 à 3 fois par semaine (20 minutes) AFCA Formation
    32. 32. Conseils d’hygiène de vie • Consultez votre généraliste dés qu’une douleur apparaît: Une douleur prise en compte précocement se soigne plus rapidement AFCA Formation
    33. 33. Conclusion Réfléchissez à la façon d’éviter le port de charge = stratégie gagnante pour votre santé AFCA Formation

    ×