Bilan_EVENT42_Full

990 vues

Publié le

Retrouvez ici le bilan de l'édition 2015 de l'évènement EVENT42 pour l'éducation aux médias numériques.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
990
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
428
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bilan_EVENT42_Full

  1. 1. Bilan évaluatif EVENT42 / ​Mars 2015   Un évènement de l’association Fréquence écoles / www.frequence-ecoles.org    Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 1/39
  2. 2. INTRODUCTION : Rappel des objectifs de l’action OBJECTIF 1 Mettre le projet EVENT au service des projets et des dynamiques à l’oeuvre sur le territoire. Rassembler largement au sein du pilotage du projet : > Les différentes collectivités et institutions participent au comité de pilotage > les acteurs associatifs colllaborent à la mise en oeuvre du dispositif Convaincre les professionnels du territoire de la nécessité de l’éducation aux médias > 3 rencontres territoriales > mise en oeuvre d’un temps scolaire > accompagnement de déclinaisons locales Rendre visibles les projets, ressources et démarches entreprises sur le territoire ligérien : > Choisir un site cohérent pour le territoire > Un espace « découvrir » pour mettre en avant les dispositifs des partenaires > Une dizaine de dispositifs locaux est intégrée dans la programmation OBJECTIF 2 Faire d’EVENT42 un temps fort de l’éducation aux médias numériques en Région Rhône-alpes. Mettre en oeuvre une stratégie de communication​permettant de mobiliser 1500 personnes lors de la journée grand public Mobiliser 5 réseaux thématiques​pour mobiliser 150 professionnels Concevoir une programmation originale et adaptée ​aux attentes des différents publics ciblés. OBJECTIF 3 Profiter de la dynamique EVENT pour créer, interroger et publier des ressources Formaliser des ressources en éducation aux médias numériques​: un dossier pédagogique, un catalogue des activités... Réaliser des parcours thématiques ​grâce à l’implication des têtes de réseau en éducation, santé, DD, emploi... 5 dispositifs innovants autour du code et de la programmation​conçus dans le cadre du PEDAGOLAB Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 2/39
  3. 3. PARTIE 1. Mettre le projet EVENT au service des projets et des dynamiques à l’oeuvre sur le territoire. 1. Rassembler largement au sein du comité de pilotage a. Les différentes collectivités et institutions participent au comité de pilotage   Première étape à la mise en place du projet EVENT : la mobilisation des acteurs institutionnels et associatifs engagés dans des actions éducatives en lien avec le numérique et les médias. Après une première réunion d’opportunité organisée en mai 2014, les acteurs ont validé leur implication dans un comité de pilotage composé comme suit : Education Nationale Canopé : Fabienne Meynand, Vincent Ruy, Sandrine Goubier DSDEN Loire : Patricia Pichon, Valérie Robert, Jacques Faverjon DANE de l’Académie de Lyon : Valentine Favel-Kapoian Conseil Général de la Loire Pôle Vie scolaire : Marthe-Claire Portran, Adeline Ladret Direction du Développement Economique et International : Mehdi Chébira Pôle Vie sociale : Jacqueline Delorme Médiathèque départementale : Colette Modion Saint-Etienne Métropole Direction Aménagement du territoire Service Développement Local : Joëlle Fayet Ville de Saint-Etienne Direction Animation, Jeunesse et Vie Associative : Anne Garzena, Marie-Bénédicte Muller Direction départementale de la cohésion sociale Pôle Jeunesse, Vie associative et Politique de la Ville : Éric Munier Association Zoomacom Antoine Durigan-Cueille   Calendrier des 7 comités de pilotage menés autour de l’action​ :  8 juillet 2014 - COPIL 1 Présentation du projet / Définition du rôle des instances Choix du lieu / Organisation du calendrier 1er Septembre 2014 - COPIL élus Validation politique du projet / Définition définitive des objectifs Validation du lieu 24 septembre 2014 - COPIL 2 Focus sur le projet d’accueil de groupes de scolaires / Validation de la stratégie de communication / Préparation des conférences territoriales 14 novembre 2014 - COPIL 3 Suivi des démarches de communication / Présentation de la pré-programmation Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 3/39
  4. 4. 15 décembre 2014 - COPIL 4 Retour sur les conférences territoriales / Suivi communication et logistique / Focus sur l’espace découvrir 13 janvier 2015 - COPIL 5 Présentation de la stratégie de médiation / Suivi communication et logistique 3 mars 2015 - COPIL 6 Bilan ANALYSE DU PILOTAGE > ​Les comités de pilotage ​ont été nombreux et ont contribué à l’investissement opérationnel des partenaires > ​Le nombre de participants à chaque réunion est relativement stable​(environ 10 personnes à chaque fois) et représentatif du nombre des partenaires > L’implication de directions différentes est fortes pour le conseil général et l’éducation Nationale, pour la métropole, la communication entre les différentes directions s’est fait en interne. La ville de Saint-Etienne regrette de ne pas avoir pu impliquer davantage le service éducation. > Lors du comité de pilotage de bilan organisé le 3 mars 2015, les échanges relèvent la diversité et la qualité d’implication des différents participants. > Les partenaires estiment que les comités de pilotage ont contribué à dynamiser leurs relations partenariales.   b. Les acteurs associatifs collaborent à la mise en oeuvre du dispositif Le projet EVENT est itinérant, sa volonté est de se construire en s’appuyant sur les acteurs identifiés de l’éducation aux médias et de la médiation numérique sur les territoire. Pour l’édition ligérienne, les structures suivantes ont été associées au développement du projet : Nature de l’implication Suites possibles à EVENT42 sur le territoire Zoomacom Mise en relation avec les partenaires institutionnels et associatifs du territoire > Animation de réseaux et formation d’animateurs autour des ressources d’intervention produites à l’issue de la manifestation Mise à disposition de ressources humaines et matérielles Iram Partenariat pédagogique : formation à la médiation d’une promotion d’étudiants Jour J > Reprise des maquettes de formation des étudiants pour intégrer davantage l’éducation aux médiasMise à disposition de ressources humaines et matérielles Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 4/39
  5. 5. > Préfiguration d’un espace dédié à l’innovation en éducation aux médias au sein du CSI Openscop Mise en relation avec les acteurs du site de la manifestation > Aucune Les Francas Relais de communication auprès des structures d’accueil de loisirs du département > Aucune Matériel mis à disposition par les partenaires Matériel mis à dispo Moyens humains mis à dispo Francas de la loire Mobilier + jeux ludothèque Zoomacom 14 ordinateurs portables, 10 TV format 140 cm, 1XBOX360 + manettes et jeux, 1 vidéoprojecteur + 1 écran 5 personnes : Delphine, Tiffany, Antoine, Renaud, Eddie Openfactory cables / adaptateurs / branchement + imprimante 3D 1 personne : Leo Marius IRAM 10 IPAD, une table tactile surface, 8 ordinateurs portables macbookpro , des multiprises, une structure fond vert, 3 caméras pro, une régie de direct 18 personnes : Les 17 étudiants + Amélie, salariée de l’IRAM Ville de St étienne 300 chaises coquées, 45 tables, 30 grilles, 2 banques d’accueil, 6 manges debout, 2 vidéoprojecteurs + 1 écran + 1 buffet d’inauguration pour 200 personnes AFEV Saint-Étienne Diffusion des tracts EVENT42 dans les écoles de Saint-Étienne Sud, Accueil des publics scolaires et du grand public les 30 et 31 janvier 6 jeunes volontaire en service civique de l’AFEV ANALYSE DE LA MOBILISATION DES ACTEURS ASSOCIATIFS > Les structures impliquées ont largement contribué à la faisabilité économique de l’événement. L’équivalence financière de leur contribution représente en effet un budget conséquent en ce qui concerne les ​ressources humaines​pour 4 jours de manifestation. > Plus encore, leur connaissance du territoire et des acteurs a permis d'accélérer considérablement le processus de démarrage du projet. > Enfin, l’implication des partenaires dans l’animation et la médiation lors de l’événement est un levier pertinent pour la pérennisation de la dynamique. Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 5/39
  6. 6.   2. Convaincre les professionnels du territoire de la nécessité de l’éducation aux médias numérique   a. Mettre en oeuvre 3 conférences territoriales   A n d’assurer l’ancrage départemental du projet, Fréquence écoles a proposé d’organiser 3 conférences sur l’ensemble du territoire ligérien autour du questionnement suivant « Quels sont les enjeux de l’éducation aux écrans pour les professionnels ? » entre novembre et décembre. 3 villes ont été retenu par le comité de pilotage : ● Roanne / 04 Décembre 09h/11h ● Montbrison / 04 Décembre 14h/16h ● Saint-Étienne / 02 Décembre 14h/16h Le CG 42 a été identi é comme l’interlocuteur stratégique sur ce point a n de nous aider sur les points suivants : ● d’identifier sur chacun de ces territoires les partenaires avec qui prendre contact pour l’organisation de la rencontre ● de recueillir les bases de données a n d’inviter l’ensemble des réseaux ciblés Les objectifs de ces rencontres territoriales : ● Sensibiliser les réseaux professionnels à l’échelle du département aux enjeux de l’éducation aux médias ● Susciter l’adhésion et les inscriptions au temps professionnel d’EVENT42 le 30 janvier ● S’appuyer sur des relais locaux d’information auprès du grand public Les publics : ​Des conférences destinées aux professionnels de l’éducation, de la parentalité, de la santé, de la jeunesse, de la prévention ... Le format des rencontres : Une conférence plénière pour 80 personnes avec souci de répondre aux problématiques de tous les professionnels présents. L’entrée est gratuite sur inscription. Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 6/39
  7. 7. Les outils de communication en amont Miniature visuelle / IMG Support Format Cible Quantité Carte d’invitation - conférences territoriales A6 paysage / support papier cartonné distribué par le biais des réseaux des membres du COPIL de la main à la main. Les professionnels de l’éducation, de la parentalité, de la santé, de la jeunesse, de la prévention ... 500 ex Mailing d’invitation aux conférences territoriales aux professionnels Mailing Mailchimp Les professionnels de l’éducation, de la parentalité, de la santé, de la jeunesse, de la prévention … BDD collectée auprès des partenaires. 378 contacts - 116 ouvertures du mail générant 64 clics sur la page du site dédiée aux rencontres Texte du mailing : ​L’éducation aux médias et au numérique : quels enjeux pour les professionnels ? Le développement de la société de l'information et de nos usages numériques a intensifié le rapport que les jeunes entretiennent avec les nouvelles technologies. Cette conférence dynamique permettra de revenir sur les principales interrogations des professionnels de l'éducation et tentera d'apporter des réponses sur des sujets tels que la sécurité, la protection de la vie privée, le marketing, la construction adolescente, la consommation excessive et l'évaluation de l’information en ligne. Ces rencontres territoriales ligériennes ont lieu dans le cadre de l'évènement EVENT 42, un évènement dédié aux écrans, au numérique, aux médias et à la technologie, à destination des familles de la Loire. Les outils de communication après les rencontres > Envoi d’un mailing aux personnes présentes intégrant un lien vers le support de présentation des conférences territoriales. Le contenu du mailing post conférence territoriale Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 7/39
  8. 8. > Statistiques d’ouverture et de clic du mailing post conférence territoriale > Le support des conférences territoriales a été mis en ligne et envoyé aux différents participants via un mailing ciblé. Le support de présentation a été téléchargé 7 fois et visionnée 683 fois depuis sa publication le 09 décembre 2014, sur le site de partage slideshare. ​Il est accessible pour visionnage ou téléchargement ​en suivant ce lien. Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 8/39
  9. 9. ANALYSE DE LA MOBILISATION DES CONFÉRENCES TERRITORIALES La participation est à peu près équivalente à celle de l’Ain (107 participants) mais l’objectif de 150 n’a pas été atteint. L’analyse des secteurs d’activités des participants​met en avant le rôle du comité de pilotage dans la mobilisation des professionnels : ○ En effet, dans l’Ain les conférences n’ont pas accueilli d’agents de l’Éducation Nationale alors que cette année ils représentent 25,6 % des participants. ○ De plus 70% des participants issus du secteur des médiathèques (le secteur le plus mobilisé en absolu) sont des agents du conseil général. Ainsi les premiers bénéficiaires des conférences territoriales sont les agents des institutions partenaires. ​Enfin les conférences ont convaincu 30% des participants de s’inscrire au temps pro d’EVENT le 30 janvier. > La BDD de contacts pour inviter les participants aux conférences territoriales n’est pas assez dense. Le succès du mailing est néanmoins important. > La venue des participants ne s’est pas faite qu’à partir des mailings. ​L’invitation papier et la force des relais a joué un rôle important. >En suivi des conférences, le taux d’erreur du mailing de saisie reste important et non corrigé. 4 correspondants perdus sur 98. Malgré le design austère, le taux d’ouverture et de clic très correct. Cependant, trop de liens dans le mailing (en particulier l’apéro qui nuit à la lisibilité et dirige mal le clic stratégiquement… Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 9/39
  10. 10. b. Initier un temps scolaire   Pour cette nouvelle édition d’EVENT42, l’association Fréquence écoles a souhaité interpeller spécifiquement les cadres et les enseignants de l’éducation nationale en proposant un temps d’accueil dédié aux scolaires. L’objectif poursuivi à travers cette initiative était de créer une impulsion pour permettre aux enseignants de se saisir des ressources et des dispositifs créés pour l’événement et de les inscrire dans leur démarche pédagogique. Fréquence écoles cherche à créer du lien entre les apprentissages scolaires et les pratiques médiatiques des jeunes a n de développer des compétences à la fois numériques, psychosociales et citoyennes des élèves. Pour y parvenir, la proposition suivante a été adressée aux établissements retenus par le comité de pilotage pour cette initiative : Établissements ayant reçu la proposition : ● Tous les collèges du département ● Les écoles primaires impliquées dans les expérimentations “vers une école numérique” portées par Saint-Étienne Métropole ● Les lycées ayant bénéficié d’une aide de la Région Rhône-Alpes pour une action d’éducation aux médias menées durant l’année scolaire 2014-2015           Au final, 19 classes ont participé à la manifestation : Écoles Collèges Lycées École Élémentaire La Montat Verrerie CE2 Collège Jean Rostand 4ème Ensemble Scolaire LA SALLE - Saint Etienne 3ème PRO   2NDE  PRO  École Publique Élémentaire Prugnat CM2 Collège Puits de la Loire 3ème Lycée Honoré d'Urfé Term  STMG  École Publique Élémentaire de Tartaras CE2 CM1 Collège Ennemond Richard 6ème Lycée le Marais Sainte-Thérèse Bac Pro  ISN  Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 10/39
  11. 11. CM1 CM2 École Publique Élémentaire François Villon CM1 CM2 Collège Jules Vallès 6ème Lycée professionnel Benoît Charvet Bac Pro  Commerce CM1 CM2 École Publique Élémentaire Waldeck Rousseau CM1 Collège Honoré d'Urfé 6ème CM2 Collège Notre Dame de Valbenoite 5ème Collège Les Bruneaux 5ème   Inscrire le projet au coeur des apprentissages 3 thématiques “fil rouge” ont été proposées aux enseignants afin qu’ils puissent inscrire la visite à EVENT42 dans le cadre d’une séquence d’apprentissage : ● Santé ● Développement durable ● Citoyenneté Malgré cette proposition, la mobilisation des classes n’a pas été simple et les partenaires du comité de pilotage ont du relancer de nombreuses fois les établissements et clarifier la proposition, décrire l’événement pour mobiliser. Pendant l’événement, la lecture thématique n’a pas semblé suffisamment évidente aux enseignants. “Tout était vraiment bien construit et très prometteur (communication autour du projet, organisation des parcours, guide, etc.). Malheureusement, nous avions choisi un parcours "développement durable", et les stands proposés ne correspondaient pas du tout à cette thématique. A la suite de cette visite, il était donc impossible de poursuivre les séances pédagogiques prévues.” Pour autant tous les enseignants estiment que la visite à été largement bénéfique pour leurs élèves. Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 11/39
  12. 12. Prolonger le dispositif dans les classes après l’événement Afin de faire bénéficier du dispositif à un plus grand nombre d’élèves, le comité de pilotage a envisagé que les activités conçues dans le cadre de la manifestation puissent circuler dans les classes sous la forme d’une valise pédagogique.   En parallèle de la programmation, une maquette de valise pédagogique a donc été conçue et proposée au comité de pilotage. Intégrant principalement les dispositifs innovants conçu pour l’événement cette année, cette valise est résolument orientée vers la robotique et la programmation. Des contenus qui ont globalement retenu l’attention des enseignants lors de leur visite. “Cette journée ouverte aux scolaires est absolument à garder. La visite a été passionnante pour mes 6e. J'aimerais pouvoir y amener toutes les classes sur 1 niveau de manière à pouvoir faire un projet plus global sur l'établissement. Vu le nombre de classes et d'ateliers j'ai trouvé l'organisation très efficace” “​Il pourrait être intéressant de prévoir des interventions dans le cadre de la classe afin d'approfondir certains ateliers (notamment "scratch"). Davantage de documentations devraient être mis à la disposition des enseignants pour pouvoir approfondir le travail esquissé lors de la participation à Event 42, tant du point de vu personnel que professionnel. Pourquoi pas des prêts de matériel dans les classes avec des projets à réaliser…” Paradoxalement, le projet de valise n’a pas été finalement retenue par la DSDEN à l’issue de l’événement. La raison tient dans la nature des activités proposées. Pour les représentants de l’Éducation Nationale, les programmes actuels ne permettent pas d’intégrer ces activités dans les classes. Le temps péri-scolaire semblent davantage adapté à la poursuite de nos réflexions. ANALYSE DU RÔLE DU TEMPS SCOLAIRE > La communication en amont auprès des enseignants n’est pas encore suffisamment explicite pour leur permettre de se représenter l’événement > L’intérêt de l’événement pour les élèves ne fait aucun doute mais l’inscription de la démarche dans un cadre scolaire n’est pas encore évidente : ○ Le lien avec les programmes scolaires doit pour cela être étoffé ○ Les enseignants doivent pouvoir découvrir davantage d’éléments liés à leur pratique professionnelle lors de leur visite   Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 12/39
  13. 13. 3. Rendre visible les projets, ressources et démarches entreprises sur le territoire ligérien a. Le site retenu : un choix stratégique pour le territoire La recherche du lieu s’est mise en oeuvre dès le mois de juin 2014. Lors du comité de pilotage du 8 juillet, 3 sites ont été évoqués. ​Les points ont été analysés à partir d’un choix binaire : oui/non. Ainsi le Quartier Créatif, après analyse, s’est révélé être le meilleur choix Le Quartier Créatif incluant la Cité du Design et le Mixeur Stade Geoffroy Guichard Le Palais des congrès > Cohérence thématique et stratégique pour le territoire Le quartier créatif est le quartier dédié au numérique pour la Communauté de Saint-Étienne O Lieu populaire, très connu des stéphanois créant de l’attractivité. O Aucune sauf qu’il est identifié par les professionnels. N > ​La proximité des transports en commun pour le public, la présence de parking Desservi en transport en commun et en particulier par le tram (le mode de transport préféré des stéphanois…) + parkings à proximité même si mal identifié par les stéphanois. O Non desservi en transport en commun, nombreux parkings et très identifiés. N Mal desservi, parking payant, escaliers en sorti. N > Les possibilités d’accueil avec un besoin de 1500 mètres carrés d’espace en norme ERP. OK mais sur plusieurs lieux avec des passages par l’extérieur, gênant avec les enfants mais accessible en poussette car de plain pied. N OK mais sur deux étages avec des escaliers extérieurs et pas de véritable accueil en RDC N Très bien. Grand Lieu, en RDC, accueil, salles supplémentaires au besoin. O > L’absence d’une délégation, d’une gestion du lieu par un prestataire commercial Pas de gestion commerciale du lieu ou très légère... O Gestion : CAPEA engendrant des coûts non conformes au prévisionnel N Gestion : GL EVENTS engendrant des coûts non conformes au prévisionnel N > La proximité des partenaires opérationnels​pour les déplacements de matériel (IRAM - OPEN FACTORY - COMPTOIR NUMÉRIQUE) OK. Très proche O Plus éloigné pour l’IRAM et OPENFACTORY mais très correct pour le comptoir numérique. O Eloigné. N > ​L’esthétique du lieu, volontairement marquante​. Très mais risque de froid et problème acoustique dans certains bâtiments. O Très mais des plafonds bas créant une sensation d’étouffement O Bof, très salon N Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 13/39
  14. 14. b. Un espace « découvrir » pour mettre en avant les dispositifs des partenaires   Afin de proposer un espace de visibilité à l’ensemble des partenaires impliqués dans la manifestation, une salle a été intégralement dédiée à l’accueil de stands. Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 14/39
  15. 15. Les structures suivantes ont bénéficié d’un espace : Conseil général de la Loire Ville de Saint-Étienne Saint-Étienne métropole IRAM La Rotonde Canopé Région Rhône-Alpes Zoomacom Arcadie 1DTouch Ciel Les Noc Tralalère - Internet Sans Crainte Le BIJ de l’Orne Les étudiants en Design de la Martinière à Lyon ANALYSE DE L’ESPACE DÉCOUVRIR > L’espace découvrir fait partie des grands succès de cette édition. > 85 % des exposants se déclarent très satisfaits de l’expérience. ​Les retours qualitatifs lors du comité de pilotage ont mis en avant la qualité des échanges avec le public. > Ils ont aussi exprimé l’intérê​t en terme de perspectives de partenariats potentiels. Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 15/39
  16. 16. c. Une dizaine de dispositifs locaux sont intégrés dans la programmation En parallèle de l’implication des acteurs dans le pilotage de la manifestation, l’association se fixe comme objectif de construire le contenu de la programmation en identifiant des médiateurs ou des structures ligériens proposant des activités de médiation en lien avec les médias et le numérique. L’implication de ces “ressources” a pris trois formes différentes : > Au sein de l’espace “Jouer / Fabriquer” : ● Il s’agit du coeur de la manifestation. ● Les activités proposées sont “neutres” au sens ou les auteurs des dispositifs proposés ne sont pas mis en avant. ● L’espace est conçu comme une exposition avec une scénarisation des espaces et une signalétique orientée sur le contenu. > Au sein de l’espace “Découvrir” : ● Il s’agit de l’espace salon de la manifestation. ● Les différents stands sont conçus et installés par les exposants eux-mêmes. ● Ils permettent au public de connaître les dispositifs et les actions proposés par les collectivités, les institutions et les associations sur le territoire ligérien. > Au sein de l’espace “Échanger” : ● 2 salles de conférences ont composé cet espace avec pour chacune d’elle, une programmation thématique. ● La première salle a ainsi accueilli de nombreux professionnels locaux pour des conférences dédiées aux métiers du numérique (jeux vidéo, web et télévision). ● La deuxième programmation s’intéresse davantage aux grandes questions de société soulevées par le numérique. Liste des partenaires impliqués et fléchage sur les espaces Nom de la structure Typologie d’action Affectation dans la programmation Gaspard Mercier / Autoentrepreneur Activité de retrogaming : consoles, jeux, équipement et médiation. Jouer/Fabriquer Michael Poncet / EPN Saint Just Saint Rambert Activité Minecraft Jouer/Fabriquer Delphine Duriaux / Zoomacom Activité Scratch / Code Jouer/Fabriquer Léo Marius / Openfactory Imprimante 3D sur l’espace minecraft Jouer/Fabriquer Rémy Quesada / EPN Rive de Gier Activité découverte lecture numérique Jouer/Fabriquer Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 16/39
  17. 17. Guillaume Desbrosse / CCSTI Découverte de l’application ESCAPAD Découvrir Arcadie / Robert Hugonnard Découverte de la robotique avec l’utilisation des Lego MINDSTORM Découvrir Eric Verney de Telecom Saint-Étienne Atelier CULTURE NUMERIQUE pour se former aux grands termes + les risques sanitaires des ondes Échanger Saint-Etienne Telecom / Etudiants OCULUS RIFT : découverte des jeux vidéos immersifs et mise à disposition du matériel. Jouer/Fabriquer Fabien Sollers de Numélink Atelier CULTURE NUMERIQUE pour se former aux grands termes + les risques en termes de santé des ondes + CONFMETIER : les métiers du web Découvrir Etudiant de l’IRAM / M1 InCOnu Médiation sur les différentes animations Jouer / Fabriquer Volontaires AFEV et étudiants L3 Info Com’ Université Jean Monnet Accueil, accompagnement des groupes scolaires et grand public Jouer / Fabriquer Julien Chalus / Fertil INK Atelier fond vert : Incrust ou l’art de faire semblant Jouer / Fabriquer Ciel les noctambules - Adrien et Steeve Techniques de l’image : faire le point sur l’évolution des qualités de production d’images numériques Jouer / Fabriquer Franck Haegli / Fertil INK Démo de pilotage de drones en extérieur Découvrir ANALYSE > Finalement cette nouvelle édition a permis ​de créer de nouveaux dispositifs de médiation numérique mobilisant les ressources du territoire. 33% des animations de l’espace Jouer/Fabriquer était bien des animations ligériennes, originales ou réinvesties. > Par ailleurs 40% des conférenciers de l’espace Échanger sont ligériens avec une part un peu plus importante sur la salle consacrée au métiers.   Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 17/39
  18. 18. PARTIE 2. Faire d’EVENT42 un temps fort de l’éducation aux médias numériques en Région Rhône-alpes.   1. Mettre en oeuvre une stratégie de communication permettant de mobiliser 1500 personnes lors de la journée grand public LE PARTENARIAT AVEC EART-SUP Nous manquions de moyen pour la communication.​Les devis effectués auprès de l’agence BamBam, de Marion Boucharlat et de l’agence graphéine ont montré le décalage du prévisionnel. Nous nous sommes donc tournées vers la formation de graphistes d’EART-SUP en amont. Nous avons retenu le graphiste Damien Garcia pour encadrer le projet avec les élèves moyennant une rémunération complémentaire de 1500 euros que nous avons choisi de rallonger par la suite. Extrait du brief COMMUNICATIONS ANTÉRIEURES Pour les deux éditions précédentes d’EVENT, Fréquence Écoles a fait appel à différents acteurs du secteur graphique pour la création de l’identité visuelle des manifestations. Elle souhaite aujourd’hui s’associer à E-Art Sup a n de donner une nouvelle identité et une cohérence graphique à l’évènement. EVENT42, L’IDENTITÉ GRAPHIQUE Séduite, entre autre, par l’approche de l’agence Grapheine pour la campagne «L’astronomie se la raconte» et les différentes campagnes de communications menées par Canal + ces dernières années, l’association souhaite s’appuyer sur cet « esprit graphique » a n de développer l’identité visuelle d’EVENT42. LES ATTENTES La communication de l’événement n’a pas pour objectif premier de mobiliser ou d’attirer de nouveaux visiteurs. Il s’agit avant tout de communiquer sur la démarche/la vision de Fréquence Écoles quant à l’éducation aux médias. Il est donc important de mettre l’accent sur les activités, le contenu du salon plus que sur l’événement même. EVENT42 est avant tout un événement familial, chaleureux, grand public, un événement de partage, d’apprentissage, de découvertes, de jeux... L’identité visuelle doit être le re et de cet état d’esprit. Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 18/39
  19. 19. L’ESPRIT DE LA CAMPAGNE : À MESSAGE ET PLURISUPPORT PROPOSITION RETENUE Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 19/39
  20. 20. DÉTAIL DES LIVRABLES / COM Miniature visuelle / IMG Support Format Usage Coût Site internet dédié Conçu par Fréquence écoles à partir de l’outil Squarspace > Un site internet dédié avec utilisation de photos sur le site à la sortie de la programmation. > 6800 pages vues la semaine précédent l’évènement avec 2000 visites. 120 euros/an (fait maison) Pré-programmes A6 portrait 5 000 ex d’un petit format trop épais avec un texte trop petit et difficilement lisible. 218 euros - départ imprimeur 19 nov Invitations scolaires dans les carnets de correspondance A6 paysage 30 000 ex, distribué par les réseaux internes et accompagné d’une lettre de l’inspection encourageant la diffusion des visuels par les chefs d’établissement 134 euros - départ imprimeur 12 dec Programmes A5 5000 ex arrivés tardivement, distribués à la main et à l’accueil. (on en a jeté plus de 1000) 433,68 euros - départ imprimeur 12 janvier Affiches publiques Decaux + Affiches abribus + Dos de chauffeur TIL 90 exemplaires en 320*240 + sucettes de bus 120*176 en 134 exemplaires + 140 ex en format A4 > Campagne menée au sein de la ville de Saint-étienne pour la version jaune > Campagne menée au sein du département ligérien pour la version bleue. 2800 euros Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 20/39
  21. 21. Une campagne Facebook payante Page évènement sur Facebook Mise en relation avec les mots clefs suivants : L’ASSE, les personnes ayant liké Saint-Étienne…. 58 euros pour 26000 vues. Tagboard #event42 https://tagboard. com/event42/20 7249 web Recueil des nombreux tweets avec le hashtag #event42. Gratuit Les relations presse : Dossier de presse + communiqué de presse + conf de presse Mailing + dossier A4 10 pages permettant de justifier du parti pris de la programmation+ phoning Envoyé à 150 journalistes de la presse locale et nationale avec un succès de mailing très faible. Phoning complémentaire et renvoi personnalisé du dossier de presse. Il a manqué une mise à jour de la BDD initiale Prix pour un mini apéro lors de la conf de presse (56 euros) + impression dossier de presse corep (100 euros) ● 2300 personnes se sont déplacées le 31 janvier 2015 lors d’EVENT 42 ● Le public vient principalement de la Ville de Saint-Etienne. Le département étant moins représenté que lors de l’édition précédente. Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 21/39
  22. 22. Fréquentation des supports de communication en ligne > Le site de l’événement est très fréquenté. ​Le pic de visite de la semaine précédent l’évènement est proche du nombre de visiteurs du samedi. > Les visites restent importantes ​la semaine suivant l’évènement. > Les sites des collectivités ​n’ont pas généré beaucoup de trafic mais c’est toujours mieux que le site de Fréquence écoles... > Facebook est très influent, ainsi que le référencement naturel. Twitter tire son épingle du jeu… mais ne joue pas le même rôle que Facebook. > L’adresse simple web et courte doit être maintenue dans la mesure du possible​. Il peut être pertinent de posséder le .com et le .fr pour éviter les égarements : beaucoup de visites sont en effet directes. ANALYSE > La stratégie de communication est efficace. Les données collectées permettront de l’optimiser pour les éditions suivantes > L’identité visuelle de la manifestation crée le débat.​Les retours expriment régulièrement une difficulté à se représenter l’événement > La fréquentation de la manifestation pourrait être augmentée​par une plus forte mobilisation de groupe de familles le matin Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 22/39
  23. 23. 2. Impliquer 5 réseaux thématiques pour mobiliser 150 professionnels   a) Le séminaire Interasso : une démarche pour mobiliser les professionnels autour de l’éducation aux médias numériques Depuis Septembre 2013, les réseaux thématiques régionaux suivants sont impliqués dans le projet EVENT : ● Le Graine Rhône-Alpes ● L’IREPS ● Resacoop ● Le CR•DSU ● Le CRIJ Rhône-Alpes À l’occasion de 3 sessions de travail dédiées, ces structures ont contribué : ● à la conception du temps professionnel de la manifestation ● à la stratégie de communication ● à la diffusion de l’information au sein de leur réseau Une approche thématique pour mobiliser davantage les différents réseaux : Le bilan de la première édition du temps pro proposée à Bourg en Bresse en janvier 2014 met en avant le nécessité d’une démarche plus ciblée pour améliorer la fréquentation de ce temps de formation. 3 parcours thématiques ont été proposés : ● Santé ● Développement durable ● Emploi   b) Définir la stratégie de communication grâce au séminaire nterasso Une stratégie de communication ciblée, élaborée collectivement à l’aide d’un outil d’animation s’appuyant sur la description d’individus cibles fictifs Lors des séances de travail organisées avec les acteurs du séminaire interasso, nous avons pu utiliser une méthode de codesign désormais maîtrisée par l’équipe de Fréquence écoles : La méthode des Personna ETAPE 1 _​ Définir des personna représentatifs des publics titulaires du BAFA  ETAPE 2 _​ Définir le message essentiel de la communication, le plus adapté pour ces personna  ETAPE 3 _​ Définir le canal le plus adapté pour s’adresser ces personna  Retrouver ic​i le bilan de cette séance de travail​. Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 23/39
  24. 24. LES PERSONA, conçu collectivement sur Google Drive / Google Diaporama. Synthèse des messages essentiels à développer par profil > Les réseaux Information jeunesse et Éducation au développement durable :​échanger avec mon réseau, trouver de l’innovation pour les jeunes et pour la visibilité de ma structure > ​Les réseaux éducation populaire​: échanger avec mon réseau, trouver de l’innovation pour les jeunes et pour la visibilité de ma structure + réécriture du projet associatif > ​Acteur de la politique de la ville​: Le numérique est un outil au service des projets de territoire, pour les équipes des services de la politique de la ville > Acteurs de l’éducation à la santé : ​découvrir une autre approche de la santé, être à l’aise avec les Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 24/39
  25. 25. pratiques numériques des jeunes afin de les accompagner au mieux. En résumé Trouver de l’ INNOVATION / Mieux accompagner la JEUNESSE / Améliorer sa VISIBILITÉ / Participer à un RÉSEAU D’ÉCHANGES / Nourrir mes PROJETS c) Mise en oeuvre de la communication avec les réseaux de professionnels Le mailing Invitation mailing pour la journée professionnelle du 30 janvier via mailjet > 881 contacts issus d’une BDD constituée à partir des différents dossiers des partenaires. > et invitation des professionnels mobilisés via les conférences territoriales.   Inscriptions - profil   > Au final, 130 personnes se sont inscrites - en ligne - pour ce temps professionnel et 98 personnes se sont déplacées le Jour J. > 75 % des participants viennent du département de la Loire, 20 % du Rhône. Les départements de l’Ain et de l’Isère sont représentés à la marge (2 inscrits pour chacun d’eux). > Des agents venus des régions Poitou-Charentes et Basse-Normandie sont venus étudiés l’opportunité de l’événement pour leur territoire.         Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 25/39
  26. 26. ANALYSE DE L’ACCUEIL DES PROFESSIONNELS > ​La deuxième édition du temps professionnel ​montre l’intérêt croissant que les professionnels portent à la thématique, tant par l’augmentation de la fréquentation (3 fois plus) que par la diversité des domaines professionnels mobilisés. > La stratégie de mobilisation thématique est pertinente​mais insuffisamment appuyée dans la médiation. Nombreux sont ceux qui n’ont pas vu les liens. > La dimension régionale peut encore être renforcée​en proposant un temps plus long facilitant les possibilités de déplacement pour les professionnels des départements plus éloignés. > La communication en direction des professionnels mobilisés lors de la précédente édition d’EVENT (dans l’Ain) aurait du faire l’objet d’une stratégie spécifique. > Le succès du mailing est très bon, de manière globale. Cependant, le taux d’audience de l’invitation adressée aux professionnels des conférences est excellent. Les conférences territoriales permettent de flécher nécessairement vers les parcours professionnels, 33 % a priori.     Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 26/39
  27. 27. 3. Concevoir une programmation originale et adaptée aux attentes des différents publics ciblés a. Des activités organisées au sein de 4 espaces distincts   Afin d’organiser la diversité des activités proposées dans la salle d’exposition “JOUER/FABRIQUER”, 4 espaces ont été délimités avec, pour chacun, des objectifs précis : ESPACE PETITS > Créer un temps de discussion et d’échanges autour du numérique et de la petite enfance > Découvrir des outils adaptés à la petite enfance permettant de préparer le développement des compétences numériques des enfants. > Mettre à distance l’injonction de consommation d’outils comme les limites du modèle économique de la gratuité pour les enfants ESPACE JEU VIDEO > Faire le point sur les compétences développées dans le cadre de la pratique du jeu vidéo > Permettre aux parents de découvrir les jeux, sans diabolisation ni angélisme excessif > Encourager la communication familiale autour du jeu vidéo ESPACE ROBOTIQUE PROGRAMMATION > Questionner la place de la robotisation et de la programmation dans notre société > Apprendre à fabriquer un robot, à le programmer, à le coder comme à l’assembler ESPACE MASS MEDIAS > Faire le point sur les techniques de réalisation des publicités pour générer de la frustration et in fine de l’envie > Comprendre l’utilisation technique et stratégique de la retouche d’image > Entrer dans la stratégie de construction de son identité personnelle et sa e-reputation Sur ces espaces, 70 % des activités proposées ont fait l’objet d’une conception originale. Retour des médiateurs sur la portée des activités : Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 27/39
  28. 28. b. Une médiation renforcée autour de compétences spécifiques   Le bilan de l’édition précédente avait pointé la nécessité de renforcer la médiation afin de proposer au public un accompagnement qualitatif autour des activités proposées. Afin d’atteindre cet objectif, la programmation et la médiation ont été pensées à 2 niveaux : ● Chaque activité proposée était ainsi “dirigée” par un ou deux animateurs professionnels ● Pour chaque espace, des médiateurs de renfort ont contribué à fluidifier les temps d’attente et apporter des informations complémentaires au public. Les médiateurs sont tous issus d’une filière INFOCOM proposée par L’IRAM à Saint-Étienne. Ils ont été impliqués dans le projet dans le cadre de leur formation et ce dès le mois de septembre, à raison de 3h par semaine. En parallèle, chaque espace a fait l’objet d’une formation spécifique organisée dans le mois précédent l’événement afin de transmettre les éléments clés du projet de médiation. c. Des parcours par niveau pour les scolaires Les scolaires ont été accueillis sur 3 périodes échelonnées. ● Les élèves de primaire de 9H à 11H ● Les élèves des collèges de 10H à 12H ● Les élèves des lycées de 11H à 14H Chaque classe s’est vu attribuée un planning spécifique leur proposant de découvrir 4 activités de la programmation. Compte tenu de l’important volume d’élèves et du nombre de classes accueillies en même temps, la proposition thématique initiale n’a pas pu être totalement prise en compte. Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 28/39
  29. 29. Quel accueil des classes sur site ? Pour garantir aux enseignants une bonne qualité d’accueil, une équipe de 14 bénévoles a été  constituée.  Il s’agit d’étudiants en L3 INFOCOM et de volontaires de l’AFEV.  Ainsi chaque classe a pu disposer d’un accompagnateur sur le site, guidant les élèves et les  enseignants d’un espace à l’autre.  Les retours des enseignants > L’analyse du retour des enseignants montre que le parti-pris retenu pour ces parcours scolaire était moins bien adapté aux lycéens. > Plus globalement les enseignants estiment que les groupes étaient trop importants. d. Des parcours thématiques pour les professionnels   Le temps pro en étape : 1. Les 100 professionnels ont été accueillis dès 15H le vendredi 30 janvier. 2. L’accueil général s’est fait dans des conditions acoustiques insatisfaisantes faute d’espace adapté pour ce temps en plénière. 3. Les professionnels ont été réunis par thématique et accompagnés dans l’espace JOUER/FABRIQUER par un guide. 4. Ce dernier s’est chargé d’introduire chaque espace (mass médias, espace petit, robotique et jeux vidéos) en mettant en avant le lien entre les activités proposées et la thématique retenue. 5. Les professionnels disposaient ensuite d’une quinzaine de minutes pour découvrir les différents ateliers et interagir avec les animateurs et les médiateurs. 6. Un dernier temps libre leur a permis de naviguer dans l’espace “Découvrir”. Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 29/39
  30. 30. Les retours des professionnels : Les professionnels ont, comme les enseignants, regretté que le lien avec la thématique n’ait pas été plus approfondi. « Je trouve que le concept ainsi que les différents intervenants étaient très intéressants. Pourtant je n'ai absolument pas vu de lien avec mon thème. » « Les espaces ont été fort intéressants mais la thématique trop survolées . » Pour autant, ils considèrent que ce moment leur a permis d’apprendre des choses utiles pour leur culture professionnelle. Quelle affirmation correspond le mieux à votre sentiment à l’issue de l’expérience ? Le retour est donc plutôt positif même s’il faut entendre la frustration exprimée. « Pour compléter ce bilan, j'ajouterai que le temps pro était trop court. Difficile d'explorer tous les stands au regard d'un grand nombre de participant. » Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 30/39
  31. 31. « Beaucoup trop de monde, pas de micro, il était donc impossible d'entendre ce qui était expliqué en introduction des différents ateliers. » « Un grand pas de côté fait sur une somme importante d'idées préconçues, je recommande cette formation. » « Journée très intéressante qui permet de "dédiaboliser" le rapport aux médias chez les jeunes et d'amener des pistes de réflexions dans notre pratique professionnelle, ainsi que des outils concrets à visée des jeunes et des familles que l'on reçoit. » Les retours des animateurs sur l’adéquation des activités aux différents types de publics accueillis : Adapté aux primaires Adapté aux collégiens Adapté aux lycéens Adapté aux professionnels Adapté au grand public MASS MÉDIAS Adapté Adapté A reprendre A reprendre Adapté ROBOTIQUE Adapté Adapté A reprendre A reprendre Adapté JEUX VIDÉO A reprendre Adapté Adapté A reprendre Adapté ESPACE PETIT Adapté A reprendre Adapté   ANALYSE > Cette nouvelle édition confirme le savoir-faire de l’équipe en matière de médiation grand public > Les propositions pour les professionnels comme pour les enseignants accompagnant les classes doivent être étoffées - il semblerait pertinent de proposer sur cette journée du vendredi une programmation de conférence > Un effort particulier doit être fait en ce qui concerne les lycéens > Les animateurs ont également eu du mal à calibrer leur discours face aux professionnels - un temps de formation plus important sur l’approche thématique aurait sans doute contribué à les rendre plus à l’aise   Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 31/39
  32. 32. PARTIE 3.​​Profiter de la dynamique EVENT pour créer, interroger et publier des ressources 1. Formaliser des ressources en éducation aux médias numériques a. Un dossier pédagogique Le dossier pédagogique permet d’accompagner les espaces mais aussi d’aller plus loin en classe, autour de l’événement EVENT42. Le dossier rappelle l’entrée par parcours et s’attache à définir les enjeux éducatifs des espaces. > Le Parcours Santé Les médias sont devenus un espace de socialisation à part entière et influencent les comportements des enfants et des adolescents au même titre que l'école et la famille. La consommation médiatique des adolescents est donc directement corrélée à l'estime de soi, aux relations amoureuses, à la sexualisé, à l'alimentation et au rapport à l'autre. C'est à dire à la Santé. > ​Le Parcours Développement durable Pour éduquer au développement durable, il faut nécessairement développer l'esprit critique et questionner les modèles de consommation existants. Le développement des technologies numériques offre des opportunités pour contourner l'obsolescence programmée ou développer le télétravail et réduire les transports. EVENT42 propose de montrer le potentiel de l'éducation aux médias numériques aux acteurs du développement durable. > ​Le Parcours Citoyenneté Quels sont les comportements appropriés dans une société numérique? Quel usage responsable de ces technologies ? Former les citoyens responsables de demain ? Savoir vivre dans une société numérique ? Les technologies d’aujourd’hui ne sont pas que de simples gadgets numériques, mais des outils qui permettent de chercher, comprendre, communiquer et partager. ​EVENT42​permettra de faire le point sur le rôle du collaboratif, du libre, des données ouvertes, du hacking... dans ce projet de société. Format du dossier :​20 pages nourries d’illustrations et de graphiques, produit pour l’évènement. Envoyé par mail 8 jours avant l’évènement. Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 32/39
  33. 33. SOMMAIRE Partie 1 : ESPACE ROBOTIQUE / PROGRAMMATION Ce qu’il faut comprendre sur les robots Partie 2 : ESPACE JEUX_VIDÉO Ce qu’il faut comprendre sur le jeu vidéo Partie 3 : ESPACE MASS MEDIAS Ce qu’il faut comprendre sur l’audience, l’attention et la séduction dans les médias LES ILLUSTRATIONS/PANNEAUX 11 panneaux ont été produits pour soutenir l’appropriation des notions et plus encore, permettre aux enseignants de s’appuyer sur des visuels pour échanger avec leurs élèves.   ANALYSE >​Le dossier semble manquer de technicité au regard des habitudes des enseignants.​Une approche plus méthodologique, du type scénario pédagogique en lien avec les programmes aurait été plus pertinente. > ​Dossier envoyé un peu tard,​certainement trop dense mais qui reste intéressant et qui propose une première documentation aux enseignants. > ​Pour de nombreux établissements, nous n’avions pas le mail direct des enseignants.​Difficile alors de connaître la véritable audience de ce dossier et de savoir qui l’a bien réceptionné pour une utilisation en amont.       Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 33/39
  34. 34. b. Un catalogue des activités Le catalogue sera produit dans les suites d’EVENT42. Il devrait être finalisé et livré pour le mois de juillet 2015.                                                Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 34/39
  35. 35.   2. Diffuser des ressources thématiques auprès des professionnels inscrits   En retour de la manifestation, un mailing a été adressé à l’ensemble des professionnels inscrits aux conférences territoriales et au temps professionnels leur permettant de revenir sur les différents thèmes. Pour chacun d’eux, une liste de ressources et de lien a été proposés. http://frequence-ecoles.org/2015/02/11/event42-des-ressources-des-liens-des-contenus-pou r-les-professionnels/ 50% de taux d’ouverture et de clics. Un succès très important et qui montre l’intérêt des professionnels sur la ressource.       Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 35/39
  36. 36.   3. 5 dispositifs innovants autour du code et de la programmation conçus dans le cadre du PEDAGOLAB Pedagolab42 permet d’inventer des dispositifs pour l’apprentissage du code et de la programmation à destination d’enfants de moins de 12 ans. Au sein du Learningcenter de l’IRAM, il a accueilli 30 personnes le mercredi 29 Octobre 2014 à Saint-Etienne. Six équipes composées de codeurs, graphistes, professionnels de l’éducation et designers ont du conceptualiser et présenter six projets (voir plus bas) :   Un état de l’art sur le code à l’école S’inscrivant dans une ré exion autour des enjeux de l’apprentissage de la programmation aux enfants de moins de douze ans, le PEDAGOLAB42, organisé par Fréquence Écoles, est un événement collaboratif et volontaire, un dispositif innovant de conception d’outils d’animation pédagogique. Pour cela, il rassemble une vingtaine de personnes sélectionnées au préalable pour travailler ensemble autour du thème de l’éducation aux médiaset au numérique à l’école. L’objectif final est de concevoir et de fabriquer ensemble un prototype qui permettrait aux enfants de moins de douze ans de découvrir le code, sa narration, ses fonctions, ses usages, a n de mieux appréhender les médias. Afin d'appréhender l’apprentissage du code, de la programmation et du hacking, cet état des lieux présente une sélection de projets relatifs à cette thématique (applications, événements, apprentissage à l’école, programmes) mais ouvre aussi le champ d’ étude au-delà de cette seule thématique en présentant des projets potentiellement inspirants sur le rôle du numérique dans l’ apprentissage ou sur des dispositifs pédagogiques « innovants ». Ainsi, cet état des lieux nous permet de mesurer l'avancée des ré exions,des opinions et des positions tout autour du monde. Notre état des lieux présente des projets du monde entier, permettant de découvrir la programmation, d’éduquer aux médias ou d’enseigner « autrement » à telle ou telle catégorie de la population (personnes âgées, lycéens en dif culté, enfants, etc.). Etat des lieux accessible en téléchargement​,​en suivant ce lien.       L’évènement a été largement relayé sur les réseaux sociaux et en particulier sur ​Twitter.   Retrouvez ici un extrait du tagboard de #pedagolab42    Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 36/39
  37. 37.   Maquette de projets développés : Lycode (utiliser les « conditions ») : ​Avec Lycode, on code avec ses mains, avec des objets physiques et on voit directement ce qu’il se passe à l’écran. C’est en ça que le projet est innovant. Loin des pages de code et des claviers, Lycode donne enfin la possibilité de manipuler et de (re)ssentir en temps réel ce qui se passe. Via des formes connectées et connectables, chacune correspondant à une fonction, l’enfant fait le lien entre ce qu’il voit et ce qu’il fait. Ifden le Robot (optimiser le code) : Ifden, c’est un chemin vers l’efficacité, l’enfant maximise et perfectionne sa réflexion en faisant évoluer sa mascotte, Ifden, un robot sympathique et malin. Ifden est une porte d’entrée du code grâce aux mathématiques. Ici les mathématiques sont dynamisées par une finalité d’évolution du robot. Data Carte (s’approprier le code) : Coder c’est bien, savoir utiliser le code déjà existant, c’est également fûté. Les codeurs le savent. Se réapproprier l’existant est un gain de temps, de ressources et aussi une assurance que l’on est sur la bonne piste. Avec Data Carte, notre jeune codeur et ses camarades ne partent pas de rien. Ils apprennent à chercher, à trier, à vérifier, à réemployer. Dispositif simple à mettre en place, il pourrait avoir pour nom « Bien chercher pour mieux trouver ». Surprise Programmée (coder en collaboration) : Travailler en équipe, c’est essentiel. Coder en équipe, c’est génial. Se mettre d’accord, c’est parfois délicat. Avec Surprise Programmée, on aborde ces trois aspects organisationnels efficacement car chaque fragment est complémentaire et ensemble, on atteint un objectif plus grand et plus valorisant. Le Chaudron Magique (déduire et choisir) : Coder et jouer c’est possible. Coder en jouant c’est le Chaudron Magique. A travers un parcours semé (ou non) d’obstacles et de choix à faire, l’enfant sait que la victoire dépend de ses observations. Une approche du choix exaltante et entraînante. Manitou du Code (analyser le code) : Le Manitou du Code est un sage. Un sage est au fait de son environnement et sait en décrypter les codes. Ici, on analyse par exemple une page web. Un environnement dont la façade est connue de toutes et tous mais dont les secrets sont révélés un à un, par un subtil jeu de devinette où la logique est à l’honneur   ANALYSE > Difficile de passer à la réalisation effective des outils imaginés malgré deux réunions réalisées au sein de Telecom Saint étienne. On est resté au stade du projet. Le format d’une journée du pedagolab est sans doute insuffisant. Un temps supplémentaire (1 ou 2 jours) pour passer du concept à la maquette pourrait s’avérer pertinent. > L’état des lieux a été très consulté sur les réseaux. 2300 vues sur le site de partage slideshare. Très bon score pour cette publication. > Au delà des projets imaginés lors de cette manifestation, le pedagolab a également contribué à renforcer le réseau des professionnels mobilisés autour de l’éducation aux médias et permis d’identifier des ressources d’animation et de formation pour EVENT. > Quid du lien avec les entrepreneurs créés avec ce type de manifestation. Innover et prototyper c’est aussi penser la fabrication, le prototypage et la commercialisation. ​Comment propulser, accompagner sans tomber trop dans le marchand...  Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 37/39
  38. 38. PARTIE 4.​​SYNTHÈSE a. Bilan financier Total des dépenses : 104650 euros   Total des recettes : ​97050 euros       Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 38/39
  39. 39. b. Le budget en détail c. Conclusion               Bilan EVENT42 _ 09 mars 2015 / 39/39

×