0 Copyright 2015 FUJITSU
Fujitsu
World Tour
2015
La vision de
Fujitsu : l’humain
au centre du digital
Human
Centric
Innova...
1 Copyright 2015 FUJITSU
Allons-y!
Bonjour Benjamin !
Bien sûr, toujours prêt !!!
Bonjour Bruno !
Es-tu prêt pour le World...
2 Copyright 2015 FUJITSU
Benjamin Revcolevschi
Directeur Général,
Fujitsu France
Bruno Sirletti
Vice Président, Directeur ...
3 Copyright 2015 FUJITSU
Un monde hyperconnecté
Copyright 2015 FUJITSU
4 Copyright 2015 FUJITSU
Parler simplement de choses complexes
Copyright 2015 FUJITSU
5 Copyright 2015 FUJITSU
Digital… un nouveau rôle pour l’IT
 Digitalisation : la transformation numérique des services, d...
6 Copyright 2015 FUJITSU
Les opportunités de la révolution digitale pour
l’entreprise
Gains de
productivité
7 Copyright 2015 FUJITSU
Airbus
Copyright 2015 FUJITSU
8 Copyright 2015 FUJITSU
Les opportunités de la révolution digitale pour
l’entreprise
Gains de
productivité
Plus de valeur...
9 Copyright 2015 FUJITSU
Caixa Bank
 Création des distributeurs intelligents
Copyright 2015 FUJITSU
10 Copyright 2015 FUJITSU
La révolution digitale : 4 défis
Industrie 4.0
Pouvoir accru du consommateur Ere des challengers...
11 Copyright 2015 FUJITSU
Les entreprises ont des contraintes fortes pour
relever ces défis
Complexité des
systèmes
Manque...
12 Copyright 2015 FUJITSU
Créer de la valeur dans un monde
hyperconnecté
 L‘Humain, au centre du digital
Copyright 2015 F...
13 Copyright 2015 FUJITSU
Notre vision : Human Centric Innovation
Au service de l’individu :
Plus de
connectivité
&
Plus d...
14 Copyright 2015 FUJITSU
La roadmap “Human Centric Innovation”, pour vous accompagner
Associer l’humain,
l’information et...
15 Copyright 2015 FUJITSU
Notre vision : Human Centric Innovation
Au service de l’individu :
Plus de
connectivité
&
Plus d...
16 Copyright 2015 FUJITSU
Ville de Barcelone
Copyright 2015 FUJITSU
17 Copyright 2015 FUJITSU
La Région Pays de la Loire
Copyright 2015 FUJITSU
18 Copyright 2015 FUJITSU
Université de Tokyo
Copyright 2015 FUJITSU
19 Copyright 2015 FUJITSU
Notre vision : Human Centric Innovation
Au service de l’individu :
Plus de
connectivité
&
Plus d...
20 Copyright 2015 FUJITSU
La Poste – Pôle Colis
Copyright 2015 FUJITSU
 Migration vers la plateforme in-memory SAP Hana
p...
21 Copyright 2015 FUJITSU
Notre vision : Human Centric Innovation
Au service de l’individu :
Plus de
connectivité
&
Plus d...
22 Copyright 2015 FUJITSU
Soitec
Copyright 2015 FUJITSU
23 Copyright 2015 FUJITSU
Pourquoi Fujitsu ? Un acteur différent
“Human Centric Innovation”
 Excellence du service, relat...
24 Copyright 2015 FUJITSU
25 Copyright 2015 FUJITSU
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentation Plénnière FWT15 Paris - La vision de Fujitsu : “Human Centric Innovation

349 vues

Publié le

La vision de Fujitsu : “Human Centric Innovation”.
Bruno Sirletti, Vice President, Head of Marketing, Fujitsu Western & Eastern Europe, Middle-East, India & Africa
Benjamin Revcolevschi, Vice-Président, Directeur Général Fujitsu France

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
349
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Copyright 2011 FUJITSU
  • Benjamin et Bruno arrivent de chaque côté de la scène au même moment
    Benjamin: Quelle synchronisation parfaite ! Ah, la magie du monde hyperconnecté… Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, je vous prie d’accueillir comme il se doit Bruno Sirletti, Directeur Marketing WEMEAI.
    Bruno : Merci à tous ! Merci Benjamin, pour ton invitation à ce très bel événement que j’ai acceptée avec grand plaisir.
    Benjamin : Plaisir partagé, Bruno ! Bon, je dois quand même t’avouer qu’avec tous les échanges que nous avons eus pour préparer le FWT, j’ai plus de messages de toi sur mon smartphone que de mon épouse et mes enfants réunis…. Pourtant, ils sont super connectés… Entre les bracelets connectés, les tablettes, les consoles de jeux, les appareils électroniques, les smartphones,…. Ma famille est devenue une micro société hyperconnectée.
  • Bruno : Et bien, je te rassure, Benjamin, tu as une famille parfaitement normale et vos appareils font partie des 10 milliards d’objets connectés et feront partie des 50 milliards, au bas mot, qu’il y aura sur cette terre d’ici 2020. C’est la grande tendance de l’internet des objets qui révolutionnent, certes les familles mais aussi les entreprises.
    Qui dit objets connectés, dit création de données. Selon IDC, en 2020, seront générées 10 fois plus de données qu’en 2013 !

    Benjamin : Oui, la création de données et même la création de valeur au niveau économique et social, pour les Hommes (avec un grand H) et pour les entreprises.

    Bruno : Tout à fait ! Analyses prédictives, internet des objets, hyper-connectivité,…. Bienvenue dans le monde du Big Data !
  • Benjamin: Oui, le monde du Big Data est un univers qui n’a pas de frontière. Rien de tel que de prendre quelques exemples pour pouvoir aborder ce vaste sujet.
    Comme chez Fujitsu, nous ne sommes pas comme les autres, pour parler Big Data et transformation Digitale, aujourd’hui, nous parlerons d’un cœur, d’une aile d’avion et d’un œil.
  • Bruno : Oui, en effet, parler de choses complexes à travers des exemples simples.
    Nous sommes en réalité en pleine révolution!
    Ces changements présentent de nouveaux enjeux technologiques. Lorsque, aujourd'hui, nous parlons de digitalisation, nous entendons par là des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) qui sont incorporées dans des produits, services, processus, infrastructures sociales, et dans les objets de notre quotidien. Le numérique a aujourd’hui le pouvoir d’améliorer les expériences des individus et crée ainsi de la valeur (commerciale et sociale.).

    Benjamin : J’entends parler de transformation Digitale chez l’ensemble de nos clients et au plus haut niveau. La semaine dernière, encore, Patrick Pouyanné, nouveau Directeur Général de TOTAL, affirmait dans Usines Nouvelles : « je vais déployer un plan digital à travers tous nos métiers, car c’est un sujet important pour notre avenir. Je nommerai prochainement un Chief Digital Officer. Ce ne sera pas un informaticien car je pense qu’il vaut mieux quelqu’un issu du business", (Lien : http://www.usine-digitale.fr/article/relation-client-industrie-4-0-et-open-innovation-les-trois-axes-de-la-feuille-de-route-digitale-du-pdg-de-total.N328808) Une vraie transformation, donc, mais quelles opportunités pour les entreprises ?
  • Bruno : Pour moi, la réponse est claire !
    Tout d’abord, les gains de productivité :
    Le modèle : Les géants du digital comme Google et Facebook ont démontré que la technologie pouvait permettre de déployer de nouveaux business model sans investissements initiaux majeurs : ni en terme d’effectifs, ni en terme d’actifs matériels importants autres que l'accès aux centres de données. Ils fournissent des plates-formes numériques qui évoluent à une vitesse vertigineuse. Skype, par exemple, gère désormais près de la moitié des appels internationaux au monde.
    MAIS : Les entreprises dont l’activité implique des infrastructures physiques lourdes, ainsi que des effectifs et ressources matérielles importants, constituent la majeure partie de l'économie mondiale. Ils ne peuvent certes pas opérer exactement de la même manière. Cependant, les TIC leur offrent de formidables opportunités de bénéficier de gains de productivité.




  • Benjamin : Merci pour cet exemple, Bruno ! Nous sommes en effet dans l’illustration parfaite de la digitalisation ! Illustrons-le avec un autre cas, cette fois-ci en France : le cas d’Airbus.
    il y a 40 ans Airbus construisait dix avions par an. En 2013, ils en ont construit 623. Dans les années à venir, ce chiffre pourra atteindre près d'un millier. Ils ont l'une des lignes de production les plus complexes du marché. Un A380, par exemple, est constitué de sous-ensembles (nez, ailes, fuselage, …) issus d’usines françaises, allemandes, espagnoles et britanniques. L’inventaire des composants représente donc un coût considérable pour Airbus et la sécurité ainsi que la traçabilité de l'ensemble du processus sont incontournables. Evidemment aucune erreur ne peut être tolérées et une maintenance parfaite est absolument essentielle. Les données s’accumulent en fonction de la durée de vie de l'avion. En 2012, Airbus en produisait 1,2 k chaque année. En 2017, ils attendent plus de 2,8 k, plus que le double en cinq ans seulement.
    Au vu de ces chiffres, la manipulation des données associées à leurs opérations était devenue intenable.
    La solution pour Airbus était de transforme le physique en numérique. Fujitsu a donc accompagné Carlo Nizam, le Directeur du RFID et de la traçabilité d’Airbus (Airbus Group's head of RFID and value chain visibility), dans l’intégration du RFID dans les lignes de production et dans les avions. Cette technologie permet d’étiqueter électroniquement des composants et d’avoir plusieurs informations, telles que le numéro de pièce, numéro de série, date de fabrication et même l'historique de l'entretien.
    L’intégration du RFID a été une vraie révolution avec des composants désormais gérés et suivis par la ligne de production, l’identification précise des emplacements de stockage des pièces et leurs statuts, le contrôle plus affiné des stocks de pièces avec des délais considérablement raccourcis pour la fourniture de pièces et l'élimination des doublons. Il n'y a plus de retards ou de délais inutiles.
    Par exemple, avant, une vérification manuelle des sièges et des gilets de sauvetage pouvait prendre plus de quatorze heures alors que cela prend désormais 20 minutes.
    Cette technologie devrait permettre de réduire les coûts d'inventaire de la chaîne d'approvisionnement de plus de 20%. Avec environ 30 avions A380 (à 480M $ l’unité) livrés chaque année, vous pouvez imaginer les économies que cela génère.
    D’ailleurs, tous les avions de la prochaine génération d'Airbus, l'A350 XWB, sont désormais livrés avec près de 2.000 éléments équipés de tags RFID.

    Fujitsu a su se différencier grâce à des caractéristiques majeures :
    Données dans la puce et non plus dans des systèmes de stockage.
    Résistance en température et pression
    Lecture à distance
  • Bruno : En effet, c’est un excellent exemple. Le digitalisation, c’est aussi exploiter le pouvoir des technologies numériques au niveau des produits, des services et de la gestion globale des entreprises, pour développer de la valeur pour le client, se positionner avec un avantage concurrentiel sur le marché et être moteur de croissance.
  • Bruno: C’est exactement ce que nous avons fait avec CaixaBank.
    CaixaBank, c’est la banque qui exploite le plus grand réseau de distributeurs automatiques en Espagne et le 3ème en Europe. 7,5 millions de personnes (clients Caixa ou d’autres banques) utilisent leurs machines chaque mois pour effectuer leurs dépôts et retraits d’argent. Leurs terminaux ont effectué 560 millions de transactions l'an dernier et ont distribué plus de € 32,4 milliards. Dans le monde de la banque de détail, l'attraction et la rétention de la clientèle constituent un enjeu majeur et, comme vous le savez, le distributeur automatique est l’un des éléments clés du parcours client.
    Pour conserver sa position de leader, CaixaBank a décidé d’inviter 1000 clients à participer à sa réflexion autour d’un distributeur automatique intelligent. C’est ainsi que le «Punt Groc » (ou point jaune) a été créé avec l’accompagnement de Fujitsu dans la mise en place des nouveaux modèles de distributeurs de billets, des ATM Fujitsu séries 100 fabriqués dans notre usine à Malaga.
    Quelles sont les particularités de ces distributeurs ? Et bien, elles sont nombreuses !
    Ils disposent d’un lecteur sans contact permettant de retirer de l’argent sans insérer de carte, ou encore en utilisant un smartphone ou un autre device. CaixiaBank est la première banque a avoir installé le système dans ses guichets automatiques.
    Autre particularité, le distributeur dispose d’un double écran, l'un permet de gérer les transactions et l'autre permet de fournir un soutien opérationnel. Un avatar, capable de parler la langue des signes, accompagne les clients dans leurs opérations et effectue des recommandations personnalisées selon le profil et l’historique du client.
    Par ailleurs, pour payer en espèces, le distributeur dispose d’un système de reconnaissance de billets de banque, pour prévenir la fraude.
    Encore une fois, Fujitsu s’est démarqué par son adaptabilité, son innovation et son approche de co-construction avec son client.
  • Bruno : Merci Benjamin ! Encore un très bel exemple de digitalisation !
    Les entreprises digitalisées génèrent de l'intelligence d'une nouvelle manière. Nous sommes alors dans un monde où les frontières tombent peu à peu, que ce soit entre les différentes industries, entre les entreprises et les particuliers ou encore entre le hardware et le software. L’hyperconnectivité change peu à peu les règles du jeu.
    Quels en sont les impacts ? 4 majeurs :
    Avec la digitalisation, les consommateurs ont plus de pouvoir que jamais. Les informations concernant les produits sont accessibles gratuitement et à tout moment. Beaucoup de services numériques sont gratuits et les clients n’ont jamais été aussi exigeants. Comme nous l’avons également vu avec CaixaBank, quand il s’agit d’innovation, la frontière entre le client et le fournisseur s’estompe.
    La digitalisation consacre également une nouvelle ère, celle des challengers. Désormais avec l’accès aux technologies cloud et mobiles, une bonne idée et de la volonté, tout le monde peut innover et créer une entreprise.
    D’ailleurs, aujourd’hui certaines entreprises innovent radicalement dans leur modèle de fabrication. L’«Industrie 4.0 » en est un parfait exemple. Il s’agit d’une initiative stratégique menée par l'industrie manufacturière allemande, les universités et le gouvernement. Elle vise à la digitalisation des processus de bout-en-bout, pour concevoir, fabriquer et livrer une grande diversité de produits adaptés aux besoins individuels, le tout à faible coût et avec une plus grande agilité. Les usines connectées sont donc un atout crucial pour les fabricants. D’ailleurs, comme évoqué ensemble tout à l’heure, il semblerait qu’Airbus l’ait déjà bien compris !
    Enfin, la digitalisation comporte aussi certains risques, notamment en termes de sécurité qui reste le défi majeur. Le nombre d'incidents signalés a augmenté de 48% en 2014 avec près de 43 millions, et a connu un taux de croissance annuel de 66% depuis 2009. Dans un monde où l'information circule librement, les données privées sont en danger et nous devons trouver des solutions pour protéger les personnes.

    Benjamin : En effet, Bruno, les impacts de la révolution digitale sont loin d’être anodins. D’ailleurs, en terme de IT, les impacts et challenges sont aussi majeurs.
  • Benjamin : Si nous regardons l’évolution d’une entreprise, le besoin de nouvelles applications est permanent. Pour avancer au rythme des nouvelles technologies, des mises à jour régulières de l’infrastructure sont nécessaires. Cette évolution exponentielle a conduit à une grande complexité du système IT.
    Lorsque nous sommes sollicités pour analyser la situation d’un client, nous constatons toujours une grande hétérogénéité. Avec des applications qui sont fréquemment utilisées alors que d’autres sont à peine manipulées, certaines sont connectées, d’autres ne le sont pas. Comprendre la logique de l’activité et les changements qui sont impliqués représentent un défi immense pour beaucoup d’entreprises qui tentent de répondre à cette complexité croissante.
    Financièrement, cette complexité pose un important problème. Ainsi, 67% des dépenses IT sont dédiées à maintenir le système. Pourtant, le besoin en innovation est plus important que jamais pour générer de la croissance et la digitalisation de l’entreprise devrait être une priorité pour toutes les organisations. En réalité, la majorité des entreprises ne peuvent consacrer qu’un tiers de son budget à de nouveaux projets de développement et de transformation.
    Par ailleurs, la création de valeur par les données est un autre challenge de taille pour les entreprises. L’analyse prédictive, le marketing digital, le cloud et l’internet des objets offrent de nouvelles perspectives en termes de BI. Mais ce qui est déterminant ici, c’est la gouvernance centrale du système IT permettant d’anticiper les risques liés à la sécurité et la protection des données.
    Enfin, les nouvelles technologies nécessitent des compétences et savoirs spécifiques, des sachants capables de mener à bien leur digitalisation et leur transformation.

    Alors, Bruno, comment une entreprise peut-elle gérer cette complexité croissante du système IT? Comment peut-elle investir plus de ressources pour l’innovation?
  • Bruno : Pour produire de la valeur dans un monde hyperconnecté, les entreprises doivent mettre les personnes au centre de toutes ces technologies digitales. Ce sont les individus qui innnovent et qui créent de la valeur pour les clients.
    Dans un monde où l’intelligence artificielle des machines est de plus en plus exploitée, nous devons nous assurer que celle-ci est bien utilisée dans l’intérêt des personnes, pour leur permettre de mieux vivre et de valoriser au maximum leur potentiel de créativité.
    Chez Fujitsu, nous sommes convaincus que la technologie existe pour encourager les initiatives des individus et les aider à atteindre leurs objectifs. Il ne s’agit pas uniquement de processus automatisés, mais bien de l’usage qui en est fait pour collaborer et créer de la valeur.

    C’est sur cela que notre approche “Human Centric Innovation” est fondée !
  • Bruno :
    Human Centric Innovation est donc notre approche, selon laquelle le pouvoir de la technologie est mis au service des personnes, pour créer de la valeur commerciale et sociale. Une approche où l’innovation provient de la valorisation des personnes, en leur donnant accès à l’information.
    Rapprocher les personnes, les informations et l’infrastructure est fondamental pour créer de la valeur, et ces trois dimensions sont les pilliers de la gestion des organisations.

    L’approche Human Centric Innovation consiste en la convergence de trois fondamentaux:

    L’Humain (Human Empowerment) : comment rapprocher et valoriser les personnes, anisi qu’améliorer leur expérience

    Plus créatif (Creative Intelligence) : comment créer du savoir à partir de l’information, et exploiter ce savoir au delà des frontières

    Plus connecté (Connected Infrastructure) : comment l’organisation connecte et optimise son infrastructure économique (métier ?) et sociale grâce la technologie.

    Ces 3 dimensions sont, bien entendu, interconnectées. L’innovation dans un monde hyperconnecté provient de la convergence de nombreuses sources d’interactions entre les Hommes eux-mêmes, l’Homme et les machines, et entre les machines elles mêmes, pour établir des perspectives et générer de la valeur.
     
  • Bruno : Notre approche permet aux dirigeants des entreprises de suivre une ligne directrice claire pour atteindre leurs objectifs.
    On peut s’apercevoir que cette approche, répercutée à chacun des niveaux (individus, entreprises, industries), constitue une suite logique d’étapes:
    Tout d’abord, valoriser les individus pour favoriser la collaboration,
    Puis, transformer les business models en rassemblant les personnes, les informations et les infrastructures,
    Enfin, co-créer de la valeur en façonnant un écosystème digital avec les autres entreprises, administrations et instituts de recherche
    Ceci est notre vision d’une société prospère et durable: une Société intelligente centrée sur l’Homme (“Human centric intelligent society”).
    C’est un défi ambitieux, que nous voulons relever avec vous, clients et partenaires.

    Benjamin : En effet, Bruno, l’approche Human Centric Innovation de Fujitsu est un réel facteur différenciateur et matérialise vraiment nos valeurs. Illustrons de manière très pragmatique, cette vision par quelques très belles références.
  • Bruno : Parfait, Benjamin ! Dans ce cas, je souhaiterais te raconter un de mes voyages qui était très représentatif de la dimension autour de “L’Humain”. Es-tu déjà allé à Barcelone?

    Benjamin: Oui bien sûr Bruno, il y a un restaurant excellent sur las Ramblas et..
  • Bruno: Bon Benjamin, on parlera gastronomie plus tard si tu veux bien mais je voulais plus te parler de leur système de géolocalisation urbain très efficace et pour le coup très “Human Centric”. Barcelone devient une vraie Smart City avec ses cartes de transport sans contact, ses distributeurs automatiques intelligents et innovants (comme vu précédemment avec le cas de la Caixa Bank) et son système de géolocalisation très avancé pour les utilisateurs de transport en commun.
    En effet, le système est capable de reconnaitre si l’utilisateur est à coté d’une station de train, de métro ou de bus et de lui indiquer l’ensemble des trains/metro/bus disponibles, l’heure de passage de chacun, et les perturbations possibles; de recommander un itinéraire, et de recalculer un itinéraire s’il y a un éventuel problème.

    Benjamin: Fujitsu participe donc à ce projet de Smart City?

    Bruno: Et oui Benjamin, Fujitsu, accompagné de trois autres entreprises: Caixa Bank, Moventia, et Indra.

    Benjamin: Merci encore Bruno pour cette belle histoire de voyage, je suis impressionné, le monde du futur se construit vraiment petit à petit avec Fujitsu. D’ailleurs, cette dimension autour de “L’Humain / L’individu” me fait penser à ce que nous avons fait avec la région Pays de la Loire.
  • Benjamin (suite) :
    Cette région est la 5ème plus peuplée de France et accueille plus 145 000 lycéens et apprentis. C’est une région qui accorde une grande importance à l’égalité des chances, et investit beaucoup dans l’éducation pour optimiser la réussite scolaire. En 2012, la région souhaite lancer une opération en faveur des familles défavorisées, en équipant 15 000 lycéens d’ordinateurs portables résistants et performants, mais surtout ultra personnalisés : avec le logo Pays de la Loire figurant sur le produit et apparaissant au démarrage de l’appareil. Cette commande de 3000 produits customisés devait être livrée en un mois. Grâce à notre usine Allemande et à un travail de collaboration avec l’un de nos partenaires (ADN), nous avons pu fournir dans les temps les produits en respectant toutes les contraintes, et mettre en place une hotline dédiée aux utilisateurs.
    Ainsi, Fujitsu a permis à des lycéens en difficulté d’accéder à l’information. Ce genre de projet représente parfaitement la vision différente que nous nous faisons des nouvelles technologies : la mettre au service des personnes pour les aider à relever leur défis quotidiens.
  • Bruno : Benjamin, je souhaiterais également raconter une belle histoire autour de la dimension Humaine de Fujitsu. En effet, lorsque nous parlons d’utiliser le pouvoir des TIC pour améliorer le bien-être des personnes, nous ne faisons pas référence à un concept utopique et abstrait. La révolution que nous évoquons avec vous est bel et bien en route, et les progrès auxquels nous aspirons, nous avons déja commencé à les amorcer.
    Le cas de l’université de Tokyo, est un exemple formidable :
    Le coeur est un organe complexe, et malgré les outils très avancés tels que les IRM et ECG dont nous disposons déjà, il est encore compliqué de l’analyser dans le détail.
    L’alignement des fibres musculaires du coeur varie d’un patient à l’autre, pour comprendre les contractions exactes des muscles, l’action de chacune des cellules du muscle doit être simulée. Seul un supercomputer avec une immense capacité statistique peut gérer cette tache si complexe.
    C’est ainsi que Fujitsu et l’Université de Tokyo ont développé ensemble, un simulateur de coeur humain en utilisant un supercomputer. La simulation calcule précisément le mouvement de 640 000 cellules musculaires en 1,5 battements de coeur. Accomplir cela avec un ordinateur classique auraient pris plus de 3 ans. Désormais, avec le supercomputeur que nous avons mis au point avec Riken, nous pouvons y parvenir en 17 heures. Nous travaillons également à appliquer cette technologie pour assister lors de chirurgies de maladies cardiaques congénitales qui recquièrent des compétences très pointues.
    La simulation par ordinateur permet aux médecins d’analyser avec précision l’état du coeur avant l’opération, et ainsi de préparer celle-ci avec une extrême précision.

    Benjamin : Merci Bruno, pour cette illustration. C’est en effet, une belle réussite 100% “Human Centric Innovation” et montre en quoi Fujitsu est différent des autres entreprises d’IT.
  • Benjamin : Pour parler de la dimension “Information”, nous avons bien sûr évoqué tout à l’heure le projet de digitalisation de la chaîne de valeur d’Airbus mais je souhaiterais également vous parler du projet mis en place au sein du pôle Colis de La Poste, qui à son tour, montre comment Fujitsu apporte des solutions personnalisées à ses clients.
  • Benjamin : Le pôle Colis de La Poste est le n°1 du marché français de la livraison. Malgré un marché en recul, La Poste maintient sa croissance et livre au quotidien 1 million de colis à ses 50 000 clients. Avec de tels volumes, on peut facilement imaginer l’importance croissante que représentent les données liées aux colis et aux clients et leur analyse pour La Poste. L’entreprise a donc fait évoluer son système IT au gré de ses besoins progressifs, rajoutant ci et là des bases de données Oracle, des applications SAP, des projets de virtualisations… Lorsque nous avons commencé à travailler avec David Bizien, le DSI Finance du Pôle Colis, il était confronté à un système complexe de plus en plus difficile à maîtriser, comme je l’évoquais précédemment. La conséquence directe a été en terme d’analyse de données avec un reporting en silos, des difficultés à croiser les données de différentes sources et une gestion difficile des systèmes décisionnels et opérationnels dissociés. Problématique de volumétrie et de disponibilité des données donc. De ce fait, le pôle Colis a choisi de migrer l’ensemble de son système vers la plateforme in memory SAP HANA pour, à terme, en faire son système décisionnel central.
    Alors que le chargement des données pouvait atteindre 5 jours, le seul basculement de BW sur HANA a permis un traitement des requêtes des utilisateurs en seulement 8 secondes. Pour cette migration majeure, La Poste a choisi Fujitsu pour s’équiper de l’infrastructure dédiée à cette plateforme, intégrant toutes les exigences en termes d’optimisation du fonctionnement d’HANA et du PRA. Fujitsu, SAP et La Poste ont donc travaillé en étroite collaboration. Ainsi Fujitsu a proposé un service de proximité et très réactif avec des SLA importants, pour gérer de bout-en-bout l’infrastructure dédiée HANA.

    Bruno : Merci Benjamin, encore une belle réussite sur le sol français !?

    Benjamin : Oui, et nous en avons beaucoup d’autres sur la dimension autour de “l’Humain”. D’ailleurs, cela me fait penser à un autre très beau succès….

    Bruno : … Euh Benjamin, je sais que nous pourrions passer toute la journée et même la nuit à illustrer la dimension Humaine de notre vision mais je te propose d’avancer sur les 2 autres dimensions de notre approche.
  • Benjamin : Oui, bien sûr, je suis juste complètement fasciné par nos réalisations. Parlons donc de la dimension “Infrastructure” de notre approche avec le projet déployé pour Soitec.

  •  Benjamin : Soitec est le leader mondial dans la génération et la production de matériaux semi-constructeurs d’extrêmes performances. C’est une entreprise qui se développe fortement à l’international avec 1300 employés à travers le monde. Lorsqu’une entreprise poursuit un tel développement, la bonne gouvernance du système IT est primordiale. Soitec avait besoin d’un partenaire polyvalent, capable de gérer la partie service desk avec une proximité locale sur l’ensemble de ses sites (France, Asie, USA, Afrique du Sud). Fujitsu a pris en charge la gestion de l’infrastructure à distance et a fourni un service cloud IaaS. Ce qui a été déterminant dans ce partenariat et ce projet, c’est la relation de confiance que nous avons fondée avec Laurent Maumet, le CIO de Soitec, et ses équipes, grâce à notre réactivité, d’accessibilité et surtout à notre proactivité. Nous avons adapté le contrat au business model du client, en prenant en compte ses projets et en y ajoutant une dimension innovation très importante. Grâce à ça, nous avons pu mettre en place un plan d’amélioration continue sur mesure, et mener à bien l’ensemble des projets.
    Nous pouvons prendre l’image de la métamorphose d’une chenille en papillon. En effet, la chenille et le papillon sont le même être-vivant, l’un marche sur Terre assez lentement et l’autre vole et se déplace plus facilement. Le partenariat que nous avons avec Soitec peut s’apparenter à cette métamorphose, avant la transition, Soitec était une chenille et avec l’aide de Fujitsu celle-ci a pu devenir un très beau papillon.

    Bruno : Merci Benjamin, pour cette jolie métaphore ! D’ailleurs, en parlant de papillon, je vois que tes ailes à toi sont déjà bien rouges, aux couleurs de Fujitsu. Cela fait quelques mois maintenant que tu nous as rejoints. Je sens ta fierté lorsque tu présentes les très belles réalisations de Fujitsu et je t’ai entendu tout à l’heure en parler, mais en 2 mots : Pourquoi Fujitsu ?
  • Benjamin : oui, effectivement, je suis extrêmement fier d’être, en France, l’ambassadeur de cette belle entreprise. Alors, pourquoi Fujitsu?
    Tout d’abord de par son côté GLOBAL : parce que nous sommes le 4ème fournisseur de services IT au monde, et le 1er au Japon.
    Notre histoire de 80 ans d’innovations nous confère une expertise certaine et nous avons été nommés par le magazine Fortune comme l’une des entreprises les plus admirées au monde.
    En quoi Fujitsu est différent?
    Tout d’abord, notre héritage japonais est unique dans l’univers de l’IT, nous possédons une vraie culture de l’excellence et une obsession de la qualité et de la satisfaction client, nous sommes ainsi dans une logique d’amélioration continue de nos produits et services.
    Nous avons compris que chaque client est unique et a des besoins spécifiques, et que chacun est à la recherche de solutions sur-mesure que nous construisons ensemble.
    Nos compétences sont globales, et nous nous appuyons sur nos organisations régionales et locales pour répondre aux besoins clients. Nous mettons donc au service de nos clients toute notre puissance et nos innovations.
    Enfin, la politique RSE de Fujitsu m’a particulièrement séduit. La sensibilité environnementale et la dimension humaine de Fujitsu représentent des valeurs que je partage et qui donne encore plus de sens à notre quotidien.
    Et cette vision unique au monde : Human Centric Innovation !
    C’est pour toutes ces raisons que mon choix s’est naturellement orienté vers Fujitsu.


    Bruno : Merci Benjamin, je ne peux que te rejoindre sur ces différents points.
    Vous l’aurez compris, la vision de Fujitsu, c’est un futur construit autour des personnes.
    Le bonheur des personnes n’est pas le résultat naturel de l’extension des technologies. C’est le résultat d’une technologie correctement élaborée qui valorise les individus et les aide à s’accomplir.

    Les technologies ont été créées pour réaliser les intentions et les projets des personnes, pour faciliter des tâches complexes. Heidegger, le philosophe allemand appelait cela “la réactivité de la main”: les outils disparaissent dans le cadre du travail parce qu’ils sont parfaits pour la tâche.



  • Benjamin : Ah, la réactivité de la main. Et si nous parlions ensemble de la réactivité des yeux. Je souhaiterais lancer un petit sondage dans la salle. Je souhaiterais que les personnes qui ont déjà eu un problème de sécurité sur PC, smart phone, web… lèvent la main.
    Ah oui, en effet, beaucoup d’entre nous sont confrontés aux problèmes de sécurité. Là encore, Fujitsu œuvre chaque jour pour vous proposer des innovations toujours plus performantes et avant-gardistes.
    Je souhaiterais vous faire une démonstration de l’une de ces innovations, la dernière en date chez Fujitsu, j’ai nommé le scanner rétinien.

    Pour finir, je voulais simplement ajouter que c’est ensemble que nous allons bâtir dès aujourd’hui le monde de demain.

    Merci à tous pour votre attention!
  • Présentation Plénnière FWT15 Paris - La vision de Fujitsu : “Human Centric Innovation

    1. 1. 0 Copyright 2015 FUJITSU Fujitsu World Tour 2015 La vision de Fujitsu : l’humain au centre du digital Human Centric Innovation
    2. 2. 1 Copyright 2015 FUJITSU Allons-y! Bonjour Benjamin ! Bien sûr, toujours prêt !!! Bonjour Bruno ! Es-tu prêt pour le World Tour ? On commence alors ?
    3. 3. 2 Copyright 2015 FUJITSU Benjamin Revcolevschi Directeur Général, Fujitsu France Bruno Sirletti Vice Président, Directeur Marketing, Fujitsu Western & Eastern Europe, Middle-East, India & Africa Copyright 2015 FUJITSU
    4. 4. 3 Copyright 2015 FUJITSU Un monde hyperconnecté Copyright 2015 FUJITSU
    5. 5. 4 Copyright 2015 FUJITSU Parler simplement de choses complexes Copyright 2015 FUJITSU
    6. 6. 5 Copyright 2015 FUJITSU Digital… un nouveau rôle pour l’IT  Digitalisation : la transformation numérique des services, des produits et des processus
    7. 7. 6 Copyright 2015 FUJITSU Les opportunités de la révolution digitale pour l’entreprise Gains de productivité
    8. 8. 7 Copyright 2015 FUJITSU Airbus Copyright 2015 FUJITSU
    9. 9. 8 Copyright 2015 FUJITSU Les opportunités de la révolution digitale pour l’entreprise Gains de productivité Plus de valeur pour le consommateur, croissance pour l’entreprise
    10. 10. 9 Copyright 2015 FUJITSU Caixa Bank  Création des distributeurs intelligents Copyright 2015 FUJITSU
    11. 11. 10 Copyright 2015 FUJITSU La révolution digitale : 4 défis Industrie 4.0 Pouvoir accru du consommateur Ere des challengers Nouvelles cyber-menaces
    12. 12. 11 Copyright 2015 FUJITSU Les entreprises ont des contraintes fortes pour relever ces défis Complexité des systèmes Manque de valorisation des données et déficit de gouvernance Manque d’expertise et de compétences internes Transformation Evolution Gestion 67% 20 % 13 % Répartition des dépenses IT 2015 (Gartner)
    13. 13. 12 Copyright 2015 FUJITSU Créer de la valeur dans un monde hyperconnecté  L‘Humain, au centre du digital Copyright 2015 FUJITSU
    14. 14. 13 Copyright 2015 FUJITSU Notre vision : Human Centric Innovation Au service de l’individu : Plus de connectivité & Plus de valeur
    15. 15. 14 Copyright 2015 FUJITSU La roadmap “Human Centric Innovation”, pour vous accompagner Associer l’humain, l’information et l’infrastructure pour créer de la valeur Co-créer de la valeur dans un écosystème digital Vos salariés, vos clients Votre entreprise Renforcer et valoriser les individus Votre industrie & votre secteur d’activité La société Construire ensemble une société plus intelligente et plus centrée sur l’humain
    16. 16. 15 Copyright 2015 FUJITSU Notre vision : Human Centric Innovation Au service de l’individu : Plus de connectivité & Plus de valeur
    17. 17. 16 Copyright 2015 FUJITSU Ville de Barcelone Copyright 2015 FUJITSU
    18. 18. 17 Copyright 2015 FUJITSU La Région Pays de la Loire Copyright 2015 FUJITSU
    19. 19. 18 Copyright 2015 FUJITSU Université de Tokyo Copyright 2015 FUJITSU
    20. 20. 19 Copyright 2015 FUJITSU Notre vision : Human Centric Innovation Au service de l’individu : Plus de connectivité & Plus de valeur
    21. 21. 20 Copyright 2015 FUJITSU La Poste – Pôle Colis Copyright 2015 FUJITSU  Migration vers la plateforme in-memory SAP Hana pour un temps record de traitement des requêtes
    22. 22. 21 Copyright 2015 FUJITSU Notre vision : Human Centric Innovation Au service de l’individu : Plus de connectivité & Plus de valeur
    23. 23. 22 Copyright 2015 FUJITSU Soitec Copyright 2015 FUJITSU
    24. 24. 23 Copyright 2015 FUJITSU Pourquoi Fujitsu ? Un acteur différent “Human Centric Innovation”  Excellence du service, relation de long terme  Co-construction avec nos clients  Pragmatisme de nos approches et de nos Copyright 2015 FUJITSU  Innovation forte et robustesse des produits  Capacité mondiale & agilité locale  RSE
    25. 25. 24 Copyright 2015 FUJITSU
    26. 26. 25 Copyright 2015 FUJITSU

    ×