Gender Mainstreaming In FAO Decentralized Offices
30th
January 3 February 2012
FAO Sub-regional Office for North Africa,
T...
1. Objectif de l’atelier de concertation.
L’objectif fixé pour l’atelier était l’identification des opportunités et des pr...
- Analyse budget – temps des femmes en milieu rural (actualisation de l’enquête CREDIF
réalisée fin 1990).
- Mieux connait...
statistiques désagrégées par sexe, etc.). Renforcer les liens avec CAWTAR. Le CREDIF est prêt
à collaborer activement dans...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Gender mainstreaming in FAO decentralized offices

416 vues

Publié le

L’objectif fixé pour l’atelier de concertation avec les partenaires
FAO (Tunis 02 février 2012) était l’identification des opportunités et des priorités pour la FAO pour promouvoir l’égalité H/F dans la nutrition et l’agriculture.
Pour identifier les opportunités et les priorités un brainstorming a permis aux participants de suggérer des actions qui permettraient de :
- Développer des partenariats pour promouvoir l’égalité H/F dans la nutrition et l’agriculture
- Mobiliser l’expertise en matière de l’institutionnalisation du genre dans les programmes et projets de nutrition et d’agriculture
- Mieux partager des connaissances entre les partenaires

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
416
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Gender mainstreaming in FAO decentralized offices

  1. 1. Gender Mainstreaming In FAO Decentralized Offices 30th January 3 February 2012 FAO Sub-regional Office for North Africa, Tunis, Tunisia Compte rendu de l’atelier de concertation avec les partenaires FAO Tunis 02 février 2012
  2. 2. 1. Objectif de l’atelier de concertation. L’objectif fixé pour l’atelier était l’identification des opportunités et des priorités pour la FAO pour promouvoir l’égalité H/F dans la nutrition et l’agriculture. Pour identifier les opportunités et les priorités un brainstorming a permis aux participants de suggérer des actions qui permettraient de : - Développer des partenariats pour promouvoir l’égalité H/F dans la nutrition et l’agriculture - Mobiliser l’expertise en matière de l’institutionnalisation du genre dans les programmes et projets de nutrition et d’agriculture - Mieux partager des connaissances entre les partenaires 2. Ordre du jour : - Bienvenue : Mr Benoit Horemans - Présentation des participant(e)s (voir liste en annexes) - Présentation des efforts récents pour renforcer l’égalité Hommes et Femmes au niveau de la FAO (Mme Regina Laub) - Présentation de la nouvelle politique de la FAO (Mme Aruna Rao) - Suggestions des participants (es) (Facilitation Mr Noureddine Nasr et Mme Rieky Stuart) - Opportunités et priorités - Recommandations - Clôture 3. Résultats et catégorisation du brainstorming Appui institutionnel - Appuyer la création des organisations de base et la bonne gouvernance locale : appui à l’intégration du genre au niveau des organisations de base. - Promouvoir l’accès des femmes aux postes de décision dans l’agriculture notamment au niveau communautaire : GDA, associations, conseils ruraux, comités locaux de développement, etc.). - Engager le dialogue avec les autorités locales – facteur culturel/information. - Sensibiliser, dialoguer, former les acteurs et les décideurs sur l’institutionnalisation du genre au niveau local, régional et national. - Associer systématiquement un volet renforcement et promotion des droits humains des femmes dans les projets de développement agricole et rural. - Lutter contre les stéréotypes de genre (femme rurale = pauvre = victime vs homme = propriétaire = responsable = décideur). - Encourager la mutualisation des ressources chez les femmes au travers des coopératives agricoles (Année Internationale des Coopératives). - Appuyer les GDA et les associations des femmes qui travaillent sur le développement rural et agricole. Recherche-Action : - Evaluer l’impact des changements (nouvelles technologies, semences,…) sur l’accès des femmes aux ressources et aux marchés.
  3. 3. - Analyse budget – temps des femmes en milieu rural (actualisation de l’enquête CREDIF réalisée fin 1990). - Mieux connaitre la division du travail entre homme et femme dans l’agriculture. - Identifier et valoriser les savoirs faire traditionnel des femmes en milieu rural. - Analyser l’accès des femmes au foncier (particulièrement les règles de succession) et les liens entre droits fonciers et crédits agricoles. - Appuyer les structures spécialisées à désagréger les indicateurs par sexes/régions/milieu…ce qui permettra d’adopter des plans d’action appropriés. Economique : - Renforcer les infrastructures de transport (accès aux marchés ; informer sur les réseaux routiers et à moindre coûts). - Appuyer les femmes en milieu rural pour une meilleure valorisation et une meilleure commercialisation des produits locaux. - Appuyer la stratégie nationale pour l’organisation des circuits de commercialisation. - Rapprocher les services des femmes rurales (information, droit, santé, éducation, crédits) - Sensibiliser les producteurs et productrices à se regrouper. - Améliorer les conditions socio-sanitaires des femmes rurales. - Lier droits humains et économiques pour les femmes. - Appuyer l’organisation des groupes des femmes à intérêts communs (en coopératives, GDA, etc.). Coordination : - Adopter l’approche participative et l’intégration de la femme dans les projets de planification en milieu locale. - Sensibiliser la population pour une participation active dans le processus de développement. - Formation de formateurs pour le renforcement institutionnel des groupes de production H/F/mixtes. - Formation des cadres et techniciens œuvrant dans la promotion de la femme rurale à tous les niveaux (régional, local) à l’approche genre (formation-action) et formations spécialisées pour les vulgarisatrices. - Mettre en place une stratégie de communication : changement des mentalités ; rendre visible les circuits d’accès à l’information. - Développer des outils pédagogiques : écoles. - Renforcer la coordination entre les différents intervenants / opérateurs. Recommandations des partenaires :  CAWTAR (Center of Arab Woman for training and research ): est prêt à développer un partenariat avec la FAO pour offrir son expertise et expérience en matière de recherche- action et de formation. Ce partenariat peut être à une échelle nationale, sous régionale et régionale. Le CAWTAR est prêt à collaborer activement dans le groupe « Genre ».  CREDIF (Centre de Recherches, d’études, de documentations et d’informations sur la Femme) : est prêt à collaborer dans les projets de la FAO pour capitaliser sur les acquis et actualiser les analyses (budget-temps, répartition des activés H/F en milieu rural, les
  4. 4. statistiques désagrégées par sexe, etc.). Renforcer les liens avec CAWTAR. Le CREDIF est prêt à collaborer activement dans le groupe « Genre ».  Ministère de l’Agriculture : Il y a nécessité d’institutionnaliser le genre au niveau du Ministère. Le Ministère sollicite l’appui de la FAO pour la formation du personnel et des vulgarisateurs et vulgarisatrices pour la prise en compte du genre dans leurs programmes. Le Ministère est intéressé à collaborer activement dans le groupe « Genre ».  ENDA : cherche l’appui des partenaires pour l’intégration du genre dans ses programmes ; surtout les microcrédits en milieu rural. ENDA cherche aussi à développer un programme pour l’habilitation de la femme en milieu rural et pour appuyer l’émergence de groupements professionnels de femmes agricultrices. ENDA est prêt à collaborer activement dans le groupe « Genre » et se propose d’organiser la prochaine réunion au mois d’avril/mai 2012 à ENDA.  BIT : Intervient dans le domaine de l’emploi à travers un projet conjoint dans les régions Gafsa, Kef et grand Tunis : préparation des PARE. Expérience avec l’ONUDI sur des activités artisanales. Formation pour la constitution de coopérative en réponse au besoin de coopératives. BIT est prêt à collaborer activement dans le groupe « Genre ».  ONUFemmes: Retient idée de groupe « Genre » suite à l’initiative de cette matinée de la FAO et créer un embryon de personnes, pas seulement un groupe Nations Unies, pour décloisonner et lancer ce groupe. Groupe genre / agriculture et développement rural L’idée concrète est la constitution d’un groupe informel « Genre, agriculture et développement rural » composé des différents partenaires présents à savoir les ministères, les ONG, les Centres de recherche, les organisations onusiennes. Il a été convenu que la prochaine réunion de ce groupe « GENRE » se fera dans trois mois au siège de l’association ENDA. L’objet de la prochaine réunion serait de débattre de la « stratégie femme rurale ». ENDA se chargera de la préparation de la prochaine réunion, y compris des consultations sur l’agenda.

×