SO2: Une meilleure compréhension et un appui à l’innovation conduit par les petits producteurs pour 
une intensification d...
Plan de l’exposé 
• Méthodologie du processus 
• Contexte national du Conseil Agricole 
• Contexte du barrage de Bagré 
• ...
METHODOLOGIE 
• Comité de Suivi 
• Analyse documentaire Bibliographie.docx 
• Focus groups (typologie des petits 
producte...
Contexte: historique du Conseil Agricole au 
Burkina Source: SNVACA et inter-réseaux 
• De 1924 à 1990: ère de « l’encadre...
Contexte national du Conseil Agricole au 
Burkina Source: SNVACA et inter-réseaux 
2010: SNVACA Objectifs SNVACA.docx 
CE...
Contexte du barrage de Bagré 
• Barrage: capacité de 1,7 milliard m3 d’eau 
inauguré le 13 janvier 1994 ; 
• Population de...
Stratégies, capacités, fonctionnement du CA au 
barrage 
• Stratégie de conseil agricole de Bagré Pôle: manuel élaboré en ...
Force et faiblesse – Source Plan stratégique BP 2013-2017 
NB: résultats ci-après se limitent à l’analyse documentaire 
Le...
Force et faiblesse – Source Plan stratégique BP 2013-2017 
Les faiblesses 
• Au niveau des producteurs 
– Au plan organisa...
Prochaines étapes / action prévue 
• Suite du processus: 
– Mise en commun des focus group 
– Ateliers de partage des résu...
Merci pour votre attention
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etats des lieux du conseil agricole: l’expérience du barrage de Bagré (Burkina Faso)

537 vues

Publié le

Etats des lieux du conseil agricole: l’expérience du barrage de Bagré (Burkina Faso)

Communication de Serge Alfred Sedogo lors de l'atelier régional « Rentabiliser les grands barrages en Afrique de l’Ouest : Quel rôle pour le conseil agricole ? » tenu à Bamako, les 4 et 5 juin 2014.

L’atelier était organisé par la Global Water Initiative (GWI) en Afrique de l’Ouest, une initiative financée par la Fondation Howard G. Buffett et mise en oeuvre par l’Union internationale pour la conservation de la nature et de ses ressources (UICN) et l’Institut international pour l’environnement et le développement (IIED) en partenariat avec l’IED-Afrique (Innovation, Environnement et
Développement).

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
537
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etats des lieux du conseil agricole: l’expérience du barrage de Bagré (Burkina Faso)

  1. 1. SO2: Une meilleure compréhension et un appui à l’innovation conduit par les petits producteurs pour une intensification durable de l’agriculture dans les périmètres irrigués autour des barrages RAPPORT D’ETAPE : LA RECHERXHE ACTION SUR LE CONSEIL AGRICOLE Consultant: Serge Alfred SEDOGO Mai 2014
  2. 2. Plan de l’exposé • Méthodologie du processus • Contexte national du Conseil Agricole • Contexte du barrage de Bagré • Stratégies, capacités, fonctionnement du CA au barrage • Force et faiblesse du CA • Prochaines étapes / action prévue
  3. 3. METHODOLOGIE • Comité de Suivi • Analyse documentaire Bibliographie.docx • Focus groups (typologie des petits producteurs sur le périmètre irrigué de Bagré) • Mise en commun des focus group • Ateliers techniques de concertation et de définition de dispositifs consensuels
  4. 4. Contexte: historique du Conseil Agricole au Burkina Source: SNVACA et inter-réseaux • De 1924 à 1990: ère de « l’encadrement rural » Station de recherche Direction technique Encadreurs Paysans • Période de 1990 à 2000: Programme d’Ajustement du Secteur Agricole (PASA), Système National de Vulgarisation Agricole (SNVA)= vulgarisation de masse, R&D (approche triangulaire entre Chercheurs- Vulgarisateurs-Producteurs;  2000-2010: abandon de l’approche "training and visits"; discours officiel consacrant le développement des approches participatives (champ école des producteurs_CEP, Développement Participatif de Technologie_DPT, Conseil à l’Exploitation Familial_CEF, ...)
  5. 5. Contexte national du Conseil Agricole au Burkina Source: SNVACA et inter-réseaux 2010: SNVACA Objectifs SNVACA.docx CEIT UEM CEP CEP.docx DPT : Développement Participatif de Technologies CEIT : Centres d’expérimentation et d’innovations technologiques CEP : Champ Ecole de Producteur UEM : Unité d’Exploitation Modèle DPT DPT.docx 2014: dispositif SNVACA n’a pas tenu ses promesses et il est question de sa relecture
  6. 6. Contexte du barrage de Bagré • Barrage: capacité de 1,7 milliard m3 d’eau inauguré le 13 janvier 1994 ; • Population de la ZUP: 7504 en 1985 à 25632 en 2004 • Producteurs sur le périmètre: 3235 ménages installés • Superficies exploitées: 3380 Ha aménagés sur un potentiel de 30 000 Ha • Système d’irrigation: gravitaire pour le paysannat soit 3380 Ha sur un potentiel de 7320 Ha; pompage prévu pour les entreprises agricoles • Agence de gestion: MOB de à 2011 et Bagré Pole, SEM créée le 28 juin 2012 et placée sous tutelle du Premier Ministère Source: Plan stratégique BP 2013-2017
  7. 7. Stratégies, capacités, fonctionnement du CA au barrage • Stratégie de conseil agricole de Bagré Pôle: manuel élaboré en janvier 2013 fortement inspirée de la SNVACA et fondée sur l’approche CEP et CEA; • Outil prévus: formation continue, visites commentées, tests et démonstrations, voyages d’études et d’échanges, champs écoles, organisation des producteurs ainsi que l’approche contractuelle • Capacité: 15 conseillers agricoles: 9 de BP (1 technicien supérieur d’agriculteur, 6 ATAS, 2 FJA) et 5 vulgarisateurs agricoles mis à disposition par la société Sahel farming du groupe RMG • Fonctionnement: 1 conseiller pour plus de 300 producteurs encadrant 2 à 3 V; Calendrier cultural par campagne, rencontres hebdomadaires du CA et mensuelles, Champ école, visites commentées;
  8. 8. Force et faiblesse – Source Plan stratégique BP 2013-2017 NB: résultats ci-après se limitent à l’analyse documentaire Les atouts et opportunités • Il existe une stratégie de Conseil agricole et un dispositif en place • Les agents en poste sont expérimentés (minimum 20 ans de service) • Bagré Pôle a des perspectives en CA (opportunités pour intégrer les attentes des différents acteurs) Perspectives d'appui de BP.docx
  9. 9. Force et faiblesse – Source Plan stratégique BP 2013-2017 Les faiblesses • Au niveau des producteurs – Au plan organisationnel: dysfonctionnement et faiblesse des OP (faible participation et adhésion aux activités, pas d’approvisionnement collectif en intrants, pas de commercialisation groupée des produits, pas de concertation avec les autres acteurs de la filière riz, etc.); – Au plan technique: faible maîtrise des itinéraires techniques pré et post récoltes (gestion de l’eau, renouvellement des semences, travail su sol, amendements, entretien de la parcelle, séchage, battage, vannage, ensachage, etc.); • Au niveau des conseillers agricoles: – la perte de crédibilité du personnel auprès des producteurs et des partenaires ; – le rétrécissement et le vieillissement du personnel dédié au CA: 11 conseillers agricoles, soit un conseiller pour plus de 300 ha alors que la norme nationale est d’un conseiller pour 200 ha ; 1/3 du personnel ira à la retraite d’ici à la fin du projet en 2017.
  10. 10. Prochaines étapes / action prévue • Suite du processus: – Mise en commun des focus group – Ateliers de partage des résultats des focus aux 2 parties – Ateliers techniques de concertation et de définition du dispositif de conseil agricole • Axes potentiel de GWI à Bagré Développement organisationnel des OP (structuration, formation, animation sur la vie coopérative,…) Restructuration du CA (un dispositif approprié mettant à contribution des agents spécialisés et compétents et des producteurs relais spécialisés)
  11. 11. Merci pour votre attention

×