GWI Afrique de l’Ouest 
– Présentation et réflexions pour la Task Force irrigation – 
Jérôme Koundouno (UICN) 
Atelier Tas...
Brève présentation de la Global 
Water Initiative (GWI) 
• Programme mondial (AC, 
AE, AO) 
• Vision 2012/2017: 
L’eau est...
Approche de la Global Water 
Initiative (GWI) 
• Focus sur la riziculture irriguée 
à grande échelle 
• Alliances et parte...
Eléments de réflexion pour la Task 
Force irrigation 
Contexte AO 
 Investissements des Etats dans la 
grande irrigation ...
Eléments de réflexion – Foncier 
Sécurisation foncière 
 Deux logiques: équilibre social 
(ménage/famille) et objectif SA...
La productivité par ménage en fonction de la superficie cultivée à Bagré (étude 
GWI, 80 ménages, 2013)
Les paysans avec plus de terres produisent plus et vendent plus (Source FIDA, Sénégal) 
Source : Rebuilding West Africa’s ...
380 exploitations analysées à l’office du Niger 
« Dans la zone irriguée de l’Office du Niger au Mali, la faiblesse des 
s...
Eléments de réflexion – Typologie et 
sources de financements (Anambé, 2013) 
Pour certaines exploitations ce sont les rev...
Eléments de réflexion – Typologie et 
sources de financements (Sélingué, 2013) 
Banque et IMF 
4 
3.5 
3 
2.5 
2 
1.5 
1 
...
Autres éléments de réflexion 
Conseil agricole adapté aux 
producteurs (typologie)? 
Accès aux marchés? 
Investissements p...
Discussion – « Décalage » entre la stratégie 
de l’Etat et la réalité des producteurs? 
Stratégie nationale 
Réalités des ...
Enjeux pour la Task Force irrigation 
• La Task Force doit travailler 
sur l’ensemble des aspects 
“soft” (réalités social...
Je vous remercie 
www.iucn.org/gwidams 
www.gwiwestafrica.org 
www.dialoguebarrages.net 
jerome.koundouno@iucn.org
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

GWI West Africa : Présentation et réflexions pour la Task Force irrigation (Déclaration de Dakar)

343 vues

Publié le

Presentation et reflexions de la Global Water Initiative (GWI) en Afrique de l'Ouest, pour la Task Force chargée de l'opérationnalisation de la Déclaration de Dakar sur l'irrigation.

Communication de Jérôme Koundouno (UICN), Coordinateur régional GWI Afrique de l'Ouest.

Avril 2014

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
343
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

GWI West Africa : Présentation et réflexions pour la Task Force irrigation (Déclaration de Dakar)

  1. 1. GWI Afrique de l’Ouest – Présentation et réflexions pour la Task Force irrigation – Jérôme Koundouno (UICN) Atelier Task Force irrigation, 1 - 3 avril 2014 Coordinateur régional GWI
  2. 2. Brève présentation de la Global Water Initiative (GWI) • Programme mondial (AC, AE, AO) • Vision 2012/2017: L’eau est utilisée d’une manière efficace et équitable, ce qui permet aux agriculteurs d’améliorer la sécurité alimentaire et de devenir plus résilients face aux changements grâce à une production agricole durable pour eux-mêmes, leurs communautés et le monde • Consortium GWI-AO : UICN/IIED • 5 pays : Burkina, Mali, Niger, Sénégal, Guinée • Howard G. Buffett Foundation – $1,5M/an • 2 phases depuis 2009 1. Partage des bénéfices (grands barrages) 2. Eau pour l’agriculture (systèmes de grande irrigation liés aux barrages)
  3. 3. Approche de la Global Water Initiative (GWI) • Focus sur la riziculture irriguée à grande échelle • Alliances et partenariats (local, national, régional, mondial) • Valorisation des cadres de référence : CEDEAO/Dialogue Barrages/Foncier, Charte ABN, législations nationales… • Apprentissage/études (Niandouba/Sélingué/Bagré) • Accompagnement/appui technique • Plaidoyer et influence des politiques nationales/régionales  Amélioration des pratiques (sites existants)  Appui à l’innovation (nouveaux sites)
  4. 4. Eléments de réflexion pour la Task Force irrigation Contexte AO  Investissements des Etats dans la grande irrigation (Déclaration Dakar, ABN – superficie x4 = 2M ha en 2025)  Coûts d’investissement/ha élevés : $10000 - $28000/ha avec rentabilité incertaine (analyse IWMI 2013, projets 1970-1990)  Critique des petits producteurs: faibles rendements – faible capacité pour la double culture – location/vente illégale (études GWI 2013)  Gouvernements ont recours aux investisseurs privés (appui BM p.ex): acquisition de terres avec baux longs - meilleur retour sur investissement et objectifs SA (pour le riz?)
  5. 5. Eléments de réflexion – Foncier Sécurisation foncière  Deux logiques: équilibre social (ménage/famille) et objectif SA (Etat)  Expériences récentes pour l’Etat et les producteurs : immatriculation et titres (Mali/Projet Alatona, Burkina Faso/Sourou, Niger/Kandadji)  Perspectives de garantie : crédits banque (hypothèque), possibilités de location, de vente ou d’héritage, gestion des périmètres, entretien parcelle… Viabilité de la parcelle • Taille minimale de la parcelle: 2+3ha/ON, 1,5ha/BF, <0,5ha/Niger • Taille/capacité des attributaires: quelles conséquences des petites parcelles sur productivité, SA et équilibre social du ménage? • Demande dépasse l’offre : satisfaire un max de demandeurs (exploitations de petite taille) ? Ou retenir moins de demandeurs (moins d’exploitations avec taille plus grande) et laisser certains demandeurs insatisfaits ? • Attribution = étape-clé pour réussite économique et sociale durable (marche-arrière difficile) • Acteurs, critères utilisés, taille, contrats (titres/permis/CC)
  6. 6. La productivité par ménage en fonction de la superficie cultivée à Bagré (étude GWI, 80 ménages, 2013)
  7. 7. Les paysans avec plus de terres produisent plus et vendent plus (Source FIDA, Sénégal) Source : Rebuilding West Africa’s food potential: Policies and market incentives for smallholder-inclusive food value chains. Aziz Elbehri (2013). FAO/IFAD
  8. 8. 380 exploitations analysées à l’office du Niger « Dans la zone irriguée de l’Office du Niger au Mali, la faiblesse des superficies attribuées aux exploitations agricoles familiales est une cause majeure de pauvreté ». « Nos résultats confirment que les exploitations existantes sont, à quelques exceptions près, trop petites pour tout à la fois renouveler leur capital d’exploitation et subvenir aux besoins de consommation de la famille.” Source : « Superficies agricoles minimales assurant la viabilité économique des exploitations rizicoles familiales de l'Office du Niger (Mali) Laurence Roudart et Benoît Dave. Cah Agric, vol. 22, n8 5, septembre-octobre 2013
  9. 9. Eléments de réflexion – Typologie et sources de financements (Anambé, 2013) Pour certaines exploitations ce sont les revenus d’autres composantes de leur système de vie qui financent la riziculture en l’absence de système de crédit
  10. 10. Eléments de réflexion – Typologie et sources de financements (Sélingué, 2013) Banque et IMF 4 3.5 3 2.5 2 1.5 1 0.5 0 Transfert Elevage Autre activité agricole Commerce Revenu non agricole Banque et IMF 3 2.5 2 1.5 1 0.5 0 Transfert Elevage Autre activité agricole Commerce Revenu non agricole Series1 Périmètre Sélingué Périmètre Maninkoura Les deux périmètres sont dans la même zone mais les méthodes de financement ne sont pas les mêmes.
  11. 11. Autres éléments de réflexion Conseil agricole adapté aux producteurs (typologie)? Accès aux marchés? Investissements privés de qualité dans l’irrigation?
  12. 12. Discussion – « Décalage » entre la stratégie de l’Etat et la réalité des producteurs? Stratégie nationale Réalités des petits producteurs (stratégies locales) Modernisation des systèmes pour générer un retour sur investissement et atteindre les objectifs nationaux de SA (recours aux investisseurs privés pour palier aux limites des petits producteurs) L’irrigation comme une composante d’un système de vie complexe, multifonctionnel et résilient Des choix d’investissement dans une agriculture intensive à haut rendement (infrastructures, appui des bailleurs ) Les stratégies des EF sont toutes différentes. Un certain nombre de « petits producteurs » peuvent émerger si appui adapté GWI focus : Discuter des réalités qui sous-tendent les politiques nationales en renforçant les stratégies existantes des petits producteurs et en identifiant les meilleures voies pour garantir une augmentation de la productivité
  13. 13. Enjeux pour la Task Force irrigation • La Task Force doit travailler sur l’ensemble des aspects “soft” (réalités sociales) et non seulement sur le “hard” (technique). • Il n’est pas “évident” de réussir à répondre aux besoins locaux ET aux besoins nationaux de production alimentaire. • L’Etat et les producteurs doivent s’entendre sur les objectifs et trouver des voies de collaboration constructive. • Proposition GWI sur le foncier – juin 2014  Atelier régional CILSS, ARID, ILC – « Vers un système de bonne gouvernance foncière de la riziculture à grande échelle au Sahel »  Partage d’expériences et bonnes pratiques/innovations  Participants: Groupe foncier TF, resp. périmètres et barrages, bailleurs, ONG, producteurs… • Partage d’expériences (gestion des connaissances A7): - A8 – foncier - A3 – GIRE
  14. 14. Je vous remercie www.iucn.org/gwidams www.gwiwestafrica.org www.dialoguebarrages.net jerome.koundouno@iucn.org

×