8/23/15 | 1
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Planification économ...
8/23/15 | 2
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Rappel des objectifs de recherche
• Objectif général: (i) réalise...
8/23/15 | 3
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Méthode
• Comparaison « Ex-ante/Ex-post »
–Etudes de faisabilité ...
8/23/15 | 4
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Méthode
8/23/15 | 5
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Comparaison des valeurs économiques
ex-ante et ex-post
• Niandoub...
8/23/15 | 6
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Comparaison des valeurs économiques
ex-ante et ex-post
• Bagré – ...
8/23/15 | 7
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Comparaison des valeurs ajoutées brutes
de l’agriculture irriguée...
8/23/15 | 8
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Leçons apprises
8/23/15 | 9
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Des objectifs et des délais peu réalistes
• Les investissements d...
8/23/15 | 10
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Une faible mise en valeur
Bagre Niandouba
2
8/23/15 | 11
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Des rendements plutôt bien estimés mais erratiques
• Bagre
• Nia...
8/23/15 | 12
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Des prix surestimés
• Bagre
4
8/23/15 | 13
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Bilan à Niandouba
Prévisions Résultats moyens
(5 dernières année...
8/23/15 | 14
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Conclusions / recommandations
• Les hypothèses de base dans la c...
8/23/15 | 15
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Conclusions / recommandations
• Les équipes techniques ont eu de...
8/23/15 | 16
Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest
Merci
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Planification économique et sociale réaliste dans le développement de barrages pour l'irrigation en Afrique de l'Ouest

364 vues

Publié le

Présentation par Ibrahima Hathie (IPAR Sénégal) à Stockholm - World Water Week 2015 - dans le cadre de l'évènement «Pour des barrages socialement justes et économiquement viables en Afrique de l'Ouest» (GWI Afrique de l'Ouest).

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
364
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Planification économique et sociale réaliste dans le développement de barrages pour l'irrigation en Afrique de l'Ouest

  1. 1. 8/23/15 | 1 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Planification économique et sociale réaliste dans le développement de barrages pour l'irrigation en Afrique de l'Ouest Dr. Ibrahima Hathie, IPAR Senegal
  2. 2. 8/23/15 | 2 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Rappel des objectifs de recherche • Objectif général: (i) réaliser l'évaluation ex-post de la richesse produite par les barrages; (ii) la comparer aux hypothèses sur lesquelles s’est fondée la décision de construction des barrages et d’aménagement des périmètres irrigués; et (iii) faire un bilan financier pour l'Etat. • Objectifs spécifiques: • Apprécier les avantages financiers, économiques et sociaux des différents projets d’aménagement, pour les usagers et pour l’économie locale et nationale. • Apprécier le poids financier des aménagements dans l’économie nationale à travers un bilan des apports financiers des différents bailleurs de fonds ainsi que des remboursements effectués. • Comparer les résultats obtenus en termes de rentabilité avec les prévisions de départ avant la construction des barrages.
  3. 3. 8/23/15 | 3 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Méthode • Comparaison « Ex-ante/Ex-post » –Etudes de faisabilité des différentes composantes • Résultats prévisionnels de rentabilité financière et économique –Performance des résultats financiers et économiques du projet • Etape 1: reconstitution des coûts d’investissement et des coûts de production • Etape 2: Calcul de la valeur ajoutée générée par chaque composante • Etape 3: Calcul de la valeur actuelle nette • Etape 4: Comparaison des résultats de chaque composante avec les résultats prévisionnels des études de référence • Etape 5: Bilan des apports financiers et des remboursements
  4. 4. 8/23/15 | 4 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Méthode
  5. 5. 8/23/15 | 5 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Comparaison des valeurs économiques ex-ante et ex-post • Niandouba - Sénégal • La Valeur actuelle des gains obtenus ou projetés (richesse produite) durant la période (1982-2031) se chiffre à 17,25 milliards FCFA soit 34.5 millions de US$. • La Valeur actuelle des coûts s’élève à 43,28 milliards FCFA ou 86.56 millions US$. • La Valeur actuelle nette est négative et est égale à –26,03 milliards FCFA ou 86,56 millions US$. • Un manque à gagner de l’Etat de l’ordre de 105 000 FCFA/ha/an ou 210 US$/ha/an.
  6. 6. 8/23/15 | 6 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Comparaison des valeurs économiques ex-ante et ex-post • Bagré – Burkina Le calcul économique réalisé dans le cadre de l’étude de faisabilité (1980) a abouti à des résultats économiques satisfaisants pour justifier la mise en œuvre du projet TRI variant [12% à 17%]. Pourtant nos quatre (4) scénarios aboutissent à TRI variant [1,1% à 7,8%] et une VAN variant [-8,1 à 4,9] soit des valeurs nettement au-dessous des prévisions.
  7. 7. 8/23/15 | 7 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Comparaison des valeurs ajoutées brutes de l’agriculture irriguée Bagre Niandouba
  8. 8. 8/23/15 | 8 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Leçons apprises
  9. 9. 8/23/15 | 9 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Des objectifs et des délais peu réalistes • Les investissements dans les barrages et les canaux sont donc surdimensionnés par rapport à ce qui est mis en valeur par l’agriculture Bagré  Potentiel de 30 000 ha terres aménageables (2 100 ha à court terme, 7 400 ha à moyen terme et 30 000 ha à long terme)  Etude de faisabilité conclut que 5000 ha devaient être réalisés en 5 ans  Terres aménagées entre 1980 et 2009: 3 380 ha Niadouba  la phase 1 prévue sur 3 ans pour aménager 1420 ha, s’est finalement achevée au bout de 15 ans; 1
  10. 10. 8/23/15 | 10 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Une faible mise en valeur Bagre Niandouba 2
  11. 11. 8/23/15 | 11 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Des rendements plutôt bien estimés mais erratiques • Bagre • Niandouba 3
  12. 12. 8/23/15 | 12 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Des prix surestimés • Bagre 4
  13. 13. 8/23/15 | 13 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Bilan à Niandouba Prévisions Résultats moyens (5 dernières années)EWI BCEOM Surfaces irrigables (ha) 16625 5000 5000 Production de riz (T) 88500 31500 11277 Rendement (agriculteurs familiaux, T/ha) 3,5-4 4,7-5 4,6 Intensité culturale 160% 160% 30%
  14. 14. 8/23/15 | 14 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Conclusions / recommandations • Les hypothèses de base dans la conception des projets rizicoles sont souvent trop optimistes, en particulier sur le rythme d’aménagement et les prix des produits agricoles ; il faudrait donc plus de prudence de la part des décideurs et des partenaires techniques et financiers. • La viabilité économique d'ensemble d'un projet d'irrigation peut être compromise par un non-respect du phasage des investissements. Des lors, il est crucial de s’assurer de la disponibilité de l’ensemble des financements nécessaires (barrage et aménagements) permettant de réaliser concomitamment le barrage et une partie des aménagements agricoles ; • Les évaluations économiques ex post des composantes agricoles des barrages de Bagré et Niandouba ont montré que, au-delà d'un certain point, les pertes économiques résultant de retards d’aménagement ne peuvent plus être récupérées, malgré les extensions de superficie ou l'amélioration des rendements.
  15. 15. 8/23/15 | 15 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Conclusions / recommandations • Les équipes techniques ont eu des difficultés de livraison à temps des grands projets d'irrigation, entraînant de mauvaises performances économiques de ces projets. • Malgré le niveau des déficits résultant de ces grands projets d'irrigation, les États et les donateurs continuent d'investir dans le riz sans une bonne compréhension des implications financières. Il est nécessaire de comprendre les «risques» et de mieux les gérer. • Dans le contexte du riz irrigué, les performances économiques des producteurs pourraient être améliorées de façon spectaculaire s’ils bénéficient d'un soutien supplémentaire de l'État (appui en ressources humaines, services de conseil agricole, promotion du marché…). Ainsi, ces interventions «douces» devraient recevoir autant d'attention que le financement de nouvelles infrastructures.
  16. 16. 8/23/15 | 16 Global Water Initiative – Afrique de l’Ouest Merci

×