ANSA_HOPE_in_stations_fiche_projet

7 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

ANSA_HOPE_in_stations_fiche_projet

  1. 1. Project for European Commission, Employment, Social Affairs and Equal opportunities DG Pour toute question ou information vous pouvez contacter : For any question or information please contact : Sylvie LE BARS sylvie.le.bars@solidarites-actives.com HOPE in Stations est un projet européen de coopération entre en- treprises ferroviaires, pouvoirs publics et associations. Il vise à renforcer le rôle de la gare et de ses partenaires dans la prise en charge des per- sonnes sans abri. Lancé à l’initiative de l’Agence nouvelle des solidarités actives, HOPE associe sept pays (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie, Luxembourg et Pologne) et reçoit le soutien de la Commission européenne au titre des Projets Transnationaux en matière d’Expérimen- tation Sociale. HOPE in Stations HOmeless People in European train Stations The HOPE in Stations project is a European project involving railway compa- nies, public authorities and NGOs. It aims at strengthening the role of train stations as well as their partners in the handling of the homeless people issue. Set in motion by the ANSA (French agency for active inclusion), HOPE asso- ciates seven countries (Belgium, France, Germany, Italy, Luxemburg, Poland, and Spain) and receives the support of the European Commission (PROGRESS program Transnational Social Experimentations).
  2. 2. Le projet comprend les gares suivantes : Les gares de Madrid Atocha, Berlin Zoologischer Garten, Varsovie Central et Luxembourg Central sont également des partenaires associés à cette démarche collaborative. Partners Paris Nord-Est-Magenta Bruxelles Central Rome Termini Les partenaires Objectives Les objectifs The project involves the following stations : The Madrid Atocha, Berlin Zoologischer Garten, Warsaw Central and Luxemburg Central sta- tions are also part of the project, even though to a lesser extent. Paris Nord-Est-Magenta Brussels Central Roma Termini HOPE propose de tester et d’évaluer l’impact de la création, dans chaque gare, d’un poste de référent social, chargé de favoriser la prise en charge coordonnée des personnes sans abri. Les principales missions des référents sociaux, telles que définies collectivement par tous les partenaires, sont les suivantes : coordination du travail de rue, création d’une base de donnée partagée rassemblant les informations sur les personnes sans-abri vivant dans et autour de la gare, mise en place d’un programme de formation au sans-abrisme pour le personnel en gare (agents ferroviaires, de nettoyage, de sécurité, de parkings) et ouverture d’un lieu dédié. HOPE in stations vise à permettre les échanges de bonnes pratiques entre différents pays et à élaborer, à l’échelle européenne, un ensemble de solutions destinées à l’insertion des publics en errance, comme des outils de formation partagés ou la transposition de formes de prise en charge spécifique. HOPE in stations plans to test and evaluate the impact of the setting up, in each train station, of a reference authority which would be in charge of promoting a coordinated response to the homelessness issue. The main missions of the reference authorities, as defined collectively by all partners, are the following: coordinating the streetwork activities, creating a shared database gathering all information on homeless people in and around the station, setting up a training program on homelessness for the employees of the stations (railway, cleaning, security and parking agents) and opening a dedicated place. HOPE in stations aims at enabling exchanges of good practices among the partner countries and at developing new inclusion solutions intended for homeless people, such as shared training tools or the transposition specific services.
  3. 3. Evaluation Evaluation En tant qu’expérimentation sociale, HOPE in stations met l’accent sur l’évaluation du dis- positif et comprend un important protocole d’enquête auprès des différentes parties pre- nantes, afin de comprendre leurs pratiques et leurs attentes. Cette évaluation s’est déroulée en 3 étapes, menées par plusieurs entités de recherche : L’analyse du contexte général de la présence de personnes sans abri dans chaque gare partenaire (analyse socio- politique par Julien Damon) L’analyse des relations entre les fournis- seurs de services sociaux et les gares (par les laboratoires ISFORT et ZSI) La prise en compte de l’expérience personnelle des personnes sans-abri (Laboratoire ZSI) As a social experimentation project, HOPE in stations puts a strong emphasis on evaluation, and involves a significant inquiry protocol, in order to understand the practices and expectations of all the stakeholders. This evaluation follows three stages, which are carried out by different research entities : Analyzing the overall context of home- lessness in each partner station (sociopo- litical analysis by Julien Damon) Analyzing the relationships between the social service providers and the train station (ISFORT and ZSI laboratories) The homeless people’s own experience (ZSI laboratory) Pour satisfaire la méthodologie ex-ante/ex- post, 2 sessions d’enquêtes ont été menées à un an d’intervalle, une avant et une après la mise en place du dispositif (été-automne 2010, puis automne 2011). Ces enquêtes qualita- tives et quantitatives ont eu lieu auprès des structures associatives, auprès des personnes sans abri dans et autour des gares concernées ainsi qu’auprès des participants au dispositif de formation. Suite à l’évaluation scientifique finale, la ma- nifestation du 16 décembre 2011 a présenté aux institutions européennes, nationales et locales les recommandations politiques des partenaires pour une réponse coordonnée à la question des personnes sans abri en gare. D’ores et déjà cette expérimentation doit permettre le développement du dispositif de référent social dans d’autres gares parisiennes et italiennes. Il sera également étendu à la ville de Luxembourg. According to the ex-ante and ex-post methodo- logy, two rounds of inquiries have been carried out by ZSI one year apart, one before and one after the setting up of the action (Summer Au- tumn 2010 and then Autumn 2011). These qua- litative and quantitative surveys were destined to several NGO structures, homeless people in and around the concerned stations, and to the participants of the training sessions. The event of the 16th of december 2011 pre- sents, on the basis of the scientific evaluation, the partners’ political recommandations to the European, national and local institutions, concerning this coordinated response to the homeless issue. Following this transnational social experimen- tation, the reference authority will be imple- mented in several Italian and Parisian stations. It will also be extended to the City of Luxembourg. Ci-dessus : le Rapport final d’évaluation / Above : Final Evaluation Report
  4. 4. L’Agence nouvelle des solidarités actives est une association à but non lucratif et reconnue d’intérêt général créée en 2006 pour concevoir, expérimenter et mettre en oeuvre des projets d’innovations sociales afin de lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Cofondée par Martin Hirsch, alors président d’Emmaüs, et Benoît Genuini, ancien président d’Accenture, l’association est présidée depuis 2009 par François Enaud, président du groupe Steria. 1 passage du Génie - 75012 PARIS (+33)1 43 48 65 24 contact@solidarites-actives.com www.solidarites-actives.com The Agence nouvelle des solidarités actives is a non-profit making organisation created in 2006 to conceive, experiment and set up socially innovative projects to fight against poverty and social exclusion. The NGO was cofounded by Martin Hirsch, then Chairman of Emmaüs, and Benoît Genuini, former Chairman of Accenture. François Enaud is Chairman since 2009 while being Chairman and CEO of Steria. Dans le prolongement de HOPE in stations, les partenaires ont conçu le projet pilote européen « WORK in stations » (Working On Reinclusion Know-how in European train stations). Ce projet rassemble la Belgique, l’Italie et la France, pour proposer et développer des modèles de coopération économique innovants dans le domaine de l’insertion par le travail des personnes les plus démunies, sur le territoire des gares. WORK in stations est financé par la Commission européenne. As a continuation of HOPE in stations, the pilot project «WORK in stations» (Wor- king On Reinclusion Know-how in European train stations) has been imagined. It gathers three countries (Belgium, Italy and France) to develop innovative cooperation models in the field of inclusion through work on the train station’s economic area. WORK in stations takes place the framework of the European Globalization Adjustment Fund. After HOPE in stations... Après HOPE in stations...

×