CURRICULUM VITAE
Name: Gaston ASITAKI
Contractual Status: TA (une année)
Current Title: Conseiller Technique Principal
Cur...
CV Gaston ASITAKI
partenariats avec la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) et d’autres
agen...
CV Gaston ASITAKI
membres du Gouvernement, des acteurs politiques, des PTF, de l’Etat-major des forces armées, du
Haut com...
CV Gaston ASITAKI
thématiques. Les participants acquièrent les notions de base sur les violences basées sur le Genre et su...
CV Gaston ASITAKI
campagnes de sensibilisation puis la mise en place des cadres de concertation dans le cadre de la
Police...
CV Gaston ASITAKI
EDUCATION/TRAINING
- Doctorant en droit de la sécurité internationale, EDSJ, Université Grenoble Alpes, ...
CV Gaston ASITAKI
EDUCATION/TRAINING
- Doctorant en droit de la sécurité internationale, EDSJ, Université Grenoble Alpes, ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

CV Gaston Mars 2016

108 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
108
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

CV Gaston Mars 2016

  1. 1. CURRICULUM VITAE Name: Gaston ASITAKI Contractual Status: TA (une année) Current Title: Conseiller Technique Principal Current Duty Station: Conakry, Guinée Work Unit: Gouvernance et consolidation de la paix Current Phone No: 00 224 624 98 01 15 Email Address: gaston.asitaki@undp.org Gender: Homme Date of Birth: 23 Mai 1971 Nationality: Congolaise Résumé de compétences Gestion de projet : Formulation, mise en œuvre et monitoring des projets d’appui à la réforme de l’armée et de la police, à la consolidation de la paix, à la stabilisation et à la réconciliation nationale en RDC et en Guinée, avec une très satisfaisante conformité aux règles et procédures du PNUD et des taux élevés de delivery. Mise en œuvre des projets de USD 2,7 million (Guinée) à près de USD 15 million (RDC) de budget. Supervision des équipes de projet de 5 employés (RDC) à 40 employés (Guinée). Organisation des nombreuses missions de collecte de données de base et d’évaluation indépendante afin d’informer le PNUD, les partenaires nationaux, et donateurs des performances des projets mais également sur leur pertinence et leur potentiel, travaillant étroitement en collaboration avec l’Unité communication du Bureau. Partenariats & Mobilisation de ressources: Développement des rapports professionnels très cordiaux avec les plus hauts responsables des forces de sécurité et de défense de la République Démocratique du Congo (Ministères de la Défense, de l’Intérieur, Etat-Major Général des Forces Armées, Direction Générale de la Police Nationale Congolaise, Haute Cour Militaire, etc). Cette collaboration étroite a permis de faciliter l’appropriation des résultats de projets sensibles, par leur nature, par les responsables gouvernementaux, y compris par les plus hautes institutions en charge de la sécurité et de la réconciliation nationale (Présidence de la république et Primature en Guinée). Développement de
  2. 2. CV Gaston ASITAKI partenariats avec la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) et d’autres agences des Nations Unies en RDC (OIM, UNOPS) puis avec le HCDH et l’UNICEF en Guinée. Strategic Thinking: Spécialiste des questions de justice et de sécurité, intervenant à la fois dans la conceptualisation, la planification stratégique, et la gestion des projets dans le contexte d’un pays post conflit (RDC) et celui d’un pays ayant connu un passé caractérisé par de graves violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Rôle central dans l’initiation de la doctrine de police de proximité à Bunia (Ituri/RDC) en tant que chef de projet et le lancement d’un projet dans le domaine de la reconstruction et de la stabilisation d’un Etat post conflit en qualité de chef de projet dans le projet conjoint OIM, ONU Habitat et PNUD : « La paix est le chemin du développement », à Mambasa, dans la Province Orientale/RDC. En qualité de Conseiller Technique Principal, je gère le projet d’appui aux consultations nationales, intervenant dans le domaine de la consolidation de la paix et de la réconciliation nationale en Guinée. PROFESSIONAL EXPERIENCE PNUD/Guinée, Conakry 2015- Conseiller Technique Principal de la Commission Nationale de Réflexion sur la Réconciliation Nationale (CPRN) / Projet d’appui aux consultations sur le processus de réconciliation nationale en Guinée (CONARGUI)  Installation des antennes régionales de la CPRN à Conakry et dans les 7 régions administratives en organisant le recrutement, la formation et le déploiement de 8 équipes composées chacune de 4 employés (1 coordonnateur régional, 1 assistant administratif et financier, 1 animateur communautaire et 1 chauffeur) soit un total de 32 employés;  Préparation et supervision des missions d’information sur les consultations et le processus de réconciliation nationale des autorités politico-administratives, des leaders religieux, des officiers des Forces armées, de la Gendarmerie et de la Police, des professionnels de la presse, des leaders religieux, des dirigeants des associations des jeunes et des femmes, des élus locaux, des responsables des communautés traditionnelles et des acteurs politiques sensibilisés à Conakry et dans les 7 régions administratives ;  Etablissement d’un cadre de concertation entre la CPRN et les principaux regroupements des OSCs du pays : le Conseil National des Organisations de la Société Civile (CNOSC), la Plateforme des Citoyens Unis pour le Développement (PCUD), la Coalition Nationale des Organisations de la Société Civile (CONASOC) dans le but d’informer efficacement sur les activités du projet et d’obtenir la plus grande mobilisation des populations;  Etablissement d’un cadre de concertation avec les principales associations faîtières des médias du pays : l'Association Guinéenne des Editeurs de Presse Indépendante (AGEPI), l'Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée (URTELGUI) et l'Association Guinéenne de la Presse en Ligne (AGUIPEL) ainsi que la Radio-Télévision Guinéenne, les radios communautaires et rurales en région dans le but obtenir la plus large information des populations sur le processus de consultations nationales ;  Organisation des sessions d’information sur la CPRN et le projet CONARGUI à l’intention du Bureau de l’Assemblée nationale et des présidents des différentes commissions parlementaires, des 2
  3. 3. CV Gaston ASITAKI membres du Gouvernement, des acteurs politiques, des PTF, de l’Etat-major des forces armées, du Haut commandement de la Gendarmerie Nationale et de la Justice Militaire, de la Direction Générale de la Police, des organisations de la société civile, des associations des victimes et des associations de médias, à Conakry;  Suivi du processus de l’identification des points focaux communaux et préfectoraux, des organisations de la société civile et des médias de Conakry et de toutes les régions du pays puis organisation de leur formation sur la justice transitionnelle, les consultations nationales, au travers de 4 séminaires, à Conakry, Labé, Nzérékoré et Kankan. Dans le cadre de la mobilisation des ressources, j’ai obtenu de la Délégation de l’Union Européenne en Guinée l’engagement de financer l’édition et la diffusion du rapport final des consultations nationales. OSIWA s’est engagé à financer pour 200 000,00 Usd la stratégie de communication, de sensibilisation et de mobilisation sociale de la CPRN. PNUD/RDC, Chef de bureau PNUD/Ituri 2014-2015 Dans le cadre de ces responsabilités, il me revenait d’assurer :  coordination des activités du bureau PNUD/Ituri ;  représentation du PNUD dans toutes les rencontres avec la Mission des Nations Unies au Congo (MONUSCO), les agences des Nations Unies et les autres partenaires techniques et financiers ainsi qu’avec les autorités locales ;  supervision de toutes les équipes des projets intervenant aussi bien dans le Programme Gouvernance que celui de la Lutte contre la Pauvreté (16 employés), en plus de la gestion des nécessités de fonctionnement du UN compound partagé par UNICEF, UNHABITAT, UNFPA et PNUD. PNUD/RDC, Chef du projet « La paix est le chemin du développement » 2014-2015  Organisation d’une étude diagnostique pour collecter et analyser le fonctionnement du secteur judiciaire à Mambasa en vue de faciliter la planification, la mise en œuvre, le suivi et l'évaluation du projet ;  Organisation d’une enquête de perception des populations sur l’état de la justice à Mambasa ;  Préparation d’une campagne de sensibilisation de la population sur le droit écrit : élaboration des émissions radios diffusées, réunions avec les principales forces vives de la cité de Mambasa, Epulu et Niania, carnavele motorisée à Mambasa Centre, Epulu et Niania ;  Organisation d’un atelier d’élaboration d’un plan de campagne médiatique et de renforcement des capacités sur les violences sexuelles avec la participation de 14 personnes. Les participants renforcent leurs capacités sur les techniques d’animation communautaire à travers la radio et un plan de campagne médiatique est élaboré reprenant ainsi les diverses stratégies de mise en œuvre, notamment les émissions radio, le micro – baladeurs, le spot-radio, le magazine, le débat ;  Organisation d’un atelier de formation de 10 journalistes sur les thématiques de justice, droits des femmes et violences sexuelles en vue de la pérennisation des actions de sensibilisation sur ces 3
  4. 4. CV Gaston ASITAKI thématiques. Les participants acquièrent les notions de base sur les violences basées sur le Genre et sur la protection des droits de la femme ;  Mise en œuvre des campagnes médiatiques sur la justice, les droits des femmes, les violences sexuelles, le droit foncier et autres thèmes pertinents. / Production des émissions PNUD/RDC, Chef du projet Police de proximité 2012-2015  Supervision de l’introduction et de la mise-en-œuvre de la nouvelle doctrine de police de proximité dans les 5 quartiers ciblés de la ville de Bunia (203 215 habitants) par l’organisation d’activités diverses (séminaires de formation sur les outils de la Pdp au profit des autorités politico- administratives, policières et judiciaires ainsi que de la société civile, campagne de sensibilisation porte à porte, caravanes motorisées, ateliers d’information dans les universités, interventions dans les églises, meetings dans les marchés etc…) ;  Mise en place de l’équipe du projet par le recrutement de 5 employés (1 ingénieur expert national en construction, 1 expert national en appui à la réforme de la police, un assistant administratif et financier, une experte nationale en suivi et évaluation et un chauffeur) et sa formation dans les notions générales de la Justice transitionnelle et la conduite des consultations nationale ;  Monitoring du projet en collaboration avec le Comité de Suivi de la Réforme de la Police, la Cellule Réforme de la Police et la société civile par l’organisation des 2 missions d’étude de base pour d’une part fixer les valeurs de référence dans la mise en œuvre du projet en vue de faciliter le mesurage des résultats, des effets et de l’impact à la fin du projet et d’autre part développer un plan de suivi et de collecte des informations sur le projet : les fréquences de collecte, les zones et le niveau de collecte (individu/groupe d’individus, institution….), la source de collecte, les responsables de la collecte et les sources de vérification ;  Monitoring des travaux de construction d’un commissariat et de quatre sous commissariats en collaboration avec la Cellule Infrastructures de la Police par l’organisation de quatre missions de supervision de construction (au lancement du chantier, en cours des travaux et à la fin pour réaliser la réception technique et la réception provisoire des constructions ;  Supervision et monitoring de la formation des policiers en collaboration avec la Direction des Ecoles et Formations de la Police Nationale Congolaise au travers de quatre missions pour la sélection et le recrutement de 260 jeunes à la Police, le lancement de leur formation, l’évaluation technique de la formation et l’organisation des épreuves finales ;  Identification, sélection et formation des membres du Conseil Local pour la Sécurité de Proximité et de cinq Fora de quartier des Supervision de l’installation ;  Etablissement en collaboration avec la Cellule Réforme de la Police du cadre juridique pour le recrutement dans la Police puis organisation et supervision des processus de recrutement de 260 jeunes policiers et de sélection de 24 cadres en vue d’une formation de 12 mois (9 mois théoriques et 3 mois pratiques) sur la nouvelle doctrine de la Police de proximité ;  Recherche et identification des terrains et conduite des formalités juridiques en collaboration avec les autorités locales, constitution d’une équipe technique en accord avec la Cellule Infrastructures de la Police puis supervision des travaux de construction et de l’équipement d’un commissariat de référence et de quatre sous commissariats ;  Etablissement des rapports de collaboration avec le Réseau des Associations œuvrant dans le domaine de la Réforme de l’Armée et de la Justice (RRSJ). Ce partenariat a facilité la réalisation des 4
  5. 5. CV Gaston ASITAKI campagnes de sensibilisation puis la mise en place des cadres de concertation dans le cadre de la Police de proximité (Conseil Local pour la Sécurité de Proximité, Forums de quartier, Cellules d’avenue). Le projet fut évalué avec une note satisfaisante par une équipe internationale d’experts (ISSAT) en 2015 : « Le projet a atteint son objectif opérationnel, en ce qu’il a effectivement permis l’introduction de la Police de proximité à Bunia. […] Certains indices de changement allant dans le sens d’une amélioration de la situation et d’un rapprochement entre la police et la population sont identifiables. La performance globale du projet est bonne, notamment en termes d’alignement, de pertinence, d’efficacité, ou de prise en compte de l’aspect genre ». PNUD/RDC, Expert national en Réforme du Secteur de la Sécurité 2010-2012  Supervision des travaux de réhabilitation de la prison militaire de Ndolo à Kinshasa, RDC et de l’Hôpital Militaire de Goma, à Goma, RDC en collaboration avec l’équipe technique de UNOPS ;  Formation de 595 officiers militaires, en collaboration avec la HCM, dans les 11 provinces du pays, sur les procédures de la justice militaire, les effets sociaux et médicaux de la violence sexuelle sur les victimes et la société, les obligations légales et sanctions de mauvaise conduite, ainsi que sur les questions environnementales, leur impact et l’importance de protéger l’environnement ;  Organisation des sessions de formation de 90 agents et 30 cadres pénitentiaires en matière de justice militaire et des droits de l’homme, en collaboration avec la Direction de l’Administration Pénitentiaire Militaire et le Ministère de la Justice. PNUD/RDC, Coordinateur administratif 2008-2010  Supervision en collaboration avec l’équipe technique de l’OIM des travaux de construction de 673 logements et commodités au Camp Saïo et 667 logements et commodités au Camp Nayamunyi, à Bukavu, par l’OIM ;  Supervision en collaboration avec l’équipe technique de l’OIM du développement des projets communautaires (construction des écoles, des marchés, des foyers sociaux, des dispensaires etc…) ;  Elaboration et vulgarisation, en collaboration avec l’Etat-major des Forces Armées, des procédures de gestion des projets communautaires. Le Projet fut évalué avec satisfaction, en 2012, par une équipe indépendante qui a noté notamment que :  Des officiers militaires des unités intégrées de Nyangezi, Nyamumyunyi et camp Saïo ont une meilleure compréhension des enjeux de la lutte contre la violence sexuelle. Ils la transmettent aux hommes de troupes notamment, pendant leur formation.  Le système judicaire et pénitentiaire militaire gagne progressivement en efficacité grâce à une meilleure connaissance des textes, procédures et usages appris dans le cadre du projet.  Le renforcement des capacités infrastructurelles des communautés vivant autour des camps de Nyangezi, Nyamumyunyi et Saïo contribue à une meilleure interaction entre les populations et les militaires... Les violences armées y ont baissées… Responsable administratif de l’asbl Centre Congolais de Culture, de Formation et de Développement 1997-2007 5
  6. 6. CV Gaston ASITAKI EDUCATION/TRAINING - Doctorant en droit de la sécurité internationale, EDSJ, Université Grenoble Alpes, Grenoble, France 2012- - Master en Sécurité Internationale, Université Pierre Mendès France, Grenoble, France, 2011-2012 - Master en Matrimonio y Familia, Universidad de Navarra, Pamplona, Espana, 2006-2008 - Licence en droit, Faculté de droit, Université de Kinshasa, Kinshasa, RDC, 1989-1996 PAPERS AND PRESENTATIONS (Sample) 1° « Le policier congolais dans la Réforme de la Police », à publier par la Faculté de droit, Université Catholique de Louvain, Bruxelles, Belgique; 2° « La contribution de la société civile congolaise au processus de la Réforme du Secteur de la Sécurité dans le cadre de la consolidation de la paix et de la stabilisation du pays », Memoire, Master 2 Sécurité Internationale et Défense, Faculté de droit, Université Pierre Mendés France, publié in http://www.memoireonline.com/11/12/6525/m_La-contribution-de-la-societe-civile-congolaise-au- processus-de-la-reforme-du-secteur-de-la-secu0.html ; 3° “ Les multinationales et l’instabilité de la RDC » in Posibilidades y barreras para el desarrollo de africa subsahariana, Maria Angeles Sotes Elizalde et Caridad velarde (Dir.), Editorial ARANZADI, Pamplona, Espagne, Juin 2015 ; 4° « Réforme du Secteur de la Sécurité en RDC : analyse critique de l’appui des Nations Unies et de l’Union Européenne », thèse de doctorat en préparation, Ecole doctorale Sciences Juridiques, Université Pierre Mendès France, Grenoble, France. LANGUAGES Français, courant. Moyen en espagnol et en anglais. COMPUTER SKILLS Microsoft Office 2000. 6
  7. 7. CV Gaston ASITAKI EDUCATION/TRAINING - Doctorant en droit de la sécurité internationale, EDSJ, Université Grenoble Alpes, Grenoble, France 2012- - Master en Sécurité Internationale, Université Pierre Mendès France, Grenoble, France, 2011-2012 - Master en Matrimonio y Familia, Universidad de Navarra, Pamplona, Espana, 2006-2008 - Licence en droit, Faculté de droit, Université de Kinshasa, Kinshasa, RDC, 1989-1996 PAPERS AND PRESENTATIONS (Sample) 1° « Le policier congolais dans la Réforme de la Police », à publier par la Faculté de droit, Université Catholique de Louvain, Bruxelles, Belgique; 2° « La contribution de la société civile congolaise au processus de la Réforme du Secteur de la Sécurité dans le cadre de la consolidation de la paix et de la stabilisation du pays », Memoire, Master 2 Sécurité Internationale et Défense, Faculté de droit, Université Pierre Mendés France, publié in http://www.memoireonline.com/11/12/6525/m_La-contribution-de-la-societe-civile-congolaise-au- processus-de-la-reforme-du-secteur-de-la-secu0.html ; 3° “ Les multinationales et l’instabilité de la RDC » in Posibilidades y barreras para el desarrollo de africa subsahariana, Maria Angeles Sotes Elizalde et Caridad velarde (Dir.), Editorial ARANZADI, Pamplona, Espagne, Juin 2015 ; 4° « Réforme du Secteur de la Sécurité en RDC : analyse critique de l’appui des Nations Unies et de l’Union Européenne », thèse de doctorat en préparation, Ecole doctorale Sciences Juridiques, Université Pierre Mendès France, Grenoble, France. LANGUAGES Français, courant. Moyen en espagnol et en anglais. COMPUTER SKILLS Microsoft Office 2000. 6

×