Annuel boursier 2010 de BKB

4 137 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 137
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
95
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Annuel boursier 2010 de BKB

  1. 1. www.bourse-maroc.forume.biz Annuel Boursier 2010 ANALYSE & RECHERCHE
  2. 2. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Abréviations AMO Assurance Maladie Obligatoire ANRT Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications BKB BMCE Capital Bourse BPA Bénéfice par action BSF Bons des Sociétés de Financement BTN Bons du Trésor Négociables BTP Bâtiments et Travaux Publics BMI Business Monitor International CA Chiffre d'affaires CAC Centrale Automobile Chérifienne Capi Capitalisation CE Capitaux engagés CMMI Capability Maturity Model Integration DAPS Direction des Assurances et de la Prévoyance Social D/Y Dividend Yield E Estimé EBITA Earnings Before Interest Taxes and Amortization EMV Europay Mastercard Visa EUR Euro FMSAR Fédération Marocaine des Sociétés d’Assurances et de Réassurances GNL Gaz Naturel Liquéfié GPBM Groupement Professionnel des Banques du Maroc ha Hectare HCP Haut Commissariat au Plan IDE Investissements Directs à l'Etranger IPO Initial Public Offering IR Impôt sur le revenu IS Impôt sur les Sociétés K Millier Ke Coût des fonds propres Kg Kilogramme lb Livre (unité de mesure anglo-saxonne) LTE Long Term Evolution M Million m Mètre m² Mètre carré m3 Mètre cube ANALYSE & RECHERCHE 2
  3. 3. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 MAD Dirham marocain MADEX Moroccan Most Active Shares Index MASI Moroccan All Shares Index Max Maximum MB Marché de Blocs MC Marché Central Md Milliard Min Minimum MRE Marocain Résident à l'Étranger MW Mégawatt Nb Nombre OPA Offre Publique d'Achat OPR Offre Public de Retrait P Prévisionnel P/B Price-to-book pbs Points de base PCI Payment Card Industry PER ou P/E Price Earning Ratio Perf Performance PIB Produit Intérieur Brut PNB Produit Net Bancaire PR Prime de Risque RAMED Régime d’Assistance Médicale aux Economiquement Démunis RB Rentabilité brute RNPG Résultat Net Part du Groupe ROCE Return On Capital Employed RoE Return On Equity RSI Relative Strength Index S1 Premier semestre T Tonne TES Transactions Electroniques Sécurisées T3 Troisième trimestre TCAM Taux de Croissance Annuel Moyen TIC Technologies de l'Information et de la Communication TMP Taux Moyen Pondéré Tx Taux ANALYSE & RECHERCHE 3
  4. 4. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 USD Dollar américain VCI Value Creation Index VCZ Valorisation Croissance Zéro WACC Weighted Average Cost Of Capital 3G Troisième Génération ANALYSE & RECHERCHE 4
  5. 5. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Aperçu de l’économie en 2010 7 • Une consolidation de la croissance économique en 2010 7 Commentaire de marché 9 • Une année 2010 placée sous le signe de la reprise 9 • Une volumétrie tirée par les grandes capitalisations 11 • Les minières à l’honneur 12 Faits marquants 14 • Reprise des introductions en 2010 14 • Des Offres Publiques de Retrait en vogue 14 • Programmes de rachat réactivées 14 • Des opérations sur le capital d’envergure 15 • Un marché des fusions et acquisitions dynamique 17 • Des émissions Obligataires vivaces en 2010 23 • Un marché des billets de Trésorerie accaparé par les mises à jour 24 • De nouveaux splits du nominal 25 • Émission de BSF en baisse 25 • Des certificats de dépôts en grâce 26 • Résultats semestriels à cheval 27 • Résultats au T3 2010 28 Un portefeuille toujours plus résistant que son Benchmark 30 • Une surperformance remarquable 30 ANALYSE & RECHERCHE 5
  6. 6. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Perspectives 2011 32 • Route balisée pour 2011 32 • Un nouveau cycle vertueux 33 • Perspectives sectorielles favorables 33 Analyse technique : Une tendance de fond haussière qui devrait se maintenir en 2011 58 Portefeuille cible BMCE Capital Bourse 2011 60 Screenings à fin décembre 2010 83 Tableau de bord 88 ANALYSE & RECHERCHE 6
  7. 7. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Aperçu de l’économie en 2010 Une consolidation de la croissance économique en 2010 En dépit des fortes perturbations qu’a connues l’économie mondiale en 2010, le Maroc est manifestement parvenu à amortir les chocs internationaux et à maintenir son dynamisme, enregistrant un taux de croissance soutenu de son économie, quasiment au même rythme d’avant-crise. En effet et malgré le repli de 4,0% de la Valeur Ajoutée –VA– du secteur primaire en raison de la non récurrence de la saison agricole exceptionnelle 2009/2010, l’économie nationale devrait s’accroitre de 4,0%* en 2010, tirant amplement profit de l’élargissement de 5,0% du PIB non agricole (vs. 1,4% en 2009). L’orientation positive de l’économie marocaine est redevable (i) à la poursuite de la dynamique de la consommation interne favorisée par le soutien continu de l’Etat au pouvoir d’achat des ménages, (ii) à l’accompagnement des secteurs les plus exposés à la crise via la mise en place d’un Comité de Veille Stratégique (iii) ainsi qu’à la reconduction des programmes d’investissements d’envergure (taux d’investissement estimé à 34,8% en 2010) et ce, à travers une politique budgétaire modérément volontariste, maintenant le déficit public à un niveaux raisonnable (estimé à 4% du PIB en 2010). La contraction de la demande extérieure aurait finalement un impact limité sur les exportations du Pays puisqu’elles progressent de 26,7% à MAD 132,1 Md à fin novembre 2010 par rapport à la même période de 2009. Le bon comportement des ventes à l’étranger a été essentiellement impulsé par la reprise des écoulements de phosphates à l’international, en progression de 88,1% sur les onze premiers mois de l’année. A l’opposé, les importations augmentent de 12,9% à MAD 270,3 Md, en raison de l’alourdissement des factures énergétique et céréalière. Au volet paiement et après les contre-performances de 2009, les transferts MRE et les recettes touristiques renouent avec la croissance, s’élargissant de 7,8% et de 7,3% respectivement. Idem pour les investissements étrangers qui parviennent à se redresser (+5,4% par rapport à fin novembre 2009), stabilisant les réserves de change du Pays aux alentours de 7 mois d’importation. Le profil de résilience de l’économie nationale a été couronné en 2010 par l’octroi par Standard & Poor’s au Maroc de la notation Investement Grade suivie par le succès de la levée à l’international d’un emprunt de MAD 11 Md. Cette double consécration récompense ainsi les efforts considérables fournis par le Gouvernement en matière de développement économique et social du Maroc et traduit la confiance de la communauté internationale dans sa stabilité politique. Dans ce contexte, le marché boursier semble avoir retrouvé ses marques en 2010, clôturant l’année sur une performance de 21,2% et mettant ainsi fin au cycle baissier entamé depuis 2008. * Chiffres du Projet de Loi de Finances 2011. ANALYSE & RECHERCHE 7
  8. 8. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Aperçu de l’économie en 2010 Taux de croissance du PIB Structure du PIB estimé entre 2005 et 2011P en 2010 7,8% P r i ma i r e 15 , 0 % 5,6% 4,9% 5,0% 3,0% 4,0% S e c ond a i r e 2,7% Te r t i a i r e 2 9 , 1% 55,9% 2005 2006 2007 2008 2009 2 0 10 E 2 0 11P Indice des Prix à la Consommation entre Investissements et prêts privés 2005 et 2011E (en MAD Md) +2,0% +2,0% 34,0 30,8 +1,0% +3,9% 26,1 26,2 24,9 23,4 +2,0% +3,3% +1,0% 2005 2006 2007 2008 2009 2010E 2011P 2005 2006 2007 2008 2009 no v - 10 Balance commerciale et taux de couverture Déficit budgétaire en % (en MAD Md) du PIB 326,0 53,8% 53,2% 270,3 0,7% 0,4% 2 6 1, 3 264,0 47,8% 2 10 , 6 48,0% 48,9% 18 4 , 4 2005 2006 2007 2008 2009 2 0 10 E 2 0 11P 42,8% 15 5 , 7 13 2 , 1 12 5 , 5 112 , 0 113 , 0 - 1, 5 % 99,3 - 2,2% - 3,5% - 3,9% - 4,0% 2005 2006 2007 2008 2009 no v - 10 ANALYSE & RECHERCHE 8
  9. 9. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Commentaire de marché Une année 2010 placée sous le signe de la reprise Après une année 2009 marquée par les retombées négatives de la crise financière internationale, la Bourse de Casablanca clôture 2010 sous de bons auspices, attestant du retour de confiance chez les investisseurs, dans le sillage des prémices de reprise de l’économie mondiale. C’est ainsi que l’indice de toutes les valeurs cotées achève l’année à 12 655,2 points, contre 10 335,25 points pour l’indice des valeurs du continu et 1 325,28 points pour le BCEI 20, affichant des performances annuelles respectivement de +21,17%, de +22,1% et de +29,3%. Ces évolutions peuvent être, néanmoins, décomposées en quatre principales phases : Évolution du MASI et du MADEX en 2010 Base 100 MASI MADEX BCEI 20 135 130 MASI : +12,7% MASI : -4,8% MASI : +5,6% MADEX : -4,9% 125 MADEX : +13,4% MADEX : +5,7% BCEI 20 : -1,7% BCEI 20 : +15,0% BCEI 20 : +6,5% 120 15 1 MASI : +6,9% 10 1 MADEX : +7,1% BCEI 20 : +7,4% 105 100 95 • Une première phase de quasi-stagnation (en dépit d’une première hausse de début d’année) allant jusqu’au 25 mars, où le MASI, le MADEX et le BCEI 20 se fixent respectivement à 11 032,75 points, à 8 947,86 points et à 1 091,32 points, dans un contexte de forte incertitude ; • Un second cycle de forte croissance allant jusqu’au 20 mai dopé notamment par l’annonce de l’opération de réorganisation stratégique des valeurs ONA et SNI. Au terme de cette période, le Moroccan All Share Index, l’indice des Blue Chips et le Benchmark de BMCE CAPITAL se hissent respectivement de 12,7%, de 13,4% et de 15,0% à 12 436,9 points, à 10 151,18 points et à 1 254,86 points ; ANALYSE & RECHERCHE 9
  10. 10. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Commentaire de marché • Une troisième étape de turbulences prolongées s’étalant jusqu’au 11 octobre dans laquelle le MASI, le MADEX et le BCEI 20 se replient respectivement de 4,8%, de 4,9% et de 1,7% à 11 836,22 points, à 9 654,56 points et à 1 234,11 points. Cette période a été principalement perturbée à l’approche et durant l’annonce des résultats semestriels qui se sont révélés finalement mitigés ; • Et, une dernière phase de reprise qui profite tant de l’introduction en Bourse de CNIA SAADA que des meilleures perspectives économiques pour la fin de l’année 2010. L’indice de toutes les valeurs cotées,l’indice des valeurs du continu et le BCEI 20, se renforcent ainsi respectivement de 6,9%, de 7,1% et de 7,4%. Au terme de l’année 2010, la capitalisation boursière se hisse de MAD 70,1 Md comparativement à une année auparavant pour s’élever à MAD 579,0 Md et ce, en dépit des retraits de la cote de valeurs d’envergures, telles que ONA et SNI. A ce niveau de valorisation, le Marché traite à 18,7x et à 17,2x ses résultats prévisionnels 2010 et 2011 et offre un Dividend Yield estimé à 3,3% en 2010. Hors secteur immobilier, le P/E de la Place se fixe à 17,7x en 2010E et à 16,8x en 2011P et offre un Dividend yield estimé à 2,0% en 2010. La place Marocaine sur-performant les principales Bourses internationales A la clôture annuelle 2010, la performance de la Bourse de Casablanca ressort bien meilleure que celle des autres places aussi bien émergentes qu’internationales. En effet, tandis que le principal baromètre de la Place Marocaine affiche +21,17%, ses peers oscillent entre +19,1% à 5 112,52 points pour le TUNINDEX et –6,3% à 2 374,0 points pour le AMMAN STOCK EXCHANGE. Les marchés internationaux laissent apparaître, quant à eux, des performances disparates : entre +16,06% à 6 914,19 points pour le DAX et –17,43% à 9 859,1 points pour la Place Espagnole. Performances 2010 des principales Places Boursières étrangères Indices Valeurs en points Var 2010 DAX (Allemagne) 6 914,19 +16,06% CAC 40 (France) 3 804,78 -3,34% FOOTSIE (Royaume Uni) 5 899,94 +9,00% IBEX (Espagne) 9 859,1 -17,43% DOW JONES (USA) 11 577,51 +11,02% NASDAQ (USA) 2 652,87 +16,91% NIKKEI 225 (JAPON) 10 228,92 -3,01% CASE 30 (Égypte) 7 108,34 +14,5% TUNINDEX (Tunis) 5 112,52 +19,1% TADAWUL (Arabie Saoudite) 6 654,4 +8,35% AMMAN STOCK EXCHANGE 2 374,0 -6,3% ANALYSE & RECHERCHE 10
  11. 11. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Commentaire de Marché Une volumétrie tirée par les grandes capitalisations Côté volumétrie, le flux transactionnel s’élève en 2010 à MAD 163,0 Md, en amélioration de 47,6% comparativement à une année auparavant. Le chiffre d‘affaires mensuel moyen ressort, quant à lui, à MAD 13,7 Md contre MAD 6 Md à fin décembre 2009. S’adjugeant près de 64% du négoce 2010, le Marché Central a été principalement animé par les échanges sur les valeurs ONA (dans le cadre de son OPR), ATTIJARIWAFA BANK, ADDOHA et ITISSALAT AL MAGHRIB avec des volumes respectifs de MAD 18,5 Md (soit 17,7%), de MAD 13,6 Md (soit 13,0%), de MAD 12,0 Md (soit 11,4%) et de MAD 11,5 Md (soit 11,0%). Pour sa part, le Marché de Gré à Gré génère un volume annuel de près de MAD 59,2 Md contre MAD 38,5 Md à fin 2009. Ce dernier est accaparé à hauteur de 45,9% et de 18,7% par les transactions observées sur valeurs CGI et BMCE BANK* suite principalement à l’échange croisé en mars 2010 de 12 700 111 titres BMCE BANK et de 1 472 640 actions CGI à des cours unitaires respectifs de MAD 267 et de MAD 1 937. Dans une proportion moindre, ATTIJARIWAFA BANK génère plus de 11% du flux annuel à MAD 6,6 Md, consécutivement à la réalisation de plusieurs opérations stratégiques sur son capital. Évolution de la volumétrie en 2010 En M MA D 20 000 18 000 16 000 14 000 12 000 10 000 8 000 6 000 4 000 2 000 0 janv févr mars avr mai juin juil août sept oct nov déc V olume MC V olume MB * Opération relative à une prise de participation croisée entre CDG et RMA WATANYA, aboutissant à l’ac- quisition de près de 8% du capital de BMCE BANK par la première et de près de 8,05% du capital de CGI par la seconde. ANALYSE & RECHERCHE 11
  12. 12. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Commentaire de Marché Les minières à l’honneur Capitalisant sur la bonne tenue des cours de MANAGEM, de SMI et de CMT, l’indice des « Mines » arrive à la première place du podium en 2010, se renforçant de 128,22% à 15 378,14 points. Loin derrière, l’indicateur « Agroalimentaire/Production » se positionne au second rang à 16 405,34 points, affichant ainsi une performance annuelle de +35,15%, grâce à l’évolution favorable des titres UNIMER et COSUMAR. Enfin, la branche « Bâtiment & Matériaux de construction » s’affermit de 32,96% pour se fixer à 20 626,55 points, suite notamment à la hausse des cours des 3 cimenteries cotées. A l’opposé et à l’instar de l’année précédente, la filière « Sylviculture et papiers » se déleste de 40,8% à 108,03 points, grevée par la contre-performance de MED PAPER. Pour sa part, la branche « Boissons » se replie de 17,5% à 13 383,38 points, reflétant principalement la baisse du cours de BRASSERIE DU MAROC. Dans une moindre mesure, l’indice « Ingénieries et bien d'équipements Industriels » se déprécie de 2,67% à 850,48 points. Les plus fortes variations de l’année 2010 S y l v i c ul t ur e & P a p i e r s B o i sso ns I ng é n i e r i e s e t b i e n d' é q ui pe me nt s I nd ust r i e l s C hi mi e I mm ob i l i e r L oi si r s e t H ot e l s T é l é c om mu ni c a t i o ns P é t r o l e & Ga z D i st r i b ut e ur s S t é s de Fi n & A u t r e A c t Fi n S t é s de po r t e f e ui l l e & h ol d Tr a nsp or t S e r v i c e s a ux c o l l e c t i v i t e s Eq ui El e c t r o & El e c t r i qu e s A ssur a nc e s B a n qu e s Lo g & S e r v i c e s I n f o I n du st r i e ph a r m a c e u t i qu e B â t & M a t é r i a ux de C o ns A g r o & P r o du c t i on M i ne s -80% -30% 20% 70% 120% ANALYSE & RECHERCHE 12
  13. 13. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Commentaire de Marché Par valeur et suite à l’annonce du lancement des travaux de mise en valeur de la mine de Bakoudou et à la hausse des prix des métaux précieux et des métaux de base au niveau international, MANAGEM se hisse en 2010 de 183,8% à MAD 681. Dans une moindre mesure, SMI se renforce de 146,8% à MAD 1 900. A ce niveau de cours, la filiale argent du Groupe MANAGEM traite à 29,8x et à 22,8x ses résultats prévisionnels en 2010 et en 2011 et offre un Dividend Yield estimé à 2,2% en 2010. De son côté, OULMES s’apprécie de 95,4% à MAD 1 094 bénéficiant de l’annonce de la cession de son activité Soda en décembre dernier au profit de la société VARUN BEVERAGES MOROCCO . A l’inverse, MED PAPER s’effrite de 40,8% à MAD 78,78 dans la foulée de l’annonce de mauvais résultats semestriels. Éclaboussée par le bras de fer l’opposant à l’administration fiscale, BRASSERIES DU MAROC se défait de 33,6% à MAD 2 179. A ce niveau de cours, la filiale marocaine du Groupe CASTEL traite à 18,2x et à 17,3x ses résultats prévisionnels en 2010 et en 2011 et offre un Dividend Yield estimé à 4,6% en 2010. Enfin, MEDIACO MAROC recule de 29,2% à MAD 121 dans un contexte de forte incertitude des investisseurs sur la solvabilité de l’opérateur spécialisé en levage. Les plus fortes variations de l’année 2010 MANAGEM SMI OULMES MINIERE TOUISSIT BCP MAGHREB OX Y GENE MAGHREBAIL LAFARGE CIMENTS MAROC LEASING SONASID ACRED SCE ATLANTA SOFAC DIAC SALAF STOKVIS MEDIACO MAROC BRASSERIES MED PAPER -70% -40% -10% 20% 50% 80% 110% 140% 170% 200% ANALYSE & RECHERCHE 13
  14. 14. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants Reprise des introductions en 2010 Après 2 années de vaches maigres marquées par l’absence d’introductions, la Bourse de Casablanca accueille 2 nouvelles recrues en 2010, contre 5 levées de fonds enregistrées en 2008. Le montant total des IPO s’est élevé à M MAD 837,4, contre MAD 3,8 Md en 2008 soit une baisse de près de 78%. Date de Modalités Nombre % du Cours Montant Société Activité 1ère de l’IPO de titres capital M MAD M MAD cotation Distributeur officiel en ENNAKL Tunisie des marques du Cession AUTOMOBILES 3 000 000 10% 64,22 192,7 13/07/10 Groupe d’actions SA VOLKSWAGEN AG CNIA SAADA Compagnie Cession 617 531 15% 1 044 644,7 22/11/10 ASSURANCE d’assurance d’actions Des Offres Publiques de Retrait en vogue Au titre de l’année 2010, 3 retraits de la cote ont été opérés dont les plus importants sont ONA et SNI. Montant maximal de Nombre de Montant apporté Date de l’initiation de Société Prix l’offre titres visés M MAD l’offre M MAD LGMC 49 860 424 14,7 22,0 10/02/2010 ONA 8 663 680 1 650 6 838,0 14 295,1 24/05/2010 SNI 4 071 421 1 900 3 592,6 7 735,7 24/05/2010 Programmes de rachat réactivées En 2010, 9 sociétés cotées ont lancé ou renouvelé leur programme de rachat d’actions soit le même nombre une année auparavant. Il s’agit des sociétés suivantes : Nb Actions % du Fourchette Date de Durée du Nature du Société à Détenir Capital Max Min Lancement Programme programme BMCI 663 942 5% 1 125 825 21/05/2010 12 mois Renouvellement ATLANTA 3 009 522 5% 130 84 01/07/2010 18 mois Renouvellement AUTO HALL 944 000 2% 130 80 06/07/2010 18 mois Renouvellement SALAFIN 118 627 4,95% 850 550 17/08/2010 18 mois Renouvellement LABEL’VIE 114 538 5% 1 500 1 120 04/08/2010 18 mois Lancement SNEP 120 000 5% 600 380 01/09/2010 18 mois Renouvellement ADI 605 000 5% 1 000 650 09/11/2010 18 mois Renouvellement SOTHEMA 36 000 2% 1 350 850 13/01/2011 18 mois Renouvellement SAMIR 594 983 5% 880 550 24/01/2011 18 mois Renouvellement ANALYSE & RECHERCHE 14
  15. 15. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants Des opérations sur le capital d’envergure Augmentations / Réductions de capital Sociétés Cotées En 2010, 6 sociétés cotées ont procédé à une augmentation de leur capital, dont les principales concernent ADDOHA et BMCE bank. Le montant total de ces opérations à porté sur MAD 6,2 Md. Montant Nb Prix de % du Société Nature de l’augmentation d’actions d’émission l’augmentation capital créées (MAD) M MAD CREDIT DU Conversion de dividendes 2009 314 639 703 221,2 3,6% MAROC En numéraire, réservée aux ADDOHA 31 500 000 95 2 992,5 10,0% actionnaires actuels CIMENTS Par incorporation de réserves 7 218 002 - 50% DU MAROC En numéraire réservée à la Banque BMCE Fédérative du Crédit Mutuel – BFCM 10 712 000 235 2 517,3 6,3% BANK - BMCE En numéraire, réservée aux 2 500 000 200 500,0 1,5% BANK salariés Incorporation de réserves et SOTHEMA 600 000 - 33,3% attribution d’actions gratuites Incorporation de réserves et BALIMA 0 - - division de la valeur nominale TOTAL 6 231,0 Sociétés non Cotées STROC INDUSTRIE : Augmentation du capital de M MAD 17 pour le porter à M MAD 50, prélude à une éventuelle introduction en Bourse La société STROC INDUSTRIE, spécialisée dans les métiers de la chaudronnerie lourde et de la charpente métallique, a procédé en septembre 2010 à l’augmentation de son capital de M MAD 17 pour le porter à M MAD 50 par incorporation de réserves. STROC INDUSTRIE s’est également départie de sa participation minoritaire dans le capital de la société GENIUS CONSTRUCTIONS, spécialisée dans les travaux publics et basée à Laâyoune. Ces opérations interviendraient dans le cadre de la volonté de la société de s’introduire en Bourse en respectant les critères d’éligibilité au second compartiment. STAREO : Augmentation de capital le portant à M MAD 200 STAREO, le nouveau délégataire du transport urbain de l’agglomération de Rabat, a procédé au doublement de son capital pour le porter à M MAD 200. Cette augmentation devrait permettre à l’opérateur d’accroître son parc de bus évalué à 526 bus en 2010. ANALYSE & RECHERCHE 15
  16. 16. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants MAGHREB STEEL : Communiqué du Conseil d’Administration sur la constatation de l’augmentation de capital de M MAD 900 pour le porter à MAD 1,8 Md Selon le communiqué de presse du Conseil d’Administration tenu le 7 juillet 2010, la société MAGHREB STEEL a réalisé l’augmentation de son capital par apports en numéraire de M MAD 900 pour le porter à MAD 1,8 Md. Cette augmentation rentre dans le cadre du plan de financement de l’investissement en cours de réalisation (complexe sidérurgique d’acier plat). DRAPOR : Augmentation de capital pour un montant de M MAD 162 à M MAD 245,1 Afin d’assurer son développement, la société DRAPOR a procédé à une augmentation de son capital pour un montant de M MAD 162, le portant à M MAD 245,1 et ce, via : • Une incorporation de réserves à hauteur de M MAD 131,1. Cette opération s’est traduite par la création de 1 310 631 actions d’une valeur nominale de MAD 100 chacune attribuées gratuitement aux actionnaires actuels proportionnellement à leur participation ; • Et, une incorporation au capital de M MAD 30,9 correspondant au compte courant liquide exigible de la société SATRAMMARINE. AGENCE DU BOUREGREG : Recapitalisation de la SOCIETE DE TRAMWAY de RABAT-SALE Peu de temps avant la mise en service du tramway de Rabat-Salé, l’AGENCE DU BOUREGREG a injecté M MAD 518,3 dans le capital de sa filiale la société de Tramway de Rabat-Salé, dont le capital est passé de M MAD 41 à M MAD 559,3 par apports d’actifs. CIMENTS DE L’ATLAS : Renforcement des fonds propres de M MAD 200 Au terme de l’Assemblée Générale Extraordinaire tenue le 30 juin 2010, la société CIMENTS DE L’ATLAS –CIMAT- a procédé à l’augmentation de son capital à hauteur de M MAD 200 en numéraire pour le porter à M MAD 800 suite à la création de 2 millions de nouvelles actions de valeur nominale MAD 100 chacune, libérées au quart. MEDZ SA : Augmentation du capital de M MAD 194 pour le porter à M MAD 894 La société MEDZ, filiale du Groupe CDG a augmenté son capital de M MAD 194, passant de M MAD 700 à M MAD 894. Cette opération a été réalisée par le biais de la création de 1 940 000 actions nouvelles d’une valeur nominale de MAD 100 chacune et ce, par incorporation d’une partie des bénéfices de l’exercice 2009. ANALYSE & RECHERCHE 16
  17. 17. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants Un marché des fusions et acquisitions dynamique En 2010, le montant total des fusions/acquisitions s’est élevé à près de MAD 21 Md dont près de MAD 18,5 Md concerne celle de ONA/SNI. Sociétés Cotées BCP : Fusion avec la BP de Casablanca La Banque Centrale Populaire a procédé en octobre 2010 à l’opération de fusion absorption avec la BANQUE POPULAIRE de CASABLANCA. Celle-ci serait motivée principalement par la volonté du CREDIT POPULAIRE du MAROC -CPM- d’améliorer son positionnement sur la place de Casablanca et de réaliser des gains de productivité, des économies d’échelle par la mise en œuvre de synergies entre la BCP et BP de Casablanca. En effet, cette dernière jouit d’un positionnement important au sein de sa région avec des parts de marché respectives de 12% en termes de dépôts clientèles et de 10% en termes de crédits. UNIMER / LA MONEGASQUE VANELLI MAROC / CONSERNOR : Création d’un champion national de la conserverie de poissons L’Assemblée Générale Extraordinaire, réunie le 31 décembre 2010, a approuvé la fusion-absorption de la société LA MONEGASQUE VANELLI MAROC –LMVM- avec effet rétroactif au 1er janvier 2010. Cette opération s’est concrétisé par une augmentation de capital de la société UNIMER d’un montant de M MAD 45,1 pour le porter à M MAD 100,1, réservée aux actionnaires de la société LMVM. Pour sa part, le Conseil d’Administration a acté le principe de fusion-absorption de la société CONSERNOR par la société UNIMER, planifiée pour 2011. MATEL PC MARKET/ DISTRISOFT MAROC : Fusion-absorption donnant naissance au numéro 1 maghrébin de la distribution informatique Dans le cadre de leurs stratégies de développement respectives, notamment en matière de croissance externe, MATEL PC MARKET et DISTRISOFT ont procédé à une fusion courant 2010 pour créer DISWAY. L’opération s’est concrétisée à travers une augmentation de capital de MATEL PC MARKET réservée aux actionnaires de DISTRISOFT. Au terme de la fusion, l’actionnariat de DISWAY est composé à hauteur de 60% par les actionnaires actuels de MATEL PC MARKET et de 40% par ceux de DISTRISOFT. A noter que DISWAY s’accapare une part de marché consolidée de près de 30% du secteur des TIC (hors télécoms). TASLIF / SALAF : Fusion effective des deux sociétés de crédit à la consommation Dans le cadre de la restructuration de ses activités, l’Assemblée Générale Extraordinaire –AGE– a autorisé en septembre la fusion entre TASLIF et sa filiale SALAF. Cette décision est motivée par : • Des liens en capital : TASLIF détenant 839 996 actions sur les 840 000 titres composant le capital de SALAF ; • Des liens en Management ; • Et, de la complémentarité entre les activités des deux sociétés. ANALYSE & RECHERCHE 17
  18. 18. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants LABEL’VIE : Acquisition de METRO CASH & CARRY MAROC Le Conseil d’Administration de LABEL’VIE SA a acquis 100% des actions de METRO CASH & CARRY MAROC –MCCM- et de ses filiales, pour un investissement se situant entre MAD 1,1 Md et MAD 1,3 Md. Cette acquisition devrait être financée selon le Top Management de la société à hauteur de 40% par apport en fonds propres et de 60% par endettement bancaire. MAROC TELECOM : Finalisation de l’opération d’acquisition de GABON TELECOM MAROC TELECOM a signé au courant du mois de décembre une convention avec l’Etat gabonais pour la finalisation du processus de cession de 51% du capital du Groupe GABON TELECOM. Suite à cet accord qui stipule l’achèvement des opérations de closing, en particulier, la restructuration financière de l’entreprise, la réalisation de pré-requis juridiques et du plan social pris en charge par l’Etat Gabonais ainsi que la compensation de différentes dettes et créances, MAROC TELECOM a versé le solde du prix, soit M EUR 34,7, en sus des M EUR 26,3 payés initialement. SNI : Renforcement de sa participation dans ATTIJARIWAFA BANK SNI a acquis, courant octobre 2010, 4,86% du capital d’ATTIJARIWAFA BANK, dont 3,42% cédés par CAJA MADRID et 1,44% par CREDIT AGRICOLE FRANCE. La valeur globale de la transaction s’élève à MAD 2,5 Md, correspondant à un cours unitaire de MAD 265 (laissant apparaître une décote de 19,3% par rapport au cours de MAD 316,2 en date du 5 octobre 2010). SNEP : Montée stratégique dans le capital de DIMATIT Conformément à sa nouvelle stratégie axée sur le renforcement de l’intégration industrielle aval de la société, SNEP a annoncé en décembre 2010 l’acquisition de 21,6% du capital de DIMATIT pour un montant global de M MAD 183,7. Suite à cette opération, la filiale pétrochimique de YNNA HOLDING porte sa participation à 34% dans le capital de DIMATIT. Selon le Top Management de la société, cette acquisition ne devrait avoir aucun impact sur son endettement net qui s’établit à M MAD 448,8 à fin juin 2010, établissant le gearing à 79,2%. LES EAUX MINERALES D’OULMES / VARUN BEVERAGES MOROCCO : Discussions en cours pour la cession de l’activité de boissons gazeuses prévue fin 2010 Les sociétés LES EAUX MINERALES D’OULMES –LEMO- et VARUN BEVERAGES MOROCCO –VBM- se sont réunies en date du 14 décembre 2010 pour discuter de la conclusion d’un accord stratégique. Ce dernier, devant être finalisé à fin 2010, a pour objet la cession de l’activité de boissons gazeuses de LEMO à VBM et devrait permettre à chaque société de se renforcer dans ses métiers de base. ANALYSE & RECHERCHE 18
  19. 19. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants BMCE BANK : Participations croisées avec la CDG Le Groupe CDG a racheté 8% du capital de BMCE Bank, soit environ 12,7 millions d’actions au prix unitaire de MAD 267 et ce, par cession par la banque des actions détenues en autocontrôle. Les deux Groupes CDG et FINANCECOM ont, par ailleurs, conclu une autre transaction pour près de MAD 3 Md à travers l’acquisition par RMA WATANYA de 1,4 millions de titres CGI, soit 8% du capital de la filiale du Groupe CDG au prix unitaire de MAD 1 937. ...Et, acquisition de la filiale Djiboutienne du CREDIT AGRICOLE via BANK OF AFRICA -BOA- Le GROUPE BMCE BANK a acquis via sa filiale africaine BANK OF AFRICA –BOA- (détenue à 51%), la BANQUE INDOSUEZ MER ROUGE –BIMR- auprès du CREDIT AGRICOLE France. AWB / GBP : Acquisition de 60% du capital de BNP Paribas Mauritanie Les Groupes ATTIJARIWAFA BANK et BANQUE POPULAIRE ont signé en date du 1er mars 2010 un accord relatif à l’acquisition de 60% du capital de BNP Paribas Mauritanie, filiale du Groupe BNP Paribas, sous réserve de l’obtention de l’ensemble des autorisations réglementaires requises. Cette acquisition serait réalisée à travers un Holding détenu à hauteur de 67% par le Groupe ATTIJARIWAFA BANK et à 33% par le Groupe BANQUE POPULAIRE. Rappelons que BNP Paribas Mauritanie a été créée en avril 2007 à Nouakchott et est détenue par le Groupe BNP Paribas à hauteur de 60%, 20% par PROPARCO et 20% par DEG (institution financière allemande) . Coté agrégats, le total bilan de la banque s’élève à M EUR 58,5 à fin 2009 tandis que ses parts de marché crédits et dépôts s’établissent respectivement à 4% et à 9% à la même date. ADDOHA : Acquisition de 30% complémentaire de GIL MAROC SEASIDE portant sa participation à 80% Lors de l’AGM tenue le 21 juin 2010, le Top Management d’ADDOHA a annoncé l’acquisition, en date du vendredi 18 juin 2010, de 30% du capital de la filiale GIL MAROC SEASIDE, portant sa participation globale à 80%. Initialement prévue pour le développement de projets de moyen standing à Tanger, cette filiale a réorienté sa vocation et devrait réaliser 7 000 logements sociaux pour des revenus estimés à MAD 2 Md. La principale cible de ce projet est les MRE (Marocains Résidents à l’Etranger) qui bénéficient également de l’exonération de la TVA pour l’acquisition de logements sociaux à MAD 250 000 dans le cadre de la Loi de Finances 2010. ANALYSE & RECHERCHE 19
  20. 20. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants HPS : Acquisition de 100% de ACP QUALIFE Dans le cadre de sa stratégie de croissance externe, HPS a procédé en juillet 2010 à l’augmentation de capital par apports en nature réservée à ACP QUALIFE consécutivement à un croisement capitalistique devant intervenir entre les deux entités selon les modalités suivantes : • HPS acquiert 40,0% du capital social et des droits de vote de la société ACPQUALIFE en numéraire pour un montant de EUR 2 206 882,31 (1 186 actions) ; • Et, 60,0% du capital social et des droits de vote de la société ACP QUALIFE, lesquels apportés en nature à HPS, en contrepartie d’une augmentation de capital de la société marocaine de MAD 36 983 310 (par émission de 53 599 actions nouvelles au prix d’émission de MAD 690) réservée aux anciens actionnaires de ACP QUALIFE. A l’issue des deux opérations décrites ci-dessus, HPS détiendra la totalité du capital de ACP QUALIFE, tandis que les anciens actionnaires de ACP QUALIFE détiendront 7,6% du capital de HPS. BCP : Prise de participation dans le capital de la Banque Maghrébine d’Investissement et du commerce Extérieur –BMICE- pour un montant de M USD 6... La BANQUE CENTRALE POPULAIRE –BCP– a pris des participations dans le capital de la BANQUE MAGHREBINE D’INVESTISSEMENT ET DU COMMERCE EXTERIEUR –BMICE– à hauteur de M USD 6, soit M MAD 48,3. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la réalisation des objectifs des pays de l’Union du Maghreb Arabe –UMA- visant à créer une banque maghrébine dédiée au développement de l’investissement et des échanges commerciaux entre les pays de la région. ...Et, concrétisation de l’acquisition des parts de BANK AL MAGHRIB dans trois banques internationales Le Groupe BCP et BANK AL MAGHRIB ont signé en date du 22 mars 2010 un protocole de cession de participations financières concernant les banques suivantes : • 8,26% de la BRITISH ARAB COMMERCIAL BANK –BACB-, dont le siège se trouve en Angleterre ; • 4,99% de l’UNION DE BANQUES ARABES ET FRANCAISES –UBAF-, siégeant à Paris ; • 4,66% de l’ARAB ITALIAN BANK à Rome. Ces prises de participation devraient permettre à la BCP de disposer d’un siège au sein de chacun des Conseils d’Administration ainsi que des différents comités de gestion des banques précitées. ANALYSE & RECHERCHE 20
  21. 21. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants STOKVIS NORD AFRIQUE : Acquisition de 51% de la société sénégalaise AFCO Selon la presse économique, STOKVIS NORD AFRIQUE, distributeur de matériel et d’outillage industriel filiale du Groupe ALJ, aurait acquis 51% du capital de la société sénégalaise des établissements AFCO. Le montant de l’opération n’a pas encore été divulgué. Sociétés non Cotées CDG : Prise de contrôle de 53,91% dans le capital de la Société Civile Immobilière Foncière Université Internationale de Rabat La Caisse de Dépôt et de Gestion –CDG– a acquis 53,91% du capital de la Société Civile Immobilière Financière Université Internationale de Rabat –UIR-, pour un montant de M MAD 46,9. Le tour de table initial de la foncière UIR comprend, outre CDG, une participation de l’Etat par apport en nature d’un terrain de 20 hectares d’une valeur estimée à M MAD 40. Pour sa part, l’investissement de la Foncière UIR, estimé à M MAD 444, serait financé à parts égales par les fonds propres de la société ainsi que par des emprunts. MEDI 1 SAT : Changement dans le tour de table Suite à la tenue du Conseil d’Administration de la chaîne d’information MEDI 1 SAT, quatre nouveaux actionnaires ont fait leur entrée dans son capital à savoir les assurances MAMDA, MCMA, CIMR et le Groupe Banque Populaire. Notons que FIPAR HOLDING conserve toujours la majorité du capital de la chaîne. CAPITAL CONSULTING : Rachat d’ARCHOS pour un montant oscillant entre M MAD 6 et M MAD 7 Selon la presse, CAPITAL CONSULTING aurait procédé au rachat de la société ARCHOS, filiale de TENOR GROUP, pour un montant variant entre M MAD 6 et M MAD 7. ARCHOS est l’une des trois entreprises de conseil formant MERCURE.COM, ancien holding nouvelles technologies du Groupe ONA. TENOR GROUP est un Holding intervenant dans le domaine des services à forte valeur ajoutée notamment l’assurance, la distribution, le nearshoring, les nouvelles technologies et le transport. CAPITAL CONSULTING est, quant à lui, un cabinet de conseil spécialisé dans la stratégie, l’organisation et le système d’information opérant au Maroc, en Mauritanie, au Sénégal ainsi que dans les pays de l’Afrique francophone. MAMDA/MCMA : Union reportée pour 2011 L’Union entre la MAMDA/MCMA prévue pour 2010 est reportée à 2011 en raison de l’incidence fiscale qu’elle occasionnerait. En effet, le code des assurances obligerait le nouvel ensemble à procéder au transfert de l’actif et du passif à la valeur comptable, ce qui entraînerait l’imposition des plus values. Ainsi, la forme issue de l’union ne peut-être identifiée à celle d’une société anonyme et profiter par la même occasion des avantages fiscaux accordés par la Loi de Finances 2010. ANALYSE & RECHERCHE 21
  22. 22. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants ONA : Fusion absorption de FINANCIERE D’INVESTISSEMENTS INDUSTRIELS ET IMMOBILIERS –FIII-... Le Conseil d’Administration de ONA s’est réuni en date du 16 juillet 2010 et a décidé de soumettre à la prochaine Assemblée Générale Extraordinaire un projet de fusion-absorption de la société Financière d’Investissements Industriels et Immobiliers -FIII-. ...Et, finalisation de la fusion juridique avec SNI C’est en date du 31 décembre 2010 que les Holdings ONA et SNI ont ratifiés juridiquement leur projet de fusion devant se traduire par la création d’un Groupe unique (nommé SNI) dont la vocation première devrait être d’agir en tant que véhicule d’investissement accompagnant ses partenaires industriels dans les différents secteurs d’activité formant le périmètre du groupe avec une focalisation à l’avenir sur les télécoms, l’énergie et l’immobilier. MEDITEL : France TELECOM dans le tour de table France TELECOM, CDG et FINANCECOM ont signé un mémorandum d’entente en septembre 2010 pour la cession de 40% de MEDITELECOM au profit de l’opérateur télécoms français. Ainsi, les deux principaux actionnaires marocains cèdent 20% chacun (gardant ainsi des participations égales de 30% dans le capital de MEDITELECOM) au prix de M EUR 640, soit près de MAD 7,0 Md. CFAO : Rachat total de SIAB, filiale de RENAULT MAROC CFAO a racheté, en juin 2010, auprès de RENAULT MAROC 100% du capital de sa filiale SIAB, importateur exclusif de la marque NISSAN au Maroc. Selon le Top Management de RENAULT MAROC, cette décision se limite uniquement au marché marocain et ce, afin de concentrer ses efforts, ses investissements et ses moyens sur la croissance rapide des ventes des marques RENAULT et DACIA. Rappelons que le Groupe CFAO est importateur-distributeur des marques HUMMER, OPEL, CHEVROLET, ISSUZU et DAF au Maroc. ANALYSE & RECHERCHE 22
  23. 23. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants Des émissions Obligataires vivaces en 2010 Sociétés Cotées En 2010, le total des émissions d’emprunts obligataires a porté sur MAD 8,4 Md contre MAD 6,3 Md une année auparavant : Montant Émetteur Modalités prévues Maturité Taux Mois (M MAD) Une tranche "A" (cotée) et une tranche 5,40% + PR 140 pbs "C" (non cotée) d'obligations ordinaires de plafond MAD 1 Md chacune ALLIANCES 1 000 Une tranche "B" (cotée) et une tranche 5 ans 4,9 0% (5, 40 % d i mi n u é de Février "D " (n on c oté e ) d ' ob li gati on s l’évaluation de l’option de convertibles en actions de plafond conversion et de la prime de MAD 1 Md chacune remboursement) + PR 140 pbs Une tranche "A" (cotée) et une tranche Fixe, en référence à la courbe "C" (non c otée) d' o b li gati ons secondaire des taux au 08 juin subordonnées de plafond MAD 1,2 Md 2010, soit 3,98% + PR 80 pbs chacune ATTIJARIWAFA Une tranche "B" (cotée) et une tranche Révisable annuellement, en 1 200 "D" (non cotée) d'obligations subordon- 7 ans référence au taux 52 semaines Juin BANK nées de plafond MAD 1,2 Md chacune (calculé à partir de la dernière adjudication sur le marché primaire faite avant chaque date d’anniversaire) + PR 80 pbs Une tranche "A" (cotée) et une tranche 5,62% + PR 150 pbs LYDEC 1 200 "B" (non cotée) d'obligations ordinaires 15 ans Juin de plafond MAD 1,2 Md chacune Une tranche "A" (cotée) et une tranche 4,80% + PR 92 pbs AFRIQUIA GAZ 600 "B" (non cotée) d'obligations ordinaires 5 ans Juin de plafond M MAD 600 chacune Une tranche "A" (cotée) et une tranche 4,80% + PR 92 pbs MAGHREB "B" (non cotée) d'obligations ordinaires 100 5 ans Juillet OXYGÈNE de plafond M MAD 100 chacune Une tranche "A" (cotée) et une tranche Révisable, en référence au taux "C" (non cotée) d'obligations ordinaires plein 52 semaines + PR 120 pbs de plafond MAD 2 Md chacune ADDOHA 2 000 5 ans Juillet Une tranche "B" (cotée) et une tranche Fixe, en référence au taux BDT "D" (non cotée) d'obligations ordinaires 5 ans, soit 3,88% + PR 130 pbs de plafond MAD 2 Md chacune Une tranche "A" (cotée) et une tranche 5,01%, révisable, en référence au "C" (non cotée) d'obligations ordinaires taux plein 52 semaines, soit 3,51% de plafond M MAD 500 chacune la 1ère année + PR 150 pbs LABEL VIE 500 5 ans Septembre Une tranche "B" (cotée) et une tranche 5,50%, fixe, en référence au taux "D" (non cotée) d'obligations ordinaires BDT 5 ans, soit 3,90% + PR 160 pbs de plafond M MAD 500 chacune Des obligations remboursables en 2 ans 3,72% + PR 178 pbs RISMA 346 actions et 9 mois Octobre Une tranche "A" (cotée) et une tranche Entre 4,55% et 4,95%, révisable, "C" (non cotée) d'obligations ordinaires en référence au taux plein de plafond MAD 1 Md chacune 52 semaines + PR entre 100 et CGI 1 500 7 ans 140 pbs Décembre Une tranche "B" (cotée) et une tranche Entre 4,94% et 5,34%, fixe, en "D" (non cotée) d'obligations convertibles référence au taux BDR 5 ans + PR en actions de plafond MAD 1 Md chacune entre 110 et 150 pbs TOTAL 8 446 ANALYSE & RECHERCHE 23
  24. 24. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants Sociétés non Cotées Pour les sociétés non cotées, le total des emprunts obligataires ressort en 2010 à MAD 5,0 Md contre MAD 1,9 Md en 2009. Montant Émetteur Modalités prévues Maturité Taux Mois (M MAD) Une tranche "A" (cotée) et une tranche "B" (non cotée) ONCF 1 000 15 ans 5,12% + PR 100 pbs Janvier d'obligations ordinaires de plafond MAD 1,0 Md chacune Fixe, par référence au taux souve- Une tranche "A" d'obligations rain sur une maturité de 10 ans de ordinaires de plafond MAD 2 10 ans la courbe du marché secondaire Md au 31/03/2010, soit 4,24% + PR entre 0 et 25 pbs ADM 2 000 Avril Fixe, par référence au taux souve- Une tranche "B" d'obligations rain sur une maturité de 20 ans de ordinaires de plafond MAD 2 20 ans la courbe du marché secondaire Md au 31/03/2010, soit 4,47% + PR entre 0 et 50 pbs Une tranche "A" (cotée) et une tranche "B" (non cotée) ONDA 2 000 10 ans 4,18% + PR 120 pbs Novembre d'obligations ordinaires de plafond MAD 2,0 Md chacune TOTAL 5 000 Un marché des billets de Trésorerie accaparé par les mises à jour Durant l’année 2010, plusieurs sociétés cotées et non cotées ont mis à jour leur programme d’émission de billets de trésorerie notamment : Émetteur Plafond (M MAD) Mois CAC 80 Novembre MAGHREB STEEL 1 500 Octobre NEXANS 250 Septembre SNI 5 000 Juillet ONA 3 000 Juillet DISWAY 300 Juin NEXANS 250 Janvier MAGHREB STEEL 1 500 Janvier Par ailleurs et suite à la fusion-absorption entre MATEL PC MARKET et DISTRISOFT, la nouvelle société DISWAY a mis en place en juin 2010 un nouveau programme d’émission de billets de trésorerie de M MAD 300 (contre M MAD 100 pour DISTRISOFT en 2009). ANALYSE & RECHERCHE 24
  25. 25. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants De nouveaux splits du nominal Durant l’année 2010, deux sociétés cotées en Bourse ont procédé au split du nominal de leurs actions. En effet, COLORADO a réduit sa valeur nominale de MAD 100 à MAD 10, fixant ainsi son cours post split à MAD 120 au 31/05/2010. Pour sa part, BALIMA a opéré un doublement de son capital à M MAD 34,88 par incorporation des réserves, suivi d’une augmentation de sa valeur nominale de MAD 100 à MAD 200. Enfin, la société a divisé par 10 la valeur nominale de ses titres, passant ainsi de MAD 200 à MAD 20. Le cours post split ressort à MAD 197 au 07/09/2010. Émission de BSF en baisse A fin 2010, les BSF émis totalisent MAD 4,5 Md (vs. MAD 6,1 Md en 2009) répartis comme suit : Émetteur Montant (M MAD) Taux Jouissance SALAFIN 60 4,33% 04/01/2010 SALAFIN 99 4,33% 14/01/2010 WAFASALAF 350 4,45% 20/01/2010 SALAFIN 45 4,38% 22/01/2010 WAFASALAF 200 4,79% 26/01/2010 SALAFIN 246 4,42% 19/03/2010 EQDOM 315 4,40% 22/03/2010 ACRED 30 4,70% 16/04/2010 BMCI LEASING 75 4,68% 12/05/2010 MAGHREBAIL 175 4,60% 26/05/2010 ACRED 50 4,40% 18/06/2010 EQDOM 500 4,18% 18/06/2010 MAGHREBAIL 250 4,53% 28/06/2010 SALAFIN 50 4,35% 28/06/2010 EQDOM 500 4,18% 30/06/2010 WAFABAIL 150 4,33% 09/07/2010 WAFABAIL 150 4,44% 09/07/2010 WAFABAIL 350 4,55% 09/07/2010 WAFABAIL 450 4,65% 09/07/2010 EQDOM 500 4,23% 29/09/2010 TOTAL 4 545 ANALYSE & RECHERCHE 25
  26. 26. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants Des certificats de dépôts en grâce Courant 2010, le montant des certificats de dépôts totalise MAD 32,2 Md contre MAD 19,0 Md en 2009, en raison des tensions de liquidité sur le marché bancaire : Émetteur Montant (M MAD) ATTIJARIWAFA BANK 5 132 BMCE BANK 9 115 BMCI 4 255 CIH 2 000 CREDIT DU MAROC 4 982 FONDS D'EQUIPEMENT COMMUNAL 1 962 SGMB 4 763 TOTAL 32 209 ANALYSE & RECHERCHE 26
  27. 27. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants Résultats semestriels à cheval UNIMER : Hausse de 28,4% du résultat net à M MAD 23,5 au titre du 1er semestre clos le 30/09/2010 Dans un contexte d’une campagne de pêche plutôt contrastée et légèrement retardée, UNIMER réalise, au terme du mois de septembre 2010, une production de conserves de sardines et de maquereaux en baisse de 3% par rapport à la même période une année auparavant. Néanmoins, le chiffre d’affaires enregistre une hausse de 20,5% à M MAD 166,5, principalement due à un effet prix positif. Cette bonne tenue de l’activité couplée à la poursuite de sa politique de maîtrise des charges opérationnelles (des achats consommés dont la part dans le chiffre d’affaires est de 73,8% contre 82,2% au 30/09/2009) permet à la société d’enregistrer un résultat d’exploitation en progression de 40,8% à M MAD 33,2. Par conséquent, la marge d’EBIT s’élargit de 2,8 points à 19,9%. Pour sa part, le résultat financier se redresse passant de M MAD -1,2 à M MAD 1,8. Cette évolution est redevable à l’accroissement du bilan de change de 79,8% à K MAD 839,1 et à l’élargissement de 60,1% des intérêts et autres produits financiers à M MAD 5,1 conjugué à la baisse des charges d’intérêts de 17,7% à M MAD 4,1. En revanche, le résultat non courant creuse son déficit à M MAD-6,3 contre K MAD -10,3 une année auparavant. Cette situation s’explique par la constatation de dotations non courantes de M MAD 5,3 ainsi que par l’augmentation de 8,4% des autres charges non courantes à M MAD 1,0. Au final, le résultat net s’accroît de 28,4% à M MAD 23,5, renforçant de 0,9 point la marge nette à 14,1%. CARTIER SAADA : Accroissement de 9,6% du chiffre d’affaires semestriel à M MAD 41,2 pour un résultat net de M MAD 3,8 au 30 septembre 2010 Au terme du 1er semestre 2010 clos le 30 septembre, CARTIER SAADA affiche un chiffre d’affaires de M MAD 41,2, en progression de 9,6% comparativement à la même période en 2009. En revanche, le résultat d’exploitation se replie de 12,2% à M MAD 5,0, en raison de la hausse des charges d’exploitation notamment (i) les dotations d’exploitation de 36,4% à M MAD 2,4 (augmentation des investissements en installations techniques et matériels et outillages), (ii) les autres charges externes de 18,3% à M MAD 3,3 et (iii) les achats consommés de matières et fournitures de 1,2% à M MAD 18,7. Par conséquent, la marge opérationnelle recule de 3,0 points à 12,1%. Intégrant (i) un résultat financier déficitaire de K MAD -401,0 (vs. K MAD -41,1 à fin septembre 2009), (ii) un résultat non courant de K MAD 62,2 (contre K MAD 348,0 au 30/09/2009) ainsi que (iii) l’accroissement du taux réel moyen d’imposition (de 4,2% à 18,1%) en raison de la fin de l’avantage fiscal relatif à son introduction en bourse en 2006, le résultat net de CARTIER SAADA s’effiloche de 33,7% à M MAD 3,8, réduisant sa marge nette de 6,0 points à 9,2%. ANALYSE & RECHERCHE 27
  28. 28. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants Résultats au T3 2010 CREDIT DU MAROC : Un RNPG en hausse de 5,3% à M MAD 329,6 à fin septembre 2010 A fin septembre 2010, CREDIT DU MAROC affiche les réalisations consolidées suivantes : • Les ressources clientèles consolidées se renforcent de 1,3% à MAD 31,8 Md au 30 septembre 2010. Les comptes chèques et les comptes d’épargne progressent, pour leur part, de 4,7% et de 6,8% respectivement ; • Les créances sur la clientèle marquent, quant à elles, une hausse de 6,8% comparativement à la même période une année auparavant pour se fixer à MAD 33,5 Md ; • Le produit net bancaire enregistre une augmentation de 13,4% à M MAD 1 502,7 ; • Les charges générales d’exploitation s’alourdissent de 5,2% à M MAD 685,4 au T3-2010 ; • Au final, et intégrant une dotation nette de reprises aux provisions pour créances en souffrance en hausse de 83,7% à M MAD 284,2, le Résultat Net Part du Groupe ressort en appréciation de 5,3% à M MAD 329,6. MAROC TELECOM : Des réalisations trimestrielles supérieures à nos prévisions A fin septembre 2010, MAROC TELECOM draine des revenus consolidés de M MAD 23 710,0, en hausse de 5,8% comparativement à pareille période en 2009 (+2,9% à périmètre comparable) et ce, en dépit de l’exacerbation continue du contexte concurrentiel. Au 3ème trimestre 2010, les revenus du Groupe ressortent en amélioration annuelle de 5,2% (+2,7% par rapport au T2-2010) à M MAD 8 245. Cette performance est essentiellement redevable à l’élargissement de 17,3% de la base clients du groupe qui s’élève à 25,1 millions d’usagers au 30 septembre 2010 et à l’expansion des revenus de SOTELMA. L’activité Maroc génère 82,7% du chiffre d’affaires consolidé du Groupe avec des revenus de M MAD 19 618 (+1,9% par rapport à fin septembre 2009). Par segment, le Mobile enregistre une hausse de 9,6% de son activité à M MAD 17 851,0, profitant de (i) l’accroissement de 9,8% du parc d’abonnés à 16,7 millions de clients, (ii) l’appréciation de 1,1% de l’ARPU à MAD 95 et (iii) la hausse de 4,1% du MOU à 51 minutes. De leur côté, les activités Fixe et Internet accusent une baisse de 8,9% à M MAD 6 400, consécutivement à la forte concurrence exercée par le Mobile et à la réduction du prix des liaisons louées par le fixe au mobile de MAROC TELECOM. Sur le Fixe, le parc affiche une quasi-stagnation à 1,227 millions de clients tandis que sur Internet, le nombre d’usagers augmente de 1,7% à 481 000 lignes. ANALYSE & RECHERCHE 28
  29. 29. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Faits marquants Les filiales africaines continuent d’évoluer favorablement, comme en atteste la bonne orientation de leurs activités à fin septembre 2010 : +6,9% pour MAURITEL à M MAD 894, +9,0% pour ONATEL à M MAD 1 368 et +457,4% pour SOTELMA à M MAD 1 126. En revanche, GABON TELECOM affiche un repli de 8,9% de ses revenus à M MAD 787. Enfin, et après le désengagement de la filiale MVNO en France, le chiffre d’affaires de MOBISUD Belgique ressort à M MAD 28, en baisse annuelle de 73,3%. Sur le plan opérationnel et face à la hausse des amortissements liée à l’importance du programme d’investissements mené par le Groupe, le résultat d’exploitation ressort en hausse limitée de 3,5% à M MAD 10 505, fixant la marge opérationnelle à 44,3% contre 45,3% une année auparavant. Pour le seul 3ème trimestre 2010, le REX consolidé affiche une augmentation annuelle de 6,6% (+10,8% par rapport au T2-2010) à M MAD 3 838. S’agissant des filiales, le redressement du REX de SOTELMA (M MAD 144 contre M MAD –20 au T3-2009) et la progression de 48,8% de celui d’ONATEL (M MAD 360) ont permis de compenser les contre-performances opérationnelles de MAURITEL (-4,5% à M MAD 284) et de GABON TELECOM (-19,5% à M MAD 70). Sur le plan des perspectives, le Senior Management de MAROC TELECOM table sur un maintien du leadership et des marges tout en préservant la croissance par l’investissement et le développement des filiales. ENNAKL AUTOMOBILES : Accroissement du chiffre d’affaires social de 42,4% à M TND 310,1 (soit M MAD 1 763,1*) au 30/09/2010 Au terme des neuf premiers mois de l’année en cours, la société ENNAKL AUTOMOBILES affiche un chiffre d’affaires –CA- social de M TND 310,1 (soit M MAD 1 763,1), en hausse de 42,4% comparativement à la même période une année auparavant. Cette progression est redevable notamment (i) à l’élargissement des ventes de voitures de 34,0% à 9 556 unités, (ii) à l’extension de son réseau d’agences officielles à 18 points de ventes (vs. 11 au 30/09/2009) et (iii) à la commercialisation des véhicules de la marque SEAT au courant du troisième trimestre 2010. Pour sa part, le résultat opérationnel brut (hors autres charges externes, impôts et taxes et dotations d’exploitation) s’élève à M TND 30,9 (soit M MAD 175,7), en accroissement de 51,4% consécutivement à la maîtrise des charges opérationnelles (les charges du personnel ne représentent plus que 1,8% du CA contre 2,5% au 30 septembre 2009) suite au transfert du personnel, affecté auparavant à l’activité véhicules industriels, à la société ENNAKL VEHICULES INDUSTRIELS. Par conséquent, la marge brute se bonifie de 0,6 point à 10%. De même, le résultat financier se monte à M TND 1,4 (soit M MAD 8,0), en élargissement de 78,2% consécutivement vraisemblablement à l’appréciation du portefeuille titres. * Cours de conversion de TND 1 = MAD 5,68556 au 30/09/2010 selon le site de conversion OANDA. ANALYSE & RECHERCHE 29
  30. 30. BMCE Capital Bourse Yearly Annuel Boursier 2010 Un portefeuille toujours plus résistant que son Benchmark Une surperformance remarquable Capitalisant sur sa stratégie Stock Picking dans un contexte de reprise générale de la Bourse de Casablanca, la performance de la sélection de valeurs de BMCE Capital Bourse ressort, au terme de l’année 2010, largement supérieure à celle de son Benchmark le MASI-RB. En effet et tandis que le MASI-RB s’apprécie de 25,70%, le Portefeuille BMCE Capital Bourse cumule des gains de 28,79%, dépassant, de facto, les bénéfices de son indice de référence de 3,1 points. Base 100 Perf PTF BKB vs MASI RB en 2010 134 130 126 122 118 114 110 106 102 98 31/12 28/2 30/4 30/6 31/8 31/10 31/12 PTF BKB MA SI RB En terme de gestion, le portefeuille BMCE Capital Bourse a fait l’objet en 2010 de sept remaniements tactiques. Les plus importantes opérations ont porté sur le retrait de ONA et de SNI et l’introduction de CMT, de SONASID (avant de l’alléger fortement suite à l’annonce des résultats au S1 2010), d’ENNAKL AUTOMOBILES et de CNIA SAADA. ANALYSE & RECHERCHE 30

×