www.bourse-maroc.forume.biz
ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
2ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Commentaire de marché 3
• Un marché redynamisé par l’annonce de papier frais 3
•...
3ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Commentaire de Marché
Un marché redynamisé par l’annonce de papier frais
L’annon...
4ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Commentaire de Marché
Une tendance sectorielle bien orientée
En tête de peloton,...
5ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Commentaire de Marché
Les plus fortes variations du mois d’octobre 2010
HPS
CDM
...
6ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Screening de la liquidité de la Bourse de Casablanca*
* Données à fin octobre 20...
7ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Classement du mois
Le triptyque des Top 20
P/E 2010E
P/B 2010E
D/Y 2010E
18,07x
...
Mensuel Octobre 2010
8ANALYSE & RECHERCHE
Analyse technique
Un marché qui demeure bien orienté
Au cours du mois d’octobre,...
9ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Aperçu économique
Un Projet de Loi des finances 2011 volontariste
Dans l’expecta...
10ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Aperçu économique
une progression de 4,8%, tandis que le PIB agricole devrait e...
11ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Faits marquants
Eco-News
ECONOMIE : Un taux de croissance pour le Maroc de 4% e...
12ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Faits marquants
♦ L’épargne est destinée au financement de l’acquisition d’une
...
13ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Faits marquants
Pour leur part, les créances en souffrance enregistrent une hau...
14ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Faits marquants
Nouveautés Sectorielles
Assurances
ASSURANCES : Les règles de p...
15ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Faits marquants
En deuxième position, la CAISSE DE DEPOT ET DE GESTION –CDG- de...
16ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Faits marquants
Automobile
AUTOMOBILES : Hausse des ventes de 4,31% à 7 890 uni...
17ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Faits marquants
Nouvelles de Sociétés
Crédit à la consommation
DIAC SALAF : Pro...
18ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Faits marquants
Autres
A6 IMMOBILIER : Création d’un fonds d’investissement déd...
19ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Faits marquants
Opérations sur le Capital
Fusions-acquisitions
SNI : Renforceme...
20ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Faits marquants
Les principales caractéristiques de l’opération sont les suivan...
21ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Faits marquants
Publication de résultats
MAGHREB STEEL : Elargissement de 32,7%...
22ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Faits marquants
CREDIT DU MAROC LEASING : Repli de 16,9% de la capacité bénéfic...
23ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Faits marquants
• Et, une contraction de 39,9% du résultat net à M MAD 13,1, su...
24ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Faits marquants
VIVALIS : Amélioration de 27% du RN semestriel à M MAD 35,9
Ado...
25ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Faits marquants
CDG : Un RNPG de M MAD 820,2 à fin S1-2010 contre un déficit ne...
26ANALYSE & RECHERCHE
Mensuel Octobre 2010
Sélection de valeurs BMCE Capital Bourse
Un portefeuille en excellente forme
Au...
Mensuel Octobre 2010
27ANALYSE & RECHERCHE
Sélection de valeurs BMCE Capital BourseSélection de valeurs BMCE Capital Bours...
Mensuel Octobre 2010
28ANALYSE & RECHERCHE
Tableau de bord (1/2)
Cours Capitalisation
29/10/2010 2009 2010
E
2011
P
2009 2...
Mensuel Octobre 2010
29ANALYSE & RECHERCHE
Tableau de bord (2/2)
Cours Capitalisation
29/10/2010 2009 2010
E
2011
P
2009 2...
Mensuel Octobre 2010
30ANALYSE & RECHERCHE
Système de recommandation :
La recommandation adoptée par la Direction Analyse ...
Sales
Mehdi Bouabid, Anass Mikou, Mamoun Kettani
Abdelilah Moutasseddik
Tour BMCE, Rond Point Hassan II — Tél : +212 5 22 ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

lettre mensuelle BKB du mois d’Octobre 2010

1 332 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 332
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
9
Actions
Partages
0
Téléchargements
21
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

lettre mensuelle BKB du mois d’Octobre 2010

  1. 1. www.bourse-maroc.forume.biz ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010
  2. 2. 2ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Commentaire de marché 3 • Un marché redynamisé par l’annonce de papier frais 3 • Une volumétrie boostée par les échanges sur ATTIJARIWAFA BANK 4 • Une tendance sectorielle bien orientée 5 Classement du mois 7 • Screening de la liquidité de la Bourse de Casablanca 6 • Le triptyque des Top 20 7 Analyse technique 8 • Un marché qui demeure bien orienté 8 Aperçu économique 9 • Un Projet de Loi des finances 2011 volontariste 9 Faits marquants 11 • Eco-News 11 • Nouveautés sectorielles 14 • Nouvelles de sociétés 17 • Opérations sur le capital 19 Sélection de valeurs BMCE Capital Bourse 26 Tableau de bord 28
  3. 3. 3ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Commentaire de Marché Un marché redynamisé par l’annonce de papier frais L’annonce de l’introduction de CNIA SAADA, combinée au report de l’opération de cession de 8% du capital de MAROC TELECOM, a vraisemblablement animé le marché boursier au cours du mois d’octobre 2010. En effet, le Moroccan All Shares Index s’apprécie de 2,52% à 12 196,70 points tandis que le Moroccan Most Active Shares Index gagne 2,59% à 9 957,74 points. Leur performance annuelle se renforce ainsi à +16,78% pour le MASI et à +17,64% pour le MADEX. De son côté, le BCEI 20 augmente de 3% à 1 276,35 points, portant ses gains annuels à +24,53%. Pour sa part, la valorisation globale du marché s’établit à MAD 552,85 Md, en élargissement de MAD 14,7 Md par rapport au 30 septembre 2009. Au niveau actuel, le Marché traite à 18,1x et à 16,5x ses résultats prévisionnels 2010 et 2011 et offre un rendement de dividende estimé à 3,4% en 2010. Hors immobilier, les PER 2010E et 2011P se fixent à 17,0x et à 15,9x respectivement. Une volumétrie boostée par les échanges sur ATTIJARIWAFA BANK Côté volumétrie, le flux transactionnel se monte à MAD 12,9 Md, en quasi-doublement par rapport au mois précédent. Drainant plus de la moitié du négoce mensuel, le Marché Central a été principalement animé par les échanges sur les valeurs ATTIJARIWAFA BANK, ITISSALAT AL-MAGHRIB, BCP et ADDOHA qui brassent conjointement 55,1% du volume avec des chiffres d’affaires respectifs de M MAD 1 357,8, de M MAD 964,7, de M MAD 842,2 et de M MAD 742,9. Le compartiment de Blocs réalise un volume d’affaires de MAD 5,8 Md, dont 85,4% accaparé par ATTIJARIWAFA BANK à près de MAD 5 Md suite à la cession de la participation de CASA MADRID (3,42%) à SNI. BCP s’adjuge, quant à elle, 13,5% du négoce à M MAD 788,6 (soit 13,2% du capital), correspondant probablement à un reclassement des participations des BPR. MASI, MADEX et BCEI 20 Depuis le 31/12/2009 Durant le mois d’octobre 2010 98 99 100 101 102 103 104 105 106 30/9 3/10 6/10 9/10 12/10 15/10 18/10 21/10 24/10 27/10 Base 100 MASI MADEX BCEI20 95 100 105 110 115 120 125 130 Base 100 MASI MADEX BCEI 20
  4. 4. 4ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Commentaire de Marché Une tendance sectorielle bien orientée En tête de peloton, l’indice des « Mines » s’améliore de 8,17% à 12 874,07 points, capitalisant sur la performance mensuelle de SMI (+19,1% à MAD 1 548) et de MANAGEM (+7,6% à MAD 526). Le baromètre des « Logiciels & Services Informatiques » s’accroît de 7,36% à 1 061,19 points, dopé par la progression de 43,6% d’INVOLYS. De son côté, l’indice des « Assurances » augmente de 5,36% à 3 567,22 points, profitant de la hausse de 7,8% de WAFA ASSURANCE à MAD 2 900. A contrario, le baromètre des « Equipements Electroniques & Electriques » se déprécie de 5,17% à 7 857,14 points, reflétant la contre-performance de NEXANS. Pour sa part, l’indice du secteur « Chimie » se replie de 3,41% à 3 018,2 points. Dans une moindre mesure, « l’Ingénierie et Bien d'Equipements Industriels » perd 1,09% à 875,17 points. Par valeur, et profitant vraisemblablement de l’effet d’annonce de son partenariat avec la SSII roumaine SIVECO devant générer un chiffre d’affaires cumulé de M MAD 125 (suite à la conclusion de trois deals), INVOLYS prend 43,6% à MAD 274,9, élevant ses bénéfices cumulés depuis le début de l’année à +41,77%. Dans une proportion moindre, SMI se hisse de 19,1% à MAD 1 548. Non loin derrière, HPS gagne 12,4% à MAD 877 tirant profit des rumeurs insistantes d’un changement de la structure du capital de la société. Au registre des plus fortes baisses, AUTO NEJMA recule de 10,2% à MAD 1 436, affichant une perte year-to-date de –4,52%. DARI COUSPATE s’effrite, quant à elle, de 9,1% à MAD 809, réduisant ses gains annuels à +17,08%. Enfin, le cours de COLORADO diminue de 6,9% à MAD 107 et présente les ratios boursiers suivants : des PER 2010E et 2011P de 14,2x et de 13,3x respectivement et un D/Y de 3,2%. Volumes traités au cours du mois d’octobre 2010 0 200 400 600 800 01/10 05/10 07/10 11/10 13/10 15/10 19/10 21/10 25/10 27/10 29/10 M MAD Volume MC Volume MB M MAD 4 975
  5. 5. 5ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Commentaire de Marché Les plus fortes variations du mois d’octobre 2010 HPS CDM DIAC SALAF WAFA ASSUR. ALLIANCES MANAGEM BCP HOLCIM (Maroc) FERTIMA STOKVIS ZELLIDJA MEDIACO MAROC NEXANS MAROC SONASID COLORADO DARI AUTO NEJMA INVOLYS SMI -20% -10% 0% 10% 20% 30% 40% 50% LESIEUR CRISTAL
  6. 6. 6ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Screening de la liquidité de la Bourse de Casablanca* * Données à fin octobre 2010 sur 1 année glissante. Volume MC+ MB Capitalisation 1 CGI 29 377,1 32 766,2 100,0% 45,3% 2 ATTIJARIWAFA BANK 26 975,3 65 039,6 99,2% 27,2% 3 ADDOHA 11 966,1 34 004,3 100,0% 17,1% 4 BCP 6 603,7 26 439,3 98,0% 28,3% 5 BMCE BANK 11 779,1 39 315,5 100,0% 14,5% 6 ALLIANCES 3 227,5 9 413,8 100,0% 18,7% 7 MAROC TELECOM 10 814,0 131 864,3 100,0% 4,1% 8 MANAGEM 1 658,7 4 475,1 98,8% 26,3% 9 DELTA HOLDING 1 556,5 4 117,2 99,6% 20,4% 10 ENNAKL 762,9 2 190,0 100,0% 54,5% 11 CIH 1 992,8 7 070,1 99,2% 12,8% 12 ATLANTA 1 192,6 5 235,4 100,0% 10,2% 13 CREDIT DU MAROC 4 029,6 7 796,2 54,4% 28,1% 14 CIMENTS DU MAROC 3 142,3 17 323,2 90,1% 10,0% 15 CMT 1 184,6 2 309,2 91,7% 30,2% 16 LAFARGE CIMENTS 2 715,5 38 239,9 94,0% 4,2% 17 SAMIR 1 173,7 7 377,8 99,6% 6,7% 18 AUTO HALL 1 125,4 4 370,7 97,6% 12,5% 19 SONASID 1 589,1 7 343,7 92,1% 9,3% 20 HPS 750,2 617,1 90,9% 66,8% Tx de Rotation du CapitalRang Valeur En M MAD Tx de Cotation
  7. 7. 7ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Classement du mois Le triptyque des Top 20 P/E 2010E P/B 2010E D/Y 2010E 18,07x 13,44x 13,07x 12,84x 12,83x 12,20x 12,14x 11,86x 11,35x 11,26x 10,73x 10,66x 9,77x 9,38x 9,34x 9,25x 8,83x 8,80x 7,95x 6,10x 4,51x TOTAL MARCHE LESIEUR CRISTAL LYDEC DISWAY AUTO NEJMA PROMOPHARM S.A. EQDOM ALUMINIUM DU COSUMAR SAMIR MAGHREB OXYGENE TIMAR IB MAROC.COM CARTIER SAADA MINIERE TOUISSIT MAGHREBAIL DARI COUSPATE MICRODATA NEXANS MAROC DELATTRE LEVIVIER BERLIET MAROC 3,30x 1,89x 1,88x 1,80x 1,80x 1,75x 1,72x 1,72x 1,70x 1,67x 1,63x 1,54x 1,54x 1,51x 1,44x 1,41x 1,36x 1,17x 1,15x 0,97x 0,87x TOTAL MARCHE FENIE BROSSETTE BMCI ALUMINIUM DU MAROC DARI COUSPATE DISWAY BCP INVOLYS DELATTRE LEVIVIER MAROC TASLIF SAMIR SNEP MAGHREBAIL TIMAR CTM MED PAPER SRM CARTIER SAADA MAGHREB OXYGENE BERLIET MAROC NEXANS MAROC 3,42% 5,04% 5,06% 5,14% 5,24% 5,36% 5,39% 5,51% 5,61% 5,71% 5,88% 6,00% 6,30% 6,42% 6,54% 6,85% 6,99% 7,29% 7,33% 8,78% 11,21% TOTAL MARCHE STOKVIS NORD ALUMINIUM DU MAROC CENTRALE LAITIERE AFRIQUIA GAZ BMCI HOLCIM ( Maroc ) PROMOPHARM S.A. M2M Group EQDOM ACRED ITISSALAT AL- COSUMAR MAGHREB OXYGENE IB MAROC.COM CTM MAGHREBAIL LESIEUR CRISTAL AGMA LAHLOU-TAZI DELATTRE LEVIVIER MICRODATA
  8. 8. Mensuel Octobre 2010 8ANALYSE & RECHERCHE Analyse technique Un marché qui demeure bien orienté Au cours du mois d’octobre, le MASI a accéléré son upward trend atteignant un maximum de 12 401,73 points au cours de la séance du 26 octobre (soit +4,2% depuis le début du mois) avant de s’engager dans des mouvements de prises de bénéfices le dirigeant vers les 12 131,63 points le 3 novembre. L’indice de toutes les valeurs cotées a retracé ainsi 38,2% de la vague d’impulsion entamée depuis le 6 octobre. A court terme, le MASI devrait consolider autour du seuil de 12 160 points avant de reprendre à nouveau son trend haussier avec comme prochain objectif à la hausse 12 500 points. Cette anticipation est confortée par la situation technique toujours favorable des indicateurs mathématiques. 7 14 21 28 5 July 12 19 26 2 August 9 16 23 30 6 September 13 20 27 4 October 11 18 25 1 8 November -1.0 -0.5 0.0 0.5 1.0 1.5 -1.0 -0.5 0.0 0.5 1.0 1.5Volume (0), Relative Strength Index(57.2608) 10500 10600 10700 10800 10900 11000 11100 11200 11300 11400 11500 11600 11700 11800 11900 12000 12100 12200 12300 12400 12500 12600 12700 12800 12900 13000 13100 13200 10500 10600 10700 10800 10900 11000 11100 11200 11300 11400 11500 11600 11700 11800 11900 12000 12100 12200 12300 12400 12500 12600 12700 12800 12900 13000 13100 13200 R S R S MASI 2008 (12,141.00, 12,157.00, 12,137.00, 12,154.00, +23.0000), Tema (12,244.23) 100 105 100 105Momentum (100.338) 80 90 100 80 90 100Average True Range (82.8002) 0 100 0 100MACD (83.5336)
  9. 9. 9ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Aperçu économique Un Projet de Loi des finances 2011 volontariste Dans l’expectative d’une relance attendue entre fin 2010 et début 2011 du secteur de la construction, l’économie marocaine semble poursuivre son mouvement de consolidation de la croissance. Ses atouts demeurent les mêmes : une dynamique forte de la consommation intérieure, un maintien des investissements publics d’envergure, un réinsufflement des incitations fiscales et une solidité de son système financier à l’abri des soubresauts de la crise à l’international. Les derniers chiffres disponibles le confirment : le taux de croissance du PIB non agricole se fixe à 4,9% au T2 2010. Les prévisions pour le T3 2010 tablent, de leur côté, sur Evolution mensuelle du taux d'utilisation des capacités de production à fin septembre 2010 76% 72% 71% 71% 71% 73% 69% 69% 72% 72% 68% 71% 65% 67% 69% 71% 73% 75% 77% o-09 n-09 d-09 j-10 f-10 m-10 a-10 m-10 j-10 j-10 a-10 s-10 Evolution mensuelle de l'Indice des prix à la production industrielle à fin septembre 2010 110 115 120 125 130 135 140 145 150 o-09 n-09 d-09 j-10 f-10 m-10 a-10 m-10 j-10 j-10 a-10 s-10 Industries Extractives Industries Manufacturières -0,1% +0,2% +0,1% -0,1% +0,0% +0,1% -0,3% -0,5% +0,1% +0,2% -0,2%0,3% +0,9% +0,1% -1,1% +2,1% -0,3% 0,0% +1,2% +1,7% 1,3% -1,2% +0,3%-0,1% Evolution mensuelle de l'Indice des prix à la consommation à fin septembre 2010 100 102 104 106 108 110 112 114 116 118 120 o-09 n-09 d-09 j-10 f-10 m-10 a-10 m-10 j-10 j-10 a-10 s-10 Alimentation Produits Non Alimentaires Indice Général +0,0% +0,1% -0,1% +0,2% +0,1% -0,1% 0,0% +0,0% +0,0% +0,1% +0,4% +0,0% -1,0% +3,3% +2,2% +2,6% -3,7% +0,3% +2,0% -0,7% +0,0% -2,3% -1,2% -2,6% -0,5% +1,4% +0,9% -1,2% -1,6% +0,9% +1,4% -0,3% -1,0% +0,0% -0,6%+0,2% Evolution mensuelle de la balance commerciale à fin septembre 2010 43,9%43,4% 42,6% 51,0% 49,5% 46,5% 45,5% 46,6%47,0%47,5%48,0% 45,5% 0 5 10 15 20 25 30 o-09 n-09 d-09 j-10 f-10 m-10 a-10 m-10 j-10 j-10 a-10 o-10 M AD M d 35% 40% 45% 50% 55% 60% Importations CAF Exportations FOB Tauxde couverture Variation de l'agrégat de monnaie M3 et de ses contreparties à fin septembre 2010 -10 -5 0 5 10 15 20 25 o-09 n-09 d-09 j-10 f-10 m-10 a-10 m-10 j-10 j-10 a-10 o-10 M AD M d Avoirs extérieurs nets Concours à l'économie Agrégat de monnaie M 3 Evolution des flux extérieurs à fin septembre 2010 0 1 2 3 4 5 6 7 8 o-09 n-09 d-09 j-10 f-10 m-10 a-10 m-10 j-10 j-10 a-10 s-10 M A D M d Recettes M RE Recettes voyages IDE
  10. 10. 10ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Aperçu économique une progression de 4,8%, tandis que le PIB agricole devrait enregistrer un repli mécanique du fait de la non récurrence des résultat exceptionnels de la compagne agricole 2008/2009. Le Projet de Loi des Finances 2011 s’inscrit dans le même sens, cherchant probablement à rassurer les milieux d’affaires sur l’orientation favorable de l’économie marocaine et sur ses aptitudes à tirer amplement profit d’un rebond de la demande extérieure dans le cas de la confirmation de la reprise à l’international. En effet, ce projet ambitionne d’atteindre un taux de croissance de 5%, une inflation de moins de 2% et un déficit budgétaire qui avoisinerait les 3,5%. Il vise également (i) une meilleure mobilisation de l’épargne longue notamment via le lancement de plusieurs plans d’épargnes (Plan d’Epargne Action –PEA– et Plan d’Epargne Logement), (ii) une dynamisation des secteurs clés de l’économie notamment les marchés boursier et immobilier et (iii) un élargissement de l’assiette fiscale à travers l’incitation des entreprises qui opèrent de manière informelle à déclarer leurs revenus. La viabilité de ce projet de Loi des Finances repose, en grande partie, sur l’amélioration d’un certain nombre d’agrégats macroéconomiques au 3ème trimestre comme le prouve l’amélioration de 24% des exportations (notamment en raison de la progression de 83,9% des exportations de phosphates), contre une hausse de 13% seulement des importations. Toutefois, la balance commerciale laisse apparaitre à fin septembre 2010 un déficit de MAD –114,5 Md, en aggravation de 5,1%. Pour leur part, les recettes de voyage et les transferts MRE augmentent de 8,2% et de 6,4% respectivement tandis que les investissements et prêts étrangers se redressent de près de MAD 3 Md d’un mois à l’autre, limitant leur baisse à fin septembre 2010 à -8,4%. Dans ces conditions, les avoirs extérieurs du pays se fixent à près de 7 mois d’importations. De même, selon la note de conjoncture de BANK AL-MAGHRIB, la production industrielle aurait connu, au cours du mois de septembre, une légère amélioration par rapport au mois précédent. En effet, les ventes globales ont été orientées à la hausse, profitant notamment de l’augmentation des écoulements sur le marché local. Au volet de la création monétaire, les données de la Banque Centrale pour le mois de septembre laissent apparaitre un tassement du rythme d’évolution de l’agrégat de monnaie M3, résultant d’une évolution mitigée de ses contreparties. En effet, le repli des réserves de changes et des créances sur l’administration centrale a été compensé par l’élargissement de 11,1% des créances sur l’économie. Enfin, l’IPC enregistre une hausse de 1,4%, résultant principalement de l’augmentation de 2,6% du baromètre des produits alimentaires (notamment en relation avec l’arrivée du mois de Ramadan) et de 0,4% de celui des produits non alimentaires.
  11. 11. 11ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Faits marquants Eco-News ECONOMIE : Un taux de croissance pour le Maroc de 4% en 2010 contre 4,9% en 2009 selon le FMI... Le rapport publié par le Fonds Monétaire International -FMI- sur les économies de la zone MENA fait état d’un taux de croissance de l’économie marocaine de 4% en 2010, contre 4,9% en 2009. A titre de comparaison, les autres pays du Maghreb devraient afficher un taux de croissance ne dépassant pas 3,8% la même année. Le Fonds a également jugé la politique menée dans le contexte de crise comme étant « pertinente et réussie » et permettant de maintenir la stabilité financière et de garder un rythme soutenu de la croissance économique. ...Et, hausse du PIB en volume de 3% au cours du deuxième trimestre 2010 Selon le dernier rapport du Haut Commissariat au Plan, le PIB en volume affiche une évolution de 3% au cours du deuxième trimestre 2010 contre 4,2% une année auparavant. Cette hausse s’explique par la progression du PIB hors agriculture de 4,8% (vs. une augmentation de 0,4% au T2 2009), compensant la baisse de 7,6% de la valeur ajoutée agricole (contre une hausse de 31,2% une année auparavant). Il est à noter qu’à l’exception du secteur de la pêche qui se replie de 1%, tous les secteurs d’activité non agricoles enregistrent des évolutions favorables (principalement les activités minières et énergétiques qui se hissent de 22,2% contre une baisse de 10,9% au T2 2009). A prix courants, le PIB présente un accroissement de 3,6%, portant la hausse du niveau général des prix à 0,6%. PROJET DE LOI DE FINANCES 2011 : Détails de ses principales mesures Visant essentiellement l’élargissement de l’assiette fiscale, les principales mesures du projet de loi de finances 2011 se profilent comme suit : • Un taux d’IS de 15% pour les petites entreprises dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas M MAD 2 hors taxes. Cette amnistie fiscale aurait pour objectif d’inciter les entreprises qui opèrent de manière informelle à déclarer leurs revenus ; • La mise en place de deux outils de mobilisation de l’épargne longue, notamment : ◊ Le Plan d’Épargne Action –PEA- : Il s’agit d’une épargne d’un plafond de MAD 600 000 sous forme d’actions cotées à la Bourse de Casablanca qui serait exemptée d’impôt sous réserve d’être conservée pendant 5 ans ; ◊ Le Plan d’Épargne Logement : qui bénéficierait également d’une mesure d’exonération sur les produits générés si :
  12. 12. 12ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Faits marquants ♦ L’épargne est destinée au financement de l’acquisition d’une habitation principale à hauteur de MAD 300 000 ; ♦ Le montant des versements et des intérêts doivent être intégralement conservés dans le plan pour une durée au moins égale à 3 ans. • L’institution de la neutralité fiscale pour les opérations de transformation des entreprises individuelles en société ; • Et, la baisse du taux d’impôt sur les revenus de capitaux mobiliers de source étrangère qui passe de 30% à 15% libératoire. En termes de prévisions, le projet de LOI DE FINANCES 2011 table sur un taux de croissance de 5%, une inflation de moins de 2% et un déficit budgétaire qui avoisinerait les 3,5%. IPC : Hausse de 1,4% au cours du mois de septembre 2010 selon le HCP Selon les dernières statistiques du Haut Commissariat au Plan –HCP-, l’Indice des Prix à la Consommation –IPC- affiche au terme du mois de septembre 2010 une hausse de 1,4% comparativement au mois précèdent. Cette variation résulte de l’augmentation significative de 2,6% de l’indice des produits alimentaires, limitée par l’appréciation de 0,4% de celui des produits non alimentaires. Pour ces derniers, l’indice « Enseignement » et celui des articles d’habillement et chaussures se hissent respectivement de 4,1% et de 0,4%. Pour les produits alimentaires, les principales augmentations sont relatives aux «légumes» (+19,2%), les «fruits» (+5,5%) et les «poissons et fruits de mer» (+2,5%). Néanmoins, les prix reculent de 1,2% pour les «viandes». Par ville, les progressions les plus importantes sont enregistrées à Guelmim avec 2,5%, à Meknès avec 2,4%, à Oujda avec 2,2%, à Settat avec 1,6% et à Casablanca et Marrakech avec 1,5%. Comparativement à une année auparavant, l’IPC se déprécie légèrement de 0,3%, suite à la baisse de 1,4% de l’indice des produits alimentaires, atténuée par la hausse de 0,7% de celui des produits non alimentaires. CREDITS A L’ECONOMIE : Hausse de 12% à MAD 701,3 Md à fin août 2010 Au terme des 8 premiers mois de l’année en cours, les concours à l’économie inscrivent une hausse de 12% comparativement à une année auparavant, pour s’établir à MAD 701,3 Md. Par type, les crédits immobiliers s’apprécient de 9,3% à MAD 183,8 Md par rapport à août 2009 tandis que les crédits à l’équipement se bonifient de 25,8% à MAD 136,7 Md. Les crédits à la consommation et les créances diverses sur la clientèle se hissent, quant à eux, de 13,7% à MAD 32 Md et de 19,5% à MAD 113,7 Md respectivement.
  13. 13. 13ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Faits marquants Pour leur part, les créances en souffrance enregistrent une hausse de 6,2% à MAD 31,8 Md à fin août 2009, fixant le taux de contentieux à 4,96% (vs 5,94% au 31.12.2009). BALANCE COMMERCIALE : Hausse de 13,4% des importations à MAD 220 Md à fin septembre 2010 Selon les dernières statistiques de l’Office des Changes, les importations de marchandises, exprimées en CAF, ressortent à fin septembre 2010 à MAD 220,8 Md, en progression de 13,4% comparativement à la même période une année auparavant. Cette évolution s’explique tant par la hausse de 67,8% à MAD 18,5 Md des achats de pétrole que par la progression limitée de 10,1% à MAD 202,3 Md des importations hors pétrole. Pour leur part, les exportations de marchandises, exprimées en FOB, se montent à MAD 104,8 Md, en accroissement de 22,9% comparativement à fin septembre 2009. Par catégorie, les écoulements de phosphates et dérivés s’apprécient de 81,4% à MAD 25,7 Md tandis que les exportations hors phosphates et dérivés limitent leur progression à 11,2% pour atteindre MAD 79,1 Md. La balance commerciale creuse, ainsi, son déficit à MAD –116,1 Md contre MAD -109,6 à fin septembre 2010. Néanmoins, le taux de couverture s’améliore de 3,6 points à 47,4%. INDICE DES PRIX A LA PRODUCTION : Baisse de 0,3% des industries manufacturières au mois de juillet 2010 Selon le Haut Commissariat au Plan, l’indice des prix à la production enregistre au terme du mois d’août 2010 les variations suivantes : • Baisse de 0,3% de l’indice des Industries manufacturières notamment suite au repli de 1,6% du baromètre du Raffinage de pétrole, non compensée par l’augmentation de 2,7% de l’indicateur de l’Industrie du papier et du carton, de 0,8% de celui du Travail des métaux et de 0,5% de celui des Industries alimentaires ; • Contraction de 0,1% de l’indice du secteur des Industries extractives en raison de la baisse de 0,1% des prix au niveau de la branche des Autres industries extractives et notamment le bitume dont l’indice a diminué de 1,5% ; • Et, stagnation des prix au niveau du secteur de la Production et distribution d’électricité et d’eau.
  14. 14. 14ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Faits marquants Nouveautés Sectorielles Assurances ASSURANCES : Les règles de placement assouplies... Selon la presse économique, la Direction des Assurances et de la Prévoyance Social –DAPS- aurait accepté d’abaisser la mesure de couverture des engagements des compagnies d’assurance de 130% à 120%. Ainsi, cette mesure devrait permettre aux compagnies d’allouer davantage de ressources à leur placement. ...Et, un chiffre d’affaires en augmentation de 4,6% à MAD 11,9 Md au premier semestre 2010 Au terme du premier semestre 2010, les primes émises par le secteur des assurances au Maroc s’élèvent à MAD 11,9 Md, en progression de près de 4,6% comparativement au S1 2009. Par branche, la Non Vie demeure prédominante accaparant près de 74,4% du chiffre d’affaires du secteur avec un volume de MAD 8,8 Md, soit une hausse de 7,1% par rapport à fin juin 2009. Pour sa part, l’assurance Vie et Capitalisation enregistre un repli de 2% se fixant à MAD 3,0 Md au 30/06/2010 (contre +12,5% au S1 2009). Par compagnie, RMA WATANYA reprend sa position de leader avec MAD 2,3 Md des primes (19,3% de parts de marché), contre MAD 2,2 Md pour WAFA ASSURANCE (18,5% des parts de marché). AXA ASSURANCES MAROC et CNIA SAADA occupent respectivement la 3ème et 4ème place avec des parts de marché respectives de 14,2% et de 13,8%. Par branche, une baisse des primes de l’assurance Vie est constatée au niveau de LA MAROCAINE VIE (-11,7%) et de WAFA ASSURANCE (-11,3%). Etablissements publics Un budget d’investissement de MAD 107,6 Md en 2011 contre MAD 110,7 Md en 2010 Dans le cadre du projet de loi de finances 2011, les prévisions d’investissements des principaux établissements publics devraient s’élever à MAD 107,6 Md, en légère baisse de 2,8% comparativement à 2010 (MAD 110,7 Md). Par société, l’OFFICE CHERIFIEN DES PHOSPHATES –OCP- prévoit des investissements de MAD 15,2 Md (vs. MAD 18,0 Md en 2010) devant servir notamment à (i) la construction du pipeline, (ii) l’augmentation de la capacité d’extraction de 23 M t et (iii) la mise à niveau du port de Jorf Phosphate Hub.
  15. 15. 15ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Faits marquants En deuxième position, la CAISSE DE DEPOT ET DE GESTION –CDG- devrait investir près MAD 13,0 Md en quasi-stagnation par rapport à l’année précédente. Le détail du plan d’investissement serait dévoilé en fin d’année lors de la présentation de la vision stratégique du Groupe. Pour sa part, le Holding AL OMRANE devrait engager une enveloppe de MAD 10,3 Md en 2011 (contre MAD 8,5 Md en 2010) dans le cadre de son programme « villes sans bidonvilles » qui concerne plus de 83 villes du Royaume et dont l’achèvement est prévu en 2012. Tourisme TOURISME : Hausse du volume des nuitées de 30% en septembre 2010 A l’issue des neuf premiers mois de l’année en cours, les nuitées enregistrées dans les établissements classés affichent une hausse de 11% par rapport à la même période de 2009. Affichant la même progression, les arrivées touristiques aux postes frontières s’établissent à 7,15 millions de touristes. Pour sa part, le taux d’occupation s’élargit, à fin septembre, de 2 points à 44%. Concernant le transit international par aéroport, le nombre de passagers étrangers se monte à 10 millions, en évolution de 18% par rapport à fin septembre 2009. L’aéroport Mohammed V se taille la part du lion avec 47% du nombre de passagers, suivi par les aéroports de Marrakech Ménara et Agadir Al Massira avec des parts respectives de 23% et de 10%. Sur le seul mois de septembre, les nuitées et les arrivées s’apprécient respectivement de 30% et de 27% (28% pour les étrangers et 27% pour les MRE) par rapport au même mois en 2009. Marché boursier Lancement du FOOTSIE MOROCCO à partir du 1er janvier 2011 Dans le cadre de sa stratégie de développement, la Bourse de Casablanca s’apprête à lancer, à compter du premier janvier 2011, l’indice FOOTSIE CASABLANCA STOCK EXCHANGE -FCSE-, indice élaboré en étroite collaboration avec FTSE Group. Le FTSE Group est une entreprise spécialisée dans le calcul et la diffusion d’indices boursiers. Elle a été créée en 1995 par le FINANCIAL TIMES et la Bourse de Londres. La Bourse de Casablanca compte également procéder à une prospection en Afrique Subsaharienne auprès des entreprises cotées (pour les encourager à réaliser une double cotation) ou non encore cotées. A cet effet, la Bourse de Casablanca entend profiter du réseau bancaire marocain déjà déployé dans les pays ciblés.
  16. 16. 16ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Faits marquants Automobile AUTOMOBILES : Hausse des ventes de 4,31% à 7 890 unités en septembre 2010... Au terme des neuf premiers mois de l’année en cours, les ventes de voitures neuves reculent de 5,41% à 78 925 nouvelles immatriculations comparativement à la même période de l’année précédente. En revanche et pour le seul mois de septembre, les écoulements de véhicules neufs gagnent 4,31% par rapport au mois de septembre 2009 à 7 890 voitures. Par marque, DACIA caracole en tête de liste avec 1 236 unités vendues au mois de septembre 2010, en hausse de 10,85% par rapport au 30/09/09, suivie de près par RENAULT dont les écoulements totalisent 1 143 véhicules, en repli de 18,12% comparativement à la même période en 2009. Enfin, PEUGEOT s’adjuge la troisième marche du podium avec 753 voitures vendues (+16,20%). FORD enregistre également une bonne performance avec un accroissement de 92,17% de ses écoulements à 442 unités vs. 230 au 30 septembre 2009. ...Et, un rythme annuel de progression de 12,0% jusqu’en 2014 selon le cabinet BMI Selon une étude du cabinet Business Monitor International –BMI-, les ventes de véhicules neufs au Maroc devraient s’accroître de 4,0% pour le dernier trimestre 2010 pour atteindre un volume total annuel de 113 000 unités écoulées. Sur la période 2011-2014, les experts du cabinet tablent sur une progression annuelle de 12,0%, portant ainsi le volume des voitures neuves vendues à 178 500 unités pour la seule année 2014. Pour son argumentaire, le BMI se base sur les éléments macroéconomiques notamment l’évolution du PIB national, qui devrait se refléter à travers l’amélioration du pouvoir d’achat du marocain moyen. Néanmoins, certains opérateurs du marché local adoptent des perspectives prudentes pour 2011, du fait que le secteur automobile présente quelques difficultés notamment en ce qui concerne les impositions douanières à l’importation des véhicules non européens, où les pourparlers avec l’Etat piétinent encore. Autres MONETIQUE : 6,9 millions de cartes GAB émises à fin septembre 2010 Le nombre de cartes GAB émises par les banques marocaines à fin septembre 2010 s’élève à 6,9 millions d’unités (dont 5,8 millions de cartes de paiement et de retrait émises sous les labels VISA, MASTERCARD et CMI), en progression de 11% comparativement à fin 2009. Par type de carte, les cartes privatives affichent un repli de 24% tandis que les cartes de paiement se bonifient de 22%. L’ensemble des cartes émises a généré 117 millions d’opérations pour un total de MAD 102,0 Md, dont 110 millions d’opérations (MAD 91,0 Md) pour les cartes étrangères.
  17. 17. 17ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Faits marquants Nouvelles de Sociétés Crédit à la consommation DIAC SALAF : Probable reprise par le CREDIT AGRICOLE DU MAROC Selon la presse économique, DIAC SALAF aurait trouvé repreneur autre que le Groupe CMKD. En effet, la société de financement aurait intéressé le Groupe CREDIT AGRICOLE DU MAROC qui cherche à renforcer sa position dans le secteur de crédit à la consommation. A ce titre, le Groupe bancaire serait prêt à acquérir 1 050 000 actions pour un montant de M MAD 52,5, soit un prix de MAD 50 par action. Notons que DIAC SALAF est en arrêt d’activité depuis quelques années, en attendant la concrétisation d’un partenariat stratégique salvateur pour son activité. Rappelons également que la société de financement a enregistré au titre du premier semestre 2010 un déficit net de M MAD -10. Télécoms MAROC TELECOM : Une nouvelle cible africaine dans sa ligne de mire MAROC TELECOM aurait entamé des négociations pour le rachat de 60% du capital de la Société des Télécommunications de Guinée -SOTELGUI-. L’opérateur historique marocain a été approché par les cabinets mandatés par le Gouvernement guinéen, à savoir Gide Loyrette Nouel, ICEA et Linkstone. Le montant de la transaction devrait avoisiner les M EUR 300. A noter que MAROC TELECOM est en concurrence, pour cette opération, avec l’opérateur Green, filiale du « Libyan African Investment Portfolio ». SOTELGUI détient, pour sa part, un parc d’abonnés Mobile de 1 000 000 de clients et 25 000 usagers sur le Fixe. INWI : Lancement de son offre post-payé Dans le cadre de la promotion de son offre mobile, l’opérateur télécoms du Groupe ONA-SNI a lancé son offre post-payé. Il s’agit de cinq formules à savoir : 2h30, 4h30, 6h30, 10h30 et 15h30, dont les prix varient entre MAD 180 et MAD 800 TTC. Des suppléments sont à prévoir pour bénéficier d’autres services à savoir : MAD 20 pour le forfait plafonné et MAD 30 pour la facturation à la seconde. Toutes les offres post-payé d’INWI sont accompagnés d’une gratuité illimitée vers un numéro INWI ainsi que l’Internet gratuit illimité.
  18. 18. 18ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Faits marquants Autres A6 IMMOBILIER : Création d’un fonds d’investissement dédié au financement des promoteurs immobilier pour un capital initial de MAD 2,25 Md Un fonds d’investissement dédié à la promotion immobilière est en cours de création sous le nom «A6 IMMOBILIER » pour une mise initiale de MAD 2,25 Md. Il vise la prise de participations dans les projets de promotion immobilière, tous segments confondus, dans la région du Nord et du Nord Ouest. Le fonds devrait compter dans son tour de table WAFA ASSURANCE, CHAABI CAPITAL INVESTISSEMENT, CIMR et SOMED (avec un apport de M MAD 400 chacun), la MAMDA et la MCMA (M MAD 200 chacun), CDG (M MAD 100) et RCAR (M MAD 150).
  19. 19. 19ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Faits marquants Opérations sur le Capital Fusions-acquisitions SNI : Renforcement de sa participation dans ATTIJARIWAFA BANK SNI vient d’acquérir 4,86% du capital d’ATTIJARIWAFA BANK, dont 3,42% cédés par CAJA MADRID et 1,44% par CREDIT AGRICOLE FRANCE. La valeur globale de la transaction s’élève à MAD 2,5 Md, correspondant à un cours unitaire de MAD 265 (laissant apparaître une décote de 19,3% par rapport au cours de MAD 316,2 en date du 5 octobre 2010). A ce niveau de valorisation, le titre ATTIJARIWAFA BANK présente les ratios boursiers suivants : Des P/E 2010E et 2011P de 12,8x et de 11,6x et un P/B de 1,5x en 2010E et de 1,4x en 2011P . Au terme de cette opération, la participation de SNI dans ATTIJARIWAFA BANK est passée à 18,33% tandis que celle de l’ensemble ONA-SNI s’élève à 33,57%. Programmes de rachat ALLIANCES : Visa du CDVM pour le renouvellement du programme de rachat de ses propres actions Le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières –CDVM- a visé en date du 13 octobre 2010, le renouvellement du programme de rachat d’actions d’ALLIANCES DEVELOPPEMENT IMMOBILIER. Les principales caractéristiques du programme se présentent comme suit : • Nombre maximum d’actions à détenir : 605 000 actions (soit 5% du capital) ; • Prix maximum d’achat : MAD 1 000 ; • Prix minimum de vente : MAD 650 (vs. MAD 600 dans l’ancien programme de rachat) ; • Durée du programme : 18 mois à compter du 9 novembre 2010. Introductions/retraits en Bourse CNIA SAADA : Obtention du visa du CDVM pour son introduction en bourse par cession de 15% du capital CNIA SAADA a obtenu en date du 25 Octobre 2010, le visa du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières -CDVM- pour son introduction en bourse par cession de 15% du capital. Les actions CNIA SAADA Assurance seront cotées au 1er compartiment de la Bourse des Valeurs de Casablanca.
  20. 20. 20ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Faits marquants Les principales caractéristiques de l’opération sont les suivantes : Nombre de titres offerts : 617 531 actions ; Opération à prix ferme de : MAD 1 044 par action ; Montant de l’opération : MAD 644 702 364 (dont 9,8% attribuée au personnel et 31% aux personnes physiques) ; Période de souscription : du 2 au 5 Novembre 2010 inclus (clôture anticipée possible à partir du 3 Novembre 2010). Dans le cadre de cette opération les cédants sont : • PAN COMMONWEALTH AFRICAN PARTNERS -PCAIP- géré par Kingdom Zephyr Africa Management Company et PAN AFRICAN INVESTMENT PARTNERS - PAIP- à hauteur de 11,65% correspondant à 479 569 actions ; • SAHAM FINANCES à hauteur de 2,35% correspondant à 96 793 actions ; • SANAM HOLDING à hauteur de 1% correspondant à 41 169 actions. Sur la base d’un cours de MAD 1 044 par action, la société traite à 14,3x et à 12,4x ses résultats prévisionnels 2010 et 2011. Émissions obligataires TMSA : Lancement d’un emprunt obligataire de MAD 2 Md Selon la presse économique, l’Agence TANGERMED SA –TMSA- devrait bientôt lancer un emprunt obligataire de MAD 2,0 Md garanti par l’Etat. Cette levée de fonds devrait permettre de boucler le financement de la 1ère phase du projet de construction du port TANGERMED II. En effet, celle-ci devrait nécessiter une enveloppe d’investissement de MAD 7,5 Md, qui serait assurée notamment par un apport en fonds propres de MAD 4,0 Md répartis à parts égales entre l’Etat et l’Agence. Les MAD 3,5 Md restants seraient financés par endettement dont MAD 2,0 Md par emprunt obligataire et MAD 1,5 Md par un emprunt souscrit auprès du FADES, de la BEI et du Fonds d’Abou Dhabi.
  21. 21. 21ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Faits marquants Publication de résultats MAGHREB STEEL : Elargissement de 32,7% du chiffre d’affaires semestriel à M MAD 965,4 Le chiffre d’affaires semestriel de MAGHREB STEEL se monte à M MAD 965,4, en appréciation de 32,7% par rapport au S1 2009. Dans cette lignée et capitalisant sur une meilleure maîtrise des charges opérationnelles, le résultat d’exploitation éponge son déficit pour s’établir à M MAD 66,2, élevant la marge d’EBIT à 6,9%. Néanmoins, le résultat financier creuse son déficit à M MAD – 50,7 contre M MAD - 7,1 en S1 2009 en raison principalement de la hausse des pertes de changes qui marquent un bond de 4,3x à M MAD 57,5. Intégrant un résultat non courant de M MAD 2,1 (vs. M MAD 0,6), le résultat net enregistre un excédent de M MAD 12,6 contre un déficit de M MAD – 209,4 en S1-2009. Par ailleurs, en dépit de l’augmentation de 25% de la dette nette à MAD 3,6 Md, le gearing se stabilise à 2,7x consécutivement à l’accroissement des fonds propres suite au règlement de la partie souscrite et non appelé de l’augmentation de capital opérée en 2009. En consolidé, la société affiche un chiffre d’affaires consolidé M MAD 1 006,5, en appréciation de 38% par rapport au S1 2009. Pour sa part, le RNPG enregistre un excédent de M MAD 6, contre un déficit de M MAD –153,4 au 30 juin 2009. WAFABAIL : Des réalisations semestrielles bien orientées Au terme du premier semestre 2010, WAFABAIL affiche des réalisations financières marquées par les évolutions suivantes : • Une bonification de 5,3% de l’encours des immobilisations données en crédit-bail et en location, par rapport au 31/12/2009 à MAD 8,2 Md, dont 74,0% de crédit-bail mobilier ; • Une expansion de 4,5% du portefeuille de refinancement à MAD 7,4 Md, constitué quasi-exclusivement de dettes interbancaires notamment des em- prunts à terme pour près de MAD 6,5 Md ; • Un élargissement de 62,8% du PNB à M MAD 148,4 comparativement à fin juin 2009, redevable essentiellement à un accroissement de 15,6% des produits d’exploitation bancaires à M MAD 1 493,6 ; • Une hausse limitée à 5,6% des charges générales d’exploitation à M MAD 31,7, ramenant le coefficient d’exploitation à un niveau compétitif de 21,3%, contre 32,9% une année auparavant ; • Un taux de contentieux de 5,2% (vs. 5,3% au 31/12/2009) pour un taux de couverture de 79,2% ; • Et, un résultat net en amélioration de 73,9% à M MAD 60,2, intégrant une dotation nette de reprises pour créances en souffrance de M MAD 18,2 (vs. M MAD 6,5 une année auparavant).
  22. 22. 22ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Faits marquants CREDIT DU MAROC LEASING : Repli de 16,9% de la capacité bénéficiaire semestrielle à M MAD 8,1 La filiale leasing du Groupe CREDIT DU MAROC clôture le premier semestre 2010 sur des réalisations marquées par les évolutions suivantes : • Une hausse de 1,4% de l’encours des immobilisations données en crédit-bail et en location par rapport au 31/12/2009 à MAD 1,1 Md, dont 77,4% de crédit-bail mobilier ; • Une expansion de 1,6% du portefeuille de refinancement à M MAD 931,4, constitué quasi-exclusivement de dettes interbancaires ; • Une contraction de 8,6% du PNB à M MAD 24,7 comparativement à fin juin 2009, attribuable essentiellement à un accroissement de 9% des charges d’exploitation bancaires à M MAD 212 ; • Une augmentation de 9% des frais généraux à M MAD 5,8, fixant le coefficient d’exploitation à un niveau toujours compétitif de 23,3%, contre 19,6% une année auparavant ; • Un taux de contentieux de 16,8% (vs. 15,8% au 31/12/2009) pour un taux de couverture de 60,6% ; • Et, un résultat net en retrait de 16,9% à M MAD 8,1, intégrant une dotation nette de reprises aux provisions pour créances en souffrance de M MAD 6,2 (vs. M MAD 6,4 une année auparavant). CETELEM : Repli de 39,9% de la capacité bénéficiaire semestrielle à M MAD 13,1 Fait : Résultats semestriels 2010. Analyse : Au titre du premier semestre 2010, la filiale crédit à la consommation du Groupe CETELEM France présente des résultats marqués par les évolutions suivantes : • Une quasi-stagnation de l’encours net de crédit comparativement au 31/12/2009 à MAD 2 Md ; • Un portefeuille de refinancement de M MAD 1 776,9, quasiment au même niveau que six mois auparavant ; • Une expansion de 4,8% du PNB à M MAD 78,8 comparativement au S1-2009, sous l’effet d’une hausse de 15,5% de la marge d’intérêt à M MAD 65,6 ; • Un élargissement de 9% des charges générales d’exploitation à M MAD 49,8, détériorant le coefficient d’exploitation de 2,4 points à 63,1%. Le RBE ressort, toutefois, amélioré de 16,2% à M MAD 50,8, tiré par une augmentation de 53,8% des autres produits d’exploitation non bancaire à M MAD 21,7 ; • Un taux de contentieux de 9% (contre 7,8% en 2009) pour un taux de couverture de 94,3% (vs. 94% en 2009) ;
  23. 23. 23ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Faits marquants • Et, une contraction de 39,9% du résultat net à M MAD 13,1, suite essentiellement à la constatation d’une dotation nette de reprises aux provisions pour créances en souffrance de M MAD 29,8 (vs. M MAD 12,8 au 30/06/2009). ONA : Baisse de 43% du RNPG à M MAD 1 014,7 au terme du S1 2010 Au terme du premier semestre 2010, ONA draine un chiffre d’affaires consolidé de M MAD 18 703,0, en appréciation de 2,3% comparativement à pareille période en 2009. Pour sa part et profitant d’une meilleure optimisation des charges opératoires, le résultat d’exploitation se bonifie de 30,8% à M MAD 1 502,6. De facto, la marge opérationnelle s’élargit de 1,7 points à 8,0%. En revanche, grevé par la non récurrence de la plus-value non cash réalisé en S1 2009 suite à la dilution de la participation d’ONA dans WANA, le RNPG s’affaisse de 43,2% à M MAD 1 014,7. En conséquence, la marge nette se contracte de 4,4 points à 5,4%. En social, le chiffre d’affaires prend 10,2% à M MAD 89,7. De son côté, le résultat d’exploitation atténue son déficit, passant de M MAD –20,1 en S1 2009 à M MAD –15,5 à fin juin 2010. Compte tenu de ce qui précède et bénéficiant d’une expansion de 78,6% des dividendes perçus des filiales à MAD 2,5 Md, la capacité bénéficiaire progresse de 84,6% à MAD 2,4 Md. SNI : Repli de 53,1% de la capacité bénéficiaire part du Groupe à M MAD 831 A fin juin 2010, SNI totalise un volume d’affaires consolidé de M MAD 1 795,2, en léger recul de 1,1% comparativement à une année auparavant. Le résultat d’exploitation se replie, quant à lui, de 5,4% à M MAD 675,7, ramenant la marge opérationnelle à 37,6% contre 39,4% en S1 2009. Au final et plombé par (i) la non récurrence de la plus-value non cash réalisé en S1 2009 suite à la dilution de la participation de SNI dans WANA et (ii) le repli de la capacité bénéficiaire de SONASID et de LAFARGE CIMENTS, le RNPG se défait de 53,1% à M MAD 831,0. De ce fait, la marge nette s’effrite de 51,4 points à 46,3%. En social, le chiffre d’affaires perd 18,3% à M MAD 49,0. De son côté, le résultat d’exploitation passe de M MAD 13,6 en S1 2009 à un déficit de M MAD –32,1 à fin juin 2010. En définitive, la capacité bénéficiaire ressort en quasi-stagnation à M MAD 816,8.
  24. 24. 24ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Faits marquants VIVALIS : Amélioration de 27% du RN semestriel à M MAD 35,9 Adossé à un Groupe bancaire d’envergure, VIVALIS clôture le premier semestre 2010 sur des réalisations marquées par les évolutions suivantes : • Une progression de 11,4% à MAD 3,9 Md de l’encours net de crédit par rapport au 31/12/2009 ; • Un élargissement de 15% du portefeuille de refinancement à MAD 3,4 Md, constitué quasi-exclusivement de dettes interbancaires ; • Une bonification de 13% du PNB semestriel à M MAD 144,8 par rapport à fin juin 2009, tiré essentiellement par une expansion de 20,4% de la marge d’intérêt à M MAD 125,9 ; • Un élargissement de 14,4% des charges générales d’exploitation à M MAD 48,8, stabilisant le coefficient d’exploitation à 33,7% (contre 33,3% au 30/06/2009) ; • Une quasi-stagnation du taux de contentieux à 20,9% pour un taux de couverture de 70,7% (contre 71,3% six mois auparavant). La charge de risque s’alourdit, quant à elle, de 62,1% à M MAD 66,1 ; • Et, un affermissement de 27% de la capacité bénéficiaire à M MAD 35,9, tenant compte d’un résultat non courant de M MAD 37,7 relatif à l’impact du changement de méthode de comptabilisation des commissions versées aux intermédiaires et aux apporteurs d’affaires qui font désormais l’objet d’étalement linéaire sur la durée de vie des crédits. Retraitée de cet élément, l’évolution du résultat net ressort à -57,2%. AFRIQUIA LUBRIFIANTS MAROC : Des revenus en hausse de 2,7% à M MAD 164,5 en S1-2010 AFRIQUIA LUBRIFIANTS MAROC affiche un chiffre d’affaires de M MAD 164,5, en hausse de 2,7% comparativement à la même période une année auparavant. Pour sa part et en dépit de l’accroissement des charges opérationnelles de 9,4% à M MAD 142,8, le résultat d’exploitation ressort plus dynamique, se bonifiant de 31,5% à M MAD 32,8. De ce fait, la marge d’EBIT gagne 4,3 points à 19,9%. Pour sa part, le résultat financier allège son déficit à M MAD -1,4 (contre M MAD -2,8 en S1-2009), consécutivement au repli des charges d’intérêts de 49,1% à M MAD 1,4 conjugué à l’amélioration du bilan de change qui passe de K MAD -254,5 au 30 juin 2009 à K MAD 47,8 en S1-2010. Enfin, la capacité bénéficiaire s’élargit de 44,3% à M MAD 22,0, portant ainsi la marge nette à 13,4%, en augmentation de 8,2 points.
  25. 25. 25ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Faits marquants CDG : Un RNPG de M MAD 820,2 à fin S1-2010 contre un déficit net de M MAD -190,6 une année auparavant Au terme du premier semestre 2010, les principaux agrégats de la CDG se présentent comme suit : • L’encours net des créances à la clientèle consolidés augmente de 3,1% comparativement au 31/12/09 s’établissant à MAD 28,6 Md ; • Pour leur part, les dépôts de la clientèle régresse de 1,3% à MAD 62,1 Md. Cette évolution est notamment imputable à la dégradation de 8,7% des autres comptes créditeurs à MAD 36,7 Md partiellement compensée par la hausse de 18,6% des comptes à vue créditeurs à MAD 13,2 Md ; • Le Produit Net Bancaire se renforce de 29,1% à MAD 2,7 Md. Cette évolution intègre: Le bond de 54,7% à M MAD 117,6 de la marge sur commissions (vs. M MAD 76,0 en S1 2009) ; L’appréciation du résultat sur opérations de marché qui passe d’un déficit de M MAD -112,1 en S1 2009 à M MAD 1 226,6 en S1 2010 ; Et, la dégradation de plus de 90% de la marge d’intérêt à M MAD 101,6. • De leur côté, les charges générales d’exploitation s’alourdissent de 43,4% à M MAD 1 487,3, définissant un coefficient d’exploitation de 54,7% (vs. 49,9% en S1 2009). Compte tenu de la baisse de 62,1% du coût du risque à M MAD 31,8, le résultat brut d’exploitation gagne 67,9% à M MAD 936,9 ; • Au final, l’établissement dégage un RNPG en net redressement passant d’un déficit de M MAD -190,6 en S1 2009 à un bénéfice de M MAD 820,2 au 30 juin 2010. ENNAKL AUTOMOBILES : Accroissement du chiffre d’affaires social de 42,4% à M TND 310,1 au 30/09/2010 ENNAKL AUTOMOBILES dégage à l’issue des neuf premiers mois de l’année en cours un chiffre d’affaires –CA- social de M TND 310,1, en hausse de 42,4% comparativement à la même période une année auparavant. Cette progression est redevable notamment (i) à l’élargissement des ventes de voitures de 34,0% à 9 556 unités, (ii) à l’extension de son réseau d’agences officielles à 18 points de ventes (vs. 11 au 30/09/2009) et (iii) à la commercialisation des véhicules de la marque SEAT courant le troisième trimestre 2010. Pour sa part, le résultat opérationnel brut (hors autres charges externes, impôts et taxes et dotations d’exploitation) s’élève à M TND 30,9, en accroissement de 51,4% consécutivement à la maîtrise des charges opérationnelles (les charges du personnel ne représentent plus que 1,8% du CA contre 2,5% au 30 septembre 2009) suite au transfert du personnel, affecté auparavant à l’activité véhicules industriels, à la so- ciété ENNAKL VEHICULES INDUSTRIELS. Par conséquent, la marge brute se bonifie de 0,6 point à 10%. De même, le résultat financier se monte à M TND 1,4, en élargissement de 78,2% consécutivement vraisemblablement à l’appréciation du portefeuille titres.
  26. 26. 26ANALYSE & RECHERCHE Mensuel Octobre 2010 Sélection de valeurs BMCE Capital Bourse Un portefeuille en excellente forme Au terme du mois d’octobre 2010, les bénéfices du Portefeuille BMCE Capital Bourse dépassent largement la performance de son Benchmark, le MASI-RB. En effet, ce dernier progresse de +20,75% depuis le début de l’année tandis que le Portefeuille BKB cumule des gains de +28,95% en 2010, dépassant son indice de référence de 8,2 points. Notons qu’au cours du mois d’octobre 2010, le Portefeuille BKB a fait l’objet des remaniements suivants : • L’allègement de SONASID à hauteur de 0,9% ; • Et, le renforcement d’ADDOHA dans les mêmes proportions. Perf PTF BKB vs MASI RB à fin octobre 2010Base 100 98 102 106 110 114 118 122 126 130 31/12 28/2 30/4 30/6 31/8 PTF BKB MASI RB
  27. 27. Mensuel Octobre 2010 27ANALYSE & RECHERCHE Sélection de valeurs BMCE Capital BourseSélection de valeurs BMCE Capital Bourse Cours au Perf 29/10/2010 2010 2009 2010E 2011P 2009 2010E 2011P 2009 2010E 2011P MASI-RB 20,75% MASI 16,78% 19,7 18,1 16,5 3,6% 3,4% 3,7% PORTEFEUILLE 28,95% 19,9 17,3 14,9 3,5% 3,5% 3,9% 8,13% ADDOHA 107,95 7,83% 3,1 4,6 6,5 34,9x 23,3x 16,5x 1,4% 1,3% 3,1% 3,55% ALLIANCES 778 15,60% 30,1 36,5 53,0 25,9x 21,3x 14,7x 0,9% 1,0% 1,3% 3,32% ALUMINIUM DU MAROC 1 472 47,20% 120,2 124,2 139,6 12,2x 11,9x 10,5x 6,8% 5,1% 5,7% 7,46% ATTIJARIWAFA BANK 337 27,65% 20,4 20,7 22,8 16,5x 16,3x 14,8x 1,8% 1,9% 2,1% 3,67% AUTO HALL 92,6 31,16% 4,4 4,8 5,2 21,1x 19,3x 17,7x 3,8% 3,5% 3,5% 5,55% BCP 400 68,78% 16,1 26,8 30,0 24,8x 14,9x 13,3x 1,5% 3,0% 3,8% 2,54% CGI 1 780 10,29% 23,7 33,4 45,3 75,0x 53,3x 39,3x 1,0% 1,1% 1,2% 3,25% CIMENTS DU MAROC 1 200 31,94% 66,8 68,3 72,9 18,0x 17,6x 16,5x 2,3% 2,0% 2,3% 2,06% COLORADO 107 34,59% 9,6 7,5 8,0 11,1x 14,2x 13,3x 4,2% 3,2% 3,2% 6,05% COSUMAR 1 650 32,11% 133,8 145,4 155,3 12,3x 11,4x 10,6x 5,2% 6,3% 6,5% 3,41% DELTA HOLDING S.A 94 48,97% 4,9 5,4 6,1 19,1x 17,3x 15,4x 3,2% 3,7% 4,2% 1,32% ENNAKL 73 13,67% 4,3 5,2 5,9 16,9x 14,1x 12,3x 2,4% 4,7% 5,6% 3,79% HOLCIM ( Maroc ) 2 690 53,89% 158,8 170,8 182,7 16,9x 15,8x 14,7x 4,9% 5,4% 5,6% 3,33% HPS 877 49,15% 29,5 43,9 87,0 29,8x 20,0x 10,1x 2,7% 3,1% 4,7% 13,46% ITISSALAT AL-MAGHRIB 150 19,82% 10,7 10,4 10,3 14,0x 14,4x 14,6x 6,9% 6,0% 6,0% 7,47% LAFARGE CIMENTS 2 189 64,59% 106,2 107,9 115,5 20,6x 20,3x 18,9x 4,0% 3,0% 3,1% 3,31% LYDEC 439,95 44,72% 27,6 33,7 34,5 16,0x 13,1x 12,7x 4,1% 4,1% 4,1% 3,35% DISWAY 530 52,72% 67,3 41,3 46,1 7,9x 12,8x 11,5x 4,0% 3,8% 4,5% 1,89% MINIERE TOUISSIT 1 555 85,34% 139,3 166,4 188,7 11,2x 9,3x 8,2x 5,8% 4,3% 4,9% 2,31% M2M Group 498,05 -0,59% 26,1 31,3 33,2 19,1x 15,9x 15,0x 0,0% 5,6% 7,1% 1,88% SAMIR 620 13,55% 46,6 55,1 68,4 13,3x 11,3x 9,1x 0,0% 0,0% 0,0% 0,48% SONASID 1 883 -0,05% 88,6 57,9 59,4 21,2x 32,5x 31,7x 3,5% 1,3% 1,6% 1,15% STOKVIS NORD AFRIQUE 59,5 -4,49% 5,5 4,3 3,8 10,7x 13,9x 15,6x 5,9% 5,0% 5,0% 7,25% WAFA ASSURANCE 2 900 57,87% 193,5 183,1 212,4 15,0x 15,8x 13,7x 2,4% 1,7% 1,9% D/Y Pondération VALEURS BPA P/E
  28. 28. Mensuel Octobre 2010 28ANALYSE & RECHERCHE Tableau de bord (1/2) Cours Capitalisation 29/10/2010 2009 2010 E 2011 P 2009 2010 E 2011 P 2009 2010 E 2011 P 2009 2010 E 2011 P en % M MAD MARCHE HORS IMMOBILIER 18,0x 17,0x 15,9x 2,1% 2,1% 2,3% 4,0x 3,6x 3,3x 476 666 MARCHE HORS MAROC TELECOM 22,6x 19,6x 17,2x 2,6% 2,6% 3,0% 3,2x 2,8x 2,6x 420 986 TOTAL MARCHE 16,78 % 19,7x 18,1x 16,5x 3,6% 3,4% 3,7% 3,7x 3,3x 3,0x 552 850 BANQUES 23,59% 19,0 22,2 24,9 40,1x 25,3x 20,0x 2,0% 2,4% 2,7% 2,5x 2,2x 2,0x 28,8% 159 285 ATTIJARIWAFA BANK 337,00 192 995 960 27,65% 20,4 20,7 22,8 16,5x 16,3x 14,8x 1,8% 1,9% 2,1% 2,2x 1,9x 1,8x 40,8% 65 040 BCP 400,00 66 098 248 68,78% 16,1 26,8 30,0 24,8x 14,9x 13,3x 1,5% 3,0% 3,8% 2,1x 1,7x 1,6x 16,6% 26 439 BMCE BANK 232,00 169 463 390 -11,45% 2,4 5,5 6,6 95,7x 42,1x 35,0x 1,3% 1,5% 1,7% 3,3x 2,8x 2,7x 24,7% 39 316 BMCI 1 026 13 278 843 17,26% 56,3 59,7 65,2 18,2x 17,2x 15,7x 4,9% 5,4% 5,8% 1,9x 1,9x 1,8x 8,6% 13 624 CDM 901,00 8 652 815 45,32% 48,7 54,0 58,7 18,5x 16,7x 15,3x 3,3% 3,9% 4,4% 2,9x 2,7x 2,5x 4,9% 7 796 CIH 310,00 22 806 930 0,32% 4,3 4,0 13,2 71,5x 77,8x 23,5x 1,9% 1,9% 1,9% 2,2x 2,2x 2,1x 4,4% 7 070 ASSURANCES 38,45% 130,6 124,8 143,6 34,2x 23,7x 21,6x 2,7% 2,5% 2,8% 4,4x 4,1x 3,8x 2,9% 15 985 AGMA LAHLOU-TAZI 3 000 200 000 10,46% 196,5 207,1 213,3 15,3x 14,5x 14,1x 7,3% 7,3% 7,5% 7,4x 7,6x 7,7x 3,8% 600 ATLANTA 86,98 60 190 436 4,02% 1,2 2,2 2,3 73,8x 39,9x 38,0x 2,9% 3,4% 4,0% 4,5x 4,6x 4,8x 32,8% 5 235 WAFA ASSURANCE 2 900 3 500 000 57,87% 193,5 183,1 212,4 15,0x 15,8x 13,7x 2,4% 1,7% 1,9% 4,2x 3,6x 3,0x 63,5% 10 150 CREDIT A LA CONSOMMATION 19,84% 85,8 87,3 91,4 13,3x 13,3x 23,2x 4,9% 4,4% 4,7% 2,4x 2,3x 2,2x 1,1% 6 046 ACRED 800,00 600 000 -5,10% 45,2 42,8 43,7 17,7x 18,7x 18,3x 5,9% 5,9% 5,9% 2,9x 3,0x 3,0x 7,9% 480 DIAC SALAF 92,00 1 053 404 -26,43% ND ND ND ND ND ND 0,0% ND ND 1,3x ND ND 1,6% 97 EQDOM 1 750 1 670 250 32,58% 140,5 144,1 149,4 12,5x 12,1x 11,7x 5,7% 5,7% 6,3% 2,2x 2,1x 2,0x 48,3% 2 923 SOFAC 300,00 1 416 664 -11,76% ND ND 2,0 ND ND 152,0x 0,0% 0,0% 0,0% 1,7x 2,0x 2,0x 7,0% 425 SALAFIN 685,00 2 394 497 23,20% 42,2 42,1 45,8 16,2x 16,3x 15,0x 5,0% 3,2% 3,2% 2,8x 2,8x 2,5x 27,1% 1 640 TASLIF 672,00 715 750 -6,93% 35,4 35,6 39,8 19,0x 18,9x 16,9x 4,2% 4,3% 4,5% 1,7x 1,7x 1,6x 8,0% 481 LEASING 62,69% 51,1 45,3 48,0 12,7x 15,9x 15,2x 4,6% 4,7% 4,8% 1,9x 1,8x 1,8x 0,4% 2 298 MAGHREBAIL 730,00 1 025 320 59,74% 75,4 78,9 84,5 9,7x 9,2x 8,6x 6,8% 7,0% 7,0% 1,6x 1,5x 1,4x 32,6% 748 MAROC LEASING 558,00 2 776 768 64,12% 39,3 29,1 30,3 14,2x 19,2x 18,4x 3,6% 3,6% 3,8% 2,1x 2,0x 1,9x 67,4% 1 549 HOLDINGS 48,97% 4,9 5,4 6,1 19,1x 17,3x 15,4x 3,2% 3,7% 4,2% 3,3x 3,0x 2,8x 0,7% 4 117 DELTA HOLDING S.A 94,00 43 800 000 48,97% 4,9 5,4 6,1 19,1x 17,3x 15,4x 3,2% 3,7% 4,2% 3,3x 3,0x 2,8x 100,0% 4 117 IMMOBILIER 9,85% 15,3 20,9 29,0 51,0x 35,9x 26,1x 1,1% 1,2% 2,0% 6,3x 5,1x 4,5x 13,8% 76 184 ADDOHA 107,95 315 000 000 7,83% 3,1 4,6 6,5 34,9x 23,3x 16,5x 1,4% 1,3% 3,1% 5,9x 3,7x 3,1x 44,6% 34 004 ALLIANCES 778,00 12 100 000 15,60% 30,1 36,5 53,0 25,9x 21,3x 14,7x 0,9% 1,0% 1,3% 3,8x 3,3x 2,8x 12,4% 9 414 CGI 1 780,00 18 408 000 10,29% 23,7 33,4 45,3 75,0x 53,3x 39,3x 1,0% 1,1% 1,2% 7,5x 7,0x 6,4x 43,0% 32 766 PETROLE ET MINES 65,09% 54,3 61,2 74,0 62,8x 19,1x 15,4x 1,4% 1,0% 1,2% 3,4x 2,9x 2,4x 3,0% 16 709 SAMIR 620,00 11 899 665 13,55% 46,6 55,1 68,4 13,3x 11,3x 9,1x 0,0% 0,0% 0,0% 1,9x 1,6x 1,4x 44,2% 7 378 MINIERE TOUISSIT 1 555 1 485 000 85,34% 139,3 166,4 188,7 11,2x 9,3x 8,2x 5,8% 4,3% 4,9% 6,0x 4,6x 3,4x 13,8% 2 309 MANAGEM 526,00 8 507 721 119,17% 2,7 15,4 19,0 197,1x 34,1x 27,8x 0,0% 0,0% 0,0% 4,2x 3,8x 3,3x 26,8% 4 475 SMI 1 548 1 645 090 101,04% 89,9 63,8 83,3 17,2x 24,3x 18,6x 3,9% 2,7% 3,8% 3,6x 3,3x 3,1x 15,2% 2 547 TELECOMS 19,82% 10,7 10,4 10,3 14,0x 14,4x 14,6x 6,9% 6,0% 6,0% 7,1x 7,1x 6,7x 23,9% 131 864 ITISSALAT AL-MAGHRIB 150,00 879 095 340 19,82% 10,7 10,4 10,3 14,0x 14,4x 14,6x 6,9% 6,0% 6,0% 7,1x 7,1x 6,7x 100,0% 131 864 LOISIRS ET HOTELS 15,01% ND ND 3,8 ND ND 78,4x 0,0% 0,0% 0,0% 2,3x 2,3x 2,3x 0,3% 1 863 RISMA 298,90 6 232 012 15,01% ND ND 3,8 ND ND 78,4x 0,0% 0,0% 0,0% 2,3x 2,3x 2,3x 100,0% 1 863 MATERIELS, LOGICIELS & SERVICES INFORMATIQUES 52,72% 67,3 41,3 46,1 7,9x 12,8x 11,5x 4,0% 3,8% 4,5% 2,2x 1,8x 1,6x 0,2% 999 DISWAY 530,00 1 885 762 52,72% 67,3 41,3 46,1 7,9x 12,8x 11,5x 4,0% 3,8% 4,5% 2,2x 1,8x 1,6x 100,0% 999 SERVICES AUX COLLECTIVITES 44,72% 27,6 33,7 34,5 16,0x 13,1x 12,7x 4,1% 4,1% 4,1% 2,7x 2,5x 2,3x 0,6% 3 520 LYDEC 439,95 8 000 000 44,72% 27,6 33,7 34,5 16,0x 13,1x 12,7x 4,1% 4,1% 4,1% 2,7x 2,5x 2,3x 100,0% 3 520 TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION 36,51% 33,0 42,0 62,2 19,6x 14,5x 13,3x 3,6% 5,1% 6,3% 3,4x 3,4x 2,8x 0,3% 1 487 HPS 877,00 703 599 49,15% 29,5 43,9 87,0 29,8x 20,0x 10,1x 2,7% 3,1% 4,7% 4,4x 4,5x 3,3x 41,5% 617 INVOLYS 274,90 382 716 41,77% ND ND 5,7 ND ND 47,8x 0,0% 0,0% 0,0% 1,7x 1,7x 1,7x 7,1% 105 IB MAROC.COM 520,00 417 486 48,57% 43,1 53,2 60,5 12,1x 9,8x 8,6x 6,2% 6,5% 6,9% 2,1x 2,0x 1,8x 14,6% 217 MICRODATA 535,00 420 000 40,97% 58,6 60,8 64,2 9,1x 8,8x 8,3x 10,5% 11,2% 12,1% 3,2x 3,1x 3,0x 15,1% 225 M2M Group 498,05 647 777 -0,59% 26,1 31,3 33,2 19,1x 15,9x 15,0x 0,0% 5,6% 7,1% 3,1x 3,0x 2,9x 21,7% 323 Perf 2010VALEUR Nbre de titres BPA P/E D/Y P/B
  29. 29. Mensuel Octobre 2010 29ANALYSE & RECHERCHE Tableau de bord (2/2) Cours Capitalisation 29/10/2010 2009 2010 E 2011 P 2009 2010 E 2011 P 2009 2010 E 2011 P 2009 2010 E 2011 P en % M MAD GAZ 11,44% 82,6 86,4 91,1 16,3x 15,6x 14,8x 5,0% 5,3% 5,5% 2,8x 2,7x 2,6x 0,9% 5 056 MAGHREB OXYGENE 257,00 812 500 66,88% 21,4 24,0 25,2 12,0x 10,7x 10,2x 6,2% 6,4% 6,2% 1,2x 1,1x 1,1x 4,1% 209 AFRIQUIA GAZ 1 410 3 437 500 9,05% 85,3 89,1 94,0 16,5x 15,8x 15,0x 5,0% 5,2% 5,5% 2,8x 2,7x 2,6x 95,9% 4 847 CHIMIE 16,62% 18,1 18,8 20,9 13,3x 14,0x 12,8x 4,1% 3,4% 3,7% 2,6x 2,4x 2,1x 0,4% 1 947 COLORADO 107,00 9 000 000 34,59% 9,6 7,5 8,0 11,1x 14,2x 13,3x 4,2% 3,2% 3,2% 3,5x 3,2x 2,8x 49,5% 963 SNEP 410,00 2 400 000 -0,97% 26,5 29,8 33,5 15,5x 13,8x 12,2x 3,9% 3,6% 4,1% 1,7x 1,5x 1,5x 50,5% 984 PARACHIMIE -4,98% 16,3 1,0 10,8 17,8x 229,4x 20,5x 2,1% 0,0% 0,0% 1,7x 2,4x 2,2x 0,1% 434 SCE 290,00 616 448 -5,54% 16,3 ND ND 17,8x ND ND 5,2% ND ND 0,7x ND ND 41,2% 179 FERTIMA 221,55 1 150 000 -4,59% ND 1,0 10,8 ND 229,4x 20,5x 0,0% 0,0% 0,0% 2,4x 2,4x 2,2x 58,8% 255 AGROALIMENTAIRE 13,89% 310,6 340,5 366,8 17,3x 16,1x 15,1x 5,1% 5,2% 5,5% 4,6x 4,1x 3,9x 5,8% 32 061 BRANOMA 2 465 500 000 10,99% 144,2 148,9 159,3 17,1x 16,6x 15,5x 7,5% 4,5% 4,5% 5,6x 6,1x 5,4x 3,8% 1 233 BRASSERIES DU MAROC 2 465 2 825 201 -24,92% 110,9 120,0 125,7 22,2x 20,5x 19,6x 4,7% 4,1% 4,1% 5,0x 4,9x 4,7x 21,7% 6 964 CENTRALE LAITIERE 12 220 942 000 23,00% 663,5 738,5 799,0 18,4x 16,5x 15,3x 4,5% 5,1% 5,6% 6,4x 5,3x 4,9x 35,9% 11 511 LESIEUR CRISTAL 1 160 2 763 151 21,47% 105,7 86,3 93,0 11,0x 13,4x 12,5x 8,6% 7,3% 7,8% 2,0x 2,1x 2,0x 10,0% 3 205 OULMES 570,00 1 980 000 1,79% 21,8 24,8 25,5 26,1x 22,9x 22,3x 2,6% 2,6% 2,7% 2,4x 2,3x 2,2x 3,5% 1 129 COSUMAR 1 650 4 191 057 32,11% 133,8 145,4 155,3 12,3x 11,4x 10,6x 5,2% 6,3% 6,5% 2,7x 2,4x 2,3x 21,6% 6 915 UNIMER 1 399 550 000 54,59% 79,1 83,5 85,8 17,7x 16,7x 16,3x 2,9% 3,9% 4,0% 3,2x 2,9x 2,8x 2,4% 769 CARTIER SAADA 19,98 4 680 000 17,67% 2,5 2,1 2,2 8,1x 9,4x 9,0x 5,0% 2,5% 2,5% 1,3x 1,2x 1,1x 0,3% 94 DARI COUSPATE 809,00 298 375 17,08% 82,2 91,7 98,5 9,8x 8,8x 8,2x 4,9% 2,5% 2,5% 2,0x 1,8x 1,5x 0,8% 241 CIMENTERIES 54,32% 104,9 108,3 115,9 19,3x 18,8x 17,6x 3,7% 3,2% 3,3% 5,5x 5,1x 4,6x 12,1% 66 888 CIMENTS DU MAROC 1 200 14 436 004 31,94% 66,8 68,3 72,9 18,0x 17,6x 16,5x 2,3% 2,0% 2,3% 3,6x 3,2x 2,9x 25,9% 17 323 HOLCIM ( Maroc ) 2 690 4 210 000 53,89% 158,8 170,8 182,7 16,9x 15,8x 14,7x 4,9% 5,4% 5,6% 5,6x 5,1x 4,8x 16,9% 11 325 LAFARGE CIMENTS 2 189 17 469 113 64,59% 106,2 107,9 115,5 20,6x 20,3x 18,9x 4,0% 3,0% 3,1% 6,3x 6,0x 5,3x 57,2% 38 240 INDUSTRIES METALLURGIQUES 3,98% 91,3 63,6 66,3 20,5x 30,8x 29,9x 3,8% 1,6% 1,9% 2,9x 2,9x 2,8x 1,5% 8 030 SONASID 1 883 3 900 000 -0,05% 88,6 57,9 59,4 21,2x 32,5x 31,7x 3,5% 1,3% 1,6% 3,0x 3,1x 2,9x 91,5% 7 344 ALUMINIUM DU MAROC 1 472 465 954 47,20% 120,2 124,2 139,6 12,2x 11,9x 10,5x 6,8% 5,1% 5,7% 1,9x 1,8x 1,7x 8,5% 686 INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE 48,22% 38,7 46,3 51,7 33,4x 25,4x 22,0x 2,4% 2,8% 2,9% 4,5x 4,0x 3,7x 0,5% 2 922 SOTHEMA 1 170 1 800 000 58,25% 28,2 38,4 45,0 41,5x 30,5x 26,0x 1,2% 1,7% 1,8% 5,4x 4,8x 4,4x 72,1% 2 106 PROMOPHARM S.A. 816,00 1 000 000 22,34% 65,7 66,9 68,9 12,4x 12,2x 11,9x 5,5% 5,5% 5,5% 2,1x 2,0x 1,9x 27,9% 816 EMBALLAGE & IMPRESSION -36,84% ND ND ND ND ND ND 0,0% 0,0% 0,0% 1,4x 1,4x 1,4x 0,0% 217 MED PAPER 84,00 2 582 555 -36,84% ND ND ND ND ND ND 0,0% 0,0% 0,0% 1,4x 1,4x 1,4x 100,0% 217 AUTOMOBILE 19,80% 19,5 25,3 26,8 18,3x 16,3x 16,4x 4,2% 3,7% 4,0% 4,0x 3,4x 3,0x 1,5% 8 309 AUTO NEJMA 1 436 1 023 264 -4,52% 90,9 111,9 126,3 15,8x 12,8x 11,4x 2,8% 3,3% 3,4% 3,8x 3,2x 2,7x 17,7% 1 469 AUTO HALL 92,60 47 200 000 31,16% 4,4 4,8 5,2 21,1x 19,3x 17,7x 3,8% 3,5% 3,5% 2,7x 2,6x 2,5x 52,6% 4 371 ENNAKL 73,00 30 000 000 13,67% 4,3 5,2 5,9 16,9x 14,1x 12,3x 2,4% 4,7% 5,6% 7,3x 5,5x 4,5x 26,4% 2 190 BERLIET MAROC 222,90 1 250 000 17,94% ND 49,4 4,2 ND 4,5x 53,6x 32,3% 2,7% 2,7% 0,9x 1,0x 1,0x 3,4% 279 AUTRES 11,29% 33,4 30,8 33,6 22,7x 18,3x 15,1x 5,0% 3,4% 3,3% 2,6x 2,0x 1,9x 1,2% 6 630 NEXANS MAROC 275,00 2 243 520 29,72% 21,4 34,6 33,0 12,9x 8,0x 8,3x 4,4% 4,4% 4,4% 0,9x 0,9x 0,8x 9,3% 617 BALIMA 197 1 744 000 6,09% 7,5 ND ND 26,1x ND ND 14,7% ND ND 5,7x ND ND 5,2% 344 REBAB COMPANY 395,00 176 456 18,62% 13,7 ND ND 28,8x ND ND 7,6% ND ND 1,6x ND ND 1,1% 70 MEDIACO MAROC 146,00 428 750 -14,59% ND ND ND ND ND ND 0,0% ND ND 1,5x ND ND 0,9% 63 ZELLIDJA S.A 1 000 572 849 3,20% 47,2 ND ND 21,2x ND ND 6,5% ND ND 1,6x ND ND 8,6% 573 FENIE BROSSETTE 511,00 1 438 984 41,94% 68,2 36,5 40,2 7,5x 14,0x 12,7x 7,8% 4,3% 4,7% 1,9x 1,9x 1,8x 11,1% 735 REALIS. MECANIQUES 455,05 320 000 20,70% 57,0 27,9 18,6 8,0x 16,3x 24,5x 4,4% 4,4% 4,4% 1,4x 1,4x 1,4x 2,2% 146 STOKVIS NORD AFRIQUE 59,50 9 195 150 -4,49% 5,5 4,3 3,8 10,7x 13,9x 15,6x 5,9% 5,0% 5,0% 2,0x 2,0x 1,9x 8,3% 547 DELATTRE LEVIVIER MAROC 638,00 625 000 3,57% 34,0 104,6 49,2 18,8x 6,1x 13,0x 3,3% 8,8% 3,3% 2,2x 1,7x 1,7x 6,0% 399 LABEL VIE 1 180 2 290 750 1,72% 34,5 36,7 51,1 34,2x 32,2x 23,1x 2,5% 2,6% 3,0% 3,4x 3,3x 3,2x 40,8% 2 703 CTM 291,80 1 225 978 29,23% 17,2 16,9 19,6 17,0x 17,3x 14,9x 8,6% 6,9% 6,9% 1,4x 1,4x 1,4x 5,4% 358 TIMAR 393,00 195 000 55,95% 41,6 36,9 42,3 9,5x 10,7x 9,3x 2,5% 1,9% 1,9% 1,7x 1,5x 1,3x 1,2% 77 ND = Non Disponible Les P/E sectoriels sont pondérés par les capitalisations. Les performances 2010 sont ajustées aux O.S.T. Les P/E, P/B et D/Y marché sont retraités des valeurs déficitaires. Perf 2010VALEUR Nbre de titres BPA P/E D/Y P/B
  30. 30. Mensuel Octobre 2010 30ANALYSE & RECHERCHE Système de recommandation : La recommandation adoptée par la Direction Analyse & Recherche de BMCE Capital est déterminée en fonction du potentiel de hausse ou de baisse de la valeur en question à horizon 12 mois. La Direction Analyse & Recherche retient sept recommandations : Achat, Accumuler, Conserver, Alléger, Vendre, Suspendu et Pas de recommandation. Dans des cas spécifiques et pour une courte période, l’analyste peut choisir de suspendre son opinion, auquel cas il utilise la mention Suspendu. Définition des différentes recommandations : • Achat : la valeur devrait générer un gain total de plus de 15% à horizon 12 mois ; • Accumuler : la valeur devrait générer un gain total compris entre +6% et +15% à horizon 12 mois ; • Conserver : la valeur devrait générer un gain total compris entre +6% et –6% à horizon 12 mois ; • Alléger : la valeur devrait accuser une baisse totale comprise entre -6% et -15% à horizon 12 mois ; • Vendre : la valeur devrait accuser une baisse totale de plus de -15% à horizon 12 mois ; • Suspendu : la recommandation est suspendue en raison d’une opération capitalistique (OPA, OPE ou autre) ou suite à une incertitude concernant son avenir ; • Pas de recommandation : spécifiquement pour les filiales du Groupe BMCE Bank et pour les émetteurs avec lesquels BMCE CAPITAL BOURSE est en deal. Disclaimer : La Direction Analyse & Recherche de BMCE Capital est désignée par BMCE Capital Bourse, société de bourse constituée sous forme de société anonyme au capital social de MAD 10 000 000, dont le siège social est sis 140, Avenue Hassan II, Tour BMCE, Casablanca, inscrite au Registre de Commerce de Casablanca sous le N° 77 971, autorisée par l’agrément du Ministère des Finances N° 3/26, en tant qu’entité en charge de la production de l’ensemble des publications boursières de BMCE Capital Bourse. Le détachement du bureau Analyse & Recherche de la société de Bourse a été opéré courant l’exercice 2000, afin de garantir une plus grande indépendance éditoriale dans l’exercice des fonctions de production et d’éviter ainsi, de manière maximale, la survenance de risques de conflits d’intérêts. La Direction Analyse & Recherche a mis en place une organisation et des procédures, notamment une muraille de chine, destinées à garantir l’indépendance des analystes financiers et la primauté des intérêts des clients. Aussi, Il est instauré une période de black-out, allant de la date de début de l’élaboration de la note de recherche jusqu’à trois mois après sa publication, durant laquelle les analystes financiers s’interdisent de négocier des actions pour leur propre compte en relation avec les émetteurs et les secteurs qu’ils suivent. Le présent document a été préparé par la Direction Analyse & Recherche et publié conformément aux procédures en vigueur. Les informations contenues dans le présent document proviennent de différentes sources dignes de foi, mais ne sauraient en cas de préjudice résultant de l’utilisation de ces informations, engager la responsabilité de la Direction Analyse &Recherche, ni de BMCE Capital ni de BMCE Capital Bourse, y compris en cas d’imprudence ou de négligence. Les informations contenues dans le présent document, et toute opinion exprimée dans celui-ci ne constituent en aucun cas une incitation à l’investissement en bourse. Elles ne sont données qu’à titre indicatif et ne sauraient être assimilées à un quelconque conseil. En particulier, tout revenu provenant des titres objet de la présente analyse peut fluctuer et les cours de ces titres peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse. Ainsi, les investisseurs peuvent récupérer moins que leur investissement initial et les performances passées ne présument en rien des performances futures. Aussi, les taux de change des devises peuvent avoir une incidence négative sur la valeur, prix ou revenus des titres mentionnés dans le présent document. En outre, les investisseurs étrangers qui détiennent des titres assument effectivement un risque devises. Le présent document a été préparé à l’intention des seuls clients de BMCE Capital et BMCE Capital Bourse ; il est destiné au seul usage interne des destinataires. Ce document s’adresse à des investisseurs avertis aux risques liés aux marchés financiers. Si un particulier venait à être en possession du présent document, il ne devra pas fonder son éventuelle décision d’investissement uniquement sur la base dudit document et devra consulter ses propres conseillers. Les investisseurs devront solliciter des conseils financiers pour s’assurer des stratégies d’investissement examinées ou recommandées dans le présent document, et devraient comprendre que des opinions relatives aux perspectives futures peuvent ne pas se réaliser. La Direction Analyse & Recherche, BMCE Capital et BMCE Capital Bourse déclinent individuellement et collectivement toute responsabilité au titre du présent document et ne donnent aucune garantie quant à la réalisation des objectifs et recommandations formulés dans la présente note ni à l’exactitude et la véracité des informations qui y sont contenues. Toute utilisation, communication, reproduction ou distribution non autorisée du présent document est interdite. Les informations et explications reproduites dans cette étude sont l’expression d’une opinion; elles sont données de bonne foi et sont susceptibles d’être changées sans préavis. AchatVendre AccumulerConserverAlléger -15% -6% +6% +15%
  31. 31. Sales Mehdi Bouabid, Anass Mikou, Mamoun Kettani Abdelilah Moutasseddik Tour BMCE, Rond Point Hassan II — Tél : +212 5 22 49 89 76 - Fax +212 5 22 26 98 60 BMCE CAPITAL BOURSE Société de Bourse S.A. Analyse & Recherche Fadwa Housni - Directeur Hicham Saâdani – Responsable Centre d’Intelligence Économique Zahra Lazrak, Zineb Tazi, Aida Alami, Ghita Benider, Hajar Tahri , Amine Bentahila, Nasreddine Lazrak, Ismail El Kadiri ©Novembre2010 Trading Électronique Badr Tahri – Directeur Hamza Chami www.bmcecapitalbourse.com Président du Directoire Youssef Benkirane

×