Revue annuelle 2011 sogécapital bourse-

3 100 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 100
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
308
Actions
Partages
0
Téléchargements
68
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Revue annuelle 2011 sogécapital bourse-

  1. 1. La revue annuelle au 31 décembre 2011
  2. 2. SOMMAIRE  SYNTHESE MARCHE 3  Une année 2011 évoluant dans une morosité ambiante  Les secteurs qui ont résisté à la tendance baissière  Des volumes en berne  Les principales variations de l’année 2011  Les introductions en Bourse  UN CONTEXTE INTERNATIONAL MARQUE PAR DIFFERENTES CRISES 12  DES RESULTATS ANNUELS & SEMESTRIELS EN PROGRESSION 15  FAITS MARQUANTS 17  Infos marchés et secteurs  Programmes de rachat ratifiés  Emissions d’emprunts obligataires  Emissions billets de trésorerie  Réductions de la valeur nominale  Franchissements de seuil de l’année 2011  ANALYSE CHARTISTE DU MASI 35  ANNEXES 36  Données fondamentales  Données techniques  Résultats annuels 2010  Résultats semestriels 2011  Lexique  Abréviations 2
  3. 3. SYNTHESE MARCHE UNE ANNEE 2011 EVOLUANT DANS UNE MOROSITE AMBIANTE A près une année 2010, globalement haussière, l’année 2011 marque un renversement de tendance et s’inscrit dans un trend baissier. De plus, les investisseurs, aussi bien étrangers que locaux, adoptent une attitude de « wait and see » dans un contexte global peu favorable. Le marché boursier affiche ainsi, une performance annuelle au 31 décembre 2011 de - 12,86%. Cette évolution s’est faite en trois grandes phases: Evolution du MASI sur l’année 2011 MASI 14 000 27/12/2011 Cotation S2M 13 500 09/12/2011 13 000 Cotation Jet Alu 12 500 (ii) 30/06/2011 12 000 Cotation Stroc Industrie (i) 11 500 11 000 -19,5% +2,07% +6,46% (iii) 10 500 I II III 10 000 2515 Volume Marché Central 2015 1515 1015 515 15 Source : Sogécapital Bourse Phase 1 (1er janvier -12 janvier): Poursuite de la hausse Les premières semaines de janvier ont été marquées par la poursuite de la tendance haussière constatée depuis la fin de l’année 2010. Durant cette phase, le MASI a progressé de +6,46% 3
  4. 4. atteignant un pic, le 12/01/2011 à 13 397,47 points, soit le plus haut niveau atteint en 2011. LeVolume Quotidien Moyen de transactions réalisées sur cette période –VQM- s’établit à252,5 MMAD.Phase 2 (12 janvier - 09 août) : Ecroulement du marchéDurant toute cette période, le MASI s’est inscrit dans un trend baissier, impacté par plusieursévènements notamment les soulèvements géopolitiques survenus dans la région MENA et lemouvement de réformes engagé par le Royaume. Dans ce contexte, la Bourse de Casablancaplonge dans un climat d’attentisme à l’instar de son indice phare qui accuse une baisseimportante. Ainsi, trois étapes ont pu être identifiées :(i) A partir de mi-janvier, la Bourse de Casablanca enregistre une correction due à l’état de panique des investisseurs suite aux troubles politiques survenus en Tunisie puis en Egypte. L’indice s’est ainsi effrité de 9,13% entre mi janvier et fin mars 2011.(ii) Par la suite, entre la fin du mois de mars et la mi-juin 2011, le MASI connait une stagnation, évoluant dans un trading range variant entre 11 500 points et 12 200 points, avec un plus bas à 11 551,45 points, en date du 29 avril.(iii) Enfin, le MASI replonge dans un canal baissier durant les mois suivants pour ramener ses pertes cumulées depuis le début de l’année à -14,3% dans un climat d’attentisme marqué par des volumes faibles, soit un volume quotidien moyen de transactions de 128,5 MMAD.Phase 3 (09 août -31 décembre) : Evolution en trading rangeCette période a été marquée par la publication des résultats semestriels positifs, qui enregistrentune hausse de 6,3% de la masse bénéficiaire du marché. Celle-ci, tire légèrement le marché versle haut avec un rebond de 5,26% du 09 août 2011 à fin octobre avant de replonger, portant ainsi,ses performances à +2,25% durant la période allant du 09 août au 30 décembre.De plus, les dernières semaines de l’année 2011 ont été marquées par une légère reprise desvolumes échangés liée notamment à des opérations d’allers-retours des investisseurs et auxnouvelles introductions en Bourse. Le volume quotidien moyen de transactions s’établit alors à153,8 MMAD.A fin décembre 2011, l’indice MASI a clôturé l’année 2011 à 11 027,65 points, expression d’uneperformance year-to-date à -12,81%. Le MADEX, quand à lui, a fini à 9 011,57 points, soit une e evariation de -12,81%. Les ratios du marché ressortent ainsi à : P/E 2011 à 14,6x, P/B 2011 à e2,6x, D/Y 2011 à 4%.Les indices FTSE affichent, également, des performances négatives. Ainsi, le FTSE CSE 15enregistre une baisse de 1,42% à 10 935,62 points alors que le FTSE CSE All clôture l’année à9 381 points, soit un repli de 12,04%. 4 3
  5. 5. Par secteur, les PER ressortent comme suit : Evolution du PER par secteur en 2010 vs 2011e 100 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0 2010 2011e Source : Sogécapital Bourse 5
  6. 6. LES SECTEURS QUI ONT RESISTE A LA TENDANCE BAISSIERE Evolution des secteurs cotés sur l’année 2011 Valeur au Per.An Indice 31/12/2011 (%) MINES 30 057,55 95,5% PETROLE & GAZ 13 981,43 16,3% ASSURANCES 4 062,09 14,6% INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE 2 228,40 9,7% EQUIPEMENTS ELECTRONIQUES & ELECTRIQUES 8 257,14 2,6% TRANSPORT 1 238,37 -0,3% SOCIETES DE FINANCEMENT & AUTRES ACTIVITES FINANCIERES 10 140,78 -5,1% AGROALIMENTAIRE 14 982,48 -8,7% TELECOM 1 988,94 -9,6% SOCIETES DE PORTEFEUILLE - HOLDINGS 6 337,93 -13,2% BANQUES 11 542,62 -13,4% SERVICES AUX COLLECTIVITES 1 416,67 -14,9% DISTRIBUTION 18 517,45 -16,3% BOISSONS 11 155,78 -16,6% BATIMENT & MATERIAUX DE CONSTRUCTION 16 192,28 -21,5% CHIMIE 2 202,33 -22,4% LOISIRS & HOTELS 870,03 -24,7% IMMOBILIER 28 696,01 -32,7% INGENIERIES & BIENS DEQUIPEMENT INDUSTRIELS 567,28 -33,3% MATERIELS, LOGICIELS & SERVICES INFORMATIQUES 610,87 -39,0% SYLVIC & PAPIER 65,24 -39,6% Source: Bourse de CasablancaLa place casablancaise a connu une année globalement morose. Seuls quelques secteurs ont puamortir la baisse du marché notamment les secteurs des mines, pétroles et gaz, de l’industriepharmaceutique, de l’assurance, des NTI et du transport.En effet, le secteur minier affiche la plus forte hausse de l’année avec une performance de +95,5%portée exclusivement par les surperformances de MANAGEM et SMI qui s’élèvent respectivementà 126,73% et 99,47%. 6
  7. 7. Le secteur Pétrole et Gaz se hisse à la deuxième position avec une progression de 16,3% à l’issuede l’année 2011. Cette bonne performance est tirée exclusivement par la bonne tenue du cours dela SAMIR qui enregistre une progression annuelle de 24,15%.Le secteur de l’industrie pharmaceutique vient compléter le podium grâce à la hausse de 41,03%enregistrée principalement par PROMOPHARM dynamisée par l’Offre Publique d’Achat lancée parla société Hikma sur les actions PROMOPHARM à un cours de 1 155 MAD.Par ailleurs, le secteur des assurances affiche également une variation positive de 14,6% portéepar les réalisations de WAFA ASSURANCE qui met en exergue une hausse annuelle de son coursde 30,3%.En revanche, tous les autres secteurs cotés à la Bourse de Casablanca plongent dans le rouge.En effet, quinze secteurs sur vingt et un ont enregistré des contre-performances durant l’année2011.En tête des plus fortes baisses de l’année 2011, arrive le secteur de la sylviculture et papier quienregistre un repli de 39,6% à fin 2011, pénalisé par l’unique valeur qui le représente sur la cote àsavoir MED PAPER. Celle-ci clôture l’année sur une contre performance de 39,6%, suitenotamment à la publication de résultats déficitaires.Après une année 2010 marquée par une hausse de 31%, le secteur des Matériels, logiciels etservices informatiques se rétracte en 2011 terminant l’année par une contre performance de38,96%, plombé par le retrait de HPS.Dans la même lignée, le secteur de l’immobilier enregistre un repli 32,7% suite au retrait de toutesles valeurs qui le représente sur la cote et plus particulièrement le cours d’ADDOHA qui clôturel’année sur un retrait de 33%.Enfin, les secteurs des Loisirs et Hôtels, de la Chimie, du BTP, des Boissons et de la Distributionaffichent des contre performance respectives de 24,7%, 22,4%, 21,5%, 16,6%, 16,3%. 7
  8. 8. DES VOLUMES EN BERNE Evolution du volume mensuel sur le Marché Central (2010 vs. 2011) 12 000 10 000 8 000MMAD 6 000 4 000 2 000 0 Décembre Septembre Juin Juillet Janvier Février Mai Août Octobre Avril Novembre Mars 2010 2011 Source: Sogécapital Bourse Plongé dans un climat morose, le marché boursier a connu durant l’année 2011 un net repli du volume global. Au 31 décembre 2011, le marché boursier marocain totalise un volume global actions (central et blocs) de 51,3 Md MAD en régression de 37,4% par rapport à l’année précédente. S’agissant des IPO, ces dernières ont drainé un volume de 416,2 MMAD avec l’introduction de trois sociétés à savoir : Stroc Industrie, Jet Alu et S2M. Par ailleurs, le volume quotidien moyen annuel sur le marché global (VQM) s’est fixé à 201,9 MMAD. Le marché central actions a enregistré, pour sa part, un flux transactionnel de 35,2 Md MAD en retrait de 32,3% par rapport à l’année dernière. Il est à noter que 54,1% des flux de l’année 2011 a été enregistré durant le deuxième semestre tiré essentiellement par en Bourse et les opérations d’allers-retours effectuées par les institutionnels en cette fin d’année. 8
  9. 9. Evolution du volume de Blocs vs Marché Central sur l’année 2011 16 000 14 000 12 000 10 000 8 000 6 000 MMAD 4 000 2 000 0 Mai Octobre Mars Août Janvier Avril Juin Novembre Février Juillet Décembre Septembre Volume IPO Volume MB Volume MC Source: Sogécapital BourseLe marché de blocs actions, a quant à lui, drainé un volume de 16 Md MAD en repli de 45,9% parrapport à l’année 2010, animé principalement par l’opération de cession des parts du Trésor dansla BCP aux BPR ainsi que par quelques opérations d’allers-retours, pour un montant de 5,3 MdMAD. Les 10 principaux volumes –Marché central- sur l’année 2011 SAMIR ALLIANCES LAFARGE CIMENTS BMCE BANK CGI MANAGEM BCP DOUJA PROM ADDOHA ITISSALAT AL-MAGHRIB ATTIJARIWAFA BANK 0 1000 2000 3000 4000 5000 6000 MMAD Source: Bourse de Casablanca 9
  10. 10. S’agissant du marché central, celui-ci représente près de 34% du flux transactionnel du marchéglobal , dynamisé principalement par les valeurs ATTIJARIWAFA BANK, MAROC TELECOM etADDOHA.LES PRINCIPALES VARIATIONS DE L’ANNEE 2011Dans un marché baissier, seuls 18 sociétés sur 76 ont affiché des variations positives, et plus de75% des sociétés cotées enregistrent des contre performances. DIAC SALAF -69,4% HPS -53,5% MEDIACO MAROC -53,1% ACRED -48,8% DLM -43,9% CGI -43,8% MICRODATA 17,8% SAMIR 24,2% WAFA ASSURANCE 30,3% MINIERE TOUISSIT 38,8% PROMOPHARM S.A. 41,0% SMI 99,5% MANAGEM 129,2% -100% -50% 0% 50% 100% 150% Source: Bourse de CasablancaConcernant les plus fortes variations à la hausse, MANAGEM arrive en pôle position clôturantl’année avec une progression de 129,2% à 1 544 MAD, profitant de l’envolée des cours desmétaux notamment l’or et l’argent et la publication de résultats satisfaisants. De plus, l’arrivée àterme des contrats de couverture devrait permettre l’optimisation du rendement et l’écoulement dela production aux prix de marché. En deuxième position, SMI enregistre un rebond de 99,47% à3 790 MAD.A contrario, DIAC SALAF enregistre la plus forte baisse de l’année 2011, avec une régression de69,4% à 33,50 MAD suite à la mise en arrêt de l’activité de la société en attendant un repreneur.Par ailleurs, HPS affiche une contre performance de 53,50%, suite notamment aux réservesémises par le CDVM sur ses états de synthèse et le décalage enregistré entre ses objectifs et sesréalisations. 10
  11. 11. FOCUS SUR LES INTRODUCTIONS EN BOURSESTROC INDUSTRIESSpécialisée dans les métiers des études, de la chaudronnerie, de la charpente métallique, de latuyauterie industrielle, des travaux de montage mécanique, de génie civil et de maintenanceindustrielle, la société STROC INDUSTRIE s’est introduite en bourse le 30/06/2011 paraugmentation de capital, au prix unitaire de 357 MAD. Le montant global de l’opération s’est établit102,9 MMAD. Depuis son introduction, le cours a enregistré une contre-performance de 21,57% à280 MAD au 30 décembre 2011.JET ALUJET ALU Maroc SA est une société marocaine qui opère, depuis 1992, dans la conception, lafabrication et la gestion de projets relatifs aux travaux de façades et menuiseries métalliques,principalement, la menuiserie Aluminium. Elle s’est introduite en bourse par émission et cession de816 667 actions. L’opération s’est faite par offre à prix ferme (OPF), soit un prix unitaire de288 MAD. Le montant global de l’opération est de 235,2 MMAD. Depuis sa cotation le 09/12/2011,l’action s’est inscrite dans un trend baissier, enregistrant une évolution de -10,56% au 30décembre 2011.S2MS2M est une société marocaine qui opère, depuis 1983, dans l’intégration de solutionsmonétiques, de la fourniture de moyens de paiement et de l’édition. La société s’est introduite enbourse par cession de 30% du capital le 27 décembre 2011. L’opération s’est faite par offre à prixferme de 325 MAD par action. Le montant global de l’opération est de 78 MMAD. Depuis sonintroduction en Bourse, l’action a enregistré une baisse de 1,54% à 320 MAD à fin 2011.AFRIC INDUSTRIESAfric Industries est un acteur majeur du marché des papiers abrasifs et de menuiserie enaluminium basé à Tétouan. La société s’est introduite en bourse par cession de 38% du capital le05/01/2012. L’opération s’est faite par offre à prix ferme, soit 240 MAD l’action. Le montant globalede l’opération s’établi à 27 MMAD. 11
  12. 12. UN CONTEXTE INTERNATIONAL MARQUE PAR DIFFERENTESCRISES L’année 2011 est sans doute l’année de tous les rebondissements. D’abord la crise financière en Europe suivie par les soulèvements populaires en région MENA, sans oublier la dégradation de la note souveraine des Etats-Unis et le Tsunami survenu au Japon. CHUTE DES MARCHES BOURSIERS DES PRINCIPAUX PAYS DEVELOPPES Indice Fin 2010 Fin 2011 Variation France CAC 40 3 804,78 3 159,81 -16,9% Allemagne DAX 30 6 914,19 5 898,35 -14,7% Etats-Unis DOW JONES 11 577,51 12 217,56 +5,5% NASDAQ 2 652,87 2 605,14 -1,8% Japon NIKKEI 10 228,92 8 455,36 -17,3% Hong Kong HANG SENG 23 035,45 18 434,39 -19,9% Source: Six Telekurs L’année 2011 a été marquée par une multitude de rebondissements qui ont bouleversé les économies mondiales. En effet, ces dernières ont connu un ralentissement de leur taux de croissance fortement impactées par (i) la crise financière internationale qui a mis en péril plusieurs pays européens, (ii) l’aggravation du déficit budgétaire de plusieurs pays, (iii) la dégradation de la note souveraine des Etats-Unis, et (iv) le Tsunami qui a frappé le Japon. Autant d’événements qui ont soutenu la hausse des taux de chômage et le repli de la consommation interne. En Europe, l’année 2011 a plutôt bien débuté avec de bons chiffres de l’emploi et de l’activité. Toutefois, pendant l’été 2011, les Etats-Unis perdent leur « triple A » et la crise des dettes souveraines de la zone euro menace de se propager. Seul l’Allemagne tire son épingle du jeu, mais ne sort pas indemne du ralentissement de ses principaux partenaires de la zone euro. Parallèlement à un climat macroéconomique peu favorable, la pression sur les marchés financiers augmente. Ainsi, le CAC-40 clôture l’année en repli de 16,9%. De même, la place allemande clôture l’année en baisse de 14,7% à 6 914,19 points. Dans le même sillage, la place nippone enregistre une contre-performance de 17,9% suite à l’effondrement du NIKKEI au lendemain de la catastrophe naturelle qu’a connu le pays. La place chinoise, dans la même lignée, met en exergue une baisse de 19,9% de son indice phare : le HANG SENG. De l’autre côté de l’Atlantique, les marchés américains ont connu une année 2011 très volatile, plombés par l’aggravation du déficit budgétaire et la dégradation de la note souveraine du pays. Par contre, les indices boursiers font preuve d’une grande résilience. Ainsi, le Dow Jones affiche un léger rebond de 5,5% alors que le NASDAQ se rétracte de 1,8%. 12
  13. 13. ALORS QUE LA REGION MENA A CONNU UNE ANNEE 2011 SOUS LE SIGNEDES « REVOLUTIONS »L’année 2011 pour la région MENA a été pour le moins, l’année de tous les bouleversementsgéopolitiques. En premier lieu, la révolution du Jasmin s’est déclenchée en Tunisie en janvierdernier avant de se propager aux autres pays de la région. Parallèlement, les marchés arabesplongent dans le rouge affichant des performances annuelles négatives notamment : l’Egypte(-49,28%), le Liban (-20,25%), Bahreïn (-20,15%). Seul le Qatar tire son épingle du jeu et afficheune légère hausse de 1,12% au terme de l’année 2011. Indice 2010 2011 Variation DOHA SECURITIES MARKET Qatar 8 681,65 8 779,03 1,12% INDEX Maroc MASI 12 655,20 11 027,65 -12,86% Tunisie TUNIS SE INDEX 5 112,52 4 722,25 -7,63% Egypte EGX30 7 142,14 3 622,35 -49,28% Arabie Saoudite TADAWUL ALL SHARE INDEX 6 620,75 6 417,73 -3,07% Abu Dhabi ASM ABU DHABI INDEX 2 719,87 2 402,28 -11,68% Bahreïn BAHREIN ALL SHARE INDEX 1 432,26 1 143,69 -20,15% Liban BLOM STOCK INDEX 1 475,56 1 176,7 -20,25% Dubaï DFM GENERAL INDEX 1 630,52 1 353,39 -17,00% Source: Six TelekursDans un contexte géopolitique mitigé, la capitalisation boursière des principales places arabesaffiche un retrait de 11,4% à 878 Md USD à fin 2011 contre 991 Md USD à fin 2010. Cetteévolution est tirée vers le bas par l’Egypte qui affiche une baisse de 39% suivie par la Palestineavec un repli de 22%. Par ailleurs, la place saoudienne maintient le poids de sa capitalisation à37% dans la capitalisation globale de cette sélection. 13
  14. 14. Capitalisation (Millions USD) Fin 2010 Fin 2011 Tunisie 11 750 9 994 Egypte 85 725 52 427 Liban 18 210 16 408 Arabie Saoudite 353 419 328 029 Oman 21 712 18 871 Abu Dhabi 71 268 65 869 Dubaï 54 722 49 518 Qatar 123 316 125 750 Maroc 69 058 62 039 Kuweit 124 919 102 708 Jordanie 30 995 26 757 Bahreïn 19 902 17 052 Palestine 3 460 2 688 Total 991 533 878 116 Source: FMARépartition de la capitalisation globale de notre sélection MENA Palestine, 0,3% Bahreïn, 2% Jordanie, 3% Egypte, 6% Liban, 2% Kuweit, 12% Tunisie, 1% Maroc, 7% Arabie Saoudite, 37% Qatar, 14% Dubaï, 6% Abu Dhabi, 8% Oman, 2% Source: FMA 14
  15. 15. DES RESULTATS ANNUELS ET SEMESTRIELS ENPROGRESSION L’évolution des résultats annuels par secteur au terme de l’année 2010 En millions de dirhams Transport Services aux collectivités +10 +22 +36 -5 Distribution +59 NTI +63 -106 Hôtellerie Holdings +88 Industries Télécoms -183 Agro +247 Sociétés Assurances -214 financières +730 Pétrole Chimie et Mines -673 BTP +745 Immobilier +5,9% +1 034 33 463 Banques 31 612 Résultat net Résultat net 2009 2010 Source: Sogécapital Bourse Le résultat net global du marché financier s’élève, en 2010, à 33,5 Md MAD, soit une progression de 5,9% par rapport à 2009. Cette croissance a été portée par une hausse du résultat opérationnel de l’ensemble des sociétés de la place à 4,7%. Les banques réalisent, à elles seules, 56% de cette performance enregistrant une hausse de 1 Md MAD, suivis du secteur de l’immobilier qui a contribué, malgré le contexte morose, à hauteur de 745 MMAD, et ce, grâce aux seules réalisations d’ADDOHA dont le résultat a cru de 808 MMAD. Le secteur pétrole, chimie et mines poursuit son trend haussier en dégageant un bénéfice en hausse de 730 MMAD. Cette augmentation trouve son origine dans la croissance soutenue de SAMIR et MANAGEM qui réalisent un gain additionnel respectivement de 281 MMAD et 243 MMAD. En revanche, le secteur du BTP et les sociétés financières ont contribué négativement aux résultats, cédant 887 MMAD. En effet, les activités du BTP peinent à regagner leur croissance tendancielle subissant l’effet combiné d’une phase imprégnée par l’augmentation des capacités non utilisées et d’une baisse de l’utilisation des facteurs de production. Quant aux sociétés financières, celles-ci ont été fortement impactées par la forte montée des risques. 15
  16. 16. L’évolution des résultats semestriels par secteur au terme du premier semestre 2011 En millions de dirhams -5 -16 Holdings +5 -29 NTI Services aux -64 Transport Distribution +7 collectivités Industries -113 Agro +32 Hôtellerie -143 BTP +56 Sociétés f inancières -228 Immobilier +69 Assurances -462 Télécom +878 Pétrole Chimie et Mines +6,3% +1 010 16 724 Banques 15 728Résultat net Résultat net S1-2010 S1-2011 Source: Sogécapital Bourse La masse bénéficiaire du marché financier a enregistré au terme du premier semestre 2011 une progression de 6,3% par rapport à la même période un an auparavant affichant un résultat net de 16 Md MAD. Cette croissance a été principalement portée par une bonne performance opérationnelle des banques et des sociétés du secteur Pétrole, chimie et mines. Les Banques réalisent, à elles seules, 34% de cette performance enregistrant une hausse de 1 Md MAD. Suivis du secteur Pétrole, chimie et mines, qui poursuit sa croissance en dégageant un bénéfice en hausse de 878 MMAD. Cette bonne performance est tirée par la croissance soutenue de la SAMIR, MANAGEM et SMI qui réalisent un gain additionnel respectivement de 357 MMAD, 244 MMAD et 198 MMAD. En revanche, le secteur des Télécoms et l’immobilier ont ralenti la croissance de la masse bénéficiaire du marché, perdant 690 MMAD. En effet, Maroc Telecom a été fortement marquée par la recrudescence de la concurrence et la baisse de 24% des prix. L’immobilier, lui, a été impacté par le repli des résultats d’Addoha et de la CGI. 16
  17. 17. FAITS MARQUANTS 2011 INFOS MARCHE ET SECTEURS CONJONCTURE NOTATION STANDARDS & POOR’S : S&P maintient la note du Maroc L’agence S&P confirme en novembre dernier la note BBB- du pays assortie d’une perspective stable. Le Royaume accède à la catégorie « Investment grade » en mars 2010. Toutefois, S&P qualifie l’économie marocaine comme « très risquée » car, en dépit des efforts de diversification, l’économie est faussée par des secteurs cycliques tels que l’agriculture et le tourisme, en raison de leur exposition aux conditions climatiques et à la conjoncture internationale, d’où une vulnérabilité du pays par rapport à des facteurs extérieurs. Ainsi, selon la nouvelle approche adoptée par l’agence, le Maroc est dans le groupe 7 contre le groupe 8 auparavant, sachant que le groupe 1 est celui où les risques sont les plus faibles. CLIMAT DES AFFAIRES : Le Maroc progresse de 21 rangs au classement du « Doing Business 2012 » Le Maroc améliore sa position dans le classement du Doing Business 2012, un classement de la banque mondiale qui rend compte du climat des affaires et qui permet de mesurer l’attractivité du pays. Ainsi, le Maroc gagne 21 rangs pour se hisser à la 94e position sur 183 pays. Il devance ainsi l’Egypte et la Jordanie classées respectivement au 110e et 96e rang. Toutefois, il demeure loin derrière la Turquie (71) et la Roumanie (72). FMI: Le FMI prévoit une croissance de 4,6% pour le Maroc Selon les prévisions du FMI publiées en octobre dernier, le Maroc devrait atteindre un taux de croissance de 4,6% en 2011 et un chiffre similaire en 2012, malgré les incertitudes économiques dans la région Mena. Ainsi, la croissance devrait se poursuivre au Maroc, grâce notamment à la hausse des cours des phosphates. De plus, cette tendance à la consolidation de l’économie marocaine intervient dans un contexte régional en transformation. AGROALIMENTAIRE CARTIER SAADA : Résultats semestriels Au titre du premier semestre 2011, clos le 30 septembre 2011 (exercice décalé), Cartier Saada affiche des résultats mitigés. En effet, le chiffre d’affaires de la société s’est apprécié de 29,4%, passant de 41,2 MMAD à 53,3 MMAD. Le résultat d’exploitation, quant à lui, s’est hissé de 2,8% à 5,1 MMAD au 30 septembre 2011. Enfin, le résultat net se replie de 5,3% à 3,6 MMAD impacté par la hausse du résultat financier qui passe de -400 KMAD à -883 KMAD. LESIEUR : La SNI se désengage de Lesieur Cristal (LC) Annoncée en juillet dernier, la SNI devrait se désengager de Lesieur Cristal (LC) au début de l’année 2012, suivant une opération en deux phases. La première est celle où la SNI, qui 17
  18. 18. détient 76% de LC, cédera 41% de sa part à Sofiprotéol, actionnaire principal de LesieurFrance, pour un montant de 1,3 Md MAD, soit un prix unitaire de l’action à 115 MAD. Ladeuxième phase consiste à ouvrir le flottant en Bourse afin de céder les 35% restants. Cetteopération devrait se faire également en deux temps : La première étape se présente parl’allocation d’une partie des 35% à des institutionnels marocains, et la seconde s’opérera viaune offre publique de vente exclusivement réservée au grand public à un prix préférentiel.UNIMER : Projet fusion-absorption de la société ConsernorUNIMER prévoit, début 2012, de mettre en place un nouveau projet de fusion-absorption de lasociété Consernor. Cette dernière opère également dans le secteur des conserves desardines et de maquereaux et affiche à fin 2010, soit en 9 mois d’activités, des revenus de233,6 MMAD et un résultat net de 18,4 MMAD. L’opération devrait tirer vers le haut lesindicateurs financiers d’Unimer qui devrait se retrouver au rang de premier opérateur mondialdes conserves de petits pélagiques. Le nouvel ensemble aura un chiffre d’affaires de près de2 Md MAD et un résultat dépassant les 100 MMAD.ASSURANCESCNIA SAADA : Se lance dans la gestion d’actifsCNIA Saada a créée une filiale spécialisée dans la gestion d’actifs, CNIA Saada AssetManagement. Cette dernière devrait ainsi gérer le portefeuille actions ainsi que les OPCVM etautres fonds de placement du groupe.AUTOMOBILEAUTOMOBILE : Les ventes franchissent la barre des 100 000 unitésA fin novembre 2011, les ventes cumulées affichent une croissance de 8,49% soit 101 746véhicules écoulés en onze mois. En effet, le segment des voitures particulières (VP) a vendu,à lui seul, 90 350 voitures contre 11 396 pour les véhicules utilitaires légers (VUL).BANQUESS&P : note les banques marocainesStandard & Poor’s a évalué les trois principales banques marocaines. L’agence conforte,ainsi, le triple B- de la Banque Populaire avec des perspectives stables. Cette note reflètenotamment, selon S&P, la « position commerciale dominante de la banque ». En parallèle,l’agence affirme les doubles BB de la BMCE et d’Attijariwafa Bank avec des perspectivespositives pour cette dernière.AL-BARID BANK : Lance son offre immobilièreLa filiale de Poste Maroc étoffe sa gamme de produits par une offre de crédit immobilier ; ils’agit d’une offre sur mesure destinée à toutes les catégories socioprofessionnelles. Ce prêtpeut financer, entre autres, l’acquisition d’un logement principal ou secondaire, l’achat d’unterrain, la construction, l’aménagement ou même la rénovation d’une habitation. 18
  19. 19. ATTIJARIWAFA BANK : Signature d’un partenariat avec l’AFDLe groupe Attijariwafa bank et l’agence française de développement -AFD- ont signé unaccord de partenariat pour faciliter l’accès au financement de l’entreprise dans les paysafricains et la Méditerranée. Selon ce partenariat, l’AFD garantira à 50% le risque assumé parles filiales de la banque dans la limite de 2 millions d’euros par client. Les filiales d’Attijariwafabank pourront aussi placer sous une garantie de portefeuille 50% du montant desfinancements à moyen et long terme aux TPE et aux PME pour des crédits ne dépassant pas300 000 euros. … au centre financier international de DubaïLa filiale du groupe Attijariwafa bank au Moyen-Orient a obtenu une autorisation pour exercerses activités à partir du centre financier international de Dubaï. Cet agrément renforce, ainsi,les produits de la filiale en matière de banque d’investissement à destination des clients duMoyen-Orient.BCP : S’allie au groupe Al OmraneDans le cadre de leur politique respective de promotion sociale, notamment à travers lafacilitation de l’accession à la propriété immobilière, le Groupe Al Omrane et le GroupeBanque Populaire signent une convention qui porte sur la cession de logements à des prixpréférentiels sur l’ensemble du territoire au bénéfice du personnel de la BP et également lafacilitation de la constitution de coopératives et l’assistance à la réalisation de projets. … Propaco prête 50 millions d’euros à BPLe Groupe Banque Populaire a décroché en décembre dernier, un prêt de 50 millions d’euros(573 MMAD) auprès de Propaco. Cet emprunt, d’une maturité de 12 ans, servira àl’accompagnement des entreprises installées en zones franches, pour leurs besoins definancement en devises.SODEP/BCP : Dans le capital de PortnetSodep vient d’entrer officiellement dans le capital de Portnet à hauteur de 10%. Pour sa part,la BCP a acquis 5% du capital de cette entreprise. Portnet, dont l’actionnaire majoritaire estl’Agence Nationale des Ports, est en charge de la gestion et l’exploitation de la plateforme, ladématérialisation et la facilitation des procédures portuaires. Le capital initial de Portnet est de6 MMAD.BMCE Bank : FinanceCom achète les parts de l’espagnol CAMLe groupe FinanceCom a racheté la participation de la banque espagnole Caja de Ahorras deMediterraneo (CAM) dans le capital de BMCE Bank. Celle-ci se trouvant dans l’obligation dese séparer de certaines de ses participations suite à son échec aux stress tests dans la zoneeuro. Suite à cette opération le groupe FinanceCom détient désormais 9,23% des parts de laBMCE. … Partenariat avec une banque japonaiseLe groupe bancaire marocain a signé un mémorandum d’entente avec the Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ Ltd. Selon les termes de l’accord, BMCE Bank accompagnera les entreprises 19
  20. 20. japonaises et plus globalement asiatiques qui souhaitent investir au Maroc. Il devrait leurfaciliter l’ouverture de comptes ou encore assurer un rôle de conseiller sur le cadre législatif etréglementaire local. erCIH : Ouverture du 1 bureau de représentation à MarseilleDans le cadre de sa stratégie de développement à l’étranger, le Crédit Immobilier et Hôtelier er(CIH) a procédé le 21 Octobre 2011 à l’ouverture de son 1 bureau de représentation àMarseille. …Signature d’un partenariat avec la Caisse marocaine des marchésLa caisse marocaine des marchés (CMM) et le CIH ont conclut un partenariat pour lefinancement des besoins de trésorerie des PME attributaires de marchés publics etparapublics. … La CDG rachète les parts du Groupe BPCELa Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) et le Groupe BPCE ont trouvé un accord. Ainsi, laCDG a racheté au Groupe bancaire français la participation de 23,8% qu’il détenaitindirectement dans le capital du Crédit Immobilier et Hôtelier (CIH). Pour rappel, le GroupeBPCE, par le biais de BPCE International et Outre-mer, détient depuis juillet 2006 uneparticipation indirecte au capital du CIH, à travers Massira Capital Management (MCM), enpartenariat avec la CDG. A l’issue de cette opération, la CDG détient 67,9% du capital du CIH(pourcentage avant augmentation de capital en cours) à travers MCM.CREDIT DU MAROC : Résultats au 30 septembre 2011Aux termes des 9 premiers mois de l’année 2011, le Crédit Du Maroc affiche des résultatsmitigés. En effet, la collecte des ressources a enregistré une progression de 6,1% par rapportà la même période de l’exercice précédent grâce notamment aux efforts d’extension de sonréseau d’agences (+36 agences par rapport à septembre 2010). S’agissant des créditsoctroyés, ses derniers ont augmenté de 7,5% par rapport à la même période de l’exerciceprécédent, tirés par le bon comportement des crédits à l’habitat (+11,2%) et des crédits detrésorerie et à l’équipement (+12,6%). Sur le plan financier, le produit net bancaire est enévolution de 4% à 1 563,3 MMAD. Le résultat d’exploitation, pour sa part, se replie de 14,4% à456,3 MMAD, impacté par la montée du coût du risque. Enfin, le résultat net consolidé est enrecul de 13,9% à 287,3 MMAD.BTPCIMENT : La consommation en hausseTirée par des indicateurs en hausse du secteur immobilier, la consommation du ciment auMaroc a enregistré à fin novembre 2011, une hausse de 9,3% sur un an. On note ainsi unaccroissement de 1,24 million de tonnes pour novembre, atteignant 14,59 millions de tonnesau titre de l’année 2011. Cette tendance haussière est principalement due à la relance dulogement social.CIMENTS DU MAROC: Indusaha inaugure son parc éolien de Laâyoun 20
  21. 21. Ciments du Maroc a inauguré son parc éolien de Laâyoun le vendredi 21 octobre 2011. Lesite est destiné à alimenter le centre de broyage local de Ciments du Maroc. Le montant del’investissement s’élève à 100 MMAD. Le parc éolien est doté d’une puissance installée de5MW et dispose d’une capacité de production annelle de 6 GWh. Le site peut répondre à 80%des besoins du centre de broyage en énergie. … renforce sa capacité de production à SafiCiment du Maroc ambitionne d’augmenter de 40% la capacité de production de son usineimplantée à Ayir, une commune rurale de la province de Safi, afin de répondre aux besoins dumarché de la région Doukkala-Abda, mais également pour conforter la position de l’entrepriseen tant que leader du marché du sud du Maroc. … Acquisition d’Axim Maroc par Sika MarocSika Maroc s’est porté acquéreur de la totalité des actions d’Axim Maroc, filiale contrôlée parCiments du Maroc, opérant dans la branche agents de mouture pour ciment et adjuvants pourbéton. Cette opération rentre dans le cadre d’un accord convenu entre Sika AG et ItalcementiGroup. Cet accord concerne toutes les activités agents de mouture pour ciments et adjuvantsen Italie, France, USA, Canada, Maroc et Espagne. En 2010, ces activités ont représentéenviron 61 M€ de chiffre d’affaires.LAFARGE : Feu vert pour la cimenterie du SoussLa commission régionale d’investissement de Souss Massa Drâa a validé, en date du10 octobre, le projet de réalisation d’une nouvelle cimenterie au Souss initiée par LafargeCiments. Le projet porte sur la réalisation d’une carrière et d’une usine complète de productionde ciments d’une capacité totale de 2 500 tonnes de clinker par jour. Le démarrage de l’usineest prévu pour début 2015. …Réduction de capitalL’Assemblée Générale en date du 9 novembre 2011 de Lafarge Ciments a décidé de réduirele capital social de 1,22 Md MAD pour le porter de 1,7 Md à 524 MMAD. L’opération s’est faitepar voie de réduction de la valeur nominale des actions de 100 à 30 MAD et remboursementen numéraire de la somme de 70 MAD par action.DISTRIBUTIONAUTO HALL : se renforce à MarrakechAuto Hall a ouvert sa deuxième succursale à Marrakech. Ce projet s’étale sur une superficiede plus de 50 000 m² dont la moitié est dédiée au stockage de véhicules. La nouvellesuccursale a nécessité un investissement de 60 MMAD, et devrait servir de plateformecentrale pour les représentations du groupe dans la région. La société vise ainsi, un chiffred’affaires d’1 Md MAD à Marrakech à partir de 2012 grâce à cette nouvelle implantation.LABEL’VIE : Nomination de 4 nouveaux DGASuite au rachat de la société Metro Maroc et ses 8 magasins à la fin de l’année 2010,Label’Vie S.A a procédé à la mise en place d’une nouvelle organisation qui s’articule autourd’une Centrale et de Business Units pour chacun des formats (Carrefour Market, Carrefour, 21
  22. 22. Carrefour Cash & Carry et Carrefour Maxi). Pour optimiser les synergies et bénéficierd’économies d’échelle, la Centrale va désormais regrouper les fonctions transverses,notamment les achats, la logistique, le marketing et la finance. Les Business Units sont desstructures autonomes pilotées chacune par un Directeur Général Adjoint (DGA).MEDIACO MAROC : Une situation nette qui impose un dépôt de bilanSuite à la publication de ses résultats semestriels pour l’année 2011, les commissaires auxcomptes ont relevé que (i) la situation intermédiaire ne donne pas une image fidèle du résultatdes opérations du semestre écoulé, ainsi que la situation financière et du patrimoine de lasociété, (ii) les provisions constituées sont insuffisantes par rapport à l’importance descréances douteuses et irrécouvrables, (iii) la situation nette de la société est devenueinférieure au quart du capital social à la clôture de l’exercice précédent.Par ailleurs, MEDICA MAROC a déclenché en Mai dernier une procédure de redressementjudiciaire pour se protéger contre les créanciers, toutefois, la demande a été rejetée. Ainsi, lasurvie de MEDIACO MAROC dépend, à présent, d’un plan de restructuration amiable avecses créanciers.STOKVIS : accord avec l’espagnol RepsolStokvis, leader marocain de l’importation et de la distribution de matériels techniques au BTP,est en négociation avec l’espagnol Repsol, spécialisé dans l’exploration, la production, letransport et le raffinage de pétrole et de gaz. Cet accord porte sur un contrat exclusif dedistribution au Maroc par Stockvis de produits lubrifiants de Repsol.HOLDINGSDELTA HOLDING: Mise sur l’industrie aluminiumDelta Holding a crée une nouvelle filiale du nom de Fonex Aluminium. L’entreprise estspécialisée dans la fonderie et l’extrusion de profilés en aluminium. Fonex Aluminium anécessité un investissement de 120 MMAD. Cette enveloppe lui permettra d’avoir unecapacité de production de 6 000 tonnes de profilés aluminium par an à moyen terme. A terme,Fonex devrait passer à 12 000 tonnes. La filiale de Delta Holding table sur un chiffre d’affairesde 200 MMAD … Double son capitalLe conseil d’administration du 14 novembre 2011, de DELTA HOLDING a décidél’augmentation du capital social de 438 MMAD, afin de porter le capital à 876 MMAD, et cepar :-incorporation de la totalité de la prime d’émission de 311,6 MMAD ;-prélèvement de 126,4 MMAD sur les reports à nouveau, figurant au bilan de l’exercice clos le31/12/2010.Cette augmentation a donné lieu à la création de 43,8 millions action d’une valeur nominale de10 MAD qui ont été attribuées gratuitement aux actionnaires à raison d’une action nouvellepour une action ancienne. 22
  23. 23. IMMOBILIERADDOHA : Foncière Iskan voit le jourLa primature a avalisé la création de Foncière Iskan SA. La société, dont le capital socials’élève à 100 MMAD, sera détenue à hauteur de 50% par l’agence de logement etd’équipements militaires (ALEM) et 50% par le groupe immobilier Addoha. L’enseigne devraitpiloter la réalisation d’un programme de 37 835 unités, dont 30 725 seront des logementssociaux et 41 des infrastructures publiques pour un investissement global de 9,8 Md MAD. … Acquisition de foncier à Tétouan et El JadidaLe groupe Addoha poursuit sa stratégie de diversification géographique de ses programmes à er èmetravers l’acquisition de deux nouveaux terrains, le 1 au centre de Tétouan et le 2 àEl Jadida. Ces acquisitions ont été réalisées :-Pour le foncier de Tétouan, par Douja Promotion Groupe Addoha ;-Et pour celui d’El Jadida, par la société Immolog détenue à parts égales par Douja Promotion(50%) et la Compagnie Générale Immobilière (50%).Le chiffre d’affaires attendu au titre des deux programmes est estimé globalement à plus de1 Md MAD. Le groupe projette la réalisation des deux projets dans un délai de 24 mois. …2,5 milliards MAD de chiffre d’affaires supplémentaires à venirLa société Addoha Essalam (filiale à 100% de Douja Promotion Groupe Addoha) a acquit unnouveau foncier au cœur du quartier Hay Al Hassani à Casablanca. La localisation du terrain,dans un site où la demande de logements sociaux est particulièrement importante, assureraun écoulement du projet dans des délais très courts. Cette acquisition permettra au GroupeADDOHA de développer un nouveau programme de plus de 10 000 logements sociaux. Lechiffre d’affaires devant être généré par cette acquisition, au cours des 18 prochains mois, estestimé à 2,5 Md MAD.CGI : Joint venture avec Braemer Golf-St AndrewsLa Compagnie Générale Immobilière (CGI) et Braemar Golf-ST Andrews ont crée, en juilletdernier, une joint venture afin de développer et gérer les actifs des golfs de la CGI et de laCDG, ainsi que les services offerts à d’autres prometteurs et propriétaires de golfs au Marocet en Afrique du Nord. … Acquisition de 30% d’Al Manar Development Company auprès de Sama DubaïAfin d’accélérer la réalisation de Casablanca Marina, la CGI a conclu une opération avecSama Dubaï visant à racheter 30% d’Al Manar Development Company portant ainsi saparticipation à 100% de sa filiale. A travers cette annonce, la CGI confirme sa volonté demaintenir les plannings annoncés des livraisons dans le respect des engagements pris avecles clients et les partenaires.INDUSTRIEAFRIC INDUSTRIES : Repositionne sa stratégieDans un contexte marqué par une forte concurrence de l’informel, le management de AfricIndustries a décidé d’abandonner l’activité des rubans adhésifs et de se renforcer sur le papier 23
  24. 24. abrasif et la menuiserie aluminium. Ainsi, le management prévoit une hausse moyenne duchiffre d’affaires de 3,7% en passant de 35,4 MMAD en 2010 à 44,4 MMAD en 2015, tandisque le résultat net devrait se hisser de 4,3% en moyenne sur la période 2011e-2015p.NEXANS ET ALSTOM : s’installent à Fès pour un investissent de 300 millions d’eurosLe ministre de lIndustrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Ahmed Reda Chami,a annoncé l’implantation à Fès (Zone de Sidi Brahim) dune unité de production de câbles etarmoires électriques pour TGV et Tramway. Il sagit dune joint venture (Nexans-Alstom, 50%chacun), devant générer 200 postes demploi au cours de la 1ère phase et 600 postesdemploi à partir de 2018. La nouvelle unité a nécessité un investissement de 300 millionsd’euros et devrait être opérationnel dès Janvier 2012.NTITIC : Le Maroc gagne 10 points en 2 ansLes efforts du Maroc dans le domaine des Technologies de linformation et de lacommunication (TIC) ont bien payé. En effet, en deux ans seulement, le Royaume a gagné dixpoints dans le classement de lUnion internationale des télécommunications (UIT) relatif àlévolution de la société de linformation dans le monde. Cette évolution reflète la progressiondu Maroc au niveau de l’usage et de l’accès au TIC, tirée principalement par la montée en èmepuissance de l’Internet Haut Débit mobile (3G). Le Maroc occupe actuellement la 90 placeau classement mondial qui prend en considération l’indice de développement des TIC et lepanier des prix. Ce classement est appelé à s’améliorer davantage dans les années à venir,avec la mise en œuvre du plan «Maroc Numeric», qui porte la stratégie nationale pour lasociété de linformation et léconomie numérique.DISWAY : S’associe à TomTomDisway a conclut un accord avec TomTom, fabriquant néerlandais de GPS. Cet outildéveloppé spécialement pour le Maroc, propose une cartographie détaillée couvrant 100% duréseau autoroutier et plus de 78 000 km de routes, en plus de 35 000 points d’intérêts(restaurants, stations services…).HPS: Retard sur les ventes de nouveaux projets PowerCARDLe premier semestre 2011, s’est caractérisé pour Hightech Payment Systems (HPS) par lavente des deux premiers projets de MobiTrans pour un budget de près de 11 MMAD.Cependant, les ventes de nouveaux projets PowerCARD accusent un retard par rapport auxobjectifs de l’année 2011. Ce décalage est dû principalement à des délais plus longs dans ladécision finale sur d’importants projets où HPS est déjà choisie ou au moins short listée. Ainsi,les ventes de nouveaux projets PowerCARD réalisées à la fin du 1er semestre 2011 nereprésentent que 11% des objectifs annuels de vente de nouvelles licences, tandis que lesventes globales, y compris les nouvelles demandes et la maintenance, ne représentent que31% des objectifs annuels. 24
  25. 25. …lance la banque virtuelle sur le GSML’opérateur HPS s’est déployé à concevoir une offre libellée « le m-banking », destinées auxparticuliers pour l’accès aux opérations bancaires via les téléphones mobiles. Cette solutionenglobe les cartes de fidélité, les opérations d’identification, les terminaux de paiement et lavente sur internet, tout en sécurisant les transactions. Ceci sera disponible dès 2012, en effet,de nombreuses banques ont déjà fait appel aux services de HPS pour cette solution. …remporte le marché de la Compagnie Générale des ParkingsLa Compagnie Générale des Parkings (CG Park) a retenu, suite à un appel d’offres, HPS entant que partenaire technologique pour la mise en place d’un nouveau systèmed’automatisation des processus du métier de stationnement. La solution développée par HPSpermettra le traitement en back-office des moyens de paiement ainsi que le traitement del’émission et de l’acquisition des cartes CG Park prépayées et post-payées, à travers lesmultiples canaux électroniques (horodateurs, TPE, GAB, Web, Mobile...). …s’illustre au VietnamHPS poursuit son développement à l’international à travers la signature d’un nouveau contratavec Mekong Development Bank (MDB). Cette dernière, l’une des banques majeures auVietnam, utilisera désormais Power Card, la solution phare de HPS. Cette acquisition de lasolution Power Card par MDB rentre dans le cadre du processus de modernisation dusystème d’information de la banque vietnamienne. Il est à noter que HPS a déjà signé en2007 un contrat avec Fullerton Financial Holdings, client de HPS qui détient 15% du capital deMDB.IB MAROC : tisse sa toile en AfriquePrévue depuis 2009, l’installation d’une nouvelle filiale d’IB MAROC au Mali sera concrétiséeen février 2012. Cette nouvelle implantation est la continuité de l’activité de la filialesénégalaise qui permet d’assurer la présence d’IB MAROC sur les pays limitrophes,notamment le Mali et la Mauritanie.S2M : remporte un appel d’offres aux dépends de M2MLe choix de la joint venture entre les banques éthiopiennes Awash, United et NiB pour lafourniture de cartes de débit, points de vente (TPV), Automates Teller Machine (ATM),mobiles et systèmes de paiement par Internet et d’un centre d’appels, s’est porté sur lasociété marocaine S2M. Cette dernière a été retenue aux dépends de M2M, autre spécialistede la monétique au Maroc, et disposera d’un délai de 18 mois pour finaliser le projet. …Implantation en Ethiopie èmeL’Ethiopie devient le 29 pays dans lequel opère S2M. La société a conclut en décembredernier son plus gros contrat avec une banque éthiopienne. Il s’agit entre autres de lafourniture de solutions informatiques et mobile pour la totalité des processus de ladite banque.A noter que la société réalise 98% de son chiffre d’affaires dans des pays émergents. 25
  26. 26. PETROLE, CHIMIE ET MINEOCP : Mise en place d’une joint venture avec Toros TarimLe groupe OCP a signé une joint venture avec Toros Tarim filiale du groupe turc Tekfen. Lasociété issue de cet accord est dénommée Black Sea Fertlizer Trading et, est détenue àhauteur de 70% par l’OCP et 30% par Toros Tarim. L’objectif de ce partenariat est de créerune entité de négoce d’engrais pour servir les marchés de la Mer noire, des Balkans et d’AsieCentrale et permettre aux deux partenaires d’accompagner la forte croissance de la demanded’engrais dans ces régions. …Au BrésilL’OCP s’installe en Brésil en signant un partenariat de joint-venture à part égale avec YaraInternational. Yara International est un groupe mondial d’origine norvégienne. C’est un acteurmajeur de la distribution d’engrais au Brésil. Ce partenariat se traduira par la prise departicipation de l’OCP à hauteur de 50% dans le complexe industriel et portuaire de Yara situéà Rio Grande (sud du Brésil). Cette opération offrira à l’OCP un point d’entrée non seulementvers le marché brésilien, mais également vers d’autres pays d’Amérique Latine. L’accorddevrait être finalisé début 2012. … : En ArgentineL’OCP a ouvert un nouveau bureau, « OCP de Argentina » dans la ville de Buenos Aires.Cette ouverture s’ajoute au lancement couronné de succès, un an auparavant, d’un bureau àSao Paolo, au Brésil. L’inauguration de ce nouveau bureau, est une preuve de l’engagement àlong terme de l’OCP pour l’investissement et l’appui de l’Agriculture en Argentine et la régionen général.MINES: La production perturbée à Touissit et ImiterLa production de la compagnie minière de Touissit (CMT) et de la Société métallurgiquedImiter (Imiter), ont subit des perturbations importantes. Que ce soit à Touissit ou à Imiter,des protestants ont organisé un sit-in reprochant aux responsables des deux entreprises lenon-respect des clauses des contrats engagés avec les communes avoisinantes. Cesprotestants ont interdit aux camions et aux ouvriers mineurs laccès aux gisementspolymétalliques de CMT à Tighza, tandis que d’autres ont décidé dinterrompre lalimentationen eau du gisement argentifère dImiter. Le management de CMT a précisé, par ailleurs, quela production a repris son cours normal et le manque à gagner devrait se limiter à un peu plusd1 MMAD de chiffre daffaires.AFRIQUIA GAZ : Lance le GPL canaliséAfriquia Gaz, filiale du groupe Akwa, a lancé la première solution de gaz de pétrole liquéfié(GPL) en réseau canalisé au Maroc. Le nouveau dispositif permet d’approvisionner, en toutediscrétion, les maisons individuelles ou les sites d’utilisation avec la mise à disposition decompteurs individuels et cible les grands projets, les complexes résidentiels, les industries,restaurants… notamment celui du Morocco Mall et le projet immobilier haut standing « LesJardins de l’Océan ». Le système d’approvisionnement repose sur un stockage commun quialimente les maisons individuelles et les sites via des compteurs individuels. 26
  27. 27. MAGHREB OXYGÈNE: publie un profit warningMaghreb Oxygène a publié un profit warning sur ses résultats 2011 prévus inférieurs à ceuxde 2010 ainsi qu’aux prévisions. En effet, la société dénonce la concurrence déloyaled’acteurs peu structurés dans son secteur et reproche à ces acteurs l’exacerbation depratiques frauduleuses. Dans le même sillage, la société explique également la baisseattendue de ses performances par des baisses des prix particulièrement sur le segment desgaz médicaux.MANAGEM : Constitution de la COMPAGNIE MINIERE DE SAGHROAux termes d’un acte sous seing privé en date du 2 Mai 2011, la COMPAGNIE MINIERE DESAGHRO a été constituée, filiale de MANAGEM. Elle a pour objet social (i) la prise de touteautorisation de prospection, de recherches et d’exploitation de produits miniers, (ii)l’acquisition, l’amodiation et l’exploitation directe et indirecte de tous gisement miniers et (iii) laprise de participation et la gestion de toutes affaires, entreprises ou sociétés minières.SAMIR : Intégration à la Ditema à travers TSPPLa SAMIR a intégré la société Ditema à travers sa troisième grande filiale « Transport etStockage de Produits Pétroliers » (TSPP). Cette dernière va en effet acquérir un terrain de150 000 m² dans la future plateforme industrielle du parc Ditema à Tamadroust qui estdésormais considérée comme la plus grande ville industrielle du Maroc. Il est à noter que présde 200 entreprises ont intégré ce projet dont 110 entreprises à Ditema Espagne, et 85entreprises marocaines directement associées à Ditema Maroc, qui procédera à uneaugmentation de capital pour atteindre 130 MMAD. Il importe de signaler que le projet serainstallé sur une superficie de 402 ha et prévoit la réalisation d’une cité intégrée pour unmontant d’investissement de 670 millions d’euros. La future zone sera, ainsi, réservéeprincipalement aux différentes activités industrielles (70% de la surface totale) et auxentreprises de prestation de services (30%).SOTHEMA : délocalise son usine d’insuline en AlgérieLe laboratoire pharmaceutique marocain a décidé de transferer son usine de productiond’insuline en Algérie. La société ne fabriquera plus d’insuline au Maroc et suspendra sonprogramme d’investissement relatif à la fabrication de médicaments issus de labiotechnologie. Par ailleurs, il est à rappeler qu’en Algérie, les importations d’insuline sontsuspendues depuis 2009. …Décision ajournéeSuite au conflit opposant Sothema à Laprophan concernant des pratiques de dumping, leconseil de la concurrence a annoncé l’ajournement de sa décision. Pour rappel, Laprophanaccuse Sothema de dumping suite à sa perte d’un marché public d’insuline de plus de52 MMAD l’année dernière.PROMOPHARM : Le groupe jordanien Hikma acquiert 63,9% de PromopharmLe groupe pharmaceutique jordanien, Hikma, a acquit 63,9% de Promopharm, auprès d’unconsortium d’actionnaires, incluant les actionnaires fondateurs et dirigeants actuels, pour unmontant de près de 913 MMAD. En conséquence, Hikma a déposé le 3 Octobre 2011 auprèsdu CDVM un projet d’offre publique d’achat obligatoire sur les 36,1% restants du capital de la 27
  28. 28. société. Cet investissement industriel permet (i) l’adossement de Promopharm à un acteurindustriel leader dans le secteur pharmaceutique dans la région MENA, (ii) le positionnementde Hikma comme fabriquant local au Maroc (iii) la création d’opportunités d’export pour lesproduits de Promopharm, et (iv) la fourniture d’une excellente plateforme pour la fabrication etla distribution au Maroc des produits de Hikma.SERVICES AUX COLLECTIVITESLYDEC : Révision du contrat avec les autorités délégantes en 2012Lydec prépare la prochaine révision du contrat de délégation la liant aux autorités publiquesde la région du Grand Casablanca, prévue en 2012. Ce nouveau contrat viendra remplacercelui signé en 1997, et sera basé sur un plan directeur destiné à identifier les besoinsd’investissement, qui devraient être en évolution croissante, en accompagnement del’évolution démographique, urbanistique et géographique de la région casablancaise.SOCIETES DE FINANCEMENTTASLIF : Opération sur capitalLa société de financement a procédé à une double opération sur son capital. En premier lieu,une augmentation de capital de 71,5 MMAD par incorporation de réserves et primes. Ensuite,le nouveau capital de 253,2 MMAD a été ramené à 178,9 MMAD par absorption du report ànouveau négatif. Ces deux opérations ont été réalisées simultanément et se sont traduites parune attribution gratuite au profit des anciens actionnaires de 3 actions nouvelles de valeurnominale 10 MAD contre 2 actions anciennes de valeur nominale 10 MAD. Ainsi le nombred’actions composant le capital social a été augmenté de 7 157 500 actions à17 893 750 actions de valeur nominale 10 MAD chacune.DIAC SALAF : Incertitudes sur l’avenirDiac Salaf a entamé, parallèlement aux discussions menées actuellement avec desinvestisseurs au sujet de la reprise des activités de la société, des négociations avec lesbanques au sujet des conditions et modalités de remboursement de leurs créances.TELECOMTELECOMS: Bataille tarifaireLa bataille des prix se poursuit dans le secteur des télécoms. En effet, les chiffres del’observatoire de l’agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT) indiquentque pour le segment mobile, le revenu moyen par minute (ARPM) a enregistré un recul de35% entre septembre 2011 et la même période de l’année précédente. Il est passéde 1,17 MAD la minute à 0,76 MAD. L’usage moyen sortant par mois et par abonné a connuune croissance de 44% au cours de cette période. Il atteint en moyenne56 minutes/mois/client, contre 39 minutes auparavant. Concernant les parts de marché,l’opérateur historique détient 46,9% du parc mobile, suivi de Méditel avec 32,82%. Quand àWana, il représente un peu plus de 20%. En parallèle le parc du mobile s’élève à plus de 36,1millions d’abonnés à fin septembre contre environ 34,9 millions à fin juin 2011. 28
  29. 29. MAROC TELECOM : pousse Tunisie Telecom vers la sortieTunisie Telecom a mis en vente ses parts, 41%, dans l’opérateur mauritanien Mattel. Cettesortie est la conséquence directe de la « très forte concurrence » qu’exerce Mauritel, filiale deMaroc Telecom. IAM est en effet, le concurrent direct de Tunisie Telecom sur le marchémauritanien.TOURISMETOURISME : toujours fébrileEnviron 7,3 millions de visiteurs ont été enregistrés à fin septembre 2011, dont la moitié sontdes MRE, soit une légère hausse de 2% par rapport à la même période de l’annéeprécédente. Toutefois, les nuitées affichent une forte baisse de 4,5%. Par marché, les fortesaugmentations ont été réalisées par l’Allemagne et la Belgique (12%), la Grande-Bretagne(8%) et la France (1%). Par ailleurs, l’évolution des nuitées des touristes marocains s’esthissée de 75% à 446 953 au cours du mois de septembre.RISMA: Lance sa chaîne économique en NovembreRisma a lancé sa chaîne d’hôtels économiques au Maroc. Baptisée « Budget », la chaînecompte sept hôtels budget dont le premier a ouvert ses portes à la mi-novembre à Tanger.TRANSPORTCTM : Changement à la tête de la sociétéMohamed Bouda n’est plus administrateur de la CTM et devrait être remplacé par EzzoubeirErraimini. Cette décision devrait être notifiée lors de l’assemblée générale appelée à se tenirde manière extraordinaire le 26 janvier prochain.* Les informations ci-dessus proviennent de sources différentes : presse écrite quotidienne et hebdomadaire, agence de presse... 29
  30. 30. OPERATIONS SUR TITRES OFFRES PUBLIQUES DE RETRAIT BERLIET MAROC Le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières a visé en date du 26 août 2011, la note d’information relative à l’offre publique de retrait obligatoire initiée par RENAULT TRUCKS et CADIVA visant le flottant en bourse de BERLIET MAROC, à savoir 375 210 titres au prix unitaire de 275 MAD. Cette offre a été présentée afin d’offrir aux actionnaires minoritaires l’opportunité de se retirer du capital de la société. Elle s’est déroulée du 07 septembre 2011 au 4 octobre 2011. La radiation de la cote du titre a pris effet le 27 décembre 2011. OFFRES PUBLIQUES D’ACHAT PROMOPHARM Le Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières a visé en date du 21 novembre 2011, la note d’information relative à l’offre publique d’achat obligatoire initiée par Hikma Pharmaceuticals PLC à travers sa filiale Hikma Mena Holding et visant les actions Promopharm non encore détenues par Hikma Mena Holding, soit 361 015 actions au prix unitaire de 1 155 MAD. L’opération s’est déroulée du 2 décembre 2011 au 6 janvier 2012. LES PROGRAMMES DE RACHAT RATIFIES Afin de régulariser leurs cours, plusieurs sociétés cotées ont lancé des programmes de rachat durant l’année 2011. Le tableau ci-dessous regroupe les principaux programmes au cours de l’année 2011. Nombre Prix Date de Délai Prix minimum maximum Valeurs maximum démarrage du d’acquisition de vente d’actions à d’achat programme acquérirDOUJA PROM ADDOHA 18 mois 160 100 3 150 000 07/09/2011BCP 18 mois 260 185 3 320 537 10/11/2011BMCI 12 mois 1250 900 663 942 21/05/2011ITISSALAT AL-MAGHRIB 18 mois 210 135 16 000 000 13/06/2011SAMIR 18 mois 880 550 594 983 31/01/2011SOTHEMA 18 mois 1350 850 36 000 13/01/2011ALLIANCES 18 mois 1000 650 605 000 09/11/2010SNEP 18 mois 600 380 120 000 01/09/2010LABEL VIE 18 mois 1500 1120 114 538 04/08/2010SALAFIN 18 mois 850 550 118 627 17/08/2010AUTO HALL 18 mois 130 80 944 000 06/07/2010 Source : bulletin de la cote 30
  31. 31. DES EMISSIONS D’EMPRUNTS OBLIGATAIRES EN HAUSSE Le montant global des emprunts obligataires ressort à 11 Md MAD pour l’année 2011, contre 6,2 Md MAD en 2010. Montant Date du Entité Nature Maturité Taux (MMAD) visaMEDI TELECOM SA Emprunt obligataire 1 200 10/01/2011 7 ans 4,34%-5,37%OCP Emprunt obligataire 2 000 09/09/2011 7 ans 4,26%-4,46%Alliances Emprunt obligataire 1 000 16/09/2011 5 ans 4,72%-5,26%ONCF Emprunt obligataire 1 500 30/09/2011 10 ans-15 ans 4,86%-5,11%MEDI TELECOM SA Emprunt obligataire 1 300 05/12/2011 7 ans 4,37%-5,24%LABEL VIE S.A. Emprunt obligataire 400 28/12/2011 5 ans 4,81%-5,39%FEC Emprunt obligataire 1 000 29/12/2011 10 ans-15 ans 4,40%-5,13% En référence 700 30/12/2011 5 ansIMMOLOG Emprunt obligataire au taux BAMCDM Emprunt obligataire subordonné 500 09/03/2011 10 ans 4,12%ATTIJARIWAFA BANK Emprunt obligataire subordonné 1 000 13/06/2011 7 ans 4,30%-4,77% Source : CDVM EMISSION BILLETS DE TRESORERIE Emetteur Date de visa Montant total (MMAD) MAGHREB OXYGENE 28/01/2011 200 NEXANS MAROC 23/08/2011 250 MAGHREB STEEL 13/09/2011 1500 MAGHREB OXYGENE 14/11/2011 200 AFRIQUIA GAZ 24/11/2011 800 Source : CDVM REDUCTIONS DE LA VALEUR NOMINALE Durant l’année 2011, trois sociétés cotées ont procédé au «split» de la valeur nominale de leurs actions, dans le but de les rendre plus liquide en augmentant le nombre de titres en circulation : Valeur Valeur nominale Date Nombre de titres post split CENTRALE LAITIERE 10 15/02/2011 9 420 000 LESIEUR CRISTAL 10 15/02/2011 27 631 510 TASLIF 10 19/08/2011 21 472 500 Source : CDVM 31
  32. 32. DES FRANCHISSEMENTS DE SEUIL POUR L’ANNEE 2011 Date de Date de Emetteur Identité déclarant franchissem Nature de l’opération Seuil franchi déclaration entDELTA HOLDING S.A RCAR 02/01/2012 29/12/2011 Acquisition 5%LAFARGE CIMENTS CDG 30/12/2011 27/12/2011 Cession 5%LABEL VIE S.A. Etamar 20/12/2011 14/12/2011 Augmentation de capital 5%JET ALU MAROC CDG 15/12/2011 12/12/2011 Acquisition 5%PROMOPHARM RMA Capital 06/12/2011 29/11/2011 Cession 5%TIMAR Hakam Abdellatif Finance SA 05/12/2011 02/12/2011 Acquisition 10%PROMOPHARM Hikma Mena Holdings Limited 02/12/2011 29/11/2011 Acquisition 66.66%TIMAR Hakam Abdellatif Finances 26/10/2011 25/10/2011 Acquisition 5%PROMOPHARM Société Moussahama 06/10/2011 03/10/2011 Cession 10% et 5%PROMOPHARM Mohamed Kamal Mernissi 06/10/2011 03/10/2011 Cession 5% et 10%PROMOPHARM Chiesi Farmaceutici 06/10/2011 03/10/2011 Cession 5%PROMOPHARM Rachida Chami 06/10/2011 03/10/2011 Cession 5%PROMOPHARM Hikma Mena Holdings Limited 05/10/2011 03/10/2011 Acquisition 5%; 10%; 20%; 33,33%; 50%BERLIET Renault Trucks SAS 05/09/2011 11/08/2011 Acquisition 66.66%BERLIET Hakam Abdellatif Finances 30/08/2011 26/08/2011 Cession 5%BMCE BANK FinanceCom 23/08/2011 19/08/2011 Acquisition 5%ATTIJARIWAFA BANK Santusa Holding 17/08/2011 15/08/2011 Acquisition 5%TIMAR SCGPP 03/08/2011 25/07/2011 Augmentation de capital 5%TIMAR Cécile Puech 03/08/2011 25/07/2011 Augmentation de capital 5%TIMAR Jean-Charles Puech (fils) 03/08/2011 25/07/2011 Augmentation de capital 5%PROMOPHARM Mohammed Kamal Mernissi 02/08/2011 02/08/2011 Donation 10%CTM RMA Watanya 22/06/2011 16/06/2011 Acquisition 5%CTM FCP RMA CAP Obligations 22/06/2011 16/06/2011 Acquisition 5%CTM FCP RMA CAP Dynamique 22/06/2011 16/06/2011 Cession 33,33% et 20%RISMA FCP RMA CAP Rendement Plus 22/06/2011 13/06/2011 Acquisition 5%RISMA FCP RMA CAP Dynamique 22/06/2011 13/06/2011 Cession 10%MAGHREBAIL FCP RMA CAP DYNAMIQUE 22/06/2011 16/06/2011 Cession 20%BCP Ministère des Finances 02/06/2011 25/05/2011 Cession 33%STOKVIS NORD AFRIQUE CNIA Saada Assurance 27/05/2011 24/05/2011 Acquisition 20%RISMA Maghreb Siyaha Fund 26/05/2011 25/05/2011 Cession 5%RISMA FCP RMA Cap Dynamique 25/05/2011 25/05/2011 Acquisition 20%UNIMER CNIA Saada Assurance 12/04/2011 06/04/2011 Acquisition 5%MAROC LEASING SA CDG 01/04/2011 24/03/2011 Cession 33,33%; 20% ; 10%; 5%MAROC LEASING SA CIH 31/03/2011 24/03/2011 Acquisition 5%; 10%; 20%; 33,33%ALUMINIUM DU MAROC Holpar 21/03/2011 16/03/2011 Acquisition 5%UNIMER SANAM 08/03/2011 04/03/2011 Cession 33% 32
  33. 33. DISWAY Nadine Nicole Robin épouse Azim 03/03/2011 01/03/2011 Donation 5%DISWAY Lemfadel Azim 03/03/2011 01/03/2011 Donation 10%MED PAPER CDG Développement 18/01/2011 13/01/2011 Acquisition 20% ; 33,33%MED PAPER Cellulose du Maroc 18/01/2011 13/01/2011 Cession 20% ; 10% ; 5%UNIMER Macapa Finances 18/01/2011 14/01/2011 Cession 5%UNIMER CNIA Saada assurance 14/01/2011 06/01/2011 Augmentation de capital 5%LESIEUR CRISTAL SNI 12/01/2011 12/01/2011 Apport de titres 33,33% ; 50% ; 66,66%COSUMAR SNI 12/01/2011 12/01/2011 Apport de titres 10% ; 20% ; 33,33% ; 50% 5%; 10%; 20%; 33,33%; 50%MANAGEM SNI 12/01/2011 12/01/2011 Apport de titres et 66,66%CENTRALE LAITIERE SNI 12/01/2011 12/01/2011 Apport de titres 10%; 20%; 33,33%; 50%ATTIJARIWAFA BANK SNI 12/01/2011 12/01/2011 Apport de titres 20% ; 33,33%UNIMER Sanam holding 07/01/2011 06/01/2011 Augmentation de capital 5% ; 10% ; 20%; 33,33%UNIMER Unimaco SA 07/01/2011 06/01/2011 Augmentation de capital 10%UNIMER Homer 07/01/2011 06/01/2011 Augmentation de capital 20%UNIMER Saretam SA 07/01/2011 06/01/2011 Augmentation de capital 33%UNIMER Macapa Finances EURL 07/01/2011 06/01/2011 Augmentation de capital 5% Source : CDVM 33
  34. 34. ANALYSE TECHNIQUE DU MASI Durant toute l’année 2011, le MASI a opéré dans une tendance baissière. Après avoir atteint les 13 397,47 points en janvier, plus haut de l’année, un mouvement baissier s’est accéléré. Le retournement de tendance n’a pas été réalisé durant la période de publication des résultats annuels des sociétés cotées et l’indice a continué sa baisse pour atteindre un plus bas annuel de 10 784 points en Août. Après avoir évolué dans un canal haussier entre 11 000 et 11 700 points, correspondant à la période de publications des résultats semestriels, le MASI replonge dans la baisse sans franchir son support de 10 784 points atteint auparavant. Ainsi, en tenant compte d’une faible volumétrie l’indice de la place casablancaise clôture à 11 027,65 points conforme à nos attentes publiées précédemment. Pour ce début d’année 2012, le MASI devrait évoluer dans une phase de consolidation dans l’attente des résultats annuels des sociétés et devrait s’établir entre 11 000 et 11 200 points. Les différents indicateurs techniques nous permettent de conforter ce scénario à court terme : - Le RSI (14) qui opère entre 30 et 70. - La MACD qui avoisine la ligne 0 et qui évolue en hausse. - Le Momentum qui reste négatif en évoluant près de la ligne 0. - Le stochastique qui avoisine les 80 d’où l’existence d’une inertie dans la tendance de l’indice. 34
  35. 35. ANNEXES DONNEES FONDAMENTALES 35
  36. 36. DONNEES TECHNIQUES 36
  37. 37. RESULTATS ANNUELS 2010NC : Non CommuniquéNS : Non SignificatifRE : Résultat d’ExploitationRC : Résultat CourantRT : Résultat TechniqueRN : Résultat Net 37RNPG : Résultat Part du Groupe* ajusté aux opérations sur le capital
  38. 38. RESULTATS ANNUELS 2010 (SUITE)NC : Non CommuniquéNS : Non SignificatifRE : Résultat d’ExploitationRC : Résultat CourantRT : Résultat Technique 38RN : Résultat NetRNPG : Résultat Part du Groupe* ajusté aux opérations sur le capital
  39. 39. RESULTATS SEMESTRIELS 2011NC : Non CommuniquéNS : Non SignificatifRE : Résultat d’ExploitationRC : Résultat CourantRT : Résultat Technique 39RN : Résultat NetRNPG : Résultat Part du Groupe* ajusté aux opérations sur le capital
  40. 40. RESULTATS SEMESTRIELS 2011 (SUITE)NC : Non CommuniquéNS : Non SignificatifRE : Résultat d’ExploitationRC : Résultat CourantRT : Résultat TechniqueRN : Résultat NetRNPG : Résultat Part du Groupe* ajusté aux opérations sur le capital 40
  41. 41. LEXIQUE DE L’ANALYSE TECHNIQUEDROITE DE RESISTANCE:Elle représente un niveau plafond qui a pour effet de contenir la hausse des titres.DROITE DE SUPPORT:Elle indique les niveaux où le cours marquera une pause dans son mouvement de baisse.MACD (MOVING AVERAGE CONVERGENCE DIVERGENCE):C’est un indicateur de tendance et un outil qui aide à visualiser le croisement de différentes moyennesmobiles.MOMENTUM:C’est un oscillateur de base qui permet d’obtenir une représentation de la vitesse d’évolution des cours.RSI (RELATIVE STRENGTH INDEX):C’est un indicateur utilisé en analyse technique et qui permet de mesurer la dynamique du marché encomparant les gains et les pertes sur une période définie. ABREVIATIONS AGO : Assemblée Générale Ordinaire CA : Chiffre d’Affaires CIC : Crédit Industriel et Commercial CMP : Cours Moyen Pondéré BTP : Bâtiment et Travaux publics D/Y : Dividende Yield/ Rendement par action FMSAR : Fédération Marocaine des Sociétés d’Assurances et de Réassurances IPO : Initial Public Offering/ Introduction en bourse MAD : Dirham MADEX : Most Active Shares Index MASI : Moroccan All Shares Index MB : Marché de Blocs MC : Marché Central Md MAD : Milliard de dirhams MMAD : Million de dirhams ND : Non défini NS : Non significatif OPV : Offre Publique de Vente P/E : Price Earning Ratio P/B: Price to Book Ratio PNB : Produit Net Bancaire RBE : Résultat Brut d’Exploitation RE : Résultat d’Exploitation VQM : Volume Quotidien Moyen TCAM : Taux de Croissance Annuel Moyen TPCVM : Taxe sur les Profits de Cession de Valeurs Mobilières 41
  42. 42. Alae Yahya Mouhssine Bencheqroun Alae.yahya@socgen.com mouhssine.bencheqroun@socgen.com Khadija Saimane Mehdi BensoudaKhadija.saimane@socgen.com mehdi.bensouda@socgen.com Mehdi Bensaoud Mohamed BenjellounMehdi.bensaoud@socgen.com Mohamed.benjelloun@socgen.com 42

×